Derniers sujets
URGENT Réédition : "Notre corps, nous même"Hier à 22:47erulelyaAlpagaHier à 11:27Iridacea#BoycottWebedia et #BalanceTonForumHier à 10:07Klazoo LexisJe veux des Poches!!Hier à 9:47Klazoo LexisIntersectionalité et paradigmes apparentésJeu 23 Nov 2017 - 19:04Black SwanPrésentation de Maerlynn (:Jeu 23 Nov 2017 - 18:17MaerlynnFéminisme culturel vs. féminisme radicalMar 21 Nov 2017 - 13:40Tortuefemmes enceintes versus personnes enceintesMar 21 Nov 2017 - 11:20IridaceaLes talons cornés : "horribles", "intolérables" et "anti-sexy"Dim 19 Nov 2017 - 17:25erulelyaFaut-Il Porter Un Soutien-Gorge ? - Article.Ven 17 Nov 2017 - 20:42Ceridwen0813Luce en lutte : rendre la langue française non sexisteVen 17 Nov 2017 - 12:33erulelyaSalut à tou.te.sVen 17 Nov 2017 - 10:07LuceBizutage en médecine à l'université de caen = Enseignement du sexisme ?Jeu 16 Nov 2017 - 11:31michekhenbonjour tout le mondeLun 13 Nov 2017 - 18:21jojojoBonjour ! Moi, Je.Lun 13 Nov 2017 - 16:18Un Homme[Article] Mélanie Gourarier. « La séduction alpha mâle s’inscrit dans un continuum de pratiques violentes »Lun 13 Nov 2017 - 15:12TortuePeggy SastreSam 11 Nov 2017 - 4:12Klazoo LexisHelloVen 10 Nov 2017 - 11:15IridaceaPedro KazumiMar 7 Nov 2017 - 0:11IridaceaBoujour à vous Dim 5 Nov 2017 - 20:50IridaceaMorg@neDim 5 Nov 2017 - 18:30IridaceaGeorges BouillonDim 5 Nov 2017 - 18:17Iridacea"Free the Nipple"Sam 4 Nov 2017 - 1:18erulelyaOuvrir la voix par Amandine Gay (black feminism)Jeu 2 Nov 2017 - 20:58AëlloonComment réagir face à l'antiféminisme ?Jeu 2 Nov 2017 - 20:25Aëlloon"non-binaire" c'est quoi ?Mer 1 Nov 2017 - 5:13Reikochanson : VII capturées de bonne heureLun 30 Oct 2017 - 12:41shunUn traîtreLun 30 Oct 2017 - 7:43Untraitreliens pour accueil ne fonctionne pas? Dim 29 Oct 2017 - 9:00michekhenPrésentation de RonceRose Sam 28 Oct 2017 - 11:57IridaceaJe suis nouvellauJeu 26 Oct 2017 - 23:44IridaceaJean.Jeu 26 Oct 2017 - 23:42Iridacea

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
FloZ
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 42
Date d'inscription : 30/07/2013

Pénalisation des clients de la prostitution

le Mer 18 Sep 2013 - 21:45
J'ai besoin de comprendre comment toutes ces asso. peuvent soutenir ce manifeste

http://droitsetprostitution.fr/1/index.php

Entre autre la ligue de l'enseignement (HEEUUU comment dire)

En fait ils soutiennent pas vraiment c'est ça ?
avatar
exno
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1120
Date d'inscription : 24/08/2013
http://lesossurlapeau.canalblog.com

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Mer 18 Sep 2013 - 21:53
Qu'est-ce qui te choque en fait ?

_________________
Attack of the 50ft. feminazi
FloZ
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 42
Date d'inscription : 30/07/2013

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Mer 18 Sep 2013 - 21:56
Le fait de ne pas vouloir pénaliser les clients
avatar
exno
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1120
Date d'inscription : 24/08/2013
http://lesossurlapeau.canalblog.com

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Mer 18 Sep 2013 - 21:59
Bah c'est discutable je pense, perso je saurais pas me positionner là-dessus, mais les arguments avancés me semblent pas complètement incohérents.

_________________
Attack of the 50ft. feminazi
avatar
GloriAnar
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 357
Date d'inscription : 28/08/2013

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Mer 18 Sep 2013 - 22:19
" Considérer que les prostitué-es doivent être traité-es comme des mineur-es sans capacité d’exprimer leur consentement les place dans une catégorie de citoyen-nes à part,..."
"Isolé-es les un-es des autres, les prostitué-es seront davantage exposé-es à des risques de violences, d’exploitation, et à des contaminations au VIH sida et IST. "

C'est pas justement un argument des réglementaristes de dire que les prostituées ont fait le choix de leur activité? Parce que si elles étaient obligées de le faire pour certaines raisons, y compris l'argent, ce serait du viol. Si elles ne risquent pas de crever de faim en arrêtant la prostitution, le fait de devoir prendre des précautions pour que leurs clients ne soient pas chopés par la police ne pose pas de problème. Si leur activité les met en danger, c'est bien qu'elles n'ont pas le choix d'exercer cette activité.
J'aimerai bien savoir aussi en quoi les risques de violence sont plus élevés si on tapine au bois ou dans une jolie chambre. Idem pour le reste d'ailleurs.
FloZ
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 42
Date d'inscription : 30/07/2013

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Mer 18 Sep 2013 - 22:20
Le coup des clients franchement j'ai du mal. L'idée qu'il y ait des gens qui s'approprient un être humain contre de l'argent, déjà je m'y fait pas.
Que ce ne soit pas un choix pour beaucoup de filles, c'est insupportable.
Que des êtres humains soient maltraités, réduits très souvent à l'état d'esclave pour que des réseaux prostituteurs fassent du fric sur leur dos ça me met hors de moi.
Logiquement pénaliser les clients qui entretiennent ce système me paraît cohérents.
Comme le fait de ne pas pénaliser les êtres humains en question =>nécessité de faire disparaître le délit de racolage.
avatar
exno
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1120
Date d'inscription : 24/08/2013
http://lesossurlapeau.canalblog.com

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Mer 18 Sep 2013 - 22:38
@GloriAnar a écrit:" Considérer que les prostitué-es doivent être traité-es comme des mineur-es sans capacité d’exprimer leur consentement les place dans une catégorie de citoyen-nes à part,..."
"Isolé-es les un-es des autres, les prostitué-es seront davantage exposé-es à des risques de violences, d’exploitation, et à des contaminations au VIH sida et IST. "

C'est pas justement un argument des réglementaristes de dire que les prostituées ont fait le choix de leur activité? Parce que si elles étaient obligées de le faire pour certaines raisons, y compris l'argent, ce serait du viol. Si elles ne risquent pas de crever de faim en arrêtant la prostitution, le fait de devoir prendre des précautions pour que leurs clients ne soient pas chopés par la police ne pose pas de problème. Si leur activité les met en danger, c'est bien qu'elles n'ont pas le choix d'exercer cette activité.
J'aimerai bien savoir aussi en quoi les risques de violence sont plus élevés si on tapine au bois ou dans une jolie chambre. Idem pour le reste d'ailleurs.
C'est limpide Surprised Je suis tout à fait d'accord du coup, j'avais pas vu les choses sous cet angle !
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Mer 18 Sep 2013 - 22:39
Moi aussi, j'ai de plus en plus de mal à comprendre...

Ce n'est absolument pas prouvé qu'elles risquent plus de choses qu'avant (cf : cet article ).

Quand on connaît les graves problèmes de santé (psychiques et physiques) que provoque l'activité prostitutionnelle, ça me paraît fou qu'on hésite encore...

Le jour où les gens adhéreront à l'idée que prostitution = violence, un énorme pas aura été franchi... Mais pas évident dans une culture du viol (où consentir = céder)

@GloriAnar : très bien vu, la contradiction !
avatar
Césarion
Hystérique
Hystérique
Messages : 464
Date d'inscription : 17/09/2013

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Mer 18 Sep 2013 - 22:41
Ce qui m'étonne, c'est qu'on ne prenne pas de mesures pour s'attaquer aux réseaux de pross...

Pour la pénalisation des clients, je suis personnellement très partagé. Disons qu'un truc qui rend ça envisageable, c'est notamment l'effet que ça aurait de détourner les gros réseaux de notre pays. Après, je veux bien croire que cela ait de mauvaises répercutions sur les putes. Puis je ne pense pas que les clients apprendront grand chose par la répression.
FloZ
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 42
Date d'inscription : 30/07/2013

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Mer 18 Sep 2013 - 22:51
Qu'ils apprennent rien franchement je m'en moque.
Moi j'aime bien les choses simples : je pense que la prostitution est une violence qui touche plutôt les femmes ; c'est un commerce illégal entretenu par la demande d'une catégorie d'individus, les clients. Quel est donc l'intérêt de leur faciliter la vie ?
avatar
Invité
Invité

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Mer 18 Sep 2013 - 22:59
Le problème de la pénalisation, c'est peut être que les prostitués seront obligées de se cacher un peu plus. De ce fait, ne seront-elles pas en plus grand danger au final face au client?

Les associations qui leur viennent en aide n'auront-elles pas encore plus de difficultés à les soutenir?
FloZ
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 42
Date d'inscription : 30/07/2013

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Mer 18 Sep 2013 - 23:03
Je n'ai pas le sentiment qu'à l'époque des maisons closes les prostituées étaient moins maltraitées ou moins exploitées que maintenant.
Pourtant le moins qu'on puisse dire c'est qu'elles n'étaient pas cachées.

avatar
exno
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1120
Date d'inscription : 24/08/2013
http://lesossurlapeau.canalblog.com

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Mer 18 Sep 2013 - 23:06
Le truc c'est que dire qu'elles seront encore plus en danger face aux clients c'est admettre que les clients sont dangereux. Or il me semble que la loi se doit d'interdire les comportements potentiellement dangereux, et la justice de les sanctionner. Tous les actes illicites sont commis en cachette, et donc par définition plus difficiles à démasquer. Ca ne justifie pas de les dépénaliser.

_________________
Attack of the 50ft. feminazi
FloZ
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 42
Date d'inscription : 30/07/2013

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Mer 18 Sep 2013 - 23:10
avatar
Invité
Invité

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Mer 18 Sep 2013 - 23:13
Pour avoir lu des articles, la prostitution via le net est devenu très importante. Il me semble, mais je ne connais vraiment pas bien le sujet que les associations d'aide n'arrivent pas à toucher ces personnes.

Avec la pénalisation, je me demande si la prostitution via le net ne va pas s'intensifier, donc être cachée davantage et donc les prostitués risques d'être en plus grand danger au final.

avatar
Césarion
Hystérique
Hystérique
Messages : 464
Date d'inscription : 17/09/2013

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Mer 18 Sep 2013 - 23:33
Ah mais dans le fond, je m'en tape de leur sort hein, qu'on soit clair. Le fait est que, comme beaucoup d'hommes, je pense qu'ils n'ont pas conscience des conséquences de leurs actes. Et je pense que sur le long terme, les éduquer à ce sujet est également un but. Et bien entendu je ne veux pas leur "faciliter" la vie. Après c'est peut-être mon côté bisounours réfléchi, peut-être que parfois un bon coup de pied dans la fourmilière s'impose.

A ce sujet, j'ai regardé le "28 minutes" de Arte à l'instant, on apprend pas grand chose, si ce n'est que l'homme qui intervient est bien entendu insupportable ^^

@exno a écrit:Le truc c'est que dire qu'elles seront encore plus en danger face aux clients c'est admettre que les clients sont dangereux. Or il me semble que la loi se doit d'interdire les comportements potentiellement dangereux, et la justice de les sanctionner. Tous les actes illicites sont commis en cachette, et donc par définition plus difficiles à démasquer. Ca ne justifie pas de les dépénaliser.
Très bon point, je me le suis déjà dit. Pourquoi le STRASS et co ne s'attaquent pas plus aux meurtriers et violeurs premier degré des putes, et seulement à ceux qui leur mettraient le poignard dans les mains ?
avatar
Invité
Invité

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Mer 18 Sep 2013 - 23:58
@exno a écrit:Le truc c'est que dire qu'elles seront encore plus en danger face aux clients c'est admettre que les clients sont dangereux. Or il me semble que la loi se doit d'interdire les comportements potentiellement dangereux, et la justice de les sanctionner. Tous les actes illicites sont commis en cachette, et donc par définition plus difficiles à démasquer. Ca ne justifie pas de les dépénaliser.
Bien sûr que les clients sont potentiellement dangereux et donc les personnes prostituées sont en danger. Maintenant, je ne suis pas persuadé qu'une loi pénalisant les clients permettra une meilleure protection des personnes prostituées et malheureusement, c'est peut être même le contraire. A voir mais je doute........
avatar
pierregr
Amazone
Amazone
Messages : 3993
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Jeu 19 Sep 2013 - 0:10
Charlot, regarde le scoop.it de Lise Bouvet sur la prostitution, c'est plus de 1500 documents dont certains parlent de la Suède où l'abolition est appliquée depuis 1999

http://www.scoop.it/u/fee-ministe
Un article parmi tant d'autres

http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/03/27/prostitution-la-suede-pionniere-de-la-penalisation-des-clients_3148653_3224.html

@Césarion a écrit:A ce sujet, j'ai regardé le "28 minutes" de Arte à l'instant, on apprend pas grand chose, si ce n'est que l'homme qui intervient est bien entendu insupportable ^^
J'ai téléchargé l'émission mais pas encore regardé. Voir ici pour le replay durant 7 jours (il y a 2 parties à l'émission, une sur la prostitution, une autre sur le tueur norvégien)

http://www.arte.tv/guide/fr/049880-002/28-minutes?autoplay=1.


Dernière édition par pierregr le Jeu 19 Sep 2013 - 0:16, édité 1 fois (Raison : Rajout lien émission)
avatar
pierregr
Amazone
Amazone
Messages : 3993
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Jeu 19 Sep 2013 - 10:03
Caubère sur Europe1

Prostitution : "Punir le client ? Une idée liberticide"

Philippe Caubère est peiné que "l’État vienne régenter la vie sexuelle d'une catégorie de la population".

Philippe Caubère, comédien, metteur en scène et client de prostituées.

Ses principales déclarations :

Tout à l'heure, la députée socialiste Maud Olivier va tenter de convaincre de déposer une proposition de loi pour lutter contre la prostitution en France. Il veut permettre de poursuivre les clients. Vous, le client, vous acceptez cette idée ?

"Bien sûr que non ! C'est une idée liberticide, quelque chose que je trouve d'une tristesse infinie ! Que l'Etat, les pouvoirs publics viennent s'occuper de régenter la vie sexuelle d'une catégorie de la population ! C'est comme si on allait punir les hommes qui vont se faire faire des fellations dans le Bois de Vincennes ou Bois de Boulogne, ou qui en font à d'autres... On ne sait pas s'il y échange d'argent ou pas, il y en a très souvent d'ailleurs... C'est comme une loi qui viserait à punir l'homosexualité, ça existe dans certains pays"

L'homosexualité est choisie des deux côtés, la prostitution pas toujours...

"Il est évident que je ne parle pas des réseaux de prostitution, de l'esclavage sexuel... Je ne suis pas un barbare, un arriéré, au contraire ! Je suis plutôt citoyen, de gauche, clairvoyant, j'essaie de l'être... Le rôle de l'Etat est de protéger les prostituées, d'encadrer la prostitution, de pourchasser les réseaux, et sûrement pas de faire la morale au détriment de personnes qui ont des pulsions sexuelles comme tout le monde, qui n'ont pas à être stigmatisées. C'est honteux et c'est au mépris des prostituées, de leur sécurité, de leur dignité. C'est une loi qui se voudrait être une loi de reconnaissance de la dignité de la femme, ça ne l'est pas, c'est faux. C'est considérer les femmes qui ont choisi de se prostituer comme des irresponsables, comme des victimes... Beaucoup de femmes et hommes ont fait ce choix, il est respectable..."

8 prostituées sur 10 en France sont étrangères, dans des réseaux...

"Vous savez, les chiffres sur la prostitution sont tellement fantaisistes, démagogiques et faux... Je ne répondrai pas là-dessus. Je n'ai pas d'autres chiffre mais ils sont manipulés. Je ne pense pas que 80% des personnes qui se prostituent sur internet à Paris sont dans des réseaux de prostitution. Je crois même que c'est complètement d'absurde de le prétendre, et un peu scandaleux car c'est archi faux ! Mais je ne vais pas entrer dans une bataille de chiffres..."

Il y a une réalité des réseaux...

"Oui, il faut bien sûr les combattre. Mais ça coûte plus cher de combattre les réseaux de proxénétisme et d'esclavage sexuel que de faire une loi démagogique qui vise à caresser l'électeur entre les jambes. L'idée de punir maris et amants qui vont tromper leurs femmes, leurs maîtresses, avec une prostituée... C'est une loi moraliste, puritaine : du féminisme de bas étage, rétrograde, qui ramène aux premiers âges du féminisme, aux suffragettes. On n'écoute pas Elisabeth Badinter, Catherine Millet, Marcela Iacub qui sont des féministes d'aujourd'hui, modernes. On écoute que des femmes politiques qui font elles leurs carrières politiques et se servent de cette histoire pour émerger !"

C'est une loi de gauche...

"Hélas ! Je suis un homme de gauche, même parfois d'extrême gauche et hélas ! Parce que je suis de gauche, je ne devrais pas dire ce que je pense ? Non ! C'est un peu pénible pour moi de revenir sur le devant de la scène avec cette histoire : elle m'a coûté cher dans mon milieu. Le théâtre est devenu très réactionnaire sur le plan moral. Mais étant le seul homme qui est allé voir les prostituées en France, un peu moins maintenant qu'avant... C'est une blague qui amuse ma femme : je suis le seul mec qui va voir dans les putes ! Ah non, j'ai été rejoint dans cette réaction, ce n'est pas un combat, par le chanteur Antoine ! Je crois que beaucoup d'hommes et de femmes pensent comme moi mais que le sexe est un sujet délicat, angoissant, on a peur, on n'ose pas parler. Mais par mes spectacles, avoir joué ma vie, j'ai pris l'habitude d'aller au fond dans l'intime. Mais la manière dont les politiques soutenus par certains intellectuels ont de manipuler cette peur sexuelle dans la société et en essayant d'en tirer parti, ça me dégoûte assez."

Vous évoquez votre épouse. Qu'est-ce qu'elle en pense, de vous entendre défendre la prostitution ?

"Il faudrait le lui demander, je ne sais pas, je ne peux pas parler pour elle..."

Il y a l'exemple suédois où l'on poursuit les clients depuis 1999, la prostitution de rue a diminué de moitié...

"Je ne suis pas sûr que la Suède, le Danemark, la Norvège soient des pays auquel j'ai vraiment envie que ressemble le mien."

On en reste à la loi de 2003 sur le racolage passif ?

"Je pense qu'on doit écouter ce que disent les prostituées, ce qu'elles veulent, demandent. Ce sujet pose beaucoup de questions, elles ne sont pas posées, elles sont résumées à un moralisme de bas étage qui sert des intérêts politiques et masquent les vrais problèmes. Mettre les policiers français sur une question pareille alors qu'il y a des problèmes de drogue, de délinquance... Chercher des poux dans la tête de mec qui veulent baiser, ça pourrait faire rire si c'était drôle, ça ne l'est pas : c'est sinistre !"
http://www.europe1.fr/MediaCenter/Emissions/L-interview-verite-Thomas-Sotto/Videos/Prostitution-Punir-le-client-Une-idee-liberticide-1642841/

Pauvre tache  

J'ai posté un comm mais il faut qu'il passe la modération scratch
FloZ
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 42
Date d'inscription : 30/07/2013

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Jeu 19 Sep 2013 - 12:09
Cette dame (oui ça fait ringard mais moi je kiffe) Ulla elle semble être contre la pénalisation des clients : elle sait de quoi elle parle, moi pas. Voici le lien.
Ceci étant je suis pas convaincue : ça fonctionne ailleurs, y'a pas de raison que ça fonctionne pas chez nous.
Y'avait un truc sur FI ce matin qui parlait de ça, je vais tacher de le retrouver

http://8mars.info/ulla?lang=fr
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Jeu 19 Sep 2013 - 13:20
Pour ce qui est du danger qu’encourraient les prostituées à cause de la pénalisation des clients, j'y réfléchissais et je me disais : on vit dans une culture du viol où, déjà, on ne risque presque rien à violer une femme non prostituée... alors violer une femme prostituée... Elles sont tellement méprisées, et elles sont considérées comme tellement inviolables, qu'on peut presque dire que leur viol est autorisé, à l'heure actuelle. En plus, beaucoup de prostituées sont des personnes en situation irrégulière. Elles n'osent pas porter plainte car les flics sont capables de les arrêter pour ça !

(et à ce niveau là, j'aimerais vraiment que la France change sa législation en ce qui concerne les victimes de traite. Actuellement, elles ont droit à un titre de séjour de 6 mois si elles dénoncent leurs proxénètes, et de 10 ans si leur témoignage permet de les arrêter Shocked Shocked C'est insensé ! la protection des victimes ne devraient pas être soumise à condition Evil or Very Mad  )

Comme je suis au Mouvement du Nid, je suis en contact avec des personnes prostituées surtout africaines et de l'est. Elles se font constamment agressées... L'une d'elle me disait que 90% de ses clients l'agressaient Shocked en général pour reprendre l'argent... C'est vraiment choquant, les agressions (verbales, physiques, sexuelles) sont juste habituelles. Bref, elles sont déjà en danger maximal à mon avis, et à l'heure actuelle, rien ne semble arrêter les clients. Dans ma ville, un mec a violé une dizaine de prostituée en les menaçant avec un revolver... Aux dernières nouvelles, il n'a pas été arrêté pour ça (les flics sont au courant).

Bref, les clients se permettent tout cas ils ont un sentiment d'impunité.

Or je pense que si les clients sont pénalisés, ils ont intérêt à se tenir à carreau. Si une prostituée est agressée par un client et si elle va au commissariat, elle ne va pas devoir se justifier sur les circonstances (notamment si c'est un viol), etc. D'emblée, le client sera vu comme coupable...

Sinon je remets cet article http://www.rue89.com/2013/07/25/punir-les-clients-prostitues-modele-suedois-a-bon-dos-244373 :
Spoiler:
Une des plus grandes inquiétudes que suscite la pénalisation des clients de la prostitution est que la situation des personnes l’exerçant se détériore encore.

Cette idée est reprise dans divers articles et documents, notamment dans le rapport de la Commission mondiale sur le VIH et le droit du Programme des Nations unies pour le développement de 2012.

Or, une lecture rigoureuse des sources et références de ces divers documents montre qu’il n’existe à ce jour aucune étude systématique susceptible de justifier ces propos (pour une évaluation plus détaillée de la qualité des sources notamment du rapport de ladite commission et du « rapport de Malmö », voir le dernier chapitre de cet article)

En 2003, un rapport du Comité national de la santé suédois notait :
On ne peut pas dire avec certitude si la violence liée à la prostitution a augmenté ou non.
C’est toujours le cas. Tandis que certains informateurs parlent d’une situation plus risquée et parfois de violences, d’autres disent l’inverse.

Faute de véritables études, la documentation existante sur cette question des violences et risques se fonde sur des témoignages. Eux non plus ne vont pas toujours dans le même sens.

Interrogée par Rue89, Karin Sidenvall, travailleuse sociale et thérapeute depuis plusieurs années au Centre de prostitution de Stockholm (un centre spécialisé public et gratuit), estime que l’idée d’une détérioration des conditions de travail des prostitués à cause de la pénalisation des clients est « un mythe » :
Les personnes [hommes et femmes, ndlr] qui viennent nous voir ne nous parlent pas de conditions détériorées. Et on ne m’a jamais parlé de clients plus violents depuis la pénalisation. Nous remarquons en revanche qu’elles sentent que la loi est un type de reconnaissance de leur souffrance. Pour elles, cette loi reconnaît que la prostitution est une violence qui leur est faite.
Il existe pourtant quelques témoignages de la part de certains prostitués, qui évoquent des risques accrus liés à la pénalisation des clients.

La plupart de ces témoignages proviennent de l’organisation de défense des droits des travailleurs de sexe suédoise Rose alliance (ou Rosea), qui voudrait abolir la pénalisation des clients ainsi qu’adoucir les lois sur le proxénétisme.

Un des témoignages le plus repris internationalement est celui de la fondatrice de l’organisation, Pye Jakobsson.

Il existe pourtant une autre association suédoise de prostitués, Pris, qui ne partage pas ses opinions mais qui défend au contraire la pénalisation.

Si initialement la police de Malmö (troisième ville de Suède) s’était inquiétée de voir les conditions de la prostitution de rue détériorées, elle affirme aujourd’hui que cette situation s’est améliorée au bout des trois premières années de pénalisation.

En 2001, deux ans après la pénalisation des clients, un rapport (surnommé le « rapport de Malmö ») de la préfecture de police de la Scanie (région du sud de la Suède), fait à la demande du Bureau national de la police, avait évoqué, en quelques paragraphes, une baisse du nombre de clients de la prostitution de rue et une baisse drastique des tarifs. Selon ce rapport, les prostituées devaient en conséquence multiplier les clients et accepter des rapports sans préservatif.

La préfecture ne précise pas les sources grâce auxquelles elle a obtenu ces informations. Pourtant, le rapport est une des principales sources des propos sur une augmentation de la violence et ses conclusions ont été reprises dans un grand nombre de publications, notamment par le chercheur Don Kulick, dans une revue scientifique de haut niveau.

« C’est moi qui ai fourni cette information aux auteurs », explique à Rue89 Christer Thulin, enquêteur de la police de Malmö, chargé depuis 1999 de poursuivre les « achats sexuels ». Il affirme encore :
Les deux auteurs n’ont fait aucune enquête.
Christer Thulin maintient toujours que la situation des prostituées de rue s’était effectivement détériorée durant les premières années de pénalisation. Il confirme aussi que cette situation était liée, à cette époque, à un « afflux d’héroïne » :
En 1999, il y avait environ 180 prostituées dans les rues de Malmö, dont 80% étaient des héroïnomanes. Les autres avaient un autre type d’addiction ou avaient des maladies psychiatriques.
Selon ce policier, le manque poussait ces femmes à se prostituer dans des conditions plus risquées, afin de pouvoir se payer de la drogue. Or, au bout de quelques années, explique Christer Thulin, elles auraient réussi à sortir de la prostitution, grâce à un accès plus facile aux traitements de méthadone pour pallier leur addiction.
Ça a pris un peu de temps, avant qu’on ne voie ces effets. Mais les prostituées qui traînaient dans les rues de Malmö en 1999 ont quitté la prostitution. On sait qu’elles ne se sont pas “déplacées” en changeant de lieu de prostitution. Je les croise de temps en temps. Aujourd’hui beaucoup travaillent, celles qui ont toujours des difficultés ne sont en tout cas plus dedans, et elles vont mieux.
La directrice de l’équipe de conseil et de support de Malmö, Susanne Streer, travaille avec les prostituées de la ville. Elle explique que toutes celles qui travaillent dans la rue ont des problèmes graves de toxicomanie, et consomment de l’héroïne.

Cependant, aujourd’hui, au lieu de 180 femmes, les travailleurs sociaux en rencontrent seulement 30 à 40 par an dans la rue. Marie-Louise Svarfvar, membre de l’équipe elle aussi, confirme l’importance des programmes de méthadone :
C’est clair qu’ils ont aidé beaucoup de ces personnes à arrêter et à avancer dans la vie.
Selon Marie-Louise Svarfvar, un soir normal à Malmö, on voit deux ou trois prostituées dans la rue, mais parfois, on ne trouve personne. Pour celles qui descendent de temps à autre pour compléter leurs aides sociales, la situation est pourtant très difficile :
Dans la rue, cela paye beaucoup moins que sur Internet. Mais ces personnes ne mettront jamais d’annonce sur le Web. Si elles avaient un ordinateur, elles le vendraient pour s’acheter de la drogue. Dans la rue, la clientèle est différente, c’est devenu plus dur. Elles nous racontent qu’aujourd’hui il arrive des voitures avec plusieurs hommes dedans. Beaucoup des femmes nous racontent qu’elles ne montent pas dans ces voitures, parce cela implique souvent qu’elles seront soumises à des violences.
A Göteborg, deuxième ville de Suède, où la plupart des personnes qui se prostituent ne sont pas toxicomanes, la police remarque également que le climat est plus dur pour la prostitution de rue.

Selon le policier Mats Paulsson, qui estime avoir un bon contact avec plusieurs prostituées de la ville, cette situation n’est pas attribuable à la pénalisation des clients :
L’Union européenne a ouvert les frontières. Aujourd’hui c’est plus facile pour des réseaux internationaux d’opérer. Dans les rues de Göteborg, il y a aujourd’hui six Nigériennes et cinq Roumaines qui travaillent.

   Parfois on voit une fille suédoise apparaître. Je suis sûr à 100% que les filles nigériennes ne sont pas des indépendantes. Ces femmes ne peuvent pas se permettre de négocier avec les clients si les proxénètes les surveillent. La concurrence a augmenté, et les prix ont baissé ; aujourd’hui les filles suédoises ont quitté la rue.

Sinon, j'ai vu le débat sur 28min... Euh oui, y'avait un mec trop énervant/débile sur le plateau Evil or Very Mad ("C'est une loi castratrice","vous allez contre les pulsions des hommes" :arg: )... Maud Olivier a très bien réagi, mais elle était sans cesse interrompue, c'était vraiment pénible.

Vous pouvez le revoir ici : http://28minutes.arte.tv/revoir/

Elle a dit que son rapport comportait 40 propositions dont 25 sur le volet social. J'ai hâte de lire ça.

EDIT : et sinon par rapport aux clients pénalisés qui n'apprendraient rien, je vous renvoie à cet article sur le cas canadien. Les stages pédagogiques y fonctionnent très bien !
http://entreleslignesentrelesmots.wordpress.com/2013/06/08/france-sanctions-pedagogiques-pour-prostitueurs/
avatar
pierregr
Amazone
Amazone
Messages : 3993
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Jeu 19 Sep 2013 - 14:06
En effet, le Roquette était super énervant, il ne s'insurge pas contre les stages pour récupérer des points de permis mais sensibiliser les hommes à ce qu'est la prostitution, c'est de la castration. Elle a bien répondu d'ailleurs en disant que rééduquer ces hommes n'a rien d'anormal à partir du moment où ils ont été éduqués dans l'idée que le corps des femmes a un prix.
On entend trop peu le Suédois, ça en dit long car c'est lui qui aurait dû parler le plus, vu les 14 ans de recul qu'on a sur la situation. Mais à chaque fois, il était interrompu, sans parle de Maud Olivier qui n'a quasi pu terminer aucune de ses phrases. Encore un grand moment de propagande pro prosti.
Je trouve aussi assez symbolique que la première personne qui intervient dans le sujet, c'est Thierry Schaffauser !

Je mets le lien direct vers l'émission : http://www.arte.tv/guide/fr/049880-002/28-minutes?autoplay=1. (encore dispo 6 jours)

HS : le gars qui a écrit sur Breivik, ça craint vraiment. Un hypocrite pareil qui n'ose pas vraiment aller au bout de son discours fasciste et raciste, du Zemmour en plus jeune No
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros
Messages : 4537
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Jeu 19 Sep 2013 - 14:38
du féminisme de bas étage, rétrograde, qui ramène aux premiers âges du féminisme, aux suffragettes
Autrement dit, pour Philippe Caubère, le droit de vote accordé aux femmes, c'est du "féminisme de bas étage" ?

Antisexisme a écrit:(et à ce niveau là, j'aimerais vraiment que la France change sa législation en ce qui concerne les victimes de traite. Actuellement, elles ont droit à un titre de séjour de 6 mois si elles dénoncent leurs proxénètes, et de 10 ans si leur témoignage permet de les arrêter Shocked Shocked C'est insensé ! la protection des victimes ne devraient pas être soumise à condition Evil or Very Mad )
OO Tu viens de m'apprendre un truc, et je suis outrée. Ca paraît évident que dans de telles conditions, la plupart des femmes ne dénoncent pas leur proxénète... Sachant qu'il y a peu de chances pour que leur culpabilité soit prouvée (je sais pas quel pourcentage, mais si c'est comme pour les affaires de viols...), que fait la prostituée une fois son permis de séjour périmé, donc au bout des 6 mois ? Elle rentre dans son pays, où ceux qu'elle a dénoncés l'attendent de pied ferme ?

(Je sais bien qu'un titre de séjour peut être renouvelé, mais 6 mois pour se remettre d'un tel traumatisme et trouver du travail, de qui se moque-t-on ? et sans travail, faire renouveler un titre de séjour devient sacrément plus compliqué...)

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
sandrine
Amazone
Amazone
Messages : 3597
Date d'inscription : 15/09/2012

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Jeu 19 Sep 2013 - 14:49
Je suis bien d'accord, les titres de séjour ne devraient jamais être soumis à conditions (personnellement je suis pour la libre circulation de tou(te)s les individu(e)s sans aucune condition...)
Mais dans ce cas la législation est encore plus monstrueuse.
Comme les femmes menacées par un mari violent, les prostituées qui dénoncent leur proxo devraient pouvoir bénéficier d'une protection maximale: nouveau logement, source de revenus, loin de la menace, éventuellement nouvelle identité...

_________________
Le pouvoir est maudit, c'est pour cela que je suis anarchiste. (Louise Michel)
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros
Messages : 4537
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

le Jeu 19 Sep 2013 - 15:17
Absolument d'accord avec l'intégrité de ton message, Sardine (je suis aussi pour la libre circulation de tous, les gens devraient pouvoir choisir librement et sans aucune condition le pays où ils veulent vivre).

Et totalement d'accord aussi sur la protection dont devraient bénéficier les prostitué(e)s dénonçant leur(s) mac(s), et la même protection aussi pour celles (et ceux) qui ne les ont pas dénoncés, mais dont on sait qu'elles/ils sont contraint(e)s par un tiers à se prostituer.
La lutte contre le proxénétisme est difficile, quasi impossible, parce que c'est un truc immense qui brasse des quantités de fric, mais si on appliquait des mesures aussi simples et évidentes que celles-là, ce serait déjà un grand pas pour le faire diminuer et protéger leurs victimes ; je ne comprends pas qu'on ne le fasse pas, ce pas (à croire que limiter l'immigration est plus important pour nos dirigeants que lutter contre le pire des esclavages, celui qui passe par les viols... c'est... juste ignoble).

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
Contenu sponsorisé

Re: Pénalisation des clients de la prostitution

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum