Derniers sujets
» [Article] Ruptures : pourquoi on reste avec eux ?
par Nurja Aujourd'hui à 8:29

» [Article] Une justice qui protege les violents
par Nurja Aujourd'hui à 8:01

» Les femmes autochtones du Quebec brisent le silence...
par Araignée Aujourd'hui à 2:40

» BA(F)FE - Base de données féministes
par Black Swan Aujourd'hui à 1:54

» Peggy Sastre
par Claire G. Hier à 21:05

» inquiètantes théories sur l'égoïsme d' Ayn Rand
par michekhen Hier à 12:59

» Chansons féministes
par Iridacea Hier à 12:24

» Le voile
par Iridacea Lun 21 Aoû 2017 - 0:50

» [Article] Les hommes hétérosexuels sont-ils aussi victimes de violence conjugale ?
par Araignée Dim 20 Aoû 2017 - 17:14

» Une nouvelle arrivée
par Aëlloon Sam 19 Aoû 2017 - 22:23

» Nouvelle parmi vous
par Aëlloon Sam 19 Aoû 2017 - 22:17

» Ressources
par Dihya Mar 15 Aoû 2017 - 9:28

» Salut!
par Dihya Mar 15 Aoû 2017 - 9:14

» [Article] 220 femmes tuées par leur conjoint, ignorées par la société
par Aëlloon Sam 5 Aoû 2017 - 22:30

» C'est quoi "être une femme" ?
par Reiko Sam 5 Aoû 2017 - 20:32

» Vos techniques anti-manspreading ?
par Aëlloon Sam 5 Aoû 2017 - 16:27

» Le féminisme blanc existe-t-il ?
par Dihya Ven 4 Aoû 2017 - 18:01

» Ma therapie
par Plusmavictime Mar 1 Aoû 2017 - 21:53

» Salon du livre lesbien et débat HERstory le 1er juillet 2017
par Alpheratz Mar 1 Aoû 2017 - 12:09

» INFORMATION RÉGION - IPASS CONTRACEPTION
par Dihya Lun 31 Juil 2017 - 8:04

» Présentation
par Iridacea Lun 31 Juil 2017 - 1:03

» [Article] Que font les jeunes féministes de l’héritage des générations antérieures ?
par Dihya Dim 30 Juil 2017 - 20:02

» [Article] Sexe entre potes hétéros sur le forum JVC
par Dihya Dim 30 Juil 2017 - 19:05

» Intro de Klazoo
par Aëlloon Sam 29 Juil 2017 - 3:04

» Présentation Noki
par Aëlloon Sam 29 Juil 2017 - 2:54

» Présentation de Willl
par Iridacea Ven 28 Juil 2017 - 22:46

» Témoignages sur le manspreading
par Administratrice Ven 28 Juil 2017 - 18:41

» Je me présente
par Titi63 Jeu 13 Juil 2017 - 21:56

» kotava
par Iridacea Jeu 13 Juil 2017 - 10:27

» Youtube
par Klazoo Lexis Mar 11 Juil 2017 - 8:35

» Le gene SRY
par Klazoo Lexis Mar 11 Juil 2017 - 6:57

» Bastien Vivès "Une soeur", votre avis ?
par Klazoo Lexis Mar 11 Juil 2017 - 6:19

anipassion.com

Le viol, un crime sexiste ?

Page 5 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le viol, un crime sexiste ?

Message par l'elfe le Jeu 15 Aoû 2013 - 23:06

ce n'est pas parce qu'un homme en viole un autre que ce n'est pas sexiste. Par exemple un homophobe peut violer un homosexuel pour l'humilier parce qu'il est homosexuel, c'est bien un crime sexiste. De même en prison, certains hommes subissent des viols, ils sont assimilés à des femmes puisqu'il n'y a pas de femmes dans les prisons pour hommes.

_________________
Question Les Questions Composent Question
avatar
l'elfe
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n

Messages : 1739
Date d'inscription : 10/12/2012

http://lesquestionscomposent.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le viol, un crime sexiste ?

Message par Nom-Nom le Ven 16 Aoû 2013 - 12:39

@l'elfe a écrit:ce n'est pas parce qu'un homme en viole un autre que ce n'est pas sexiste. Par exemple un homophobe peut violer un homosexuel pour l'humilier parce qu'il est homosexuel, c'est bien un crime sexiste. De même en prison, certains hommes subissent des viols, ils sont assimilés à des femmes puisqu'il n'y a pas de femmes dans les prisons pour hommes.
Au temps pour moi. Ça, j'y avait pas pensé. Par contre, un homophobe qui viole un homosexuel, ça fait bizarre, mais bon si tu le dis. Neutral 
avatar
Nom-Nom
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 190
Date d'inscription : 14/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le viol, un crime sexiste ?

Message par Invité le Ven 16 Aoû 2013 - 20:31

L'homophobie peut par exemple cacher une homosexualité refoulée.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le viol, un crime sexiste ?

Message par sandrine le Ven 30 Aoû 2013 - 21:08



Etats-Unis: Tollé après les propos d'un juge dans une affaire de viol sur mineure

JUSTICE - Il a condamné un professeur à un mois de prison, estimant que l'élève, qui s'est depuis suicidée, était «plus vieille que son âge biologique»...

L'affaire est complexe, et elle fait grand bruit aux Etats-Unis. Un juge du Montana a présenté ses excuses, mercredi, après avoir affirmé que la victime d'un viol, âgée de 14 ans, avait «autant le contrôle de la situation» que son agresseur, un professeur de collège qu'il n'a condamné qu'à un mois de prison. Jeudi, les appels à sa démission et les pétitions se sont multipliés, notamment sous l'impulsion de plusieurs groupes défendant les victimes de viol.

Le juge G. Todd Baugh avait d'abord condamné l'enseignant Stacey Rambold à 15 ans de réclusion pour le viol de Cherice Moralez, une collégienne âgée de 14 ans au moment des faits, qui s'est suicidée peu de temps après, en 2010. Mais lundi, il a suspendu presque toute la peine pour n'en conserver que 31 jours, estimant que la jeune victime était «plus vieille que son âge biologique» et qu'elle avait «autant le contrôle de la situation» que l'enseignant.

Trop jeune pour des relations sexuelles consenties

Dans le Montana, la majorité sexuelle est fixée à 16 ans. Le juge a donc reconnu que l'élève ne «pouvait pas donner son consentement». Mais selon lui, «il s'agissait d'une jeune fille troublée». «Même si cette affaire est horrible, il n'y a pas eu d'acte violent et forcé», précise le juge.

Dans un premier temps, l'enseignant avait été inculpé de «relations sexuelles non consenties avec une mineure». Après le suicide de l'adolescente, il avait passé un accord avec le procureur, plaidant coupable de viol et s'engageant à suivre un traitement psychiatrique.

Le juge s'excuse pour ses propos, pas pour le verdict

«Je ne sais pas ce que je pensais ou ce que j'essayais de dire», a admis le juge Baugh dans une interview à un journal local de cet Etat rural, The Billings Gazette, daté de mercredi. «C'était juste stupide et faux». Mais le juge défend son verdict, estimant qu'il était «juste» au vu des circonstances.

Le directeur du district scolaire de Billings, Terry Bouck, a, lui souligné qu'il n'était pas d'accord avec la sentence: «Je respecte notre système judiciaire mais je pense qu'il mérite de passer plus que 30 jours en prison.» La mère de la jeune victime a fait part de son «incrédulité». «Cela rend quelque part un viol plus acceptable si vous blâmez la victime, même si elle n'avait que 14 ans», a-t-elle conclu.

De leur côté, les procureurs sont en train de réexaminer le verdict, basé sur une loi de l'Etat donnant au juge toute latitude concernant les peines à infliger aux accusés reconnus coupables d'avoir eu des relations sexuelles avec des mineurs.
P.B. avec AFP
avatar
sandrine
Amazone
Amazone

Messages : 3598
Date d'inscription : 15/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le viol, un crime sexiste ?

Message par pierregr le Ven 30 Aoû 2013 - 21:34

« Le juge s'excuse pour ses propos, pas pour le verdict »

C’est contradictoire. Ses propos justifient le verdict, pourquoi s’excuser ?
En tout cas, c’est un signal très malsain envoyé aux violeurs No 
avatar
pierregr
Amazone
Amazone

Messages : 3993
Date d'inscription : 05/09/2011

http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le viol, un crime sexiste ?

Message par Nurja le Ven 30 Aoû 2013 - 21:37

Pas seulement aux violeurs, surtout aux pédophiles.

_________________
Le plus souvent, j'interviens à titre personnel.
Parfois, j'aide à la modération.
avatar
Nurja
Modératrice
Modératrice

Messages : 9524
Date d'inscription : 12/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le viol, un crime sexiste ?

Message par sandrine le Ven 30 Aoû 2013 - 21:37

Je suis bien d'accord... d'autant que ça rejoint étrangement les propos tenus lors d'un autre procès récent, en Angleterre celui-là (celui que j'ai rapporté plus haut):
http://feminisme.fr-bb.com/t225p90-le-viol-un-crime-sexiste#49427

_________________
Le pouvoir est maudit, c'est pour cela que je suis anarchiste. (Louise Michel)
avatar
sandrine
Amazone
Amazone

Messages : 3598
Date d'inscription : 15/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le viol, un crime sexiste ?

Message par pierregr le Ven 30 Aoû 2013 - 21:56

Oui, c'est implicite pour moi : un pédocriminel est un violeur
avatar
pierregr
Amazone
Amazone

Messages : 3993
Date d'inscription : 05/09/2011

http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le viol, un crime sexiste ?

Message par Nurja le Ven 30 Aoû 2013 - 22:19

Oui, mais certains violeurs ne sont pas pédophiles.

_________________
Le plus souvent, j'interviens à titre personnel.
Parfois, j'aide à la modération.
avatar
Nurja
Modératrice
Modératrice

Messages : 9524
Date d'inscription : 12/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le viol, un crime sexiste ?

Message par Araignée le Ven 30 Aoû 2013 - 23:16

«Il s'agissait d'une jeune fille troublée.»
C'est dingue, que la fragilité des victimes soit encore retournée contre elles au lieu de considérer qu'elles devraient être encore plus protégées dans ce genre de cas... Le consentement est encore plus dur à donner et le refus à faire valoir quand on est mal dans sa peau et fragile psychologiquement. D'ailleurs en France c'est reconnu (dans la loi, pas dans les tribunaux) comme une circonstance aggravante, le fait que la victime est en état de faiblesse physique ou psychologique.

'Fin bref, on est là encore en plein dans la culture du viol dans tout ce qu'elle a de plus ancrée et de plus gerbante...

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros

Messages : 4521
Date d'inscription : 02/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le viol, un crime sexiste ?

Message par GloriAnar le Ven 30 Aoû 2013 - 23:25

Je viens donner mon avis sur ce sujet, mais c'est la première fois que je poste, donc désolée si je choque quelqu'un ou si je ne m'exprime pas de manière adéquate.

Les liens et citations concernant ces jeunes femmes/filles m'ont laissé les larmes aux yeux, et j'aimerai donner mon avis en tant que victime, puisque j'ai été moi-même violée à l'âge de 14ans (inutile j'imagine de vous dire que je n'ai pu mettre le mot "viol" là dessus que longtemps après).
A cet âge là, j'avais déjà eu des relations sexuelles consenties et désirées, ma puberté était plus qu'entamée et à bien des égards on peut dire que j'étais déjà une "femme". Pourtant l'âge que j'avais au moment des faits me paraît important. Quand j'ai réussi à en parler, à peu près toutes mes connaissances m'ont tourné le dos, m'accusant soit de mentir, soit de "l'avoir cherché" (bah oui, des fois je mettais des jupes, et des fois j'allais même chez des amis "mâles").
A l'époque, j'avais un petit ami avec qui j'avais des relations sexuelles consenties et désirées, et j'avais déjà eu des relations avec ceux qui m'ont violées. Non seulement j'estime que je ne peux pas être tenue pour responsable de ce viol (ma vie sexuelle et ma précocité n'effaçant pas mon refus des relations sexuelles que m'ont imposées les violeurs), mais j'estime que le fait que j'ai été mineure/très jeune au moment des faits est bel et bien une circonstance aggravante malgré ma maturité (sexuelle ou autre). Qui peut décemment prétendre qu'une personne de 14ans sera moins facilement influencée par des tentatives de manipulation? Qu'elle sera aussi prompte à réagir, quelle que soit la réaction, qu'une personne plus âgée et expérimentée? Qu'elle comprendra aussi bien ce qui s'est passé qu'une personne plus âgée? Même si l'âge ne fait pas tout, on ne peut pas attendre d'un-e enfant ou d'un-e adolescent-e la même chose que d'un adulte.

En plus de ça, les violences sexuelles (et même les violences tout court) influent plus fortement le comportement et la vie en général quand on les a vécu jeunes, puisque on se "construit" à cet âge là.

Je pense que la vision qu'ont les juges qui ont été cités dans ce fil sont évidemment sexistes, mais qu'ils reposent aussi particulièrement sur l'idée dangereuse (et fausse off course) que les femmes sont naturellement manipulatrices et sexuellement "incitatrices" (ce sont des idées qu'on retrouve de manière implicite ou explicite dans des romans du XIXème ou d'avant). Comme si les femmes étaient nées ou destinées à provoquer l'excitation sexuelle des hommes, quel que soit leur âge/race/culture etc. Et même qu'elles sont poussées à des comportements séducteurs par des pulsions féminines.
Je pense que c'est une des principales bases de la pensée "elle l'a cherché/mérité, même inconsciemment" qu'on nous vomit après chaque histoire de viols, et que donc les mineures/enfants n'y échappent pas.
avatar
GloriAnar
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 357
Date d'inscription : 28/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le viol, un crime sexiste ?

Message par Invité le Ven 30 Aoû 2013 - 23:33

Merde GloriAnar, on commence à avoir beaucoup trop de points communs c'est troublant (sexualité "précoce", premier viol à 14 ans, des années de déni) Shocked 
Bref, je n'ai pas encore pris le temps de lire tout le topic, juste pour te dire que ton témoignage me parle.

Bonne soirée à toi, tu as tout mon soutien :calin: 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le viol, un crime sexiste ?

Message par sandrine le Ven 30 Aoû 2013 - 23:47

Soutien à vous deux, à toutes les autres. Je n'ai pas été violée mais comme toutes les femmes je sais que ça aurait pu m'arriver, que j'ai seulement eu de la chance... Sad 

_________________
Le pouvoir est maudit, c'est pour cela que je suis anarchiste. (Louise Michel)
avatar
sandrine
Amazone
Amazone

Messages : 3598
Date d'inscription : 15/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le viol, un crime sexiste ?

Message par pierregr le Ven 30 Aoû 2013 - 23:54

Soutien à toutes celles qui ont été violées/agressées sexuellement :calin: 

Colère contre celleux qui refusent d'entendre la vérité ou qui jugent les victimes responsables
avatar
pierregr
Amazone
Amazone

Messages : 3993
Date d'inscription : 05/09/2011

http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le viol, un crime sexiste ?

Message par Omniia le Sam 31 Aoû 2013 - 0:16

Pareil, tout mon soutien :calin: :calin: 

_________________
Je ne suis pas souvent là.
avatar
Omniia
Modératrice
Modératrice

Messages : 2939
Date d'inscription : 20/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le viol, un crime sexiste ?

Message par Araignée le Sam 31 Aoû 2013 - 0:31

Dépit et colère, pour ma part, inlassablement. Le sentiment d'avoir perdu d'avance, de devoir faire des efforts énormes pour rien, juste survivre, juste que la vérité sorte un peu plus loin qu'entre les barrières de mon crâne. Impuissance. Juste deux procès-verbaux, dont un pour viol, qui dorment et dormiront toujours, dans une pile d'autres procès-verbaux qui dorment. Peut-être même que plus jamais personne ne les lira. Oubli.
Dépit et colère, parce que jamais personne non plus ne s'est arrêté pour me demander autre chose que "c'est combien ?" Juste me battre pour, ne plus jamais, ressentir cet anéantissement qu'est l'état d'objet, l'état de jouet. Dépit et colère d'avoir perdu mon propre désir et ma propre sexualité pour servir malgré moi ou de moi-même le désir et la sexualité des autres. Et ils n'ont même pas la décence de cesser de plaisanter et parler légèrement de ce qui, pour moi, n'est que violence ou paradis perdu d'avance.

Qui demandera pardon ? Et à quoi ça servira ?

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros

Messages : 4521
Date d'inscription : 02/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le viol, un crime sexiste ?

Message par GloriAnar le Sam 31 Aoû 2013 - 0:48

Je me sens désolée pour toi Araignée, et pour toutes ces autres, dehors, dont la souffrance est niée chaque jour...

Et pour ce que tu disais plus haut, mon état psychologique a aussi été utilisé contre moi, et tous les symptômes dus au viol étaient évidemment une preuve que j'étais psychologiquement instable, donc une menteuse (et le fait que des psychiatres disent que j'avais tous les symptômes d'une enfant qui a subi des abus sexuels...une preuve de mon habilité dans la manipulation, bien sûr!). J'ai fait de ma douleur une arme pour survivre à ça, et je m'en servirai tant que je peux pour aider les autres.

D'autre part, je pense que les réactions (y compris de scientifiques O_O) sur le "viagra féminin" illustrent bien cette peur d'une sexualité féminine dévorante, qui a besoin d'être niée/cachée (comme dans la religion) et maîtrisée par les hommes, contrôlée et soumise par et pour leur désir.
avatar
GloriAnar
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 357
Date d'inscription : 28/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le viol, un crime sexiste ?

Message par Araignée le Sam 31 Aoû 2013 - 1:30

:calin: à toi, GloriAnar. Et à Loupita aussi : :calin:

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros

Messages : 4521
Date d'inscription : 02/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le viol, un crime sexiste ?

Message par Invité le Sam 31 Aoû 2013 - 11:38

@Araignée a écrit:«Il s'agissait d'une jeune fille troublée.»
C'est dingue, que la fragilité des victimes soit encore retournée contre elles au lieu de considérer qu'elles devraient être encore plus protégées dans ce genre de cas... Le consentement est encore plus dur à donner et le refus à faire valoir quand on est mal dans sa peau et fragile psychologiquement. D'ailleurs en France c'est reconnu (dans la loi, pas dans les tribunaux) comme une circonstance aggravante, le fait que la victime est en état de faiblesse physique ou psychologique.

'Fin bref, on est là encore en plein dans la culture du viol dans tout ce qu'elle a de plus ancrée et de plus gerbante...
Juste +10 ! Ça m'a fait bondir de lire, à quelques lignes d'écart «autant le contrôle de la situation» et « «autant le contrôle de la situation», sur le coup ça m'est même pas venu à l'esprit que la deuxième citation, dans la tête du juge, excusait son agresseur plutôt que d'aggraver ses actes.

Sinon, tout mon soutient à Loupita et GloriAnar. Ça me révolte que tu aies pu avoir à expliquer à ton entourage que « ma vie sexuelle et ma précocité n'effaçant pas mon refus des relations sexuelles que m'ont imposées les violeurs », ça devrait être tellement évident pour tout le monde.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le viol, un crime sexiste ?

Message par Invité le Sam 31 Aoû 2013 - 13:30

@pierregr a écrit:Soutien à toutes celles qui ont été violées/agressées sexuellement :calin: 

Colère contre celleux qui refusent d'entendre la vérité ou qui jugent les victimes responsables
Pareil, tout mon soutien :calin: 

HS:

@GloriAnar a écrit:Qui peut décemment prétendre qu'une personne de 14ans sera moins facilement influencée par des tentatives de manipulation?
Ben, moi. Je ne veux surtout pas dire ou même sous-entendre qu'on ne devrait pas beaucoup mieux protéger les ados que les adultes, que les adolescents ne sont en général pas des victimes plus faciles que les adultes, mais je ne suis pas d'accord avec une telle généralité. Déjà je pense que certains adolescents ont des personnalités plus fortes que certains adultes (d'autant plus qu'il y a des adultes très fragiles), et même à l'intérieur d'une même vie, je pense qu'on peut être plus fragile qu'avant, que ça peut arriver. Ça c'est une histoire un peu personnelle, parce que moi à 14 ans je savais remarquablement dire "non", dès qu'un truc ne me plaisait pas dans une relation, et puis à 15 ans j'ai vécu un truc un peu traumatisant qui m'a complètement brisée, et à 17 ans je suis sortie avec un type qui n'était extrêmement attentif à moi, je n'ai pas su me défendre comme je le savais quand j'avais 14 ans. Est-ce qu'il m'a violée ou non, je ne sais toujours pas, je pense que c'est vraiment à la frontière de la définition d'un viol, en tout cas ça ne serait pas arrivé à mes 14 ans. Et cet affaiblissement que j'ai connu, j'ai toujours l'impression que presque personne ne l'a reconnu, c'est pour ça que je suis aussi sensible à signaler mon expérience personnelle, même si elle va à contre-courant, même si elle peut gêner. Quand je lis que tout le monde se forge de mieux en mieux une résistance qui tienne au cours des années, quelque part, j'ai l'impression d'une négation de mon vécu, même si je sais que ça n'était pas du tout dans ce sens là qu'on le dit. :s 

Donc voilà, j'ai un peu peur que ça soit n'importe quoi de réagir comme ça, qu'on croit que je voudrais traiter de la même façon les viols d'adolescents et d'adultes, car ça n'est pas le cas du tout, parce que comme tu le dis, l'âge est un facteur à prendre en compte aussi, mais c'est vraiment important pour moi, je ne l'écrirais pas si ce n'était pas le cas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le viol, un crime sexiste ?

Message par Araignée le Sam 31 Aoû 2013 - 14:05

Grussie, suite à une mauvaise expérience, un coup dur ou plus encore une agression, il est normal qu'on sache moins bien se protéger et qu'on soit plus fragile. Donc c'est logique que suite à un traumatisme vécu à 15 ans, tu étais plus fragile qu'avant ce traumatisme (comme j'étais sûrement encore plus fragile après mon viol qu'avant).

:calin: à toi aussi.

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros

Messages : 4521
Date d'inscription : 02/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le viol, un crime sexiste ?

Message par GloriAnar le Sam 31 Aoû 2013 - 14:18

Grussie a écrit:

HS:

@GloriAnar a écrit:Qui peut décemment prétendre qu'une personne de 14ans sera moins facilement influencée par des tentatives de manipulation?
Ben, moi. Je ne veux surtout pas dire ou même sous-entendre qu'on ne devrait pas beaucoup mieux protéger les ados que les adultes, que les adolescents ne sont en général pas des victimes plus faciles que les adultes, mais je ne suis pas d'accord avec une telle généralité. Déjà je pense que certains adolescents ont des personnalités plus fortes que certains adultes (d'autant plus qu'il y a des adultes très fragiles), et même à l'intérieur d'une même vie, je pense qu'on peut être plus fragile qu'avant, que ça peut arriver. Ça c'est une histoire un peu personnelle, parce que moi à 14 ans je savais remarquablement dire "non", dès qu'un truc ne me plaisait pas dans une relation, et puis à 15 ans j'ai vécu un truc un peu traumatisant qui m'a complètement brisée, et à 17 ans je suis sortie avec un type qui n'était extrêmement attentif à moi, je n'ai pas su me défendre comme je le savais quand j'avais 14 ans. Est-ce qu'il m'a violée ou non, je ne sais toujours pas, je pense que c'est vraiment à la frontière de la définition d'un viol, en tout cas ça ne serait pas arrivé à mes 14 ans. Et cet affaiblissement que j'ai connu, j'ai toujours l'impression que presque personne ne l'a reconnu, c'est pour ça que je suis aussi sensible à signaler mon expérience personnelle, même si elle va à contre-courant, même si elle peut gêner. Quand je lis que tout le monde se forge de mieux en mieux une résistance qui tienne au cours des années, quelque part, j'ai l'impression d'une négation de mon vécu, même si je sais que ça n'était pas du tout dans ce sens là qu'on le dit. :s 

Donc voilà, j'ai un peu peur que ça soit n'importe quoi de réagir comme ça, qu'on croit que je voudrais traiter de la même façon les viols d'adolescents et d'adultes, car ça n'est pas le cas du tout, parce que comme tu le dis, l'âge est un facteur à prendre en compte aussi, mais c'est vraiment important pour moi, je ne l'écrirais pas si ce n'était pas le cas.
Non ne t'en fais pas, je comprends ce que tu veux dire! Je ne voulais pas dire qu'on est forcément plus "fort" à l'âge adulte (j'étais très forte à 14ans aussi), mais on a moins l'habitude des tentatives de manipulation, on pense pas toujours à tous les détails etc. Un peu comme un enfant qui va suivre un adulte inconnu qui lui propose des bonbons : il ne voit pas où est le piège. Personnellement je pense qu'à 14ans, même si j'étais très intelligente, j'avais pas encore cette habitude "d'analyser" les gens, de me demander ce qu'ils veulent vraiment etc. Je pense que cette méfiance vient aussi après avoir vécu des violences, graves ou non, et que donc plus on est jeune, moins on aura la chance d'avoir cette "expérience des gens". Qu'après on puisse devenir plus sensible plus tard, ça ne fait aucun doute, je ne nie pas ton vécu. Et puis je pense qu'à cet âge-là, on a malheureusement le crâne déjà bien bourré de trucs du genre "tu l'as cherché", "prend-le comme un compliment", "tu n'as pas le droit de dire non" etc, et pas forcément le même recul pour remettre ça un peu en question (ou alors c'est juste qu'on a pas parlé à des féministes Smile ), surtout quand ça vient de la famille ou de gens plus âgés en général. J'espère que ça te ne choque pas ce que j'ai dit ^^'
avatar
GloriAnar
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 357
Date d'inscription : 28/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le viol, un crime sexiste ?

Message par Invité le Sam 31 Aoû 2013 - 19:03

Oh, mais merci pour tous ces câlins-soutien Embarassed 

J'ai lu le topic et je crois bien qu'une des choses qui m'a le plus choquée c'est ça :
@Araignée a écrit:Et hop, j'en reviens fatalement à cette déclaration fatidique de mon ex : "tu m'as forcé à te violer".
:arg: :arg: 
Mais sérieux, comment on peut en arriver là ? A penser ça ? Je peux même pas imaginer comment tu as pu réagir à ça, c'est tellement dénué d'empathie et égocentrique. Genre c'est lui la victime ! Evil or Very Mad 
:calin: à toi Araignée, et à vous tout.e.s d'ailleurs

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le viol, un crime sexiste ?

Message par Invité le Sam 31 Aoû 2013 - 20:05

@GloriAnar a écrit:
Grussie a écrit:

HS:

@GloriAnar a écrit:Qui peut décemment prétendre qu'une personne de 14ans sera moins facilement influencée par des tentatives de manipulation?
Ben, moi. Je ne veux surtout pas dire ou même sous-entendre qu'on ne devrait pas beaucoup mieux protéger les ados que les adultes, que les adolescents ne sont en général pas des victimes plus faciles que les adultes, mais je ne suis pas d'accord avec une telle généralité. Déjà je pense que certains adolescents ont des personnalités plus fortes que certains adultes (d'autant plus qu'il y a des adultes très fragiles), et même à l'intérieur d'une même vie, je pense qu'on peut être plus fragile qu'avant, que ça peut arriver. Ça c'est une histoire un peu personnelle, parce que moi à 14 ans je savais remarquablement dire "non", dès qu'un truc ne me plaisait pas dans une relation, et puis à 15 ans j'ai vécu un truc un peu traumatisant qui m'a complètement brisée, et à 17 ans je suis sortie avec un type qui n'était extrêmement attentif à moi, je n'ai pas su me défendre comme je le savais quand j'avais 14 ans. Est-ce qu'il m'a violée ou non, je ne sais toujours pas, je pense que c'est vraiment à la frontière de la définition d'un viol, en tout cas ça ne serait pas arrivé à mes 14 ans. Et cet affaiblissement que j'ai connu, j'ai toujours l'impression que presque personne ne l'a reconnu, c'est pour ça que je suis aussi sensible à signaler mon expérience personnelle, même si elle va à contre-courant, même si elle peut gêner. Quand je lis que tout le monde se forge de mieux en mieux une résistance qui tienne au cours des années, quelque part, j'ai l'impression d'une négation de mon vécu, même si je sais que ça n'était pas du tout dans ce sens là qu'on le dit. :s 

Donc voilà, j'ai un peu peur que ça soit n'importe quoi de réagir comme ça, qu'on croit que je voudrais traiter de la même façon les viols d'adolescents et d'adultes, car ça n'est pas le cas du tout, parce que comme tu le dis, l'âge est un facteur à prendre en compte aussi, mais c'est vraiment important pour moi, je ne l'écrirais pas si ce n'était pas le cas.
Non ne t'en fais pas,  je comprends ce que tu veux dire! Je ne voulais pas dire qu'on est forcément plus "fort" à l'âge adulte (j'étais très forte à 14ans aussi), mais on a moins l'habitude des tentatives de manipulation, on pense pas toujours à tous les détails etc. Un peu comme un enfant qui va suivre un adulte inconnu qui lui propose des bonbons : il ne voit pas où est le piège. Personnellement je pense qu'à 14ans, même si j'étais très intelligente, j'avais pas encore cette habitude "d'analyser" les gens, de me demander ce qu'ils veulent vraiment etc. Je pense que cette méfiance vient aussi après avoir vécu des violences, graves ou non, et que donc plus on est jeune, moins on aura la chance d'avoir cette "expérience des gens". Qu'après on puisse devenir plus sensible plus tard, ça ne fait aucun doute, je ne nie pas ton vécu. Et puis je pense qu'à cet âge-là, on a malheureusement le crâne déjà bien bourré de trucs du genre "tu l'as cherché", "prend-le comme un compliment", "tu n'as pas le droit de dire non" etc, et pas forcément le même recul pour remettre ça un peu en question (ou alors c'est juste qu'on a pas parlé à des féministes Smile), surtout quand ça vient de la famille ou de gens plus âgés en général. J'espère que ça te ne choque pas ce que j'ai dit ^^'
Non pas du tout, je suis d'accord^^.
En fait c'est vraiment le "en général" qui est important pour moi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le viol, un crime sexiste ?

Message par Carol le Dim 1 Sep 2013 - 16:19

Tout mon soutien à GloriAnar, Loupita et Araignée :calin: 

Un nouveau trumblr pour démonter par des exemples les mythes sur le viol :

Je connais un violeur
avatar
Carol
Hystérique
Hystérique

Messages : 689
Date d'inscription : 31/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le viol, un crime sexiste ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum