Derniers sujets
Présentation de MickaëlAuroraHier à 16:02Mickaelauroraréfléchir à plusieurs pour rélféchir plus vite!! :)Hier à 13:53TortueSalut à tou.te.sMar 12 Déc 2017 - 17:18Ale.bonjour tout le mondeMar 12 Déc 2017 - 1:15AraignéePedro KazumiMar 12 Déc 2017 - 0:48AraignéeD'où vient l'essentialisme ?Lun 11 Déc 2017 - 15:33TortueListe de qualités essentielles à un petit ami d'une féministeJeu 7 Déc 2017 - 17:35TortueURGENT Réédition : "Notre corps, nous même"Jeu 7 Déc 2017 - 0:39AëlloonJe veux des Poches!!Mer 6 Déc 2017 - 22:52AëlloonPrésentation de Maerlynn (:Mar 5 Déc 2017 - 16:59TortueUne fille au pays des hommes menus, récits colorésDim 3 Déc 2017 - 8:46DihyaThe man-woman wars récits colorésDim 3 Déc 2017 - 4:15ReikoIntersectionalité et paradigmes apparentésDim 3 Déc 2017 - 2:05Black Swan[Article] Mélanie Gourarier. « La séduction alpha mâle s’inscrit dans un continuum de pratiques violentes »Sam 2 Déc 2017 - 15:19Dihya[Radio] Emissions féministes (ou sujets qui nous concernent)Mer 29 Nov 2017 - 9:12Coquelic0tVos films (vraiment) féministesLun 27 Nov 2017 - 17:08erulelyakotavaLun 27 Nov 2017 - 11:56Luce#BoycottWebedia et #BalanceTonForumVen 24 Nov 2017 - 10:07Klazoo LexisFéminisme culturel vs. féminisme radicalMar 21 Nov 2017 - 13:40Tortuefemmes enceintes versus personnes enceintesMar 21 Nov 2017 - 11:20IridaceaLes talons cornés : "horribles", "intolérables" et "anti-sexy"Dim 19 Nov 2017 - 17:25erulelyaFaut-Il Porter Un Soutien-Gorge ? - Article.Ven 17 Nov 2017 - 20:42Ceridwen0813Luce en lutte : rendre la langue française non sexisteVen 17 Nov 2017 - 12:33erulelyaBizutage en médecine à l'université de caen = Enseignement du sexisme ?Jeu 16 Nov 2017 - 11:31michekhenBonjour ! Moi, Je.Lun 13 Nov 2017 - 16:18Un HommePeggy SastreSam 11 Nov 2017 - 4:12Klazoo LexisHelloVen 10 Nov 2017 - 11:15IridaceaBoujour à vous Dim 5 Nov 2017 - 20:50IridaceaMorg@neDim 5 Nov 2017 - 18:30IridaceaGeorges BouillonDim 5 Nov 2017 - 18:17Iridacea"Free the Nipple"Sam 4 Nov 2017 - 1:18erulelyaOuvrir la voix par Amandine Gay (black feminism)Jeu 2 Nov 2017 - 20:58Aëlloon

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
alma1233
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 20
Date d'inscription : 16/01/2014

Et dire que je me croyais démocrate!

le Sam 18 Jan 2014 - 20:21
Bonsoir à Toutes,
C’est vraiment toujours un grand bonheur pour moi d’être accepté dans un contexte féministe…J’en suis toujours ému….
Pardon mais je me sens obligé de jouer les témoins….( mais c’est bon pour mon égo, alors…. !)
Voilà donc quelques années ( trop peu ) que la révélation féministe m’est apparue ! Sans rire. Ce fut même violent. L’incroyable vérité m’apparaissait tous les jours un peu plus mais exponentiellement: les constats, les prises de consciences, les regrets, les: « c’est pas possible ! »… « incroyables ?! ….quelle honte! »…

La conscience de ce qu’est réellement la vie d’une femme même française m’apparaissait dans son horreur . L’horreur de ce que les mecs font subir, vivre auxdites femmes au quotidien….

Je me souviens quand j’essayais d’expliquer cette réalité dont j’étais stupéfait, et que je ne venais seulement d’en prendre la mesure….
« En fait elles sont emmerdées partout et tout le temps ! à la maison, au boulot, dans la rue, chez les toubibs, à l’école, à la fac, avec les parents, et même dans les textes de philo, de droit, le code du travail écrit par les mecs pour les mecs… ! »
J’ajoutais souvent « mais comment font-elle pour supporter ça ? et pendant une vie entière ! »

Le hasard m’amène au CE de ma boite où je me propose comme président de la commission égalité fort de ma légère avancée conceptuelle…élu…. vu que seul prétendant….
Surprise ! il ne se faisait rien de rien !
Me voilà avec un terrain , un public et surtout des moyens….

Cela a donné une accélération brutale à mes soins….
Allez hop je vais au FEM à évry. C’est pris en charge par le CE donc pas d’alibi… !

Et voilà la visualisation, la pénétration  mentale d’une force politique en action !
Le féminisme est une force politique et si elle ne l’est pas c’est aussi un combat masculin pour qu’il le soit !
Le féminisme sauve/ aide/ émancipe les femmes bien sûr mais les hommes aussi !

Bien sûr à ce moment des FEMS j’en étais pas là….mais voilà ce que ça a donné .
J’ai fait Nanterre, les WE OLF à ramboulillet, le We femmes en résistances, des sessions avec la CLEF,
Femmes solidaires à lyon…..

Ce que je veux dire par cet inventaire c’est que plus j’y suis, plus j’écoute – je m’impose le silence dans les sessions de formations ! les mecs ont toujours trop parlés, trop monopolisés la parole ! je l’ai vite compris ça ! donc je n’ai rien de mieux à dire que le silence…. !- plus je comprends, plus je découvre de concepts qui m’étaient  forcément impensables, inconcevables….

Mais après les premières douleurs de la prise de conscience du maillon machiste que je suis – j’étais …un jour peut-être… ?- je fus fasciné !
Ébahi de l’évidence et de la nécessité du combat à mener !
Je devrais pouvoir en faire un peu , si peu bien sûr mais auprés de quelques mecs, de la direction de ma boite… de mes collègues élues-us syndicaux….

Trois ans après c’est que j’ai intégré un peu de la relecture de la société…et des fois c’est presque automatique….encourageant ça !
Je me suis pris cent fois en super sympa flag ! mon discours et  mon regard, ma façon d’aborder les femmes – de tout âge, toutes conditions- ont changé !
Cela se traduit par un indicateur de silence parfois !
« Tiens avant j’aurais répondu là ! » en pensant à sa place bien sûr…en lui vendant , lui imposant ma masculinité….(ma force, mon courage, mon expérience contre son ignorance….parce qu'il vaut mieux qu'elle le soit sinon que vais-je faire?....angoisse...)
A d’autres moment je ne cherche plus à saisir le moindre prétexte pour aller « leur sucer la pomme ».
Je tends la main et peux proposer « la main ou la bise ». marque -même si symbolique de respect du corps de l’autre qui ne peut-être en pâture permanente, à la dispo des fantasmes lubriques que nous nous auto-légitimons……symbolique pour moi-même mais s'inscrivant dans la volonté de changement relationnel!

Je découvre maintenant un autre monde ! sans rire ! une nouvelle société qui peut nous faire rêver bien sûr ! mais quand on vient du machisme dominateur c’est une réalité très concrète.

Quelle dommage que je n’ai pas compris plutôt….heureusement que vous les femmes en vous libérant vous nous soignerez en même temps….Un homme égalitariste fait un grand démocrate !

Tout le monde y gagne surtout les victimes ! Une femme libérez et égale fait un bon avenir?

Merci de toute cette patience que vous avez! cette incroyable tolérance pour encaisser tous les harcèlements et garder la foi dans le combat, et en plus croire au changement des mecs...

Alma1233

_________________
alma1233
avatar
Invité
Invité

Re: Et dire que je me croyais démocrate!

le Sam 18 Jan 2014 - 22:27
@alma1233 a écrit:
Merci de toute cette patience que vous avez! cette incroyable tolérance pour encaisser tous les harcèlements et garder la foi dans le combat, et en plus croire au changement des mecs...

Plus que de la tolérance, c'est peut-être plus de résignation (de peur ?) qu'il s'agit. Pour le reste, ça demande d'avoir une forme de foi, sans doute.

Bienvenue en tout cas, j'aime bien ton témoignage ! Very Happy
avatar
Lollipop
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 841
Date d'inscription : 28/11/2013

Re: Et dire que je me croyais démocrate!

le Sam 18 Jan 2014 - 22:53
Bienvenue à toi ! J'apprécie que tu mettes en avant ton objectif d'écoute Smile

avatar
alma1233
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 20
Date d'inscription : 16/01/2014

Re: Et dire que je me croyais démocrate!

le Dim 19 Jan 2014 - 5:19
Merci de vos réponses!
je cherche à comprendre/savoir si un homme peut être/devenir féministe?
L'histoire est chargé de quelque dizaine d' "hommes féministes" qui sont aller en prison pour leurs convictions féministes....
n'y aurait-il pas plusieurs "genre" de féminisme et la forme masculine en serait un?
mais pourquoi avoir "besoin" de cette étiquette?

_________________
alma1233
avatar
sandrine
Amazone
Amazone
Messages : 3597
Date d'inscription : 15/09/2012

Re: Et dire que je me croyais démocrate!

le Dim 19 Jan 2014 - 10:09
Bienvenue!  Very Happy 

_________________
Le pouvoir est maudit, c'est pour cela que je suis anarchiste. (Louise Michel)
avatar
GloriAnar
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 357
Date d'inscription : 28/08/2013

Re: Et dire que je me croyais démocrate!

le Dim 19 Jan 2014 - 10:44
Bienvenue à toi Smile
avatar
Claire G.
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1049
Date d'inscription : 20/10/2013

Re: Et dire que je me croyais démocrate!

le Dim 19 Jan 2014 - 12:08
Bienvenue

_________________
i am who i am because you are who you are.
avatar
Invité
Invité

Re: Et dire que je me croyais démocrate!

le Dim 19 Jan 2014 - 13:18
@alma1233 a écrit:
n'y aurait-il pas plusieurs "genre" de féminisme et la forme masculine en serait un?
mais pourquoi avoir "besoin" de cette étiquette?
Je ne comprends pas du tout la première question. Du coup, je ne pense pas pouvoir répondre à la seconde.
avatar
Ciel
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1342
Date d'inscription : 23/12/2013

Re: Et dire que je me croyais démocrate!

le Dim 19 Jan 2014 - 14:03
Bienvenue Alma Smile

je cherche à comprendre/savoir si un homme peut être/devenir féministe?
L'histoire est chargé de quelque dizaine d' "hommes féministes" qui sont aller en prison pour leurs convictions féministes....
n'y aurait-il pas plusieurs "genre" de féminisme et la forme masculine en serait un?
mais pourquoi avoir "besoin" de cette étiquette?

J'ai peut-être pas tout à fait compris ta question, mais si tu t'interroges sur l'opportunité de conserver l'appellation féministe, c'est une question que tu n'es pas le seul à te poser. Je pense que le féminisme doit rester ce qu'il est, c'est à dire un mouvement en faveur de l'émancipation des femmes et de la promotion de leur place dans la société. Le féminisme peut et a des alliés hommes comme toi!
Son pendant masculin n'existe cependant que peu, je ne connais que quelques mouvement d'hommes qui luttent contre la définition traditionnelle de la virilité et pour l'égalité des sexes. Il y a Zero Macho en France, mais ça existe plus en Amérique du Nord. Personnellement, je serais ravie de voir des hommes s'organiser dans leurs propres mouvements, où des femmes pourraient venir comme alliées. Cela pourrait s'appeler...et bien je ne sais pas, à vous de voir Wink

_________________
Ciel. Bisounours Canal Hystérique.
avatar
alma1233
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 20
Date d'inscription : 16/01/2014

Re: Et dire que je me croyais démocrate!

le Lun 20 Jan 2014 - 7:49
Hello Bonjour Cyel,
En fait je cherche a me définir une place -même provisoire- au sein de ces collectifs féministes par le nombre...
je suis adhérent Zéro macho "bien sûr", J'ai pu rencontrer f.Montreynaud, mais J'ai loupé la soirée en décembre où je devais voir patrick jean et les collègues hommes.....
vendredi soir je vais chez Violette and co rencontrer le "Collectif Stop Masculiniste " de grenoble...j'en apprendrais je pense.

la base de mes craintes est qu'ayant mis 55 ans pour prendre conscience de ce scandale démocratique , je me méfie en permanence de ce dont je peux ne pas avoir encore compris et ce dont je ne soupçone même pas encore l'existence...

Comment être un bon transmetteur du combat nécessaire?
Comment ne pas être un boulet de plus pour les militantes?
Comment ne pas "récupérer" dans la plus grande inconscience même le combat mené arrangé à la sauce narcissique masculine?
Le système de domination s'est tellement rôdé dans les consciences depuis des millénaires que l'auto-méfiance est de mise! que la baisse de vigilance est sûrement souhaitable pour notre inconscient masculiniste...?

il ne suffit pas de regretter, de culpabiliser, de militer (qu'un peu forcément...pour être guérit?)

j'avoue que je compte beaucoup sur le DIU Conseiller référent égalité que je commence ce Mercredi pour avancer vraiment dans le conceptuellement opérationnel....pour moi, pour elles, pour nous en fait!

je vais aussi changer de rubrique et prendre les thèmes proposés parce que je réalise que du coup je ne parle que de moi finalement sur cette rubrique présentation.....!

merci à vous toutes fières combattantes!

féministement vôtre Alain

_________________
alma1233
avatar
pierregr
Amazone
Amazone
Messages : 3993
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: Et dire que je me croyais démocrate!

le Lun 20 Jan 2014 - 9:54
Bonjour et bienvenue Alain.  Cool 
Je pense que déjà, garder le silence quand il y a des femmes, ça me paraît une bonne chose. Si jamais tu vis en couple avec une femme, la laisser parler le plus souvent possible, que ce soit quand vous êtes à deux ou avec d'autres gens. Ne parler que si des gens te posent une question. Cet exercice est très difficile pour la plupart des hommes vu que nous sommes éduqués pour prendre la parole sur des sujets "importants", les femmes n'ayant droit qu'aux "futilités" (fringues, gosses, etc.).
Je dirais que le seul moment où l'on peut intervenir en tant qu'homme face à une femme, c'est dans le cas où celle-ci tiendrait un discours "patriarcal" de contrôle social ou de jugement envers d'autres femmes.
Exemple : moi je m'intéresse bcp à la norme du glabre et je respecte celles qui s'enlèvent les poils. Mais si celles qui le font s'en prennent violemment à celles qui les gardent, je ne vais pas me taire car ce serait finalement cautionner un discours patriarcal de division entre les femmes.
Je le ferais évidemment de façon respectueuse, sous forme de question. Par exemple en disant "en quoi une femme qui garde ses poils est un problème pour vous ?". Ainsi, je la force à s'interroger sur son jugement inique mais je ne lui dis pas frontalement qu'elle est en train de juger une autre femme et de propager le discours patriarcal (qu'elle ignore, bien souvent, sans quoi, elle ne dirait pas ça).
Donc, je lui renvoie la balle en prenant la défense de celle qui transgresse la norme mais sans "l'attaquer". On pourrait imaginer la même chose si une femme critique une lesbienne, une nullipare, une femme ayant bcp de partenaires, etc. Donc, tout dépend du contexte, de ce qui est dit, par qui cela est dit. Il faut s'adapter à chaque situation et ça demande bcp d'efforts de concentration.
 
Par contre, quand tu es uniquement avec des hommes, ne pas hésiter à prendre la parole pour dire ce qui te dérange dans le comportement/discours de certains. Quitte à se faire moquer, à être en minorité. Au moins, le message est passé.
Lire bcp, écouter ce que disent les femmes, lire encore, écouter encore.
aude
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 74
Date d'inscription : 07/01/2014
http://blog.ecologie-politique.eu/tag/Genre

Re: Et dire que je me croyais démocrate!

le Lun 20 Jan 2014 - 10:14
Bonjour Alain.

Je n'ai pas trop compris ton message :
Je tends la main et peux proposer « la main ou la bise ». marque -même si symbolique de respect du corps de l’autre qui ne peut-être en pâture permanente, à la dispo des fantasmes lubriques que nous nous auto-légitimons……symbolique pour moi-même mais s'inscrivant dans la volonté de changement relationnel!
Mais ça me fait penser qu'il y a une seule norme de galanterie patriarcale que j'aime bien : c'est que c'est à une femme de décider si un homme lui fait la bise ou lui serre la main. Parce qu'on considère que c'est elle qui va trouver le plus désagréable un geste intime imposé sans délicatesse. C'est bien vu, pour une fois ! Donc tu ne dois pas tendre la main à une femme, encore moins la joue, mais attendre qu'elle se décide sur la manière dont elle va te saluer, possiblement sans contact physique. Moi je pense que si tu proposais de me faire la bise, je n'oserais pas te dire non mais ça en deviendrait d'autant moins anodin, une défaite dans la préservation de mon intimité.

Sur tes interrogations sur la place d'un homme vis-à-vis du mouvement féministe, j'ai développé une position qui peut sembler très dure et radicale, mais qui rejoint celle des hommes qui m'ont sensibilisée à l'usage du mot "proféministe", dont Patric Jean. En demandant à des hommes qui tenaient selon eux à l'égalité femmes-hommes d'utiliser ce concept, je me suis frottée à une hostilité incroyable, pendant des années, et j'ai fait le point ici : http://blog.ecologie-politique.eu/post/Feminisme-pourquoi-tant-d-interet .

Bienvenue !

_________________
« La féminité [...], c'est juste prendre l'habitude de se comporter en inférieure. »
Virginie Despentes
avatar
pierregr
Amazone
Amazone
Messages : 3993
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: Et dire que je me croyais démocrate!

le Lun 20 Jan 2014 - 10:25
Merci Aude pour ce texte très parlant. J'essaie aussi de me définir comme proféministe plutôt que comme féministe
aude
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 74
Date d'inscription : 07/01/2014
http://blog.ecologie-politique.eu/tag/Genre

Re: Et dire que je me croyais démocrate!

le Lun 20 Jan 2014 - 10:33
Merci Pierre. Et merci pour les éclairages ci-dessus, parce que j'avais tendance à me braquer sur tes interventions, que je trouvais limite prescriptrices. (Pas fétichiste des poils, hein, mais j'étais réservée.) Je suis ravie de voir que ton objectif est avant tout d'aider les femmes à choisir et assumer leurs choix sur ce qu'elles feront de leurs poils, y compris à l'encontre des prescriptions des autres femmes quand celles-ci te semblent déplacées.

_________________
« La féminité [...], c'est juste prendre l'habitude de se comporter en inférieure. »
Virginie Despentes
avatar
pierregr
Amazone
Amazone
Messages : 3993
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: Et dire que je me croyais démocrate!

le Lun 20 Jan 2014 - 10:51
Je sais que mes écrits sont parfois perçus comme prescripteurs ou comme des injonctions. Je dois donc encore améliorer la forme, j'en suis conscient.
 
En fait, pour la pilosité, je me battrais pour qu'une femme ait le droit de s'enlever les poils si jamais on le lui interdisait. Mais je n'en ai pas encore rencontré pour l'instant.
Je partage toutes les infos que j'ai accumulées depuis plus de 10 ans sur ce thème mais chacun-e en fait ce qu'il/elle veut. Je ne cherche pas à faire changer d'avis les femmes, je n'y ai aucun intérêt. J'informe et bcp de femmes m'ont remercié après avoir lu mon site car elles ignoraient l'origine de la "mode" du glabre. Qu'elles aient décidé par la suite de continuer à s'enlever les poils ne me pose aucun problème.
Mais au moins, elles sont informées et si un seul livre en français existait pour parler d'un  point de vue féministe de cette norme, mon site n'aurait aucune raison d'être. Or, il n'y en a pas. Et ça me désole car on me rétorque souvent que je ne suis pas légitime pour en parler. Je comprends cette remarque et j'ai tendance à être d'accord. Mais comme j'avais accumulé plein d'infos venant de dizaines de sites, je trouvais dommage de ne pas partager ces renseignements avec les autres, surtout les femmes qui transgressent la norme et se sentent parfois bien seules. Alors qu'en fait, elles sont plus nombreuses qu'on le pense à transgresser la norme mais le sujet est assez tabou et on en parle peu, sauf pour évoquer des méthodes pour enlever les poils.
 
Pour le fait d'intervenir IRL face à des femmes, je dois dire que je marche sur des oeufs. J'ai toujours peur de mal faire, d'être perçu comme prescriptif ou dans l'injonction. C'est pourquoi je le fais sous forme de question,  avec les hommes aussi, d'ailleurs, si l'un d'eux critique ouvertement un comportement "déviant" (des normes), je vais aussi lui demander en quoi ce comportement est un problème pour lui. Mais avec un homme, je mettrai moins de gants et je n'hésiterai pas à lui couper la parole s'il persiste à juger un comportement qui ne le concerne pas.
avatar
Lollipop
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 841
Date d'inscription : 28/11/2013

Re: Et dire que je me croyais démocrate!

le Lun 20 Jan 2014 - 11:06
En fait, pour la pilosité, je me battrais pour qu'une femme ait le droit de s'enlever les poils si jamais on le lui interdisait. Mais je n'en ai pas encore rencontré pour l'instant.

 Shocked C'est très nettement un combat auquel je ne participerais pas. C'est joli, certes, mais ça demande du temps, de la honte (qui limite tout un tas d'activités !), des moyens financiers, de l'énergie mentale, quand ça n'a pas carrément des effets néfastes sur la santé.

Le "droit à s'épiler" est un combat "cosmétique" qui n'aura finalement presque aucun impact sur la structure de la société et n'améliorera pas la condition des femmes. Est-ce que pouvoir montrer ses seins en public changerait la condition des femmes ? Est-ce que si toutes les femmes montraient leurs seins en public, leur condition s'améliorerait ? J'en doute.

Pour le fait d'intervenir IRL face à des femmes, je dois dire que je marche sur des oeufs. J'ai toujours peur de mal faire, d'être perçu comme prescriptif ou dans l'injonction.

Tu pointes pile sur le problème. On nous dit "Mais on est libre. On peut choisir de s'épiler ou non. Alors que dans un monde parallèle, l'épilation serait interdite, et on ne serait donc pas libre". Ca néglige deux choses : 1. l'injonction sociale a être épilée est extrêmement forte (donc on "choisit" si on veut être accepté/rejeté, par l'apparence de ses jambes) et 2. le choix de se limite pas à deux produits de consommation, et en interdire un ne va pas nous rendre esclave. Le féminisme se bat pour un réseau de choix, ce réseau étant respectueux de la condition humaine et offrant des opportunités justes et égales à toutes les personnes.
avatar
alma1233
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 20
Date d'inscription : 16/01/2014

Re: Et dire que je me croyais démocrate!

le Lun 20 Jan 2014 - 12:03
Bonjour  Aude,

Merci de vos apports! ( je réponds ensuite à Pierregr)

Aude je me sens être en phase avec la relation rituelle du bonjour débarrassée de la pollution machiste et donc lubrique....
effectivement que suivant le contexte je tends la main ( cheffe au bureau par exemple ) je demande " la main ou la bise" ( personne que j'ai vu une ou deux fois ) La bise parce qu' elle m'y a autorisé précédemment mais attention! autorisé une fois ne veut pas dire perpétuelle...( logique du rapport sexuel, rénégociation ponctuelle....) et effectivement pour ne pas transformer l'un ou l'autre en obligation, il m'arrive souvent de ne rien faire aprés un grand bonjour et sourire!
Je me suis "amusé" pour en arriver là à observer les autres hommes dans ces moments là avec une grille de lecture plutôt féministe.
Il m'est apparu clairement que la bise était un grand moment d'érotisation chez les hommes connus macho...
la façon d'approcher, d'envahir l'espace personnel : contact avec la peau, proximité de la bouche ( où on peut déraper?) mais en positions debout il y a des fois contact des corps....
Bien sûr j'ai vécu comme ça moi aussi...et je le regrette quand même!
il m'apparait évident que c'est là un marqueur de domination par ce rite de marquage et d'appropriation " celle là je l'ai baisé" en jouant avec l'ambiguité du mot avec délectation....
Pire à mon sens! le fait qu'elle porte MA marque m'autorise à la déconsidérer un peu quand même puisque elle m'appartient un peu quand même....?!
ce qui est dommage c'est que ce peut-être une franche expression de complicité, de fraternité, de sororité gachée par le systématique, et surtout l'imposé...!
le plaisir quand une femme intelligente et féministe ( pléonasme?) insiste pour vous faire la bise, on se sent reconnu bien sûr mais je dirais pour ma part reconnu "pas dangereux"....confirmé comme gestionnaire de ses affects -pulsions lubriques surtout je pense- et ce  suffisamment pour autoriser la proximité, le contact! et c'est vachement bon pour le moral mais aussi l'égalité, mon égalité à construire!

_________________
alma1233
avatar
Ciel
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1342
Date d'inscription : 23/12/2013

Re: Et dire que je me croyais démocrate!

le Lun 20 Jan 2014 - 12:53
D'un autre côté Alain - mais ça c'est mon côté bisounours, totalement assumé d'ailleurs - je ne crois pas que les hommes aient des "pulsions lubriques", mais plutôt que certains pensent qu'ils en ont et que ça les autorise à faire n'importe quoi.
Les hommes valent bien mieux que l'image qu'ils ont d'eux-même Smile

_________________
Ciel. Bisounours Canal Hystérique.
avatar
Invité
Invité

Re: Et dire que je me croyais démocrate!

le Lun 20 Jan 2014 - 15:16
Bienvenue alma/Alain Smile

Je trouve ça très bien que tu laisses les femmes choisir si elles veulent te serrer la main ou te faire la bise. Je me souviens d'une discussion sur le forum où certaines membresses disaient qu'elles détestaient la façon dont certains hommes font la bise, en effet je pense qu'il y a des hommes qui prennent un malin plaisir à imposer ce rituel  Crying or Very sad 
aude
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 74
Date d'inscription : 07/01/2014
http://blog.ecologie-politique.eu/tag/Genre

Re: Et dire que je me croyais démocrate!

le Lun 20 Jan 2014 - 19:21
Pierre, il y a plein de super livres féministes sur les seins, le pantalon, la jupe, et rien sur les poils ? Mais c'est inacceptable !
Poser des questions (qui font réfléchir) a peut être une bonne approche pour nous tou-te-s, pour alimenter le dialogue et pas tomber dans l'injonction...

Sur la bise, si des types arrivent à profiter de ce rituel pour l'érotiser, c'est qu'ils ont abusé en étant actifs : encore une fois, c'est la meuf qui décide dans ces cas-là, on reste sur sa réserve jusqu'à ce qu'elle ait esquissé son geste ! Si Nadine de Rotschild a dit un truc intelligent dans sa vie, c'est bien ça.
(Ça et puis il ne faut pas suivre une femme dans les escaliers mais la précéder, surtout en direction ascendante : pour pas mater son cul ! Un copain à mes parents, très gentil : "Oui mais si vous tombez..." Ben Pimpin, tu sais nous aussi on a appris à marcher et on sait monter des escaliers ! Il y a des usages qui se perdent, alors que le machisme se porte encore bien !)
Alain, c'est vrai que moi je n'ai envie de faire la bise qu'à des gens que je ne sens pas menaçants ou méprisants, avec qui je me sens bien, tu as raison de prendre ça pour un compliment !

_________________
« La féminité [...], c'est juste prendre l'habitude de se comporter en inférieure. »
Virginie Despentes
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros
Messages : 4542
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Et dire que je me croyais démocrate!

le Lun 20 Jan 2014 - 21:18
Bienvenue Alain Smile

La bise imposée, tout un sujet (entre ceux qui font la gueule quand on serre la main, ceux qui attrapent cette main pour la tirer vers soi et faire quand même - de force - la bise, ceux qui, vexés de n'avoir pas pu bisouiller le visage, se rattrapent en frottant l'intérieur de la main avec leur doigt - geste équivoque qui me mets hors de moi, ceux qui se plient au serrage de main mais en protestant sur l'impolitesse du refus de la bise...).

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
pierregr
Amazone
Amazone
Messages : 3993
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: Et dire que je me croyais démocrate!

le Lun 20 Jan 2014 - 21:56
aude_v a écrit:Pierre, il y a plein de super livres féministes sur les seins, le pantalon, la jupe, et rien sur les poils ? Mais c'est inacceptable !
 
Aucun en français avec une approche féministe. Les seuls bouquins parlant des poils sont issus de gens comme Martin Monestier : "Les poils, histoires et bizarreries" ( http://www.cherche-midi.com/theme/detail-Les_poils,_histoires_et_bizarreries-9782749100395.html ), Stéphane Rose : "défense du poil" ( http://www.amazon.fr/D%C3%A9fense-du-poil-St%C3%A9phane-Rose/dp/284271394X ), Jean Da Silva : "Du Velu au Lisse : Histoire et esthétique de l'épilation intime" ( http://www.amazon.fr/gp/product/2804801713/ref=pd_lpo_sbs_dp_ss_2?pf_rd_p=471061593&pf_rd_s=lpo-top-stripe&pf_rd_t=201&pf_rd_i=284271394X&pf_rd_m=A1X6FK5RDHNB96&pf_rd_r=1SFDKVHQV481VBNKCNR8 ). Il y a aussi qq livres d'historien-ne-s.
 
Le seul livre féministe à ma connaissance est en anglais, je suis en train de le lire : "Women and body hair : the last taboo"
 
http://www.amazon.fr/The-Last-Taboo-Women-Body/dp/0719075009

Le titre du livre en anglais explique à lui seul la raison de l'absence de livres sur le sujet, du moins avec une approche féministe
avatar
alma1233
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 20
Date d'inscription : 16/01/2014

pulsions lubriques ou pulsations malsaines?

le Lun 20 Jan 2014 - 22:12
Cyel a écrit:D'un autre côté Alain - mais ça c'est mon côté bisounours, totalement assumé d'ailleurs - je ne crois pas que les hommes aient des "pulsions lubriques", mais plutôt que certains pensent qu'ils en ont et que ça les autorise à faire n'importe quoi.
Les hommes valent bien mieux que l'image qu'ils ont d'eux-même Smile
intéressant cet angle d'analyse! Le dire et le faire? la pensé d'avoir des pulsions suffirait à les faire exister?
par contre je ne saisi pas la corrélation avec l'autorisation que ça leur donnerait?

merci de rehausser l'image des hommes ( la mienne en même temps ) vu que depuis quelques années je suis plutôt honteux d'eux , de nous, de ce système de domination qui n'insulte que leurs auteurs! ( et leurs victimes bien sûr!)


Dernière édition par Usagi le Lun 20 Jan 2014 - 22:45, édité 1 fois (Raison : Correction des balises de citations.)

_________________
alma1233
avatar
La Chatte
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 826
Date d'inscription : 15/01/2014

Re: Et dire que je me croyais démocrate!

le Mer 22 Jan 2014 - 21:33
@alma1233 a écrit:
Cyel a écrit:D'un autre côté Alain - mais ça c'est mon côté bisounours, totalement assumé d'ailleurs - je ne crois pas que les hommes aient des "pulsions lubriques", mais plutôt que certains pensent qu'ils en ont et que ça les autorise à faire n'importe quoi.
Les hommes valent bien mieux que l'image qu'ils ont d'eux-même Smile
intéressant cet angle d'analyse! Le dire et le faire? la pensé d'avoir des pulsions suffirait à les faire exister?
par contre je ne saisi pas la corrélation avec l'autorisation que ça leur donnerait?

merci de rehausser l'image des hommes ( la mienne en même temps ) vu que depuis quelques années je suis plutôt honteux d'eux , de nous, de ce système de domination qui n'insulte que leurs auteurs! ( et leurs victimes bien sûr!)

Je suis bien d'accord. Çe me fait penser à mon copain, qui dit souvent " les hommes ont des besoins", juste parce qu'on lui a appris que… ben, les hommes ont des besoins, quoi. Sauf que ses besoins irrépressibles, j'en ai jamais vu la couleur, jamais de la vie il ne forcerait quiconque sous prétexte de pulsions masculines. Il n'a jamais remis en questions certains clichés, c'est tout, il répète ce que tout le monde dit. Je crois qu'il n'a même pas conscience que ses actes et ses paroles ne sont pas en adéquation.

Sinon, Alma, je crois que la position des hommes par rapport au mouvement féministe est la même que celle qu'un blanc devrait adopter face à un mouvement de libération des noirs : écouter la parole de l'opprimé ; ne pas "parler à la place de", servir de relai (de par sa position de privilégié qu'on écoute volontiers, donner la parole à l'autre quand on peut et faire en sorte que cet autre soit écoutée) ; et, comme cela a été dit, parler aux autres hommes et leur faire prendre conscience de leur sexisme dès qu'il est possible de le faire.

_________________
L'amour, ce n'est pas violenter l'autre, c'est le protéger contre toutes formes de violences ou se tenir à ses côtés lorsqu'elles adviennent.
avatar
Ciel
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1342
Date d'inscription : 23/12/2013

Re: Et dire que je me croyais démocrate!

le Sam 25 Jan 2014 - 10:46
@alma1233 a écrit:
Cyel a écrit:D'un autre côté Alain - mais ça c'est mon côté bisounours, totalement assumé d'ailleurs - je ne crois pas que les hommes aient des "pulsions lubriques", mais plutôt que certains pensent qu'ils en ont et que ça les autorise à faire n'importe quoi.
Les hommes valent bien mieux que l'image qu'ils ont d'eux-même Smile
intéressant cet angle d'analyse! Le dire et le faire? la pensé d'avoir des pulsions suffirait à les faire exister?
par contre je ne saisi pas la corrélation avec l'autorisation que ça leur donnerait?

merci de rehausser l'image des hommes ( la mienne en même temps ) vu que depuis quelques années je suis plutôt honteux d'eux , de nous, de ce système de domination qui n'insulte que leurs auteurs! ( et leurs victimes bien sûr!)

Je vois ça un peu comme l'effet placebo. Donne un tic tac à quelqu'un en lui disant que c'est un médicament dangereux avec pléthore d'effets secondaires, il risque fort de se mettre à vomir et à avoir de l'urticaire. Répète depuis sa plus tendre enfance à un garçon qu'il a des pulsions et qu'il n'a aucun moyen d'y résister, alors il en aura et il ne saura pas y résister. Voire il verra la résistance aux pulsions comme un signe de non virilité. C'est du conditionnement!
Comme les femmes sont conditionnées très tôt à ne jamais exprimer leur agressivité, ou à le faire par des moyens détournés, sur le mode passif/agressif.

Contenu sponsorisé

Re: Et dire que je me croyais démocrate!

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum