Derniers sujets
URGENT Réédition : "Notre corps, nous même"Hier à 22:47erulelyaAlpagaHier à 11:27Iridacea#BoycottWebedia et #BalanceTonForumHier à 10:07Klazoo LexisJe veux des Poches!!Hier à 9:47Klazoo LexisIntersectionalité et paradigmes apparentésJeu 23 Nov 2017 - 19:04Black SwanPrésentation de Maerlynn (:Jeu 23 Nov 2017 - 18:17MaerlynnFéminisme culturel vs. féminisme radicalMar 21 Nov 2017 - 13:40Tortuefemmes enceintes versus personnes enceintesMar 21 Nov 2017 - 11:20IridaceaLes talons cornés : "horribles", "intolérables" et "anti-sexy"Dim 19 Nov 2017 - 17:25erulelyaFaut-Il Porter Un Soutien-Gorge ? - Article.Ven 17 Nov 2017 - 20:42Ceridwen0813Luce en lutte : rendre la langue française non sexisteVen 17 Nov 2017 - 12:33erulelyaSalut à tou.te.sVen 17 Nov 2017 - 10:07LuceBizutage en médecine à l'université de caen = Enseignement du sexisme ?Jeu 16 Nov 2017 - 11:31michekhenbonjour tout le mondeLun 13 Nov 2017 - 18:21jojojoBonjour ! Moi, Je.Lun 13 Nov 2017 - 16:18Un Homme[Article] Mélanie Gourarier. « La séduction alpha mâle s’inscrit dans un continuum de pratiques violentes »Lun 13 Nov 2017 - 15:12TortuePeggy SastreSam 11 Nov 2017 - 4:12Klazoo LexisHelloVen 10 Nov 2017 - 11:15IridaceaPedro KazumiMar 7 Nov 2017 - 0:11IridaceaBoujour à vous Dim 5 Nov 2017 - 20:50IridaceaMorg@neDim 5 Nov 2017 - 18:30IridaceaGeorges BouillonDim 5 Nov 2017 - 18:17Iridacea"Free the Nipple"Sam 4 Nov 2017 - 1:18erulelyaOuvrir la voix par Amandine Gay (black feminism)Jeu 2 Nov 2017 - 20:58AëlloonComment réagir face à l'antiféminisme ?Jeu 2 Nov 2017 - 20:25Aëlloon"non-binaire" c'est quoi ?Mer 1 Nov 2017 - 5:13Reikochanson : VII capturées de bonne heureLun 30 Oct 2017 - 12:41shunUn traîtreLun 30 Oct 2017 - 7:43Untraitreliens pour accueil ne fonctionne pas? Dim 29 Oct 2017 - 9:00michekhenPrésentation de RonceRose Sam 28 Oct 2017 - 11:57IridaceaJe suis nouvellauJeu 26 Oct 2017 - 23:44IridaceaJean.Jeu 26 Oct 2017 - 23:42Iridacea

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
takamine
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 111
Date d'inscription : 12/07/2015

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Mer 29 Juil 2015 - 3:30
...


Dernière édition par takamine le Dim 30 Aoû 2015 - 0:36, édité 1 fois
avatar
shun
Hystérique
Hystérique
Messages : 636
Date d'inscription : 10/04/2015

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Mer 29 Juil 2015 - 9:13
Réputation du message : 100% (4 votes)
Je veux pas paraître chiante mais pour moi le commerce des animaux est aussi problématique que le commerce des êtres humains. Quant à la peine de mort ... j'vais même pas relever. La peine de mort n'a jamais fait évoluer les mentalités, et la laisser pratiquer en fermant les yeux ben c'est tout simplement en être complice.

Si nous demandons à être traitée dignement, nous devons absolument appliquer nos propres principes.

Enfin concernant les images, je comprends le but recherché, et il est louable, mais en tant que féministe, on ne peut pas s'empêcher de se demander " ah et c'est quoi un " vrai homme " ? ", rien que cette expression est viriliste.
Même si bon, c'est déjà un pas en avant, ça montre quand même l'étendue des dégâts, même chez les hommes qui partent avec une bonne volonté.
takamine
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 111
Date d'inscription : 12/07/2015

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Mer 29 Juil 2015 - 11:06
...


Dernière édition par takamine le Dim 30 Aoû 2015 - 0:39, édité 1 fois
avatar
shun
Hystérique
Hystérique
Messages : 636
Date d'inscription : 10/04/2015

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Mer 29 Juil 2015 - 11:29
Réputation du message : 100% (2 votes)
Je n'ai jamais dit qu'il fallait être végétarien pour être féministe ... Tu vois un système oppresseur dans le racisme, et aussi dans certaines formes d'athéisme, et je pense que tu as raison. Je vois une oppression dans le spécisme, je ne vois pas en quoi c'est problématique.

Certaines féministes s'occupent de féminisme et d'anti racisme, d'autres de féminisme et de religions, d'autres encore de féminisme et de spécisme et certaines que de féminisme, et je ne vois pas en quoi ça pose un problème.

De plus tu parles de mouton, alors que dans le poste précédent tu parlais de vache. J'en ai marre de ton positionnement religieux en permanence, je m'en fous que tu sois musulmane, c'est clair ? JE M'EN FOUS, pour moi tu es une femme point. Après que tu rencontres des problématiques spécifiques au fait d'être musulmane je le comprends parfaitement, mais arrête de voir des attaques où il y en a pas ! Que ce soit bien clair, je m'en tape que tu bouffes du mouton et pas de porc (tant mieux pour les cochons), ce que je dénonce n'est pas une pratique religieuse, mais bien une oppression spéciste, si tu n'es pas spéciste, tu n'es pas concernée.

Oui le commerce des animaux est une oppression pour les animaux, oui le système spéciste est une oppression qu'il se traduise par un commerce pour manger les animaux, pour vendre leur fourrure, pour faire des aphrodisiaques avec certaines parties de leurs corps, ou des abats jours. C'est un fait point.
Si ça te pose un problème, j'y peux rien. Y a une section qui parle des autres systèmes d'oppression (en plus du thème principal du forum qui est bien évidemment le sexisme).

Je ne définis pas ce qu'est un vrai homme pour la bonne et simple raison que pour moi cette définition n'existe tout simplement pas. Sont des hommes les êtres humains qui se reconnaissent comme tels point. Y a pas de vrai ou de faux. Re-point. Justement insinuer qu'il y a des vrais hommes à forcément pour conséquence qu'il existe de " faux hommes " et c'est bien là que réside toute la problématique.

Je me fous littéralement que tu considères Primo Lévy, ou Condorcet comme de vrais hommes. C'est cette injonction même à être un vrai homme qui est négative, la pancarte aurait été à mon sens plus porteuse si elle n'avait pas comporté la mention " real ".

Après j'ai bien dit aussi que l'intention était louable, mais que le message devait être analysé de manière féministe. Re-point.

Si ça te pose un problème d'avoir une grille de lecture féministe des messages sensément féministes véhiculés par des hommes sur un forum féministe, ben je sais pas inscris toi sur un forum qui n'est pas spécifié féministe.

Quand au fait de militer pour plusieurs causes, il me semble que c'est ce que tu fais non ? Alors pourquoi moi je n'aurais pas le droit de m'exprimer sur les divers systèmes d'oppression ?

Je commence en avoir un peu ras le bol.

Edit : je reviens sur la notion de " vrais hommes " parce que je pense que je ne suis pas allée au bout de ma pensée, et que du coup ce qui me semble évident à moi ne l'est pas forcément pour tout le monde.

Sur les pancartes on lit " les vrais hommes n'achètent pas de femmes ".

Ok. Donc qu'est ce que ça veut dire ? Que seuls les " faux hommes " les achètent ? Que les femmes victimes de la marchandisation des corps sont en fait marchandées par de " faux hommes " ? Que bon d'un côté y a les vrais hommes qui sont respectueux tout bien sous tout rapport et d'un autre coté les " méchants " qui sont des faux hommes ?
Ça veut dire quoi au juste pour les victimes ? Qu'elles sont victimes de fausses agressions ? Que bon si un homme un vrai avait été là, ça ne serait pas arrivé ? Qu'il faut vérifier qu'on est bien en présence que de vrais hommes avant de sortir de chez nous ? De mettre une jupe, ou d'aller boire un verre ?
Ça ressemble à quoi un vrai homme ? Non parce que je suis preneuse hun, si on peut reconnaitre un agresseur potentiel juste en regardant sa gueule ou en l'entendant parler ...
Concrètement ça voudrait dire qu'il existe 2 catégories d'hommes des biens et des pas biens, et que ceux qui sont bien l'ont toujours été, et le resteront pour toujours, et que ceux qui sont mauvais l'ont toujours été et le resteront pour toujours ?

Tu cites des hommes comme étant de vrais hommes. Ok. Quelle est ta définition du vrai homme ?
Un homme qui n'achète pas de femme, est un homme normal. On va pas leur décerner une médaille ni leur filer des cookies pour ça. Un homme qui se comporte normalement, sans être un oppresseur, est un homme qui mérite que je lui dise bonjour, et que je montre respectueuse envers lui. Comme mon chat, comme ma voisine, comme mon copain.

C'est pas devenir un héro que de se comporter normalement. Enfin, voilà je voulais préciser ma pensée, parce que pour moi cette appellation de " vrais hommes " est terriblement problématique en fait.
Et oui je la trouve viriliste dans le contexte patriarcal dans lequel on vit ça sonne un peu comme " nous les vrais hommes on a pas besoin de les acheter, elles viennent toutes seules ".
Et ça, ça me pose problème.

C'est comme définir le vrai féminisme et le faux féminisme, c'est très problématique. Il n'existe pas non plus de vraies femmes et de fausses femmes, seulement des individus qui se reconnaissent comme telles. Et c'est pareil, on nous décerne pas de médaille chaque fois qu'on a pas filé un coup de boule à un mec qui nous a mal parlé.
avatar
Claire G.
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1047
Date d'inscription : 20/10/2013

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Mer 29 Juil 2015 - 14:40
Réputation du message : 100% (2 votes)
@shun a écrit:
De plus tu parles de mouton, alors que dans le poste précédent tu parlais de vache. J'en ai marre de ton positionnement religieux en permanence, je m'en fous que tu sois musulmane, c'est clair ? JE M'EN FOUS, pour moi tu es une femme point. Après que tu rencontres des problématiques spécifiques au fait d'être musulmane je le comprends parfaitement, mais arrête de voir des attaques où il y en a pas !

Concernant le reste de ton post, je suis entièrement d'accord avec toi, mais sur ce point particulier, je pense que le fait que tu ne fasses pas partie d'une population particulièrement opprimée en raison de ses croyances religieuses fait que tu es aveuglée par le privilège en question. Privilège que je partage d'ailleurs avec toi.

Privilège qui consiste à te foutre du fait que takamine soit musulmane. Elle, elle ne le peut pas, tout comme d'autres ne peuvent se foutre du fait qu'elles soient noires, trans, homosexuelles, handicapées, séropositives, etc.. parce que ça leur est rappellé en permanence.

_________________
i am who i am because you are who you are.
avatar
shun
Hystérique
Hystérique
Messages : 636
Date d'inscription : 10/04/2015

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Mer 29 Juil 2015 - 17:36
Réputation du message : 100% (4 votes)
Ce que je veux dire c'est que mon message n'a strictement rien à voir avec le fait qu'elle mange ou pas du mouton. Y avait strictement rien de anti-religieux là dedans.
Et vraiment, je m'en fous qu'elle soit musulmane, ça ne change strictement rien pour moi, elle croit en ce qu'elle veut, pour moi ça ne lui enlève ni ne lui confère aucune valeur spécifique.

Et je vois pas pourquoi il faudrait toujours tout ramener à un point de vue d'appartenance religieuse (ou de non appartenance religieuse), c'est comme si à chaque fin de phrase je précisais que je suis agnostique, ou handicapée, etc ... oui dans certains cas c'est pertinent de le préciser, quand on a un point de vue spécifique par rapport à un sujet précis, par exemple si je parlais de greffe d'organe, oui ça serait pertinent de préciser que je suis en attente de greffe, mais là sur le topique de la pénalisation des clients de la prostitution, sérieusement qu'est-ce qu'on en a à battre ? Rien. Je vois strictement aucun rapport entre les 2.

Encore, on me préciserait en quoi le fait d'être musulmane peut être un facteur déterminant d'une position sur ce sujet, ok, pas de problème, je connais pas le (ou les) point(s) de vue spécifiquement musulman(s) sur la question, et dans ce cas ça m'intéresse.
Mais autrement, je vois pas à quoi ça sert de le préciser à chaque ligne. C'est bon on a capté, elle est musulmane, elle l'oublie pas (ce serait bizarre quand même), et elle mange du mouton (et à priori pas de porc je suppose), oui et la pénalisation des clients ... ? moi je vois pas le rapport avec le mouton.

Mais si y en a que ça amuse de composer avec ce genre de comportement, et je dis ça en tenant compte des autres posts de takamine, pas seulement celui là, ben moi je vais faire comme Iridacéa, je vais aller faire un tour quelques jours histoire de respirer l'air ailleurs que sur le forum.

Et oui des fois, je me fous simplement de ce à quoi " appartiennent " les gens, et j'aimerais aussi que les gens fassent la même chose à mon égard, c'est à dire être considérée comme une personne et non pas par la minorité qui me définit en permanence.

Je suis handi, et je suis très heureuse que sur ce forum on ne me le rappelle pas en permanence. Je ne vais donc pas faire en sorte qu'on vienne me le rappeler systématiquement. Donc je ne vois pas en quoi c'est une oppression de parler à quelqu'un en tant que personne, et justement pas en tant que représentant d'une minorité.

Je considère Takamine comme une femme féministe, ayant des convictions religieuses qui lui sont propres, que je n'ai pas à juger et qui ne me regardent pas, c'est donc en tant que telle que je m'adresse à elle.
Comme à toutes les femmes qui sont sur ce forum d'ailleurs. C'est une question de respect.
avatar
Drärk
Amazone
Amazone
Messages : 3828
Date d'inscription : 01/02/2014

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Mer 29 Juil 2015 - 21:29
S'il n'est pas obligatoire d'être végéta*ien-ne pour être (pro)féministe, faire le lien entre la marchandisation des femmes et celle des animaux est légitime. Elle est même, à mon humble avis, essentielle. J'ai cependant conscience qu'en étant spéciste, il paraît peu évident d'avoir cette réflexion (je suis née dans une société spéciste, je l'ai donc été et pendant un bon bout de temps, de gré ou de force importe peu sur les conséquences).
Je ne suis pas du genre à penser que les féministes doivent être antispécistes, cependant l'entourage dans lequel j'évolue comporte beaucoup de personnes au moins végétariennes ou végéfriendly et évidemment des personnes véganes, y compris chez les féministes que je connais. De fait, je me suis habituée à embrasser une analyse qui mêle féminisme, antispécisme, écologie (dénonciation de l'écocide, là encore œuvre des mâles), les religions, l'antiracisme ect.

Devrais-je l'exiger ? Avant d'enfin me décider à ne plus écouter mon entourage spéciste, j'aurais répondu "non", mais quand je vois comment je tacle les hommes (et les femmes) végé*/véganes qui ont un comportement ou une analyse sexiste/misogyne, je sais que cette exigence est légitime. Je ne supporte pas un mâle végane qui se pense déconstruit parce qu'il mange végétal alors qu'il traite les femmes comme des objets, logiquement je devrais faire pareil avec les spécistes (e fait je sais que je finirai par la faire, ce qui accentuera mon côté sorcière misandre sectaire whatever).

Dans la symbolique virile, les hommes chassent et sont prioritaires sur les "meilleures" pièces de viande ; on laissera les parties les moins riches et bonnes aux femmes et aux enfants (et les filles seront moins servies que les garçons), cf. Françoise Héritier dans La Valence différentielle des sexes 9:05 lien vers youtube.
Ce exemple qui semble d'un autre âge est toujours existant.
Ils versent le sang chaud de l'animal en le tuant, les femmes vident les cadavres du sang figé et donc symboliquement froid (elles se tapent le sale travail, et pour avoir déjà dépecé une épaule de sanglier, je peux témoigner que c'est tout sauf une partie de plaisir et qu'il faut soit s'accrocher et oublier ce qu'on soit agir en femme socialement intégrée qui n'a pas conscience du poids symbolique de la tâche). Le fait que l'on assiste à une augmentation de chasseuse en France (en métropole pour ce que j'en sais du moins), j'y vois davantage un nivellement par le bas qu'il avancée anti-sexiste (et je ne sais pas comment elles font pour supporter une ambiance aussi masculine et violente).
Il est intéressant de constater que malgré le fait que les hommes et les femmes participent à l'exploitation de la viande (chasse puis préparation) ce sont les premiers qui auront raison de la quantité ainsi que de la qualité qu'ils considèrent comme un dû (ou qui auront statistiquement plus les moyens d'en acheter).

Les hommes ont donc la main mise sur le corps des femmes et sur le corps des animaux, ces derniers servent de nourriture et de ressources (vêtement, corne, os, laine, soie...). Dernier point, si l'on voit souvent des femmes parées de vêtements contenant de l'animal, ce sont traditionnellement les hommes qui leur achètent (plus fort pouvoir d'achat ajouté au fait que les femmes sont les meilleurs vitrines des hommes quand il s'agit de montrer leurs richesses).

Ils font reproduire les animaux à des fins d'exploitation dans un monde où le végétarisme est un régime tout à fait viable sur le long terme, contrairement au végétalisme qui demande une supplémentation en vitamine B12 (et là encore, il faut retenir que les animaux ont reçu une supplémentation en B12 durant leur croissance car ils n'en produisent pas assez pour pourvoir aux besoins humains).
Ils se reproduisent avec les femmes (ou font reproduire les femmes dans le cadre de la GPA) afin de s'assurer une lignée et de préférence une lignée mâle, à cause de la transmission du nom de famille, traditionnellement paternel. Ils maintiennent une dichotomie entre "la Maman et la Putain" afin de se réserver un vivier de génitrices dont le devoir sera donner (donner et non avoir) des héritiers et un autre de femmes exclusivement destinées à leurs attentes sexuelles, ces dernières étant marginalisées afin qu'elles ne puissent bénéficier du soutien de la société.

L'abolition de la prostitution rejoint le spécisme dans la mesure où les hommes sont également consommateur d'animaux à des fins sexuelles, c'est donc bien au delà du simple clivage du steak et du cri de la carotte.
Pony, femelle orang-outan forcée à se prostituer
Pourquoi des animaux ? Parce qu'après les hommes, viennent les femmes, puis les enfants (les victimes mineures représentent 50% des viols en France chaque année) et enfin les animaux. Dernier recours si l'on peut dire.

Dernier point : Les vrais hommes est une expression viriliste, tout comme parler de vraies femmes est une expression misogyne, les deux sont sexistes. C'est quoi une "Vréfâme" ? Un truc doux, sans poils, passif, silencieux et qui se laisse faire sans broncher. C'est quoi un "Vrémec" ? Soit c'est un homme qui valide toutes les conditions requises lui permettant d'être viril (car la virilité peut se perdre, elle n'est qu'un acquis social, accessible par la présence d'un phallus certes, mais elle doit être prouvée régulièrement face à l'entourage masculin viril), soit c'est un super-héros qui va ramasser des tonnes de cookies parce que c'est un allié trop fort "même qu'il achète pas de femmes". Alors autant le slogan "Real Man don't buy girls" part d'une très bonne attention autant ce n'est pas suffisant, surtout que girl, non, vraiment pas, women merci bien (je précise parce que de mémoire, cette campagne s'adresse aux clients de prostituées majeures, donc women.

Je sais que mon engagement antispéciste est fort parce que je suis animiste (et ils se complètent et se renforcent constamment) et que je considère les animaux comme à égalité avec moi, mais ça c'est clairement une analyse subjective et personnelle.

_________________
Il faut beaucoup aimer les hommes. Beaucoup, beaucoup. Beaucoup les aimer pour les aimer. Sans cela ce n'est pas possible, on ne peut pas les supporter.
M.D.

Si j'écris un propos qui vou-e-s heurte, n'hésitez pas à me mp, je sais que je peux me tromper.


Pas de Justice, pas de Paix.
Administratrice
Admin
Admin
Messages : 506
Date d'inscription : 07/06/2013

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Mer 29 Juil 2015 - 21:34
Réputation du message : 100% (2 votes)
@takamine : tu reçois un avertissement pour ta condescendance
Rappel : trois avertissements = ban

Rappel de la charte :

Les discussions doivent être aussi courtoises que possible. Préférez un mode de communication pacifique à un ton cassant ou méprisant.
Quand vous exprimez une opinion, évitez d'être trop péremptoire et donnez des arguments.
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Mar 25 Aoû 2015 - 12:57
Réputation du message : 100% (3 votes)
Je partage ce témoignage d'une survivante de la prostitution, car ça me parait fort de café :

"Ce matin, j'ai fait une belle rencontre au Congrès international des recherches féministes dans la francophonie...Le cher Thierry Schaffauser, un « travailleur du sexe » blanc et privilégié, mais surtout un militant pro-travail du sexe.
Pour la deuxième partie du colloque sur la pornographie et la prostitution dans lequel Cherry Smiley, une féministe autochtone et abolitionniste et moi , survivante de l'exploitation sexuelle, présentions, des membres du STRASS et de APA QC se sont assis-e-s en première rangée afin de nous intimider et nous déstabiliser. Lors de ma conférence « Rapports de classes, idéologie néolibérale et backlash anti-abolitionniste. La place des survivantes de l’exploitation sexuelle au sein des gauches », ces personnes riaient tout le long et me perturbaient. Pour la période de question, Thierry Schaffauser et une autre femme ont monopolisé la parole et fait leur autopromotion, puis tenté de me faire taire. Lorsque j'essayais de leur répondre, Thierry m'a coupé la parole. Il m'a accusé de faire de la diffamation et a refusé d'écouter les femmes lui demandant de se taire. On a essayé de le faire sortir, mais sans succès. Finalement, nous avons mis fin à la conférence avec une conclusion de Cherry.
C'est assez violent se faire interrompre dans un contexte féministe en tant que survivante/présentatrice par un homme privilégié.
C'est fou que lorsque je me préparais pour ça, je m'attendais à recevoir des attaques pour simplement dénoncer les violences que vivent les survivantes et exposer les stratégies des pro-travail du sexe. C'est terrible d'avoir à se préparer pour cela. Mais je ne m'attendais pas à autant. Je dois avouer que j'avais un peu peur et que j'ai encore peur de ce que ces personnes peuvent me faire ou faire à mes consœurs. Ces personnes souhaitent me réduire au silence et m'insécuriser. C'est de l'antiféminisme. De l'antiféminisme en plein congrès féministe.
Sauf, que je ne vais pas me taire et je continue de lutter malgré tout! "Pro-tds tears"...
Voici un extrait de ma présentation montrant l'ironie de la situation :
« Dans la conjoncture actuelle, marquée par des efforts d’individualisation et d’expansion de l’exploitation sexuelle à des fins commerciales, confronter la rhétorique pro-travail/industrie du sexe en tant que survivante entrave grandement l’ordre et la paix prostitutionnels.
Il faut aussi se rappeler que de nombreuses survivantes et femmes-prostituées abolitionnistes vivent quotidiennement du harcèlement et de la répression de la part des pro-travail du sexe, puis de l’exclusion sociale et politique, car elles s’affichent abolitionnistes.
Nous devons dénoncer les violences prostitutionnelles sans avoir beaucoup de support et de ressources tout en subissant de plein fouet les conséquences de notre militance.
Certaines survivantes et femmes dans l’industrie sont réduites au silence, d’autres doivent abandonner la plupart des lieux de militantisme, car la pression est trop forte.»

Shanie ROY, survivante
avatar
Drärk
Amazone
Amazone
Messages : 3828
Date d'inscription : 01/02/2014

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Mar 25 Aoû 2015 - 14:20
Je ne comprends pas ce qui te paraît fort de café, le comportement de Schaffauser ?

_________________
Il faut beaucoup aimer les hommes. Beaucoup, beaucoup. Beaucoup les aimer pour les aimer. Sans cela ce n'est pas possible, on ne peut pas les supporter.
M.D.

Si j'écris un propos qui vou-e-s heurte, n'hésitez pas à me mp, je sais que je peux me tromper.


Pas de Justice, pas de Paix.
avatar
LuxLisbon
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 304
Date d'inscription : 19/05/2013

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Mar 1 Sep 2015 - 20:40
@Araignée a écrit:
@LuxLisbon a écrit:Pas seulement : l'interdit est aussi quelque chose qu'on peut chercher à braver.
Par ailleurs, mais je crois que j'avais déjà émis cet argument, l'illégalité de la consommation de stupéfiants n'empêche pas les gens d'en consommer, et dans certains milieux, c'est quelque chose de tout-à-fait naturel et dont le caractère illégal semble quasiment oublié.

Rhââ mais arrêtez avec cette comparaison. Oui, la répression de l'usage de drogues augmente le nombre d'usagers, d'overdoses, de contaminations par les virus, etc. Par contre je ne pense pas que ce soit parce que c'est interdit que les gens consomment (l'attrait de l'interdit, pour un truc aussi intime et particulier que l'usage de drogues, j'y crois pas, ou alors dans de rares cas particulier, pas en masse).

Et surtout, surtout, j'avoue que cette comparaison qui tombe presque à chaque fois qu'on parle de pénalisation des clients me fout les boules. Y a rien de comparable entre consommer un produit/objet et consommer une personne. Et y a rien de comparable entre interdire de se faire (éventuellement) violence et interdire de faire (éventuellement) violence à autrui.

Ce serait comme comparer pénalisation du meurtre (d'ailleurs cette interdiction n'empêche pas qu'il y ait des meurtres, on devrait peut-être la lever ?) et pénalisation du suicide...

Mon ton est peut-être un peu agressif, et je m'en excuse, mais j'avoue qu'être sans cesse mise au même rang qu'un gramme d'héro ou un bout de chichon, c'est blessant, ouais.



D'ailleurs si les UD passent outre la pénalisation des drogues, c'est p'têt en partie, aussi, parce qu'on sait que cette répression n'est pas légitime. Je ne vole pas, je ne frappe pas les gens, je suis respectueuse des lois, globalement, et l'attrait de l'interdit, franchement, ça me dit rien du tout. N'empêche qu'ils pourront interdire tant qu'ils veulent de nourrir les pigeons : je trouve ça illégitime, et je nourris les pigeons. Tout comme je tape de l'héro parce que la loi sur les stupéfiants me parait illégitime. Et quand le délit de solidarité existait, je passais outre aussi. Rien à voir avec l'attrait de l'interdit, simplement une morale/éthique personnelle qui ne se contente pas d'obéir aveuglément.
Par contre y a quand même des raisons plus que valables, éthiquement parlant, pour ne pas aller aux putes. Les Suédois sont d'ailleurs nombreux, aujourd'hui, à être OK avec cette loi.

Juste : ce n'est pas parce que je compare des situations qu'elles sont similaires, ou qu'on peut remplacer une chose par une autre.
Je n'ai jamais considéré qu'une femme ou qu'un homme était un produit de consommation. Je voulais simplement souligner que beaucoup de choses sont illégales mais malgré tout pratiquées. Cela ne justifie pas pour autant ces pratiques, c'est certain, mais (et c'est mon avis, simplement) je ne crois pas que rendre la prostitution illégale permettra réellement de changer les mentalités. Mais je ne demande qu'à avoir tort.
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros
Messages : 4537
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Mer 2 Sep 2015 - 3:01
Réputation du message : 100% (1 vote)
OK, merci, ça va mieux en le disant Smile

Il y a une différence majeure, quand même, entre rendre une chose illégale parce qu'elle est illégitime (consommer autrui, détruire sa sexualité, profiter de sa fragilité économique et psychologique pour satisfaire son petit plaisir - sexuel mais aussi sadique - personnel), et rendre une chose illégale alors que cette illégalité n'est pas légitime (interdire de consommer certains produits potentiellement dangereux dans une société où ni l'ivresse, ni la dépendance, ni la prise de risques graves, ni la consommation de produits dangereux ne sont interdites)...

D'autre part, il ne s'agit pas de "rendre la prostitution illégale" mais de rendre le recours à la prostitution illégal (pour les clients donc, pas pour les prostitué-e-s, qui n'ont effectivement pas besoin de ça en plus !). Je sais que tu le sais, mais les mots qu'on utilise sont importants.

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
Tortue
Hystérique
Hystérique
Messages : 433
Date d'inscription : 28/06/2015

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Mer 2 Sep 2015 - 20:35
HS antispécisme féministe:

@Drärk a écrit:
S'il n'est pas obligatoire d'être végéta*ien-ne pour être (pro)féministe, faire le lien entre la marchandisation des femmes et celle des animaux est légitime.
Meme chez les animaux il vaut mieu etre un male. Crying or Very sad
Les animaux femelles sont plus exploitées que les males (oeuf, lait et force de reproduction bien sur)
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros
Messages : 4537
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Jeu 3 Sep 2015 - 12:23
HS antispécisme:
Les animaux femelles sont plus exploitées, mais les mâles sont majoritairement tués dès tout petits...

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
LuxLisbon
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 304
Date d'inscription : 19/05/2013

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Ven 4 Sep 2015 - 20:06
@Araignée a écrit:OK, merci, ça va mieux en le disant Smile

Il y a une différence majeure, quand même, entre rendre une chose illégale parce qu'elle est illégitime (consommer autrui, détruire sa sexualité, profiter de sa fragilité économique et psychologique pour satisfaire son petit plaisir - sexuel mais aussi sadique - personnel), et rendre une chose illégale alors que cette illégalité n'est pas légitime (interdire de consommer certains produits potentiellement dangereux dans une société où ni l'ivresse, ni la dépendance, ni la prise de risques graves, ni la consommation de produits dangereux ne sont interdites)...

D'autre part, il ne s'agit pas de "rendre la prostitution illégale" mais de rendre le recours à la prostitution illégal (pour les clients donc, pas pour les prostitué-e-s, qui n'ont effectivement pas besoin de ça en plus !). Je sais que tu le sais, mais les mots qu'on utilise sont importants.

Je te rejoins sur la différence que tu fais sur la légitimité. Ca, c'est important.
Maintenant, je pense qu'on joue un peu sur les mots concernant la prostitution qui n'est pas interdite, mais le recours à la prostitution l'est. Or sans recours à la prostitution... pas de prostitution. Voilà pourquoi je crois que les prostituées en pâtiront en première ligne.
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros
Messages : 4537
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Ven 4 Sep 2015 - 20:13
Réputation du message : 100% (4 votes)
Non, ce n'est pas jouer sur les mots. Entre interdire la tentative de meurtre et interdire d'être victime de tentative de meurtre, ou interdire le viol et interdire d'être victime de viol, etc, il y a une différence fondamentale qui n'est pas un simple "jeu sur les mots".

Avec la LSI, ce sont les prostitué-e-s qu'on place en GAV et qu'on envoie au tribunal (soit-disant pour les pousser à dénoncer leur-s proxénète-s, ce qui n'enlève rien au mépris qu'on leur porte à travers cette loi. Même les femmes battues, on ne les place pas en GAV pour les pousser à dénoncer leur mari violent, et si on faisait ça, tout le monde hurlerait au scandale, et à juste titre !), tandis que les clients restent dans l'impunité totale. Il est temps que ça change.

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
pierregr
Amazone
Amazone
Messages : 3993
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Mar 22 Sep 2015 - 23:26
Une femme qui se présente comme "travailleuse du sexe" a écrit un article sur les clients

Le début

Le Grand Méchant Client
Publié le 20 Septembre 2015
Dans ce monde, il y a deux sortes d'hommes.

L'homme normal, qui est un spécimen plutôt sympathique et bienveillant, et le client de prostituéEs, qui lui est un mix de pauvre type et de sale con qu'il faut détester à tout prix.

Voilà, l'article est fini !

Non, en fait non.

Désolée mais moi je me sens d'humeur à foutre des coups de pieds dans des fourmilières (métaphoriquement, hein, pas pour de vrai parce que pour de vrai, déjà les fourmis ne m'ont rien fait du tout, et en plus ça risque de gratter sévère).

Ceci n'est que mon expérience personnelle parmis tant d'autre mais perso pour fréquenter un peu les deux catégories, j'en suis arrivée à cette conclusion : il n'y a pas grand-chose que les clients font mais que les hommes normaux ne font pas.

Lien vers la copie en cache, pour ne pas faire gonfler le nb de vues de l'article

http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:ozthG47YStUJ:ras-la-chatte.over-blog.com/2015/09/le-grand-mechant-client.html+&cd=1&hl=fr&ct=clnk&gl=be
avatar
Nurja
Déesse/Dieu Suprême
Déesse/Dieu Suprême
Messages : 9215
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Mer 23 Sep 2015 - 6:49
Réputation du message : 100% (2 votes)
Je ne dois pas avoir croisé beaucoup de fois un homme normal dans ma vie (selon sa définition). Le harcèlement, le viol, les commentaires sur le corps des femmes, considérer que parce t'as accepté un verre, t'es obligée d'accepter de coucher... sont des choses tout à fait "normales", généralement répandues chez les hommes que je croise. (en fait, je pourrais reprendre quasi toute la liste, ça va être trop long)

Je crois qu'elle a raison pour une chose : être un prostitueur est quelque chose de banalement normal quand on est un homme (tout comme consommer du porno) et, le moins, c'est de défendre ce droit pour les hommes d'avoir accès à du sexe et à des images de sexe quand on est un homme. Terriblement banal.
Heureusement, de temps en temps, un homme ouvre les yeux et ne participe plus à cette domination/exploitation tout comme de temps en temps un être humain ouvre les yeux et ne particpe plus à l'exploitation des animaux.
MAIS cela ne devrait pas être juste une personne qui change à la fois, c'est la société qui devrait changer pour plus de justice, de respect, d'égalité.

edit : je pense qu'il y a surtout une différence de degré dans le fait de payer une femme pour avoir du sexe. (même si je vomis sur les prostitueurs)
l'article a écrit:il y a peut-être une plus grande proportion de mecs à comportements abusifs dans les clients du travail du sexe
Pour moi, c'est clairement un abus d'utiliser son pouvoir pour avoir du sexe. Et l'argent fait partie du pouvoir.

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
Bayonetta
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 56
Date d'inscription : 21/09/2015

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Mer 23 Sep 2015 - 10:21
Réputation du message : 100% (1 vote)
@Nurja a écrit:Je ne dois pas avoir croisé beaucoup de fois un homme normal dans ma vie (selon sa définition). Le harcèlement, le viol, les commentaires sur le corps des femmes, considérer que parce t'as accepté un verre, t'es obligée d'accepter de coucher... sont des choses tout à fait "normales", généralement répandues chez les hommes que je croise. (en fait, je pourrais reprendre quasi toute la liste, ça va être trop long).

Je ne comprends pas compris cette partie.

Elle dit précisément que les hommes "normaux" et les clients de TdS sont les mêmes…

Ouais. En fait, il semblerait bien que les clients, ils fassent rien de neuf docteur.
avatar
Carol
Hystérique
Hystérique
Messages : 686
Date d'inscription : 31/07/2013

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Mer 23 Sep 2015 - 22:11
L'auteur/e a remanié son texte. Vu sa longueur, je vous le met en spoiler

2eme version:
Le grand méchant client
Publié le 21 Septembre 2015
Dans ce monde, il y a deux sortes d'hommes.

Il y a l'homme normal, et puis il y a le client des prostituéEs.

L'homme normal, tout le monde voit ce que c'est. On en est entouréEs, il y en a plein autours de nous. Ils sont différents les uns des autres, les hommes normaux, mais ils ont ce point commun : ils ne vont pas voir les prostituéEs.

Catégories d'hommes - Vérité générale
Catégories d'hommes - Vérité générale
Mais le client de prostituéEs, par contre, c'est plus flou. Qui est il ? Le monde se demande. On le cherche. Quand on le trouve, parfois, on l'interroge, parfois, on l'épie, comme sur ce tumblr qui reprend des reviews totalement gerbantes de clients qui commentent leurs passes sur des sites spécialisés (et dont je ne vous filerai pas le lien à cause de ÇA que je vous encourage vivement à lire avant d'aller googler)

Soit c'est un immonde macho. Un connard de base qui traite les femmes comme de la merde. Un violeur, un gros dégueulasse avec des fantasmes pervers. Lui, on le méprise. On le hais. Comment même ce genre d'hommes peut-il exister (ben oui, tiens, comment) ?

Ou alors, c'est un pauvre mec pour qui les rapports sexuels sont inaccessibles, parce que trop moche, trop vieux, trop handicapé, bref trop tout ce que la société a tendance a considérer comme imbaisable. Ou alors trop seul, trop délaissé par sa [insérez ici une ou plusieurs femmes de son entourage]. Pour lui, on aura parfois un peu de pitié. Oh le pauvre, « dans son état », comment pourrait-il bien séduire ? On l'excuse, un peu, dans le fond. Un homme privé de sexe, ça doit vraiment être difficile.

Mais dans tous les cas, on n'en a jamais vu, d'ailleurs, on n'en a aucun dans ses amis. Ou alors juste un pote, mais lui bon on comprend bah il venait de se faire larguer et tout, c'était qu'une seule fois, s'pas pareil. Il est pas comme « les autres ».

En fait, le client des prostituéEs, on dirait l'homme invisible. On en a beaucoup entendu parler, mais on l'a jamais vu.

Les clients de prostituéEs, c'est un peu comme les lutins, les fées et les nains de jardin qui deviennent vivant la nuit.
Les clients de prostituéEs, c'est un peu comme les lutins, les fées et les nains de jardin qui deviennent vivant la nuit.
Ce client invisible, ben on l'imagine soit trop viril, soit pas assez. Apparemment, soit il correspond trop aux archétype du mec de base, agressif, qui pense que le sexe lui est dû, pour qui les femmes sont des trophées payants. Un winner, quoi. Un Loup de Wall Street.

Soit il ne correspond pas assez à la définition de « vrai mec », il est timide ou inadapté socialement, il n'arrive pas coucher avec des femmes, c'est une sorte d'homme diminué, sans argent, sans pouvoir, sans force de caractère ou sans succès social, attributs pourtant censés être inclus dans le package « homme ». Un loser, quoi.

----

Alors le procès du client commence.

Monsieur. Pourquoi achetez-vous du sexe ? N'arrivez-vous donc pas à en obtenir gratuitement ?

Quand ils ne sont pas assez virils, des fois, ils s'en sortent. On leur excuse « d'avoir recours » à des prostituéEs. L'avocat de la défense fait bien sont boulot. « Refuser du sexe à mon client, qui est un honnête homme, injustement privé de la tendre et réconfortante compagnie d'un vagin chaud et douillet ! Mon client qui, malgré tous ses efforts pour être gentil, ne parvient pas à obtenir de travail du sexe bénévole en échange… Mais pensez donc à son pauvre pénis rabougri, qui jour après jour, se dessèche, pendant que ses testicules, aussi gonflées que le pis d'une vache laitière, le tiraillent, prêtes à exploser ! ».

On s'attendri. On a parfois pitié, on lui accorde une dérogation. Et parfois, on se dit, NON. Manquer de virilité n'est pas une excuse. Y'avait qu'à être viril. Y'avait qu'à arriver à coucher. Ou gérer ta frustration, toi qui n'as même pas réussi à te sentir homme à travers le regard social, toi qui es obligé de payer des femmes pour compenser.

Tous prêts pour un lynchage collectif?
Tous prêts pour un lynchage collectif?
Et si ils sont virils et que MALGRÉ TOUT ÇA ils vont s'acheter du sexe, alors là, ils sont vraiment coupable. Monsieur. Vous PARVENEZ à obtenir du sexe gratuitement. Alors pourquoi en achetez-vous ?

Pourquoi achetez-vous du sexe, Monsieur ? Vous qui en recevez déjà. Vous qui avez une femme, des enfants, une voiture. Vous qui dirigez cette entreprise. Vous êtes déjà bourrés d'attributs virils (d'attributs tout court, en fait). Vous qui n'avez pas d'excuses, pas de circonstances atténuantes.

Souvent, dans ces cas-là, l'avocat de la défense ne sera pas très bon, mais il se mettra les jurés dans la poche. Hein messieurs. Hoho. Finalement on voudrait tous être un peu comme lui, non ? Et pensez à tout le bon temps qu'il a dû prendre… [clin d’œil de virile complicité masculine]

Ce mec là, on sait qu'il finira toujours un peu par gagner, même si il est jugé coupable.

Doctissimo s'étonne que les clients soient "comme tout le monde". Même des maris, même des papas ! Cela veut-il dire qu'ils sont parmi nous ?
Doctissimo s'étonne que les clients soient "comme tout le monde". Même des maris, même des papas ! Cela veut-il dire qu'ils sont parmi nous ?
Source.


Réunir les clients en 2 catégories ultra stigmatisées, c'est avoir des coupables sur qui taper. C'est eux, ce petit cinquième de la population masculine qui abuse du corps des femmes. C'est eux qui traitent les femmes comme des marchandises.

Alors du coup, on se dit qu'ils devraient être punis, que ça devrait être interdit, d'acheter du travail sexuel avec du vrai argent en vrai billets de banque. Que si on tape sur le Grand Méchant Client, ça permettra d'envoyer ce message clair aux hommes, que non, on n'achète pas le corps des femmes, ni avec de l'argent, ni avec rien. Que d'un coup, si on interdit à aux clients d'acheter les services d'unE prostituéE, d'un coup, ils comprendront que ah, oui, c'est vrai, les femmes c'est pas des objets.

Réunir les clients en 2 catégories ultra stigmatisées, c'est aussi les excuser. Se dire que bah, c'est la vie, c'est comme ça. On pourra rien y changer. Il y aura toujours des frustrés, et il y aura toujours des connards de pervers. Et que bon, bah, yaka laisser faire. Il y a tellement d'hommes en manque de sexe. Plus vieux métier du monde, tout ça. Et puis, chacun fait ce qu'il veut. Même que certaines putes, elles aiment ça.

En fait, stigmatiser les clients, ça permet surtout de se rassurer, se dire que, hé les gars, on a trouvé les mecs sexistes, on a trouvé ceux qui respectent pas les femmes, et c'est surtout pas nous.

---

Au fond, qu'est-ce qu'on reproche de si terrible aux clients ? Des abus, des violences et de l'objectification.

Alors, je n'ai pas rencontré tous les clients du monde. Mais en me basant sur mon expérience personnelle et celle d'autres travailleurSES du sexe, j'ai essayé d'établir une petite listes de comportements récurrents des clients violents ou abusifs.

Allez, rendons cet article interactif, on va s'amuser un peu les amiEs (si si) vous verrez ça va vous occuper votre pause café.

Oui, ho, ça va...
Oui, ho, ça va...
Dans cette liste de comportements plus ou moins abusifs de clients de prostituéEs, veuillez entourer ceux dont EUX SEULS sont les auteurs, et aucune autre catégorie d'hommes :

[attention, cette liste contient des abus et des violences et peut donc être difficile à lire, si vous voulez passer, scrollez jusqu'à voir un chaton]

- te demande ton [vrai] prénom avec insistance, allezzz-euuuuuh comment tu t'appelles mademoiselle sérieux

- ou ton numéro

- « n'est-ce pas que j'ai une bite de cheval / que je baise trop bien / que t'as trop aimé ça avoue »

- « tu reprendras bien un petit verre de vin »

- « et pourquoi pas avec du GHB tant qu'on y est »

- pense que te payer [des trucs] lui donne droit inconditionnels à du temps, de l'attention, des faveurs sexuelles ou affectives – ou le cookie pour être un homme gentil

- essaie de t'emmener dans un endroit plus isolé et plus calme genre un parking loin, « dehors prendre l'air », ou chez lui

- fait des commentaires sur ton corps alors que sérieux t'a rien demandé et ça t'énerve en fait

- veut être le seul mec de ta vie et si t'as pas de copain alors pourquoi tu veux pas hein hein ?

- « sale pute connasse t'es trop moche »

- « allez, s'il te plaît, j'en ai tellement envie... »

- « vas-y, jouis, mais JOUIS putain ! »

- « mais si tu voulais pas, pourquoi t'as pas dit que tu voulais pas sérieux ? »

- « sans la capote steuplé steuplé j'ai rien je te jure » (et sa variante « oups, j'ai enlevé la capote sans le faire exprès zut alors c'est balot, mais en même temps c'est meilleur là non ? »)

- pense que vu que tu as dit oui pour une pipe ben allez tant qu'on y est ça va pas beaucoup te changer de faire le reste

- se demande comment il peut convaincre la femelle de faire un truc où au départ elle a dit non

- éventuellement, va sur des forums spécialisés pour se documenter sur les techniques pour convaincre efficacement (=faire céder, en fait)

- fait semblant de pas avoir vu que t'avais mal / tu te faisais grave chier / tu voudrais que ça s'arrête

- « oh, pardon, j'ai mis mon doigt dans ton cul ! Désolé pas fait exprès. Mais bon tant que j'y suis pourquoi pas rester hein… »

- est persuadé qu'il VERRAIT si tu te forçais, te droguais, avait tes règles, simulais un orgasme (NB : non, vraiment, vous ne voyez rien)

- considère d'une manière ou d'une autre les femmes comme des objets

- harcèle sexuellement

- harcèle tout court

- vole

- tabasse

- viole

- tue

Voilà.
Voilà.
Ouais. En fait, il semblerait bien que les clients, ils fassent rien de neuf docteur.

En gros, le grand méchant client, ils traite les femmes :

- comme des objets sexuels, des corps sur lesquels il a tous les droits,

- comme des objets-trophées, servant à affirmer sa position de vrai homme qui baise ou qui est entouré de femmes,

- comme des objets doudous, des espèces de distributeurs à attention/ à affection/ à reboostages d'égo divers et variés.

C'est à peu près ça, en fait, qu'on reproche au Grand Méchant Client. Et à tous les hommes.

Ah oui. J'ai oublié un truc sur ma liste.

- te paie en échange de services sexuels et/ou affectifs

Sauf que j'avais pas vu ça comme un comportement abusif. Plutôt comme une des raisons POUR aller te fourrer dans des situations où tu risques de subir ces comportements abusifs. Et que moins t'as d'argent, plus tu risques de te retrouver dans une sale situation où tu vas devoir supporter tout le reste.

L'argent, c'est pas la violence, c'est la récompense.

Bonjour, je viens porter plainte parce qu'on m'a payéE.
Bonjour, je viens porter plainte parce qu'on m'a payéE.
On dit qu'en leur achetant des services sexuels, les clients traitent les femmes comme si elles ne valaient rien. Plutôt bizarre comme manière de considérer un rapport marchand, qui justement vaut un montant précis.

Je pense surtout qu'on en veut aux clients de considérer que les femmes ont un prix. Parce qu'ils nous renvoient cette réalité à la gueule. Les femmes SONT traitées comme des objets. Évaluées, utilisées, vues comme des marchandises interchangeables, sans pour autant que des billets ne passent d'une main à une autre.

Mais c'est rassurant, de taper sur les clients. Ça permet de se dire que les 82 % « d'hommes normaux qui n'y vont pas », ils ont compris, eux, que les femmes n'étaient pas des marchandises.

Peut-être qu'il y a une plus grande proportion d'hommes sexistes et violents dans les clients de prostituéEs que dans d'autres groupe d'hommes. Sûrement, même, parce que tant que la société considérera le travail du sexe rémunéré comme une violence, les violences à l'intérieur de celui-ci passeront comme une lettre à la poste (façon de parler). Z'aviez qu'à changer de métier, mademoiselle. Fallait s'y attendre. Vous faire payer, c'est vous faire violer. Vous l'auriez pas un peu cherché, même ?

Ils ont la belle vie, les hommes sexistes, quand ils sont clients de prostituéEs. Pas de conséquences. Pas de problèmes. Et même si ils râlent un peu d'être pénalisés au cas où ils se feraient choper, c'est pas trop grave. Ils iront dans un parking plus isolé, sur internet, ou à l'étranger. C'est pas vraiment eux que ça va faire chier, en fait. Même que les tarifs vont baisser. Y'a pire.

Qui sont les clients ? On aime beaucoup les imaginer trop alpha-males ou trop mauviettes. En gros, des hommes qui ont un problème avec leur virilité. Parce que virilité, on est tous bien d'accord là-dessus, c'est baiser une ou plusieurs femmes. Mais pour payer le droit de fourrer son pénis là où plein d'autres sont déjà passés, il faut vraiment pas être normal. Tordu, même.

Hey, attendez. Ça serait pas nous qu'on serait un petit peu sexistes sur les bords ?

On se demande si le client est un homme normal. Moi je pense plutôt que l'homme normal est un client.

---

Vouloir interdire aux clients d'acheter des services sexuels, c'est voir les choses du côté de l'agresseur. C'est se dire : un homme agresse une femme en la payant pour du sexe. Interdisons-lui de la payer, ou au moins rendons-lui la tâche difficile.

Au lieu de se dire : un homme agresse une femme en la payant pour du sexe. Interdisons-lui de l'agresser, ou au moins rendons-lui la tâche difficile.

Alors qui sont les clients ? Si le sexe est un travail, est-ce que ça ne serait pas un peu nous tous ?

Au resto, on renverse pas tout par terre sous prétexte qu'on a payé et qu'on fait ce qu'on veut. On n'insulte pas le/la serveurEUSE. C'est pas compris dans le prix. C'est pas dans la charte du restaurant.

Alors dans le travail du sexe, il faut respecter le consentement.

Non, le client n'est pas roi. Qu'il ait payé ou non.

Parce que passer des billets de banque d'une main à une autre n'excuse pas un abus, rien n'excuse un abus.

La nouvelle version confirme ce qu'annonce Bayonetta, pour iel, l'homme sain n'existe pas, la seule différence entre un prostituteur et l'homme lambda c'est qu'il donne de l'argent avant de commettre un acte abusif.

_________________
Anciennement connue ici sous le pseudo de Michonne  

Agatha Christa
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 285
Date d'inscription : 09/05/2014

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Jeu 24 Sep 2015 - 22:15
Réputation du message : 100% (1 vote)
@Bayonetta a écrit:
@Nurja a écrit: Elle dit précisément que les hommes "normaux" et les clients de TdS sont les mêmes…
Ouais. En fait, il semblerait bien que les clients, ils fassent rien de neuf docteur.
Ouais, c'est sûr qu'il y a des hommes très violents dont la mentalité doit se rapprocher de celle des putassiers dont ils peuvent simplement faire partie d'ailleurs.
Partir du postulat que la gente masculine se limite à deux sortes d'hommes (normal ou putassier) comme auparavant on considérait qu'il ne pouvait y avoir que deux sortes de femmes (vertueuse ou prostituée)...pour démontrer par des exemples très sélectifs qu'en fait tous les hommes sont pareils donc des putassiers et que toutes les femmes sont (considérées) leurs prostituées .... Humm.

C'est juste glauque pour justifier la perpétuation de l'achat du corps féminin !
avatar
Bayonetta
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 56
Date d'inscription : 21/09/2015

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Ven 25 Sep 2015 - 0:41
J'ai franchement du mal avec la symétrie entre homme "normal" et client de TdS et le trope de la maman et de la putain. En fait, ça n'a rien à voir au niveau de la société, de la perception des femmes et des hommes, de leur dévalorisation éventuelle, etc.

Après, les exemples sont peut-être très sélectifs mais ils n'en sont pas moins réels et courants… Pas si sélectifs que ça finalement du coup. :/
Agatha Christa
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 285
Date d'inscription : 09/05/2014

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Ven 25 Sep 2015 - 20:53
@Bayonetta a écrit:J'ai franchement du mal avec la symétrie entre homme "normal" et client de TdS et le trope de la maman et de la putain. En fait, ça n'a rien à voir au niveau de la société, de la perception des femmes et des hommes, de leur dévalorisation éventuelle, etc.
C'est le fait de résumer la moitié de l'humanité à 2 seuls comportements possibles, homme normal ou putassier (donc homme immoral) qui évoque pour moi l'opposition ancienne Madonne/Prostituée qui a longtemps régi les mentalités.
Quant à ce que la société condamne moins le putassier que le prostitué, d'accord mais c'est un tort !! Et c'est bien ce qui doit changer.   Twisted Evil
@Bayonetta a écrit:Après, les exemples sont peut-être très sélectifs mais ils n'en sont pas moins réels et courants… Pas si sélectifs que ça finalement du coup. :/
La liste des exemples est volontairement sélective afin de donner foi à ce que tous les hommes violents sont pareils : putassiers ou pas et que les femmes avec leur copain sont comme des prostituées. C'est là que cette simplification me semble aberrante et malhonnête.
Quand on lit des témoignages moins orientés pro-prostitution, on s'aperçoit que le fait de "payer" déchaîne davantage de violence et de sentiment d'impunité chez les putassiers violents.
D'ailleurs, je crois que c'est dans ce billet que la prostituée semble dire, de manière obscure ou ironique (?) que le "viol des prostitués n'existe pas"...or c'est totalement faux et connu me semble-t-il, mis à part peut-être des étrangères-gers.
Selon moi l'acronyme TdS et ce qu'il représentent sont à bannir; si on accepte cet euphémisme, de fait on fait abstraction de tous les esclaves sexuels, adultes et enfants, qui forment l'extrême majorité des personnes concernées par cet asservissement particulier. Que l'on nie leur martyr au profit d'une minorité, que l'on occulte que le corps d'une personne ne se monnaie pas c'est déjà ignoble mais en plus cela signifie que bientôt l'on pourra orienter nos filles-fils vers cette "carrière" et même leur faire effectuer dès le collège leur stage en milieu professionnel dans cette branche, travaux pratiques à l'appui !?  Evil or Very Mad
Ucralo
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 351
Date d'inscription : 19/10/2014

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Ven 25 Sep 2015 - 21:37
@Agatha Christa a écrit:La liste des exemples est volontairement sélective afin de donner foi à ce que tous les hommes violents sont pareils : putassiers ou pas et que les femmes avec leur copain sont comme des prostituées. C'est là que cette simplification me semble aberrante et malhonnête.
Quand on lit des témoignages moins orientés pro-prostitution, on s'aperçoit que le fait de "payer" déchaîne davantage de violence et de sentiment d'impunité chez les putassiers violents.
En fait, en lisant attentivement son témoignage, son expérience va bien dans le sens que les clients de prostitués sont en moyenne plus sexistes et violents que les autres hommes.
Cependant, elle attribue à cela une cause un peu... spéciale.
Peut-être qu'il y a une plus grande proportion d'hommes sexistes et violents dans les clients de prostituéEs que dans d'autres groupe d'hommes. Sûrement, même, parce que tant que la société considérera le travail du sexe rémunéré comme une violence, les violences à l'intérieur de celui-ci passeront comme une lettre à la poste (façon de parler).
Il suffit que la société ne considère plus la prostitution comme une violence et, abracadabra, les clients ne seront plus plus violents en moyenne que les autres hommes.
Agatha Christa
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 285
Date d'inscription : 09/05/2014

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Sam 26 Sep 2015 - 14:33
@Ucralo a écrit:En fait, en lisant attentivement son témoignage, son expérience va bien dans le sens que les clients de prostitués sont en moyenne plus sexistes et violents que les autres hommes.
Après nous avoir bassiné que "homme normal et putassier" n'avaient que des points communs, voilà que "peut-être" les putassiers seraient plus violents..." humm! c'est vrai que cette phrase m'avait échappée...
Enfin, ça reste bien glauque comme présentation des choses...à se demander si c'est un vrai témoignage (je ne retourne pas le relire en 2 versions en plus) avec pour but escompté sûrement celui que tu émets, Uraclo, ci-dessous...
@Ucralo a écrit:Il suffit que la société ne considère plus la prostitution comme une violence et, abracadabra, les clients ne seront plus plus violents en moyenne que les autres hommes.
"Ah mais oui ! mais c'est bien sûr..."
Contenu sponsorisé

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum