Derniers sujets
URGENT Réédition : "Notre corps, nous même"Aujourd'hui à 11:31erulelyaAlpagaAujourd'hui à 11:27Iridacea#BoycottWebedia et #BalanceTonForumAujourd'hui à 10:07Klazoo LexisJe veux des Poches!!Aujourd'hui à 9:47Klazoo LexisIntersectionalité et paradigmes apparentésHier à 19:04Black SwanPrésentation de Maerlynn (:Hier à 18:17MaerlynnFéminisme culturel vs. féminisme radicalMar 21 Nov 2017 - 13:40Tortuefemmes enceintes versus personnes enceintesMar 21 Nov 2017 - 11:20IridaceaLes talons cornés : "horribles", "intolérables" et "anti-sexy"Dim 19 Nov 2017 - 17:25erulelyaFaut-Il Porter Un Soutien-Gorge ? - Article.Ven 17 Nov 2017 - 20:42Ceridwen0813Luce en lutte : rendre la langue française non sexisteVen 17 Nov 2017 - 12:33erulelyaSalut à tou.te.sVen 17 Nov 2017 - 10:07LuceBizutage en médecine à l'université de caen = Enseignement du sexisme ?Jeu 16 Nov 2017 - 11:31michekhenbonjour tout le mondeLun 13 Nov 2017 - 18:21jojojoBonjour ! Moi, Je.Lun 13 Nov 2017 - 16:18Un Homme[Article] Mélanie Gourarier. « La séduction alpha mâle s’inscrit dans un continuum de pratiques violentes »Lun 13 Nov 2017 - 15:12TortuePeggy SastreSam 11 Nov 2017 - 4:12Klazoo LexisHelloVen 10 Nov 2017 - 11:15IridaceaPedro KazumiMar 7 Nov 2017 - 0:11IridaceaBoujour à vous Dim 5 Nov 2017 - 20:50IridaceaMorg@neDim 5 Nov 2017 - 18:30IridaceaGeorges BouillonDim 5 Nov 2017 - 18:17Iridacea"Free the Nipple"Sam 4 Nov 2017 - 1:18erulelyaOuvrir la voix par Amandine Gay (black feminism)Jeu 2 Nov 2017 - 20:58AëlloonComment réagir face à l'antiféminisme ?Jeu 2 Nov 2017 - 20:25Aëlloon"non-binaire" c'est quoi ?Mer 1 Nov 2017 - 5:13Reikochanson : VII capturées de bonne heureLun 30 Oct 2017 - 12:41shunUn traîtreLun 30 Oct 2017 - 7:43Untraitreliens pour accueil ne fonctionne pas? Dim 29 Oct 2017 - 9:00michekhenPrésentation de RonceRose Sam 28 Oct 2017 - 11:57IridaceaJe suis nouvellauJeu 26 Oct 2017 - 23:44IridaceaJean.Jeu 26 Oct 2017 - 23:42Iridacea

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Nurja
Déesse/Dieu Suprême
Déesse/Dieu Suprême
Messages : 9215
Date d'inscription : 12/04/2012

Les vaccins, un choix libre et éclairé ?

le Lun 16 Déc 2013 - 22:40
En Belgique (en France aussi, je crois) des vaccins sont obligatoires quand on veut mettre son enfant dans un mode de garde collectif.

Il y a de plus en plus de messages posant les questions
- ces vaccins sont-ils inoffensifs?
- font-ils plus de bien que de tort?
- quid des adjuvants?
- sont-ils réellement efficaces ?

Une vidéo de 17 minutes avec un point de vue différent du point de vue officiel:



Et pour celleux qui veulent, une pétition pour le droit de choisir si on fait des vaccins ou pas : https://www.lapetition.be/en-ligne/Pour-la-levee-de-l-obligation-vaccinale-en-Belgique-13686.html

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros
Messages : 4536
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Les vaccins, un choix libre et éclairé ?

le Mar 17 Déc 2013 - 3:22
Oui, en France aussi certains vaccins sont obligatoires pour les enfants, et à fortiori ceux qui vont à la crèche ou à l'école.

Pour ma part, je suis juste vaccinée contre la diphtérie, le tétanos et la polio, parce que d'une part, ce sont de vieux vaccins qui ont fait leur preuve en termes d'efficacité et de pas trop de danger, et d'autre part, ce sont des maladies graves (ma mère a connu dans son enfance des gens atteints de la polio, elle trouvait important de nous vacciner contre ça). J'ai aussi le souvenir d'avoir été vaccinée contre la tuberculose, ce que ma mère regrette un peu (on sait maintenant que c'est un vaccin inefficace). Par contre, tout le reste (hépatite B, oreillons, rougeole, etc), niet. Le rapport bénéfices/risques ne semblait pas, pour mes parents, pencher vers le vaccin.

D'ailleurs ça me parait étrange de vacciner des bébés contre l'hépatite B. c'est une maladie qui se transmet majoritairement par voie sexuelle ou contamination par échange de seringues. Combien de bébés ont des rapports sexuels et shootent de l'héroïne ?

Ceci dit, c'est très très très souvent que, maintenant que je shoote effectivement de l'héroïne, on me pousse à faire ce vaccin. J'ai toujours refusé. Je préfère prendre mes précautions vis à vis du matériel d'injection (d'autant plus qu'il n'y a pas que le VHB...). et je préfère le risque de chopper cette hépatite, que le risque, même s'il est moins élevé, de finir avec la sclérose en plaque. J'ai choisi entre les deux maladies, celle qui me semble la moins pire (il faut savoir que le risque de SEP avec ce vaccin est tout sauf un mythe : il est inscrit sur le Vidal).

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
l'elfe
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 1731
Date d'inscription : 10/12/2012
http://lesquestionscomposent.fr

Re: Les vaccins, un choix libre et éclairé ?

le Mar 17 Déc 2013 - 13:16
J'ai pas le temps de regarder la vidéo tout de suite, dommage, mais je la regarderai dès que possible

j'ai fait dtp+coqueluche à mon fils et aussi méningite… Mais pas hépatite B, les risques me paraissaient plus sérieux. Le problème quand on parle de l'efficacité ou des risques des vaccins c'est: quel vaccin, pour qui, et quels sont les bénéfices du vaccin. C'est sur qu'y a des vaccins peu efficaces et/ou dangereux. Mais je suis un peu atterrée de voir autant de personnes totalement anti-vaccins, alors que certains à mon avis sont très peu risqués et protègent contre des maladies graves.

_________________
Question Les Questions Composent Question
avatar
Invité
Invité

Re: Les vaccins, un choix libre et éclairé ?

le Mar 17 Déc 2013 - 13:25
Ah j'ai eu un bébé dans ma famille qui est mort de la méningite...c'était horrible...je me demande s'il était vacciné.

Sinon quand j'avais 15 ans et qu'il fallait me vacciner contre le truc qui est lié au cancer du col de l'utérus, je me suis sentie un peu déchirée entre ma mère et mon médecin (ça correspond à la période où ma mère n'était pas mon médecin généraliste). Mon médecin me poussait très fortement à le faire, en mode : "tu veux avoir le cancer ou pas ? tu veux avoir le cancer ou pas ?" et ma mère sentait mal ce vaccin, elle trouvait louche pas mal de trucs autour. Au final j'ai fait deux injections sur les trois qu'on est censées faire  :dents d'ailleurs mon bras a énormément gonflé au niveau de la piqûre pendant une semaine, c'est le seul vaccin où ça m'a fait ça.

Sinon moi je suis pas du tout anti-vaccin mais c'est vrai que parfois on apprend après coup qu'un vaccin est inutile ou pire, toxique, et qu'il y avait des intérêts financiers dans le vaccin  Suspect 
avatar
sandrine
Amazone
Amazone
Messages : 3597
Date d'inscription : 15/09/2012

Re: Les vaccins, un choix libre et éclairé ?

le Mar 17 Déc 2013 - 13:27
L'ennui c'est qu'on a des infos contradictoires et que c'est difficile de se faire sa propre idée... Enfant j'ai eu la tuberculose (un an de préventorium) je sais donc que cette maladie n'est pas qu'une vue de l'esprit, et qu'elle reprend du poil de la bête, justement chez des personnes qui n'ont pas été vaccinées.
Si le vaccin est inefficace, c'est un gros problème, je pense qu'il faudrait tout faire pour qu'il soit plus efficace.
L'angoisse des parents c'est d'être pris entre deux risques difficiles à évaluer:
- Et si mon enfant tombait gravement malade (mourait) à cause de quelque chose que j'aurais fait pour le protéger?
- Et si mon enfant tombait gravement malade (mourait) parce que je n'ai, en toute bonne foi, pas voulu le protéger?
 Sad 

Quand on évalue les risques respectifs d'une alternative il y a des cas où c'est facile de choisir. Là je trouve la pression et l'angoisse insupportable...
(Personnellement j'ai fait tous les vaccins, hépatite B excepté - le risque qu'ils attrapent cette maladie me paraissant très faible - j'ignorais à l'époque que le vaccin contre la tuberculose n'était pas efficace).
Parce qu'il y a aussi un problème pratique, le carnet des vaccins doit être à jour pour les inscrire à l'école...

_________________
Le pouvoir est maudit, c'est pour cela que je suis anarchiste. (Louise Michel)
Ju-ju
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 242
Date d'inscription : 03/09/2013

Re: Les vaccins, un choix libre et éclairé ?

le Mar 17 Déc 2013 - 14:18
Ce qui est grave c'est quand des parents scolarisent leurs enfant en ayant falsifié le carnet de santé. On a déjà eu des cas comme ça!
avatar
Invité
Invité

Re: Les vaccins, un choix libre et éclairé ?

le Mar 17 Déc 2013 - 14:19
Grussie a écrit:Sinon quand j'avais 15 ans et qu'il fallait me vacciner contre le truc qui est lié au cancer du col de l'utérus, je me suis sentie un peu déchirée entre ma mère et mon médecin
De ce que je sais sur le papillomavirus le vaccin n'est pas vraiment utile. J'en ai chopé un il y a 3 ou 4 ans (papillomavirus), après avoir passé 24h à me dire que j'avais le cancer j'ai finalement appelé ma gynéco qui m'a dit que pour choper le cancer il fallait que je laisse le virus évoluer pendant 10 ans sans rien faire, et encore c'était pas sûr à 100% que j'aie le cancer... Donc, en gros, le meilleur remède contre le cancer du col de l'utérus, c'est frottis réguliers.

Grussie a écrit:Sinon moi je suis pas du tout anti-vaccin mais c'est vrai que parfois on apprend après coup qu'un vaccin est inutile ou pire, toxique, et qu'il y avait des intérêts financiers dans le vaccin  Suspect 
Très d'accord avec ça.
avatar
sandrine
Amazone
Amazone
Messages : 3597
Date d'inscription : 15/09/2012

Re: Les vaccins, un choix libre et éclairé ?

le Mar 17 Déc 2013 - 14:23
Je ne veux pas vous casser le moral mais y a des intérêts financiers dans tous les médicaments...

_________________
Le pouvoir est maudit, c'est pour cela que je suis anarchiste. (Louise Michel)
avatar
Invité
Invité

Re: Les vaccins, un choix libre et éclairé ?

le Mar 17 Déc 2013 - 14:46
Oui je sais  Crying or Very sad 
avatar
GloriAnar
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 357
Date d'inscription : 28/08/2013

Re: Les vaccins, un choix libre et éclairé ?

le Mar 17 Déc 2013 - 14:58
Ah ben en faisait des recherches sur le vaccin du papillomavirus, je tombe sur plein d'articles qui parlent d'effets secondaires pas glop du tout Sad (il suffit de taper vaccin papillomavirus dans google).
Perso je l'ai pas fait, le médecin avait dit à ma mère qu'il faut être vierge pour le faire. C'est vrai ça?
hopis
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 84
Date d'inscription : 24/10/2013

Re: Les vaccins, un choix libre et éclairé ?

le Mar 17 Déc 2013 - 15:14
HS:

@sandrine a écrit:Je ne veux pas vous casser le moral mais y a des intérêts financiers dans tous les médicaments...
A tel point que la puissante industrie pharmaceutique œuvre contre le bien des malades pour servir ses intérêts, préférant transformer les patients en malade chronique avec traitement à vie plutôt que de les guérir.
Voyez un peu du côté du jeûne hydrique. Il soigne définitivement énormément de pathologie physique et mentale. Utilisé et étudié dés les années 40 en URSS, à l'heure du libéralisme à tout va il n'a qu'un seul défaut : n'utiliser que de l'eau!

avatar
Lollipop
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 841
Date d'inscription : 28/11/2013

Re: Les vaccins, un choix libre et éclairé ?

le Mar 17 Déc 2013 - 15:37
Perso je l'ai pas fait, le médecin avait dit à ma mère qu'il faut être vierge pour le faire. C'est vrai ça?

Oui, et non. Les papillomavirus sont hyper courants (~3/4 de la population en a) et il est inutile de vacciner les gens déjà infectés dans ce cas-là. Plus on a eu de contacts sexuels et de partenaires, plus le risque est grand. Moi, mon médecin m'a dit max. 2 partenaires.

Le but des vaccins est de contrôler, voir d'éradiquer, certaines maladies. On calcule donc l'effet sur l'ensemble d'une population et ce sont les médecins qui gèrent ensuite le cas par cas. Dans ce cas, on concentre les efforts sur la population où ce sera le plus efficace (le vaccin est encore neuf, coûte cher et on ignore sa durée d'effectivité). Cela va aussi, par rebond, limiter les vecteurs d'infection puisque ces personnes vaccinées ne peuvent transmettre la maladie (ce qui justifierait de vacciner aussi les hommes !).


Dernière édition par Lollipop le Mar 17 Déc 2013 - 16:27, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité

Re: Les vaccins, un choix libre et éclairé ?

le Mar 17 Déc 2013 - 15:51
Les dangers des vaccins? Je crois qu'il faut rester vigilant. Tous les scandales sanitaires de ces dernières décennies démontrent la dangerosité potentielle de tous ce que l'on nous injecte à l'insu de notre plein gré.... En voici quelque uns Mediator, Distilbène, sang contaminé,la maladie de Creutzfeldt-Jakob, vaccins douteux : H1n1, hépathique b, gardasil

Cependant, même si certains prétendront le contraire les vaccinations ont sauvé des millions de personnes à travers le monde. Des maladies ont disparu. Donc malgré tout je reste pro vaccin tout en essayant de rester vigilant.
avatar
Nurja
Déesse/Dieu Suprême
Déesse/Dieu Suprême
Messages : 9215
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: Les vaccins, un choix libre et éclairé ?

le Mar 17 Déc 2013 - 17:22
@Ju-ju a écrit:Ce qui est grave c'est quand des parents scolarisent leurs enfant en ayant falsifié le carnet de santé. On a déjà eu des cas comme ça!
Ce qui est grave, pour moi, c'est que l'Etat se permette de t'obliger des vaccins qui ne sont pas utiles et qui contiennent des adjuvants dangereux.
Au moment de H1N1, je m'étais renseignée sur le souci, sur le vaccin, etc. J'en avais tiré la conclusion que ce n'était pas un vaccin utile et que, pire, il pouvait être dangereux. Comme à un moment il a été question de le rendre obligatoire pour certaines personnes (personnel enseignant, personnel soignant...), je me suis renseignée pour trouver un médecin qui, au besoin, remplirait le papier de vaccination sans me vacciner. J'aurais voulu pouvoir dire "ok, je ne fais pas le vaccin et je ne travaille plus" mais je n'en avais pas les moyens.
Finalement, l'obligation n'a pas eu lieu.

Loupita Lebowski a écrit:De ce que je sais sur le papillomavirus le vaccin n'est pas vraiment utile. J'en ai chopé un il y a 3 ou 4 ans (papillomavirus), après avoir passé 24h à me dire que j'avais le cancer j'ai finalement appelé ma gynéco qui m'a dit que pour choper le cancer il fallait que je laisse le virus évoluer pendant 10 ans sans rien faire, et encore c'était pas sûr à 100% que j'aie le cancer... Donc, en gros, le meilleur remède contre le cancer du col de l'utérus, c'est frottis réguliers.
Je plussoie.
De plus, il y a plein de HPV différents, une majorité des femmes ayant une activité sexuelle en auront un à un moment donné de leur vie et... le résorberont sans souci.

le médecin avait dit à ma mère qu'il faut être vierge pour le faire. C'est vrai ça?
Non, ce n'est pas vrai (j'ai une gyné qui voulait que je le fasse). Par contre, je ne le crois réellement pas utile.

hopis, quand tu parles du jeûne hydrique, j'ai l'impression que tu es quelqu'un que je connais (ou tu t'entendrais bien avec lui).



Cependant, même si certains prétendront le contraire les vaccinations ont sauvé des millions de personnes à travers le monde. Des maladies ont disparu. Donc malgré tout je reste pro vaccin tout en essayant de rester vigilant.
Certaines maladies ont plus ou moins disparu, c'est vrai. D'autres sont apparues.
Ces changements sont-ils dûs aux vaccins ou à l'amélioration de l'hygiène, au fait qu'il y a plus de nourriture disponible, etc? (vraie question non résolue pour moi)


Dernière édition par Nurja le Mer 23 Juil 2014 - 13:33, édité 1 fois

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
Lollipop
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 841
Date d'inscription : 28/11/2013

Re: Les vaccins, un choix libre et éclairé ?

le Mar 17 Déc 2013 - 17:43
De plus, il y a plein de HPV différents, une majorité des femmes ayant une activité sexuelle en auront un à un moment donné de leur vie et... le résorberont sans souci.

Le vaccin a été développé spécialement pour les versions les plus dangereuses (et je suppose celles qu'ils ont réussi à combattre). Il y a d'ailleurs une controverse aux Etats-Unis parce que les femmes noires sont touchées dans des proportions différentes et par des souches différentes, que ce qui fait que le vaccin est moins adapté pour elles.

Le domaine de la santé est hyper complexe. Même en supposant une absolue bonne volonté de la part des institutions, il y aura des problèmes, des effets secondaires, etc. Il est presque impossible d'avoir un changement sans qu'il affecte négativement au moins quelques personnes (même si il en aide énormément).
avatar
Nurja
Déesse/Dieu Suprême
Déesse/Dieu Suprême
Messages : 9215
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: Les vaccins, un choix libre et éclairé ?

le Mar 17 Déc 2013 - 18:00
J'imagine que quand on a surtout des partenaires sont noirs, le vaccin est également moins adapté...

Cela dit, je suis toujours surprise de constater que le préservatif ne protège pas des HPV.


Dernière édition par Nurja le Mer 23 Juil 2014 - 13:34, édité 1 fois

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
Lollipop
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 841
Date d'inscription : 28/11/2013

Re: Les vaccins, un choix libre et éclairé ?

le Mar 17 Déc 2013 - 22:27
@Nurja : pas forcément, non.
La ségrégation aux Etats-Unis est très forte, et c'est elle qui explique en grande partie que les gens soient touché par des maladies différentes. Ce n'est pas tant le fait d'être noir que d'être dans une certaine communauté qui a de l'influence.
Le contexte européen est quand même différent. C'est d'ailleurs intéressant qu'on ait le même vaccin d'un continent à l'autre.
Lila78
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 807
Date d'inscription : 05/03/2012
http://lilablogue.over-blog.com/

Re: Les vaccins, un choix libre et éclairé ?

le Mer 18 Déc 2013 - 14:06
Les vaccins, un choix libre et éclairé ? Malheureusement dans l'immense majorité des cas, je ne pense pas.
La plupart des médecins considèrent les vaccinations comme indispensable et ne devant pas être questionné et n'expliquent même pas aux parents les raisons et les risques possibles. 1e visite chez le pédiatre, mon fils avait 10 jours, fin de la visite : "bon, je vous fais l'ordonnance pour le BCG" sans aucune explication. On n'a pas pris l'ordonnance. J'ai eu la chance de rencontrer une seule exception (sur les 5 médecins que j'ai vu) : "concernant les vaccins, voici ceux qui existent, je vais vous dire ce que j'en pense moi mais c'est à vous, parents, de vous renseigner, éventuellement de demander un autre avis, et de prendre la décision" (malheureusement elle exerce à 700 km de chez moi sinon elle serait évidemment notre pédiatre).
Mais si on veut se renseigner, c'est très difficile de trouver une source qui ne soit pas complètement dans le sens du discours officiel ou au contraire complètement anxiogène (vous injectez du poison à vos enfants).

Nous, on a fait le choix de suivre toutes les recommandations (mais on a pris du "retard", par exemple à 16 mois il n'a pas encore le ROR, parce que j'ai refusé qu'il ait plusieurs vaccins en même temps).
Le BCG parce qu'on est dans une région à risque, dans un quartier très métissé et populaire, proche d'un des centres de traitement, et qu'on se déplace en transports en commun. Et que même s'il ne permet pas (toujours) d'éviter la maladie, il permet d'éviter les formes les plus graves.
L'hépatite B, aussi, parce que d'après ma belle-soeur, médecin, mieux vaut le faire bébé que plus tard, il y a moins de risques d'effets secondaires. En gros, elle conseille de le faire soit bébé, soit de ne pas le faire. (j'étais plutôt pour la seconde position, mais mon amoureux (qui a du le faire à l'âge adulte) voulait qu'il soit vacciné).

Concernant l'obligation vaccinale, personnellement elle ne me choque pas, tant qu'elle reste limitée (3 vaccins en France) et qu'elle est réévaluée régulièrement. Il me parait logique que l'état cherche à réduire la contagion, et même qu'au niveau mondiale il y ait des campagnes pour l'éradication de certaines maladies. Parce qu'il ne faut pas oublier que ne pas se faire vacciner, c'est prendre le risque de tomber malade, mais c'est aussi prendre le risque de contaminer quelqu'un de fragile ou de vulnérable. Une de mes amies, enceinte, a été en contact avec une petite fille qui avait eu la rubéole par exemple, ce qui peut être particulièrement dangereux.
avatar
Nurja
Déesse/Dieu Suprême
Déesse/Dieu Suprême
Messages : 9215
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: Les vaccins, un choix libre et éclairé ?

le Mer 18 Déc 2013 - 15:44
Le souci, c'est que même vacciné, tu peux faire la maladie contre laquelle tu es vacciné et que tu peux donc quand même contaminer quelqu'un.

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
Ju-ju
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 242
Date d'inscription : 03/09/2013

Re: Les vaccins, un choix libre et éclairé ?

le Ven 20 Déc 2013 - 1:19
De mon côté ce que j'ai entendue (j'ai pas de source là tout de suite, juste mon frère en qui j'ai confiance) c'est que des affections anciennes revenaient petit à petit du à la vague de gens qui ne vaccinent plus leurs enfants (et ne se vaccinent plus) en occident.
L'impression que j'ai c'est qu'on est tellement habitué(e)s à ce que ces maladies historiques soient éradiquées par les vaccins et donc ne se manifestent plus en occident, qu'on les sous-estime.  confused 
Après c'est à creuser hein, j'dis ça....
Bigboss
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 49
Date d'inscription : 17/04/2013

Re: Les vaccins, un choix libre et éclairé ?

le Mar 24 Déc 2013 - 22:59
"De mon côté ce que j'ai entendue (j'ai pas de source là tout de suite, juste mon frère en qui j'ai confiance) c'est que des affections anciennes revenaient petit à petit du à la vague de gens qui ne vaccinent plus leurs enfants (et ne se vaccinent plus) en occident.
L'impression que j'ai c'est qu'on est tellement habitué(e)s à ce que ces maladies historiques soient éradiquées par les vaccins et donc ne se manifestent plus en occident, qu'on les sous-estime. confused
Après c'est à creuser hein, j'dis ça...."

Oui, d'où cette vague de "mais ça sert à rien blablabla", le DTP c'est important quand même, en moyen de prévention ça marche pas mal

"hopis le Mar 17 Déc - 15:14
A tel point que la puissante industrie pharmaceutique œuvre contre le bien des malades pour servir ses intérêts, préférant transformer les patients en malade chronique avec traitement à vie plutôt que de les guérir.Voyez un peu du côté du jeûne hydrique. Il soigne définitivement énormément de pathologie physique et mentale. Utilisé et étudié dés les années 40 en URSS, à l'heure du libéralisme à tout va il n'a qu'un seul défaut : n'utiliser que de l'eau! "

Développer, la recherche, faire un dossier d'AMM ça coute beaucoup de sous, et du temps (aine d'années)
Soigner en une fois c'est assez utopique, en tout cas on sait pas faire actuellement.. En attendant la mechante industrie permet de soigner beaucoup de gens tous les jours donc bon..
Jeune hydrique = Effet placebo ? Sinon contre quelles maladies ?

Une chose à dire à propos du vaccin: variole
Eradiquée grâce à l'oms en 77
A propos du DTP il me semble qu'il n'y a pas d'adjuvants.. Après VHB il y a des effets secondaires connus et dangereux, mais parfois les raisons professionnelles l'oblige (hopitaux..)
avatar
zamenoa
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 243
Date d'inscription : 12/03/2014

Re: Les vaccins, un choix libre et éclairé ?

le Ven 14 Mar 2014 - 20:16
je trouve ça aussi complexe car il faut sans cesse évaluer le rapport bénéfice/risques en fonction de la maladie, du vaccin, de l'environnement, de la santé de l'enfant. mes enfants n'ont eu que les vaccins obligatoires. et si je m'étais renseignée avant , je n'aurais pas fait le vaccin qui comprenait 5 maladies. il est aussi grave de nous dire de vacciner les bébés pour certaines maladies dès 2 mois. alors que le système immunitaire n'est même pas encore mature. je me suis penchée sur tout ça il n'y a pas si longtemps et j'ai acheté un livre "qui aime bien vaccine peu" qui apporte des éléments intéressants
et pertinents sur la vaccination et les maladies. voici un lien qui résume le livre:

http://www.infovaccins.ch/


quand je suis allée voir un pédiatre pour ma fille, j'ai halluciné sur la façon dont il a réagi en voyant que je n'avais fait que les vaccins obligatoires. Il avait un discours infantilisant, me disant que c'est à cause de parents comme moi que les maladies ne sont pas éradiquées. alors je lui rétorque que j'ai eu la rougeole à 3 ans et que je suis là pour lui en parler. dans les populations en bonne santé, avec des conditions d'hygiène satisfaisantes, vacciner un enfant contre la rougeole, les oreillons, la rubéole ( ROR) n'a pas son intérêt dans le sens ou ce sont des maladies infantiles bénignes . et le fait de vacciner massivement, fait que ces maladies deviennent plus virulentes et se déplacent à l'adolescence et à l'âge adulte, et là ça devient dangereux. concernant la méningite, j'ai entendu aux infos qu'une ados s'était faite vaccinée et qu'elle est morte de cette maladie, car le virus est en perpétuelle mutation.

J'ai découvert plein de choses avec ce site et le livre qui me confortent dans ma position mais j'essaie malgré tout de rester objective et de toujours essayer d'évaluer le bénéfice/risque.

c'est aussi vrai que c'est un super business effrayant. Quand on apprend qu'en Afrique, c'est le palu qui tue le plus et qu'il existe très peu de recherches sur le vaccin juste parce que les populations africaines sont peu solvables...

après je ne suis pas contre les vaccins attention, certains ont leur intérêt et leur efficacité, en fonction de la maladie, du contexte etc.... par ex si mes enfants n'ont pas développé les maladies infantiles telles que rougeole, varicelle, oreillons, rubéole, je ferai une prise de sang avant l'entrée dans l'adolescence pour savoir s'ils ont les anticorps et évaluer à ce moment là l'importance du vaccin.
avatar
Drärk
Amazone
Amazone
Messages : 3828
Date d'inscription : 01/02/2014

Re: Les vaccins, un choix libre et éclairé ?

le Ven 14 Mar 2014 - 21:10
Cela fait longtemps que je n'ai pas glané d'infos sur les vaccins. De ce que j'ai pu retenir (surtout via des documentaires et des articles) c'est qu'il existe des adjuvants beaucoup moins nocifs que l’aluminium, mais qui augmenteraient le coût de production des vaccins. Un nouveau né est énormément vacciné au début de sa vie. Rien que pour l'hépatite B, on recommande des injections à 2, 4 et 11 mois. Comme l'a si bien dit Araignée, il me paraît étrange qu'un bébé ait des relations sexuelles et utilise des seringues...

Les vaccins ont vraiment sauvé beaucoup de monde, je trouve en revanche inacceptable qu'on accuse de mensonges et de vénalité les personnes qui tentent de faire reconnaitre les pathologies graves qu'elles ont développées suite à un vaccin. La fameuse sclérose en plaque par exemple.
Le vaccin pour le HPV, hé bien il existe environ une centaine de papillona, le vaccin ne protège pas de tous et pas des plus agressifs, contrairement à ce que l'on pourrait croire.

La vaccination est importante mais elle est porteuse de bénéfices financiers, ce qui rend sa systématisation et les vaccins "rapides" (une souche de grippe et hop un vaccin) douteux en soi.
Par exemple, si l'effort était fait de changer les adjuvants afin de limiter l'absorption de composés ultra toxiques pour l'organisme, ce serait déjà une bonne chose. L'aluminium est toxique mais il est présent dans les vaccins. Pourtant, il me semble qu'aujourd'hui, nous avons les moyens d'adapter les vaccins et les rendre moins nocifs (de par l'adjuvant) étant donné qu'on en a pas mal.

Pour prendre l'exemple des plombages, dont on sait qu'ils sont toxiques (pour ceux contenant du mercure), la Suède a décidé de reconnaitre et de prendre en charge les conséquences des amalgames, si je me souviens bien (mais je n'ai plus l'article en question depuis un bail), les gens ont été pris en charge pour le retrait des amalgames dangereux. Comme quoi, il est possible de faire passer la santé des individus avant le fric. Possible, mais envisageable c'est une autre histoire.

_________________
Il faut beaucoup aimer les hommes. Beaucoup, beaucoup. Beaucoup les aimer pour les aimer. Sans cela ce n'est pas possible, on ne peut pas les supporter.
M.D.

Si j'écris un propos qui vou-e-s heurte, n'hésitez pas à me mp, je sais que je peux me tromper.


Pas de Justice, pas de Paix.
avatar
akkana
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 344
Date d'inscription : 29/08/2012

Re: Les vaccins, un choix libre et éclairé ?

le Sam 15 Mar 2014 - 10:11
Mais il n'y a pas qu'en ayant des relations sexuelles ou en s'injectant de la drogue qu'on peut attraper le virus de l'hépatite B.
Dans les zones du monde où la prévalence est la plus forte, c'est pendant l'enfance qu'il y a le plus de contamination par exemple. En france métropolitaine, c'est moins le cas, mais ça montre bien qu'on peut l'attraper dans l'enfance par d'autres moyens.
Et ce sont les contaminations pendant l'enfance qui risquent le plus de se transformer en maladies chroniques et donc d'avoir les conséquences les plus graves, donc pour lutter contre l'hépatite B il ne faut pas mettre de côté le risque de contamination pendant l'enfance, au contraire.
De plus, les vaccins sont plus efficaces quand ils sont faits dans l'enfance.
Et je rajouterai également que le principe du vaccin c'est la prévention, c'est à dire qu'on vaccine avant d'être exposé au danger.
Ce qui fait que c'est tout simplement plus logique et efficace de vacciner jeune.
(En tenant compte des particularités locales évidemment, genre dans les zones très infectées l'OMS recommande de vacciner dès la naissance, alors que chez nous on peut attendre)

Et ça serait bien de tenir compte des autres vaccins à faire aussi, parce que sérieux, faire je sais pas combien de vaccins à la fois à un bébé, ça pourrait s'éviter. On pourrait déterminer les plus essentiels, l'âge optimal pour chacun, et les espacer un peu plus dans le temps. Je pense que de les faire en même temps ça vient surtout du côté "pratique" pour éviter d'amener le gamin se faire vacciner tous les quatre matins. Parce que si c'était le cas, je pense que dans beaucoup de cas on sauterait plein de rdv, ce qui réduirait la couverture vaccinale. C'est vrai que c'est un élément à prendre en compte (je réfléchis en même temps que j'écris).

Je ne savais pas qu'on avait d'autres adjuvants moins nocifs que l'aluminium, ça c'est vraiment le truc le plus abusé. Genre c'est ça qui va faire changer le prix de manière significative...
avatar
Drärk
Amazone
Amazone
Messages : 3828
Date d'inscription : 01/02/2014

Re: Les vaccins, un choix libre et éclairé ?

le Sam 15 Mar 2014 - 13:13
Pour travailler auprès des enfants, le vaccin de l'hépatite B est obligatoire, théoriquement les écoles et les crèches sont des endroits peu à risque. Après on est pas à l'abri d'une contamination évidemment.
Ce qui me gêne surtout, c'est le fait qu'on injecte tant aux bébés. Ce ne sont pas les vaccins en eux-même.
En revanche, c'est ultra tabou, Wikipédia, par exemple, dit ceci en parlant de limites et polémiques :
Si les doses sont excessives ou trop fréquentes, des maladies ou réactions auto-immunes semblent pouvoir être déclenchées chez certains patients.
"Semblent" ? Ben voyons...
Les adjuvants ont un rôle de stimulation du vaccin, par contre je dois admettre n'avoir pas de sources concernant des adjuvants alternatifs, je ne me souviens plus des docs visionnés (sur yout*be). Mais il existe d'autre adjuvants que l'alu, dont je ne sais pas si et à quel point il pourraient être toxiques. Cela fait longtemps que je ne suis plus le sujet et je ne suis pas chercheuse dans ce domaine ^^

_________________
Il faut beaucoup aimer les hommes. Beaucoup, beaucoup. Beaucoup les aimer pour les aimer. Sans cela ce n'est pas possible, on ne peut pas les supporter.
M.D.

Si j'écris un propos qui vou-e-s heurte, n'hésitez pas à me mp, je sais que je peux me tromper.


Pas de Justice, pas de Paix.
Contenu sponsorisé

Re: Les vaccins, un choix libre et éclairé ?

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum