Derniers sujets
Scum manifesto, Valerie Solanas11.10.18 17:28XB Rose-NoireArticle de France 24 qui relate la participation de la direction à un bizutage05.10.18 23:12Claire G.élections et féminisme25.09.18 17:00michekhenLe 8e Congrès international de recherches féministes dans la francophonie en août 201830.08.18 0:28VénusFéminisme culturel vs. féminisme radical27.08.18 10:44VénusLa ceinture de sécurité, pensée pour et par des hommes ?29.07.18 0:48EspramilSites de rencontres extraconjugaux, club libertins.....Avis?21.07.18 17:46AraignéeFéminisme et antiféminisme29.06.18 15:58Claire G.Vidéos et films féministes18.06.18 10:441977Publication par la blogueuse Antisexisme13.06.18 16:54Claire G.Luce en lutte : rendre la langue française non sexiste13.06.18 11:52LuceTribune sur la soit-disant "liberté d'importuner"11.06.18 23:56NokinheiL’idéologie de la tolérance a pris le contrôle du féminisme et menace de détruire le mouvement07.06.18 0:23AëlloonUn bon collectif queer et matérialiste à me conseiller? 04.05.18 21:40ReikoSexe sans consentement 04.05.18 11:40michekhenSituations de consentement ambigu23.03.18 18:20AraignéeC'est quoi "être une femme" ?17.03.18 9:01Coquelic0tAvortement, les croisés contre-attaquent09.03.18 18:17Claire G.Article sur le mythe de l'instinct maternel (Sarah Blaffer Hrdy)09.03.18 0:09michekhen[Radio] Emissions féministes (ou sujets qui nous concernent)07.03.18 23:38AëlloonMontrer une véritable détermination politique à éradiquer les violences faites aux femmes22.02.18 21:54AëlloonThe man-woman wars récits colorés17.02.18 6:23ReikoCrédit Mutuel Egalité Homme/Femme 201730.01.18 16:38Claire G.La santé pour les filles non-conformes18.01.18 5:04ReikoChercheures sur le lien entre hashtag/digital activism et féminisme05.01.18 3:49Black SwanPétition: " Fermez tous les comptes qui tweetent des menaces de viol envers les femmes ! "16.12.17 22:17IrjaD'où vient l'essentialisme ?11.12.17 15:33TortueListe de qualités essentielles à un petit ami d'une féministe07.12.17 17:35TortueURGENT Réédition : "Notre corps, nous même"07.12.17 0:39AëlloonJe veux des Poches!!06.12.17 22:52Aëlloon

Partagez
Aller en bas
avatar
Araignée
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 4552
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le 04.09.15 20:13
Réputation du message : 100% (4 votes)
Non, ce n'est pas jouer sur les mots. Entre interdire la tentative de meurtre et interdire d'être victime de tentative de meurtre, ou interdire le viol et interdire d'être victime de viol, etc, il y a une différence fondamentale qui n'est pas un simple "jeu sur les mots".

Avec la LSI, ce sont les prostitué-e-s qu'on place en GAV et qu'on envoie au tribunal (soit-disant pour les pousser à dénoncer leur-s proxénète-s, ce qui n'enlève rien au mépris qu'on leur porte à travers cette loi. Même les femmes battues, on ne les place pas en GAV pour les pousser à dénoncer leur mari violent, et si on faisait ça, tout le monde hurlerait au scandale, et à juste titre !), tandis que les clients restent dans l'impunité totale. Il est temps que ça change.

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
pierregr

—
Messages : 3987
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le 22.09.15 23:26
Une femme qui se présente comme "travailleuse du sexe" a écrit un article sur les clients

Le début

Le Grand Méchant Client
Publié le 20 Septembre 2015
Dans ce monde, il y a deux sortes d'hommes.

L'homme normal, qui est un spécimen plutôt sympathique et bienveillant, et le client de prostituéEs, qui lui est un mix de pauvre type et de sale con qu'il faut détester à tout prix.

Voilà, l'article est fini !

Non, en fait non.

Désolée mais moi je me sens d'humeur à foutre des coups de pieds dans des fourmilières (métaphoriquement, hein, pas pour de vrai parce que pour de vrai, déjà les fourmis ne m'ont rien fait du tout, et en plus ça risque de gratter sévère).

Ceci n'est que mon expérience personnelle parmis tant d'autre mais perso pour fréquenter un peu les deux catégories, j'en suis arrivée à cette conclusion : il n'y a pas grand-chose que les clients font mais que les hommes normaux ne font pas.

Lien vers la copie en cache, pour ne pas faire gonfler le nb de vues de l'article

http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:ozthG47YStUJ:ras-la-chatte.over-blog.com/2015/09/le-grand-mechant-client.html+&cd=1&hl=fr&ct=clnk&gl=be
avatar
Nurja
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 9209
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le 23.09.15 6:49
Réputation du message : 100% (2 votes)
Je ne dois pas avoir croisé beaucoup de fois un homme normal dans ma vie (selon sa définition). Le harcèlement, le viol, les commentaires sur le corps des femmes, considérer que parce t'as accepté un verre, t'es obligée d'accepter de coucher... sont des choses tout à fait "normales", généralement répandues chez les hommes que je croise. (en fait, je pourrais reprendre quasi toute la liste, ça va être trop long)

Je crois qu'elle a raison pour une chose : être un prostitueur est quelque chose de banalement normal quand on est un homme (tout comme consommer du porno) et, le moins, c'est de défendre ce droit pour les hommes d'avoir accès à du sexe et à des images de sexe quand on est un homme. Terriblement banal.
Heureusement, de temps en temps, un homme ouvre les yeux et ne participe plus à cette domination/exploitation tout comme de temps en temps un être humain ouvre les yeux et ne particpe plus à l'exploitation des animaux.
MAIS cela ne devrait pas être juste une personne qui change à la fois, c'est la société qui devrait changer pour plus de justice, de respect, d'égalité.

edit : je pense qu'il y a surtout une différence de degré dans le fait de payer une femme pour avoir du sexe. (même si je vomis sur les prostitueurs)
l'article a écrit:il y a peut-être une plus grande proportion de mecs à comportements abusifs dans les clients du travail du sexe
Pour moi, c'est clairement un abus d'utiliser son pouvoir pour avoir du sexe. Et l'argent fait partie du pouvoir.

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
Bayonetta
Bleu⋅e
Bleu⋅e
Messages : 56
Date d'inscription : 21/09/2015

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le 23.09.15 10:21
Réputation du message : 100% (1 vote)
@Nurja a écrit:Je ne dois pas avoir croisé beaucoup de fois un homme normal dans ma vie (selon sa définition). Le harcèlement, le viol, les commentaires sur le corps des femmes, considérer que parce t'as accepté un verre, t'es obligée d'accepter de coucher... sont des choses tout à fait "normales", généralement répandues chez les hommes que je croise. (en fait, je pourrais reprendre quasi toute la liste, ça va être trop long).

Je ne comprends pas compris cette partie.

Elle dit précisément que les hommes "normaux" et les clients de TdS sont les mêmes…

Ouais. En fait, il semblerait bien que les clients, ils fassent rien de neuf docteur.
avatar
Carol
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 686
Date d'inscription : 31/07/2013

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le 23.09.15 22:11
L'auteur/e a remanié son texte. Vu sa longueur, je vous le met en spoiler

2eme version:
Le grand méchant client
Publié le 21 Septembre 2015
Dans ce monde, il y a deux sortes d'hommes.

Il y a l'homme normal, et puis il y a le client des prostituéEs.

L'homme normal, tout le monde voit ce que c'est. On en est entouréEs, il y en a plein autours de nous. Ils sont différents les uns des autres, les hommes normaux, mais ils ont ce point commun : ils ne vont pas voir les prostituéEs.

Catégories d'hommes - Vérité générale
Catégories d'hommes - Vérité générale
Mais le client de prostituéEs, par contre, c'est plus flou. Qui est il ? Le monde se demande. On le cherche. Quand on le trouve, parfois, on l'interroge, parfois, on l'épie, comme sur ce tumblr qui reprend des reviews totalement gerbantes de clients qui commentent leurs passes sur des sites spécialisés (et dont je ne vous filerai pas le lien à cause de ÇA que je vous encourage vivement à lire avant d'aller googler)

Soit c'est un immonde macho. Un connard de base qui traite les femmes comme de la merde. Un violeur, un gros dégueulasse avec des fantasmes pervers. Lui, on le méprise. On le hais. Comment même ce genre d'hommes peut-il exister (ben oui, tiens, comment) ?

Ou alors, c'est un pauvre mec pour qui les rapports sexuels sont inaccessibles, parce que trop moche, trop vieux, trop handicapé, bref trop tout ce que la société a tendance a considérer comme imbaisable. Ou alors trop seul, trop délaissé par sa [insérez ici une ou plusieurs femmes de son entourage]. Pour lui, on aura parfois un peu de pitié. Oh le pauvre, « dans son état », comment pourrait-il bien séduire ? On l'excuse, un peu, dans le fond. Un homme privé de sexe, ça doit vraiment être difficile.

Mais dans tous les cas, on n'en a jamais vu, d'ailleurs, on n'en a aucun dans ses amis. Ou alors juste un pote, mais lui bon on comprend bah il venait de se faire larguer et tout, c'était qu'une seule fois, s'pas pareil. Il est pas comme « les autres ».

En fait, le client des prostituéEs, on dirait l'homme invisible. On en a beaucoup entendu parler, mais on l'a jamais vu.

Les clients de prostituéEs, c'est un peu comme les lutins, les fées et les nains de jardin qui deviennent vivant la nuit.
Les clients de prostituéEs, c'est un peu comme les lutins, les fées et les nains de jardin qui deviennent vivant la nuit.
Ce client invisible, ben on l'imagine soit trop viril, soit pas assez. Apparemment, soit il correspond trop aux archétype du mec de base, agressif, qui pense que le sexe lui est dû, pour qui les femmes sont des trophées payants. Un winner, quoi. Un Loup de Wall Street.

Soit il ne correspond pas assez à la définition de « vrai mec », il est timide ou inadapté socialement, il n'arrive pas coucher avec des femmes, c'est une sorte d'homme diminué, sans argent, sans pouvoir, sans force de caractère ou sans succès social, attributs pourtant censés être inclus dans le package « homme ». Un loser, quoi.

----

Alors le procès du client commence.

Monsieur. Pourquoi achetez-vous du sexe ? N'arrivez-vous donc pas à en obtenir gratuitement ?

Quand ils ne sont pas assez virils, des fois, ils s'en sortent. On leur excuse « d'avoir recours » à des prostituéEs. L'avocat de la défense fait bien sont boulot. « Refuser du sexe à mon client, qui est un honnête homme, injustement privé de la tendre et réconfortante compagnie d'un vagin chaud et douillet ! Mon client qui, malgré tous ses efforts pour être gentil, ne parvient pas à obtenir de travail du sexe bénévole en échange… Mais pensez donc à son pauvre pénis rabougri, qui jour après jour, se dessèche, pendant que ses testicules, aussi gonflées que le pis d'une vache laitière, le tiraillent, prêtes à exploser ! ».

On s'attendri. On a parfois pitié, on lui accorde une dérogation. Et parfois, on se dit, NON. Manquer de virilité n'est pas une excuse. Y'avait qu'à être viril. Y'avait qu'à arriver à coucher. Ou gérer ta frustration, toi qui n'as même pas réussi à te sentir homme à travers le regard social, toi qui es obligé de payer des femmes pour compenser.

Tous prêts pour un lynchage collectif?
Tous prêts pour un lynchage collectif?
Et si ils sont virils et que MALGRÉ TOUT ÇA ils vont s'acheter du sexe, alors là, ils sont vraiment coupable. Monsieur. Vous PARVENEZ à obtenir du sexe gratuitement. Alors pourquoi en achetez-vous ?

Pourquoi achetez-vous du sexe, Monsieur ? Vous qui en recevez déjà. Vous qui avez une femme, des enfants, une voiture. Vous qui dirigez cette entreprise. Vous êtes déjà bourrés d'attributs virils (d'attributs tout court, en fait). Vous qui n'avez pas d'excuses, pas de circonstances atténuantes.

Souvent, dans ces cas-là, l'avocat de la défense ne sera pas très bon, mais il se mettra les jurés dans la poche. Hein messieurs. Hoho. Finalement on voudrait tous être un peu comme lui, non ? Et pensez à tout le bon temps qu'il a dû prendre… [clin d’œil de virile complicité masculine]

Ce mec là, on sait qu'il finira toujours un peu par gagner, même si il est jugé coupable.

Doctissimo s'étonne que les clients soient "comme tout le monde". Même des maris, même des papas ! Cela veut-il dire qu'ils sont parmi nous ?
Doctissimo s'étonne que les clients soient "comme tout le monde". Même des maris, même des papas ! Cela veut-il dire qu'ils sont parmi nous ?
Source.


Réunir les clients en 2 catégories ultra stigmatisées, c'est avoir des coupables sur qui taper. C'est eux, ce petit cinquième de la population masculine qui abuse du corps des femmes. C'est eux qui traitent les femmes comme des marchandises.

Alors du coup, on se dit qu'ils devraient être punis, que ça devrait être interdit, d'acheter du travail sexuel avec du vrai argent en vrai billets de banque. Que si on tape sur le Grand Méchant Client, ça permettra d'envoyer ce message clair aux hommes, que non, on n'achète pas le corps des femmes, ni avec de l'argent, ni avec rien. Que d'un coup, si on interdit à aux clients d'acheter les services d'unE prostituéE, d'un coup, ils comprendront que ah, oui, c'est vrai, les femmes c'est pas des objets.

Réunir les clients en 2 catégories ultra stigmatisées, c'est aussi les excuser. Se dire que bah, c'est la vie, c'est comme ça. On pourra rien y changer. Il y aura toujours des frustrés, et il y aura toujours des connards de pervers. Et que bon, bah, yaka laisser faire. Il y a tellement d'hommes en manque de sexe. Plus vieux métier du monde, tout ça. Et puis, chacun fait ce qu'il veut. Même que certaines putes, elles aiment ça.

En fait, stigmatiser les clients, ça permet surtout de se rassurer, se dire que, hé les gars, on a trouvé les mecs sexistes, on a trouvé ceux qui respectent pas les femmes, et c'est surtout pas nous.

---

Au fond, qu'est-ce qu'on reproche de si terrible aux clients ? Des abus, des violences et de l'objectification.

Alors, je n'ai pas rencontré tous les clients du monde. Mais en me basant sur mon expérience personnelle et celle d'autres travailleurSES du sexe, j'ai essayé d'établir une petite listes de comportements récurrents des clients violents ou abusifs.

Allez, rendons cet article interactif, on va s'amuser un peu les amiEs (si si) vous verrez ça va vous occuper votre pause café.

Oui, ho, ça va...
Oui, ho, ça va...
Dans cette liste de comportements plus ou moins abusifs de clients de prostituéEs, veuillez entourer ceux dont EUX SEULS sont les auteurs, et aucune autre catégorie d'hommes :

[attention, cette liste contient des abus et des violences et peut donc être difficile à lire, si vous voulez passer, scrollez jusqu'à voir un chaton]

- te demande ton [vrai] prénom avec insistance, allezzz-euuuuuh comment tu t'appelles mademoiselle sérieux

- ou ton numéro

- « n'est-ce pas que j'ai une bite de cheval / que je baise trop bien / que t'as trop aimé ça avoue »

- « tu reprendras bien un petit verre de vin »

- « et pourquoi pas avec du GHB tant qu'on y est »

- pense que te payer [des trucs] lui donne droit inconditionnels à du temps, de l'attention, des faveurs sexuelles ou affectives – ou le cookie pour être un homme gentil

- essaie de t'emmener dans un endroit plus isolé et plus calme genre un parking loin, « dehors prendre l'air », ou chez lui

- fait des commentaires sur ton corps alors que sérieux t'a rien demandé et ça t'énerve en fait

- veut être le seul mec de ta vie et si t'as pas de copain alors pourquoi tu veux pas hein hein ?

- « sale pute connasse t'es trop moche »

- « allez, s'il te plaît, j'en ai tellement envie... »

- « vas-y, jouis, mais JOUIS putain ! »

- « mais si tu voulais pas, pourquoi t'as pas dit que tu voulais pas sérieux ? »

- « sans la capote steuplé steuplé j'ai rien je te jure » (et sa variante « oups, j'ai enlevé la capote sans le faire exprès zut alors c'est balot, mais en même temps c'est meilleur là non ? »)

- pense que vu que tu as dit oui pour une pipe ben allez tant qu'on y est ça va pas beaucoup te changer de faire le reste

- se demande comment il peut convaincre la femelle de faire un truc où au départ elle a dit non

- éventuellement, va sur des forums spécialisés pour se documenter sur les techniques pour convaincre efficacement (=faire céder, en fait)

- fait semblant de pas avoir vu que t'avais mal / tu te faisais grave chier / tu voudrais que ça s'arrête

- « oh, pardon, j'ai mis mon doigt dans ton cul ! Désolé pas fait exprès. Mais bon tant que j'y suis pourquoi pas rester hein… »

- est persuadé qu'il VERRAIT si tu te forçais, te droguais, avait tes règles, simulais un orgasme (NB : non, vraiment, vous ne voyez rien)

- considère d'une manière ou d'une autre les femmes comme des objets

- harcèle sexuellement

- harcèle tout court

- vole

- tabasse

- viole

- tue

Voilà.
Voilà.
Ouais. En fait, il semblerait bien que les clients, ils fassent rien de neuf docteur.

En gros, le grand méchant client, ils traite les femmes :

- comme des objets sexuels, des corps sur lesquels il a tous les droits,

- comme des objets-trophées, servant à affirmer sa position de vrai homme qui baise ou qui est entouré de femmes,

- comme des objets doudous, des espèces de distributeurs à attention/ à affection/ à reboostages d'égo divers et variés.

C'est à peu près ça, en fait, qu'on reproche au Grand Méchant Client. Et à tous les hommes.

Ah oui. J'ai oublié un truc sur ma liste.

- te paie en échange de services sexuels et/ou affectifs

Sauf que j'avais pas vu ça comme un comportement abusif. Plutôt comme une des raisons POUR aller te fourrer dans des situations où tu risques de subir ces comportements abusifs. Et que moins t'as d'argent, plus tu risques de te retrouver dans une sale situation où tu vas devoir supporter tout le reste.

L'argent, c'est pas la violence, c'est la récompense.

Bonjour, je viens porter plainte parce qu'on m'a payéE.
Bonjour, je viens porter plainte parce qu'on m'a payéE.
On dit qu'en leur achetant des services sexuels, les clients traitent les femmes comme si elles ne valaient rien. Plutôt bizarre comme manière de considérer un rapport marchand, qui justement vaut un montant précis.

Je pense surtout qu'on en veut aux clients de considérer que les femmes ont un prix. Parce qu'ils nous renvoient cette réalité à la gueule. Les femmes SONT traitées comme des objets. Évaluées, utilisées, vues comme des marchandises interchangeables, sans pour autant que des billets ne passent d'une main à une autre.

Mais c'est rassurant, de taper sur les clients. Ça permet de se dire que les 82 % « d'hommes normaux qui n'y vont pas », ils ont compris, eux, que les femmes n'étaient pas des marchandises.

Peut-être qu'il y a une plus grande proportion d'hommes sexistes et violents dans les clients de prostituéEs que dans d'autres groupe d'hommes. Sûrement, même, parce que tant que la société considérera le travail du sexe rémunéré comme une violence, les violences à l'intérieur de celui-ci passeront comme une lettre à la poste (façon de parler). Z'aviez qu'à changer de métier, mademoiselle. Fallait s'y attendre. Vous faire payer, c'est vous faire violer. Vous l'auriez pas un peu cherché, même ?

Ils ont la belle vie, les hommes sexistes, quand ils sont clients de prostituéEs. Pas de conséquences. Pas de problèmes. Et même si ils râlent un peu d'être pénalisés au cas où ils se feraient choper, c'est pas trop grave. Ils iront dans un parking plus isolé, sur internet, ou à l'étranger. C'est pas vraiment eux que ça va faire chier, en fait. Même que les tarifs vont baisser. Y'a pire.

Qui sont les clients ? On aime beaucoup les imaginer trop alpha-males ou trop mauviettes. En gros, des hommes qui ont un problème avec leur virilité. Parce que virilité, on est tous bien d'accord là-dessus, c'est baiser une ou plusieurs femmes. Mais pour payer le droit de fourrer son pénis là où plein d'autres sont déjà passés, il faut vraiment pas être normal. Tordu, même.

Hey, attendez. Ça serait pas nous qu'on serait un petit peu sexistes sur les bords ?

On se demande si le client est un homme normal. Moi je pense plutôt que l'homme normal est un client.

---

Vouloir interdire aux clients d'acheter des services sexuels, c'est voir les choses du côté de l'agresseur. C'est se dire : un homme agresse une femme en la payant pour du sexe. Interdisons-lui de la payer, ou au moins rendons-lui la tâche difficile.

Au lieu de se dire : un homme agresse une femme en la payant pour du sexe. Interdisons-lui de l'agresser, ou au moins rendons-lui la tâche difficile.

Alors qui sont les clients ? Si le sexe est un travail, est-ce que ça ne serait pas un peu nous tous ?

Au resto, on renverse pas tout par terre sous prétexte qu'on a payé et qu'on fait ce qu'on veut. On n'insulte pas le/la serveurEUSE. C'est pas compris dans le prix. C'est pas dans la charte du restaurant.

Alors dans le travail du sexe, il faut respecter le consentement.

Non, le client n'est pas roi. Qu'il ait payé ou non.

Parce que passer des billets de banque d'une main à une autre n'excuse pas un abus, rien n'excuse un abus.

La nouvelle version confirme ce qu'annonce Bayonetta, pour iel, l'homme sain n'existe pas, la seule différence entre un prostituteur et l'homme lambda c'est qu'il donne de l'argent avant de commettre un acte abusif.

_________________
Anciennement connue ici sous le pseudo de Michonne  

Agatha Christa
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 285
Date d'inscription : 09/05/2014

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le 24.09.15 22:15
Réputation du message : 100% (1 vote)
@Bayonetta a écrit:
@Nurja a écrit: Elle dit précisément que les hommes "normaux" et les clients de TdS sont les mêmes…
Ouais. En fait, il semblerait bien que les clients, ils fassent rien de neuf docteur.
Ouais, c'est sûr qu'il y a des hommes très violents dont la mentalité doit se rapprocher de celle des putassiers dont ils peuvent simplement faire partie d'ailleurs.
Partir du postulat que la gente masculine se limite à deux sortes d'hommes (normal ou putassier) comme auparavant on considérait qu'il ne pouvait y avoir que deux sortes de femmes (vertueuse ou prostituée)...pour démontrer par des exemples très sélectifs qu'en fait tous les hommes sont pareils donc des putassiers et que toutes les femmes sont (considérées) leurs prostituées .... Humm.

C'est juste glauque pour justifier la perpétuation de l'achat du corps féminin !
avatar
Bayonetta
Bleu⋅e
Bleu⋅e
Messages : 56
Date d'inscription : 21/09/2015

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le 25.09.15 0:41
J'ai franchement du mal avec la symétrie entre homme "normal" et client de TdS et le trope de la maman et de la putain. En fait, ça n'a rien à voir au niveau de la société, de la perception des femmes et des hommes, de leur dévalorisation éventuelle, etc.

Après, les exemples sont peut-être très sélectifs mais ils n'en sont pas moins réels et courants… Pas si sélectifs que ça finalement du coup. :/
Agatha Christa
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 285
Date d'inscription : 09/05/2014

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le 25.09.15 20:53
@Bayonetta a écrit:J'ai franchement du mal avec la symétrie entre homme "normal" et client de TdS et le trope de la maman et de la putain. En fait, ça n'a rien à voir au niveau de la société, de la perception des femmes et des hommes, de leur dévalorisation éventuelle, etc.
C'est le fait de résumer la moitié de l'humanité à 2 seuls comportements possibles, homme normal ou putassier (donc homme immoral) qui évoque pour moi l'opposition ancienne Madonne/Prostituée qui a longtemps régi les mentalités.
Quant à ce que la société condamne moins le putassier que le prostitué, d'accord mais c'est un tort !! Et c'est bien ce qui doit changer.   Twisted Evil
@Bayonetta a écrit:Après, les exemples sont peut-être très sélectifs mais ils n'en sont pas moins réels et courants… Pas si sélectifs que ça finalement du coup. :/
La liste des exemples est volontairement sélective afin de donner foi à ce que tous les hommes violents sont pareils : putassiers ou pas et que les femmes avec leur copain sont comme des prostituées. C'est là que cette simplification me semble aberrante et malhonnête.
Quand on lit des témoignages moins orientés pro-prostitution, on s'aperçoit que le fait de "payer" déchaîne davantage de violence et de sentiment d'impunité chez les putassiers violents.
D'ailleurs, je crois que c'est dans ce billet que la prostituée semble dire, de manière obscure ou ironique (?) que le "viol des prostitués n'existe pas"...or c'est totalement faux et connu me semble-t-il, mis à part peut-être des étrangères-gers.
Selon moi l'acronyme TdS et ce qu'il représentent sont à bannir; si on accepte cet euphémisme, de fait on fait abstraction de tous les esclaves sexuels, adultes et enfants, qui forment l'extrême majorité des personnes concernées par cet asservissement particulier. Que l'on nie leur martyr au profit d'une minorité, que l'on occulte que le corps d'une personne ne se monnaie pas c'est déjà ignoble mais en plus cela signifie que bientôt l'on pourra orienter nos filles-fils vers cette "carrière" et même leur faire effectuer dès le collège leur stage en milieu professionnel dans cette branche, travaux pratiques à l'appui !?  Evil or Very Mad
Ucralo

—
Messages : 350
Date d'inscription : 19/10/2014

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le 25.09.15 21:37
@Agatha Christa a écrit:La liste des exemples est volontairement sélective afin de donner foi à ce que tous les hommes violents sont pareils : putassiers ou pas et que les femmes avec leur copain sont comme des prostituées. C'est là que cette simplification me semble aberrante et malhonnête.
Quand on lit des témoignages moins orientés pro-prostitution, on s'aperçoit que le fait de "payer" déchaîne davantage de violence et de sentiment d'impunité chez les putassiers violents.
En fait, en lisant attentivement son témoignage, son expérience va bien dans le sens que les clients de prostitués sont en moyenne plus sexistes et violents que les autres hommes.
Cependant, elle attribue à cela une cause un peu... spéciale.
Peut-être qu'il y a une plus grande proportion d'hommes sexistes et violents dans les clients de prostituéEs que dans d'autres groupe d'hommes. Sûrement, même, parce que tant que la société considérera le travail du sexe rémunéré comme une violence, les violences à l'intérieur de celui-ci passeront comme une lettre à la poste (façon de parler).
Il suffit que la société ne considère plus la prostitution comme une violence et, abracadabra, les clients ne seront plus plus violents en moyenne que les autres hommes.
Agatha Christa
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 285
Date d'inscription : 09/05/2014

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le 26.09.15 14:33
@Ucralo a écrit:En fait, en lisant attentivement son témoignage, son expérience va bien dans le sens que les clients de prostitués sont en moyenne plus sexistes et violents que les autres hommes.
Après nous avoir bassiné que "homme normal et putassier" n'avaient que des points communs, voilà que "peut-être" les putassiers seraient plus violents..." humm! c'est vrai que cette phrase m'avait échappée...
Enfin, ça reste bien glauque comme présentation des choses...à se demander si c'est un vrai témoignage (je ne retourne pas le relire en 2 versions en plus) avec pour but escompté sûrement celui que tu émets, Uraclo, ci-dessous...
@Ucralo a écrit:Il suffit que la société ne considère plus la prostitution comme une violence et, abracadabra, les clients ne seront plus plus violents en moyenne que les autres hommes.
"Ah mais oui ! mais c'est bien sûr..."
avatar
Bayonetta
Bleu⋅e
Bleu⋅e
Messages : 56
Date d'inscription : 21/09/2015

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le 27.09.15 11:37
Réputation du message : 100% (2 votes)
Le soupçon de mensonge va quand même un peu loin pour moi est pose de sérieux problèmes je trouve. Je ne vois pas pourquoi il serait magiquement acceptable d'accuser une femme de mentir sous l'unique prétexte que son métier nous dégoûte ou que sais-je.
De même, j'ai l'impression que ses propos sont déformés.

@Ucralo a écrit:
Il suffit que la société ne considère plus la prostitution comme une violence et, abracadabra, les clients ne seront plus plus violents en moyenne que les autres hommes.
Où est-ce écrit ? Nulle part l'autrice ne prétend une telle chose.
Elle dit seulement que de réduire le travail du sexe à une violence intrinsèque, les violences vécues par les TdS sont minimisées voire invisibilisées, puisque perçues comme normales dans ce contexte.
Par conséquent, on se retrouve avec des TdS peu soutenues quand il leur arrive quelque chose et qui doivent en plus faire face à du blâme de victime en mode : « T'avais kapa faire ce boulot, tu sais que c'est violent par nature ! »

@Agatha Christa a écrit:C'est le fait de résumer la moitié de l'humanité à 2 seuls comportements possibles, homme normal ou putassier (donc homme immoral) qui évoque pour moi l'opposition ancienne Madonne/Prostituée qui a longtemps régi les mentalités.
Je ne vois franchement pas ce que ça change. Ça revient toujours à mettre sur un pied d'égalité des notions qui ne se rejoignent en rien si l'on ne se contente pas - comme ici- d'une analogie de surface totalement dépolitisée qui ne se contente que de l'aspect moral, donc arbitraire, des choses.
avatar
Araignée
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 4552
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le 03.10.15 20:54
Réputation du message : 100% (1 vote)
@Bayonetta a écrit:Le soupçon de mensonge va quand même un peu loin pour moi est pose de sérieux problèmes je trouve. Je ne vois pas pourquoi il serait magiquement acceptable d'accuser une femme de mentir sous l'unique prétexte que son métier nous dégoûte ou que sais-je.
Là, tout à fait d'accord. Ces accusations de faux témoignages selon que la prostituée qui s'exprime est d'accord avec notre idéologie (règlementariste ou abo), ça me tape sérieusement sur les nerfs.


@Bayonetta a écrit:Elle dit seulement que de réduire le travail du sexe à une violence intrinsèque, les violences vécues par les TdS sont minimisées voire invisibilisées, puisque perçues comme normales dans ce contexte.
Par conséquent, on se retrouve avec des TdS peu soutenues quand il leur arrive quelque chose et qui doivent en plus faire face à du blâme de victime en mode : « T'avais kapa faire ce boulot, tu sais que c'est violent par nature ! »
C'est ce qu'elle dit, oui, mais je ne crois pas du tout que ce soit le cas. Ce n'est pas parce qu'une chose est violente que les violences qui s'ajoutent à cette violence sont minimisées.
Quant au "T'avais kapa faire ce boulot", ce sont les portes-paroles du STRASS qui me l'ont sorti, pas des abolitionnistes. C'était pas "T'avais kapa faire ce boulot, tu sais que c'est violent par nature " mais "T'avais kapa faire ce boulot si tu le vivais comme une violence" (propos qui en soi, est déjà vachement violent). Donc au final, minimiser le fait que la prostitution peut déjà, en elle-même, être une violence, c'est invisibiliser le fait que pour certain-e-s pros, oui, c'est une violence, même si le client ne se comporte pas comme ce que ces personnes appellent un "client abusif" (parce que oui, pour moi, payer pour coucher avec quelqu'un dont on ne sait rien, quelqu'un qui a sans doute besoin de cet argent bien plus qu'envie de sexe, est déjà, en soi, une violence, qui favorise l'avènement d'autres violences).

Ceci dit, effectivement, la classe des hommes n'est pas divisée entre ceux qui vont aux putes et sont violents (même si pour moi, ceux-là sont, en soi, tous violents) et ceux qui n'y vont pas et ne sont pas violents. Disons que la prostitution est un bon moyen pour les hommes violents d'exprimer d'avantage leur violence, en ajoutant aux rapport de domination sexiste un autre rapport de domination, capitaliste celui-ci.

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
1977
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1417
Date d'inscription : 03/11/2012

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le 05.02.16 16:19
"L’Assemblée nationale a de nouveau voté mercredi soir la proposition de loi renforçant la lutte contre la prostitution. Dans le viseur notamment, les clients."
avatar
pierregr

—
Messages : 3987
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le 24.03.16 10:14
Logorrhée masculiniste et pro prostitution d'un "philosophe" pour promouvoir son livre
Lien et copie de l'article en hide pour ne pas qu'il soit indexé par les moteurs de recherche



j'ai rarement vu une telle accumulation de mansplaining et de propagande réactionnaire. Un "philosophe" de près de 70 ans vient nous expliquer ce qu'est la liberté de disposer du corps des femmes et s'insurge contre la misandrie, l'androphobie de la société. Avec une bonne couche de racisme en prime puisque selon lui, le sexisme existe encore mais uniquement chez les gens issus de culture "différente"

On ne saurait s'étonner que de tels migrants ne déposent pas aux frontières de Schengen leur culture sexiste. :arg:


Dernière édition par pierregr le 24.03.16 12:19, édité 1 fois
avatar
Tortue
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 461
Date d'inscription : 28/06/2015

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le 24.03.16 11:57
Ouula j'ai pas tout lu mais il est tres tres lourd ce mec.
Est ce que mettre le lien en hide est suffisant ? Il faut mieux pas l'anonyniser ?

_________________
"Et la seule façon de ne pas oublier la souffrance des autres c'est de commencer par
reconnaître la sienne." C.D
avatar
pierregr

—
Messages : 3987
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le 24.03.16 12:19
@Tortue a écrit:Ouula j'ai pas tout lu mais il est tres tres lourd ce mec.
Est ce que mettre le lien en hide est suffisant ? Il faut mieux pas l'anonyniser ?

comme c'est le site d'un journal et non un blog perso, ça ne change rien d'anonymiser. Pour le dire autrement, les auteur-e-s d'articles sur ces sites ne sont pas informés de la provenance des clics. Mais je vais tout de même rajouter un blankrefer.com

avatar
Zuul

—
Messages : 233
Date d'inscription : 08/05/2015

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le 24.03.16 15:44
C'est de la phallosophie dans sa plus belle abjection.
avatar
Invité
Invité

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le 24.03.16 16:03
Omg, je finirai plus tard, les trois premiers paragraphes sont tout simplement immondes. Il prend les arguments libéralistes, anti-féministes, misogynes et putophobes et en sort une espèce de déclaration du droit à la pute.

Le simple qu'un homme ose parler des femmes prostituées prouve (qu'il devrait la fermer déjà) à quel point la domination masculine bat son plein.
avatar
Araignée
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 4552
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le 24.03.16 19:32
Réputation du message : 100% (1 vote)
vomi Yeurk, le combo racisme, sexisme, accusation de "parler à la place des putes" en faisant exactement la même chose, male tears et paranoïa d'extrême-droite.

Mais où tu vas pécher des horreurs pareilles @pierregr ?

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
Invité
Invité

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le 24.03.16 19:38
Bonne question, je sais pas ce que ça fait pour un pro-fem abo de tomber sur ces diatribes mais moi, ça me fait frémir, ça me révolte.
avatar
pierregr

—
Messages : 3987
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le 24.03.16 21:40
@Araignée a écrit:Mais où tu vas pécher des horreurs pareilles @pierregr ?

C'était en discussion dans un groupe FB abolitionniste et on a touTEs eu la même réaction vomi
avatar
Araignée
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 4552
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le 06.04.16 22:54
Réputation du message : 100% (1 vote)
Loi définitvement votée et adoptée !

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
1977
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1417
Date d'inscription : 03/11/2012

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le 06.04.16 23:09
Y.E.S!

YESSSSSSSSSSSSSS!!!!

Yes!yes!yes!yes!


Je suis tellement émue. Et comme réconfortée un peu dans mes sentiments de rage et d'humiliation.


Dernière édition par 1977 le 07.04.16 16:12, édité 1 fois
avatar
pierregr

—
Messages : 3987
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le 06.04.16 23:48
Le compte twitter de l'Assemblée Nationale en parle : https://twitter.com/AssembleeNat/status/717743953949237248

#DirectAN adoption par l'Assemblée en lecture définitive de la PPL #LoiProstitution
64 députés pour ; 12 contre et 11 se sont abstenus

Je partage votre joie, la plus vieille oppression patriarcale est en voie de disparition et c'est un soulagement pour toutes les femmes.
Ce que j'ignore, c'est la mise en pratique, je lis ceci sur le site d'une députée PS, Catherine Coutelle (c'est moi qui graisse)

Dans le droit fil d’une coopération législative permanente avec les Gouvernements successifs, en particulier avec les ministres et secrétaires d’Etat aux droits des femmes (Najat Vallaud-Belkacem, Marisol Touraine, Pascale Boistard et désormais Laurence Rossignol), nous sommes totalement confiant-e-s sur l’entrée en vigueur des droits et dispositions créés. Connaissant l’engagement du Président de la République, après une promulgation très prochaine, viendra une entrée en application rapide des dispositifs portés par la nouvelle loi.

http://www.catherinecoutelle.fr/lutte-contre-reseaux-renforcee-droits-nouveaux-personnes-prostituees-responsabilite-client-reconnue-6668.html
avatar
pierregr

—
Messages : 3987
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le 07.04.16 10:28
Un GIF sans doute pondu par des gens du Strass, injurieux et caricatural envers les personnes ayant défendu l'abolition

http://giphy.com/gifs/xTiQyxiZrJepTmpmYE
Contenu sponsorisé

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum