Derniers sujets
» C'est quoi "être une femme" ?
par Iridacea Aujourd'hui à 17:09

» Fille / Homme
par Nurja Aujourd'hui à 16:18

» Présentation: Radically Lena - RadFem
par Radically Lena Aujourd'hui à 13:05

» Questionnaire sur le français inclusif
par michekhen Aujourd'hui à 11:52

» Une fille au pays des garçons menus, ma bande-dessinée
par Dihya Hier à 19:48

» La porno féministe
par Tortue Mer 24 Mai 2017 - 1:20

» "non-binaire" c'est quoi ?
par Alpheratz Mer 24 Mai 2017 - 0:11

» Revenu de base
par Tortue Lun 22 Mai 2017 - 16:22

» [Étude] Etat des lieux des connaissances, représentations et pratiques sexuelles des jeunes adolescents
par Iridacea Lun 22 Mai 2017 - 10:13

» L’horreur de la chasse aux sorcières demeure omniprésente dans la culture moderne.
par kekemore Dim 21 Mai 2017 - 20:38

» que pensez-vous de Steven Pinker
par Iridacea Sam 20 Mai 2017 - 12:01

» Bastien Vivès "Une soeur", votre avis ?
par Nurja Ven 19 Mai 2017 - 19:07

» Youtube
par Aëlloon Ven 19 Mai 2017 - 0:57

» Vidéos et films féministes
par Aëlloon Jeu 18 Mai 2017 - 0:49

» Game Of Fraude, la vidéo qui ne ment pas...
par kekemore Mer 17 Mai 2017 - 22:24

» Inclusion de la question animale dans les revendications féministes
par Dihya Mer 17 Mai 2017 - 9:29

» Pour dissuader ses parents de voter fn, une lycéenne de 17 ans présente un exposé de 28 pages
par Aëlloon Lun 15 Mai 2017 - 3:51

» Des petites touches féministes dans la vie de tous les jours
par Aëlloon Lun 15 Mai 2017 - 0:52

» [Article] L’esclavage atlantique et son abolition : plus qu’un simple enjeu de mémoire, un enjeu contemporain de luttes
par Aëlloon Lun 15 Mai 2017 - 0:33

» Présentation - Fabien
par Aëlloon Dim 14 Mai 2017 - 23:06

» Court-métrage sur l'égalité femmes-hommes dans l'espace numérique.
par BenSet Dim 14 Mai 2017 - 13:55

» Parent par défaut, ou la charge mentale des mères
par Aëlloon Ven 12 Mai 2017 - 22:04

» Demande de documentation sur les stratégies militantes non-safe reposant sur des analogies entre oppressions
par Aëlloon Ven 5 Mai 2017 - 23:53

» La santé pour les garçons féminins
par Reiko Ven 5 Mai 2017 - 17:05

» Bonjour à tous
par onyx Jeu 4 Mai 2017 - 23:34

» [Article] La Russie vote la dépénalisation des violences domestiques
par Araignée Mer 3 Mai 2017 - 18:35

» [Article] La non-mixité de dominants, c'est caca
par Aëlloon Mer 3 Mai 2017 - 2:21

» Chansons féministes
par Iridacea Mar 2 Mai 2017 - 23:51

» Les petites phrases sexistes cultes (suite)
par Iridacea Mar 2 Mai 2017 - 15:38

» [Article] SexNegative ?
par Aëlloon Lun 1 Mai 2017 - 0:12

» Présentation de Skander
par onyx Ven 28 Avr 2017 - 18:10

» [Podcast] Où sont les Mascus ? Dans la Forêt !!
par onyx Jeu 27 Avr 2017 - 23:07

anipassion.com

lutte des classes/ lutte des sexes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

lutte des classes/ lutte des sexes

Message par Insulaire le Jeu 23 Fév 2012 - 0:46

la lutte des classes est souvent un prétexte anti feministe, consistant a dire
"le féminisme nous cache les vrais combats plus importants"
Ajoutant que les femmes bourges et les femmes pauvres n'ont pas les memes interets
Et avec plus de mepris encore que certaines elites envers le peuple, du mepris envers les femmes des classes populaires ( dont je suis d'ailleurs)
Avec la suppression de mademoiselle des papiers administratifs, j'ai beaucoup lu " mais les femmes pauvres s'en fichent de ça c'est un truc de bourges" + "les femmes pauvres s'en fichent du feminisme" ( des personnes qui ne prennent meme pas le temps de savoir pourquoi il a été supprimé...)
Sans compter que l'on place mine de rien les mots lutte des sexes, comme si le feminisme etait une guerre contre les hommes!
Cette façon de toujours diviser les femmes entre les riches et les pauvres les bien et les salopes les belles et les moches a le don de m'agacer au plus haut point
Combien de jeunes femmes de mon entourage sont "féministes" sans le savoir, elles n'entendent rien au mot patriarcat ce qui ne les empêche pas de faire évoluer les mentalités au niveau de leur famille, en ne se laissant pas dominer, insulter etc
Je crois beaucoup à la capacité individuelle de chacune à changer les mentalités

Quels sont les arguments a opposer à cela selon vous?
Peut on vraiment fédérer les femmes de toutes classes sociales sans mépris les unes envers les autres? ( je ressens ce genre de mepris chez une badinter qui est pro prostitution dans la mesure ou c'est les femmes du peuple qui y passent)

Insulaire
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 168
Date d'inscription : 17/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: lutte des classes/ lutte des sexes

Message par Lucha le Jeu 23 Fév 2012 - 11:20

Excellent sujet de discussion Insulaire!

Effectivement, c'est une façon très habile de diviser les femmes et de les monter les unes contre les autres.

Pour entamer une réflexion, je te propose (ainsi qu'à tous) la lecture d'articles écrits par Christine Delphy en 1977, qui a bien analysé ce phénomène:

Nos amis et nous

Ensuite, suivre les autres parties.

J'en recommande vivement la lecture! D'ailleurs, je vais moi aussi les relire. Wink

Lucha
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse

Messages : 815
Date d'inscription : 18/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: lutte des classes/ lutte des sexes

Message par Noune.Ka le Dim 4 Mar 2012 - 12:07

@Insulaire a écrit:la lutte des classes est souvent un prétexte anti feministe, consistant a dire
"le féminisme nous cache les vrais combats plus importants"
Ajoutant que les femmes bourges et les femmes pauvres n'ont pas les memes interets
Et avec plus de mepris encore que certaines elites envers le peuple, du mepris envers les femmes des classes populaires ( dont je suis d'ailleurs)
Avec la suppression de mademoiselle des papiers administratifs, j'ai beaucoup lu " mais les femmes pauvres s'en fichent de ça c'est un truc de bourges" + "les femmes pauvres s'en fichent du feminisme" ( des personnes qui ne prennent meme pas le temps de savoir pourquoi il a été supprimé...)
Sans compter que l'on place mine de rien les mots lutte des sexes, comme si le feminisme etait une guerre contre les hommes!
Cette façon de toujours diviser les femmes entre les riches et les pauvres les bien et les salopes les belles et les moches a le don de m'agacer au plus haut point
Combien de jeunes femmes de mon entourage sont "féministes" sans le savoir, elles n'entendent rien au mot patriarcat ce qui ne les empêche pas de faire évoluer les mentalités au niveau de leur famille, en ne se laissant pas dominer, insulter etc
Je crois beaucoup à la capacité individuelle de chacune à changer les mentalités

Quels sont les arguments a opposer à cela selon vous?
Peut on vraiment fédérer les femmes de toutes classes sociales sans mépris les unes envers les autres? ( je ressens ce genre de mepris chez une badinter qui est pro prostitution dans la mesure ou c'est les femmes du peuple qui y passent)

Mais effectivement les femmes bourges et prolos n ont pas les mêmes intérêts.Il ne s agit pas de nous diviser mais les prolos souffrent de discriminations spécifiques, inhérentes à leur classe. On ne peut pas gommer la lutte des classes sous couvert qu on est toutes des femmes et donc embarquées exactement dans le même bateau. Je ne suis pas dans le même bateau que les bourgeoises même si ,bien évidemment, j ai des combats communs avec ces femmes.
De la même façon je ne suis pas dans le même bateau que les hommes de ma classe sociale.Aucune de mes deux appartenances: femme ET prolo ne prend le pas sur l autre j'usqu’à l effacer.
avatar
Noune.Ka
Poilu⋅e
Poilu⋅e

Messages : 111
Date d'inscription : 04/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: lutte des classes/ lutte des sexes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum