Derniers sujets
C'est quoi le Masculinisme?Aujourd'hui à 18:49michekhenliens pour accueil ne fonctionne pas? Aujourd'hui à 17:04michekhenVidéos et films féministesVen 22 Sep 2017 - 13:04Black SwanThe man-woman warsVen 22 Sep 2017 - 7:05ReikoHoi tout le monde! >u</Jeu 21 Sep 2017 - 19:01Appoline[Article] Grossesse : au moins 7 bonnes raisons (scientifiquement prouvées) de ne pas s'inquiéterJeu 21 Sep 2017 - 16:24IridaceaBonjourJeu 21 Sep 2017 - 11:52TortueNouveau débat public sur la PMAMar 19 Sep 2017 - 9:25erulelyaLe Dom Juan et la salope : pourquoi cette différence de traitement ? (Je sais pas si on l'on déjà posé celle là °^°)Lun 18 Sep 2017 - 22:10AppolineBla.Dim 17 Sep 2017 - 17:53AëlloonChansons féministesDim 17 Sep 2017 - 6:54AëlloonSauvons la Bibliothèque Marguerite Durand ! Ven 15 Sep 2017 - 19:53DihyaImpact des violences sexuelles sur la santé des femmesVen 15 Sep 2017 - 19:39DihyaBonsoirJeu 14 Sep 2017 - 17:11IridaceaSurvivante vs. victime (agression sexuelle)Mar 12 Sep 2017 - 10:451977"non-binaire" c'est quoi ?Dim 10 Sep 2017 - 15:04TortueC'est quoi "être une femme" ?Ven 8 Sep 2017 - 12:28mïelitie[Ressources] La transphobieVen 8 Sep 2017 - 10:32HopeyPrésentation Sychriscar :)Ven 8 Sep 2017 - 3:09AraignéePeggy SastreVen 8 Sep 2017 - 1:11Araignée[HS] Homosexualité chez les enfants d'un couple homosexuelJeu 7 Sep 2017 - 23:58AraignéeLa transmisogynie, qu'est ce que c'est?Mer 6 Sep 2017 - 0:19michekhenRugbyGirlDim 3 Sep 2017 - 0:49Administratricebonjour!Sam 2 Sep 2017 - 19:59AraignéePrésentationVen 1 Sep 2017 - 10:42FurèneLa santé pour les garçons fémininsMer 30 Aoû 2017 - 19:11Reiko[Article] Ruptures : pourquoi on reste avec eux ?Mer 30 Aoû 2017 - 16:14erulelyaSalon du livre lesbien et débat HERstory le 1er juillet 2017Mar 29 Aoû 2017 - 19:57Iridacea[Article] Les hommes hétérosexuels sont-ils aussi victimes de violence conjugale ?Mar 29 Aoû 2017 - 12:20chester DenisL'homosexualité au Japon Mar 29 Aoû 2017 - 6:00Reikocomment se proteger de la repression policiere/judiciere ?Lun 28 Aoû 2017 - 13:31TortueNouvelle venueSam 26 Aoû 2017 - 22:40Araignée

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
tipia
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 3
Date d'inscription : 14/03/2014

Hello

le Sam 15 Mar 2014 - 1:49
Je me présente : Tipia, vingt...............huit ans. Enfant, ma mère avait fait de moi une belle petite poupée, entourée d'une dînette digne d'une cuisine d'un restaurant 4 étoiles! Il m'aura fallu 20 ans pour me réveiller et comprendre ce qui se passer autour de moi. Je suis entrée dans la vie active, dans le milieu commercial, avec des collègues hommes! Etant lesbienne (sorry pour les clichés) et assumant ouvertement depuis l'adolescence mon homosexualité, ces chers collègues me parlaient des femmes sans tabou ni retenu! Je précise qu'avant cela les hommes des ma vie étaient mon père, mes oncles et mes cousins. J'ai été choqué et j'ai très mal vécu ma première année au sein de mon entreprise. J'ai développé une sorte de haine irréaliste envers les hommes, à vrai dire cela m'est venu de manière progressive et incontrôlable. Le bon côté de tout cela, est que cette haine m'a permis  de progresser... Je suis maintenant directrice commerciale au sein de cette même entreprise et donc la CHEF de ces messieurs! Je me suis inscrite sur ce site, dans un but presque égoïste, en effet ce n'est pas un élan féministe qui m'anime mais de la misandrie. Et aujourd'hui cela me pose énormément problème... Mon coeur bat depuis plus de 7 ans pour une femme extraordinaire, quand je l'ai connue, elle avait déjà un petit âgé d'1 an (que je nommerais M) . M jusque là pour moi était asexué, c'était un enfant c'est tout! Sauf que ça grandit... et que moi j'ai de plus en plus de mal à rester proche de lui. Je vois en lui le futur mec qui profitera sans scrupules d'une société où les hommes sont roi, le futur père de famille qui ira travailler pendant que sa pauvre femme se privera de toute vie sociale pour élever les gamins, le futur  mari qui trompera sa femme avec une jeunette car elle se sera laisser allé tellement qu'elle est débordée entre le ménage, les courses, les gamins, l'école.... En résumer je vois en lui un futur C**.   Vous allez me dire que tout ça est une question d'éducation... A la maison M participe aux taches ménagères, pas de télé, on lui sélectionne des livres où les filles comme les garçons sont des héros... Mais il y a certaines choses qui malheureusement échapperont à notre contrôle: l'école, les camarades, les grands parents (qui croit au petit fils prodige).
Enfin bref, aujourd'hui j'aimerais ne plus avoir envie de d'éradiquer espèce mâle de notre planète, j'aimerais croire que M ainsi que les autres hommes ne chercheront pas à diminuer la femme. Je sais que la route sera longue... Mais bon comme le disait Anthony BOUCHARDON : " Ne restreint pas le champs du possible aux limites de ton imaginaire "
avatar
Claire G.
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1041
Date d'inscription : 20/10/2013

Re: Hello

le Sam 15 Mar 2014 - 2:22
Bienvenue à toi

tipia a écrit: Sauf que ça grandit... et que moi j'ai de plus en plus de mal à rester proche de lui.

"ça" pour parler d'un être humain, j'ai un petit peu de mal.

_________________
i am who i am because you are who you are.
avatar
once
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1044
Date d'inscription : 11/07/2013

Re: Hello

le Sam 15 Mar 2014 - 2:37
Bienvenue Tipia.

"ça" pour parler d'un être humain, j'ai un petit peu de mal.
Quel autre pronom neutre pourrait-on utiliser ? En anglais je crois que ça se fait d'utiliser "it", enfin bon surtout pour les personnes qui veulent un pronom non genré, donc ce n'est pas entièrement le même topo. ^^
Perso en tout cas moi ça me choque pas.

_________________
Les larmes que nous ravalons finissent toujours par emplir nos poumons et nous empêcher de respirer.
--------
Explication des « 'n » que vous avez peut-être aperçu dans mes messages :
http://feminisme.fr-bb.com/t2058-idee-d-une-autre-methode-pour-ecrire-en-feministe#59941
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros
Messages : 4515
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Hello

le Sam 15 Mar 2014 - 8:24
Bienvenue Tipia. Smile

Ben, venant de quelqu'un qui admet avoir du mal à ne pas voir le futur "C**" (je ne fais que citer) que pourrait devenir ce gosse, le "ça" est effectivement assez méprisant, quand même... Parce que "ça" peut être utilisé pour désigner quelqu'un avec du mépris...


Bref. Ce gamin, quand même, à moins de développer une misogynie crasse et névrotique due à la (future ?) haine que sa belle-mère ressent vis à vis de lui (faut pas croire, même en faisant des efforts pour le cacher, les enfants - les gens en général - ressentent ce genre de choses... et pour un gosse, c'est une grande porte ouverte vers la névrose profonde, quand même), ce gamin, quand même, donc, il part avec de bonne cartes en mains pour être respectueux des humains que sont les femmes voire féministe. Élevé par des lesbiennes (comme mon féministe de copain tiens ! au moins, il ne passera pas par le stade de l'homophobie crasse), sans télé, avec des livres choisis, dans un climat de déconstruction, avec des figures féminines fortes autour de lui (je ne sais pas ce qu'il en est pour sa mère, mais Tipia, déjà, semble avoir un sacré caractère qui lui a permis d'accéder à un métier et un statut d'ordinaire "réservés" aux hommes...). Qui plus est, les jeunes sont quand même de plus en plus sensibilisés à la cause des femmes (par exemple, si 75% des Français étaient opposés à la pénalisation des clients, chez les jeunes, ils étaient majoritaires, ce qui signifie qu'ils sont moins nombreux à aller voir des prostituées, et de plus en plus à comprendre que payer pour un acte sexuel est un manque total d'estime de la personne qu'on a en face).

Tipia, la seule chose qui fait potentiellement obstacle au futur féminisme et respect de la dignité de ton beau-fils, ce sont les sentiments que tu es en train de nourrir envers lui du simple fait de son genre. Je ne suis pas en train de te juger, d'une part parce que j'imagine bien que tu ne le fais pas exprès du tout (les sentiments, ça se contrôle pas en claquant des doigts !), d'autre part parce que tu fais la très saine démarche de te rendre compte du problème, savoir que c'est un problème aussi, de chercher des solutions et pour ça tu as le courage de te confier sur ce forum, où tu ne connais encore personne ! Et pour ça, non seulement je ne te juge pas, mais je te tire mon chapeau, parce que tu as la plupart des clefs en mains pour améliorer la situation et régler le souci (tu as fait le plus gros et le plus dur du travail !).

Le conseil que moi, je te donnerais, serait de te faire aider par un professionnel du psychisme. Un psychothérapeute, et/ou de préférence un psychanalyste, quelqu'un en tout cas qui pratique une thérapie par la parole. Le tout est d'en trouver un qui ne nourrisse pas lui aussi des préjugés à la con (sur l'homosexualité et l'homoparentalité en premier lieu ! Comme on l'a vu lors des débats sur le mariage homo, les psy sont très partagés sur cette question ; et les meilleurs psy se gardent bien de donner leur avis parce que ce n'est pas leur métier, de donner leur avis, leur métier est d'écouter sans juger et d'aider le patient à se comprendre lui-même).

Enfin, étant donné ton ressentiment vis à vis des hommes, tu devrais peut-être plutôt aller voir une thérapeute. Tu pourrais travailler beaucoup de choses avec un homme à mon avis, par rapport justement à ce sentiment misandre, en passant par des "cassages de gueule" symboliques si besoin (cette expression est de mon propre psy, qui m'encourage à être capable de "casser la gueule" à quiconque me blesse, y compris lui-même ! Bien sûr verbalement, pas physiquement !), mais il me semble que travailler sur tes rapports à M. est vraiment le plus urgent, et le travail thérapeutique a des chances de se mettre en place plus rapidement et facilement avec une femme, étant donné la façon dont tu perçois les hommes...

Enfin bref, tout ce long message pour dire que mon conseil, le meilleur que je puisse te donner, c'est celui-là : aller voir une thérapeute d'obédience psychanalytique pour comprendre pourquoi cette misandrie, pourquoi tu la reportes même sur ton beau-fils (qui n'a que 8 ans si j'ai bien compté, c'est encore loin d'être un homme !), et peu à peu soigner les plaies qui se cachent derrière cette colère pour aborder avec M. une nouvelle relation, sereine pour toi comme pour lui, et lui permettre de devenir un vrai grand garçon pro-féministe du tonnerre, au lieu de grandir dans la crainte, le ressentiment et la perpétuelle insécurité de se sentir haï par une membre de sa famille proche.


En espérant que tu comprendras le sens de mon message et ne le prendras pas mal, encore une fois, le but n'est absolument pas de te juger (ni de te faire des injonctions à la thérapie !). Je ne te considère ni comme une cinglée, ni comme une méchante. Seulement je crains que si tu ne fais rien pour améliorer les choses (tu as plutôt l'air partie pour chercher et trouver des solutions, puisque tu dis t'être inscrite ici pour ça), c'est ton beau-fils qui risque de payer les pots cassés, et il risque de les payer très cher, alors qu'il est innocent du sexe biologique dans lequel il est né (il n'a pas choisi !). Le conseil que je te donne, c'est simplement celui qui, à moi, me semble le plus pertinent, le plus utile, mais il existe sans doute d'autres solutions, simplement je ne les connais pas.

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
Ciel
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1342
Date d'inscription : 23/12/2013

Re: Hello

le Sam 15 Mar 2014 - 12:01
Bienvenue Tipia Smile

Sinon je signe en bas du message d'Araignée.

_________________
Ciel. Bisounours Canal Hystérique.
avatar
Drärk
Amazone
Amazone
Messages : 3828
Date d'inscription : 01/02/2014

Re: Hello

le Sam 15 Mar 2014 - 12:54
Bienvenue à toi Tipia.
C'est une démarche vraiment intéressante que tu entreprends en venant ici. Si M. est né avec des privilèges il n'y est pour rien en effet. Je trouve comme Araignée qu'il a la chance d'accéder à du contenu culturel choisi avec intérêt, il a l'air d'être éduqué avec beaucoup de bon sens et c'est un bon point. Je comprends la haine que tu ressens, il serait dommage que lui la ressente parce qu'il comprendra que c'est le fait d'être un garçon le problème et ça pourrait à terme avoir l'effet que tu crains le plus : Qu'il devienne misogyne. Avec une maman lesbienne et en couple qui l'éduque dans le respect des personnes, ce serait vraiment la cata.

As-tu pu en parler avec ta compagne, voire avec eux deux ? Je suis d'accord sur la psychanalyse. Et tu peux aussi nous en parler.
Tu es directrice commerciale dans un monde de mecs, qui t'ont fait part de propos sur les femmes parce que tu es lesbienne, je ne me trompe pas ? J'aurais pas tenu, déjà que certaines collègues féminines de mon ancien taff étaient carrément misogynes (car conditionnées), mais dans le commerce, wahou quoi, je me serais barrée depuis longtemps ^^

_________________
Il faut beaucoup aimer les hommes. Beaucoup, beaucoup. Beaucoup les aimer pour les aimer. Sans cela ce n'est pas possible, on ne peut pas les supporter.
M.D.

Si j'écris un propos qui vou-e-s heurte, n'hésitez pas à me mp, je sais que je peux me tromper.


Pas de Justice, pas de Paix.
avatar
Invité
Invité

Re: Hello

le Sam 15 Mar 2014 - 13:06
Bonjour !

Pour le "ça", je l'ai souvent entendu moi aussi ("ça grandit tellement vite les enfants") : donc je ne suis pas choquée.

Sinon je suis complètement d'accord avec Araignée.

Tipia a écrit:Je vois en lui le futur mec qui profitera sans scrupules d'une société où les hommes sont roi, le futur père de famille qui ira travailler pendant que sa pauvre femme se privera de toute vie sociale pour élever les gamins, le futur  mari qui trompera sa femme avec une jeunette car elle se sera laisser allé tellement qu'elle est débordée entre le ménage, les courses, les gamins, l'école.... En résumer je vois en lui un futur C**.   Vous allez me dire que tout ça est une question d'éducation... A la maison M participe aux taches ménagères, pas de télé, on lui sélectionne des livres où les filles comme les garçons sont des héros... Mais il y a certaines choses qui malheureusement échapperont à notre contrôle: l'école, les camarades, les grands parents (qui croit au petit fils prodige).

Déjà tous les hommes ne profitent pas consciemment de la société, d'où le fait de l'éduquer justement à avoir une vision réaliste de celle-ci et des privilèges qui seront les siens.
Ensuite, j'ai un peu de mal avec cette partie de ton message ... j'y vois non seulement un mépris pour les hommes mais aussi un mépris pour les femmes.
Tu es cheffe : toutes les femmes ne sont pas mères au foyer, et toutes les mères au foyer ne se laissent pas déborder par leur vie et ne sont pas des forçats exténuées par leur vie de labeur.
De plus, une mère au foyer n'a pas de vie sociale ?! Désolée mais même en élevant des gamins - qui vont à l'école je le rappelle - ces femmes ont une vie sociale, d'ailleurs beaucoup sont justement engagées dans des associations pendant leur temps libre et/ou vont faire des interventions dans les écoles pour tel ou tel sujet qui les tient à cœur.
Ensuite, un homme n'est pas dispensé de faire sa part d'activité à la maison même si sa femme s'occupe des enfants. Et tromper sa femme ne se fait pas forcément avec "une jeunette". De plus sa femme pourrait aussi tromper un mari qui se tue au travail, qui rentre tard tous les soirs, qui ne s'occupe pas de ses enfants ...
Pour finir, les hommes aussi, peuvent avoir envie d'être père au foyer et d'avoir une femme qui s'occupe de ramener l'argent à la maison.
S'occuper d'un enfant, ce n'est pas restée cloîtrée chez soi.
Bref, je trouve que ce message est plein de haine et de préjugés (je ne te juge pas, j'ai ressenti à une époque exactement la même chose que toi sur ces deux sujets).

Et puis, on peut imaginer que d'ici 20 ans (il aura alors 28 ans si je ne m'abuse), les structures professionnelles auront changé en France, pour permettre, par exemple d'accueillir des enfants. Et/ou, qu'il y aura une meilleure prise en charge par l'Etat des enfants en bas âge : il peut quand même s'en passer des choses en 20 ans, il ne faut pas perdre espoir.

Pour les grands-parents, VOUS (toi et ta conjointe) devez faire en sorte qu'iels éduquent cet enfant lorsqu'il est avec elleux, de la même manière que vous le faites, tout simplement. Il faut leur faire passer vos idées, c'est votre enfant, pas le leur.

Quant à l'école, le gouvernement a une volonté de la faire changer, et c'est plutôt une bonne nouvelle Smile
Bien sûr, il n'échappera pas à ses camarades pleins de préjugés sexistes, mais pourquoi penser qu'il est forcément plus faible que les autres ? Il pourrait s'affirmer, affirmer ce que vous lui aurez appris : respecter les femmes et les hommes de la même manière.

Tipia a écrit:Enfin bref, aujourd'hui j'aimerais ne plus avoir envie de d'éradiquer espèce mâle de notre planète, j'aimerais croire que M ainsi que les autres hommes ne chercheront pas à diminuer la femme. Je sais que la route sera longue... Mais bon comme le disait Anthony BOUCHARDON : " Ne restreint pas le champs du possible aux limites de ton imaginaire ".

J'ai ressenti cette haine, cette envie d'éradiquer les hommes.
A un moment je pensait à me procurer des armes pour tirer dans le tas ou à me faire sauter avec une bombe dans un lieu exclusivement masculin, c'est dire  Very Happy 
Ce qui m'a permis de changer, c'est la rencontre avec mon conjoint actuel. Toi tu es homosexuelle, alors tu ne feras pas ce genre de rencontre, mais peut-être, justement qu'en voyant grandir cet enfant qui te donnera plein d'amour si tu lui en laisses la possibilité, ça te fera changer de vision.
Comme dit Araignée, il n'est pas plus responsable d'être né garçon qu'une fille d'être née fille. Les inégalités sexistes te dégoûtent ? Alors ne les lui fait pas subir, ce n'est qu'un enfant, qui ne comprendra pas.
Je pense aussi que voir un psychothérapeute pourrait t'aider.
Ne lui ferme pas ton coeur, ce serait dommage, ce n'est qu'un futur homme, il ne l'est pas encore, et celui qu'il deviendra dépend aussi de toi ...

Bienvenue Wink
tipia
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 3
Date d'inscription : 14/03/2014

Re: Hello

le Sam 15 Mar 2014 - 16:17
Je vous assure ne voyez du mépris dans le "ça", si c'était le cas je ne serais pas ici à essayer de voir les choses autrement.

Araignée j'ai consulté 2 professionnelles du psychisme.

La première, après 15 min de blabla, a décelé que mon problème était dû à une jalousie possessive envers ma compagne. En effet M étant dans sa phase de complexe d’œdipe, j'avais du mal, selon elle, a accepté qu'il soit inconsciemment amoureux de sa mère. 75 € pour ça ( et là le "ça" c'est méprisant Wink).

La seconde m'a dirigé vers ce forum. Je commence à comprendre grâce à elle que ma misandrie ne vient pas que du machisme des hommes ( vu que la preuve a été faite que professionnellement je peux être plus forte qu'eux...) Il semblerait que ce soit aussi dû au fait que je ne supporte plus de voir des femmes opprimées qui ne réagissent pas. J'ai fort conscience que l'on ai pas toutes faites du même moule, on a pas toutes les mêmes ambitions, ni la même force de caractère. Mais bon TROP C'EST TROP.
J'embauche des femmes, combien ont lâché le boulot car elles n'étaient pas à l'heure pour faire la popote de monsieur? combien ce sont faites avoir par des collègues hommes, et passe aujourd'hui pour des traînées au sein de l'entreprise? combien on dû arrêter car leur taf crée des tensions dans leur couple? Enfin merde on est en 2014!
On nous met quelques textes de loi sur la place de la femme, mais cela ne change rien car personne ne vérifie réellement si cela est appliqué. J'en ai marre d'entendre
toutes ces atrocités sur les femmes, cette connerie où elle à croqué dans la pomme alors que le bon adam le lui avait fortement déconseillé,
cet homme qui tue sa femme ( un crime passionnelle c'est ça? ), et cette femme qui tue son mari ( une vengeance ou folie n'est ce pas?), un père qui craque ( un pauvre homme )
une mère qui craque ( une mère indigne )... On est en France, pays qui agite fièrement sa devise : LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ... Mais LIBERTÉ de quoi? ÉGALITÉ de qui?, FRATERNITÉ d'où?

carotte a écrit:j'y vois non seulement un mépris pour les hommes mais aussi un mépris pour les femmes

Non Carotte ce n'est pas du mépris pour les femmes, j'ai stigmatisé ces clichés pou
r vous dire à quel point j'ai peux confiance en l'évolution du genre masculin. J'aime trop le genre féminin, et toutes ses femmes opprimées, oublier, de second rôle dans notre société, j'ai envie de les protéger (d'où ma folie d’éradiquer les hommes Very Happy).
Mais j'aime surtout ma femme, et je ne veux surtout pas qu'elle se retrouve entre moi et son enfant, qui est notre enfant. Et j'ai bien conscience de devoir absolument changer ma vison des choses pour eux... Puis ce n'est pas en étant oppresseur, qu'on supprime l'oppression.... J'y travail, et pour ça j'ai besoin de savoir et de connaitre des femmes qui bougent, qui existent voir chose autre que mon train train quotidien.

Et pour répondre à la question de Drark, ma copine à vu l'évolution de ma misandrie, et je sais que ça l'inquiète, d'où mes nombreuses démarches pour essayer de voir autrement.
avatar
Drärk
Amazone
Amazone
Messages : 3828
Date d'inscription : 01/02/2014

Re: Hello

le Sam 15 Mar 2014 - 16:33
Le complexe d’œdipe ? C'est encore considéré comme un passage réel de l'enfance ça ? Tu penses qu'un garçon de 8 ans va se mettre en compétition avec toi afin de conquérir sa mère car il l'a désire sexuellement ? Je ne sais même pas si on peut appliquer une telle grille d'interprétation (plus que douteuse) à un couple homosexuel en fait. Surtout que ce fameux complexe est censé survenir avant 6 ans et qu'il se place originellement dans un schéma traditionnel du couple de parents : un homme, une femme et l'enfant. Ce qui n'est pas le cas pour toi, sauf si tu es dans le remplacement symbolique du père, mais ça m'étonnerait carrément.

Je crois que tu trouveras un sacré bénéfice à dénouer ton cas de nœud personnel, parce que je pense que même si M. est amoureux de sa mère, cela n'explique pas que tu le considère comme un futur mâle dominant. D'un point de vue strictement extérieur qu'est le mien et au vu de ton témoignage, ça donne plutôt l'impression que celui qui veut évincer l'autre par la compétition et la possession de la mère, c'est toi.
Enfin j'ai souvent des réflexions tordues j'en conviens.

_________________
Il faut beaucoup aimer les hommes. Beaucoup, beaucoup. Beaucoup les aimer pour les aimer. Sans cela ce n'est pas possible, on ne peut pas les supporter.
M.D.

Si j'écris un propos qui vou-e-s heurte, n'hésitez pas à me mp, je sais que je peux me tromper.


Pas de Justice, pas de Paix.
tipia
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 3
Date d'inscription : 14/03/2014

Re: Hello

le Sam 15 Mar 2014 - 16:38
Lol non moi je ne le pense pas! c'est cette psy de bas étage qui en a conclus cela! d'où ma démarche chez une seconde psy!
avatar
Nurja
Déesse/Dieu Suprême
Déesse/Dieu Suprême
Messages : 9215
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: Hello

le Sam 15 Mar 2014 - 16:43
Bienvenue à toi.
Je te souhaite de trouver réponses à tes questions, de continuer ton cheminement.

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
Ciel
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1342
Date d'inscription : 23/12/2013

Re: Hello

le Sam 15 Mar 2014 - 16:50
Un bon moyen de te motiver pour arrêter pourrait être de te dire qu'en projetant autant d'angoisses sur cet enfant tu risque d'en faire exactement ce que tu crains qu'il devienne.

Faut quand même être consciente que le machisme n'est pas atavique, c'est culturel, et ce petit bonhomme ne peut pas porter sur ses épaules le poids des erreurs de ses prédécesseurs, c'est injuste. En plus, lesdits prédécesseurs ont quand même été en grande partie élevés par leurs mères, donc il faut aussi penser à balayer devant sa porte.

Les hommes sont élevés dans une culture machiste certes, mais les hommes ne sont pas tous des dominants sans scrupules et des exploiteurs, ça, c'est comme tu le dis de la misandrie. Tu ne peux pas élever ce petit dans la culpabilité d'être un homme. La masculinité a aussi des valeurs positives qu'il s'agirait de ne pas occulter non plus.

Si vraiment c'est à ce point, peut-être que vous devriez faire une thérapie familiale, et aussi faire suivre M. Qui sait s'il ne souffre déjà pas grandement de la situation. D'autant plus si le père n'est pas présent (où est-il?).

_________________
Ciel. Bisounours Canal Hystérique.
avatar
Invité
Invité

Re: Hello

le Sam 15 Mar 2014 - 18:50
Bienvenue tipia ! J'avoue qu'en ce qui concerne tes questionnements je n'ai pas vraiment de conseil à donner, c'est compliqué comme situation.

Cyel a écrit:En plus, lesdits prédécesseurs ont quand même été en grande partie élevés par leurs mères, donc il faut aussi penser à balayer devant sa porte.
Tiens, on dirait un discours masculiniste ! Suspect 
avatar
Invité
Invité

Re: Hello

le Sam 15 Mar 2014 - 18:51
Bienvenue !

C'est intéressant, cette psy qui te redirige vers ce forum^^. Plutôt flatteur pour le forum d'ailleurs   
avatar
Drärk
Amazone
Amazone
Messages : 3828
Date d'inscription : 01/02/2014

Re: Hello

le Sam 15 Mar 2014 - 19:09
Loupita Lebowski a écrit:
Cyel a écrit:En plus, lesdits prédécesseurs ont quand même été en grande partie élevés par leurs mères, donc il faut aussi penser à balayer devant sa porte.
Tiens, on dirait un discours masculiniste ! Suspect 
Je crois plutôt que les mères ont perpétué le système pour lequel elles ont été conditionnées : être soumise et transmettre cette soumission à leurs enfants. Surtout que ce sont les mères qui éduquent majoritairement les enfants, ce rôle leur revient, il fallait donc qu'elles soient éduquées pour élever les enfants selon une logique patriarcale. Et un enfant, à sa naissance, n'est pas conscient que son sexe le détermine socialement à être privilégié si c'est un garçon ou dépossédée si c'est une fille.

_________________
Il faut beaucoup aimer les hommes. Beaucoup, beaucoup. Beaucoup les aimer pour les aimer. Sans cela ce n'est pas possible, on ne peut pas les supporter.
M.D.

Si j'écris un propos qui vou-e-s heurte, n'hésitez pas à me mp, je sais que je peux me tromper.


Pas de Justice, pas de Paix.
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros
Messages : 4515
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Hello

le Sam 15 Mar 2014 - 19:22
L'Œdipe existe aussi dans les couple homo (et mono) parentaux, il s'adapte, c'est tout.

Même si c'est effectivement pas une raison pour bondir sur une interprétation forcément œdipienne avant même d'avoir pris le soin d'écouter sa patiente (15 minutes à écouter une patiente et en déduire illico toute une dynamique familiale, c'est plus de la psychothérapie, c'est de la voyance).

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
zamenoa
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 243
Date d'inscription : 12/03/2014

Re: Hello

le Sam 15 Mar 2014 - 19:27
Bienvenue tipia. M doit effectivement ressentir ce que tu peux nourrir au regard de tes craintes et angoisses. .inconsciemment cela influence possiblement ton discours ou attitude a legard de ce petit bonhomme qui peut grandir avec un certain mal être. Les valeurs que vous pouvez lui transmettre sont des piliers avec lesquels il va grandir. .comme disait mandela si on peut apprendre a un etre humain la haine de l'autre on peut aussi lui apprendre l'amour. tes différentes démarches sont la preuve que tu souhaites changer quelque chose en toi..ne serait ce que detre plus sereine.. Ca ne doit pas etre toujours evident detre envahie par ces sentiments. La généralisation et le fait dy voir une voie sans issue si ce n'est l'éradication est une pensee plutot effrayante..qui teffraie aussi car tu en es consciente. Si je peux me permettre les thérapies brèves pourront sûrement taider dans ta démarche.
avatar
once
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1044
Date d'inscription : 11/07/2013

Re: Hello

le Sam 15 Mar 2014 - 19:34
Loupita Lebowski a écrit:
Cyel a écrit:En plus, lesdits prédécesseurs ont quand même été en grande partie élevés par leurs mères, donc il faut aussi penser à balayer devant sa porte.
Tiens, on dirait un discours masculiniste ! Suspect 
Je dois avouer...  Neutral 

_________________
Les larmes que nous ravalons finissent toujours par emplir nos poumons et nous empêcher de respirer.
--------
Explication des « 'n » que vous avez peut-être aperçu dans mes messages :
http://feminisme.fr-bb.com/t2058-idee-d-une-autre-methode-pour-ecrire-en-feministe#59941
Contenu sponsorisé

Re: Hello

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum