Derniers sujets
Salut à tou.te.sHier à 18:51LucePrésentation de MickaëlAuroraHier à 6:51ReikoC'est quoi "être une femme" ?Hier à 6:40ReikoVidéos et films féministesHier à 5:34DihyaPétition: " Fermez tous les comptes qui tweetent des menaces de viol envers les femmes ! "Sam 16 Déc 2017 - 22:17Irjaréfléchir à plusieurs pour rélféchir plus vite!! :)Jeu 14 Déc 2017 - 13:53Tortuebonjour tout le mondeMar 12 Déc 2017 - 1:15AraignéePedro KazumiMar 12 Déc 2017 - 0:48AraignéeD'où vient l'essentialisme ?Lun 11 Déc 2017 - 15:33TortueListe de qualités essentielles à un petit ami d'une féministeJeu 7 Déc 2017 - 17:35TortueURGENT Réédition : "Notre corps, nous même"Jeu 7 Déc 2017 - 0:39AëlloonJe veux des Poches!!Mer 6 Déc 2017 - 22:52AëlloonPrésentation de Maerlynn (:Mar 5 Déc 2017 - 16:59TortueUne fille au pays des hommes menus, récits colorésDim 3 Déc 2017 - 8:46DihyaThe man-woman wars récits colorésDim 3 Déc 2017 - 4:15ReikoIntersectionalité et paradigmes apparentésDim 3 Déc 2017 - 2:05Black Swan[Article] Mélanie Gourarier. « La séduction alpha mâle s’inscrit dans un continuum de pratiques violentes »Sam 2 Déc 2017 - 15:19Dihya[Radio] Emissions féministes (ou sujets qui nous concernent)Mer 29 Nov 2017 - 9:12Coquelic0tVos films (vraiment) féministesLun 27 Nov 2017 - 17:08erulelyakotavaLun 27 Nov 2017 - 11:56Luce#BoycottWebedia et #BalanceTonForumVen 24 Nov 2017 - 10:07Klazoo LexisFéminisme culturel vs. féminisme radicalMar 21 Nov 2017 - 13:40Tortuefemmes enceintes versus personnes enceintesMar 21 Nov 2017 - 11:20IridaceaLes talons cornés : "horribles", "intolérables" et "anti-sexy"Dim 19 Nov 2017 - 17:25erulelyaFaut-Il Porter Un Soutien-Gorge ? - Article.Ven 17 Nov 2017 - 20:42Ceridwen0813Luce en lutte : rendre la langue française non sexisteVen 17 Nov 2017 - 12:33erulelyaBizutage en médecine à l'université de caen = Enseignement du sexisme ?Jeu 16 Nov 2017 - 11:31michekhenBonjour ! Moi, Je.Lun 13 Nov 2017 - 16:18Un HommePeggy SastreSam 11 Nov 2017 - 4:12Klazoo LexisHelloVen 10 Nov 2017 - 11:15IridaceaBoujour à vous Dim 5 Nov 2017 - 20:50IridaceaMorg@neDim 5 Nov 2017 - 18:30Iridacea

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
once
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1044
Date d'inscription : 11/07/2013

Re: Femmes machistes et hommes féministes

le Ven 3 Jan 2014 - 20:39
Beaucoup d'hommes sont sexistes, c'est clair.
Mais, en tout cas dans mon expérience, je trouve que dans la vie quotidienne ce sont les femmes qui me font le plus de tord.

Car quand une femme ne t'approuve pas, ne respecte pas tes choix (esthétique ou autre) du coup tu es d'autant plus décrédibilisée et raillée.
On peut s'opposer à un propos d'homme en lui disant "Tu n'es pas à ma place, que ferais-tu si tu n'avais pas les mêmes droits ? Je revendique le droit d'être ton égal."
Il peut désapprouver, mais il ne peut plus ignorer tes raisons.

Quand en groupe, une ou plusieurs femmes sexistes, qui va dans le sens de l'avis stéréotypé te décrédibilise au nom de toutes les femmes (ce qui est horripilant)...moi je me sens dépossédée de ma parole et face au groupe c'est l'horreur et même si tu perds pas la face, au fond tu te dis que c'est mal parti pour un changement de mentalité...et tes "raisons" sont moins valides car invalidée par LA femme.
Je suis plutôt de ton avis, bien que je ne le formulerais pas en disant qu'elles font plus de tord ; il est clair cependant pour moi que le fait de soutenir la nécessité du féminisme est extrêmement vite tourné en ridicule dès lors qu'une femme présente déclare que les femmes n'ont pas/plus besoin du féminisme.
Cependant si l'on parle d'oppression patriarcale en général, dans la vie quotidienne des femmes, mon intime conviction est que les hommes non entièrement déconstruits -- donc possiblement tous les hommes -- en sont presque entièrement responsables, et même entièrement responsables, indirectement.

_________________
Les larmes que nous ravalons finissent toujours par emplir nos poumons et nous empêcher de respirer.
--------
Explication des « 'n » que vous avez peut-être aperçu dans mes messages :
http://feminisme.fr-bb.com/t2058-idee-d-une-autre-methode-pour-ecrire-en-feministe#59941
avatar
Avalavexavandrava
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 30
Date d'inscription : 30/12/2013

Re: Femmes machistes et hommes féministes

le Ven 3 Jan 2014 - 22:21
les hommes non entièrement déconstruits -- donc possiblement tous les hommes -- en sont presque entièrement responsables, et même entièrement responsables, indirectement.

Oui, c'est clair. Vu le peu d'hommes qui prennent au sérieux le féminisme, y'a du boulot. Mais vu le peu de nanas féministes...idem j'ai envie de dire.

J'ai des amis (hommes), pas des masses c'est sur, qui ne se revendiquent pas féministes, mais qui le sont vraiment. Bon, la moitié sont gays, c'est vrai...hum.
Mais j'ai deux ou trois exemples de mecs bien hétéros et techniquement féministes sans déconstruction. Pour différente raisons je pense dans leur histoire.
Parce qu'intuitivement convaincue du bénéfice qu'ils ont à considérer la femme comme un être égal surement ou élevés par un couple amoureux dont le père valorisait la mère comme un être intelligent et pas forcément que comme une mère ou que pour sa beauté...

Faudra que je leur demande.

Non mais j'avoue, je suis pas objective. Je me sens moins bizarre en compagnie des hommes. C'est un peu bizarre de la part d'une fille qui se revendique féministe...

Pas que je n'apprécie pas la compagnie des femmes, mais parce que je n'aime pas la compagnie de beaucoup que je considère un peu superficielles, avec beaucoup de sujets récurrents que j'aime mais qui sont loin d'être le principal de ma vie et qui me soulent à la longue : cuisine, mecs, toilette, foyer, potins, tricot, etc etc...

Enfin, j'aime pas la compagnie des hommes machos non plus mais pour les "ordinaires non initiés, normopathe du sexisme"...je les trouve plus ouverts.
Même si, beaucoup de but en blanc, se sentent un peu sur l'autel du sacrifice de leurs couilles quand on aborde le sujet au départ Very Happy

Quand je parle de féminisme aux filles, de d'autres choses (voyages, livres, musées ou autres) il y a souvent un grand rejet, de l'indifférence au mieux une admiration passive au pire de la jalousie. Ce qui empêche toute instauration de relation.
C'est pas leur faute me diras-tu...la société nous élève comme des objets, effectivement...mais quand elle commencent à me peler les seins, que ça soit pas leur faute ou pas, je m'en tape. C'est une faute morale d'être aussi bête. Femme comme homme d'ailleurs. Au bout d'un moment, on a un cerveau et les dessins animés nous apprennent aussi à faire attention à notre prochain.

Avec les hommes, même si c'est compliqué au départ avec leur machisme à la con qui me donne envie d'en étriper certains aussi, il est déjà plus évident de parler autre chose que de chiffon.

Je trouve que même si partiellement victimes, les femmes ont un rôle paradoxalement plus actif dans le machisme ambiant.

Car quand tu dis non à un homme, quand tu prends le temps de ne pas le considérer comme un vulgaire macho et te dire qu'il peut être "éducable" à l'égalité...quand tu lui dis "non", soit quand tu imposes des règles d'égalité, quand il est pas trop bête, souvent tu obtiens du respect, pas encore le respect universel pour toutes les femmes malheureusement ce qui serait l'idéal, mais tu obtiens que tes idées soient écoutées et c'est un début.

Les femmes aussi, mais beaucoup se complaisent dans le foyer, n'ont absolument pas envie de se dépasser, de se découvrir en tant que personne. Tout simplement parce que c'est plus facile. Et n'ont pas envie de perdre ce malheureux "privilège" de la passivité.
Par ce renoncement, par la réflexion qu'elles n'ont jamais sur ce qu'elles SONT elles contribuent à mon sens davantage à ne pas être considérée, sinon comme des maîtresses de maison.

C'est un ramassis de clichés ce que je suis en train de dire. Pas si clichés que ça chez beaucoup de monde.

Il existe au contraire des gens un peu moins "catogorisés", des femmes féministes, des hommes féministes (ce qui est largement plus facile à être qu'un homme macho ou qu'une femme féministe soit dit en passant :p)

Bref, j'espère que je choque pas trop.
Mais quelque part, Simone le disait aussi hein...









_________________

Alexandra

"Tout sujet se pose concrètement à travers des projets comme une transcendance; il n'accomplit sa liberté que par son perpétuel dépassement vers d'autres libertés; il n'y a d'autre justification de l'existence présente que son expansion vers un avenir indéfiniment ouvert."
Simone de Beauvoir, Le Deuxième Sexe, Introduction.
avatar
Invité
Invité

Re: Femmes machistes et hommes féministes

le Ven 3 Jan 2014 - 23:54
Ava a écrit:Les femmes aussi, mais beaucoup se complaisent dans le foyer, n'ont absolument pas envie de se dépasser, de se découvrir en tant que personne. Tout simplement parce que c'est plus facile. Et n'ont pas envie de perdre ce malheureux "privilège" de la passivité.
Par ce renoncement, par la réflexion qu'elles n'ont jamais sur ce qu'elles SONT elles contribuent à mon sens davantage à ne pas être considérée, sinon comme des maîtresses de maison.
Je comprends l'ensemble de ton post mais ce paragraphe en particulier me fait un peu tiquer. Tu dis "tout simplement parce que c'est plus facile", je ne suis pas d'accord : je dirais plutôt tout simplement parce qu'on leur a appris que c'est comme ça qu'elles seraient heureuses, ou bien parce qu'on leur a appris qu'elles n'étaient bonnes qu'à ça. Ensuite je ne peux pas cautionner l'idée selon laquelle ce sont les femmes qui contribuent à cet état de fait. Tout simplement car elles n'ont rien à y gagner ! Elles ne peuvent donc pas être pro-actives dans cette situation. Les personnes qui bénéficient du système ce sont les hommes, point barre.

De façon générale j'ai l'impression que dans ta vie perso tu as rencontré pas mal de femmes dont les préoccupations ne te correspondent pas. Mais ça je crois que ça nous le fait à toutes, pourtant (mais en choisissant bien les mots) je crois qu'il est possible d'instiller le féminisme chez toutes les femmes, quelles que soient leurs préoccupations, leurs intérêts. Je ne sais pas ce que tu fais dans la vie mais je vois que tu es toulousaine, alors si ça peut te rassurer il y a plein de femmes très bien à Toulouse Wink
avatar
Ciel
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1342
Date d'inscription : 23/12/2013

Re: Femmes machistes et hommes féministes

le Sam 4 Jan 2014 - 0:45
Les femmes machistes c'est un vrai sujet. Effectivement "Les femmes de droite" l'explique très bien. Je crois qu'elles ont bien compris que dans une période de transition entre une société patriarcale et une société égalitaire, elles avaient pas mal à perdre. En gros, elles ont conscience de devoir abandonner certains privilèges connus pour des avantages encore inconnus, et préfèrent laisser les autres ramer en attendant.
Ma grand-mère par exemple, a été très contente de l'arrivée de la contraception dans les années 60, mais sera également la première à vous dire, un rictus désapprobateur vissé à la bouche, que "celle-ci, avec la robe qu'elle a, faudra pas qu'elle s'étonne s'il lui arrive des bricoles".
Vous me direz que c'est une autre génération.
Moui.
Sauf que j'ai entendu un paquet de fois, et bien plus de la part de femmes que d'hommes, que se dire féministe risque de faire peur aux hommes, que quand on est indépendante, on donne l'impression de n'avoir besoin de personne, et donc devinez quoi, on fait peur aux hommes, etc etc...l'homme est décidément une pauvre créature  Rolling Eyes Certaines femmes entretiennent vraiment tous ces clichés...

_________________
Ciel. Bisounours Canal Hystérique.
avatar
Ciel
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1342
Date d'inscription : 23/12/2013

Re: Femmes machistes et hommes féministes

le Sam 4 Jan 2014 - 0:47
Et en parlant d'hommes féministes, vous avez vu cette vidéo? J'aime bien Smile

(je peux traduire si besoin Wink )

_________________
Ciel. Bisounours Canal Hystérique.
avatar
Arrakis
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 1806
Date d'inscription : 29/02/2012

Re: Femmes machistes et hommes féministes

le Sam 4 Jan 2014 - 15:43
Pas que je n'apprécie pas la compagnie des femmes, mais parce que je n'aime pas la compagnie de beaucoup que je considère un peu superficielles, avec beaucoup de sujets récurrents que j'aime mais qui sont loin d'être le principal de ma vie et qui me soulent à la longue : cuisine, mecs, toilette, foyer, potins, tricot, etc etc...
J'ai eu une longue période où je tenais ce genre de discours... Juste pour dire que je me suis rendu compte, après coup, que je ne considérais jamais comme superficiels les centres d'intérêts que je partageais avec les mecs, y compris les jeux, l'airsoft, et même les paris stupides et "concours" de jeux de mots pourris. Bref, il y a aussi une facilité à associer "le féminin" au superficiel, et à ne pas se poser la question de la "profondeur" des trucs "virils" ou "non féminins". Ou, tout bêtement, des trucs qu'on aime.
Je me suis aussi rendu compte qu'il y a aussi pas mal de nanas qui n'osent pas parler des sujets qu'elles ne maîtrisent pas à fond, parce qu'on leur a appris à ne pas se faire confiance. Alors qu'avec la même compétence, la grande majorité des mecs n'hésitera pas à l'ouvrir. (c'est corroboré par des études où l'on demande aux gens d'estimer leur compétence dans tel ou tel domaine ; pour le même résultat aux tests que doivent faire les sujets, les mecs se jugent beaucoup plus compétents que les femmes en moyenne)
info inutile du jour:

Sinon, maintenant, j'ai un gros cercles de potes-amies meufs qui gravitent dans "mon univers" : jeux de plateau, jeux de rôle et autres joyeusetés. Et c'est cool, du coup.
(ça marche moins pour les jeux videos dans l'IRL, mais les forums regorgent de gameuses, donc même là...  cheers)

_________________
gnome-troll-ver des sables - Classe : Hermaphrodite mystique
Dextérité : 1, Perception des trucs utiles : 2, Perception des trucs inutiles : 22
avatar
once
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1044
Date d'inscription : 11/07/2013

Re: Femmes machistes et hommes féministes

le Sam 4 Jan 2014 - 15:50
Je plussoie Arrakis, j'ai eu la même réflexion, mais je ne savais pas comment la formuler : si certaines femmes peuvent paraître avoir des centres d'intérêts "superficiels", il ne faut cependant pas oublier que les hommes sexistes détiennent la plupart du temps "le monopole" de nombreux centres d'intérêts moins "superficiels" -- science, art, langues, sport, etc.
Dans le meilleur des cas bien souvent, une femme qui prend le risque d'essayer d'entrer dans certains de ces cercles devra faire face à tout le sexisme et le machisme des hommes déjà présents ; ce qui n'est pas toujours facile à gérer et peut à la longue faire renoncer ces femmes à ce genre de passion -- consciemment ou non. Certains blocages peuvent même remonter à l'enfance/l'adolescence.

_________________
Les larmes que nous ravalons finissent toujours par emplir nos poumons et nous empêcher de respirer.
--------
Explication des « 'n » que vous avez peut-être aperçu dans mes messages :
http://feminisme.fr-bb.com/t2058-idee-d-une-autre-methode-pour-ecrire-en-feministe#59941
avatar
Invité
Invité

Re: Femmes machistes et hommes féministes

le Sam 4 Jan 2014 - 17:37
@once a écrit:il ne faut cependant pas oublier que les hommes sexistes détiennent la plupart du temps "le monopole" de nombreux centres d'intérêts moins "superficiels" -- science, art, langues, sport, etc.
Dans le meilleur des cas bien souvent, une femme qui prend le risque d'essayer d'entrer dans certains de ces cercles devra faire face à tout le sexisme et le machisme des hommes déjà présents ; ce qui n'est pas toujours facile à gérer et peut à la longue faire renoncer ces femmes à ce genre de passion -- consciemment ou non. Certains blocages peuvent même remonter à l'enfance/l'adolescence.
Les arts et les langues, sont-ils vraiment investis par les hommes ?


Dernière édition par Polyvalentour le Dim 5 Jan 2014 - 10:59, édité 1 fois (Raison : faute de français)
avatar
Invité
Invité

Re: Femmes machistes et hommes féministes

le Sam 4 Jan 2014 - 17:58
C'est clair qu l'Académie française est 100% féminine !

Sinon, ko a entamé un blog qui donne des chiffres concernant la représentation féminine dans les métiers artistiques (si ma mémoire est bonne).
Freewheeler
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 43
Date d'inscription : 04/11/2011

Re: Femmes machistes et hommes féministes

le Dim 5 Jan 2014 - 6:09
Pourquoi les centres d'intérêt dits féminins (fringues, cuisine, enfants, etc...) seraient-ils plus superficiels que les sujets dits masculins (bagnole, football, politique, etc...)?
avatar
Invité
Invité

Re: Femmes machistes et hommes féministes

le Dim 5 Jan 2014 - 10:42
On ne dit pas qu'ils sont plus superficiels mais qu'ils sont présentés comme ça, qu'ils ont une légère aura de superficialité autour d'eux ^^
Certes, la bagnole et le foot ne sont pas vus comme des sujets super intelligents, mais comme des loisirs comme des autres. Alors que le shopping, le maquillage, sont vus avec pas mal de dédain. Genre le type, à un repas avec des invités, bien installé dans son fauteuil "rho ma femme elle a encore fait du shopping toute l'après-midi". Bizarrement on imagine avec plus de difficulté une femme étalée sur le fauteuil qui se moque de son mec devant tout le monde : "rho mon chéri il a encore passé toute l'après-midi avec ses machins de bagnole".
avatar
LenaLou
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1111
Date d'inscription : 19/11/2013

Re: Femmes machistes et hommes féministes

le Dim 5 Jan 2014 - 12:44
Il y a en général un gros mépris du féminin,et donc de ce qui fait parti d'une certaine "culture féminine"... Mona Chollet le développe dans "Beauté Fatale". C'est une des raisons pour lesquelles les magasines féminins se vendent si bien : la "culture féminine" n'est pas méprisée et ignorée.

_________________
I'm impossible to forget,but i'm hard to remember.
avatar
once
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1044
Date d'inscription : 11/07/2013

Re: Femmes machistes et hommes féministes

le Dim 5 Jan 2014 - 13:00
Pourquoi les centres d'intérêt dits féminins (fringues, cuisine, enfants, etc...) seraient-ils plus superficiels que les sujets dits masculins (bagnole, football, politique, etc...)?
La politique, je ne vois pas ce que ça vient faire là -- limite je trouve ça en soit sexiste cette remarque ?  Suspect -- ni les enfants d'ailleurs, qui ne sont pas franchement ce qu'on pourrait appeler un loisir -- en général, si c'est la préoccupation principale d'une femme, c'est parce qu'elle est seule pour s'en occuper, conjoint ou non, et que ça prend effectivement beaucoup de temps et d'énergie.
En tout cas ce n'est pas ce genre de sujets d'intérêts masculins là dont je parlais -- voiture, sport de canapé --, mais des sujets neutre selon la société d'un point de vue du genre qui sont cependant toujours contrôlés en grande majorité par des hommes -- art, science, sport professionnel, politique justement, etc.
Edition: à la réflexion c'est de ce fait un faux neutre, d'une certaine manière un masculin neutre.

On remarque aussi toujours les mêmes inégalités de traitement : une femme qui fait la cuisine c'est forcément connoté "femme au foyer/tâches ménagères" ; un homme faisant la cuisine, tout de suite c'est un chef cuisinier en herbe -- bref pour son cas ce n'est plus un simple loisir, c'est aussi de l'art culinaire, une passion.
Et ce n'est pas une question de niveau : même une femme faisant chez elle des plats complexes et raffinés dignes de grands restaurants ne s'approchera que très rarement de l'image de la cheffe cuisinière, et restera le plus souvent cantonnée à son rôle de "femme qui fait bien la cuisine" -- sous-entendu "faire la cuisine pour son homme".

_________________
Les larmes que nous ravalons finissent toujours par emplir nos poumons et nous empêcher de respirer.
--------
Explication des « 'n » que vous avez peut-être aperçu dans mes messages :
http://feminisme.fr-bb.com/t2058-idee-d-une-autre-methode-pour-ecrire-en-feministe#59941
Freewheeler
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 43
Date d'inscription : 04/11/2011

Re: Femmes machistes et hommes féministes

le Lun 6 Jan 2014 - 2:27
Bon, d'accord j'ai mal formulé la question, mal problématisé. Ce que je retire de vos remarques, c'est que tout ce touchent les femmes est dévalorisé comme le montrent l'exemple de la cuisine et celui de la couture.
Finalement, pour employer un concept philosophique, il me semble que le patriarcat refuse quasiment toute transcendance aux femmes: l'art en particulier.
avatar
Invité
Invité

Re: Femmes machistes et hommes féministes

le Lun 6 Jan 2014 - 9:12
@Freewheeler a écrit:
Finalement, pour employer un concept philosophique, il me semble que le patriarcat refuse quasiment toute transcendance aux femmes: l'art en particulier.
Si je me rappelle bien ma philo de terminale, oui, c'est exactement ça.
avatar
pierregr
Amazone
Amazone
Messages : 3993
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: Femmes machistes et hommes féministes

le Lun 6 Jan 2014 - 9:26
Trouvé sur le forum des Chiennes de Garde (en 2006)
 
chez les Fons, au Bénin, les hommes font la couture qui est une activité très valorisé et interdite aux femmes, et les femmes sont specialisé dans la poterie, activité très déconsidérée !
avatar
Avalavexavandrava
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 30
Date d'inscription : 30/12/2013

Re: Femmes machistes et hommes féministes

le Lun 6 Jan 2014 - 10:24
Je crois que j'ai été mal comprise.

Je n'ai pas dit que les sujet que j'ai évoqué étaient superficiels - cuisine, mecs, toilette, foyer, potins, tricot, etc etc...- et encore moins que les activités l'étaient......j'ai dit qu'ils étaient récurrents. Ce que je dis aussi c'est que c'est peut-être des activités passionnantes (je les pratique pratiquement toutes) mais souvent le propos est extrêmement léger, normé et enfermant.

Et ces sujets, en étant récurrents, souvent les mêmes, ils sont limitants. Ils s'imposent en étant les sujets "féminins" que dans un groupe de femmes, tu es obligée de suivre la vague.
Socialement, même si tu as la chance d'avoir des copines qui adorent les langues comme toi, le sujet de conversation porte rarement dessus, car trop réservées, pas assez de confiance pour osez prendre la parole même entre nanas,
Les sujets qui demande un débat, et non juste un échange sur les "sujets d'intérieur" sont difficiles...surtout en présence de non initiées qui se sentent exclues, ou même en viennent à te mettre sur un piédestal.
Les hommes, globalement, sont plus curieux, plus enclins à aller de l'avant, à obtenir de nouvelles compétences ou en tout cas à en savoir un peu plus sur un domaine.

La superficialité ne vient pas des sujets abordés, elle vient de la manière dont ça l'est, du manque de curiosité pour les choses totalement inconnues, de la répétition, du manque d'envie "d'aller plus loin", d'explorer, de découvrir.

C'est du à l'éducation. Un petit garçon on lui dira "C'est normal, il a la bougeotte, c'est un garçon" et à la fille "La curiosité est un vilain défaut, reste sage".

Je dis juste que moi, je m'ennuie dans un milieu peu stimulant à la fois techniquement (même sur des activités de filles, qui demandent autant de techniques qu'autre chose) qu'intellectuellement.

Edit :
Et je pense que cette manière féminine d'aborder "nos" activités peut aussi les dévaloriser.
Ça m'est arrivé de brancher 1 mec sur le tricot (bon ça reste l'exception) et ben il était surpris et impressionné des techniques, de la patience, des possibilités de créer.
Tout de suite il m'a posé des questions sur comment je fais pour faire ça, est-ce qu'il est possible de faire ça, pourquoi pas, etc..ça c'est stimulant. Ça te permet de réfléchir un peu, d'aller plus loin dans un domaine...

Je trouve aussi que "nos mondes" sont trop cloisonnés et que sans pour autant que ce soit "mauvais" d'avoir des activités considérées très genrées, on devrait aussi parler de notre monde pour justement en faire une sorte de promotion. Nous faire mieux comprendre et respecter.


Dernière édition par Avalavexavandrava le Lun 6 Jan 2014 - 10:33, édité 1 fois

_________________

Alexandra

"Tout sujet se pose concrètement à travers des projets comme une transcendance; il n'accomplit sa liberté que par son perpétuel dépassement vers d'autres libertés; il n'y a d'autre justification de l'existence présente que son expansion vers un avenir indéfiniment ouvert."
Simone de Beauvoir, Le Deuxième Sexe, Introduction.
avatar
once
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1044
Date d'inscription : 11/07/2013

Re: Femmes machistes et hommes féministes

le Lun 6 Jan 2014 - 10:26
Je plussoie entièrement ton post Alexandra.   

_________________
Les larmes que nous ravalons finissent toujours par emplir nos poumons et nous empêcher de respirer.
--------
Explication des « 'n » que vous avez peut-être aperçu dans mes messages :
http://feminisme.fr-bb.com/t2058-idee-d-une-autre-methode-pour-ecrire-en-feministe#59941
avatar
Invité
Invité

Re: Femmes machistes et hommes féministes

le Lun 6 Jan 2014 - 11:05
Bin je vais faire ma chieuse mais il y a quelques formulations qui me gênent dans ton post Ava, je ne sais pas si c'est moi qui comprends mal ou qui pinaille pour rien mais bon...

La superficialité ne vient pas des sujets abordés, elle vient de la manière dont ça l'est, du manque de curiosité pour les choses totalement inconnues, de la répétition, du manque d'envie "d'aller plus loin", d'explorer, de découvrir.
Je ne pense pas que les femmes "manquent de curiosité", je dirais plutôt qu'elles manquent de confiance en elles (comme tu le sous-entends plus bas d'ailleurs), en fait je crois que ce qui me gêne là-dedans c'est la généralisation. Toi-même tu es curieuse et fouille les sujets. Sur ce forum je pense que les membresses sont des femmes qui se posent des questions et tentent de réfléchir le monde dans lequel elles évoluent. Encore une fois, je ne sais pas ce que tu fais dans la vie, avec quel type de personnes tu traînes, mais perso je connais autant de femmes curieuses que d'hommes, c'est peut-être aussi pour ça que je suis étonnée en te lisant.

Je dis juste que moi, je m'ennuie dans un milieu peu stimulant à la fois techniquement (même sur des activités de filles, qui demandent autant de techniques qu'autre chose) qu'intellectuellement.
Franchement, quand je lis ça, j'ai juste envie de te conseiller de changer d'entourage parce que, vraiment, des femmes stimulantes techniquement et intellectuellement ça existe !

Je trouve aussi que "nos mondes" sont trop cloisonnés et que sans pour autant que ce soit "mauvais" d'avoir des activités considérées très genrées, on devrait aussi parler de notre monde pour justement en faire une sorte de promotion. Nous faire mieux comprendre et respecter.
Entièrement d'accord avec ça.
avatar
once
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1044
Date d'inscription : 11/07/2013

Re: Femmes machistes et hommes féministes

le Lun 6 Jan 2014 - 11:15
Je ne pense pas que les femmes "manquent de curiosité", je dirais plutôt qu'elles manquent de confiance en elles (comme tu le sous-entends plus bas d'ailleurs), en fait je crois que ce qui me gêne là-dedans c'est la généralisation.
Je peux me tromper, mais je pense que ce qu'elle disait dans le passage que tu as cité est à mettre en rapport avec celui-là :
C'est du à l'éducation. Un petit garçon on lui dira "C'est normal, il a la bougeotte, c'est un garçon" et à la fille "La curiosité est un vilain défaut, reste sage".
Je pense qu'effectivement pour certaines femmes à force de manquer de confiance en elles elles peuvent perdre leur curiosité pour les choses "interdites" socialement -- mais je peux me tromper.  Embarassed
Mais comme tu dis, il est clair que cela ne se généralise pas, très heureusement de nombreuses femmes ont gardé leur curiosité même dans les sujets monopolisés par les hommes malgré la pression sociale.   

_________________
Les larmes que nous ravalons finissent toujours par emplir nos poumons et nous empêcher de respirer.
--------
Explication des « 'n » que vous avez peut-être aperçu dans mes messages :
http://feminisme.fr-bb.com/t2058-idee-d-une-autre-methode-pour-ecrire-en-feministe#59941
avatar
Avalavexavandrava
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 30
Date d'inscription : 30/12/2013

Re: Femmes machistes et hommes féministes

le Lun 6 Jan 2014 - 11:16
Oui, désolée. Peut-être que je généralise trop. Et effectivement, peut-être que dans mon entourage j'ai été mal entourée...

Mais j'ai été en internat pendant 4 ans, j'ai été avec deux filles en colocs, j'ai été ensuite dans une école de travail social (oui, où les gens sont sensés réfléchir à des sujets de société justement), je suis dans un milieu de travail...

Je parle des groupes, pas des personnalités. Bien évidemment il y a des femmes / nanas curieuses en individuel.

Mais c'est quelque chose qui se partage très peu dans mon réseau social entre les femmes, et je suis du genre à sortir beaucoup.

C'est un constat bien évidemment personnel. Comme beaucoup de posts ici, basés sur des expériences quotidiennes riches qui ont amené des personnes ici pour parler d'une cause.

Je tiens à préciser que je ne connais personnellement, dans mes amis, contacts...pratiquement aucun(e) féministe.



_________________

Alexandra

"Tout sujet se pose concrètement à travers des projets comme une transcendance; il n'accomplit sa liberté que par son perpétuel dépassement vers d'autres libertés; il n'y a d'autre justification de l'existence présente que son expansion vers un avenir indéfiniment ouvert."
Simone de Beauvoir, Le Deuxième Sexe, Introduction.
avatar
Cyb
Hystérique
Hystérique
Messages : 431
Date d'inscription : 10/09/2013

Re: Femmes machistes et hommes féministes

le Lun 6 Jan 2014 - 11:27
Moi aussi j'ai été comme ça dans ma jeunesse Alex (si je peux me permettre ^^; ?). J'ai eu cette période, du collège à mes 27 ans je dirais, que je qualifierai de "misogyne". Aujourd'hui, voir mes amies parler de fringues, de mecs ne me gêne pas. Après tout, ce sont des sujets comme les autres, et j'ai fini par comprendre que ce qui était noble était forcément masculin. Ce qui est féminin est forcément qualifié de frivole, de futile (en revanche, la presse féminine l'est de mon point de vue).

Au final, il n'y a qu'avec mes amies femmes que je peux parler de féminisme, ou plutôt d'égalité des sexes. Elles aiment le shopping, je ne suis parfois pas une "vraie" fille aux yeux de l'unes d'elles, mais quand j'aborde cette question, elles participent. L'une d'elles me dit que tout ce que je raconte la fait réfléchir. Je pense vraiment qu'il faut arrêter de se dire que les mecs sont moins "superficiels" que nous. Pour ma part, j'ai fait des études dans une branche plutôt masculine et finalement, je les trouvais pas plus profonds que les femmes.

J'ai aussi souffert, professionnellement, en travaillant dans un service de comptabilité rempli de femmes. Je comprends ce sentiment quand tu parles de femmes qui peuvent mettre des batons dans les roues d'autres. C'est un peu ce qui m'est arrivée et je n'étais clairement pas habituée à ce type d'ambiance, aux codes "féminins" aussi. Et finalement, ça m'a fait du tort. Mais je trouve vraiment que tout ça sert complètement le patriarcat et finalement, après réflexion, j'essaie de ne plus être "misogyne". Même si il m'arrive encore de l'être.
avatar
Invité
Invité

Re: Femmes machistes et hommes féministes

le Lun 6 Jan 2014 - 12:41
Ava a écrit:Je tiens à préciser que je ne connais personnellement, dans mes amis, contacts...pratiquement aucun(e) féministe.
Comme le dit plus ou moins Cyb, je pense que quasiment personne ne devient féministe "comme ça", il y a toujours un élément déclencheur, et cet élément ça peut être une amie qui parle de féminisme. Je me suis rendue compte en discutant avec des amies qu'en fait elles avaient des idées carrément féministes, même si elles n'auraient sûrement pas choisi ce mot pour se décrire.

Bref, ceci dit je comprends ce que tu veux dire, disons que c'est parfois énervant de voir certaines femmes se comporter exactement comme le patriarcat l'attend  Rolling Eyes 
@Cyb a écrit:J'ai aussi souffert, professionnellement, en travaillant dans un service de comptabilité rempli de femmes. Je comprends ce sentiment quand tu parles de femmes qui peuvent mettre des batons dans les roues d'autres. C'est un peu ce qui m'est arrivée et je n'étais clairement pas habituée à ce type d'ambiance, aux codes "féminins" aussi. Et finalement, ça m'a fait du tort. Mais je trouve vraiment que tout ça sert complètement le patriarcat et finalement, après réflexion, j'essaie de ne plus être "misogyne". Même si il m'arrive encore de l'être.
Je crois qu'on vit toutes plus ou moins cette dualité : on veut créer plus de sororité pour justement sortir de la logique patriarcale, en même temps y'a des personnes qui sont vraiment décourageantes ! (moi aussi j'ai eu ma période "misogyne", maintenant je vais plus spontanément vers les femmes dans un groupe, moins vers les hommes, et même si je trouve une femme inintéressante j'essaye de ne pas la juger)
avatar
Cyb
Hystérique
Hystérique
Messages : 431
Date d'inscription : 10/09/2013

Re: Femmes machistes et hommes féministes

le Lun 6 Jan 2014 - 13:03
En fait, même aujourd'hui, à part cette expérience, je n'ai travaillé qu'avec des hommes. Dans ces conditions, un service rempli de femmes très "dans la norme" (avec des clichés comme les potins, les ongles, les soldes, la coiffure), j'ai eu du mal à m'intégrer. Et il y a aussi le fait que je n'ai aucune "culture féminine" comme on dirait, pas les sujets à proprement parler, mais je dirais les "codes" le côté "bisou" à toutes les phrases ou les compliments genre "t'es trop belle aujourd'hui". Tous les hommes en mission dans ce service trouvait les personnes "charmantes", super "gentilles". Mais avec moi, ça n'a pas été le cas (et ce fut une raison d'un chômage par la suite). Je pense qu'être une femme "différente" est difficile. Ca m'a aussi renforcée dans ma misogynie. Je ne sais toujours pas comment agir face à un groupe de femmes "dans la norme". Avec des amies ce n'est pas pareil. C'est vrai, Loupita, qu'il est toujours énervant de voir des femmes se "complaire" dans cette vision patriarcale de la femme. J'ai une amie ainsi, mais en même temps, elle en souffre beaucoup et j'essaie de l'amener à se "libérer" un peu plus de ce modèle. Cette amie pour qui je ne suis pas "une vraie fille".
Contenu sponsorisé

Re: Femmes machistes et hommes féministes

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum