Derniers sujets
"Free the Nipple"Aujourd'hui à 15:00erulelyaLuxLisbonHier à 20:56Administratrice"non-binaire" c'est quoi ?Hier à 20:46CarmillaTémoignage des hommes féministes ou proHier à 17:12DihyaComment réagir face à l'antiféminisme ?Hier à 11:03erulelyaSéjour en FranceSam 21 Oct 2017 - 21:01Dihyachanson : VII capturées de bonne heureMer 18 Oct 2017 - 18:47AraignéeBonjourMar 17 Oct 2017 - 22:10IridaceaBonsoirSam 14 Oct 2017 - 17:18TortueBonjour à tout-e-s!!Jeu 12 Oct 2017 - 15:27AraignéeBonsoir tout le monde !Jeu 12 Oct 2017 - 15:03michekhenAppel à témoignages : une étude sociologique sur la bisexualité Mar 10 Oct 2017 - 18:25Ceridwen0813[Podcast] Les couilles sur la tableMer 4 Oct 2017 - 18:36LindaPBonjour!Mar 3 Oct 2017 - 21:46LycaneBonsoir à toutes !!Lun 2 Oct 2017 - 18:32GracycrazyBien le bonjour !Ven 29 Sep 2017 - 9:16ValTocTocLe Dom Juan et la salope : pourquoi cette différence de traitement ? (Je sais pas si on l'on déjà posé celle là °^°)Ven 29 Sep 2017 - 7:17DihyaNouveau débat public sur la PMAVen 29 Sep 2017 - 7:15DihyaVidéos et films féministesVen 29 Sep 2017 - 7:01DihyaC'est quoi le Masculinisme?Ven 29 Sep 2017 - 6:48Dihyaliens pour accueil ne fonctionne pas? Dim 24 Sep 2017 - 17:04michekhenThe man-woman warsVen 22 Sep 2017 - 7:05ReikoHoi tout le monde! >u</Jeu 21 Sep 2017 - 19:01Appoline[Article] Grossesse : au moins 7 bonnes raisons (scientifiquement prouvées) de ne pas s'inquiéterJeu 21 Sep 2017 - 16:24IridaceaBonjourJeu 21 Sep 2017 - 11:52TortueBla.Dim 17 Sep 2017 - 17:53AëlloonChansons féministesDim 17 Sep 2017 - 6:54AëlloonSauvons la Bibliothèque Marguerite Durand ! Ven 15 Sep 2017 - 19:53DihyaImpact des violences sexuelles sur la santé des femmesVen 15 Sep 2017 - 19:39DihyaBonsoirJeu 14 Sep 2017 - 17:11IridaceaSurvivante vs. victime (agression sexuelle)Mar 12 Sep 2017 - 10:451977C'est quoi "être une femme" ?Ven 8 Sep 2017 - 12:28mïelitie

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
LenaLou
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1111
Date d'inscription : 19/11/2013

Quand une victime juge les autres victimes..

le Dim 1 Déc 2013 - 10:10
Bonjour,

Désolée à l'avance si je parais trop susceptible,mais ce que j'ai entendu hier m'a marquée.
Je regardais l'émission "Chroniques Criminelles",qui parlait en seconde partie de soirée du viol et du meurtre de Marie Christine Hodeau,une joggeuse de 42 ans,dans une foret. L'homme qui l'a violée et tuée avait déjà séquestré et violé avant,et la victime s'est exprimée dans l'émission. Première phrase de son intervention?

"Moi,c'était pas un coït forcé de 4,5 minutes,c'est toute une vie qui s'effondre". En tant que victime de viol moi aussi,je l'ai vraiment mal pris. C'est quoi cette façon de comparer,de sous entendre que ce qu'elle a vécu est pire? Quand c'est un coit forcé de 4 minutes,rien ne s'effondre donc,on repart comme une fleur,juste un peu secouée??? En tant que victime elle même,comment peut-elle se permettre ça?
Ca m'a choquée,au point que j'ai eu du mal à dormir - car sujet très sensible chez moi.
Je ne sais pas si je suis trop susceptible,trop sensible...

Juste besoin d'en parler,quoi...

_________________
I'm impossible to forget,but i'm hard to remember.
avatar
Invité
Invité

Re: Quand une victime juge les autres victimes..

le Dim 1 Déc 2013 - 10:36
Pour moi, tu n'es en rien susceptible, cette phrase est - à mon avis- inacceptable.

Je ne comprendrai jamais ces personnes qui ressentent le besoin de mettre les souffrances en compétition : "c'est moi qui souffre le plus d'abord !!".
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros
Messages : 4533
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Quand une victime juge les autres victimes..

le Dim 1 Déc 2013 - 10:37
Non, tu n'es pas trop sensible ou susceptible, c'est bien choquant, et effectivement, ça fait mal. On n'a pas le droit de comparer ainsi les traumatismes.

Bon après quand mon ex (celui qui me violait) m'avait dit qu'il savait aussi ce qu'était la pédophilie et pouvait comprendre ce que je vivais parce qu'un homme l'avait suivi sur 100 mètres dans la rue quand il était enfant, j'avoue l'avoir quand même mal pris (surtout que le sous-entendu c'était surtout que mon vécu n'avait rien d'exceptionnel et que j'avais pas à en faire tout un fromage, puisque lui n'en faisait pas tout un fromage, de cette histoire !).

On m'a déjà fait entendre aussi que puisque le gars qui était "amoureux" de moi quand j'étais enfant/ado ne me violait pas ni ne commettait d'attouchements graves (du moins je ne m'en souviens pas), c'était pas si grave, j'avais pas à en être aussi traumatisée. Ou que le fait que mon violeur était mon copain rendait ses viols moins graves. Et oui, ce genre de propos fait mal, très mal (et venant d'une victime, c'est triste).

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
once
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1044
Date d'inscription : 11/07/2013

Re: Quand une victime juge les autres victimes..

le Dim 1 Déc 2013 - 12:27
"Moi,c'était pas un coït forcé de 4,5 minutes,c'est toute une vie qui s'effondre".
J'avoue ne pas avoir saisi la phrase dans le contexte. Qui s'exprimait dans cette citation ? Le violeur et meurtrier ?

Sinon :calin: Shun, Araignée.

_________________
Les larmes que nous ravalons finissent toujours par emplir nos poumons et nous empêcher de respirer.
--------
Explication des « 'n » que vous avez peut-être aperçu dans mes messages :
http://feminisme.fr-bb.com/t2058-idee-d-une-autre-methode-pour-ecrire-en-feministe#59941
avatar
LenaLou
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1111
Date d'inscription : 19/11/2013

Re: Quand une victime juge les autres victimes..

le Dim 1 Déc 2013 - 17:25
C'est la victime qui s'est exprimée,et c'est la 1ere phrase qu'elle a prononcé. Le violeur est en prison jusqu'à la fin de ses jours...

_________________
I'm impossible to forget,but i'm hard to remember.
avatar
Invité
Invité

Re: Quand une victime juge les autres victimes..

le Dim 1 Déc 2013 - 19:03
Euh, non, franchement c'est pas toi qui es susceptible, c'est juste totalement déplacé de la part de la personne qui a dit ça. Elle a le droit de parler de sa souffrance à elle, mais pas de minorer/mépriser celle des autres.

Je me demande dans quelle mesure il n'y a pas une espèce de truc patriarcal intériorisé, dans cette façon de vouloir diviser d'un côté les « vraies » victimes et puis les autres.
avatar
Elfvy
Hystérique
Hystérique
Messages : 721
Date d'inscription : 25/03/2012
http://parlerpourexister.wordpress.com/

Re: Quand une victime juge les autres victimes..

le Dim 1 Déc 2013 - 19:50
ça me rappelle un article de rue89 écrit par une victime de viol (dans un parking) qui critiquait Tristane Banon. Un peu dans le même genre : y a des vrais viols et des faux viols.

après il y a peut-être aussi un mécanisme de défense parce que justement, la victime se raccroche à ce "vrai" viol pour déculpabiliser (=elle s'approprie la grille de lecture dominante tout en essayant de s'en sortir). Une idée...

_________________
Si tu es neutre dans une situation d'injustice, tu as choisi le camp de l'oppresseur. - Desmond Tutu
avatar
Invité
Invité

Re: Quand une victime juge les autres victimes..

le Dim 1 Déc 2013 - 20:44
Moi j'ai l'impression que c'est récurent de minimiser la souffrance des autres, surtout quand on la juge superficielle. En gros, moi j'ai morflé et je m'en suis sortie, donc les autres qui ont vécu des trucs moins grave que moi devraient arréter de se plaindre. Ou la variante, Moi j'ai morflé et je m'en sors pas mais j'ai de vraies bonnes raisons donc quand je vois des gens qui disent souffrir alors qu'ils ont vécu des choses moins pires ça m'énerve. ils devraient se rendre compte à quel point ma souffrance est pire que la leur.

Enfin bref, c'est de l'égoisme doublé d'un besoin de justification pour pouvoir s'appitoyer sur sois même vu que même si on se plaint très peu et qu'on arrive à s'en sortir on interiorise quand même le fait d'avoir plus souffert que les autres et donc que leur malheur n'a aucune raison d'exister.

Sinon, pour finir j'ajoute que c'est quelque chose qui existe un peu partout, un "vrai" dépressif qui à connu un deuil douloureux va minimiser le dépressif qui vit une séparation douloureuse, celui qui à perdu l'usage de ses jambes dans un accident de voiture va se moquer du mal être du professeur de son fils qui c'est mis en arrêt dépression alors qu'il a plein de vacances et qu'il est payé à rien faire, ect...
avatar
exno
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1120
Date d'inscription : 24/08/2013
http://lesossurlapeau.canalblog.com

Re: Quand une victime juge les autres victimes..

le Dim 1 Déc 2013 - 21:46
Je suis d'accord avec ce qui a été dit et ce qui me choque encore plus c'est que, d'après ce que tu dis LenaLou (si j'ai bien compris), la personne qui a "juste" subi un coït de 4-5 minutes a ensuite été tuée... Donc je vois mal comment on peut faire pire Suspect Et pour moi dire que le viol est pire que la mort est clairement un aspect de la culture du viol (car une "bonne victime" ne doit jamais s'en remettre).

Sinon Meg je me rends compte en te lisant que j'ai tendance à culpabiliser d'être dépressive sans avoir de "vraie" raison, et que c'est certainement lié à cette hiérarchisation des souffrances.

_________________
Attack of the 50ft. feminazi
avatar
once
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1044
Date d'inscription : 11/07/2013

Re: Quand une victime juge les autres victimes..

le Dim 1 Déc 2013 - 22:36
Ah, je viens de comprendre le sens de la phrase ; effectivement je suis identiquement choqué par de telles paroles. Evil or Very Mad 

_________________
Les larmes que nous ravalons finissent toujours par emplir nos poumons et nous empêcher de respirer.
--------
Explication des « 'n » que vous avez peut-être aperçu dans mes messages :
http://feminisme.fr-bb.com/t2058-idee-d-une-autre-methode-pour-ecrire-en-feministe#59941
Contenu sponsorisé

Re: Quand une victime juge les autres victimes..

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum