Derniers sujets
AlpagaAujourd'hui à 14:09TortueIntersectionalité et paradigmes apparentésAujourd'hui à 13:47TortueFéminisme culturel vs. féminisme radicalAujourd'hui à 13:40Tortuefemmes enceintes versus personnes enceintesAujourd'hui à 11:20IridaceaLes talons cornés : "horribles", "intolérables" et "anti-sexy"Dim 19 Nov 2017 - 17:25erulelyaFaut-Il Porter Un Soutien-Gorge ? - Article.Ven 17 Nov 2017 - 20:42Ceridwen0813Luce en lutte : rendre la langue française non sexisteVen 17 Nov 2017 - 12:33erulelyaSalut à tou.te.sVen 17 Nov 2017 - 10:07LuceBizutage en médecine à l'université de caen = Enseignement du sexisme ?Jeu 16 Nov 2017 - 11:31michekhenJe veux des Poches!!Mer 15 Nov 2017 - 20:04jojojobonjour tout le mondeLun 13 Nov 2017 - 18:21jojojoBonjour ! Moi, Je.Lun 13 Nov 2017 - 16:18Un Homme[Article] Mélanie Gourarier. « La séduction alpha mâle s’inscrit dans un continuum de pratiques violentes »Lun 13 Nov 2017 - 15:12Tortue#BoycottWebedia et #BalanceTonForumDim 12 Nov 2017 - 9:00pierregrPeggy SastreSam 11 Nov 2017 - 4:12Klazoo LexisHelloVen 10 Nov 2017 - 11:15IridaceaPedro KazumiMar 7 Nov 2017 - 0:11IridaceaBoujour à vous Dim 5 Nov 2017 - 20:50IridaceaMorg@neDim 5 Nov 2017 - 18:30IridaceaGeorges BouillonDim 5 Nov 2017 - 18:17Iridacea"Free the Nipple"Sam 4 Nov 2017 - 1:18erulelyaOuvrir la voix par Amandine Gay (black feminism)Jeu 2 Nov 2017 - 20:58AëlloonComment réagir face à l'antiféminisme ?Jeu 2 Nov 2017 - 20:25Aëlloon"non-binaire" c'est quoi ?Mer 1 Nov 2017 - 5:13Reikochanson : VII capturées de bonne heureLun 30 Oct 2017 - 12:41shunUn traîtreLun 30 Oct 2017 - 7:43Untraitreliens pour accueil ne fonctionne pas? Dim 29 Oct 2017 - 9:00michekhenPrésentation de RonceRose Sam 28 Oct 2017 - 11:57IridaceaJe suis nouvellauJeu 26 Oct 2017 - 23:44IridaceaJean.Jeu 26 Oct 2017 - 23:42IridaceaLuxLisbonMer 25 Oct 2017 - 17:20shunSéjour en FranceMer 25 Oct 2017 - 3:16Dihya

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Invité
Invité

Re: Le scientisme, ou la propagande des chiffres

le Lun 3 Mar 2014 - 8:58
Dans le lien que Araignée vient de donner, je lis ceci :
Les psychiatres américains ont du souci à se faire si ce «syndrome de risque psychotique» est ainsi maintenu dans le futur DSM… Imaginez en effet un praticien qui voit entrer dans son cabinet ou dans un établissement hospitalier un adolescent qui se présente de façon «bizarre» avec quelques troubles relativement fréquents chez les adolescents. Il n’est pas sûr qu’il va devenir psychotique, il ne le met donc pas sous traitement. Et voilà que l’adolescent devient schizophrène quelques années plus tard. Que se passe-t-il alors ? Les parents se retournent contre le médecin. Les médecins vont donc être obligés, sous la pression des familles et par peur du procès, de mettre les «possible» futurs psychotiques sous neuroleptiques. À partir du moment où le DSM est opposable juridiquement. C’est terrible. En France, on échappe encore à cela, mais il faut rester vigilant : il existe déjà des «guidelines» pour les généralistes calqués sur le DSM, en particulier concernant l'épisode dépressif majeur. Ils pourraient devenir opposables aux praticiens.
Quelqu'un aurait-il des sources sur le rapport entre le DSM et la loi aux Etats-Unis pour confirmer ce passage ? Si c'est vrai, alors la prolifération des troubles dans le DSM est inquiétante pour les habitants des Etats-Unis.
avatar
Invité
Invité

Re: Le scientisme, ou la propagande des chiffres

le Lun 3 Mar 2014 - 9:13
En source je peux proposer l'homme selon le DSM de Maurice Corcos
" Se référant aveuglément au DSM américain, manuel statistique et diagnostique des troubles mentaux, un courant majoritaire de la psychiatrie française se contente désormais d'additionner des faits plutôt que de d'interroger la façon dont les symptômes s'articulent avec l'histoire des patients. On étiquette un adulte ou un enfant, on impute son trouble à tel dysfonctionnement du système nerveux, on administre un traitement. Et, croyant délimiter le normal et le pathologique, on ne cesse d'élargir les catégories de la maladie mentale... Déshumanisant la médecine, cette idéologie, répandue avec la bénédiction des pouvoirs publics à qui elle offre un moyen efficace de renforcer les contrôles gestionnaires, déshumanise aussi l'homme. Maurice Corcos dénonce les failles et les dérives de ce système incapable de s'appuyer sur tout ce qui, dans la diversité de l'humain, fait sa force derrière sa fragilité. Que deviennent les sujets qui n'entrent pas dans les bonnes cases ? À quoi s'expose-t-on en médicalisant de plus en plus d'états de l'âme ? Qui sont les « experts » qui définissent le normal et le pathologique et quels sont leurs liens éventuels avec certains laboratoires pharmaceutiques ? Ce livre ouvre les yeux sur le triomphe d'une science classificatoire qui est elle-même le symptôme d'une société malade. Le Pr Maurice Corcos, psychiatre et psychanalyste, dirige le département de psychiatrie de l'adolescent et du jeune adulte de l'Institut mutualiste Montsouris de Paris."

Voilà voilà. Le bouquin est relativement accessible aux néophyte, pas de difficulté particulière. Bon par contre il est bien orienté psychanalyse. Ce qui ne lui enlève pas ses qualités (par rapport à la dénonciation du DSM)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum