Derniers sujets
La santé pour les garçons fémininsLun 16 Juil 2018 - 6:32ReikoLe 8e Congrès international de recherches féministes dans la francophonie en août 2018Sam 14 Juil 2018 - 0:11Black SwanTribune sur la soit-disant "liberté d'importuner"Sam 7 Juil 2018 - 12:58Christine De PisanSites de rencontres extraconjugaux, club libertins.....Avis?Sam 7 Juil 2018 - 12:56Christine De PisanVidéos et films féministesSam 7 Juil 2018 - 12:52Christine De PisanFéminisme et antiféminismeSam 7 Juil 2018 - 12:49Christine De PisanFéminisme culturel vs. féminisme radicalSam 7 Juil 2018 - 12:44Christine De PisanPublication par la blogueuse AntisexismeMer 13 Juin 2018 - 16:54Claire G.Luce en lutte : rendre la langue française non sexisteMer 13 Juin 2018 - 11:52LuceLa ceinture de sécurité, pensée pour et par des hommes ?Sam 9 Juin 2018 - 20:04erulelyaL’idéologie de la tolérance a pris le contrôle du féminisme et menace de détruire le mouvementJeu 7 Juin 2018 - 0:23AëlloonAnthologie de poétesses ?Mar 15 Mai 2018 - 16:45AraignéeUne nouvelle arrivéeDim 6 Mai 2018 - 10:22FurèneUn bon collectif queer et matérialiste à me conseiller? Ven 4 Mai 2018 - 21:40ReikoSexe sans consentement Ven 4 Mai 2018 - 11:40michekhenréfléchir à plusieurs pour rélféchir plus vite!! :)Sam 21 Avr 2018 - 19:36IridaceaPrésentation PanthictusSam 21 Avr 2018 - 19:32Iridacea[Radio] Emissions féministes (ou sujets qui nous concernent)Jeu 5 Avr 2018 - 17:29Christine De PisanSituations de consentement ambiguVen 23 Mar 2018 - 18:20AraignéePrésentation VegasparanoVen 23 Mar 2018 - 18:09AraignéeHymne du MLFVen 23 Mar 2018 - 15:41AraignéeC'est quoi "être une femme" ?Sam 17 Mar 2018 - 9:01Coquelic0tSalut à tou.te.sMar 13 Mar 2018 - 15:56Ale.Avortement, les croisés contre-attaquentVen 9 Mar 2018 - 18:17Claire G.Article sur le mythe de l'instinct maternel (Sarah Blaffer Hrdy)Ven 9 Mar 2018 - 0:09michekhenSimone Veil, la force d'une femmeJeu 8 Mar 2018 - 19:44Christine De PisanClio. Femmes, Genre, HistoireJeu 8 Mar 2018 - 18:00Christine De PisanPrésentation de FemkeDim 4 Mar 2018 - 19:09AëlloonLe Punk au fémininSam 3 Mar 2018 - 13:42AëlloonThe Rape Of Recy TaylorVen 2 Mar 2018 - 18:15Christine De PisanMontrer une véritable détermination politique à éradiquer les violences faites aux femmesJeu 22 Fév 2018 - 21:58Christine De PisanThe man-woman wars récits colorésSam 17 Fév 2018 - 6:23Reiko

Partagez
Aller en bas
avatar
Aëlloon
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 1825
Date d'inscription : 01/04/2014

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Mar 31 Mar 2015 - 14:14
Réputation du message : 100% (2 votes)
@Omniia, je salue ton esprit d'autocritique: c'est grâce à ça que le féminisme gagnera en crédibilité et que nos détracteurs ne pourront plus nous attaquer sur notre mauvaise foi/partialité.

Etre aussi critiques/objectives envers nous-mêmes qu'envers les autres est la façon la plus efficace de les forcer à l'être aussi.

Bravo et merci, vraiment, ça fait du bien, et ça fait honneur aux féministes que nous sommes ! lapin cheers

_________________
Si Dame Nature avait voulu que je sois muette, elle ne m'aurait pas faite !
Agatha Christa
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 285
Date d'inscription : 09/05/2014

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Mar 31 Mar 2015 - 21:41
@Omniia a écrit:Je comprends ce que tu dis Aëlloon, mais je crois que je trouve quand même important que les lois soient appliquées concernant l'apologie / l'inciation au viol...
D'accord avec toi et donc jamais sous le couvert de "liberté d'expression" on ne doit laisser passer des textes pro-crimes ou alors de deux choses l'une :

- soit on a peur (à tort selon moi) de leur faire de la pub et on laisse tout dire et tout dire... derrière l'étiquette abusive de "liberté d'expression", ce que l'on a fait depuis des milliers d'années aux dépens des femmes et l'on voit où l'on en est... (je trouve quand même qu' annuler un concert ou donner une amende est mieux que de ne rien faire pour poser un cadre, ensuite, aux Féministes d'exploiter ces condamnations et d'en provoquer d'autres !!!)  

- soit la "liberté d'expression" s'applique dans le sens inverse car un concept ne vaut que s'il est applicable de manière bilatérale et là les chanteuses de tout bord se doivent donc de prôner le viol par une ou plusieurs femme-s d'un homme qui passe par hasard par la même rue qu'elle-s ! Et là ???
On pourra voir avec quelle compréhensive tolérance artistique les hommes vont accepter l'idée rendue publique, détaillée dans le sordide, la violence, le mépris et le cynisme, d'être violentés comme des "sous-objets-sexuels", d'être violés, avec "bonheur" par une ou plusieurs femmes dans l'espace public !!!
@Omniia a écrit:Je te rejoins totalement sur le fait qu'à côté de ça, rien n'est concrètement fait pour lutter contre le viol ou les violences faites aux femmes, mais je suis pas certaine qu'arrêter de dénoncer des oeuvres faisant l'apologie du viol amènera davantage à ça.
Les deux me semblent complémentaires et indissociables : dénoncer et pénaliser les écrits ou paroles d'un côté et faits de violence de l'autre !!!
avatar
Aëlloon
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 1825
Date d'inscription : 01/04/2014

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Mar 31 Mar 2015 - 23:04
Tant qu'on aura pas éradiqué les viols et violences faites aux femmes, ce sera perdre son temps que de crier au loup parce qu'un morceau de musique n'est pas confortable à entendre.

Pour dénoncer quelque chose qu'on trouve horrible, il faut le dépeindre dans toute son horreur.

Et la liberté d'expression sert à ça: faire entendre surtout ce que l'on voudrait taire.

Je suis sûre que les réactionnaires eux aussi sont tout à fait d'accord pour interdire ce morceau.

_________________
Si Dame Nature avait voulu que je sois muette, elle ne m'aurait pas faite !
Agatha Christa
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 285
Date d'inscription : 09/05/2014

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Mer 1 Avr 2015 - 0:04
@Aëlloon a écrit:Tant qu'on aura pas éradiqué les viols et violences faites aux femmes..Pour dénoncer quelque chose qu'on trouve horrible, il faut le dépeindre dans toute son horreur. Et la liberté d'expression sert à ça: faire entendre surtout ce que l'on voudrait taire.
Oui c'est donc bien pour cela que les femmes, fortes de leur liberté d'expression, doivent écrire des textes bien hard où elles violent les hommes pour que le degré d'horreur leur apparaisse mieux (on ne comprend que ce qui nous concerne non ?)
avatar
Aëlloon
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 1825
Date d'inscription : 01/04/2014

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Mer 1 Avr 2015 - 17:30
Les femmes peuvent écrire des textes bien hard sur ce qui leur chante, de la façon qui leur convient, et tant mieux.

Ça n'a rien d'un devoir, cela dit effectivement cela serait une bonne idée que de tendre un "texte miroir" qui réponde à l'agression ressentie (si tel est le cas).

Si je voulais dénoncer le viol, je parlerais sûrement des miens, et en termes hyper violents, ou alors je parlerais à la première personne, comme si j'étais mes agresseurs, pour montrer au grand jour toute leur cruauté et leur égoïsme : pour réveiller les consciences il faut marquer voire choquer les esprits.

Je me rappelle cette scène de viol dans "Irréversible", qui a un immense mérite:
quand le film est sorti, un nombre considérable d'hommes a pris conscience de ce qu'est la réalité du viol (j'en avais parlé à l'époque avec des dizaines d'entre eux).

Pourquoi/comment ? Parce que la violence de cette scène est telle, et que le personnage du violeur est si abject qu'aucun d'entre eux, même le plus cynique, ne pouvait se mettre à la place de l'agresseur, et pour la première fois de leur vie, ces hommes se sont enfin mis à la place de la victime.

Si la scène avait été moins violente ou le personnage du violeur moins abject, ça ne serait pas arrivé, ils auraient pu continuer à se projeter gentiment dans le personnage de l'agresseur en s'inventant tout un tas d'excuses/justifications, voire l'auraient trouvée érotique, ce qui aurait totalement parasité le message.

Comme quoi il ne s'agit pas simplement d'avoir en face de soi un personnage de même genre que le sien pour pouvoir se projeter.

Et donc un texte consensuel n'a à mes yeux que très peu de chances de mobiliser l'opinion et/ou de créer un débat.

Pour forcer la société à se poser des questions, il faut la sortir de sa zone de confort.

_________________
Si Dame Nature avait voulu que je sois muette, elle ne m'aurait pas faite !
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Jeu 2 Avr 2015 - 13:31
Réputation du message : 100% (2 votes)
Il y a une chanson de Legion88 (groupe néonazi) qui dit "on va massacrer des sales rebeus", "on va organiser une ratonnade", "j'ai envie de buter un macaque", etc.

Ce genre de propos est interdit par la loi, heureusement. Et je pense que personne ici ne défend cette chanson.
Franchement, quelle différence avec cette chanson du groupe Viol ? qui dit clairement "je vais te violer, sale pute" ?

Personne ne dirait que la chanson de Légion88 dénonce les ratonnades avec des mots crus. Tout le monde comprend que c'est une chanson extrêmement raciste. Pourquoi ne comprend t-on pas la même chose pour la chanson "Viol" ?
La chanson ne se contente pas de parler de viol de manière dérangeante. C'est juste un truc ultra haineux.

Enfin, à la limite, OK, on autorise ce type de chanson. Mais alors la logique veut qu'on autorise Légion88 et les propos néo-nazis.

Remarque sur ma comparaison racisme-sexisme:
Je mets ce spoiler, car on pourrait me reprocher ma comparaison avec le racisme. Mes propos pourraient sous-entendre que le problème du racisme est résolu. Je ne le pense pas.

Mais en ce qui concerne les propos racistes, je pense que le combat anti-racisme a quand même un avantage : les propos racistes sont interdits par la loi, ce qui n'est pas encore le cas des propos sexistes à ma connaissance. Donc, à ce niveau, la lutte anti-raciste est plus avancée.

Et je pense que grâce à cette loi, "je vais buter un sale arabe" choque plus que "je vais violer une sale pute", alors que c'est strictement équivalent, au niveau haine.


En fait j'étais persuadée que le groupe continuait à chanter cette chanson sur scène et qu'elle avait été produite. Et en réalité, si les membres du groupe disent vrai : ce morceau a été composé en 2009 quand ils avaient 18 ans, n'a jamais été produit sur un CD, ils ne la jouent plus depuis des années (et aucun autre de leur morceau ne semble poser question). Pour moi ça change juste totalement la donne. Interdire la production d'un groupe sur scène à cause d'une chanson qui pose question qu'ils ont écrit y a des années, mais qu'ils ne jouent plus, et qui a juste dû être déposée sur un myspace à l'époque ?
Ben en fait, le premier post de ce fil indique qu'en septembre 2013, cette chanson était encore écoutable sur leur site...
Je ne sais pas quand ils l'ont retirée, mais c'est probable que ce soit tout récent.
Donc, il y a encore assez récemment au moins (un peu plus d'un an), cette chanson était disponible sur internet, sans problème.

Donc...

Par ailleurs, ils ont menti. La chanson a bien été produite sur un CD appelé "Retour de Flamme". Viol y est visiblement la "chanson phare"
http://punkebreizh.blogspot.fr/2011/10/viol-grosse-provo-de-nantes.html
(et l'article date de 2011.... pas de 2009)

Il est fort à parier que "cette chanson n'est plus jouée depuis des années" est un moyen de défense. On a aucun moyen de vérifier.

Enfin, aucune remise en question de leur part...
http://noisey.vice.com/fr/blog/viol-polemique-annulation-interview


Donc, franchement...
avatar
1977
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1417
Date d'inscription : 03/11/2012

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Jeu 2 Avr 2015 - 14:34
Réputation du message : 100% (2 votes)
Je suis consternée de cette confusion faite entre liberté d'expression et droit à tenir des propos haineux dans la sphère publique faisant état de crime (quand même!) contre des personnes. Ce n'est pas exactement le projet de société dont je rêve. Je ne suis pas dupe quand on me parle de liberté d'expression. Ceux qui peuvent parler aujourd'hui et couvrir une audience significative sont aussi ceux qui possèdent des privilèges, des moyens, une reconnaissance. Pas exactement donc les minoritaires qui ont besoin de se faire entendre pour lutter pour des droits fondamentaux, eux n'ont pas de tribune, on leur confisque, ils n'ont pas le droit à la liberté d'expression. Je ne compte pas soutenir les dominants pour qu'ils puissent tranquillement dégobiller leur haine morbide alors qu'encore et toujours celles qui en sont la cible n'ont aucune chance de faire entendre leur souffrance, elles. Si des propos attentent à la sécurité et la dignité de minorités (les femmes en tant qu'oppressées par le système patriarcal) je ne vois pas en quoi ils sont subversifs. La culture du viol se porte bien, il n'y a pas une seule strate de la société qu'elle ne couvre. Le propos général encourage et légitime l'appropriation sexuelle des femmes, les supports culturels banalisent et sexualisent la violence, le système judiciaire organise l'impunité des violeurs, la société institutionnalise ces violences et organise leurs exercice (traitement de la prostitution par l'Etat). Tout est fait pour que le viol puisse être possible pour tous. C'est un droit que les hommes sont parvenus à organiser et qu'ils défendent becs et ongles. Les femmes victimes doivent se taire ou bien la machine médiatico/politico/judiciaire organisera leurs broyages pour étouffer leurs témoignages seuls vraie menace de la culture du viol. Elle est là la subversion quand ces victimes courageuses affrontent le simulacre de justice que propose notre société, elles risquent tout ces victimes, leur réputation, leur tranquillité d'esprit, leurs espoirs, leur dignité, leur sérénité (s'il leur en reste), leur temps, leur vie... C'est elles qui ont besoin qu'on les soutiennent pour l'expression de leur parole, c'est là qu'est la subversion de l'ordre établi, c'est leur parole qui transgresse cet ordre et pas "Viol" qui ne fait que répéter ce que l'ordre social organise.
avatar
Aëlloon
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 1825
Date d'inscription : 01/04/2014

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Jeu 2 Avr 2015 - 17:57
@Antisexisme: la différence, c'est que Légion 88 cautionne les ratonnades et le racisme, et ne les dénonce absolument pas, alors que le groupe Viol ne cautionne absolument pas les viols ni le sexisme et qu'il les dénonce.

Viol n'a pas écrit ce texte au premier degré, et ne s'attendait absolument pas à ce que qui que ce soit le prenne comme tel (les pauvres).

C'est là le plus important: non pas les textes des groupes, mais le rapport des groupes avec les thèmes évoqués dans les textes, leurs opinions, et surtout: leurs convictions.

Autant je te rejoins, Antisexisme, sur le fait que la lutte contre le sexisme est malheureusement bien en retard comparée à la lutte contre le racisme, autant je trouve désolant de s'acharner contre un groupe qui dénonce des violences faites au femmes de façon provocante mais sincère alors que pendant ce temps, DSK et les autres prédateurs ne sont inquiétés par personne.

C'est comme si on voulait reboucher un trou de souris dans une maison alors que le toit menace de s'effondrer.

_________________
Si Dame Nature avait voulu que je sois muette, elle ne m'aurait pas faite !
avatar
Omniia
Modératrice
Modératrice
Messages : 2918
Date d'inscription : 20/10/2012

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Jeu 2 Avr 2015 - 18:38
@Aëlloon : Qu'est-ce qui te fait dire que le groupe VIOL dénonce les violences sexistes ?

Il est fort à parier que "cette chanson n'est plus jouée depuis des années" est un moyen de défense. On a aucun moyen de vérifier.
C'est vrai, c'est tout à fait possible. Mais il n'y aucun moyen de vérifier qu'ils la jouaient encore du coup.

En fait la question que je me pose c'est : sur quels critères on se base pour dénoncer une oeuvre et souhaiter que les auteurs de celle-ci ne puissent plus se produire ? Juste l'oeuvre elle-même / le contexte / l'intention / le fait qu'ils jouent encore l'oeuvre ou pas / des excuses (s'il y en a), etc. ?

En fait j'ai l'impression que si on était certain-e que le groupe jouait encore le morceau sur scène on l'utiliserait comme argument pour encourager l'interdiction de concert. Par contre si on était certain-e que le groupe ne jouait plus le morceau sur scène on dirait qu'on s'en fiche, que c'est pas un critère qui compte.

Du coup quel critère compte pour considérer que l'interdiction d'un groupe de faire des concerts est légitime ou ne l'est pas ? Je pense qu'il est important de définir ces critères, et notamment pour mieux se faire entendre / comprendre. Parce que même s'il est possible de se réjouir du fait que le groupe ait été déprogrammé, je ne sais pas si ça a l'effet escompté sur les gens s'ils ne comprennent pas cette décision et crient à l'injustice...  :s

En fait je suis d'accord à la fois avec les derniers posts de 1977 et Antisexisme et à la fois avec ceux d'Aëlloon. Je considère qu'il faut agir contre l'incitation à la violence (et notamment au viol), que c'est quelque chose de grave qu'il ne faut pas prendre à la légère. Mais je considère en même temps que ne pas prendre ça à la légère ça veut aussi dire avoir connaissance de toutes les infos nécessaires pour juger et je me demande si on les a en lisant simplement UN texte et c'est tout (dont l'interprétation ne fait d'ailleurs pas consensus, même sur ce forum). Après je suis aussi d'accord avec 1977 sur le fait ceux qui s'expriment, ceux qui ont une tribune sont ceux qui en ont les moyens, ce sont les dominants. Maintenant je pense qu'il faut aussi prendre en compte le fait que les dénonciations et jugements d'oeuvres vont particulièrement toucher les moins dominants, même parmi les dominants. Exemple avec le groupe VIOL qui est un groupe très peu connu je pense, qui ne doit surement pas vivre de leurs morceaux. Je ne veux pas du tout défendre le groupe hein mais je suis pas certaine qu'il y aurait eu un buzz et les effets qu'on connait s'il avait été question d'un groupe connu qui a les moyens de se défendre (des thunes, plein de fan, une tribune dans les médias mainstream, etc.).

_________________
Je ne suis pas souvent là.
avatar
Aëlloon
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 1825
Date d'inscription : 01/04/2014

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Jeu 2 Avr 2015 - 22:01
@Omniia:
Dans une interview à Noisey, Samuel, le chanteur du groupe, s’est exprimé au sujet des paroles de cette chanson : « On les a écrites avec l’ancien batteur et sa copine de l’époque, j’avais 18 ans, c’était fin 2009 il me semble, avec comme objectif de faire le truc le plus « abusé » possible (...). Le viol est une chose abjecte et c’est justement ça le but : écrire une chanson abjecte pour dénoncer le truc. »
Dénoncer le viol, c'est dénoncer l'expression la plus violente et la plus caractéristique du sexisme, et donc dénoncer le sexisme au travers de ce vecteur.

Ça me parait clair.

_________________
Si Dame Nature avait voulu que je sois muette, elle ne m'aurait pas faite !
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Jeu 2 Avr 2015 - 22:12
Réputation du message : 100% (3 votes)
On n'est pas non plus obligé-e-s de les croire...

Enfin, personnellement, je ne les crois pas un seul instant quand ils disent avoir voulu dénoncer quelque chose... Suspect
avatar
Omniia
Modératrice
Modératrice
Messages : 2918
Date d'inscription : 20/10/2012

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Jeu 2 Avr 2015 - 22:18
Réputation du message : 100% (1 vote)
Je rejoins Antisexisme. Ils peuvent dire ce qu'ils veulent, surtout que cette interview a été faite au moment où ils ont eu des soucis. Qu'ils disent vrai ou pas, ils n'allaient dans tous les cas pas dire le contraire et risquer davantage de problèmes avec la justice.

_________________
Je ne suis pas souvent là.
avatar
Aëlloon
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 1825
Date d'inscription : 01/04/2014

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Jeu 2 Avr 2015 - 22:52
D'une part ils ont effectivement (et tant mieux car nous aussi) le droit de dire ce qu'ils veulent, et d'autre part aucune d'entre nous ne connait aucun des membres de leur groupe personnellement.

Donc en l'état nous n'avons aucune preuve contre eux, et ce serait très léger voire déplacé de prétendre savoir mieux que ces personnes ce qu'elles ont voulu faire alors que nous ne les connaissons pas.

Les accuser sans les connaître directement me parait une erreur: on dit tout et son contraire sur le net, les débats sont souvent parasités par les petites histoires de vengeances personnelles, et glisser mesquinement de fausses infos sur tel groupe parce qu'on veut faire payer telle personne, ça se fait aussi couramment.

Donc mon taux de confiance quant aux infos balancées sur le net en cas de polémiques est assez proche de 0%.

Je n'aime pas que des personnes me dépossèdent de ma capacité de libre arbitre, de mes pensées et actes alors qu'elles ne me connaissent pas, d'ailleurs dans le genre discriminant et inégalitaire, je trouve que ça pousse loin la violence et je n'ai pas envie de faire subir la même chose aux autres.

En revanche, je traîne depuis vingt ans dans le milieu punk ect, et la provoc est un élément premier de cette culture, par contre des vrais tordus capables d'appeler volontairement au viol, en y croyant, non, je n'en ai jamais rencontré.

Et pourtant, des chelous et des tordus, j'en ai un beau tableau de chasse, aujourd'hui.

Donc clairement la probabilité que la provoc punk buzzifique de leur dénonciation les ait dépassé est de loin plus importante que celle d'une bande de sadiques pro-viol.

Le milieu punk sait ce que respect de la liberté d'autrui veut dire, et règle en général le problème directement quand certains poussent le bouchon trop loin volontairement.

Un mec qui espèrerait s'y couronner gourou du viol ne ferait pas long feu, vu la proportion de personnes qui en ont été victimes dans ce milieu.

(Edit: j'ai effectivement rencontré un nombre effarant de personnes victimes de viol dans le milieu punk, limite je me demande si ce ne sont pas les "non-victimes" qui ne sont pas l'exception. Parmi ces personnes victimes de viol -et je vous parle même pas des agressions sexuelles- beaucoup l'ont en plus subi dans leur enfance. Une petite pensée pour elleux tou-te-s: Sad :calin: ).

_________________
Si Dame Nature avait voulu que je sois muette, elle ne m'aurait pas faite !
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Ven 3 Avr 2015 - 7:33
Réputation du message : 100% (1 vote)
En revanche, je traîne depuis vingt ans dans le milieu punk ect, et la provoc est un élément premier de cette culture
Ben pour moi, déjà, les démarches de dénonciation et de provoc, ne sont pas du tout les mêmes.
Le film Irréversible (que je n'ai pas vu) est visiblement dans la démarche de dénonciation. Le groupe VIOL est à mon avis, dans celui de la provoc.

Donc, oui, je te rejoins : c'est de la provoc. Et je ne pense pas non plus qu'ils se soient explicitement dit "on déteste les femmes, on veut les violer, on va donc écrire une musique pour leur montrer". Par contre, ils le disent : ils ont voulu choquer. (je n'exclus pas non plus du tout qu'ils soient réellement misogynes et qu'ils aient des attitudes pro-viol, comme beaucoup d'hommes... de base, quand même, pour utiliser ça comme ressort humoristique Suspect ).

Maintenant, quel ressort ont-ils utilisé pour choquer ? Le discours de haine. A la limite, peu importe qu'ils la ressentent réellement, cette haine. Le résultat est là. Leur chanson est haineuse et ultra-blessante pour toutes les victimes de viol, et pour les femmes en général.

Quand je faisais mes études, j'avais des amis (deux hommes), qui s'amusaient à faire un truc ultra-idiot : écrire sur la liste mail de tous les étudiants des petites blagues à base de Shoah, de nazis, etc. Quel était l'objectif ? La provoc. Ils n'étaient évidemment pas vraiment nazis ou antisémites. Moi, dès le départ, j'ai trouvé ça complètement stupide. Ils ont évidemment blessé des gens avec leur super humour trop provoc' (notamment un type dont le grand-père a été en camps de concentration et qui a un développé un grave SSPT). Personne ne s'est visiblement plaint à la direction et ils n'ont finalement eu aucun problème. Ben franchement, ça avait beau être mes potes, s'il y avait eu sanction (un avertissement), j'aurais trouvé ça normal.

Niveau humour et provoc', je suis comme Pierre Desproges : on peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui. Je pense qu'on peut faire de l'humour bien trash, mais alors ça doit rester dans un cercle d'amis restreints. Par exemple, on peut faire des blagues sur le viol, mais on doit s'assurer que (i) son groupe d'amis est bien anti-viol et féministe, (ii) qu'il n'y a pas de victimes qui puissent être blessées par ce type d'humour. Là, la chanson Viol était publique.

Je pense qu'on se trouve de nouveau face à une certaine irresponsabilité (et mon côté féministe, qui analyse tout d'un point de vue du genre, a envie de dire "masculine", parce que la provoc est souvent un truc de mecs, et l'irresponsabilité, aussi). Ces types (le groupe VIOL, mais aussi mes amis mecs) veulent absolument choquer, faire style qu'ils prennent des risques. Et au final, quand ils sont confrontés à leurs responsabilités... eh ben ça vient pleurnicher. Mince !! Ils ont voulu faire dans le trash, dans le discours de haine pour provoquer (provoquer quoi au fait ?)... ben qu'ils assument au moins !
avatar
Aëlloon
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 1825
Date d'inscription : 01/04/2014

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Ven 3 Avr 2015 - 11:50
Provoquer et dénoncer sont deux choses différentes, mais qui peuvent se superposer, c'est souvent le cas dans la musique punk. Traditionnel, quasi.

Qu'une personne ou un groupe use de provoc ne donne pas le droit aux autres d'attaquer personnellement ces personnes ni de préjuger à leur place de leur position quant à telle ou telle question.

Ensuite, utiliser le discours de l'agresseur ne veut pas dire qu'on le cautionne, mais qu'on le montre au grand jour.

Et les tordus qui aiment vraiment violer ne s'en vantent pas, en faire un texte serait la première chose à faire s'ils voulaient se griller.

Moi ceux qui me posent problème, ce ne sont pas les ados (ou à peine adultes) qui font du punk provoc mais les prédateurs qui eux, violent dans le réel.

Le problème dans tout ça, c'est que juger que si ceci ou cela est provocateur, et que la provocation justifie la sanction, c'est que c'est totalement subjectif.

Alors demain, si j'estime que le groupe Brigitte est provocant, ça légitimerait les pires suppositions quant à leurs opinions, et les pires attaques à leur encontre ?

C'est une spirale liberticide et ultra-dangereuse.

Et à chaque fois ça se retourne contre les minorités.

_________________
Si Dame Nature avait voulu que je sois muette, elle ne m'aurait pas faite !
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Ven 3 Avr 2015 - 12:38
Alors demain, si j'estime que le groupe Brigitte est provocant, ça légitimerait les pires suppositions quant à leurs opinions, et les pires attaques à leur encontre ?
Je n'ai jamais dit que ça justifiait les pires attaques...
Par contre, si c'est haineux, tu peux porter plainte.
C'est ce qu'a fait l'association les Effrontées vis-à-vis de ce groupe. La Justice tranchera.
avatar
Aëlloon
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 1825
Date d'inscription : 01/04/2014

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Ven 3 Avr 2015 - 13:10
Un parti pris artistique ne doit pas être confondu avec une conviction, et c'est l'un des rares cas où la justice française se trompe rarement.

Charlie Hebdo a été régulièrement attaqué pour ses caricatures de Mahomet, par exemple, et la justice a toujours su faire la différence entre la caricature provocante de Mahomet et l'islamophobie: Charlie est provocant, mais pas islamophobe. Ici, c'est la même chose.

Edit
: autre exemple: Desproges a fait ce fameux sketch qui commence par " Il y a des juifs dans la salle ? ", sketch qui dénonce l'antisémitisme en jouant avec la provoc de l'ambiguïté et en prenant le risque de passer pour anti-sémite.

Bien-sûr tout le monde savait que Desproges n'était  pas anti-sémite, avait l'anti-sémitisme en horreur, d'où le skecth dénonçant l'anti-sémitisme, et le public rit avec Desproges contre l'anti-sémitisme.

Eh bien là, le public rage avec le groupe Viol contre le viol. Et le groupe Viol a pris le risque de passer pour pro-viol/sexiste pour dénoncer le viol.

Contrairement à Dieudonné, qui quand il parle des juifs dans ses textes, rit contre les juifs. Et son public aussi. On est donc plus dans le parti pris artistique, mais dans la conviction politique (si on peut appeler ça comme ça...).


Dernière édition par Aëlloon le Ven 3 Avr 2015 - 13:20, édité 2 fois

_________________
Si Dame Nature avait voulu que je sois muette, elle ne m'aurait pas faite !
avatar
Omniia
Modératrice
Modératrice
Messages : 2918
Date d'inscription : 20/10/2012

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Ven 3 Avr 2015 - 13:13
Réputation du message : 100% (2 votes)
Je mets un petit truc en hide @Aëlloon, que j'enlèverai ensuite.
Pour moi, avec les connaissances que j'ai, c'est évident que le morceau n'est pas une dénonciation. Ce n'est pas du tout là-dessus que je me pose des questions. Je me pose des questions sur le fait qu'ils ne la jouent possiblement plus, sur le fait qu'il n'y ait qu'un morceau gênant et sur le fait de juger le droit d'un groupe de se produire à partir d'UNE oeuvre écrite il y a longtemps. Bref, je pose des questions sur ce qui doit être fait dans ce genre de cas.
Quoiqu'il en soit, que ces mecs fassent partie d'un groupe de punk, de rap ou de je ne sais quoi, ils restent des gens lambdas, des hommes imprégnés d'une culture du viol. Je ne suis pas certaine qu'il y ait moins de machos ou de violeurs dans le milieu punk... Tout comme il n'y a pas moins de machos chez les mecs de gauche. D'autant plus si l'aspect "provoc" est encouragé et que ça peut être une excuse facile à sortir pour justifier ses discours / actes...
Concernant l'interview que tu as cité, selon moi on voit bien que ce ne sont pas des mecs initiés aux questions féministes qui dénoncent le viol... N'importe quel mec lambda qui est attaqué de faire l'apologie du viol aurait dit ça, ce n'est pas une preuve de quoique ce soit... Ils n'auraient pas pu dire le contraire, sauf s'ils veulent des emmerdes avec la justice.


Dernière édition par Omniia le Ven 3 Avr 2015 - 13:48, édité 1 fois

_________________
Je ne suis pas souvent là.
avatar
Aëlloon
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 1825
Date d'inscription : 01/04/2014

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Ven 3 Avr 2015 - 13:22
Je connais pas mal de machos qui ne cautionnent pas du tout le viol, voire en ont été victimes, c'est paradoxal mais pas incompatible, l'Humanité est une somme de contradictions.


Dernière édition par Omniia le Ven 3 Avr 2015 - 13:49, édité 2 fois

_________________
Si Dame Nature avait voulu que je sois muette, elle ne m'aurait pas faite !
avatar
1977
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1417
Date d'inscription : 03/11/2012

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Ven 3 Avr 2015 - 14:56
Réputation du message : 100% (4 votes)
Viol décrit le plaisir sadique tirée de la dégradation d'un être humain. Ce que représente en grande majorité la pornographie. Des études démontrent que l'exposition à des images violentes entame l'empathie des spectateurs masculins et favorise la banalisation de la violence. Chez les femmes cela augmente leur état de stress et attaque leur sentiment de sécurité. Il est a noté que la menace du viol représente une réalité pour les femmes depuis leur plus jeune âge: attention aux sadiques/fous/psychopathes dans les parkings/rues/le soir/la nuit. Les études démontrent que ce type de viol, par un inconnu dans la nuit noire ne représentent pas la réalité des nombreux viols qui en majorité sont commis par un proche dans un lieu connu de la victime, même souvent son foyer. Les analyses indiquent que cette menace permet de cacher la triste réalité du profil des agresseurs, ce sont des hommes ordinaires dont les femmes devraient se méfier le plus: leurs compagnons/frères/oncle/collègues/amis...Cette culture du viol leur profite, ils y gagnent un sentiment d'impunité et la liberté d'exercer sans frein la violence sexuelle ordinaire. Cette peur qu'on inocule aux femmes est injustifiée, c'est un instrument pour les exclure de l'espace public et contrôler leurs comportements/tenues/déplacements. Cette peur les empêche de penser les agressions sexuelles quotidiennes qu'elles risquent/subissent. 
Quoi de moins subversif alors que cette chanson? L'inconnu qui prend son pied à humilier et torturer une femme? C'est tellement banal, ça renforce les idées reçus sur le viol, donc alimente la culture du viol et vient s'ajouter aux discours menaçants la liberté de se déplacer des femmes ainsi que leur sentiment de sécurité. Personnellement, je connais. Rien de nouveau sous le soleil. Pour les victimes de viol, ce texte est l'occasion supplémentaire d'être exposées au plaisir sadique qu'un violeur ressent dans la destruction de sa victime. En effet, notre culture érotise cette violence et sature notre univers. Tous les supports sont colonisés (50 nuances de gris, pornographie, jeux vidéo, publicité...) et l'ultime étape est de convaincre les victimesfemmes qu'elles prennent du plaisir dans cette dégradation, qu'elles jouissent de leur propre anéantissement. C'est dans ce contexte que cette chanson est écrite et c'est important le contexte. Tout comme les mots. Ainsi que les destinataires d'un message. Il n'est pas donné à tous le monde de produire une information pertinente.  Personnellement cette chanson me blesse, j'ai pas envie de prendre encore une fois dans la figure ô combien c'est excitant d'humilier sexuellement une femme. Parce que c'est tout ce que je comprends de cette chanson, ça et rien de plus. C'est toxique comme effet, chez les personnes victimes de viol, on imagine bien que cela peut provoquer le rejet, la sidération et faire remonter les traumas et les émotions négatives. Je ne pense pas que mon cas soit isolé, nombreuses sont les victimes et partout, aussi dans le public punk. Pour moi l'effet est complètement raté s'il s'agissait de produire un discours subversif. Un discours de haine reste violent quand aucune nouvelle perspective n'est proposée, ni dans la forme et le fond. L'intention de l'auteur n'annule pas le caractère de l'acte, ni ses effets et ne peut l'exonérer de sa responsabilité. Et heureusement que l'on puisse demander de répondre de ses actes quand on s'exprime dans la sphère publique et que nos interventions portent potentiellement atteintes aux libertés/sécurité/dignité des autres. Cela fait parti des obligations humaines qui permettent le vivre ensemble. La liberté des uns ne doit pas compromettre celles des autres.

Navrée pour le pavé.
Agatha Christa
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 285
Date d'inscription : 09/05/2014

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Sam 4 Avr 2015 - 1:45
Réputation du message : 100% (1 vote)
@Aëlloon a écrit:D'une part ils ont effectivement (et tant mieux car nous aussi) le droit de dire ce qu'ils veulent...
NON ! En fait ils n'ont pas "le droit de dire ce qu'ils veulent" et encore moins si cela doit être médiatisé dans la mesure où la liberté d'expression, comme la liberté, comporte des limites :
1) le respect de l'autre, d'un groupe, or là ce n'est qu'un ramassis d'insultes, propos et situations sexistes dégradantes envers une femme emblème de toutes les Femmes.
2) ne pas appeler à la violence ou faire l'apologie du viol or, c'est l'inverse ici ("Le viol, mon instinct ! Comme c'est bon de te violer") Alors quand même hein  Evil or Very Mad
C'est trop facile de prétendre, après coup, qu'on peut tout dire sous couvert de second degré ou de dénonciation ; chacune de nous en a fait un jour l'expérience je pense. Et on peut tout faire aussi ? Passer la main sous la jupe et dans le slip d'une-un subordonné/ inconnue-u ? Ba, c'était pour rire hein ?  Evil or Very Mad
@Aëlloon a écrit:Donc en l'état nous n'avons aucune preuve contre eux... nous ne les connaissons pas..
Peu importe ! Ce qui importe c'est ce qui est dit dans le texte et ce qui est perçu par le public ! (D'autant que souvent on croit connaître des gens qui s'avèrent être des violeurs)
Il voulaient faire une bonne action ? Dénoncer plus vrai que nature ? oh les pauvres  Evil or Very Mad On sait tous que "l'enfer est pavé de bonnes intentions..."
Donc moi non plus je n'y crois pas une seule seconde à leur "dénonciation" ; pire, dès le début du texte, on comprend une volonté de basse vengeance, une haine, une intention d'avilir, de punir, motivée par le rejet d'une différence de classe sociale, "Petite bourge endimanchée" et qui éviterait certains quartiers "Tu contournes les rues mal famées"
@Aëlloon a écrit:J'ai effectivement rencontré un nombre effarant de personnes victimes de viol dans le milieu punk.
Ceci ne va pas dans le sens de les défendre puisse qu'on a toutes-tous une propension à reproduire ce qu'on a subi durant son enfance.
@Aëlloon a écrit: je trouve désolant de s'acharner contre un groupe..., DSK et les autres prédateurs ne sont inquiétés par personne.
Ce groupe et le problème dsk, c'est du pareil au même !  
L'un tente de légitimer son texte abject par un pseudo engagement contre le viol en se cachant de surcroît derrière une femme, la copine du copain..., espérant, grâce à ce stratagème bien connu de la présence d'une femme dans les parages de la conception d'un projet, pouvoir faire croire à son caractère non misogyne voire Féministe !! ah ba oui allons-y  Evil or Very Mad ; alors qu' en fait, je ne vois dans ce texte que la revendication de la violence sexuelle extrême, haineuse et gratuite contre une/les femme/s sous prétexte... 

L'autre tente de légitimer sa violence sexuelle abjecte , pardon "rudesse" de manipulation physique des  femmes, en prétextant qu'il les croyait consentantes alors que l'une pleurait, disait "non"...et qu'elles étaient sous la coupe de proxénètes...ce qu'il "ignorait totalement" le pauvre jeunot... ou misérable vieillard rusé abusé par ses facétieux petits copains !
(Je me disais que) lui aussi aurait pu prétendre qu'il dénonçait le fait que les hommes violent les femmes sans s'en apercevoir, qu'ils abusent des femmes proxénétisées sans le savoir..Et allez !! Evil or Very Mad On y croit toutes-tous !
avatar
mhysterie
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 1564
Date d'inscription : 08/08/2011

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Ven 24 Avr 2015 - 13:49
https://emasculation.bandcamp.com/

Il y a à peine un mois, le concert d'un groupe punk nommé Viol, initialement prévu à la Mécanique Ondulatoire à Paris, a été annulé sur ordre de la préfecture.

Affligées des réactions d'incompréhension (ou de mauvaise foi) du milieu punk et des défendeurs de la liberté d'expres​sion(…), et plus généralement en riposte aux violences sexistes dans les paroles de chansons, nous avons créé notre girl band Emasculation.

A l'instar du mouvement des Riot grrrl, notre but est de déranger dans le milieu très misogyne de la musique "alternative" française (groupes, médias, salles de concerts…) et de faire sourire nos amiEs féministes.
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros
Messages : 4552
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Ven 24 Avr 2015 - 15:46
Réputation du message : 100% (1 vote)
Oh berdol, j'avais pas lu ça...
@Agatha Christa a écrit:
@Aëlloon a écrit:J'ai effectivement rencontré un nombre effarant de personnes victimes de viol dans le milieu punk.
Ceci ne va pas dans le sens de les défendre puisse qu'on a toutes-tous une propension à reproduire ce qu'on a subi durant son enfance.

Merci, c'est toujours agréable de se faire traiter de violeurs/euses en puissance parce que anciennes victimes. On devrait peut-être penser à condamner à mort les victimes de viols et d'abus sexuels, histoire de faire baisser le taux d'agressions sexuelles (puisque ce seraient les victimes qui deviendraient des agresseurs/euses) ?

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
Contenu sponsorisé

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum