Derniers sujets
Présentation de MickaëlAuroraHier à 16:28TortueListe de qualités essentielles à un petit ami d'une féministeJeu 7 Déc 2017 - 17:35TortueURGENT Réédition : "Notre corps, nous même"Jeu 7 Déc 2017 - 0:39AëlloonJe veux des Poches!!Mer 6 Déc 2017 - 22:52AëlloonPrésentation de Maerlynn (:Mar 5 Déc 2017 - 16:59TortueUne fille au pays des hommes menus, récits colorésDim 3 Déc 2017 - 8:46DihyaThe man-woman wars récits colorésDim 3 Déc 2017 - 4:15ReikoIntersectionalité et paradigmes apparentésDim 3 Déc 2017 - 2:05Black Swan[Article] Mélanie Gourarier. « La séduction alpha mâle s’inscrit dans un continuum de pratiques violentes »Sam 2 Déc 2017 - 15:19Dihya[Radio] Emissions féministes (ou sujets qui nous concernent)Mer 29 Nov 2017 - 9:12Coquelic0tVos films (vraiment) féministesLun 27 Nov 2017 - 17:08erulelyakotavaLun 27 Nov 2017 - 11:56Luce#BoycottWebedia et #BalanceTonForumVen 24 Nov 2017 - 10:07Klazoo LexisFéminisme culturel vs. féminisme radicalMar 21 Nov 2017 - 13:40Tortuefemmes enceintes versus personnes enceintesMar 21 Nov 2017 - 11:20IridaceaLes talons cornés : "horribles", "intolérables" et "anti-sexy"Dim 19 Nov 2017 - 17:25erulelyaFaut-Il Porter Un Soutien-Gorge ? - Article.Ven 17 Nov 2017 - 20:42Ceridwen0813Luce en lutte : rendre la langue française non sexisteVen 17 Nov 2017 - 12:33erulelyaSalut à tou.te.sVen 17 Nov 2017 - 10:07LuceBizutage en médecine à l'université de caen = Enseignement du sexisme ?Jeu 16 Nov 2017 - 11:31michekhenbonjour tout le mondeLun 13 Nov 2017 - 18:21jojojoBonjour ! Moi, Je.Lun 13 Nov 2017 - 16:18Un HommePeggy SastreSam 11 Nov 2017 - 4:12Klazoo LexisHelloVen 10 Nov 2017 - 11:15IridaceaPedro KazumiMar 7 Nov 2017 - 0:11IridaceaBoujour à vous Dim 5 Nov 2017 - 20:50IridaceaMorg@neDim 5 Nov 2017 - 18:30IridaceaGeorges BouillonDim 5 Nov 2017 - 18:17Iridacea"Free the Nipple"Sam 4 Nov 2017 - 1:18erulelyaOuvrir la voix par Amandine Gay (black feminism)Jeu 2 Nov 2017 - 20:58AëlloonComment réagir face à l'antiféminisme ?Jeu 2 Nov 2017 - 20:25Aëlloon"non-binaire" c'est quoi ?Mer 1 Nov 2017 - 5:13Reiko

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Nurja
Déesse/Dieu Suprême
Déesse/Dieu Suprême
Messages : 9215
Date d'inscription : 12/04/2012

La sexualité, c'est quoi?

le Lun 21 Juil 2014 - 13:04
A partir de quand peut-on considérer que deux personnes (ou plus) partagent de la sexualité?

Quelles sont les pratiques imaginables?

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
Invité
Invité

Re: La sexualité, c'est quoi?

le Lun 21 Juil 2014 - 13:49
Quand il y a un sexe (au sens physique, genre vulve ou pénis) d'impliqué ? Les pratiques : des caresses, des léchouilles (j'aime bien ce mot^^), des bisous, des câlins, des étreintes, de la pénétration...
avatar
Invité
Invité

Re: La sexualité, c'est quoi?

le Lun 21 Juil 2014 - 15:07
Pour ma part, j'estime que la sexualité commence là où commencerait l'agression sexuelle si l'un-e des deux partenaires n'était pas d'accord.

Cela comprend donc aussi s'embrasser, se caresser les endroits du corps considérés comme sexuels (seins, torse, fesses), se masser, se lécher, se frotter ... etc.
avatar
1977
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1416
Date d'inscription : 03/11/2012

Re: La sexualité, c'est quoi?

le Lun 21 Juil 2014 - 15:09
Je pars des éléments avancés par  Grussie et j'ajoute que la notion de partage de la sexualité entre plusieurs personnes m'évoque la nécessité de la présence du désir chez chacun des protagonistes.

Quant aux pratiques imaginables, le terrain me semble vaste. Si j'essaie d'en imaginer les contours cela devient compliqué. J'essaye, ce n'est pas clair alors je m'excuse d'avance.

J'imagine qu'une pratique est sexuelle lorsqu'elle produit un effet émotionnel et physique chez les/l'émeuteur(s) et chez les/le récepteur. L'effet rendu est sexuel dans quelle mesure, qu'est ce qui précise son caractère sexuel? Les manifestations physiques, émotionnelles et surement d'autres: intellectuelles? Comment préciser les manifestations physiques? Manifestations physiologiques?
Du coup il y a autant de pratiques que d'être humain.

Je rejoins Aky sur la nécessité du consentement pour déterminer le caractère sexuel d'une pratique. Cependant, je suis plus au claire avec la notion de désir que celle de consentement.
avatar
Invité
Invité

Re: La sexualité, c'est quoi?

le Lun 21 Juil 2014 - 15:35
Ah oui vous avez raison, j'avais zappé les questions d'agressions sexuelles (comment j'ai fait, mystère).

Donc, le consentement enthousiaste, plus ce que j'avais mis plus haut.


J'imagine qu'une pratique est sexuelle lorsqu'elle produit un effet émotionnel et physique chez les/l'émeuteur(s) et chez les/le récepteur. L'effet rendu est sexuel dans quelle mesure, qu'est ce qui précise son caractère sexuel? Les manifestations physiques, émotionnelles et surement d'autres: intellectuelles? Comment préciser les manifestations physiques? Manifestations physiologiques?
Du coup il y a autant de pratiques que d'être humain.
Ça me paraît trop large comme définition, "produire un effet émotionnel et physique"...terminer un marathon ça doit produire un effet émotionnel et physique non ?
Mais si on veut tout englober, on est forcé.e de donner des définitions très larges j'imagine.
avatar
1977
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1416
Date d'inscription : 03/11/2012

Re: La sexualité, c'est quoi?

le Lun 21 Juil 2014 - 15:40
Tu as raison Grussie, il manque des précisions. Mais je ne sais pas lesquelles. Je me demande si se poser la question de ce que n'est pas une pratique sexuelle peut aider. Dans ce sens, je trouve intéressant ce qu'a posté Aky.

Le/la/les participants aurai-ent une implication dans la manifestation de l'effet.
avatar
oniisan88
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 28
Date d'inscription : 06/08/2014

Re: La sexualité, c'est quoi?

le Mer 6 Aoû 2014 - 23:57
Il s'agit de tout comportement sensuel, sexuel, charnel, non?
Dijkstra
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 34
Date d'inscription : 04/08/2014

Re: La sexualité, c'est quoi?

le Jeu 7 Aoû 2014 - 0:20
Serait-il possible d'abord de poser un cadre de réflexion ? Car pour moi, et j'attends votre avis, la sexualité implique le consentement. Si ce n'est pas le cas alors on tombe dans la criminalité.

Je trouve dommage d'inclure dans la définition de la sexualité, l'aspect physique. Je pense que la sexualité est avant tout émotionnelle, au sens large du terme. Le physique finalement, n'est qu'un autre prisme pour l'expérimenter.

La sexualité serait pour moi un ensemble de transitions émotionnelles intenses. L'aspect physique serait avant tout un accélérateur, catalyseur ou encore un amplificateur d'émotions. Un peu comme le sel sublime une préparation sucrée.
avatar
oniisan88
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 28
Date d'inscription : 06/08/2014

Re: La sexualité, c'est quoi?

le Jeu 7 Aoû 2014 - 0:48
Le consentement était une condition implicite.
Cela dit, hélas, tu sais comme moi que la sexualité effective n'est pas toujours consentie.
Je constate que dans ta définition, tu comprends aussi le désir, l'imagination, non?
avatar
zamenoa
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 243
Date d'inscription : 12/03/2014

Re: La sexualité, c'est quoi?

le Jeu 7 Aoû 2014 - 10:46
la sexualité de mon point de vue, est un mélange subtil du corps et de l'esprit, des sensations et des émotions. La sexualité laisse place à l'exploration et au développement des sens, en occultant l'intellectualisation dans la fusion ( même si parfois cela reste facile à dire). La sexualité est inhérente au consentement et au désir mutuel, au plaisir charnel, à la sensualité.



avatar
Drärk
Amazone
Amazone
Messages : 3828
Date d'inscription : 01/02/2014

Re: La sexualité, c'est quoi?

le Jeu 7 Aoû 2014 - 16:22
@oniisan88 a écrit:Le consentement était une condition implicite.
Cela dit, hélas, tu sais comme moi que la sexualité effective n'est pas toujours consentie.
Je constate que dans ta définition, tu comprends aussi le désir, l'imagination, non?
C'est parce que le consentement est une condition implicite que nous vivons dans une culture du viol. Cette condition doit être explicite, toujours. Même si cela peut paraître élémentaire, le fait de l'inclure dans notre processus de réflexion est primordial. Continuer à l'inclure implicitement ne permet pas d'habituer autrui à réfléchir cette condition de manière explicite.

_________________
Il faut beaucoup aimer les hommes. Beaucoup, beaucoup. Beaucoup les aimer pour les aimer. Sans cela ce n'est pas possible, on ne peut pas les supporter.
M.D.

Si j'écris un propos qui vou-e-s heurte, n'hésitez pas à me mp, je sais que je peux me tromper.


Pas de Justice, pas de Paix.
avatar
oniisan88
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 28
Date d'inscription : 06/08/2014

Re: La sexualité, c'est quoi?

le Jeu 7 Aoû 2014 - 16:59
Je voulais dire implicite dans ma définition,
ça reste une définition perso et intime et je ne peux pas t'expliquer mon comportement sexuel...

Dire "oui" n'est pas suffisant quand l'homme ou la femme avec qui on couche n'écoute pas le "non" ou le "stop, tu me fais mal". Sans vouloir être caustique. Et crois-moi, ça existe.
avatar
Drärk
Amazone
Amazone
Messages : 3828
Date d'inscription : 01/02/2014

Re: La sexualité, c'est quoi?

le Jeu 7 Aoû 2014 - 17:07
@oniisan88 a écrit:Je voulais dire implicite dans ma définition,
ça reste une définition perso et intime et je ne peux pas t'expliquer mon comportement sexuel...

Dire "oui" n'est pas suffisant quand l'homme ou la femme avec qui on couche n'écoute pas le "non" ou le "stop, tu me fais mal". Sans vouloir être caustique. Et crois-moi, ça existe.
Sans déconner et tu crois vraiment que tu vas nous apprendre ce genre de choses sur un forum féministe ? J'ai un vagin pour information, et il est donc plus probable que je sois victime de viol que toi.

Si ta définition est claire pour toi, elle ne l'est pas forcément pour tout le monde. Je suis ferme à ce sujet, le consentement ne doit jamais être implicite. Surtout quand on parle de sexualité. Je n'ai pas besoin d'expliquer mes comportements sexuels pour être explicite sur la condition du consentement. Comme quoi c'est largement faisable.

_________________
Il faut beaucoup aimer les hommes. Beaucoup, beaucoup. Beaucoup les aimer pour les aimer. Sans cela ce n'est pas possible, on ne peut pas les supporter.
M.D.

Si j'écris un propos qui vou-e-s heurte, n'hésitez pas à me mp, je sais que je peux me tromper.


Pas de Justice, pas de Paix.
avatar
oniisan88
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 28
Date d'inscription : 06/08/2014

Re: La sexualité, c'est quoi?

le Jeu 7 Aoû 2014 - 17:12
J'ai envie de te rétorquer quand on sait pas, on se tait,
tu me connais? Tu connais mon passif? Tu sais ce qui m'est déjà arrivé? Non.
avatar
Invité
Invité

Re: La sexualité, c'est quoi?

le Jeu 7 Aoû 2014 - 17:14
J'ai envie de te dire que si tu étais moins condescendant, tu te ferais moins basher; Sérieusement, tes messages sont puants au possible. Remise en question needed et genre rapidement là.
Dijkstra
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 34
Date d'inscription : 04/08/2014

Re: La sexualité, c'est quoi?

le Jeu 7 Aoû 2014 - 22:10
@Drärk a écrit:
Cette condition doit être explicite, toujours. Même si cela peut paraître élémentaire, le fait de l'inclure dans notre processus de réflexion est primordial.

Je suis entièrement d'accord. Ne serait-ce que du point de vue du débat. Car nous sommes (en tout cas je l'espère) tous contre les aggréssions sexuelles de toute sorte. Inclure explicitement le consentement dans le débat favoriserait plus les échanges je trouve.
avatar
Drärk
Amazone
Amazone
Messages : 3828
Date d'inscription : 01/02/2014

Re: La sexualité, c'est quoi?

le Ven 8 Aoû 2014 - 0:54
@oniisan88 a écrit:J'ai envie de te rétorquer quand on sait pas, on se tait,
tu me connais? Tu connais mon passif? Tu sais ce qui m'est déjà arrivé? Non.
Je n'estime pas savoir quoi que ce soit sur toi, j'ai établi un fait par rapport à la réalité de mon corps : je suis née pour être violée (pas selon moi mais selon la société, la culture du viol et du non consentement). Donc je suis très bien placée pour en parler en fait.

_________________
Il faut beaucoup aimer les hommes. Beaucoup, beaucoup. Beaucoup les aimer pour les aimer. Sans cela ce n'est pas possible, on ne peut pas les supporter.
M.D.

Si j'écris un propos qui vou-e-s heurte, n'hésitez pas à me mp, je sais que je peux me tromper.


Pas de Justice, pas de Paix.
avatar
1977
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1416
Date d'inscription : 03/11/2012

Re: La sexualité, c'est quoi?

le Sam 23 Juil 2016 - 0:49
Réputation du message : 100% (2 votes)
" Il est important que nous comprenions que la sexualité en système patriarcal est un ensemble de pratiques oppressives, et que ceci ne peut être changé simplement en modifiant notre façon de penser sur la sexualité ou certaines formes spécifiques de sexualité que nous pratiquons."

"Le blues post-sexe" est évoqué dans ce texte qui explore l'idée que "les expériences sexuelles fréquemment négatives vécues par les femmes reflètent le contenu objectif des relations sexuelles dans le système patriarcal."

Ce texte met exactement le mot sur mon malaise. Je voulais partager mon ressenti. Et donner l'occasion de réfléchir en dehors des normes figées sur la sexualité hétérosexuelle.
michekhen
Hystérique
Hystérique
Messages : 687
Date d'inscription : 02/09/2013

Re: La sexualité, c'est quoi?

le Sam 23 Juil 2016 - 1:19
@1977 j'ai lis l'article mais je me suis arrêtée, j'ai pleuré très très souvent après un rapport consenti, jamais compris pourquoi. C'est arrivé avec plein de partenaires.
Je suis très étonné d'apprendre que ça arrive souvent aussi chez d'autres femmes.

pfff, va me falloir du courage pour lire la suite.
avatar
Nurja
Déesse/Dieu Suprême
Déesse/Dieu Suprême
Messages : 9215
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: La sexualité, c'est quoi?

le Sam 23 Juil 2016 - 10:10
Merci de ce précieux partage, 1977.

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros
Messages : 4538
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: La sexualité, c'est quoi?

le Sam 23 Juil 2016 - 15:23
Merci beaucoup pour ce partage, je croyais moi aussi être une exception... (enfin, moins depuis la découverte d'un post de Mister Q où il explique ressentir ça lui aussi). Je croyais qu'étant an-orgasmique, mes crises de larmes venaient remplacer l'orgasme (et d'ailleurs en y pensant bien, c'est bien le cas, parce que plus je m'approche du plaisir, et plus l'angoisse, la tristesse et le dégoût sont au rendez-vous)...


Le post de Mister Q. [TW : nudité et sexualité en dessins, propos grossiers...]



EDIT :
Freya Brown a écrit:Un autre exemple de cette approche soulignée par MacKinnon est cette tendance chez certaines féministes (comme Suzan Brownmiller dans son livre « Against Our Will ») de faire disparaître la notion de « violences sexuelles » en affirmant que le viol est de la violence et non de la sexualité. C’est une approche fondamentalement erronée, dans la mesure où, comme le mentionne MacKinnon, le viol est bien de la sexualité pour le violeur, et même pour la victime, puisqu’elle peut avoir de la difficulté ensuite à avoir des rapports sexuels qui ne soient pas ressentis comme un viol.
Ce passage me chagrine un peu... Dire que le viol est bien de la sexualité, c'est à mon sens donner raison au patriarcat et aux violeurs. Rien ne m'a fait plus de bien, au niveau de ma sexualité justement, que d'entendre mon psy dire que non, ni le viol, ni la prostitution ne sont de la sexualité. Que ces violences s'expriment via la sexualité est un fait, responsable de la contamination de la sexualité des victimes, mais il me semble sain de dénouer cet amalgame. Sinon, même la sexualité solitaire est contaminée...

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
1977
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1416
Date d'inscription : 03/11/2012

Re: La sexualité, c'est quoi?

le Dim 24 Juil 2016 - 2:15
Oui moi aussi il me fait tiquer sauf si je le comprends comme le viol étant de la "sexualité patriarcale". Et si je comprends bien le texte, la sexualité n'existant pas hors champs social, et vivant dans des systèmes patriarcaux alors elle est de ce fait patriarcale..

Je crois que les activités sexuelles solitaires peuvent être contaminées. C'est mon cas particulier. Mes fantasmes sont en lien avec la domination masculine. Même si je ne l'assume pas et souhaiterai m'en défaire...


Edit: personnellement quand je dis que le viol n'est pas de la sexualité je me réfère à une idée de la sexualité très éloignée de la norme. Dans le respect et le désir pour tous les participants. Et la sexualité selon nos cultures est une histoire de pouvoir et de dégradation. C'est dans ce sens que je peux admettre que le viol relève de cette sexualité, une sexualité ou la violene est érotisée et ou les femmes sont contraintes. Et c'est vrai que pour moi ça ce n'est pas de la sexualité.
avatar
Dihya
Hystérique
Hystérique
Messages : 562
Date d'inscription : 22/07/2016

Re: La sexualité, c'est quoi?

le Dim 24 Juil 2016 - 18:51
Une émission assez intéressante sur le viol, qui est passé sur France Culture, il a écrit un bouquin qui explique comme la société a considéré le viol au cours de l'histoire.
http://plus.franceculture.fr/partenaires/selection-france-culture/le-viol-histoire-d-un-crime
avatar
Tortue
Hystérique
Hystérique
Messages : 440
Date d'inscription : 28/06/2015

Re: La sexualité, c'est quoi?

le Dim 24 Juil 2016 - 21:06
@Araignée a écrit:

Freya Brown a écrit:Un autre exemple de cette approche soulignée par MacKinnon est cette tendance chez certaines féministes (comme Suzan Brownmiller dans son livre « Against Our Will ») de faire disparaître la notion de « violences sexuelles » en affirmant que le viol est de la violence et non de la sexualité. C’est une approche fondamentalement erronée, dans la mesure où, comme le mentionne MacKinnon, le viol est bien de la sexualité pour le violeur, et même pour la victime, puisqu’elle peut avoir de la difficulté ensuite à avoir des rapports sexuels qui ne soient pas ressentis comme un viol.
Ce passage me chagrine un peu... Dire que le viol est bien de la sexualité, c'est à mon sens donner raison au patriarcat et aux violeurs. Rien ne m'a fait plus de bien, au niveau de ma sexualité justement, que d'entendre mon psy dire que non, ni le viol, ni la prostitution ne sont de la sexualité. Que ces violences s'expriment via la sexualité est un fait, responsable de la contamination de la sexualité des victimes, mais il me semble sain de dénouer cet amalgame. Sinon, même la sexualité solitaire est contaminée...

Le viol fait partie integrante de ma sexualite, solitaire ou non, mais ce n'est pas pour ca que ca donne raison aux violeurs, a mon avis. Je comprend tout a fait en quoi ma sexualite (ma maniere d envisager les rapport sexuels) est impregnee de viol et de domination mais ca ne legitime rien du tout.

C'est juste ma maniere actuellement d'envisager la question, en aucun cas une oppinion reflechie longuement et definitive.

_________________
"Et la seule façon de ne pas oublier la souffrance des autres c'est de commencer par
reconnaître la sienne." C.D
avatar
RoRo
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 176
Date d'inscription : 12/02/2015

Re: La sexualité, c'est quoi?

le Lun 25 Juil 2016 - 15:42
@Tortue: Je m'excuse d'avance si ma question te dérange, mais je comprends pas bien ta remarque: "Le viol fait partie integrante de ma sexualité."

Est ce que tu parles de toutes les relations sexuelles? Il n' y a pas de relations sexuelles qui ne sont pas des viols?

Pas de soucis si tu veux pas répondre.




_________________
Je suis néophyte et je fais encore des erreurs de langage sexiste, merci de me les signaler.
Contenu sponsorisé

Re: La sexualité, c'est quoi?

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum