Derniers sujets
La santé pour les garçons fémininsLun 16 Juil 2018 - 6:32ReikoLe 8e Congrès international de recherches féministes dans la francophonie en août 2018Sam 14 Juil 2018 - 0:11Black SwanTribune sur la soit-disant "liberté d'importuner"Sam 7 Juil 2018 - 12:58Christine De PisanSites de rencontres extraconjugaux, club libertins.....Avis?Sam 7 Juil 2018 - 12:56Christine De PisanVidéos et films féministesSam 7 Juil 2018 - 12:52Christine De PisanFéminisme et antiféminismeSam 7 Juil 2018 - 12:49Christine De PisanFéminisme culturel vs. féminisme radicalSam 7 Juil 2018 - 12:44Christine De PisanPublication par la blogueuse AntisexismeMer 13 Juin 2018 - 16:54Claire G.Luce en lutte : rendre la langue française non sexisteMer 13 Juin 2018 - 11:52LuceLa ceinture de sécurité, pensée pour et par des hommes ?Sam 9 Juin 2018 - 20:04erulelyaL’idéologie de la tolérance a pris le contrôle du féminisme et menace de détruire le mouvementJeu 7 Juin 2018 - 0:23AëlloonAnthologie de poétesses ?Mar 15 Mai 2018 - 16:45AraignéeUne nouvelle arrivéeDim 6 Mai 2018 - 10:22FurèneUn bon collectif queer et matérialiste à me conseiller? Ven 4 Mai 2018 - 21:40ReikoSexe sans consentement Ven 4 Mai 2018 - 11:40michekhenréfléchir à plusieurs pour rélféchir plus vite!! :)Sam 21 Avr 2018 - 19:36IridaceaPrésentation PanthictusSam 21 Avr 2018 - 19:32Iridacea[Radio] Emissions féministes (ou sujets qui nous concernent)Jeu 5 Avr 2018 - 17:29Christine De PisanSituations de consentement ambiguVen 23 Mar 2018 - 18:20AraignéePrésentation VegasparanoVen 23 Mar 2018 - 18:09AraignéeHymne du MLFVen 23 Mar 2018 - 15:41AraignéeC'est quoi "être une femme" ?Sam 17 Mar 2018 - 9:01Coquelic0tSalut à tou.te.sMar 13 Mar 2018 - 15:56Ale.Avortement, les croisés contre-attaquentVen 9 Mar 2018 - 18:17Claire G.Article sur le mythe de l'instinct maternel (Sarah Blaffer Hrdy)Ven 9 Mar 2018 - 0:09michekhenSimone Veil, la force d'une femmeJeu 8 Mar 2018 - 19:44Christine De PisanClio. Femmes, Genre, HistoireJeu 8 Mar 2018 - 18:00Christine De PisanPrésentation de FemkeDim 4 Mar 2018 - 19:09AëlloonLe Punk au fémininSam 3 Mar 2018 - 13:42AëlloonThe Rape Of Recy TaylorVen 2 Mar 2018 - 18:15Christine De PisanMontrer une véritable détermination politique à éradiquer les violences faites aux femmesJeu 22 Fév 2018 - 21:58Christine De PisanThe man-woman wars récits colorésSam 17 Fév 2018 - 6:23Reiko

Partagez
Aller en bas
avatar
colcat
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 894
Date d'inscription : 05/06/2012

groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Lun 9 Sep 2013 - 16:29
Une pote a dégotté un groupe de punk qui mériterait de se prendre une bonne leçon de féminisme (Déjà rien que le nom du groupe : Viol)
Ils ont pondu une belle bouse, un morceau intitulé lui aussi "Viol", une pure incitation au viol, un vraie honte ; voilà les paroles :
Petite bourge endimanchée,
Tu contournes les rues mal famées.
Préparée pour ton blaireau de copain,
Prépare-toi à encaisser mon gourdin!

Dans la rue tu m'as provoqué ;
Petite pute à souliers!
Tu pensais te faire sauter par ton mec,
Mais dans une poubelle je vais te prendre à sec!

Viens, connasse !
Ici, dans ta face !
Ouvre-toi, putain !
Le viol, mon instinct !

Comme c'est bon de te violer,
Toi qui ne m'étais pas destinée.
Tu chiales, affalée dans mon sperme!
C'est ta faute, alors tu la fermes!
http://violnantes.bandcamp.com/track/viol

  Ca me fout les nerfs  

On peut faire quoi contre des bitards pareils?
avatar
sandrine
Amazone
Amazone
Messages : 3597
Date d'inscription : 15/09/2012

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Lun 9 Sep 2013 - 16:39
Shocked  J'en reste carrément bouche bée!
C'est tellement énorme que je me demande si ce ne sont pas simplement des abrutis qui cherchent à faire le buzz en faisant scandale? J'en ai connu d'autres dans le genre (comme celui qui chantait "Mort aux juifs" dans l'espoir que ça fasse causer). Même dans ce cas ce sont vraiment des   pour qui la pub c'est plus important que la souffrance des femmes violées.

C'est pourtant pas le genre des groupes punks d'habitude...
Hélène et le sang, des Béruriers noirs (un peu "apologie de la violence" mais loin d'être complaisants avec les violeurs!).
Et autrement talentueux que ces minables!

https://www.youtube.com/watch?v=NJH5J12tYo4


Ouh la peur sur la ville
Tu en est la cible
Toi petite fille
Toi Hélène Hélène
Tu cours dans le noir
Ils te coincent là-bas
Frappe frappe encore
Personne t'ouvrira

Tu as l'esprit de vengeance
Hélène et le sang
Mais je sais à quoi tu penses
Hélène et le sang
Tu r'trouveras les salopards
Hélène et le sang
Qui t'on violée dans un bar
Hélène et le sang

Des marques sur ta peau
Sous la gorge un couteau
Quatre salopards...
Une nuit de cauch'mar
Tu n'as plus rien à perdre
Il te reste la haine
Tu peux compter sur moi
Toi Hélène Hélène

_________________
Le pouvoir est maudit, c'est pour cela que je suis anarchiste. (Louise Michel)
avatar
rbelu
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 40
Date d'inscription : 20/08/2013
http://www.impossibleneutralite.fr

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Lun 9 Sep 2013 - 16:46
Alors pour euh, je pense direct à signalement aux services concernés  

http://internet-signalement.gouv.fr
avatar
exno
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1120
Date d'inscription : 24/08/2013
http://lesossurlapeau.canalblog.com

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Lun 9 Sep 2013 - 17:01
A noter quand même que ça date de 2011... Donc si le buzz est ce qu'ils espéraient, ça n'a pas marché !

_________________
Attack of the 50ft. feminazi
avatar
Omniia
Modératrice
Modératrice
Messages : 2918
Date d'inscription : 20/10/2012

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Lun 9 Sep 2013 - 17:19
vomi 

_________________
Je ne suis pas souvent là.
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Lun 9 Sep 2013 - 17:37
Je. Shocked Surprised pale Sad 
avatar
Invité
Invité

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Lun 9 Sep 2013 - 19:26
Wha, c'est...violent...et ça paraît léger comme adjectif...
avatar
sandrine
Amazone
Amazone
Messages : 3597
Date d'inscription : 15/09/2012

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Lun 9 Sep 2013 - 19:39
Il semble que la version officielle c'est que C'EST POUR RIGOLER, les copines!


Rhooo, vous n'avez pas le sens de l'humour?
Vous kiffez le politiquement correct?
Encore des RadFem tradi-catho qui donnent des leçons de morale?


Quand on se nomme Viol, il vaut mieux assurer son trip. Ou avoir un sens certain de la provocation et du second degrés. Ce qui, chez les punks et les skins, n'est pas toujours très évident. Il suffit de voir tous ceux qui prennent au premier degrés Viande Rouge, s'énervent contre un gars comme Elvis Hitler ou cherchent à faire des procès d'intention au moindre groupe dont les paroles ne rentrent pas parfaitement dans les cases établies par la police politique punk. Bref. Les Nantais de Viol donnent dans un punk-oïsant où se cachent aussi certaines sonorités nous rappelant différents groupes du "punk à la française". Retour de Flamme est leur première démo, sortie il y a peu (entre juin et maintenant). Ce ne sont pas moins de 12 titres que le duo (formé de Victor et Samiche, que vous pouvez admirer sur la couverture du CD) nous sert. Le tout n'est pas très fignolé, mais après tout, si on recherche un son frais, neuf et vibrant on ne traîne pas ses guêtres du coté du punk. Les lascars semblent en tout cas avoir eu pas mal de problèmes de coeur si l'on doit en juger par le nombre de chansons faisant références de manière violente aux femmes : Casse toi, Rupture et, bien évidemment, le titre phare de cette démo, Viol. Allez, on vous livre ce grand moment de bonheur :

Petite bourge endimanchée,
Tu contournes les rues mal famées.
Préparée pour ton blaireau de copain,
Prépare-toi à encaisser mon gourdin!

Dans la rue tu m'as provoqué ;
Petite pute à souliers!
Tu pensais te faire sauter par ton mec,
Mais dans une poubelle je vais te prendre à sec!

Viens, connasse !
Ici, dans ta face !
Ouvre-toi, putain !
Le viol, mon instinct !

Comme c'est bon de te violer,
Toi qui ne m'étais pas destinée.
Tu chiales, affalée dans mon sperme!
C'est ta faute, alors tu la fermes!

Ah, que c'est beau la poésie ! Sûr que Rimbaud n'aurait pas renier un tel morceau plein de charme, de finesse et de lyrisme... Évidemment, c'est con, c'est gras, c'est beauf, mais c'est bien aussi que, de temps en temps, le punk rock sorte du politiquement correct qui pollue parfois un peu trop la scène. Certains se souviennent-ils de 1977 ?
Est-ce que le groupe cautionne le viol ? Sérieusement, vous vous posez la question ?! On est ici dans la provo, le défouloir débile et il ne faut pas chercher à y voir plus loin. L'analyse de texte punk, on laisse ça aux profs de fac et aux étudiants. Pour le reste, c'est certain que le groupe ne va pas s'attirer des foules d'amis avec un nom comme ça... et que je risque moi aussi au passage de me faire vilipender par certains.
En tout cas, vous pouvez écouter ce morceau phare du punk du 21ème siècle ainsi que 5 autres en allant sur le site du groupe.
Bon, sur ce, je retourne écouter Sonia de Komintern Sect.
http://punkebreizh.blogspot.fr/2011/10/viol-grosse-provo-de-nantes.html

(Mon intime conviction c'est que le second degré c'est de la foutaise, un moyen de faire passer ses "idées" pourries mine de rien...)

_________________
Le pouvoir est maudit, c'est pour cela que je suis anarchiste. (Louise Michel)
avatar
colcat
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 894
Date d'inscription : 05/06/2012

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Lun 9 Sep 2013 - 20:00
Rolling Eyes 
Défouloir débile, ouais en effet...
Mais ils se rendent pas compte que c'est super grave des textes comme ça?????? Je comprends pas No 
ko
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 2499
Date d'inscription : 31/10/2011

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Lun 9 Sep 2013 - 20:02
c'est vrai que c'est HYPER original et que c'est TOTALEMENT contre culture et rebelle de promouvoir le viol. La preuve, tout le monde le fait... Quels pauvres types à l'imagination rabougrie... Rolling Eyes 
Faudrait un jour que je recopie ce texte sur les über-merdes que pondent les artistes hommes écrit par Solanas, tiens (qui elle, est autrement punk, d'ailleurs).
Ça s'applique parfaitement à ce genre d'artistes commencés et finis à la pisse.


Dernière édition par ko le Lun 9 Sep 2013 - 20:47, édité 1 fois
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Lun 9 Sep 2013 - 20:37
Sérieux, ça m'énerve trop... :arg: 

Mais surtout, je ne sais pas quoi faire, face à ça :
- ne rien dire pour ne pas leur faire de pub
- les dénoncer et les rendre célèbres ? (Orelsan s'est fait connaître à cause de féministes)

On a dénoncé Kamal le coach en séduction, mais ça me semble pas tout à fait pareil. Kamal peut difficile se cacher derrière l'argument du 2nd degré ou du "personnage". En plus, c'est pas un ""artiste"", mais un escroc qui piège des pigeons. Bref... le cas de figure est bien différent, et les gens risquent d'être favorables à ces ""artistes"".
ko
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 2499
Date d'inscription : 31/10/2011

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Lun 9 Sep 2013 - 20:42
avatar
sandrine
Amazone
Amazone
Messages : 3597
Date d'inscription : 15/09/2012

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Lun 9 Sep 2013 - 20:52
Moi aussi ça me ferait chier de faire de la pub à ces connards.
Par curiosité je suis allée voir le texte de la chanson citée à la fin de l'article:

Bon, sur ce, je retourne écouter Sonia de Komintern Sect.
Très bonne référence en effet, dans le genre "super provoc lolilol":

C'était l'été sur cette plage Une plage blonde comme tes cheveux Nous avions presque le même âge Nous avions tout pour être heureux

Mais tu m'as refusé ton cœur Dans les dunes je t'ai attrappée Tu étais morte de terreur Et c'est alors Que je t'ai violée

Sonia, Sonia, tu as tort de me résister Sonia, Sonia, je me sentais comme obligé

Quand les copains sont arrivés Tu te croyais presque sauvée Mais c'est moi qu'ils venaient aider Et tous ensemble On t'a baisée

Sonia, Sonia, tu as tort de me résister Sonia, Sonia, je me sentais comme obligé

Toute la nuit tu y es passée On en a bien profité Au matin on t'as abandonnée Tu avais l'air Si fatiguée

Sonia, Sonia, tu as tort de me résister Sonia, Sonia, je me sentais comme obligé


J'ai rien contre la provoc mais faut que ça ait un minimum de sens, là franchement c'est quoi le sens? confused 

_________________
Le pouvoir est maudit, c'est pour cela que je suis anarchiste. (Louise Michel)
avatar
Carol
Hystérique
Hystérique
Messages : 686
Date d'inscription : 31/07/2013

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Lun 9 Sep 2013 - 21:24
Antisexisme a écrit:Sérieux, ça m'énerve trop... :arg: 

Mais surtout, je ne sais pas quoi faire, face à ça :
- ne rien dire pour ne pas leur faire de pub
- les dénoncer et les rendre célèbres ? (Orelsan s'est fait connaître à cause de féministes)
Com d'hab, pile ils gagnent, face on perd... Sad
avatar
Invité
Invité

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Lun 9 Sep 2013 - 21:39
Antisexisme a écrit:Sérieux, ça m'énerve trop... :arg: 

Mais surtout, je ne sais pas quoi faire, face à ça :
- ne rien dire pour ne pas leur faire de pub
- les dénoncer et les rendre célèbres ? (Orelsan s'est fait connaître à cause de féministes)

On a dénoncé Kamal le coach en séduction, mais ça me semble pas tout à fait pareil. Kamal peut difficile se cacher derrière l'argument du 2nd degré ou du "personnage". En plus, c'est pas un ""artiste"", mais un escroc qui piège des pigeons. Bref... le cas de figure est bien différent, et les gens risquent d'être favorables à ces ""artistes"".
Orelsan avait déja une grosse fanbase avant de faire le buzz et il à toujours énormément de fans. Il n'écris pas que pour choquer ou faire le buzz et c'est sans doute ce qui fait la grosse différence avec des groupes comme "viol" qui semblent être la uniquement pour choquer. C'est un peu le problème des gens qui font dans le trash et ça me rapelle un peu le buzz express de Ganesh2 il y a quelques jours qui à voulu faire de l'humour noir sans réfléchir aux conséquences derrière.
Après ya aussi moyen que le fait de dénoncer fasse réfléchir les gens. Mais bon j'ai peur qu'on se relance dans le sempiternel débats de la liberté d'expression de l'artiste...
avatar
pierregr
Amazone
Amazone
Messages : 3993
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Lun 9 Sep 2013 - 22:23
Si on tolère ça, pourquoi pas une chanson glorifiant une ratonnade ou un pogrom ? Ah zut non, c'est du racisme Sad 
avatar
sandrine
Amazone
Amazone
Messages : 3597
Date d'inscription : 15/09/2012

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Lun 9 Sep 2013 - 22:57
"Mort aux Juifs" a eu un succès d'estime... et plein de gens pour défendre la "liberté d'expression de l'artiste".
Justement la polémique "en parler ou pas" existe depuis longtemps au sujet de l'extrême-droite. En parler serait leur faire de la publicité... mais ne pas en parler c'est les laisser prospérer en loucedé sans jamais contre-argumenter.

Je pense que si de la soi disant provoc sexiste ou raciste trouve tant de supporters, c'est que le buzz permet de faire un état des lieux. L'affaire Orelsan a permis de mesurer l'étendue du désastre: un nombre impressionnant de gens trouvaient "pas grave" "provoc" ou "marrant": "Ta gueule ou je vais te marie-trintigner".
avatar
Invité
Invité

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Mer 11 Sep 2013 - 14:24
sardine a écrit:Par curiosité je suis allée voir le texte de la chanson citée à la fin de l'article
Oui, moi aussi je suis allée voir et je m'en remets toujours pas, pourtant j'aime bien Komintern Sect normalement mais là... Evil or Very Mad 
Sur le débat en parler ou pas, je pense qu'il faut quand même en parler. Les gens qui aiment et écoutent ce genre de textes n'ont pas besoin de nous pour les découvrir et penser que ce n'est pas si grave... Rolling Eyes 
avatar
Tiffanny
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 297
Date d'inscription : 14/08/2013

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Ven 13 Sep 2013 - 19:30
Le titre est trop ancien, il doit y avoir prescription. C'est ce qui a sauvé Costes, auteur de "Livrez les Blanches aux bicots". Soutenu par toute une intelligentsia il en a profité pour clamer partout qu'il avait gagné tous ses procès contre la LDH, le MRAP et la LICRA, alors qu'il n'a pas gagné sur le fond mais à cause de la prescription!
Ces associations ont-elles eu raison de porter plainte? Sont-elles responsables de la notoriété qui s'en est suivie? Je ne crois pas, Costes était déjà connu et apprécié des gens qui l'ont soutenu, alors qu'ils savaient pertinemment qu'il était raciste.
Je trouve moi aussi pertinent d'en parler en renseignant celleux qui seraient de bonne foi mais pas au courant. Sur le forum PunkPirate, des membres parlent de cet album de Costes, convaincus que c'est du second degré. Un autre démontre que Costes est raciste au premier degré et a des sympathies fascistes.

COSTES:

Re : jean louis costes
Jean Louis Costes reçu chez les fascistes parisiens,

Inutile de faire son historique, les curieux n’ont qu’à zapper sur le net, ni de qualifier ses concerts, performances, films, livres : jusque maintenant, des gens pouvaient peut-être encore hésiter entre un gros raciste/antisémite/sexiste/homophobe et un gars à prendre au 5ème degrès. C’est pourquoi depuis des années il a pu faire la tournée de l’underground et des squats... et finir chez Ardisson pour faire monter l’audimat de Bouygues fin 2006. Et ce bien qu’il soit condamné pour « propos racistes et antisémites, appel à la haine et à la violence raciste » à la suite d’un procès intenté par l’UEJF, la LICRA, le MRAP et la LDJ.

Mais son parcours récent ne laisse aucun doute, de la soirée « Littérature de combat » en 2007, à sa dernière interview dans l’émission des fascistes parisiens il y a 15 jours : ce type est à gerber.

La soirée « Littérature de combat » à Marseille le 22 mai 2007 annoncait en effet une lecture de textes de J-L Costes accompagnée de ceux de Alain Soral (nouveau cadre du FN), Marc-Edouard Nabe ou Laurent James : que du beau monde. De fait, Costes a commencé à écrire sous l’impulsion et sur le site de son ami Maurice Dantec (autre raciste bien connu et qui écrit aux identitaires pour leur dire combien ils partagent leur combat contre « l’invasion islamique » de la France), mais aussi dans la revue Cancer où il y côtoyait Soral, Nabe (un royaliste catholique affirmé) et L.James (un autre catholique fasciste) ; personnes dont il est resté proche puisqu’on peut le voir régulièrement dans les soirées hypes parisiennes en leurs compagnies. Il se serait d’ailleurs récemment converti au catholicisme.

Le 13 mai 2008, il choisit très clairement son camps, puisque ce gentil Costes était donc l’invité de l’émission “derrieretaporte” annoncée sur le blog de Zentropa, ceux-là mêmes qui organisent la marche facho du 9 mai (la manif annuelle de l’extrême droite radicale, des identitaires et autres petits fascistes) et diffusée sur « radio bandera nera », une radio fasciste italienne liée au « squat » facho de Rome « Casa Pound » et au Bloc Identitaire niçois. L’émission est consacrée à Mai 68, avec en guest star Jean-Louis Costes... (impossible de mettre des liens de fachos ici, pour vérifier cherchez vous-mêmes, c’est franchement pas dur !)

Petit compte-rendu :

L’émission commence sans dévoiler l’invité mystère. « Aujourd’hui nous ne recevrons pas, donc, ni jean marie lepen, pas non plus Faurisson, (...) ni Devedjan, Longuet... ». Puis le présentateur, qui se présente comme un organisateur de la manifestation du 9 mai (une manif de faf qui commèmore chaque année la mort de l’entre eux il y a quelques années, et interdite cette année), va donc en faire un long compte-rendu d’une grosse demi-heure. Il évoque les « 500-600 militants » fascistes sur le « théâtre des opérations », les charges contre « les rouges », les « 100 supplétifs gauchistes du côté de Montparmasse ». Il parle de l’altercation avec « des automobilistes du très grand sud, probablement tuniso-marocain (...), c’est à dire ces français si précieux qu’on nous demande d’aimer », alors que les fafs arboraient des croix celtiques et drapeaux français : « Mal leur en a pris, ils ont été correctement corrigés... ». Il raconte la terrible répression des flics qu’ont eu à subir leurs « combattants ».

Après ce long discours sur l’actualité des fascistes, place à l’interview de J-L Costes, introduite par un de ses tubes, raciste à 200 %. L’interview commence ; questions-réponses avec l’animateur radio -organisateur du 9 mai des bruns.

L’animateur le questionne sur le personage de son bouquin, « un bunker en banlieue », à St Denis...

« A 99% c’est moi. En banlieue je résonnerai comme le type, à 100% sûr. (...) ». C’est l’histoire d’un type qui pète les plombs, qui remonte St Denis avec une machette à la main vers la mairie... Il compare au type qui a fait un carnage à Nanterre... « C’est dangereux, y’a beaucoup de crimes à St Denis, c’est clair... Aux Etats Unis ils rigolent, (la bas) c’est beaucoup plus tranquille,(...) la France c’est vraiment violent, c’est n’importe quoi en France (...), je dis pas que ça va être la guerre civile, si ca arrive pas tant mieux (...). On sent que quand il y a une emeute, après la voiture ça va être la maison, on sent ça quoi... J’ai ma fille à la crèche, on savait qu’après 15h fallait pas la laisser, parce que des crèches cramaient vraiment, mais pas vides, on parle de l’après midi (...). On sent quelque chose qui pourrait se passer, c’est intéressant à la limite d’habiter là parce que moi ca m’a fait évoluer, de pleins de points de vue. Avant j’habitais Paris, je voyais pas du tout la société, les immigrés, les races, tout ça, j’voyais pas ça bien quoi... (En habitant la banlieue) on est beaucoup mieux cultivé sur l’humanité (...). C’est un peu comme quelqu’un qui va habitait Israël, il sera quand même plus en pointe du problème, (...) mentalement il va avancer. (...) A la limite vivre dans une certaine insécurité, c’est peut-être la normale sur terre, de se rendre compte que tout n’est pas acquis, tout n’est pas gagné, que la France n’est pas pour toujours là, sur cette forme là... Ca peut à tout moment basculer... Les gens s’en rendent pas compte, ... (inaudible) des frontières... »

Puis retour sur son bouquin...

« C’est le pétage de plomb de l’individu parce qu’il se considère rejeté parce qu’il est devenu un sous-blanc, euh... il est minoritaire, donc il se retrouve dans une situation super incongrue... C’est lui maintenant qui doit s’adapter... C’est lui qui est un étranger dans le coin... Mais il a toujours été étranger à tout, car on voit bien qu’il se plaint des immigrés mais il ne s’entend pas avec sa femme, enfin avec sa famille vous voyez (...).

« C’est un associal, comme beaucoup de gens qui habitent ici (St Denis), la classe moyenne pratiquement, bon y’a des nègres, on va dire des bobo de Lutte Ouvrière, mais sinon on va bien voir, enfin moi je... Des white trash, comme on est, comme moi je suis limite, même des gens qui sont le sous prolétariat qui sont restés là... (ce passage est confu) »

Puis il dit que c’est dommage qu’il n’y ait pas un « cosmopolitisme positif » comme à Marseille ; l’animateur lui répond que « quand même là bas ils crament des gonzesses dans les bus... ».

Costes répond : « ouai mais ça c’est un cas... Marseille c’est une ville d’anarchie, y’a du business.(...) Les gens ont autre chose à foutre que regarder le look d’un punk dans la rue pour lui éclater sa gueule... (...) Faut pas oublier qu’il y a une mairie communiste... depuis 80 ans (à St Denis). Ca crée une mauvaise ambiance dans la ville. Ils font tout pour défoncer la petite bourgeoisie, c’est les plus dangereux (...) ». A St Denis j’ai été définitivement déçu par le PC, mais déçu... mais c’est la haine quoi, faut voir le truc, faut le vivre, quand on a pas eu de poubelles 10 ans, c’est fini quoi, faut arréter. C’est une ville qui a un budget extraordinaire » (on croit comprendre que une des villes les plus riches de terre...) etc, etc.

Retour sur son livre :

« N’importe qui, qui est mis dans une situation où il va se sentir comme un rat dans la cage au fond de son terrier, qu’il est foutu, peut péter un plomb comme ça, et s’il le fait pas c’est un con alors... Moi le truc que je dirai : si on sent qu’on va mourir faut tuer avant, ça me paraît le minimum à faire, si moi je me sentais vraiment au dernier niveau de... que la société autour de moi, le milieu, enfin, me tuait, moi j’essaierai d’en niquer un maximum avant de crever... »

Le gars lui demande si c’est dû à une perte de sens : « Ah moi j’ai jamais réfléchis comme ca, c’est quoi une perte de sens... ? » Donc le gars lui explique ce que c’est une perte de sens, l’anomie, etc.

J-L Costes botte en touche... « En tout cas moi je vis que sur des projets, il n’y a que ça qui me fait tenir... Je respecte toujours les gens... C’est pour ça que je respecte ici votre radio ou n’importe quoi, toute personne qui monte un projet, moi j’admire, quelque soit le but... »

Le gars lui demande alors quel doit être « le socle des valeurs de base » selon lui.

« Bin des trucs tout con, ne pas voler les affaires des autres par exemple, bien sûr ne pas matraquer la gueule de quelqu’un à tout instant alors qu’il vous a rien fait, c’est pas possible ça.... En plus ça n’apporte rien financièrement ».

Le gars enchaîne, lui demande si c’est « une tendance lourde, avec d’un côté des gens qui sont des kamikazes aggressifs, et de l’autre côté des gens qui sont pas programmés pour, mais qui finissent comme votre Jean-Louis (personnage de son bouquin) qui vont devenir des bombes ? »

« Moi j’ai peur de la violence, je suis un looser de base... (...) Si on avait une présence physique minimum dans la rue de nous-mêmes, uneaura physique, ...la personne en face va devenir gentille. »

La preuve : il raconte une histoire récente où il a sorti sa hache devant un gars avec une bouteille cassée, etc.

« C’est ce qui se passe d’ailleurs aux Etats-Unis : étant dans le doute qu’on aurait un fusil mitrailleur dans la maison, le malfaiteur de base va réfléchir deux fois avant d’emmerder quelqu’un... (...) Moi j’ai été élevé dans la faiblesse (...).

Puis l’animateur lui parle d’une analyse d’Alain Soral (membre du Conseil National du FN et tenancier de bar avec le celèbre nazi-skin « batskin ») « sur la ’dévirilisation’ de la société occidentale : c’est un peu ce que vous dites, est-ce que vous le rejoingnez ? »

« Oui, moi je parle de moi, mais je suis sûr que ça rejoint beaucoup de classes moyennes blanches, on sait pas comment taper, à quel moment, pourquoi, comment, on est pas à l’aise, non ? »

Le gars répond en choeur : « Oui tout à fait ! », et lui dit qu’il faut faire du sport.

Costes : « (...)J’en ai fait de la boxe thai, fait en faire réguliérement »

L’animateur : « Bin surtout à St Denis ouai »

Costes : « ... Sinon ouai si Soral a fait une analyse comme ça, oui sûrement ça s’explique... avec le temps (inaudible)... C’est con d’attendre toujours la police. (...) Nous dans notre rue on a fait beaucoup d’efforts par rapport à ça, et on a vraiment marqué des points quoi, en faisant choper des gens, en intervenant, et bien finalement c’est profitable à la longue, on a vu ça avec des voisins quoi... Des fois on est à bout, on est obligé de toute façon... (...) Le mec qui te jure qui va revenir te cramer... mais la plupart du temps ils reviennent pas ! (...) Ca vaut le coup de se mouiller un peu, la police peut pas tout faire... »

L’animateur : « Est-ce que ça va vaut le coup de s’organiser dans les quartiers ? »

« Quand y’avait les émeutes, là, la nuit, nous on gardait la bagnole la nuit.... j’avais une machette d’ailleurs... [rires...] (...) La machette ? C’est la mode en ce moment, y’a eu cinq meurtres à la machette en Seine St Denis. Y’en a qui ont compris que c’est efficace, y’a pas que les africains qui ont ça... c’est super efficace. »

Il fini en disant qu’il va faire un autre roman et qu’il espère que Fayard va lui prendre. Puis l’émission enchaîne avec une nouvelle « chanson » de Costes, toujours ultra raciste, sur les nègres qui auraient du rester en haut des arbres dans les forêts, que c’est normal qu’ils pétent un plomb dans les cités, que en haut des arbres les femmelles les admiraient, que maintenant c’est des pauvres clochards de négros dans les cités, etc. Et des trucs du genre « Chérie t’aurais dû venir dans la cité, t’aurais été fier de Guy Georges (un tueur en série des années 90), le chef des chimpanzés ».
http://www.pirate-punk.net/message.php?t=4673
avatar
sandrine
Amazone
Amazone
Messages : 3597
Date d'inscription : 15/09/2012

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Ven 20 Déc 2013 - 0:47
Je ne sais pas trop où placer cette info... Il s'agit de viol, mais aussi de pédophilie (entre autres tentative de viol sur un enfant de ONZE MOIS!) mais aussi d'incitation au viol...




Le chanteur du groupe de rock britannique Lostprophets a été condamné mercredi 18 décembre à trente-cinq ans de prison pour de multiples agressions sexuelles sur enfants. Ian Watkins, qui avait plaidé coupable pour treize chefs d'accusation, a « atteint des sommets inédits de perversité », selon le juge Justice Royce, au tribunal de Cardiff, qui voit en lui un dangereux prédateur sexuel.

Le chanteur avait notamment tenté de violer un enfant de onze mois en présence de la mère. Il avait également encouragé une autre de ses fans à abuser de son propre enfant et à diffuser l'acte par webcam. Les deux admiratrices de Ian Watkins ont respectivement été condamnées à dix-sept et quatorze ans de prison.

« STUPEUR, RÉPULSION, INCOMPRÉHENSION »

« Ceux qui fréquentent ce tribunal ont pu assister à un grand nombre d'affaires horribles. Celle-ci dépasse tout. Toute personne normalement constituée ne pourra éprouver que stupeur, répulsion et incompréhension. Vous avez parlé de votre désir de choquer et de repousser les frontières de la sexualité. Ce désir était décuplé par votre consommation de cocaïne et de méthamphétamines qui n'ont fait que renforcer les agressions sexuelles », a commenté le juge de Cardiff, refusant toute circonstance atténuante.

Ian Watkins avait décidé au dernier moment de plaider coupable, épargnant au jury de visionner ce que le juge a qualifié d'extraits vidéo « très explicites et pénibles » à regarder. Il a également reconnu avoir planifié de nouveaux abus avec chacune des deux mères et avoir réalisé et être en possession de pornographie infantile et zoophile.

La police continue d'enquêter en Allemagne et aux Etats-Unis pour savoir si le chanteur des Lostprophets, groupe de rock alternatif gallois, qui a vendu des millions d'albums à travers le monde, y avait commis des actes similaires.

http://www.lemonde.fr/europe/article/2013/12/18/le-chanteur-de-lostprophets-condamne-a-35-ans-de-prison-pour-viol-et-pedophilie_4336672_3214.html

En revanche ne connaissant pas ce groupe je ne sais pas si, comme les groupes keupons précités dans ce fil, il incitait également au viol dans ses chansons?

_________________
Le pouvoir est maudit, c'est pour cela que je suis anarchiste. (Louise Michel)
avatar
pierregr
Amazone
Amazone
Messages : 3993
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Ven 20 Déc 2013 - 7:36
J’ai lu sur un site anglais relatant cette horrible affaire que Ian Watkins a dit, au début du procès « ce que j’ai fait avec ces enfants, c’est megalolz »
Il a aussi clairement agi pour ne pas être condamnable, ce sont des écoutes téléphoniques qui ont permis de le savoir.
Sinon Sandrine, je ne connais pas la réponse à ta question
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Jeu 26 Mar 2015 - 18:54
La mobilisation des féministes a été plus qu’efficace. Le groupe nantais de musique punk Viol ne jouera pas sur la scène de La Mécanique ondulatoire vendredi 27 mars. La salle parisienne, située dans le 11e arrondissement, a annulé l’événement mercredi 25 mars à la suite de la pression des associations féministes, notamment Les Effrontées.

En cause : « Les paroles de leur chanson phare intitulée Viol [produite en 2009] qui, sous couvert d’un style trash et prétendument anticonformiste, est un appel sans ambiguïté à ce crime sexiste », dénonce ce collectif. L’association appelle même à la dissolution du groupe et promeut « une loi globale contre le sexisme ».

La salle de concert s’est excusée sur Facebook : « La Mécanique ondulatoire est un bar antiraciste, antifasciste, pro-LGBT, prolibertaire et proféministe. » Etonnant, alors, d’avoir programmé un tel groupe. « Il ne faut pas beaucoup de jugeote pour accueillir un groupe qui fait l’apologie d’un crime », s’emporte le maire du 11e arrondissement, François Vauglin.

Dans une interview à Noisey, Samuel, le chanteur du groupe, s’est exprimé au sujet des paroles de cette chanson : « On les a écrites avec l’ancien batteur et sa copine de l’époque, j’avais 18 ans, c’était fin 2009 il me semble, avec comme objectif de faire le truc le plus « abusé » possible (...). Le viol est une chose abjecte et c’est justement ça le but : écrire une chanson abjecte pour dénoncer le truc. »

La maire de Paris, Anne Hidalgo, avait saisi le préfet mercredi 25 mars pour signaler un trouble à l’ordre public. Finalement, l’annulation du concert a permis de ne pas faire appel aux forces de l’ordre. Hélène Bidard, adjointe (PC) à la mairie de Paris chargée des questions relatives à l’égalité femmes-hommes, s’est entretenue à ce sujet avec la secrétaire d’Etat chargée du droit des femmes, Pascale Boistard. Ensemble, elles veulent réfléchir dans les prochains jours sur les suites à donner à cette affaire.

Toutefois, Isabelle Béguin, avocat à la cour spécialiste en droit de la fonction publique, précise qu’il « n’est pas possible de dissoudre un groupe de musique puisqu’il ne possède pas de personnalité juridique ». Mme Bidard assure que ses membres « ne se produiront plus sur une scène parisienne avec de tels textes. Nous allons lancer une réflexion pour voir s’il est possible d’interdire le groupe. Il faut une tolérance zéro sur les violences faites aux femmes ».

Depuis l’annulation du concert, l’association Les Effrontées a décidé de porter plainte contre le groupe punk. Me Avi Bitton, avocat pénaliste, explique « qu’aucune sanction n’est prévue dans le Code pénal pour incitation au viol. Néanmoins, une disposition [l’article 24] de la loi de 1881 sur la presse prévoit qu’inciter des personnes à commettre un crime tel que le viol est un délit pénal même si l’incitation n’a pas été suivie d’effet ». Les membres du groupe encourent 5 ans d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende.
http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/03/26/un-concert-de-punk-annule-pour-incitation-au-viol_4602028_3224.html
avatar
La Chatte
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 826
Date d'inscription : 15/01/2014

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Jeu 26 Mar 2015 - 19:43
Voilà une bonne nouvelle.
Et encore des commentaires sous l'article "la liberté d'expression toussa".
Evil or Very Mad
Ce qui me sort par les yeux, et c'est peu dire, c'est les branlos qui se croient rebelles et politiquement incorrects quand ils promeuvent des idées mainstream à mort.
Ce qui serait vraiment rebelle, c'est des paroles de chansons qui prôneraient des trucs comme la liberté des femmes à disposer vraiment de leurs corps, la liberté des hommes à aimer sexer avec des hommes, la liberté des gens à ne pas sexer du tout, ou le refus d'un homme a prendre part aux démonstration collectives de virilité. Mais le viol en société patriarcale, dis donc, qu'est ce que c'est orignal, on n'a jamais vu ça...

_________________
L'amour, ce n'est pas violenter l'autre, c'est le protéger contre toutes formes de violences ou se tenir à ses côtés lorsqu'elles adviennent.
avatar
Aëlloon
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 1825
Date d'inscription : 01/04/2014

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Mar 31 Mar 2015 - 10:20
Moi ce qui me sors par les yeux, ce sont ces personnes qui utilisent des leviers faciles tels que l'idée du viol pour faire du buzz sans aucun scrupule éthique, d'une part.

Et d'autre part, ça me sort par les yeux qu'on interdise à des groupes de chanter tel ou tel texte parce que politiquement incorrect, alors qu'on ne fait rien concrètement pour lutter contre le viol ou les violences faites aux femmes.

Interdire une chanson, c'est un bel écran de fumée inutile, ça aide à se déculpabiliser (cf Anne Hidalgo) mais ça ne fait pas avancer notre situation d'un iota pendant que par contre, ça tue la liberté d'expression.

Rappelez-vous quand les politiciens bien-pensants ont interdit le morceau de Ministère Amer, " Sacrifice du Poulet ", qui soi-disant était un appel au meurtre de flics: ça a été traité exactement de la même façon, scandale, buzz, censure, mais au final aucun politicien n'a osé dire la vérité concernant les bavures policières et le racisme ordinaire des flics envers les gosses de cité.

Ici on interdit (je parle du cas du groupe Viol, pas de l'abominable pédophile) une chanson/un morceau qui parle de viol avec un ton dérangeant alors qu'il faudrait lutter contre le viol sur le terrain.

A chaque fois, c'est une bonne excuse pour ne rien faire en termes de lois et de protection des victimes.

_________________
Si Dame Nature avait voulu que je sois muette, elle ne m'aurait pas faite !
avatar
Omniia
Modératrice
Modératrice
Messages : 2918
Date d'inscription : 20/10/2012

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

le Mar 31 Mar 2015 - 13:38
Je comprends ce que tu dis Aëlloon, mais je crois que je trouve quand même important que les lois soient appliquées concernant l'apologie / l'inciation au viol. Je peux me planter mais je ne pense pas que ça permet juste de se déculpabiliser et de cacher les "vrais" enjeux (les viols et les violences faites aux femmes). Ça me semble aussi être un moyen d'en parler, de ces vrais enjeux. Parce que quand une oeuvre est jugée comme incitant au viol, on doit expliquer pourquoi on trouve ça grave, pourquoi on trouve important que la loi soit appliquée.

Je te rejoins totalement sur le fait qu'à côté de ça, rien n'est concrètement fait pour lutter contre le viol ou les violences faites aux femmes, mais je suis pas certaine qu'arrêter de dénoncer des oeuvres faisant l'apologie du viol amènera davantage à ça.
Je crois pas que les féministes se focalisent plus sur ce genre de trucs que sur les "violences concrètes". Mais quand elles parlent de ce genre de truc ben ça fait plus le buzz dans les médias que quand elle dénoncent ce qui passe au Nigéria ou ce que vivent chaque jour les prostituées durant les passes. C'est comme ça, c'est terrible, mais je vois pas trop ce qu'on peut y faire là tout de suite...  Question

Concernant le groupe VIOL, je ne soutiens pas le buzz qu'il y a eu, ni l'interdiction. Ou plutôt : je ne les soutiens plus. Franchement j'ai eu une grosse remise en question sur mon manque de rigueur et mon côté mouton de panurge avec cette histoire. J'ai un peu participé au buzz internet autour de ça (en partageant des liens, en commentant de trucs pour dénoncer le morceau, etc.), et je le regrette totalement parce que je l'ai fait en ne sachant presque rien, en faisant confiance aveuglément dans ce que disaient les autres (féministes). En fait j'étais persuadée que le groupe continuait à chanter cette chanson sur scène et qu'elle avait été produite. Et en réalité, si les membres du groupe disent vrai : ce morceau a été composé en 2009 quand ils avaient 18 ans, n'a jamais été produit sur un CD, ils ne la jouent plus depuis des années (et aucun autre de leur morceau ne semble poser question). Pour moi ça change juste totalement la donne. Interdire la production d'un groupe sur scène à cause d'une chanson qui pose question qu'ils ont écrit y a des années, mais qu'ils ne jouent plus, et qui a juste dû être déposée sur un myspace à l'époque ?
Ça me semble assez dingue et flippant.

Bref, je m'aperçois que j'ai juste agi sans réfléchir, j'ai dénoncé un truc en lisant 10 phrases (immondes, certes) et en ne connaissant absolument pas le contexte.
Et oui ça, par contre, c'est une méthode féministe internet qui craint grave : s'indigner en suivant le buzz féministe avant d'avoir toutes les infos, avant de réfléchir. Et ce n'est pas sans importance quand on voit les effets que ça a là, avec cette histoire. Je m'en veux beaucoup, notamment car je me dis que ça ne doit pas être la première fois que ça m'arrive.

_________________
Je ne suis pas souvent là.
Contenu sponsorisé

Re: groupe de punk qui se nomme "Viol"

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum