Derniers sujets
C'est quoi "être une femme" ?Sam 17 Fév 2018 - 15:44michekhenThe man-woman wars récits colorésSam 17 Fév 2018 - 6:23ReikoUn bon collectif queer et matérialiste à me conseiller? Jeu 15 Fév 2018 - 17:16ReikoSituations de consentement ambiguJeu 15 Fév 2018 - 3:28FemkePrésentation PanthictusMer 14 Fév 2018 - 19:15PanthictusLa Nuit rêvée de... Geneviève FraisseSam 10 Fév 2018 - 20:56Christine De PisanSlimani surcotée ou auteure essentielle ?Sam 10 Fév 2018 - 19:39Christine De PisanMontrer une véritable détermination politique à éradiquer les violences faites aux femmesSam 10 Fév 2018 - 14:41Christine De PisanInvisibilisation des femmes dans l’histoire: Rendre visible les invisibles.Sam 10 Fév 2018 - 10:21Christine De PisanFrançoise HéritierSam 10 Fév 2018 - 0:25Christine De PisanLa femme la plus détestée d’ Amérique Ven 9 Fév 2018 - 19:33Christine De PisanCaptiveVen 9 Fév 2018 - 19:30Christine De PisanIntersectionalité et paradigmes apparentésVen 9 Fév 2018 - 18:50Christine De PisanPrésentation de Maerlynn (:Ven 9 Fév 2018 - 18:48Christine De PisanD'où vient l'essentialisme ?Ven 9 Fév 2018 - 18:46Christine De Pisanréfléchir à plusieurs pour rélféchir plus vite!! :)Ven 9 Fév 2018 - 18:13Christine De PisanPétition: " Fermez tous les comptes qui tweetent des menaces de viol envers les femmes ! "Ven 9 Fév 2018 - 18:10Christine De PisanTribune sur la soit-disant "liberté d'importuner"Ven 9 Fév 2018 - 18:00Christine De PisanCrédit Mutuel Egalité Homme/Femme 2017Ven 9 Fév 2018 - 17:37Christine De PisanPrésentation de FemkeVen 9 Fév 2018 - 17:36Christine De PisanVidéos et films féministesVen 9 Fév 2018 - 17:34Christine De PisanPublication par la blogueuse AntisexismeVen 9 Fév 2018 - 17:05Christine De PisanPrésentation de Joe EstesMer 7 Fév 2018 - 17:54Joe EstesPrésentation VegasparanoMar 30 Jan 2018 - 16:34Claire G.Présentation de MickaëlAuroraLun 29 Jan 2018 - 18:49IridaceaLa santé pour les garçons fémininsJeu 18 Jan 2018 - 5:39ReikoChercheures sur le lien entre hashtag/digital activism et féminismeVen 5 Jan 2018 - 3:49Black SwanPrésentation de RatedRTeslaJeu 21 Déc 2017 - 14:05RatedRTeslaPouvez-vous m'aider svpLun 18 Déc 2017 - 22:30shredeuse123Présentation de ma situationLun 18 Déc 2017 - 19:04IridaceaSalut à tou.te.sDim 17 Déc 2017 - 18:51Lucebonjour tout le mondeMar 12 Déc 2017 - 1:15Araignée

Partagez
Aller en bas
avatar
Nurja
Déesse/Dieu Suprême
Déesse/Dieu Suprême
Messages : 9215
Date d'inscription : 12/04/2012

Bahar Kimyongür, pétition

le Mer 8 Jan 2014 - 20:21
Un ami me demande de faire passer cette information. Pas en lien direct avec le féminisme, mais on est dans la militance. Bref, je ne suis pas sûre d'où le placer.


Signez la pétition pour Bahar Kimyongür !
www.freebahar.com

Faites comme Noam Chomsky, signez la pétition pour Bahar Kimyongür.

Le citoyen belge risque d'être extradé vers la Turquie. Sa vie est en danger !

Faites découvrir ce site Internet multilingue (français, anglais, néerlandais, espagnol, italien et turc) à tous vos contacts : www.freebahar.com

Outre la pétition à signer, la liste de ses signataires et les principaux soutiens de cette initiative internationale, vous y trouverez un explicatif clair de la situation de Bahar Kimyongür,


Free Bahar Now
[Notre dossier]
des actions concrètes à mener pour l'aider ainsi que des liens pour suivre l'actualité de cette affaire.

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
sandrine
Amazone
Amazone
Messages : 3597
Date d'inscription : 15/09/2012

Re: Bahar Kimyongür, pétition

le Mer 8 Jan 2014 - 21:26
Sur le principe évidemment je suis d'accord pour empêcher toute extradition, expulsion, par tous les moyens possibles, et ce, quelle que soit l'identité et le CV des victimes.

Cependant tant qu'à signer une pétition autant essayer de le faire en toute connaissance de cause...
Je suis donc allée faire une petite recherche sur le personnage: dans un premier temps ce qui m'a inquiétée, ce sont les sites qui relayaient l'appel (outre indymédia Bruxelles, la LDH...): le blog de Michel Collon - avec lequel il anime le site investig'action http://paris.indymedia.org/spip.php?article13748, Egalitéetréconciliation, silvia cattori et autres sites fachos.
Ensuite je suis tombée sur un article d'indymédia Lille (probablement écrit par ma copine journaliste antifasciste, dont le style est bien reconnaissable...):

Extrait

5  Avril 2013 des camarades Antifasciste de la région du Nord nous ont transmis par mail cet Article également publié sur d’autre sites que nous relayons bien sur ici:

Une fois de plus le club des propagandistes Rouges Bruns et autres  Nazbols accompagné de tout un ramassis de VRP’s au service des dictatures, se réuniront demain 6  avril 2013 à Lille sous prétexte "d’anti impérialisme" pour tenter de "légitimer" leurs bobards les plus ignobles dés qu’il s’agit de passer la brosse à reluire a des régimes fascistes ou théocratiques comme celui de Bachar Al Assad  ou celui du duo Khamenei-Ahmadinejad.

Nous ne sommes malheureusement pas plus étonnés que ça de retrouver encore derrière cette nouvelle ignominie, nos "tètes pensantes"  habituelles de ces réseaux de faux amis  soit disant "altermondialistes "de "gauche" mais véritables ennemis de classe et contre-révolutionnaires représentés encore une fois par les réseaux des pitoyables Michel Collon, Bahar Kimyongur, Jean Bricmont,  ceux des "Nationaux Bolcheviks"  en devenir de la  bande PRCF-Comité Valmy accompagnés comme d’habitude de leur nouveaux petits camarades nationalistes d’extrême droite du "Cercle des Volontaires"  et de son duo de pieds nickelés du complotisme alias Johnatan Moadab et Raphaël Belrand ou pour résumer le tout le retour en grande pompe à Lille du PACK Pro dictatures dans toute sa laideur et toute son horreur.

Alerte antifasciste Lille conférence de soutien à Bachar Al Assad

alerte antifasciste contre les soutiens au régime syrieen:
Alerte antifasciste contre les soutiens au régime syrien

Le samedi 6 avril 2013 à 14h30, une conférence est organisée à la Maison de quartier de Wazemmes à Lille en soutien à Bachar el Assad. Sur l’affiche d’invitation, et derrière des propos à peine confus, les photos à la gloire du boucher syrien ne laissent planer aucun doute. Cette manifestation, aux relents rouge-brun, est organisée par les staliniens lillois de la Coordination communiste. Et soutenue par le Front de gauche local. Leurs invités sont connus pour leur soutien au régime syrien et leurs alliances avec des mouvements d’extrême droite. Ces alliances n’ont rien de « contre-nature » : l’« anti-impérialisme » de la Coordination communiste s’appuie sur la défense de capitalismes nationaux. Soutenir Bachar el-Assad, c’est soutenir un pays capitaliste mais en aucun cas le «camp » de l’émancipation. Au contraire. El-Assad père et fils règnent depuis quarante ans sur une Syrie qui n’a jamais éliminé la misère et l’exploitation.

La première invitée, Ayssar Midani, membre de l’Union des Patriotes syriens, « soutient le régime de Bachar Al-Assad malgré ses défauts bien réels ». Un euphémisme qui ne s’invente pas. Le 2 février dernier, cette Union des patriotes syriens répondait à l’appel du groupe d’extrême droite Troisième Voie pour manifester « contre tous les impérialismes ».Le 10 février 2013, elle lançait à Paris « une journée mondiale de soutien à la Syrie ». En août 2012, L’Union des patriotes syriens s’associait à une nuée de souverainistes patriotards de gauche comme de droite pour un soutien à El-Assad déguisé en « Appel à faire cesser l’agression contre la Syrie » : Comité Valmy, Cercle des volontaires , Réseau Voltaire, Coordination communiste, PRCF, etc. Ils seront rejoints par des milliers de signataires « anti-impérialistes », « altermondialistes » et jusqu’à l’extrême droite comme l’Union populaire républicaine  ou UPR.

Le deuxième intervenant est Bahar Kimyongur, protégé de Michel Collon et co-animateur du site Investig’Action. Nous ne reviendrons pas sur le pedigree de Collon déjà bien documenté. On peut tout de même noter qu’il participait dernièrement à une conférence de soutien au régime syrien à Genève aux côtés de néo-fascistes, et de militants d’ Egalité et Réconciliation.

http://soliranparis.wordpress.com/2013/04/05/alerte-antifasciste-lille-conference-de-soutien-a-bachar-al-assad/

_________________
Le pouvoir est maudit, c'est pour cela que je suis anarchiste. (Louise Michel)
avatar
Nurja
Déesse/Dieu Suprême
Déesse/Dieu Suprême
Messages : 9215
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: Bahar Kimyongür, pétition

le Jeu 9 Jan 2014 - 6:27
Embarassed ?

Il faudra que je me renseigne plus, mais vu l'ami dont vient l'information, j'ai plutôt tendance à faire confiance a priori. A tort peut-être.

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
sandrine
Amazone
Amazone
Messages : 3597
Date d'inscription : 15/09/2012

Re: Bahar Kimyongür, pétition

le Jeu 9 Jan 2014 - 7:10
J'ai du mal m'exprimer, c'est pas une question de confiance, ton ami (comme la LDH...) a entièrement raison de refuser une extradition, car la vie de cet homme est réellement en danger...  Sad 

_________________
Le pouvoir est maudit, c'est pour cela que je suis anarchiste. (Louise Michel)
avatar
Nurja
Déesse/Dieu Suprême
Déesse/Dieu Suprême
Messages : 9215
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: Bahar Kimyongür, pétition

le Jeu 9 Jan 2014 - 17:34
Non seulement la vie de cet homme est danger, mais en plus, je ne pense pas qu'il soit tel que tu le lui "reproches". Mais pour me faire vraiment ma propre opinion, j'aurais besoin de temps et je ne l'ai pas pour le moment.

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
sandrine
Amazone
Amazone
Messages : 3597
Date d'inscription : 15/09/2012

Re: Bahar Kimyongür, pétition

le Jeu 9 Jan 2014 - 20:09
En attendant, pour celleux qui voudraient se faire une opinion, vous pouvez quand même consulter les liens que j'ai mis vers les articles qui parlent entre autre de son allié officiel, Michel Collon (sur lequel il faudrait d'ailleurs que je poste un message dans le topic "fascistes de tous les pays"...
Je suis tout à fait ouverte à toute contre-argumentation au sujet de ces articles (insuffisance de preuves, interprétations abusives, etc.).
Si j'ai soulevé la question c'est aussi sur le principe: d'une manière générale, quand on signe une pétition, à mon avis, c'est bien de savoir précisément ce qu'on signe, et pour qui on signe...

_________________
Le pouvoir est maudit, c'est pour cela que je suis anarchiste. (Louise Michel)
avatar
exno
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1120
Date d'inscription : 24/08/2013
http://lesossurlapeau.canalblog.com

Re: Bahar Kimyongür, pétition

le Jeu 9 Jan 2014 - 20:33
Je n'ai pas encore consulté les liens postés par sandrine, mais ce que je crois comprendre en lisant sa notice wikipédia, c'est qu'il est proche du DHKP-C (parti communiste révolutionnaire turc) mais surtout qu'il est alaouite, ce qui l'a amené à se placer du côté des pro-Bachar (et donc vraisemblablement de pas mal de fachos).

edit : Suffit de voir le genre de textes qu'il a écrit http://blankrefer.com/?http://www.legrandsoir.info/la-syrie-victime-d-un-complot-une-preuve-de-plus.html
Mais sa condamnation n'a rien à voir, il est coupable d'avoir traduit en français des textes du DHKP-C.
avatar
Nurja
Déesse/Dieu Suprême
Déesse/Dieu Suprême
Messages : 9215
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: Bahar Kimyongür, pétition

le Jeu 23 Jan 2014 - 19:05
M'étant plus renseignée sur Michel Collon, j'ai vraiment l'impression qu'anti-sionisme et anti-sémitisme sont confondus par ses détracteurs. Il est anti-sioniste, pas anti-sémite.

Pour revenir à Bahar, il s'agit avant tout une question de liberté d'expression. Ce qu'on lui reproche, ce sont ses paroles (contraires à ce que pense l'Etat turc).



Ce lundi matin, à la Fédération internationale des droits de l'Homme à Bruxelles, s'est tenue une conférence de presse en présence de certains des principaux soutiens de Bahar Kimyongür. Il s'agissait d'une occasion pour les protecteurs de Kimyongür de s'opposer à l'injustice dont est actuellement victime le citoyen belge et de lancer une contre-attaque citoyenne, un appel à la mobilisation générale contre son extradition vers la Turquie... une manière aussi de mettre la Belgique face à ses responsabilités.

Ont pris la parole lors de ce rendez-vous, cinq protagonistes majeurs de cette affaire d’État :
•Dan Van Raemdonck, le Secrétaire général de la FIDH ;
•Christophe Marchand, l'avocat belge de Bahar Kimyongür ;
•Le Sénateur Écolo Benoit Hellings ;
•Lieven De Cauter, Philosophe à la KUL ;
•Bahar Kimyongür, en direct via skype depuis Marina Di Massa où il est assigné à résidence dans l'attente d'une décision de la justice italienne quant à son extradition.

compte-rendu des prises de parole:
Voici le compte-rendu des prises de parole de chacun de ces intervenants, combiné à différentes vidéos développant leurs argumentaires :

Dan Van Raemdonck (Secrétaire Général de la FIDH) : «5000 personnes ont déjà signé la pétition www.freebahar.com. Il faut faire exploser ce chiffre !»

Pour le Secrétaire général de la Fédération Internationale des droits de l'Homme, ça suffit ! Depuis des années, des États européens acceptent de donner suite aux demandes d'extradition formulées par la Turquie à l'encontre de Bahar Kimyongür, alors que ces demandes portent atteinte à la liberté d'expression, alors que le citoyen belge a déjà été acquitté en Belgique et que les Pays-Bas ont refusé –dès 2006– son extradition.

Dan Van Raemdonck a introduit la conférence de presse de ce lundi 20 janvier 2014 consacrée au cas Kimyongür en soulignant que cette affaire prouve que le régime turc tente de museler la contestation sociale non seulement dans son propre pays mais également à l'étranger.

«Que nos politiciens n'aient pas encore compris que la question de la liberté d'expression est essentielle constitue un véritable scandale, étant donné tout le travail d'information qui est mené par les associations de défense des droits de l'Homme à ce sujet. Ou ils sont bêtes ou ils ont un autre agenda », s'est offusqué Monsieur Van Raemdonck. Le linguiste a insisté sur le fait que seul[e] une évolution du rapport de forces serait susceptible de faire changer les choses en la matière.

Le professeur à l'ULB a donc clôturé son intervention en encourageant la société civile à faire croître la mobilisation autour de cette affaire. Il a également appelé tous les citoyens à signer la pétition en ligne contre l'extradition de Bahar Kimyongür sur www.freebahar.com

En 10 jours à peine, 5000 personnes, dont de nombreuses personnalités comme Noam Chomsky, ont déjà apposé leur signature au bas de ce texte. « Il faut exploser ce chiffre », a lancé Dan Van Raemdonck qui est le porte-parole de la pétition.

Vous pouvez visionner la vidéo de la prise de parole de Dan Van Raemdonck sur :
http://www.youtube.com/watch?v=IUL5Mv7c-CU

Maître Christophe Marchand, avocat belge de B. Kimyongür : «Pour aider Kimyongür, la Belgique doit exercer une pression maximale sur la Turquie et prendre une initiative législative.»

L'avocat Christophe Marchand est revenu –au cours de la conférence de presse organisée par la FIDH, la LDH et le CLEA– sur la saga judiciaire vécue par Bahar Kimyongür.

Il a rappelé que son client a d'abord fait plier le parquet fédéral belge qui tentait, en le poursuivant, d'étendre la loi antiterroriste à la liberté d'expression. Ce sont ensuite les Pays-Bas qui ont refusé de donner suite à la demande d'extradition de la Turquie. Récemment, l'Espagne l'a libéré mais une procédure d'examen de la demande d'extradition turque est en cours dans ce pays ; de même qu'en Italie où Bahar Kimyongür est actuellement assigné à résidence. Il s'agit, selon la défense de Kimyongür, d'une forme moderne d'emprisonnement. Le citoyen belge est de la sorte banni dans un endroit reculé.

L'avocat s'est également plaint des pouvoirs limités des juges en ce qui concerne les extraditions, une matière diplomatique qui dépend du bon vouloir des gouvernements. Maître Marchand remarque ainsi que l'UE «avance» en matière de répression mais qu'elle recule au niveau des libertés.

Selon lui, le meilleur moyen de mettre fin à l'acharnement judiciaire subi par Kimyongür réside dans le fait que les États, et en premier lieu la Belgique, fassent pression sur la Turquie afin qu'elle retire le mandat d'arrêt international délivré à l'encontre du ressortissant belge et que son signalement Interpol puisse être effacé.

De manière générale, le juriste estime nécessaire une évolution du droit belge et du droit européen, afin que les décisions des juges en la matière soient applicables dans toute l'UE (ainsi, la décision hollandaise contre l'extradition de Bahar Kimyongür pourrait valoir dans toute l'Europe). Christophe Marchand invite donc la Belgique à prendre une initiative législative en ce sens dans les plus brefs délais.

Pour visionner l'intégralité de l'intervention de Christophe Marchand :
http://www.youtube.com/watch?v=lyBRtUBRNS4

Benoit Hellings (Sénateur) : «Le gouvernement belge doit arrêter d'entretenir des liens de dépendance avec le régime d'Ankara».

Au cours de la conférence de presse organisé à Bruxelles ce lundi 20 janvier 2014 à propos du «cas Kimyongür , le Sénateur Écolo Benoit Hellings est revenu sur le rôle trouble joué par la Belgique dans cette affaire et sur les diverses interpellations parlementaires qu'il a faites dans ce cadre.

Il a ainsi rappelé qu'un accord de coopération en matière de «sécurité» avait été récemment signé par la Belgique et la Turquie. Celui-ci a été mis en œuvre en mai 2013 (au moment où débutaient les révoltes du parc Gezi à Istanbul, mouvement populaire auquel le gouvernement AKP a répondu par la force, une répression qui a entraîné la mort de 6 personnes et plus de 8500 blessés).

Le 22 mai, Joëlle Milquet s'est rendue en Turquie. Dans son communiqué, la ministre de l'Intérieur s'est félicitée des résultats de cette rencontre entre polices : la Turquie promettait de stopper les djihadistes belges se rendant en Syrie via son territoire ; la Belgique s'engageait à renforcer la lutte antiterroriste (notamment vis-à-vis du DHKP-C).

Cet élément a mis la puce à l'oreille du Sénateur puisqu'en Belgique quand on parle du DHKP-C, on pense immédiatement à Bahar Kimyongür (entre 2005 et 2009, ce dernier a, en effet, été poursuivi –puis acquitté– au cours de 4 procès et 3 cassations dans cette affaire).

Quelques jours après la visite de la ministre belge, le 28 mai, la Turquie a d'ailleurs relancé son mandat d'arrêt international contre Kimyongür... et le 17 juin 2013, le citoyen belge a été arrêté en Espagne sur cette base.

Le Sénateur se demande donc s'il ne s'agit pas d'un donnant-donnant entre la Turquie et la Belgique. Un donnant-donnant tronqué, dans lequel la Belgique est demandeuse et la Turquie fait ce qu'elle veut puisque, au moment où Kimyongür risque d'être extradé, les autorités du royaume doivent reconnaître que la Turquie n'a intercepté «que» 20 combattants belges en route vers la Syrie sur les 200 officiellement recensés.

En fait, pour le parlementaire, l'affaire Kimyongür renvoie aux problèmes plus généraux que sont d'une part, l'interconnexion de multiples bases de données policières qui permet ce genre d'arrestation et d'autre part, l'approbation par la Belgique d'une série de lois qui créent des liens de dépendance vis-à-vis de la Turquie.

«C'est à cause de cela que des militants, des gens qui n'ont en rien commis des actes terroristes, sont enfermés sous des prétextes fallacieux. Si l'opposant politique, Bahar Kimyongür, en est l'illustration la plus évidente, il y a un risque de voir ces affaires se multiplier», s'est inquiété le responsable Écolo.

Pour conclure son intervention, Benoit Hellings a réaffirmé sa volonté de modifier le regard que les autres parlementaires portent sur cette affaire ; en espérant que le cas de Bahar puisse leur faire prendre conscience de l’importance du combat pour la liberté d'expression.

Pour découvrir l'intervention filmée du sénateur Benoit Hellings :
http://www.youtube.com/watch?v=WDVtyqUOyl0&feature=youtu.be

Lieven De Cauter (philosophe) : «La guerre contre le terrorisme agit comme un bulldozer qui détruit la liberté d'expression.»

Selon le professeur de la KUL, on assiste depuis 2001 à une criminalisation de l'activisme dont la presse et le public ne sont pas conscients puisque ce processus est masqué par la «guerre contre le terrorisme».

En Flandre, c'est évident puisqu'il n'y a aucune réaction dans la presse autour du cas d'un citoyen belge qui est en prison en Italie pour des raisons politiques. Lieven De Cauter estime qu'il faut briser ce mur du silence.

Il a tenté de le faire dans la presse flamande en étant même prêt à payer pour que sa Carte blanche à propos de l'affaire Kimyongür soit publiée sous forme de publicité. Cela lui a été refusé. Il a porté plainte au Conseil du journalisme... qui n'y a pas donné suite.

Et le professeur d'université de s'interroger : «Si Bahar Kimyongür s'était appelé Jan Janssens, la presse aurait-elle osé se taire pendant deux mois ?»

Pourquoi la situation est-elle bloquée de la sorte ? Certes, les accords entre la Belgique et la Turquie entrent en ligne de compte, convient Lieven de Cauter. Mais, il va plus loin. On le sait, la Belgique a déjà essayé de livrer Kimyongür à la Turquie, en 2006, via les Pays-Bas (à cet égard, Bahar a déposé une plainte «contre x». Un juge d’instruction mène actuellement une enquête dans ce cadre et interroge des personnes). Le philosophe ne prétend pas démontrer l'existence d'un lien de causalité entre cette affaire et la situation actuelle de Bahar. Mais il est néanmoins nécessaire de s'interroger sur ce silence médiatique quand il est évident que des membres de «l’État profond belge» (des hauts responsables de la police notamment) seraient extrêmement soulagés de voir Bahar disparaître alors qu'ils vivent cette instruction comme une épée de Damoclès au-dessus de leur tête.

Monsieur De Cauter a insisté, au cours de la conférence de presse, à de multiples reprises : «La société civile, les mondes politique et judiciaire doivent briser ce mur du silence.» Car, selon lui, la guerre contre le terrorisme agit comme un bulldozer détruisant les droits de l'Homme et la liberté d'expression.

Et le philosophe de conclure, «si Bahar éprouve des sympathies pour le DHKP-C, c'est une erreur de sa part. Mais, la liberté d'expression n'existe que si on a le droit d’exprimer des opinions fausses !»

Écoutez l'intervention du philosophe Lieven De Cauter dans son entièreté, sous format vidéo :
http://www.youtube.com/watch?v=qwXFOkq6WAI

Bahar Kimyongür : «Je suis un ''Snowden artisanal'' et quand vous êtes un dissident en Europe, on vous détruit !»

Après avoir chaleureusement remercié toutes les personnes qui le soutiennent, Bahar Kimyongür a, au cours de la conférence de presse organisée ce 20 janvier par la FIDH, dénoncé avec véhémence le caractère «politique» de la «guerre menée contre le terrorisme».

«Erdogan est le chef d'une organisation terroriste internationale. Milquet et Reynders laissent partir des djihadistes vers la Syrie via la Turquie. Et là, personne ne dit rien. Mais moi, parce que je dénonce cette situation, ce terrorisme, ça me coûte ma liberté ! Je dénonce le terrorisme et on m'accuse d'être un terroriste», s'est indigné Kimyongür.

«Je suis muselé au sein même de l'Union européenne : c'est une honte et ça renforce ma détermination. Je suis un ''Snowden artisanal''. Je continuerai à être un lanceur d'alerte. Je continuerai à m'opposer à l’embrigadement de nos jeunes au sein des groupes fascistes d'Al Qaeda», a martelé le citoyen belge via Skype depuis Marina Di Massa où il est assigné à résidence sous la menace d'une extradition vers la Turquie.

Sa conclusion fait réfléchir : «J'ai de plus en plus l'impression qu'en Europe, les droits fondamentaux, c'est du pipeau et la lutte contre le fascisme, du blabla. Quand vous êtes un dissident en Europe, on vous détruit ! La guerre contre le terrorisme est politisée : si j'avais été un opposant cubain ou iranien, tout le monde se serait mobilisé.»

«À quoi me sert ma nationalité belge, à quoi me sert l'Europe, si je ne suis pas protégé ? Est-ce que je vais devoir aller vivre dans un des sept pays du monde où Interpol ne peut pas intervenir ? Devrais-je partir vivre en Micronésie ?», a ironisé Kimyongür...

Pour visionner la prise de parole de Bahar Kimyongür dans son intégralité :
http://www.youtube.com/watch?v=4D-Tl2wowBo


Chère amie, Cher ami,

Nous sommes persuadés que vous mesurez la gravité de la situation dans laquelle se trouve Bahar Kimyongür. Nous espérons que ces analyses et prises de position vous apporteront des arguments supplémentaires pour vous engager à nos côtés en faveur de la liberté d'expression... et éviter de la sorte, l'extradition de notre ami Bahar vers la Turquie.



Le Comité pour la Liberté
d’Expression et d’Association (CLEA)
www.leclea.be


son point de vue sur la Syrie, 18 min:

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
sandrine
Amazone
Amazone
Messages : 3597
Date d'inscription : 15/09/2012

Re: Bahar Kimyongür, pétition

le Jeu 23 Jan 2014 - 20:06
Je l'ai déjà dit, pour moi il est évident qu'il faut empêcher l'extradition, quel que soit le motif avancé la vie d'un homme est en danger, c'est ce qui compte avant tout.

Concernant Michel Collon, il y a des fois où on peut confondre antisémitisme et antisionisme. Mais dans son cas le doute n'est plus permis.


Que trouve-t-on sur le site de Michel Collon ? Une vaste sélection de textes qu’il opère avec sa petite équipe. Au milieu d’auteurs respectables, on peut trouver, par exemple, Geneviève Béduneau, candidate du Front national à Paris ; Gilles Munier, ancien militant d’extrême droite, mis en examen dans l’affaire Pétrole contre nourriture ; Jean Bricmont, un proche de Collon qui consacre une grande part de son activité à défendre les négationnistes ; la blogeuse Chantal Dupille (Eva R-sistons), membre de l’UPR, une organisation issue des réseaux Pasqua, et soutien du négationniste Roger Garaudy ; le journaliste conspirationniste et antisémite Alan Hart ; le négationniste, ancien militant du FN, Paul-Eric Blanrue ; le conspirationniste canadien Michel Chossudovsky ; Luk Vervaet, dirigeant de la branche belge de Union Internationale des Parlementaires pour la Palestine, fondée à Téhéran avec le soutien du régime islamique ; James Petras, antisémite partisans du régime islamique d’Iran Eric Margolis, un conspirationniste américain qui soutien qu’Hitler n’est pas responsable de la seconde guerre mondiale ; Le dirigeant du Hamas Khaled Mechaal, qui a soutenu les déclarations négationnistes du président iranien Ahminejad ; Eva Gollonger qui défend le dictateur biélorusse Lukashenko ; Thierry Messyan, ferme partisans de toutes les dictatures ; le site d’extrême-droite suisse Mécanopolis ; le tout illustré régulièrement par le dessinateur antisémite Carlos Latuff, primé lors d’un festival négationniste à Téhéran.

http://nantes.indymedia.org/articles/27825

_________________
Le pouvoir est maudit, c'est pour cela que je suis anarchiste. (Louise Michel)
Contenu sponsorisé

Re: Bahar Kimyongür, pétition

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum