Derniers sujets
Comment réagir face à l'antiféminisme ?Hier à 19:54IridaceaSéjour en FranceDim 15 Oct 2017 - 13:10IridaceaBonsoirSam 14 Oct 2017 - 17:18Tortuechanson : VII capturées de bonne heureSam 14 Oct 2017 - 17:12ObraBonjour à tout-e-s!!Jeu 12 Oct 2017 - 15:27AraignéeBonsoir tout le monde !Jeu 12 Oct 2017 - 15:03michekhenAppel à témoignages : une étude sociologique sur la bisexualité Mar 10 Oct 2017 - 18:25Ceridwen0813Témoignage des hommes féministes ou proMer 4 Oct 2017 - 20:46Lycane[Podcast] Les couilles sur la tableMer 4 Oct 2017 - 18:36LindaPBonjour!Mar 3 Oct 2017 - 21:46LycaneBonsoir à toutes !!Lun 2 Oct 2017 - 18:32GracycrazyBien le bonjour !Ven 29 Sep 2017 - 9:16ValTocTocLe Dom Juan et la salope : pourquoi cette différence de traitement ? (Je sais pas si on l'on déjà posé celle là °^°)Ven 29 Sep 2017 - 7:17DihyaNouveau débat public sur la PMAVen 29 Sep 2017 - 7:15DihyaVidéos et films féministesVen 29 Sep 2017 - 7:01DihyaC'est quoi le Masculinisme?Ven 29 Sep 2017 - 6:48Dihyaliens pour accueil ne fonctionne pas? Dim 24 Sep 2017 - 17:04michekhenThe man-woman warsVen 22 Sep 2017 - 7:05ReikoHoi tout le monde! >u</Jeu 21 Sep 2017 - 19:01Appoline[Article] Grossesse : au moins 7 bonnes raisons (scientifiquement prouvées) de ne pas s'inquiéterJeu 21 Sep 2017 - 16:24IridaceaBonjourJeu 21 Sep 2017 - 11:52TortueBla.Dim 17 Sep 2017 - 17:53AëlloonChansons féministesDim 17 Sep 2017 - 6:54AëlloonSauvons la Bibliothèque Marguerite Durand ! Ven 15 Sep 2017 - 19:53DihyaImpact des violences sexuelles sur la santé des femmesVen 15 Sep 2017 - 19:39DihyaBonsoirJeu 14 Sep 2017 - 17:11IridaceaSurvivante vs. victime (agression sexuelle)Mar 12 Sep 2017 - 10:451977"non-binaire" c'est quoi ?Dim 10 Sep 2017 - 15:04TortueC'est quoi "être une femme" ?Ven 8 Sep 2017 - 12:28mïelitie[Ressources] La transphobieVen 8 Sep 2017 - 10:32HopeyPrésentation Sychriscar :)Ven 8 Sep 2017 - 3:09AraignéePeggy SastreVen 8 Sep 2017 - 1:11Araignée

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Tirésias
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 24
Date d'inscription : 07/10/2013

Une éducation masculine.

le Jeu 10 Oct 2013 - 10:05
Pour répondre à la suggestion d'Arrakis, quelques anecdotes perso.

D'après ce que m'a raconté ma mère, quand j'étais bébé, j'avais de beaux cheveux bouclés que ma mère avait laissé pousser. On me prenait souvent pour un bébé fille. Pendant une période où j'avais été confié à ma grand-mère, celle-ci décida toute seule de me faire couper les cheveux pour que je fasse plus garçon. Il paraît que ma mère en avait été fortement contrariée. A posteriori, je ressens cela comme une violence à mon encontre.

Je devais avoir 6 ou 7 ans. Une bande de garçons un peu plus âgés que moi m'avait attrapé, allongé par terre, déculotté et s'étaient livré à des attouchements sur mon sexe en me disant qu'ils voulaient savoir si j'en avais un gros et si je pouvais bander...

A l'école, je pleurais facilement quand je n'arrivais pas à faire un contrôle. J'en avais honte parce qu' on considérait que ce n'était pas digne d'un garçon.

J'avais une dizaine d'années. Il y avait des invités à la maison. Ils étaient venus avec leurs enfants et, ô bonheur, c'étaient des filles à peu près du même âge que moi! Nous étions montés à l'étage pour jouer dans la chambre de ma sœur (de un an ma cadette). Je ne sais pas qui eut l'idée de me faire essayer une jupe. Toujours est-il qu'on me met une jupe plissée. Elle me va, paraît-il, à ravir. Il faut absolument que je descende montrer ma nouvelle tenue aux parents. J'ouvre la porte de la salle de séjour. A la réaction de ma mère - «Enlève ça tout de suite! » - je me rends compte que j'ai enfreint un tabou, commis un acte quasi sacrilège. J'en ai longtemps été traumatisé. L'origine de mon travestisme?

Vers 19 ans, auto-stoppeur, sous la contrainte, j'ai dû masturber un automobiliste et me laisser masturber après avoir refusé de lui faire une fellation.
Je précise que j'ai quand même un physique masculin: 1m85 et 85 kgs à l'époque.
J'ai souvent été sollicité par des homosexuels et même un camarade de classe au lycée. Pourtant, je suis à 100 pour 100 hétérosexuel.
avatar
Arrakis
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 1806
Date d'inscription : 29/02/2012

Re: Une éducation masculine.

le Jeu 10 Oct 2013 - 10:22
Merci pour ton témoignage, d'autant qu'il n'a pas forcément été facile à écrire, j'imagine !

Si ce n'est pas trop indiscret (si tu te sens gêné par mes questions à un moment, n'hésite pas à le dire !) :
Est-ce que tu as pu parler de ton vécu -notamment des agressions que tu as subies - avec des proches, des gens de ton entourage,... - ou est-ce un sujet impossible à aborder ?
Est-ce que ta mère - et ton père, même si tu n'en parles pas - a remis en question sa réaction face à la jupe que tu avais mise ?

_________________
gnome-troll-ver des sables - Classe : Hermaphrodite mystique
Dextérité : 1, Perception des trucs utiles : 2, Perception des trucs inutiles : 22
ko
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 2499
Date d'inscription : 31/10/2011

Re: Une éducation masculine.

le Jeu 10 Oct 2013 - 11:18
pale 
tout mon soutien :calin: !
Tirésias
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 24
Date d'inscription : 07/10/2013

Re: Une éducation masculine.

le Jeu 10 Oct 2013 - 11:46
Arrakis a écrit: Merci pour ton témoignage, d'autant qu'il n'a pas forcément été facile à écrire, j'imagine !
Si ce n'est pas trop indiscret (si tu te sens gêné par mes questions à un moment, n'hésite pas à le dire !) :
Sous couvert d'anonymat, c'est moins difficile...

Arrakis a écrit:Est-ce que  tu as pu parler de ton vécu -notamment des agressions que tu as subies - avec des proches, des gens de ton entourage,... - ou est-ce un sujet impossible à aborder ?
Oui, impossible.Sad 

Arrakis a écrit:Est-ce que ta mère - et ton père, même si tu n'en parles pas - a remis en question sa réaction face à la jupe que tu avais mise ?
L'épisode de la jupe est tombé dans le non-dit. Il n'a plus jamais été évoqué par qui que ce soit dans la famille.
Tirésias
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 24
Date d'inscription : 07/10/2013

Re: Une éducation masculine.

le Jeu 10 Oct 2013 - 12:00
ko a écrit:pale 
tout mon soutien :calin: !
Merci.  C'est loin, maintenant. Ça ne m'a pas trop empêché de vivre. Mais j'aurais été plus heureux et plus équilibré si j'avais pu exprimer mon côté féminin librement. Et surtout, j'aurais rendu les autres encore plus heureux.
avatar
Invité
Invité

Re: Une éducation masculine.

le Jeu 10 Oct 2013 - 12:29
Est-ce que tu penses que tes parents, finalement, n'ont pas projeté en toi leur propre vision du fait qu'un garçon se déguise en fille ?
Toi en tant qu'enfant, tu n'avais surement pas sexualisé ce déguisement de la même manière que eux.
Je ne sais pas si c'est le cas des autres personnes du forum, mais je n'ai jamais eu de problème avec des garçons " féminin " dans le sens ou j'ai déjà eu des attirances sexuelles pour eux, et qui se sont soldées tout à fait " normalement ", et au lit j'ai pas trouvé non plus qu'ils étaient bizarres.
Je comprends pas bien pourquoi ça à posé tant de problèmes à tes parents, je pense que l'objectif d'un parent ça devrait être d'aider son enfant à devenir ce dont il a envie (l'enfant), et de l'accompagner si il rencontre des difficultés pour s'affirmer et devenir un être libre.
Je suis vraiment désolée pour toi, j'espère que tu pourras trouver des proches qui t'acceptent comme tu es et ne cherche pas à te changer à tout prix.
Tirésias
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 24
Date d'inscription : 07/10/2013

Re: Une éducation masculine.

le Jeu 10 Oct 2013 - 13:05
shun a écrit:Est-ce que tu penses que tes parents, finalement, n'ont pas projeté en toi leur propre vision du fait qu'un garçon se déguise en fille ?
Oui, certainement. Ils ont cru que j'avais des tendances homosexuelles qu'il fallait vite réprimer.

shun a écrit:Toi en tant qu'enfant, tu n'avais surement pas sexualisé ce déguisement de la même manière que eux.
Je ne me souviens plus exactement. Avant que ma mère ne réagisse, j'étais comblé par ce jeu comme si ces fillettes avaient réveillé la fille qui dormait en moi. J'avais l'impression d'être enfin moi. Ensuite tout s'est compliqué. Cette inclination naturelle s'est peut-être transformée en déviance à caractère fétichiste à cause de l'interdiction sociale.

shun a écrit:
Je suis vraiment désolée pour toi, j'espère que tu pourras trouver des proches qui t'acceptent comme tu es et ne cherche pas à te changer à tout prix.
J'ai un certain âge, des enfants adultes, une situation professionnelle, une façade de respectabilité sociale que je ne veux pas mettre en péril. Je n'ai pas le courage de faire mon coming-out.

Je veux surtout contribuer à montrer la violence qui s'exerce à travers l'assignation de genre dans le formatage éducatif des garçons, puisque j'ai subi celui-là.
avatar
Tiffanny
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 297
Date d'inscription : 14/08/2013

Re: Une éducation masculine.

le Jeu 10 Oct 2013 - 13:11
D'accord les garçons comme les filles sont formatéEs mais ça n'a rien d'équivalent amha, le formatage des filles est socialement plus restrictif. Il n'y a qu'à voir les jouets. Les garçons sont poussés à devenir savants, cosmonautes, aventuriers. Les filles à passer l'aspirateur et torcher les bébés. Les garçons sont poussés à s'exprimer beaucoup et avec assurance, à affirmer leur personnalité, à avoir des activités passionnantes et valorisantes. Les filles à rester douces et réservées, bonnes ménagères, et à n'exister qu'en fonction des hommes qu'il faut à tout prix séduire, de leurs maris et leurs enfants.
ko
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 2499
Date d'inscription : 31/10/2011

Re: Une éducation masculine.

le Jeu 10 Oct 2013 - 13:13
tirésias a écrit:Cette inclination naturelle s'est peut-être transformée en déviance à caractère fétichiste à cause de l'interdiction sociale.
j'ai du mal à comprendre; tu penses actuellement que c'est comme cela, ou tu parles de la façon dont c'est perçu?
Tirésias
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 24
Date d'inscription : 07/10/2013

Re: Une éducation masculine.

le Jeu 10 Oct 2013 - 13:16
Tiffanny a écrit:D'accord les garçons comme les filles sont formatéEs mais ça n'a rien d'équivalent amha, le formatage des filles est socialement plus restrictif. Il n'y a qu'à voir les jouets. Les garçons sont poussés à devenir savants, cosmonautes, aventuriers. Les filles à passer l'aspirateur et torcher les bébés. Les garçons sont poussés à s'exprimer beaucoup et avec assurance, à affirmer leur personnalité, à avoir des activités passionnantes et valorisantes. Les filles à rester douces et réservées, bonnes ménagères, et à n'exister qu'en fonction des hommes qu'il faut à tout prix séduire, de leurs maris et leurs enfants.
Je ne parle que de ce que j'ai vécu. Sinon, je suis entièrement d'accord avec toi. Je veux simplement dire que tout n'est pas merveilleux dans l'éducation des garçons.
Tirésias
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 24
Date d'inscription : 07/10/2013

Re: Une éducation masculine.

le Jeu 10 Oct 2013 - 13:20
ko a écrit:
tirésias a écrit:Cette inclination naturelle s'est peut-être transformée en déviance à caractère fétichiste à cause de l'interdiction sociale.
j'ai du mal à comprendre; tu penses actuellement que c'est comme cela, ou tu parles de la façon dont c'est perçu?
Un peu les deux. C'est un peu confus dans mon esprit. Mon travestisme évolue parce que mon épouse m'autorise le port de certains vêtements. C'est l'interdiction qui pervertit tout, en l'occurrence.
avatar
exno
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1120
Date d'inscription : 24/08/2013
http://lesossurlapeau.canalblog.com

Re: Une éducation masculine.

le Jeu 10 Oct 2013 - 15:16
Tiffanny a écrit:D'accord les garçons comme les filles sont formatéEs mais ça n'a rien d'équivalent amha, le formatage des filles est socialement plus restrictif. Il n'y a qu'à voir les jouets. Les garçons sont poussés à devenir savants, cosmonautes, aventuriers. Les filles à passer l'aspirateur et torcher les bébés. Les garçons sont poussés à s'exprimer beaucoup et avec assurance, à affirmer leur personnalité, à avoir des activités passionnantes et valorisantes. Les filles à rester douces et réservées, bonnes ménagères, et à n'exister qu'en fonction des hommes qu'il faut à tout prix séduire, de leurs maris et leurs enfants.
Je suis un peu choquée par cette intervention. Ce sujet s'appelle "une éducation masculine", donc c'est normal qu'on parle des hommes. Ca me gave royalement les mecs qui viennent mettre leurs souffrances sur le tapis quand on parle de nous, je suis pas sûre que l'opposée soit beaucoup mieux...
avatar
Tiffanny
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 297
Date d'inscription : 14/08/2013

Re: Une éducation masculine.

le Jeu 10 Oct 2013 - 19:16
Je ne voulais pas choquer, mais chaque fois que je lis sur un forum féministe que les situations des hommes et des femmes sont équivalentes je me sens obligée de remettre les pendules à l'heure. Je compatis aux problèmes des hommes mais oui je crois que l'opposé, la situation des femmes, est beaucoup beaucoup pire.
ko
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 2499
Date d'inscription : 31/10/2011

Re: Une éducation masculine.

le Jeu 10 Oct 2013 - 19:18
tiffany a écrit:je lis sur un forum féministe que les situations des hommes et des femmes sont équivalentes
Je n'ai rien lu de tel sur ce fil.
avatar
Invité
Invité

Re: Une éducation masculine.

le Jeu 10 Oct 2013 - 19:35
Moi je crois qu'il faut surtout éviter de trop partir dans une "échelle de souffrance".

Le patriarcat est plus difficile à vivre pour les femmes que pour les hommes, on est bien d'accord.

Par contre si on prends les individus à part entière, un homme peut tout à fait avoir plus souffert du patriarcat que certaines femmes. ça dépends de son vécu et de sa sensibilité et c'est important pour moi de le souligner. C'est un cas particulier mais il existe.

avatar
Invité
Invité

Re: Une éducation masculine.

le Jeu 10 Oct 2013 - 20:02
Je plussoie sur les messages d'exno, de ko et de Meg.
avatar
Invité
Invité

Re: Une éducation masculine.

le Jeu 10 Oct 2013 - 23:21
Je ne trouve pas le rappel de Tiffany mal venu, elle ne nie pas le vécu douloureux rapporté par Thirésias.
Ce dont tu souffre Thirésias c'est de la misogynie contenu dans l'éducation masculine patriarcale que tu as reçu et dans laquelle nous baignons touTEs plus ou moins. Chose que tu n'as pas l'air d'avoir bien identifié ou en tout cas que tu n'exprime pas clairement dans tes messages, d’où je pense la réaction un peu froide de Tiffany et la mienne aussi. La misogynie culturel fait que si un garçon ou un homme adopte une attitude ou une apparence de genre traditionnellement féminin, la société (des garçons et des hommes en très large proportion) se permettent de traiter ce garçon ou cet homme "féminisé" comme les patriarcaux traitent les femmes habituellement. C'est à dire violable et humiliable à loisir. C'est pas "le masculin" qui est brimé et maltraité en toi Thirésias, mais "le féminin". être "féminin", c'est mal pour les hommes comme pour les femmes. être "masculin" c'est bien pour les hommes et c'est mal pour les femmes parce que les femmes restent des femmes dans une culture qui les dévalorise quoi qu'elles fassent. Je met des "" autour des mots "féminin" et "masculin" pour ne pas réécrire à chaque fois "masculin culturel patriarcal" et "féminin culturel patriarcal", car c'est de mon point de vue important de ne pas essentialité ces notions, par exemple le port des vêtements culturellement féminin n'a rien de féminin en soi.

Sinon par rapport aux avantages professionnels, même dans la fonction publique il y en a pour les hommes, dès qu'on monte dans la hiérarchie c'est très flagrant, les femmes disparaissent et c'est pas par magie. Le fait d'être plus écouté, plus pris au sérieux, le fait de moins subir de harcèlement morale et sexuel, le fait de ne pas être constamment ramener à son apparence physique... tout cela dans la mesure où, Thirésias, tu n'as pas une apparence ou des attitudes traditionnellement féminine dans le contexte professionnel.

Hier sur son blog Crêpe Georgette faisait un compte rendu de lecture de "Refuser Refuser d'être un homme : Pour en finir avec la virilité. De John Stoltenberg je pense que ca pourrait t'interesser comme lecture.

En tout cas ce que tu as vécu est indubitablement très difficile et douloureux. J'espère que tu trouvera des réponses à tes questions et surtout de la sororité ici. :calin: 

Tirésias
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 24
Date d'inscription : 07/10/2013

Re: Une éducation masculine.

le Ven 11 Oct 2013 - 0:28
Cixi a écrit: C'est pas "le masculin" qui est brimé et maltraité en toi Thirésias, mais "le féminin". être "féminin", c'est mal pour les hommes comme pour les femmes. être "masculin" c'est bien pour les hommes et c'est mal pour les femmes parce que les femmes restent des femmes dans une culture qui les dévalorise quoi qu'elles fassent.
Oui, tu dis les choses autrement que moi et sans doute plus nettement.

Cixi a écrit:Sinon par rapport aux avantages professionnels, même dans la fonction publique il y en a pour les hommes, dès qu'on monte dans la hiérarchie c'est très flagrant, les femmes disparaissent et c'est pas par magie.
Je ne le nie pas. Je pensais surtout aux différences de salaire entre les hommes et les femmes à travail et diplôme égaux.

Cixi a écrit: Hier sur son blog Crêpe Georgette faisait un compte rendu de lecture de "Refuser Refuser d'être un homme : Pour en finir avec la virilité. De John Stoltenberg je pense que ca pourrait t'interesser comme lecture.
Passionnant, en effet.

Cixi a écrit: En tout cas ce que tu as vécu est indubitablement très difficile et douloureux.
Je crois que je suis loin d'être une exception mais que beaucoup sont dans le déni. Car physiquement, je ne suis pas du tout efféminé. Très sensible, oui.


Cixi a écrit:et surtout de la sororité ici. :calin: 
C'est principalement ce que je recherche: des copines sans plus si affinités. Very Happy
avatar
Tiffanny
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 297
Date d'inscription : 14/08/2013

Re: Une éducation masculine.

le Ven 11 Oct 2013 - 0:53
Je te le redis, Tirésias, loin de moi l'idée de t'agresser, te faire de la peine, tu en as eu suffisamment avec ce vécu douloureux! De mon côté je dois être hypersensible à tout ce qui ressemble même de loin à une relativisation de l'oppression des femmes. Ce que tu n'as pas voulu faire j'en suis totalement persuadée.
Je te comprends, Tirésias, les souffrances, le rejet des trans, ce doit être incroyablement dur à vivre, et je t'assure de toute ma sororité!!!


Dernière édition par Tiffanny le Ven 11 Oct 2013 - 1:46, édité 1 fois
avatar
sandrine
Amazone
Amazone
Messages : 3597
Date d'inscription : 15/09/2012

Re: Une éducation masculine.

le Ven 11 Oct 2013 - 1:39
Moi aussi Tirésias je t'assure de toute ma sororité. :calin: 

_________________
Le pouvoir est maudit, c'est pour cela que je suis anarchiste. (Louise Michel)
Tirésias
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 24
Date d'inscription : 07/10/2013

Re: Une éducation masculine.

le Ven 11 Oct 2013 - 6:32
@ Tiffany et sandrine

Vous me faites chaud au coeur! Very Happy
Contenu sponsorisé

Re: Une éducation masculine.

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum