Derniers sujets
"Free the Nipple"Aujourd'hui à 15:00erulelyaLuxLisbonHier à 20:56Administratrice"non-binaire" c'est quoi ?Hier à 20:46CarmillaTémoignage des hommes féministes ou proHier à 17:12DihyaComment réagir face à l'antiféminisme ?Hier à 11:03erulelyaSéjour en FranceSam 21 Oct 2017 - 21:01Dihyachanson : VII capturées de bonne heureMer 18 Oct 2017 - 18:47AraignéeBonjourMar 17 Oct 2017 - 22:10IridaceaBonsoirSam 14 Oct 2017 - 17:18TortueBonjour à tout-e-s!!Jeu 12 Oct 2017 - 15:27AraignéeBonsoir tout le monde !Jeu 12 Oct 2017 - 15:03michekhenAppel à témoignages : une étude sociologique sur la bisexualité Mar 10 Oct 2017 - 18:25Ceridwen0813[Podcast] Les couilles sur la tableMer 4 Oct 2017 - 18:36LindaPBonjour!Mar 3 Oct 2017 - 21:46LycaneBonsoir à toutes !!Lun 2 Oct 2017 - 18:32GracycrazyBien le bonjour !Ven 29 Sep 2017 - 9:16ValTocTocLe Dom Juan et la salope : pourquoi cette différence de traitement ? (Je sais pas si on l'on déjà posé celle là °^°)Ven 29 Sep 2017 - 7:17DihyaNouveau débat public sur la PMAVen 29 Sep 2017 - 7:15DihyaVidéos et films féministesVen 29 Sep 2017 - 7:01DihyaC'est quoi le Masculinisme?Ven 29 Sep 2017 - 6:48Dihyaliens pour accueil ne fonctionne pas? Dim 24 Sep 2017 - 17:04michekhenThe man-woman warsVen 22 Sep 2017 - 7:05ReikoHoi tout le monde! >u</Jeu 21 Sep 2017 - 19:01Appoline[Article] Grossesse : au moins 7 bonnes raisons (scientifiquement prouvées) de ne pas s'inquiéterJeu 21 Sep 2017 - 16:24IridaceaBonjourJeu 21 Sep 2017 - 11:52TortueBla.Dim 17 Sep 2017 - 17:53AëlloonChansons féministesDim 17 Sep 2017 - 6:54AëlloonSauvons la Bibliothèque Marguerite Durand ! Ven 15 Sep 2017 - 19:53DihyaImpact des violences sexuelles sur la santé des femmesVen 15 Sep 2017 - 19:39DihyaBonsoirJeu 14 Sep 2017 - 17:11IridaceaSurvivante vs. victime (agression sexuelle)Mar 12 Sep 2017 - 10:451977C'est quoi "être une femme" ?Ven 8 Sep 2017 - 12:28mïelitie

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
akkana
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 344
Date d'inscription : 29/08/2012

Re: Comment les violences sexistes sont traitées dans les médias

le Mar 20 Nov 2012 - 21:03
Quand on oblige un enfant à embrasser un adulte pour dire bonjour (ce que bcp trouveront sans doute juste un geste de politesse normale), même si c'est la personne qui ne sent pas bon/bave/est collant/pique/fait peur... (choix multiples possibles ou même que l'enfant n'a simplement pas envie d'embrasser), ne lui apprend-on pas à ne pas faire confiance à son ressenti?
Tout à fait, c'est typiquement le genre de choses que les enfants vivent au quotidien et dont personne ne voit le problème...
avatar
Epinie
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 240
Date d'inscription : 18/10/2012

Re: Comment les violences sexistes sont traitées dans les médias

le Mer 21 Nov 2012 - 0:33
akkana a écrit:
Quand on oblige un enfant à embrasser un adulte pour dire bonjour (ce que bcp trouveront sans doute juste un geste de politesse normale), même si c'est la personne qui ne sent pas bon/bave/est collant/pique/fait peur... (choix multiples possibles ou même que l'enfant n'a simplement pas envie d'embrasser), ne lui apprend-on pas à ne pas faire confiance à son ressenti?
Tout à fait, c'est typiquement le genre de choses que les enfants vivent au quotidien et dont personne ne voit le problème...

Un jour dans l'émission les maternelles ils parlaient de ça, en disant que ça facilitait les comportement pédophiles parce que l'enfant avait peur d'être malpoli et de se faire enguirlander. Quand je rencontre un enfant, peu importe son âge, je ne lui fais la bise que s'il vient vers moi. Et au bout d'un moment ils viennent d'eux-même, quand ils ont confiance.

Les parents des enfants que je garde me font la bise et ça me gêne un peu. Ca fait un peu trop "proche" mais s'ils sont super sympa. Mais si tu refuses tu passes pour une grosse prétentieuse, je le sais ça m'est déjà arrivé. J'ai rencontré une amie de mon ex (que je trouvais complètement débile au vu de leurs conversations sur fb, circonstance aggravante), je lui ai serré la main alors qu'elle avait esquissé un mouvement dans ma direction. Eh bien dans une autre de leur conversations elle s'est plaint du fait que je ne lui avais pas fait la bise: "elle est bizarre ta copine, elle avait qu'à le dire qu'elle ne voulait pas me faire la bise, elle se croit supérieure ou quoi???" Non, je n'aime tout simplement pas qu'on viole mon espace personnel...

_________________
Apprentie féministe
avatar
Kalista
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1208
Date d'inscription : 10/08/2011
http://journalennoiretblanc.blogspot.com/

Re: Comment les violences sexistes sont traitées dans les médias

le Mer 21 Nov 2012 - 6:36
Autant je suis intransigeante sur le bonjour, autant je ne force pas mes gamins à faire des bisous... Je leur apprend à serrer la main, les gens trouvent ça "cromignon". Moi, je ne fais pas la bise aux inconnus, je ne vois pas pourquoi les gosses le feraient. Ils ne sont pas en accès libre.
Quand on était au Vietnam, les gens attrapaient les gamins dans la rue pour les câliner. Ca les a choqués. Je ne vois pas la différence avec la bise.

_________________
Kalista
Journal en noir et blanc
avatar
Epinie
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 240
Date d'inscription : 18/10/2012

Re: Comment les violences sexistes sont traitées dans les médias

le Mer 21 Nov 2012 - 6:43
Je suis parfaitement d'accord avec toi Kalista.

_________________
Apprentie féministe
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: Comment les violences sexistes sont traitées dans les médias

le Jeu 24 Jan 2013 - 16:51
Là je suis tombée sur un truc affreux

Selon les "Grandes Gueules" de RMC, Nafissatou Diallo a eu trop de chance d'être violée !! Car elle a gagné de l'argent !

On apprend aussi que ce n'est pas "totalement un viol", pas un "vrai viol"... Ah oui ? car DSK n'aurait pas donné assez d'argent !
(je suis sûre que si elle avait reçu énormément d'argent, on aurait dit que c'est la "preuve" qu'elle n'a pas été violée et qu'elle a menti pour toucher cette somme !)

On apprend aussi que N. Diallo est "moche un cul" et qu' "elle n'a rien pour elle", que c'est "avant tout une menteuse"

Ouais ! ouais ! ouais !

Article de rue 89 :
http://www.rue89.com/2013/01/24/sur-rmc-nafissatou-diallo-ou-le-conte-de-fee-dune-mochete-238944

Vous pouvez écouter l'émission ici et cliquer sur "RMC : 21/01 - Les Grandes Gueules - 11h-12h"

(merci à Marie-Anne Soubré qui s'est opposée à ces horreur )
avatar
Lubna
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 359
Date d'inscription : 04/01/2013

Re: Comment les violences sexistes sont traitées dans les médias

le Jeu 24 Jan 2013 - 17:10
Hallucinant..toujours plus haut le sommet de l ignominie.
Il faut peut être écrire à RMC non? Non que ça change la face du monde mais pour le principe...
avatar
cleindo
Amazone
Amazone
Messages : 2931
Date d'inscription : 20/01/2012

Re: Comment les violences sexistes sont traitées dans les médias

le Jeu 24 Jan 2013 - 17:45
Ca me file des pulsions pas correctes du tout, et très sur le mode "expérimentation revancharde"...
avatar
sandrine
Amazone
Amazone
Messages : 3597
Date d'inscription : 15/09/2012

Re: Comment les violences sexistes sont traitées dans les médias

le Jeu 24 Jan 2013 - 18:21
Ben voyons! Une fille moche devrait être contente d'être violée! affraid
Et comme dit le Monde libertaire gratuit n° 19, une putain moche qui se fait payer trop cher vole le client sur la qualité de la marchandise!
BOUTIN avoue avoir touché 680 000 euros versés par l'UM, après avoir accepté de se retirer de la course à la présidentielle. Vu la tronche de la bagasse, tout de même, ça fait cher la passe.
http://florealanar.wordpress.com/2012/11/05/sois-belle-aux-yeux-du-ml/
inversement (mais logiquement), une fille est censée être forcément ravie de se faire tripoter et pourquoi pas violer par un "beau mec": je me rappelle une émission de Thierry Ardisson il y a quelques années, qui avait invité la présidente d'une association de femmes qui en avaient marre de se faire tripoter dans le métro. Tout le plateau se foutait de sa poire pendant qu'elle expliquait que c'était déjà pénible de voyager debout et comprimée après une journée de boulot, mais si en plus on se fait agresser sexuellement... Et là Ardisson lui dit en ricanant: "Oui mais si c'était Brad Pitt vous seriez contente, non?"




avatar
Elfvy
Hystérique
Hystérique
Messages : 721
Date d'inscription : 25/03/2012
http://parlerpourexister.wordpress.com/

Re: Comment les violences sexistes sont traitées dans les médias

le Ven 25 Jan 2013 - 14:07
mmmh, excuses publiques en projet ?

_________________
Si tu es neutre dans une situation d'injustice, tu as choisi le camp de l'oppresseur. - Desmond Tutu
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: Comment les violences sexistes sont traitées dans les médias

le Sam 11 Mai 2013 - 12:54
Bordeaux : lassé de faire salle de bain commune avec les clients de prostituées, il frappe l'une d'elle


C'est moi qui graisse !


Il voulait se faire entendre et comprendre mais n’a sûrement pas choisi le moyen le plus approprié. Lundi dernier en fin d’après-midi, entendant une voisine monter l’escalier de son immeuble, un Bordelais de 44 ans a saisi une machette rouillée et l’a utilisée dans une bousculade, touchant la femme au-dessus de l’oreille.

Il habite depuis neuf ans au deuxième étage d’un immeuble de la rue Kléber à Bordeaux.Un tout petit logement qui se résume à une chambre. «Le propriétaire loue beaucoup de chambres à des personnes qui font commerce de leurs charmes», résume sobrement Caroline Baret, la présidente du tribunal correctionnel qui, ce vendredi après-midi, jugeait le Bordelais pour violences avec arme en récidive.


En 2009 déjà, le prévenu s’en était pris à une voisine.Pour les mêmes raisons.Ce que le quadragénaire essaie de dire , c’est qu’il est las de faire toilettes et salle de bain commune avec les autres locataires.Et notamment avec les clients de ses voisines.Il l’a dit et redit mais rien n’y fait.

Le climat semble ankysté depuis longtemps puisque de 2006 à 2010, six mains courantes ont été retrouvées dans les archives policières.

«J’ai été excessif», concède le prévenu. Il aurait bien déménagé, mais sa situation économique ne le lui permettait pas. «Il va devenir urgent pour vous de le faire», conseille la présidente. La partie civile qui n’a pas de séquelle de l’agression fait état de maux de tête depuis les faits et vient battre monnaie. Elle réclame 3500euros de dommages et intérêts. Elle en obtiendra 300.

Le vice-procureur Géraldine Bouzard s’inquiète. Même si l’incapacité totale de travail est nulle, les coups ne sont pas sans conséquences. Il y a eu des précédents, il y a risque de réitération des faits. Elle requiert un an de prison dont quatre mois ferme et un maintien en détention.

«C’est toute la difficulté du vivre ensemble», soupire Me Arnaud Coustenoble pour la défense.«Mais il faut se mettre à sa place.Il est dans un tel état de nervosité, de précarité, de dégoût face à l’hygiène des lieux quand il retrouve dans sa salle de bain des traces des relations sexuelles tarifées. Ce n’était pas la bonne solution, mais il faut plutôt voir les faits comme un coup de semonce».

Après en avoir délibéré, les juges ont condamné son client à six mois de prison avec sursis et mise à l’épreuve et l’ont prié de fixer sa résidence ailleurs. Il est ressorti libre de l’audience.

Pas de séquelles ?
"battre monnaie" ?
Le pauvre voisin qui n'a pas choisi la méthode la plus appropriée ?

Shocked
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros
Messages : 4533
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Comment les violences sexistes sont traitées dans les médias

le Sam 11 Mai 2013 - 13:27
Ben ouais, c'est une pute, une pute, c'est intéressé juste par le fric, si ça va au tribunal c'est donc pour "battre monnaie", ça n'a pas de séquelle suite à une agression, si ça se plaint de maux de tête après un coup de machette c'est de la fabulation, et pour lui parler, faut employer les coups (et la frapper, c'est pas trop grave, c'est pas une citoyenne à part entière, juste une demi-citoyenne)...

(Les commentaires sous l'article sont fort sympathiques aussi.)

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: Comment les violences sexistes sont traitées dans les médias

le Sam 11 Mai 2013 - 13:36
Dans les commentaires :
Dans le style "la situation ne te plait pas. va ailleurs... Ok sur le papier c'est facile. Mais pour lui?
Ca serait bien aussi que la justice réfléchisse un peu.
Et que les vrais coupables soit aussi poursuivis (propriétaire, putes et clients)
Obligé de déménager ? J'en reviens pas...
Et le proprio n'est pas poursuivi pour proxénétisme ?
Et ce Monsieur il serait pas mieux dans un petit studio hlm, avec des voisins normaux ? allez Messieurs Dames des commissions d'attributions un petit effort !

J'ai pas envie de défendre le proprio, mais j'en reviens pas de ces commentaires compatissants envers cet agresseur !
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros
Messages : 4533
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Comment les violences sexistes sont traitées dans les médias

le Sam 11 Mai 2013 - 13:48
Y a celui-là aussi :
c'est clair. sans excuser son geste la prostitution et le proxenetisme est donc tolere par la justice. il me semblait que non pourtant.

Merci le délit de racolage passif qui a permis aux gens de croire dur comme fer que la France est un pays prohibitionniste...

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: Comment les violences sexistes sont traitées dans les médias

le Sam 11 Mai 2013 - 13:52
Oui, c'est fou le nombre de gens qui croient que la prostitution est interdite...
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: Comment les violences sexistes sont traitées dans les médias

le Mer 15 Mai 2013 - 13:59
http://www.estrepublicain.fr/justice/2013/05/13/vandoncourt-(25)-le-mari-tabasse-l-amant-de-sa-femme

Comment réagit un homme en apprenant l’infidélité de sa femme ? Il y a ceux qui ravalent leur fierté et ferment les yeux. À tout le moins, qui passent l’éponge ou font mine de le faire. Il y a ceux qui, comme Patrick, décident de punir l’impudente en la corrigeant sévèrement (voir notre édition de mardi dernier, sous le titre : Le mari cocu met sa femme KO)

Shocked
Allo ???
Justification de la violence conjugale !!


EDIT : Ah et du même journaliste
http://www.estrepublicain.fr/justice/2013/05/06/montbeliard-le-boxeur-cocu-met-sa-femme-k-o

Un cas de violence conjugale raconté sur un ton très humoristique et enjoué, comme si on racontait une bonne blague...

Spoiler:
« Disons que leur relation est un tout petit peu particulière », nuance Me Euvrard, l’avocat de la défense. Doux euphémisme… Les tourtereaux se sont connus autour d’un ring. L’un et l’autre pratiquant alors ce prétendu noble art qu’est la boxe. De leur passion commune, ils semblent avoir conservé quelques appétences pour le pugilat et le recours aux poings quand leurs points de vue divergent. Monsieur comme madame n’hésiteraient pas à jouer du crochet, du direct et de l’uppercut.

Ce qui a déjà valu à monsieur d’être jugé et condamné (le 10 mai 2012) à six mois de prison dont quatre avec sursis pour avoir infligé une mémorable rouste à madame.

Moins d’un an plus tard, les revoilà à la barre. Pour une nouvelle altercation le 15 janvier dernier, dans leur domicile sur les hauteurs du canton de Pont-de-Roide. « J’ai pété les plombs », convient Patrick maître ès beignes, quand bien même il ne tire pas dans sa catégorie.

« Le contexte est particulier », retient la jeune parquetière. Jugez plutôt… Cet homme de 36 ans avait indiqué à son épouse qu’il serait tenté par une relation (sexuelle) à trois, avec un autre homme. Madame avait opiné, manifestement excitée à l’idée de pareilles joutes. Ce qui dénotait, à tout le moins, une certaine ouverture d’esprit quand à l’amour et son exclusivité.

Mais des fantasmes à la réalité, il y a parfois un fossé. Le 14 janvier, la compagne avoue avoir fricoté avec un ami. Sonné, Patrick encaisse le coup. K-O debout !


La nuit durant, il noie ses désillusions dans l’alcool avant de revenir, au petit matin, vers sa moitié pour la couvrir non pas de baisers mais d’une raclée à base de coups de boule et coups de pieds. Le tout agrémenté d’insultes et de menaces et, accessoirement, de cinq jours d’ITT pour des œdèmes et ecchymoses à la tête. K-O !

« J’avais la rage qu’elle m’ait fait cocu avec un ami et ce depuis six mois », bredouille le prévenu avec une voix inversement proportionnelle à la puissance des gnons distribués. Le combat de trop ? Pas vraiment à la lumière d’un couple apparemment rabiboché. Madame confirme, ils vivent toujours ensemble.

Le président Troilo fait part de son incompréhension. Comment une femme ainsi tabassée peut-elle rester avec un homme qui la traite ainsi ? « Parce que je l’aime et que c’est le père de mes enfants », décoche la victime. Imparable ! Ce témoignage d’amour toxique n’émeut pas outre mesure la représentante du ministère public. Elle rappelle que ce genre de violences en récidive est passible de six ans de prison. Elle réduit la voilure et requiert cinq mois ferme avec mandat de dépôt à l’audience et préconise des soins. « Des soins en prison ? », ironise Me Euvrard qui abaisse la garde pour expédier, avec l’énergie du désespoir, ses meilleurs arguments et notamment les bonnes résolutions de son client.

Coup de gong ! Le tribunal a tranché. Ce sera un an de prison avec un sursis mise à l’épreuve encadré par une obligation de soins. « La prochaine fois, c’est comme au Monopoly, vous irez directement en prison sans passer par la case départ », prévient le président. Les deux protagonistes ont quitté l’arène bras dessus bras dessous. Comme deux adversaires après un combat acharné.

Ah l’amour…

avatar
pierregr
Amazone
Amazone
Messages : 3991
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: Comment les violences sexistes sont traitées dans les médias

le Mer 15 Mai 2013 - 14:26
:arg:

Et la femme qui reste parce qu'elle l'aime No

Sinon, je trouve le ton du journaliste presque guilleret et des expressions douteuses (mémorable rouste, en sachant que le mot mémorable a plutôt une connotation humoristique -> une cuite mémorable).
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: Comment les violences sexistes sont traitées dans les médias

le Ven 17 Mai 2013 - 16:56
Ça m'énerve !! : Les filles boivent de plus en plus, les agressions sexuelles augmentent aussi

Conséquences directes de ces comportements, les filles, qui ont souvent beaucoup de mal à évaluer la quantité d'alcool qu'elles ingèrent, se trouvent davantage exposées aux risques de violences sexuelles.

C'est quoi les "violences sexuelles" ? Un nouveau virus qu'on attrape en buvant trop ?

Où sont passés les agresseurs ? Pourquoi ne sont-ils pas une seule fois cités ? Cette violence sexuelle est perpétuée par qui ?

Pourquoi n'est-il pas écrit : "Les femmes boivent de plus en plus, et certains hommes en profitent pour les violer".

Par ailleurs, mon prochain article de blog évoquera les viols dans les campus américains, en particulier au sein des fraternités d'étudiants. Je suis en train de lire des articles d'anthropologie à ce sujet, et il est clair que l'alcool sert d'ARME pour certains (beaucoup...) d'étudiants, afin de violer !! Les femmes sont fortement incitées à boire par des hommes en qui elles ont confiance... et le but est clairement de les violer !

Encore un moyen de complètement passer sous silence la responsabilité des agresseurs !

avatar
Cylia
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1045
Date d'inscription : 06/04/2013

Re: Comment les violences sexistes sont traitées dans les médias

le Ven 17 Mai 2013 - 17:53
Comme d'hab' les femmes doivent moins boire et ne pas sortir trop tard pour éviter de choper le virus...
Non mais c'est complètement ça, on dirait qu'on parle de quelque chose qui arrive "comme ça" sans le moindre responsable.
Ce qu'il y a de fou, c'est que la fille qui a trop bu et qui se fait violer, on dira que c'est sa faute, pauvre écervelée immature qu'elle est, elle n'avait qu'à pas boire, mais si c'est l'agresseur qui avait trop bu, on dira "c'est pas sa faute, le pauvre était sous l'emprise de l'alcool"...
L'emprise de l'alcool, c'est deux poids, deux mesures.
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: Comment les violences sexistes sont traitées dans les médias

le Jeu 20 Juin 2013 - 17:32
Un article immonde dans l'Est Républicain, à propos d'un cas de pédocriminalité
vomi
http://www.estrepublicain.fr/doubs/2013/06/20/des-degats-bien-reels-de-la-drague-virtuelle

Certes, la donzelle aurait pu plus mal tomber que sur ce jeune homme bien de sa personne, doux et équilibré.
Bien qu’il ait été informé du jeune âge de l’adolescente, il s’est montré pressant.
Me Uzan, pour la défense, va souligner que la meilleure chose dans cette affaire est que sont client « soit quelqu’un de correct, responsable et repentant qui a pris conscience de ce qu’il avait fait, l’assume et présente ses sincères excuses. »

l’adolescente, il s’est montré pressant.[/quote]
Le tribunal l’a condamné à 9 mois avec sursis. Et le voici désormais inscrit au FIJAIS, fichier judiciaire automatisé des auteurs d’infractions sexuelles.
Ce dernier paragraphe ferait presque pleurer dans les chaumières: pauvre garçon, gentil et bien sous tous rapports, qui se retrouve fiché comme délinquant sexuel !



Et un article qui m'a l'air très bien (pas encore lu entièrement) d'@si : Abus de "crimes passionnels" dans la presse régionale. Comment le choix des mots banalise les violences faites aux femmes
avatar
Poussin Machin
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1366
Date d'inscription : 05/08/2011
http://poussinmachin.blogspot.com

Re: Comment les violences sexistes sont traitées dans les médias

le Jeu 20 Juin 2013 - 19:57
La page n'existe plus, mais les extraits sont, je pense, assez évocateurs... :/
avatar
Grunt
Banni·e
Messages : 2074
Date d'inscription : 27/09/2011

Re: Comment les violences sexistes sont traitées dans les médias

le Jeu 20 Juin 2013 - 23:22
La page existe toujours dans le cache de Google :
http://tinyurl.com/ow3p7zj

Car ensuite, lorsqu’il s’est rhabillé, il lui a signifié que voilà, ils ne se reverraient plus, qu’il n’y aurait pas d’autre fois. Une vraie déflagration pour une adolescente innocente et fleur bleue qui rêvait de « pour la vie ».
Personnellement c'est ça qui me met le plus de mauvaise humeur. Evil or Very Mad


Dernière édition par Grunt le Ven 21 Juin 2013 - 7:17, édité 2 fois
avatar
Invité
Invité

Re: Comment les violences sexistes sont traitées dans les médias

le Ven 21 Juin 2013 - 6:10
...


Dernière édition par Parleur* le Mar 30 Juil 2013 - 13:36, édité 1 fois
avatar
pierregr
Amazone
Amazone
Messages : 3991
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: Comment les violences sexistes sont traitées dans les médias

le Ven 21 Juin 2013 - 9:29
Elle a vite compris que si elle ne cédait pas à ses avances, il partirait. C’est pourquoi elle a accepté et l’a conduit dans sa chambre, « pour lui faire plaisir », dira son avocat, Me Frossard, avant de souligner la détresse et le désarroi qui tourmentent depuis la jeune fille

Cette phrase induit qu'il n'y a pas viol ou bien ?
avatar
Grunt
Banni·e
Messages : 2074
Date d'inscription : 27/09/2011

Re: Comment les violences sexistes sont traitées dans les médias

le Ven 21 Juin 2013 - 14:07
Légalement c'est de toute façon un viol (elle a moins de 15 ans).
Humainement, ça craint un max :
- Il lui a fait du chantage au sentiment ("On couche ou je m'en vais"),
- Il a menti sur ses intentions afin de coucher avec elle, en lui faisant croire qu'il cherchait une relation à long terme.

Bien fait pour lui qu'il ait des emmerdes.
avatar
pierregr
Amazone
Amazone
Messages : 3991
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: Comment les violences sexistes sont traitées dans les médias

le Ven 21 Juin 2013 - 14:10
Oui, voilà, j'oubliais le consentement impossible quand on n'a pas 15 ans
Contenu sponsorisé

Re: Comment les violences sexistes sont traitées dans les médias

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum