Derniers sujets
AlpagaHier à 15:26NokinheiIntersectionalité et paradigmes apparentésHier à 13:47TortueFéminisme culturel vs. féminisme radicalHier à 13:40Tortuefemmes enceintes versus personnes enceintesHier à 11:20IridaceaLes talons cornés : "horribles", "intolérables" et "anti-sexy"Dim 19 Nov 2017 - 17:25erulelyaFaut-Il Porter Un Soutien-Gorge ? - Article.Ven 17 Nov 2017 - 20:42Ceridwen0813Luce en lutte : rendre la langue française non sexisteVen 17 Nov 2017 - 12:33erulelyaSalut à tou.te.sVen 17 Nov 2017 - 10:07LuceBizutage en médecine à l'université de caen = Enseignement du sexisme ?Jeu 16 Nov 2017 - 11:31michekhenJe veux des Poches!!Mer 15 Nov 2017 - 20:04jojojobonjour tout le mondeLun 13 Nov 2017 - 18:21jojojoBonjour ! Moi, Je.Lun 13 Nov 2017 - 16:18Un Homme[Article] Mélanie Gourarier. « La séduction alpha mâle s’inscrit dans un continuum de pratiques violentes »Lun 13 Nov 2017 - 15:12Tortue#BoycottWebedia et #BalanceTonForumDim 12 Nov 2017 - 9:00pierregrPeggy SastreSam 11 Nov 2017 - 4:12Klazoo LexisHelloVen 10 Nov 2017 - 11:15IridaceaPedro KazumiMar 7 Nov 2017 - 0:11IridaceaBoujour à vous Dim 5 Nov 2017 - 20:50IridaceaMorg@neDim 5 Nov 2017 - 18:30IridaceaGeorges BouillonDim 5 Nov 2017 - 18:17Iridacea"Free the Nipple"Sam 4 Nov 2017 - 1:18erulelyaOuvrir la voix par Amandine Gay (black feminism)Jeu 2 Nov 2017 - 20:58AëlloonComment réagir face à l'antiféminisme ?Jeu 2 Nov 2017 - 20:25Aëlloon"non-binaire" c'est quoi ?Mer 1 Nov 2017 - 5:13Reikochanson : VII capturées de bonne heureLun 30 Oct 2017 - 12:41shunUn traîtreLun 30 Oct 2017 - 7:43Untraitreliens pour accueil ne fonctionne pas? Dim 29 Oct 2017 - 9:00michekhenPrésentation de RonceRose Sam 28 Oct 2017 - 11:57IridaceaJe suis nouvellauJeu 26 Oct 2017 - 23:44IridaceaJean.Jeu 26 Oct 2017 - 23:42IridaceaLuxLisbonMer 25 Oct 2017 - 17:20shunSéjour en FranceMer 25 Oct 2017 - 3:16Dihya

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Invité
Invité

Re: Les rapports sexe/race/classe dans les milieux féministes

le Sam 4 Jan 2014 - 16:24
@Patlotch a écrit:
Dire que je fais du "mainsplainning" n'engage que celles qui le voient, ou veulent le voir comme ça. Si j'ai référencé des textes écrits par des femmes, moins "nébuleux" et "confus" que les miens, est-ce en tant qu'homme ? Si oui, c'est que je ne suis pas "déconstruit". Je vais de ce pas me (faire) soigner.

Tu recommences…
avatar
Nurja
Déesse/Dieu Suprême
Déesse/Dieu Suprême
Messages : 9215
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: Les rapports sexe/race/classe dans les milieux féministes

le Sam 4 Jan 2014 - 16:27
Cherry Song a écrit:
@Patlotch a écrit:
Dire que je fais du "mainsplainning" n'engage que celles qui le voient, ou veulent le voir comme ça. Si j'ai référencé des textes écrits par des femmes, moins "nébuleux" et "confus" que les miens, est-ce en tant qu'homme ? Si oui, c'est que je ne suis pas "déconstruit". Je vais de ce pas me (faire) soigner.

Tu recommences…

Modération

Patloch, ceci est un deuxième avertissement.

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
Arrakis
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 1806
Date d'inscription : 29/02/2012

Re: Les rapports sexe/race/classe dans les milieux féministes

le Sam 4 Jan 2014 - 16:34
Message aux modératrices : serait-il possible de créer un sujet "Rapport entre capitalisme et sexisme", ou un truc du genre, et d'y déplacer les derniers échanges ?
J'ai l'impression que ça n'a plus grand chose à voir avec les rapports de sexe/classe/race dans les milieux féministes, et même si le sujet n'est pas actif actuellement, je trouve ça important qu'il reste "disponible" pour accueillir des interventions (il est difficile d'écrire un message au milieu d'un échange si le message est sur un tout autre sujet, je trouve).

Voilà voilà !
__________________
Sur le rapport capitalisme / sexisme :
En quoi exactement le capitalisme a-t-il besoin du sexisme et du racisme ? Le capitalisme "actuel" se nourrit des divisions actuelles, ok. La discrimination des femmes et des non-Blancs permet de tirer les salaires vers le bas, et plein d'autres choses.
Mais dans une autre société, le capitalisme pourrait se nourrir d'autres divisions. Je ne vois pas en quoi ça n'empêcherait pas de renouveler la force de travail ("créer des petits prolétaires"/faire des bébés qui survivront assez longtemps pour devenir productifs). Ni d'exploiter la force de travail disponible.

_________________
gnome-troll-ver des sables - Classe : Hermaphrodite mystique
Dextérité : 1, Perception des trucs utiles : 2, Perception des trucs inutiles : 22
avatar
Patlotch
Banni·e
Messages : 48
Date d'inscription : 01/01/2014
http://patlotch.com/text/index.html

Re: Les rapports sexe/race/classe dans les milieux féministes

le Sam 4 Jan 2014 - 16:37
@Nurja

OK. Mesurés les possibles, je sors.

Je m'exprimerai sur mon site, au besoin en renvoyant à ce forum, que continuerai à lire avec intérêt.

Je m'auto-bannis. Merci encore pour votre accueil. Désolé pour celles avec qui j'aurais aimé poursuivre, que ne rebutent pas mes mauvaises manières. Elles peuvent me joindre par MP, je leur communiquerai une adresse mail. Comme je n'ai pas de blog adapté, la discussion peut se poursuivre, en même temps qu'ici mais sans moi, sur dndf.

Cette discussion sera référée sous le titre Ballade condescendante en territoire féministe

 :calin: 


Dernière édition par Patlotch le Lun 6 Jan 2014 - 2:01, édité 1 fois
avatar
sandrine
Amazone
Amazone
Messages : 3597
Date d'inscription : 15/09/2012

Re: Les rapports sexe/race/classe dans les milieux féministes

le Sam 4 Jan 2014 - 16:41
Extraits de messages postés par Patloth sur le forum dont le lien a été fourni par pepe communisation (inscrit le 14 décembre, soit le lendemain du bannissement de Coffy - 13 décembre -, venu lui aussi faire de la propagande sur la "communisation").

Exemple symptomatique, un coup de gueule (féminin), des trucs intéressants et des confusions significatives https://www.facebook.com/pages/Contre-le-f%C3%A9minisme-radical-et-sexiste-ou-Gender-Feminism

« Contre le féminisme radical, sa « culture du viol », son « patriarcat » partout, sa paranoïa misandre, sa théorie du genre, son marxisme moisi. Pour la paix entre les sexes. Car « quand un sexe souffre, l’autre souffre aussi » (M. Mead)

Description
Le féminisme qui occupe actuellement l’espace public (Femen, Osez le Féminisme…) est un féminisme de type radical qui va chercher son inspiration dans ce que le féminisme américain et canadien ont produit de pire: la guerre de sexes.

Sa rhétorique victimaire, obsédée par le « patriarcat », la « domination masculine », et la « culture du viol », veut faire croire à chaque femme occidentale qu’elle n’est qu’une pauvrette exploitée par les hommes et vivant dans la terreur d’être violée. Ce nouveau féminisme porte le puritanisme le plus réac (haro sur toute exposition du corps féminin, jusque dans l’art; haro sur la prostitution, même choisie et consentie, haro sur la sexualité – si elle n’est pas bien pensante et propre sur soi, comme par ex le dans le BDSM, et pire encore, haro sur le sexe hétérosexuel, car tout coït serait un viol).

Ce féminisme est également inspiré par des idéologies ouvertement marxistes : on nous ressort la lutte des classes, appliquée à la lutte des sexes, et on invite le « classe des femmes » à se rebeller contre « la classe des hommes ». L’homme serait donc, de par son sexe, un exploitateur de type capitaliste et un violeur.

Où sont passées les valeurs universalistes de la Déclaration des Droits de l’Homme, selon lesquelles nous naissons tous égaux ?

Nous pensons qu’il est temps de dénoncer les dérives de ce féminisme anti-humaniste et haineux, et de rejeter cette lecture « patriarcale », idéologique et mensongère, du monde, de l’histoire et de la société.

Cette page refuse la guerre des sexes, qu’elle provienne du féminisme radical comme du masculinisme. L’humour est toujours bienvenu, mais pas la haine de l’autre fondée sur son sexe. Les propos misogynes ne sont pas acceptés – car dénoncer le radicalisme féministe n’a rien à voir avec la misogynie – d’autant cette page est tenue par une femme !

(Une femme qui n’a jamais été la victime d’un homme, contrairement aux pleureuses patentées du féminisme conquérant).»

J'ai inactivé le lien fourni par Patloth.

Patloth, à propos de l'abolition du genre (là bas aussi il semble adepte des messages à répétition et à rallonge):

Pour revenir à la perspective d’ABOLITION du GENRE, tout dépend ce qu’on met dedans. Si on le définit comme la domination masculine sans reste, oui. Si on admet l’existence de différences significatives entre hommes et femmes, qui se construisent en fonction de situations sociales sans relever pour autant d’une domination, qu’elle soit capitaliste ou masculine, non. La question n’est d’ailleurs pas de les admettre, mais, considérant qu’elles existent, depuis toujours et en tous lieux, de savoir si elles ne relèvent que du patriarcat, ou, dans le capitalisme, que de sa reproduction.

En résumé, parler d’abolition du genre est problématique, selon la définition qu’on en donne. Si on ne définit le genre que dans et par rapport au capitalisme, une fois qu’on a intégré cette contradiction dans le capital (ce que fait TC) et réciproquement (ce que TC ne fait pas je pense), vouloir son abolition devient tautologique. Mais quel problème posent au communisme les différences de genre qui ne présupposent pas de hiérarchie entre hommes et femmes ?

Réponse d'une membre:

11/12/2013 à 13:17 | #20
Répondre | Citer

pourquoi avoir mis en lien la page facebook d’un site anti-féministe, masculiniste et différentialiste qui dénonce le « nouvel ordre moral » instauré par des féministes radicales, « victimistes et geignardes » qui sont « allées trop loin »…………………………..et qui n’a honte de rien quand il poste : « Sur le parallélisme Féminisme/Nazisme.
Ou comment la pensée unique en vient à condamner la moitié de l’humanité, dans l’indifférence générale, sur la seule base de son sexe masculin. »

et peux-tu préciser quelles différences entre femmes et hommes te tiennent tant à coeur ? tu as peur pour ton Y, timale ? ou tu penses vraiment que des crétins sans utérus espéreront toute une vie de voir leur ventre s’arrondir ?

Merde quoi ! t’as beau enrober tout ça de définitions du genre et autres références plus « clean », tu te fais le relais d’une parole masculiniste qui nie et méprise les productions théoriques de femmes (qui ne resteront jamais que des corps différents ?).

Je n’en finis pas d’être étonnée de lire ce genre de commentaires sur votre site…

réponse de Patloth:



La page facebook est ce qu’elle est, je ne soutiens pas ses positions. Je l’ai pointée pour les confusions qu’elle porte. Oui elle est anti-féminisme radical, et « différentialiste », mais pas « masculiniste ». (« Cette page refuse la guerre des sexes, qu’elle provienne du féminisme radical comme du masculinisme.»).

Pour le coup ce message est un peu long à lire, mais je trouve l'échange significatif d'échanges dont personnellement, j'ai malheureusement l'habitude avec certains "pro-féministes" (militants ou non).  Sad 

http://dndf.org/?p=13010

_________________
Le pouvoir est maudit, c'est pour cela que je suis anarchiste. (Louise Michel)
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros
Messages : 4536
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Les rapports sexe/race/classe dans les milieux féministes

le Jeu 9 Jan 2014 - 3:15
Je me suis arrêtée là :
ces pages souvent roboratives (anti-féminisme et franco-centrisme, violences sexuelles…)

Quelque part, quelle chance immense de pouvoir considérer le sujet des violences sexuelles comme "roboratif"...

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
Contenu sponsorisé

Re: Les rapports sexe/race/classe dans les milieux féministes

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum