Derniers sujets
Présentation de MickaëlAuroraHier à 16:28TortueListe de qualités essentielles à un petit ami d'une féministeJeu 7 Déc 2017 - 17:35TortueURGENT Réédition : "Notre corps, nous même"Jeu 7 Déc 2017 - 0:39AëlloonJe veux des Poches!!Mer 6 Déc 2017 - 22:52AëlloonPrésentation de Maerlynn (:Mar 5 Déc 2017 - 16:59TortueUne fille au pays des hommes menus, récits colorésDim 3 Déc 2017 - 8:46DihyaThe man-woman wars récits colorésDim 3 Déc 2017 - 4:15ReikoIntersectionalité et paradigmes apparentésDim 3 Déc 2017 - 2:05Black Swan[Article] Mélanie Gourarier. « La séduction alpha mâle s’inscrit dans un continuum de pratiques violentes »Sam 2 Déc 2017 - 15:19Dihya[Radio] Emissions féministes (ou sujets qui nous concernent)Mer 29 Nov 2017 - 9:12Coquelic0tVos films (vraiment) féministesLun 27 Nov 2017 - 17:08erulelyakotavaLun 27 Nov 2017 - 11:56Luce#BoycottWebedia et #BalanceTonForumVen 24 Nov 2017 - 10:07Klazoo LexisFéminisme culturel vs. féminisme radicalMar 21 Nov 2017 - 13:40Tortuefemmes enceintes versus personnes enceintesMar 21 Nov 2017 - 11:20IridaceaLes talons cornés : "horribles", "intolérables" et "anti-sexy"Dim 19 Nov 2017 - 17:25erulelyaFaut-Il Porter Un Soutien-Gorge ? - Article.Ven 17 Nov 2017 - 20:42Ceridwen0813Luce en lutte : rendre la langue française non sexisteVen 17 Nov 2017 - 12:33erulelyaSalut à tou.te.sVen 17 Nov 2017 - 10:07LuceBizutage en médecine à l'université de caen = Enseignement du sexisme ?Jeu 16 Nov 2017 - 11:31michekhenbonjour tout le mondeLun 13 Nov 2017 - 18:21jojojoBonjour ! Moi, Je.Lun 13 Nov 2017 - 16:18Un HommePeggy SastreSam 11 Nov 2017 - 4:12Klazoo LexisHelloVen 10 Nov 2017 - 11:15IridaceaPedro KazumiMar 7 Nov 2017 - 0:11IridaceaBoujour à vous Dim 5 Nov 2017 - 20:50IridaceaMorg@neDim 5 Nov 2017 - 18:30IridaceaGeorges BouillonDim 5 Nov 2017 - 18:17Iridacea"Free the Nipple"Sam 4 Nov 2017 - 1:18erulelyaOuvrir la voix par Amandine Gay (black feminism)Jeu 2 Nov 2017 - 20:58AëlloonComment réagir face à l'antiféminisme ?Jeu 2 Nov 2017 - 20:25Aëlloon"non-binaire" c'est quoi ?Mer 1 Nov 2017 - 5:13Reiko

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Invité
Invité

Re: L'amitié entre une femme et un homme existe-t-elle ?

le Mer 20 Aoû 2014 - 21:57
Je suis ce topique depuis un moment, et j'avoue que j'arrive ni a trancher dans un sens, ni dans l'autre.

Je suis en plein dilemme de ce type : je parle avec un gars qui me plait sur tous les plans, c'est réciproque, mais on a choisit de rester amis et pas plus (réciproquement aussi), et ben c'est pas évident du tout à gérer.

Pourtant, il a toutes les qualités d'un véritable ami, il ne franchira jamais les limites, mais il n'empêche que c'est compliqué.

De fait, j'ai des amis hommes, des personnes en qui j'ai confiance, et je sais que jamais il ne se passera quoi que ce soit. Mais je suis pas super proche d'eux. Je m'entends bien avec, ils sont sympas, mais je leur dirais pas mes trucs perso quoi.

Ma meilleure amie est bi à tendance lesbienne, moi je suis hétéro, à un moment, ma relation avec elle est devenue floue pour elle. Comme j'étais très proche et fusionnelle (calin, dormir ensemble etc ...), elle a pensé que je voulais une relation de type couple. Mais ce n'était pas le cas du tout. On a discuté, et éclaircit les choses, et après j'ai simplement évité la promiscuité physique, car je me suis dis que c'était peut-être une source de confusion et de gêne pour elle. Depuis tout est rentré dans l'ordre, elle me parle des filles qui la font fantasmer, et moi des gars qui me plaisent parfois.

Par contre, avec les hommes que je découvre, je ne me sens jamais suffisament en sécurité pour devenir proche. Déjà que j'arrive pas à m'occuper sereinement de mon jardin si un de mes voisins homme est à proximité ... Si il me parle (mais même du potager, sans aucune arrière pensée quoi), je me sens pas à l'aise du tout.

Par contre, avec les hommes homo, ça passe super bien. Le cousin de mon homme est homo, et je me sens super bien avec lui, je suis de nature tactile, et lui j'hésite pas à le prendre dans les bras et tout, parce que je sais que mon comportement ne sera pas systématiquement disséqué avec une interprétation " drague / relation amoureuse ".

Pour le moment j'en suis au stade où je ne supporte des relations avec des hommes que dans des cadres très délimités : professionnel (là ça va, j'arrive bien à voir quand on sort du professionnel), enfants (pas de soucis avec les enfants), homo, amis de mon copain (qui sont safe, mais que je ne vois qu'assez peu). Les autres situations sont très floues, je n'arrive pas bien à savoir ce qui relève de l'amitié, de ce qui relève de la relation intime. C'est très compliqué de distinguer les 2.
Car pour moi la sexualité ne prend pas obligatoirement la forme d'un rapport physique.

Moi qui prend mon pied régulièrement en lisant Baudelaire, j'ai parfois l'impression de tromper mon homme avec. Et quand un ami, me fait de l'effet, même si je ne fais rien (je ne couche pas avec, je ne le vois pas, je ne le touche pas), je culpabilise quand même, comme si j'avais fait quelque chose d'interdit.

Donc définir ce qui relève de l'amitié, et ce qui relève de la relation amoureuse, c'est pas évident (en tout cas pour moi).
avatar
Chaleur
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 55
Date d'inscription : 20/07/2014

Re: L'amitié entre une femme et un homme existe-t-elle ?

le Jeu 21 Aoû 2014 - 1:34
Ha oui la limite peut être floue. La drague peut passer par l'amitié.
Je ne peux m'empêcher quand je parle à une fille qui me plaît d'avoir des pensées.
J'aimerai la prendre dans mes bras.  :calin:
avatar
Invité
Invité

Re: L'amitié entre une femme et un homme existe-t-elle ?

le Jeu 21 Aoû 2014 - 11:00
https://comme-une-envie-de.poivron.org/contenu/#05_entre_l_amour_et_l_amitie

Henri Tachan a écrit:
L'amour et l'amitié

Paroles et musique : Henri Tachan

Entre l'amour et l'amitié,
Il n'y a qu'un lit de différence,
Un simple "pageot", un "pucier"
Où deux animaux se dépensent,
Et quand s'installe la tendresse
Entre nos corps qui s'apprivoisent,
Que platoniquement je caresse
De mes yeux ta bouche framboise,
Alors l'amour et l'amitié
N'est-ce pas la même romance ?
Entre l'amour et l'amitié
Dites-moi donc la différence...

Je t'aime, mon amour, mon petit,
Je t'aime, mon amour, mon amie...

Entre l'amour et l'amitié,
Ils ont barbelé des frontières,
Nos sentiments étiquetés,
Et si on aime trop sa mère
Ou bien son pote ou bien son chien,
Il paraît qu'on est en eau trouble,
Qu'on est cliniquement freudien
Ou inverti, ou agent double,
Alors qu'l'amour et l'amitié
Ont la mêm'e gueule d'innocence.
Entre l'amour et l'amitié,
Dites-moi donc la différence...

Je t'aime, mon amour, mon petit,
Je t'aime, mon amour, mon amie...

Entre l'amour et l'amitié,
La pudeur a forgé sa chaîne
A la barbe du Monde entier
Et de ses gros rir'es gras de haine.
Bon an, mal an les deux compagnes
Se dédoublent où bien s'entremêlent
Comme, sur la haute montagne,
Le ciel et la neige éternelle.
Entre l'amour et l'amitié
Se cache un petit bout d'enfance.
Entre l'amour et l'amitié
Il n'y a qu'un lit de différence...

Je t'aime, mon amour, mon petit,
Je t'aime, mon amour, mon amie !
Corvus
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 157
Date d'inscription : 21/04/2014

Re: L'amitié entre une femme et un homme existe-t-elle ?

le Ven 22 Aoû 2014 - 2:26
J'ai déjà partagé mon lit avec trois amies (à des occasions différentes). Il n'y a eu aucune tension sexuelle ni ambiguïté amoureuse (pour sûr au moins de mon côté). Je parle bien sûr ici du lit à un niveau beaucoup moins symbolique que la chanson citée ci-dessus, mais je trouve important de souligner que l'on peut partager sans souci son lit avec une autre personne sans craindre un changement dans la relation, si celle-ci est assez "clean" pour s'y prêter.

J'ai aussi une amie qui m'a vraiment raconté plein de trucs persos (et à moi seul si je l'en crois) et écrit beaucoup de lettres, mais idem aucun glissement de sentiment, donc je ne pense pas que ce soit un critère non plus (c'est pour rebondir sur ce que disait Shun plus haut, bien qu'elle ne l'ait pas présenté ainsi).

Il faut dire que je n'aime pas produire ni recevoir des marques de séduction, et je pense que cette attitude très perceptible permet de laisser clairement une place confortable à l'amitié ou à la cordialité. Paradoxalement, ça m'a aussi entraîné des problèmes (amis hommes ne comprenant pas mon rejet de quasi toutes les manifestations d'intérêt sexuel ou amoureux de la part des femmes, et me comparant à un humain artificiel dénué d'émotions et de sexualité; femmes qui ont eu des comportements soudains irrationnels et embarrassants à mon égard face à mon "insensibilité"). Avec le temps, j'arrive à mieux choisir les personnes et les situations sociales pour éviter ça, j'évite par exemple le plus possible les soirées sans activités de groupe clairement pré-définies.

Donc tout ça pour dire que je pense que l'amitié hommes-femmes est tout à fait possible, mais je trouve que ça n'est pas très valorisé socialement, et j'ai le ressenti que le contexte social est au moins autant en cause dans cette problématique que ce que l'on ressent (ou croit ressentir) à l'échelle personnelle :s
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros
Messages : 4538
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: L'amitié entre une femme et un homme existe-t-elle ?

le Ven 22 Aoû 2014 - 6:20
J'ai aussi partagé mon lit avec des hommes. Soit parce que chez moi il n'y avait qu'un lit, donc quand j'invitais un pote SDF à dormi, ben il dormait dans mon lit, soit parce que dormir avec un ami m'aide à faire moins de terreurs nocturnes. Quand je vivais chez mon meilleur ami, on dormait toujours dans le même lit, sauf lorsque sa copine dormait chez lui. Et non seulement dans le même lit, mais serrés l'une contre l'autre, ses bras autour de moi (avec lui, et avec d'autres amis... et même un pote que je ne connaissais pas depuis longtemps, mais qui avait subi des viols incestueux, et du coup me comprenait facilement : on a très vite dormi ensemble, sans aucune ambiguïté (sauf une fois, dans son sommeil, il s'est mis à se frotter contre moi. Je l'ai réveillé, lui ai expliqué, et il s'est excusé, tout confus, m'expliquant qu'il était en plein rêve érotique avec son ex...)).
Avec mon meilleur ami, il nous est aussi arrivé de prendre des bains ensemble. Il est d'ailleurs le seul homme dont le pénis ne me fait pas peur (justement parce qu'il est mon ami et qu'il n'y a aucune ambiguïté).

@GouineRouge : Pour te répondre (cette fois je sauvegarde ma réponse au fur et à mesure !) :
De mes ami-e-s d'enfance, je n'ai gardé qu'une amie, qui est hétéro. Sinon, mes amitiés datent soit du lycée, soit de la fac, soit de l'époque où j'étais à la rue, ou alors sont récentes (je ne suis plus à la rue depuis 5 ans).
Il m'est évidemment arrivé de tomber sur des mecs qui ont cru qu'ils pouvaient changer l'amitié en relations sexuelles. Mais ce n'étaient pas des amis, plutôt des potes, de nouvelles connaissances. Longtemps, je n'ai pas su poser mes limites, j'ai donc aussi vécu beaucoup d'attouchements. J'ai même commis une tentative de suicide la semaine de mes 18 ans, parce qu'un ami tentait de coucher avec moi, me caressait, croyait qu'on sortait plus ou moins ensemble, alors que moi, je ne savais juste pas dire "stop" et "non". J'ai longtemps cru, paradoxalement à mes phobies sexuelles, que j'étais "faite pour" répondre au désir des hommes, quelques soient mes envies propres. Et ça m'a souvent mise dans des situations difficiles, voire pire (prostitutions, attouchement, viols).

Par contre, avec les filles lesbiennes ou bi, je n'ai jamais subi l'insistance des hommes, leurs mains baladeuses, leur non prise en considération de mes envies. Ce qui fait qu'au final, je n'ai jamais eu de relations sexuelles avec une fille, même si j'ai été en couple lesbien. Parce qu'à l'époque, le sexe hors masturbation me faisait peur et ne me donnait pas envie. Avec les hommes, ça m'était imposé ; avec les femmes, ça ne l'était pas, donc il n'y avait pas de sexe.

Par la suite, avec un homme dont je n'étais pas amoureuse, mais avec qui je suis restée en couple trois ans quand même, j'ai appris à découvrir et aimer la sexualité à deux. Parce qu'il était le premier qui ne m'imposait rien, se pliait à mes désirs, attendait de savoir ce que moi je voulais. On est sortis ensemble parce que le soir de son anniversaire, j'ai eu soudain envie de sexualité à deux, et ai guidé sa main... je savais qu'il était amoureux de moi, et j'ai pas osé lui dire que non, je ne voulais pas être en couple avec lui, j'avais juste eu envie de sexe (j'aurais du expliciter avant). Mais quelque part, je ne regrette pas, parce que grâce à lui, j'ai découvert que la sexualité à deux m'était possible sans être violente, et je dois admettre que j'en ai bien profité :dents 

Sinon, la chose qui a le plus souvent transformé des amitiés naissantes en drague lourde et attouchements, c'est lorsque ces nouveaux "amis" ont appris que j'étais une pute. C'est fou comme ça peut changer le comportement de certains hommes. D'un coup, je n'étais plus "ma pote" mais je devenais "bébé", "ma puce", et les mains se baladaient... il faut être sacrément débile pourtant pour croire au mythe de la pute nymphomane toujours prête à sexer avec tout le monde sans inhibition. Si c'était le cas, on se ferait pas payer ! Alors que justement, comme beaucoup de putes, c'était exactement le contraire... Ces gars-là ont tous été rayés de mon répertoire, je ne leur adresse plus la moindre parole, qu'ils aillent se faire voir. Il y a une limite nette entre d'un côté mes proches, amis, potes, connaissances, et de l'autre mes clients ! Ces derniers, je les méprise et les hais, ce qui n'est pas compatible ni avec de l'amitié, ni avec de la camaraderie.

Je pense que ce qui aide aussi à ce que mes amis hommes ne tentent pas de choses sexuelles avec moi, c'est que comme ils sont mes amis, ils savent. Ils connaissent mon vécu (abus sexuels) et mes troubles sexuels (vaginisme, phallophobie, peurs, dégoüt, douleur) ; ils savent que pour moi sexualité rime très vite avec violence, donc s'ils me respectent (ce qui est le minimum pour être un ami quand même), ils ne tentent rien de tel avec moi.

L'ambiguïté, elle a par contre existé dans l'autre sens, quand j'étais ado. J'avais si peur des hommes que je refoulais totalement ma part hétéro. Du coup, quand j'étais amoureuse d'une fille, ça ne me posait pas problème (sauf quand je l'étais d'une fille hétéro, mais c'est un autre problème), mais si j'étais amoureuse d'un garçon, je me persuadais que ce n'était qu'une forte amitié baignée de tendresse.
D'ailleurs, mon copain (union libre) actuel, je l'ai rencontré à l'adolescence. A l'époque, comme on avait tous les deux des sentiments pour l'autre, on s'est beaucoup tourné autour. Mais moi je n'osais pas part peur des hommes, et lui n'osait pas par respect pour moi et peur de ma peur, de me faire peur... Alors à part un baiser sur la bouche et des embrassades tendres, on est restés amis. Puis on s'est perdus de vue pendant des années, et quand, il y a trois ans, on s'est retrouvés, on a surpassé nos vieilles peurs et on est sortis ensemble.




Contrairement à Shun, je suis en général plus proche de mes amis hommes que des mes amies femmes. Je ne sais pas vraiment pourquoi (mon psy suggère que j'ai besoin de me rassurer quant au fait que les hommes ne sont pas que des abuseurs et des pervers, d'où mon besoin de rechercher leur tendresse et leur confidence). En tout cas, je parle plus facilement de choses intimes avec les hommes qu'avec les femmes... De mauvais souvenirs aussi, de femmes qui m'ont jugée, pas comprise, rejetée, par rapport à mes phobies sexuelles, à la prostitution, au vaginisme... de la part de personnes que je considère comme des amies, ça fait très mal. Curieusement, mes amis hommes sont plus compréhensifs (peut-être parce qu'ils peuvent moins comparer... par exemple, si je parle de mon vaginisme à une femme, elle pensera à son vagin à elle qui n'a pas mal quand elle fait l'amour, et me trouvera peut-être très bizarre ; un homme ne subissant jamais de pénétration vaginale, il ne peut que me croire sur parole. Il y a bien sûr des bitards qui croient qu'un vagin, c'est fait pour être pénétré et nient ma douleur, c'était le cas de mon ex, même si dans son cas c'était juste une excuse pour me violer, en fait).




@Parleur : ça me fait penser à ça :

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
Invité
Invité

Re: L'amitié entre une femme et un homme existe-t-elle ?

le Ven 22 Aoû 2014 - 9:51
@Araignée a écrit:@Parleur : ça me fait penser à ça :
Je sais que je suis le casse-couille de service mais, comme je n'installe pas de logiciel propriétaire sur mon ordinateur, regarder des vidéos YouTube intégrée sur le forum, ça me demande à chaque fois quinze manipulation chiantes. Quand on me donne juste le lien, c'est beaucoup plus facile.

(Du coup, je regarderais la tienne un peu plus tard, quand j'aurais autre-chose qu'un connexion RTC)
avatar
Invité
Invité

Re: L'amitié entre une femme et un homme existe-t-elle ?

le Ven 22 Aoû 2014 - 11:59
En fait, l'amitié, je ne sais pas exactement comment vous la définissez, mais pour moi c'est un sentiment d'amour très fort, très intense et durable.

C'est pour cette raison que pour moi c'est parfois difficile de la distinguer de l'amour " amoureux ". D'ailleurs je dis régulièrement à mon homme, que je ne suis pas amoureuse de lui, que je l'aime, et que c'est (pour moi) beaucoup plus respectueux. Dans ma tête être amoureux de quelqu'un c'est une sorte de placage sur l'autre d'un fantasme, d'un idéal, bref d'un trip qu'on se fait plus ou moins tout seul.
Enfin, c'est ce que j'ai constaté (que ce soit de ma part, ou de celles de personnes qui se sont déclarées amoureuses de moi), et du coup, je trouve que " amoureux " c'est très enfermant, emprisonnant, bref ça sonne comme une cage.

Alors que l'amitié, pour moi c'est la liberté, l'accompagnement, la main tendue, la " gratuité ", le désintérêt (on attend rien en retour, l'autre ne doit rien), la fidélité (être là quand l'autre à besoin, et réciproquement), une relation d'égalité, sans rapports de force, sans compétition.

Du coup, le mot amitié, pour moi regroupe 2 formes d'amour qui sont proches : l'amour de l'autre sans dimension sexuelle, et l'amour de l'autre avec dimension sexuelle.
Et parfois, quand la relation est forte, et intense, ça arrive que le désir s'en mêle. Ca n'a rien à voir avec le physique ou l'appartenance à un sexe, c'est plus une forme de rencontre intellectuelle et émotionnelle qui donne envie d'aller plus loin dans le partage de l'intimité. Bref, j'arrive pas vraiment à établir de limite claire entre les 2.
avatar
Invité
Invité

Re: L'amitié entre une femme et un homme existe-t-elle ?

le Ven 22 Aoû 2014 - 12:09
Je crois en avoir déjà parlé ici il y a quelques temps, mais le français usuel est pauvre en matière d'expression des sentiments d'affection.

En français, on va utiliser le verbe aimer quand dans d'autres langues on va utiliser d'autres expressions plus nuancées que la traduction littérale d'« aimer ».

Le langage structurant la pensée, on se retrouve limité dans le travail intellectuel sur ces concepts.

Tiens, ça me refait penser à une citation de Jacques de Bourbon-Musset, dans « Les aveux infidèles » :
J'évite à dessein le mot d'amour, si galvaudé. Aujourd'hui, on aime Dieu, on aime sa femme, on aime Brahms, on aime la pizza, on aime la classe ouvrière, on aime ses aises, on aime les noirs, on aime tout, on n'aime rien.
Pour toi, j'ai de la tendresse. Comment suis-je passé du désir de domination inquiète à ce sentiment calme et fort ?
avatar
mhysterie
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 1564
Date d'inscription : 08/08/2011

Re: L'amitié entre une femme et un homme existe-t-elle ?

le Ven 22 Aoû 2014 - 13:24
Au vu du post de shun (que j'ai partagé à 2 amis), ce que je me pose comme question ce serait plus : comment gère-t-on une relation amicale lorsque les attentes de chacun sont différentes ? quand l'un souhaite une dimension sexuelle et l'autre pas ? quand l'un souhaite de vivre ensemble et l'autre pas ? et est-ce que la relation peut être viable ?
avatar
erulelya
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 1827
Date d'inscription : 25/06/2014

Re: L'amitié entre une femme et un homme existe-t-elle ?

le Ven 22 Aoû 2014 - 14:37
Je pense souvent que je suis totalement amoureuse de mes enfants, et ça fait 10 fois que je recommence ce post parce que je n'arrive pas à décrire ce sentiment^^

Avant je disais que j'étais amoureuse quand quelqu'un me donnait des papillons dans le ventre. Mais c'est pas vraiment de l'amour, c'est plutôt le coup de foudre et ça arrive aussi bien avec les amis qu'avec les "plus qu'amis"...Du moins pour moi sachant que je suis bi et que je n'ai pas forcément envie de contact sexuel avec les gens que j'aime. Et du coup, j'arrive pas très bien à faire de limites moi non plus.

Il semblerait que dans la définition commune on est ami quand on s'apprécie sans jamais avoir envie de coucher. Ma définition de l'amitié comprend le sexe. Mais je sais pas l'expliquer, on a pas vraiment de mots pour ça dans notre langue...Du sexe en toute amitié ça se dit ? Une relation différente de celle qu'on pourrait avoir quand on veut fonder un couple.

(C'ke c'est compliqué >< ça serait tellement plus simple d'aimer sans se prendre la tête)

M_hystérie : Je n'ai jamais été confrontée à cette situation, alors je ne sais vraiment pas. En théorie je dirais que celui qui a du désir ne doit pas l'imposer à celui qui n'en veut pas et qu'il devrait gérer ça de la façon qu'il trouve adéquate, en s'éloignant ou en acceptant son sort...Mais ça reste très théorique.
avatar
Nurja
Déesse/Dieu Suprême
Déesse/Dieu Suprême
Messages : 9215
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: L'amitié entre une femme et un homme existe-t-elle ?

le Ven 22 Aoû 2014 - 15:24
M_hysterie a écrit:comment gère-t-on une relation amicale lorsque les attentes de chacun sont différentes ? quand l'un souhaite une dimension sexuelle et l'autre pas ? quand l'un souhaite de vivre ensemble et l'autre pas ? et est-ce que la relation peut être viable ?
J'aimerais croire que la situation est viable. En pratique, je ne suis plus sûre que ce soit le cas. C'est vraiment compliqué quand les attentes sont différentes.  :calin: 

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
Invité
Invité

Re: L'amitié entre une femme et un homme existe-t-elle ?

le Ven 22 Aoû 2014 - 15:35
Quand les attentes sont différentes, soit ça casse, soit l'une doit changer à mon sens.
Ce qui est toujours le cas dans les relations humaines, en fait. Ça fonctionne toujours comme une sorte de contrat, amitié ou amour. Faut que les deux l'acceptent. Donc qu'ils s'entendent sur les termes. Donc que l'un des deux modifie son attente.
avatar
kunthia
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 13
Date d'inscription : 23/08/2014

Re: L'amitié entre une femme et un homme existe-t-elle ?

le Sam 23 Aoû 2014 - 21:45
Étant une très grande solitaire, je ne suis pas vraiment qualifiée pour donner une réponse mais je me lance tout de même.
Je crois que l'amitié se passe entre deux êtres humains donc qu'ils soient hommes, femmes ou autres ça ne change absolument rien.
Si on dit que l'amitié homme-femme n'existe pas, ça veut dire que celle femme-femme n'existe pas pour les lesbiennes et homme-homme pour les gays? Et les bisexuels?
Ça devient complexe.

Cela dit, comme je n'ai pour ainsi dire pas d'amis, je ne peux pas trop me prononcer sur la question.  Smile 
avatar
PourquoiPas
Banni·e
Messages : 31
Date d'inscription : 25/10/2014

Re: L'amitié entre une femme et un homme existe-t-elle ?

le Sam 1 Nov 2014 - 3:19
C'est triste de vous lire!  Les amis ont pris beaucoup d'importance dans la portion heureuse de ma vie.  J'aurais un grand trou dans le cœur sans toute la chaleur que j'y ai emmagasinée.  Sur ce terrain, mes amies filles m'ont apporté probablement plus que mes amis gars autant au plan pratique qu'affectif et intellectuel.

Oui, les amitiés hommes-femmes existent et elles peuvent être très gratifiantes.
avatar
Gouinerouge
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 21
Date d'inscription : 30/07/2014

Re: L'amitié entre une femme et un homme existe-t-elle ?

le Dim 2 Nov 2014 - 15:41
Certains des derniers posts m'agacent au plus haut point. Pour certaines personnes, qui n'ont jamais vécu de harcèlement de la part d'amis masculins, qui n'ont jamais eu à gérer une lesbophobie crasse, qui n'ont jamais eu à devoir se battre pour se faire respecter par des amis hommes hétéros qui leur on mis la main au cul, qui ont déni leur identité ou leur orientation sexuelle, c'est très facile de dire que l'amitié homme-femme existe. Bien sûr que l'amitié homme-femme existe, mais elle n'est pas dénué de rapports de domination, de rapport de séduction, ou même d'attentes différentes. J'ai eu de très bonne amitiés avec des hommes hétéros, principalement parce qu'on était d'accord sur un fait : je n'étais pas intéressée par eux et ils l'ont accepté (alors qu'ils pouvaient être intéressée) avec des amis gays (on n'étais pas intéressé les deux). Et oui, j'ai vécu des violences dans mes amitiés avec des hommes, principalement parce qu'ils n'acceptaient pas mon refus catégorique de sortir/coucher avec eux. la question est la suivante: Pour celles qui n'ont jamais vécu de viols ou de violences conjugales, il est facile de dire que les relations amoureuses hommes-femmes sont dénuées de rapports de domination. Or, nous savons toutes que la violence dans le couple existe, Pourquoi n'existerait.elle pas dans l'amitié ? Que des féministes arrêtent de dénigrer le vécu de personnes opprimées dans leur relation amicale avec des hommes, et de servir une argumentation à deux balles, serait déjà un bon début. MERCI
avatar
Drärk
Amazone
Amazone
Messages : 3828
Date d'inscription : 01/02/2014

Re: L'amitié entre une femme et un homme existe-t-elle ?

le Dim 2 Nov 2014 - 16:09
En ce qui me concerne, l'amitié et l'amour sont des notions très proches (et en même temps très vagues). Je ne suis pas d'accord avec cette évolution soi-disant naturelle de l'amitié vers l'amour, puis couple quand il s'agit d'une amitié entre des femmes et des hommes.

L'amitié : pas de sexe, l'amour : sexe obligatoire. C'est beau la diversité...

_________________
Il faut beaucoup aimer les hommes. Beaucoup, beaucoup. Beaucoup les aimer pour les aimer. Sans cela ce n'est pas possible, on ne peut pas les supporter.
M.D.

Si j'écris un propos qui vou-e-s heurte, n'hésitez pas à me mp, je sais que je peux me tromper.


Pas de Justice, pas de Paix.
avatar
La Chatte
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 826
Date d'inscription : 15/01/2014

Re: L'amitié entre une femme et un homme existe-t-elle ?

le Dim 2 Nov 2014 - 17:54
Si on considère que l'amitié est une relation dénuée d'attraction sexuelle, de type fraternelle/sororale entre deux personnes, je n'ai jamais vécu ça avec un homme. J'ai eu des amis qui étaient d'anciens amants, d'autre qui étaient en fait attirés par moi, ou vice-versa. J'ai l'impression que quand deux personnes de sexe opposé sont hétérosexuelles, la condition sine qua non pour être "amis sans ambiguité" est la non attirance.
Mais quand il y a attirance sans passage à l'acte, est-ce de l'amitié?
Après, on peut considérer l'amitié de façon moins restrictive, comme tu le dis si bien Drärk. J'ai un ex qui a couché avec à peu près toutes les filles qu'il considérait à présent comme ses amies, et pour lui le sexe pouvait très bien faire partie de l'amitié. C'est vrai que quand on y réfléchit, la définition "du sexe = amants/couple ; pas de sexe = amitié" est assez réductrice.


Dernière édition par La Chatte le Dim 2 Nov 2014 - 19:09, édité 1 fois
avatar
LenaLou
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1111
Date d'inscription : 19/11/2013

Re: L'amitié entre une femme et un homme existe-t-elle ?

le Dim 2 Nov 2014 - 18:00
J'ai eu un meilleur ami ( hétéro ) que je trouvais beau,qui me trouvait belle aussi ( j'étais même complètement son type de femme ) et pourtant il n'y a jamais rien eu entre nous amoureusement et sexuellement. On parlait de sexe librement,on a déjà dormi ensemble,mais jamais il n'a eu de gestes ou de paroles ambigues,moi non plus...

_________________
I'm impossible to forget,but i'm hard to remember.
avatar
Tilleul
Hystérique
Hystérique
Messages : 674
Date d'inscription : 23/04/2014

Re: L'amitié entre une femme et un homme existe-t-elle ?

le Lun 3 Nov 2014 - 21:25
La personne avec laquelle je suis le plus proche après ma compagne est ma meilleur amie et il n'y a jamais eu entre nous de jeu de séduction ou de tension sexuelle entre nous. Même quand on fait des activités impliquant une certaine promiscuité (comme dormir dans le même dortoir en gn), ca reste neutre et il n'y a pas vraiment de gêne ou d'attirance.

J'ai remarqué que certaines personnes trouvait cela bizarre, voir anormal. D'autres nous imaginent automatiquement comme amant... -_-

_________________
« L'absurde, c'est la raison lucide qui constate ses limites. »
Albert Camus
avatar
Gouinerouge
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 21
Date d'inscription : 30/07/2014

Re: L'amitié entre une femme et un homme existe-t-elle ?

le Mar 4 Nov 2014 - 11:06
Réputation du message : 100% (1 vote)
Je pense personnellement qu'il peut y avoir des amitiés ou il y a des attirances entre les deux personnes, ou alors des amis qui couchent ensemble, ou des amis qui ont été des amants. Le plus important c'est que chacun se sente respecté dans la relation quelque soit la nature de la relation (amitié de longue date, amitiés avec attirance réciproque ou non-réciproque, sexfriend, amitiés avec séduction). Personnellement, je me sens pas hyper safe quand un ami me drague, alors que je lui ai clairement fait comprendre que je n'étais pas intéressée et donc ca me paraît un peu absurde qu'il me fasse des avances (sexuelles ou amoureuses) si on est pote (et d'autant plus si il sait que je suis lesbienne). J'ai peu eu des amis pour lesquels j'étais attiré physiquement et pour lesquels j'imagineais autre chose que de l'amitié. Et quand il y en a eu, ca a été un peu compliqué parce qu'on voulait toutes les deux se mettre en couple ensemble, mais bon. Ca n'empêche bien sûr pas, que je puisse trouver beau un mec ou une fille, sans forcément imaginer autre chose que de l'amitié. Ca n'empêche pas non plus que des personnes puissent se sentir bien en intégrant de la séduction au sein de l'amitié ou bien en couchant ensemble. le plus important c'est de ne pas vivre de violences sexistes au sein de l'amitié. mais je suis d'accord que les limites entre l'amitié et l'amour sont très flous et peuvent être questionnés.
Contenu sponsorisé

Re: L'amitié entre une femme et un homme existe-t-elle ?

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum