Derniers sujets
"Free the Nipple"Aujourd'hui à 15:00erulelyaLuxLisbonHier à 20:56Administratrice"non-binaire" c'est quoi ?Hier à 20:46CarmillaTémoignage des hommes féministes ou proHier à 17:12DihyaComment réagir face à l'antiféminisme ?Hier à 11:03erulelyaSéjour en FranceSam 21 Oct 2017 - 21:01Dihyachanson : VII capturées de bonne heureMer 18 Oct 2017 - 18:47AraignéeBonjourMar 17 Oct 2017 - 22:10IridaceaBonsoirSam 14 Oct 2017 - 17:18TortueBonjour à tout-e-s!!Jeu 12 Oct 2017 - 15:27AraignéeBonsoir tout le monde !Jeu 12 Oct 2017 - 15:03michekhenAppel à témoignages : une étude sociologique sur la bisexualité Mar 10 Oct 2017 - 18:25Ceridwen0813[Podcast] Les couilles sur la tableMer 4 Oct 2017 - 18:36LindaPBonjour!Mar 3 Oct 2017 - 21:46LycaneBonsoir à toutes !!Lun 2 Oct 2017 - 18:32GracycrazyBien le bonjour !Ven 29 Sep 2017 - 9:16ValTocTocLe Dom Juan et la salope : pourquoi cette différence de traitement ? (Je sais pas si on l'on déjà posé celle là °^°)Ven 29 Sep 2017 - 7:17DihyaNouveau débat public sur la PMAVen 29 Sep 2017 - 7:15DihyaVidéos et films féministesVen 29 Sep 2017 - 7:01DihyaC'est quoi le Masculinisme?Ven 29 Sep 2017 - 6:48Dihyaliens pour accueil ne fonctionne pas? Dim 24 Sep 2017 - 17:04michekhenThe man-woman warsVen 22 Sep 2017 - 7:05ReikoHoi tout le monde! >u</Jeu 21 Sep 2017 - 19:01Appoline[Article] Grossesse : au moins 7 bonnes raisons (scientifiquement prouvées) de ne pas s'inquiéterJeu 21 Sep 2017 - 16:24IridaceaBonjourJeu 21 Sep 2017 - 11:52TortueBla.Dim 17 Sep 2017 - 17:53AëlloonChansons féministesDim 17 Sep 2017 - 6:54AëlloonSauvons la Bibliothèque Marguerite Durand ! Ven 15 Sep 2017 - 19:53DihyaImpact des violences sexuelles sur la santé des femmesVen 15 Sep 2017 - 19:39DihyaBonsoirJeu 14 Sep 2017 - 17:11IridaceaSurvivante vs. victime (agression sexuelle)Mar 12 Sep 2017 - 10:451977C'est quoi "être une femme" ?Ven 8 Sep 2017 - 12:28mïelitie

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Invité
Invité

Re: Le viol, un crime sexiste ?

le Mar 3 Sep 2013 - 15:32
Bien noté rbelu merci
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: Le viol, un crime sexiste ?

le Mar 3 Sep 2013 - 16:33
Je vois qu'on est bien d'accord Numa et rbelu Wink

Numa, je trouve que tu résumes tout très bien ici :
Les femmes sont censées tenir compte en permanence du risque d'être violées, mais ne doivent surtout pas en parler parce que sinon c'est vexant pour ces pauvres hommes.
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros
Messages : 4533
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Le viol, un crime sexiste ?

le Mar 3 Sep 2013 - 19:09
sardine a écrit:
Ceux ci ont des rôles différentiels, des positions asymétriques, mais ont une influence mutuelle l'un sur l'autre. La thérapie serait donc une sorte de "tango a deux"' avec des processus de "régulation mutuelle", proches de ce que l'on observe dans la relation entre le nourrisson et sa mère (Voir les travaux de Beebe& Lashman et de Daniel Stern).
Hoffmann suggère que la distance dans la situation thérapeutique résulte d'un rapport didactique, entre une certaine spontanéité et une discipline analytique: d'un coté, la discipline psychanalytique avec son setting d'écoute des associations libres, de règles de temps et d' espace, d'arrangements financiers, qui facilite l' idéalisation nécessaire pour contrecarrer les influences négatives du passe; de l' autre, une spontanéité et une réceptivité au patient qui représente la réaction a ce que le patient a d'unique et qui lui permet de se sentir reconnu comme tel par le thérapeute.
De plus en plus de psy voient la relation thérapeutique comme ça. J'ai même souvent lu des psychanalystes qui écrivaient que leur cheminement professionnel, théorique, voire personnel, est forcément influencé par ce qu'ils reçoivent de leurs patients. Ce qui parait bien plus sain et logique qu'un psy qui s'enfermerait dans les théories des autres, sans entendre ce que chaque patient, chaque inconscient, chaque vécu a d'unique. Finalement, toute théorie psychanalytique est née de ces rencontres, de ces cheminements thérapeutiques où le patient, ou l'analysant, en découvrant son propre inconscient, l'a aussi découvert pour le psy. Lorsque ces découvertes semblent en recouper d'autres, naît une théorie (c'est à dire un fonctionnement inconscient qui a l'air d'être commun à de nombreux patients, ce qui ne veut pas dire qu'il le sera à tous, partout et en tout temps...)
Le jour où je suis allée voir mon psy sous LSD, je lui parlais de la parole magique, de la parole qui influe sur l'univers, une des raisons pour lesquelles j'ai parfois peur de parler. Et il m'a répondu "mais c'est vrai : quand vous parlez, vous influez sur votre univers, et sur celui qui entend ce que vous dites, donc sur mon univers aussi".

Sinon, j'ai vu mon psy aujourd'hui, et lui ai parlé de ces émotions qui transparaissent de lui et (tout en me rassurant sur son empathie) me donnent le sentiment de devoir le protéger (on parlait de l'incestuel et de mon sentiment de devoir protéger mes parents, ne pas les abîmer avec ça, et il m'a rappelé qu'on n'était pas là pour juger qui que ce soit, mais seulement mettre au clair des situations vécues et leur influence sur moi).
Il m'a donc rappelé que lui aussi a son thérapeute avec qui s'occuper de ce qui a pu le toucher, le blesser, lui faire peur.

Et surtout, une chose à laquelle je n'avais même pas pensé : quand on a peur de dire quelque chose à l'autre de peur de lui faire peur, c'est avant tout pour soi qu'on a peur. Parce que dire, c'est mettre à distance, mais au moment où on dit, des protections tombent et on revit ce qui fait peur, ce qui fait mal, etc.

On a aussi parlé de l'intime, cette chose que j'ai du découvrir seule (par exemple, mes parents, s'ils ne m'ont jamais donné l'impression que la masturbation était sale, malsaine ou immorale, ne m'ont par contre pas non plus dit que c'était quelque chose d'intime qu'on ne faisait pas en public. Du coup je me masturbais sur le canapé du salon, en présence de mes parents voire de leurs amis. C'est de moi-même, en grandissant, que j'ai fini par trouver ça gênant et que j'ai, de moi-même, fini par aller m'isoler dans ma chambre pour me masturber en toute intimité), dont mes limites sont encore assez floues, et que j'ai mise à l'épreuve dans la prostitution. Et il m'a dit une chose que j'ai encore du mal à cerner ("je vais peut-être trop vite ? Ou je suis complètement à côté ? - Je crois que vous allez trop vite") : l'idée qu'en se prostituant, on tente, inconsciemment, de récupérer son intime, de façon paradoxale (et qui ne fonctionne en fait pas du tout). En exerçant un contrôle (du temps, de l'espace, du tarif...) sur cet intime. C'est encore assez flou pour moi comme idée (trop vite, je vous dis), mais je vais y réfléchir, parce que même trop vite, il me semble y apercevoir quelque chose de vrai, ou du moins de parlant.

Je suis désolée de vous déballer ma thérapie, mais d'une part, de l'écrire me permet d'éclaircir encore plus les choses, et d'autre part, si ça vous inspire quelque chose, n'hésitez pas à m'en faire part, ça me permet aussi d'avancer.

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
Nurja
Déesse/Dieu Suprême
Déesse/Dieu Suprême
Messages : 9215
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: Le viol, un crime sexiste ?

le Mar 3 Sep 2013 - 19:31
Ne sois pas désolée, Araignée, c'est bon de te lire.

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: Le viol, un crime sexiste ?

le Mar 3 Sep 2013 - 20:37
+1 avec Nurja Smile 
avatar
pierregr
Amazone
Amazone
Messages : 3991
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: Le viol, un crime sexiste ?

le Mar 3 Sep 2013 - 23:05
La notion de contrôle sur son corps revient fréquemment : j'ai entendu dire qu'en fait, au moins on a de contrôle sur sa vie, au plus on tend à contrôler ce qu'on peut, en l'occurrence, son corps. Cela passe par des tas de pratiques de mutilations, d'amaigrissement, d'obsession à s'arracher tous les poils, la prostitution pourrait en faire partie également.
Pendant l'espace de qq mn/heures, on se sent puissant-e. Mais c'est pour retomber encore plus bas par la suite.
avatar
GloriAnar
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 357
Date d'inscription : 28/08/2013

Re: Le viol, un crime sexiste ?

le Mar 3 Sep 2013 - 23:22
:calin: à toi Araignée
Je me retrouve un peu dans ce que tu racontes, et dans ce dont parle pierregr. Je me suis mutilée pendant assez longtemps, et je me suis fait volontairement du mal, et je pense que c'était parce que je pensais "quitte à avoir mal, autant que je me cause moi-même cette douleur, que je pourrai contrôler". Pour moi c'était un contrôle total sur mon corps et sur ce que je ressentais, puisque la douleur éclipsait d'autres choses que je ne voulais pas affronter. Je pense que ça venait aussi de l'idée que je devais souffrir, que c'était normal puisque d'autres me faisaient subir ça. Ca me permettait aussi de mettre en actes ce que je pouvais ressentir, de le faire devenir réel pendant un instant et de pouvoir "passer à autre chose" ensuite.
Malheureusement comme le dit pierregr à long terme ce n'est pas tenable...
avatar
pierregr
Amazone
Amazone
Messages : 3991
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: Le viol, un crime sexiste ?

le Mar 3 Sep 2013 - 23:31
J'en parle un peu sur mon site

Florence Montreynaud (fondatrice des Chiennes de Garde en 1999) explique que c'est une violence à leur corps que les femmes s'infligent, via la chirurgie esthétique, les régimes alimentaires extrêmes.
A cette liste, je rajoute évidemment l'épilation : celle-ci est aussi une violence puisqu'on arrache quelque chose de naturel, l'état de la peau après épilation le prouve largement.
En fait, la violence est présente chez les hommes et les femmes, contrairement au refrain patriarcal "les femmes sont douces et les hommes sont durs". Mais les hommes sont éduqués à l'extérioriser, par le sport, le combat, la guerre, etc., alors que les femmes sont éduquées à l'intérioriser et s'en prennent à leur propre corps.
avatar
Irja
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 200
Date d'inscription : 22/05/2013
http://peuventilssouffrir.wordpress.com/

Re: Le viol, un crime sexiste ?

le Jeu 5 Sep 2013 - 23:03
L'analyse me parait tellement juste que c'en est effrayant PierreGr.

_________________
Peuvent-ils souffrir...?
avatar
pierregr
Amazone
Amazone
Messages : 3991
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: Le viol, un crime sexiste ?

le Jeu 5 Sep 2013 - 23:15
Ce qui est effrayant, c’est qu’en une seule phrase, on en arrive à expliquer la majorité des oppressions. Car on peut se demander pourquoi ça ne saute pas aux yeux de tout le monde Crying or Very sad
avatar
Invité
Invité

Re: Le viol, un crime sexiste ?

le Sam 7 Sep 2013 - 23:05
Elles ne se les infligent (je devrais dire "nous" ?) pas toutes seules non plus, ces violences... enfin pour les mutilations on notera si j'ai bien saisi que la différence c'est qu'elle n'a pas de but "esthétisant" (par ailleurs ça m'agace toujours de lire que la stérilisation est une mutilation... en même temps c'est bien un désir de contrôle sur nos propres corps et un pied de nez à la "nature" qui nous rend parfois tellement fécondes...).
avatar
Invité
Invité

Re: Le viol, un crime sexiste ?

le Dim 22 Sep 2013 - 20:22
Je viens juste de lire cet article :

http://www.rue89.com/2013/09/22/violeur-rode-ville-police-sait-sen-fout-245871

Les commentaires sont vraiment gerbants...
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: Le viol, un crime sexiste ?

le Dim 22 Sep 2013 - 20:42
J'ai eu mal rien qu'en lisant l'article... je n'ose même pas regarder les commentaires.

Rue89 m'énerve à ne pas modérer les commentaires misogynes Evil or Very Mad 
avatar
exno
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1120
Date d'inscription : 24/08/2013
http://lesossurlapeau.canalblog.com

Re: Le viol, un crime sexiste ?

le Dim 22 Sep 2013 - 20:51
Je voulais citer plein de commentaires gerbants mais finalement celui-ci m'a fait rire :
Ok, c’est bon, je retourne sur le forum du Figaro.

Ce forum Rue89 est consternant de pensée unique et ce quels que soient les sujets. Suffit d’être un peu à contre courant et les bobos sont là comme des hyènes sur un cadavre.

Je vous plains. Commentez avec vos idées et foutez la paix aux gens ou alors argumentez

C’est quoi ce site ? JAMAIS vu cela, cela fait peur. On dirait une secte

_________________
Attack of the 50ft. feminazi
avatar
pierregr
Amazone
Amazone
Messages : 3991
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: Le viol, un crime sexiste ?

le Dim 22 Sep 2013 - 21:07
Il y a extrêmement peu de faux témoignages de viols, pas plus que de faux témoignages de vol (pour toucher l’assurance), etc. Mais vous remarquerez à quel point dans les commentaires, la suspicion plane sur son témoignage, sans parler de son « imprudence » d’avoir ouvert la porte à ce type.
En tout cas, elle n'a pas déposé plainte finalement et c'est le plus terrible, je trouve. Aura-t-elle la force de le faire plus tard ?
avatar
abd_salam
Banni·e
Messages : 418
Date d'inscription : 18/02/2013

Re: Le viol, un crime sexiste ?

le Dim 22 Sep 2013 - 22:55
pierregr a écrit:Il y a extrêmement peu de faux témoignages de viols, pas plus que de faux témoignages de vol (pour toucher l’assurance), etc. Mais vous remarquerez à quel point dans les commentaires, la suspicion plane sur son témoignage, sans parler de son « imprudence » d’avoir ouvert la porte à ce type.
En tout cas, elle n'a pas déposé plainte finalement et c'est le plus terrible, je trouve. Aura-t-elle la force de le faire plus tard ?
Et pire que ça par-dessus le marché, et c'est là qu'on voit l'importance du culturel dans les choix des gens...
Dans l'immense majorité des enquêtes de polices, les inspecteurs n'ont rien, strictement rien... juste un minuscule faisceau de présomption que tel ou tel individu a commis le délit ou le crime, et à partir de là, on malmène moralement plus ou moins le "suspect", les policiers font tout pour faire parler le présumé coupable.

Et quand tout va bien pour les policiers, c'est seulement après que le présumé coupable soit passé aux aveux, que les enquêteurs peuvent retrouver des éléments à charge contre le prévenu !

Bref, il est rare que les policiers partent d'éléments à charge concrets pour arriver aux aveux... c'est le contraire. Les aveux mènent aux éléments de preuves !

Alors pourquoi dans le cas de viols, tout à coup, on se rend compte que l'on part de "rien" ?... et ça freine l'action des O.P.J. ?

_________________
Like a Star @ heaven  Unus quisque sibi deum fingit    Arrow

Le racisme n'est pas en soi un système, pas plus que la tolérance n'est par définition un système.
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: Le viol, un crime sexiste ?

le Lun 30 Sep 2013 - 16:36
http://fleurfurieuse.blogspot.fr/2013/09/feminist-bashing-episode-2-en-soiree.html

Fleur Furieuse a fêté le triste succès de son tumblr "Je connais un violeur". Deux mecs, invité à la "fête" ont décidé de nier la gravité du viol...

Je ne sais pas comment les féministes ont réussi à garder leur calme.

Ca me donne des envies de meurtre...

Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad 



avatar
pierregr
Amazone
Amazone
Messages : 3991
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: Le viol, un crime sexiste ?

le Lun 30 Sep 2013 - 16:48
Pfff, non mais j'hallucine. En tout cas, chapeau d'avoir gardé son calme et de leur avoir montré la porte.
Elle est inscrite ici, on peut l'encourager I love you 
avatar
Omniia
Modératrice
Modératrice
Messages : 2918
Date d'inscription : 20/10/2012

Re: Le viol, un crime sexiste ?

le Lun 30 Sep 2013 - 20:53
No No No 
C'est horrible. Et ce qui est doublement horrible est que ça ne me surprend pas vraiment Sad 
Courage à Fleur Furieuse.

_________________
Je ne suis pas souvent là.
avatar
Irja
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 200
Date d'inscription : 22/05/2013
http://peuventilssouffrir.wordpress.com/

Re: Le viol, un crime sexiste ?

le Lun 30 Sep 2013 - 21:46
Courage et bravo pour le sang-froid Fleur Furieuse !

_________________
Peuvent-ils souffrir...?
avatar
Carol
Hystérique
Hystérique
Messages : 686
Date d'inscription : 31/07/2013

Re: Le viol, un crime sexiste ?

le Mar 1 Oct 2013 - 0:31
Courage Fleur Furieuse, j'admire ta patience :calin: 

J'ignorais que tu étais à l'initiative de "je connais un violeur", j'y ai posté brièvement mon expérience, ça m'a vraiment soulagée de pouvoir poser ça quelque part à défaut de pouvoir le faire condamner. Mille merci  lapin
avatar
sandrine
Amazone
Amazone
Messages : 3597
Date d'inscription : 15/09/2012

Re: Le viol, un crime sexiste ?

le Lun 11 Nov 2013 - 20:00
Les médias viennent de nous apprendre qu’une femme ayant porté plainte pour un viol dont elle aurait été victime il y a très longtemps a saisi la Cour de cassation d’une demande nouvelle et originale. Elle veut faire admettre que le délai de prescription ne puisse débuter qu’au moment où elle a pris conscience d’avoir été victime d’un viol pendant sa jeunesse.

Elle a mis en avant que pendant une très longue période (plus de trente années), le souvenir du viol a complètement disparu de sa mémoire, et que cette amnésie l’a empêchée de porter plainte. Elle aurait retrouvé la mémoire lors d’une séance d’hypnose.
Suite de l'article sur Rue89:
http://www.rue89.com/2013/11/11/viol-amnesie-prescription-humain-juridiquement-acceptable-247379

_________________
Le pouvoir est maudit, c'est pour cela que je suis anarchiste. (Louise Michel)
avatar
Tiffanny
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 297
Date d'inscription : 14/08/2013

Re: Le viol, un crime sexiste ?

le Lun 11 Nov 2013 - 22:26
Je suis dégoûtée par l'idée même de prescription. Surtout quand il s'agit d'inceste, il faut que la victime ait le temps de surmonter ses blocages psychologiques. Je trouve qu'une victime devrait pouvoir demander réparation même très longtemps après.
avatar
Invité
Invité

Re: Le viol, un crime sexiste ?

le Mar 12 Nov 2013 - 20:14
Il n'y a pas déjà un fil sur le forum où on parle de cette affaire ? http://feminisme.fr-bb.com/t2018-l-amnesie-le-stress-post-traumatique-et-le-delai-de-prescription

Sandrine, normalement c'est toi l'archiviste Wink
avatar
Elfvy
Hystérique
Hystérique
Messages : 721
Date d'inscription : 25/03/2012
http://parlerpourexister.wordpress.com/

Re: Le viol, un crime sexiste ?

le Sam 25 Jan 2014 - 0:46
Je viens de lire un article absolument ignoble. Tout est fait pour responsabiliser la victime, la tourner en ridicule et il finit évidemment avec les paroles de l'avocat de la défense.

Le seul truc positif, c'est qu'après avoir classer l'affaire, la femme exige qu'il y ait un procès et elle a au moins obtenu cette procédure !

Par contre, il y a un truc que je ne comprends pas, d'un point de vue juridique disons : le principe de "rappel à la loi". Car en premier temps, l'affaire était censée être classée mais l'homme a eu un "rappel à la loi". Qu'est-ce que ça veut dire sinon qu'on en convient qu'il a violé la loi ? Et puisqu'il a violé la loi, pourquoi n'y a-t-il pas procès ? Je comprends pas comment ça puisse exister.
(Il me semble qu'il y a eu ce même cas de figure lorsque Karine Le Marchand avait porté plainte pour violence conjugale)

l'article en question : http://www.ladepeche.fr/article/2014/01/24/1802300-vient-coucher-lit-porte-plainte-viol.html?fb_action_ids=10152128059778559&fb_action_types=og.likes&fb_source=other_multiline&action_object_map=[255923274576488]&action_type_map=[%22og.likes%22]&action_ref_map=[]

_________________
Si tu es neutre dans une situation d'injustice, tu as choisi le camp de l'oppresseur. - Desmond Tutu
Contenu sponsorisé

Re: Le viol, un crime sexiste ?

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum