Derniers sujets
» Mwà
par Iridacea Hier à 22:28

» [Article] Que font les jeunes féministes de l’héritage des générations antérieures ?
par michekhen Sam 24 Juin 2017 - 4:23

» Vidéos et films féministes
par Dihya Ven 23 Juin 2017 - 20:39

» Une loi en Caroline du Nord (USA) n'autorise pas les femmes à rétracter leur consentement pendant le sexe
par Iridacea Ven 23 Juin 2017 - 15:28

» La porno féministe
par Nurja Mer 21 Juin 2017 - 12:54

» Bise et Serrage de Main
par Nurja Lun 19 Juin 2017 - 16:16

» La précarité des femmes sur le marché du travail
par Iridacea Lun 19 Juin 2017 - 14:42

» Hey
par Iridacea Dim 18 Juin 2017 - 19:57

» Présentation
par Nurja Dim 18 Juin 2017 - 8:04

» [Entretien] « Le féminisme ne nous a pas été appris par l’Occident » – Fatma Oussedik
par Iridacea Ven 16 Juin 2017 - 22:27

» Se faire des ami.e.s ?
par Iridacea Mer 14 Juin 2017 - 17:58

» [Article] Les fondements politico-économiques du fémonationalisme
par Iridacea Lun 12 Juin 2017 - 22:47

» "non-binaire" c'est quoi ?
par Iridacea Dim 11 Juin 2017 - 23:33

» Que pensez-vous de cette controverse?
par Nurja Dim 11 Juin 2017 - 13:24

» [Film] Regarde elle a les yeux grand ouverts
par erulelya Jeu 8 Juin 2017 - 21:38

» Je suis nouvellau
par Iridacea Jeu 8 Juin 2017 - 18:10

» [Article] Faut-il faire l’amour quand ça ne va pas ?
par Iridacea Jeu 8 Juin 2017 - 10:51

» Demande de documentation sur les stratégies militantes non-safe reposant sur des analogies entre oppressions
par Iridacea Mer 7 Juin 2017 - 18:26

» Bonjour tout le monde !
par michekhen Sam 3 Juin 2017 - 9:15

» C'est quoi "être une femme" ?
par Aëlloon Sam 3 Juin 2017 - 0:31

» Un juge excuse un mari violent en parlant de "devoir conjugal"
par Araignée Sam 3 Juin 2017 - 0:03

» [Entretien] "Division du travail affectif" : en amour aussi, hommes et femmes sont inégaux
par Dihya Ven 2 Juin 2017 - 16:08

» [Manifeste] The Woman-Identified Woman
par Dihya Ven 2 Juin 2017 - 16:01

» Fille / Homme
par Dihya Ven 2 Juin 2017 - 15:46

» [Article] La méthode Karman, une histoire oubliée de l'avortement illégal en France
par Dihya Ven 2 Juin 2017 - 15:39

» Vous avez dit... justice ?
par Araignée Ven 2 Juin 2017 - 2:58

» Pétition pour allonger le congé paternité de 11 jours à 4 semaines
par Espramil Jeu 1 Juin 2017 - 19:59

» Une présentation? Suffit de demander!
par Administratrice Jeu 1 Juin 2017 - 6:38

» L'homosexualité au Japon
par Reiko Mer 31 Mai 2017 - 9:19

» [Ressources] La transphobie
par Iridacea Mar 30 Mai 2017 - 18:45

» [Article] L’amour ne fait pas tout
par Iridacea Mar 30 Mai 2017 - 12:09

» Présentation: Radically Lena - RadFem
par Radically Lena Ven 26 Mai 2017 - 13:05


PIP : au UK on fustige les femmes "vaniteuses" portant des prothèses PIP et qui doivent à présent se les faire retirer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

PIP : au UK on fustige les femmes "vaniteuses" portant des prothèses PIP et qui doivent à présent se les faire retirer

Message par Invité le Ven 13 Jan 2012 - 11:29

A lire : PIP, le boucher des vanités

Une chroniqueuse du Telegraph de Londres reprochait ce qui leur arrivait. «Ce sont des opérations de vanité et elles savaient qu’elles comportaient un risque», a asséné Cristina Odone, qualifiant les receveuses d’implants de «reines de beauté» ratées.

Dans le même esprit, une journaliste du Daily Mail a récemment dit des femmes qui s’étaient fait poser des implants:

«Comme elles doivent se reprocher leur narcissisme, leur désir vain et superficiel d’une poitrine plus grosse. Comme elles doivent se sentir idiotes.»

C'est fou : on fout à fond la pression sur les femmes pour qu'elles soient belles et qu'elles se soignent. Ce ne sont que des objets esthétiques.

Et quand suite à ces pressions, certaines à cause de leurs complexes, décident de passer le cap et de faire de la chirurgie esthétique, on les blâme. Ce ne sont que des "vaniteuses" ou des "narcissiques" qui ont eu le culot de tricher.

En plus de cela, certains oublient que parmi les femmes portant des prothèse, il y en a qui ont eu un cancer du sein et qui ont du subir une ablation

Naomi Wolf écrivait il y a 20 ans que les femmes «subissent la chirurgie non pas en conséquence d’une vanité égoïste, mais en réaction raisonnable à une discrimination physique.»

Plus que de vanité, il s’agit pour ces femmes de réagir à un sentiment d’insuffisance, à un puissant mélange de honte et de peur de ne pas être la bonne sorte de femme. Il y a la peur de vieillir (c’est-à-dire de devenir invisible) et la peur de devenir laide (même chose). Il y a la peur d’être une femme trop grosse, celle d’être sous-équipée, de n’être pas une femme entière. Il y a ce message, transmis de toutes sortes de façons directes et indirectes, que nous ne sommes pas seulement des personnes avec des corps, mais que nos corps sont nous.


Invité
Banni·e

Messages : 7572
Date d'inscription : 04/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: PIP : au UK on fustige les femmes "vaniteuses" portant des prothèses PIP et qui doivent à présent se les faire retirer

Message par Invité le Ven 13 Jan 2012 - 11:49

Là encore on retrouve un système de double pression : si t'es pas un objet esthétique, tu perds, si t'en est un, tu perds aussi. Celles qui résistent à la pression sociale en subissent les conséquences, celles qui y cèdent sont tournées en ridicule.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: PIP : au UK on fustige les femmes "vaniteuses" portant des prothèses PIP et qui doivent à présent se les faire retirer

Message par pierregr le Ven 13 Jan 2012 - 13:56

A propos de grosse poitrine mais naturelle, un article en anglais que toutes les candidates aux prothèses mammaires (hors reconstruction) devraient lire
C’est le témoignage d’une femme qui, à 14 ans, est passé d’un bonnet A à un bonnet E What a Face en qq mois, ce qui a radicalement changé sa vie.
Elle dit aussi que quand elle avait le malheur de se plaindre auprès d’autres femmes du fait que les hommes ne regardaient que ses seins, elle éveillait une jalousie féroce ! Autrement dit, elle n’avait pas le droit de la ramener ! Vive la femme objet Sad


http://www.thefword.org.uk/features/2008/12/i_was_saddened

Extrait

It's as if women's breasts are public property the bigger they are, the less they belong to the person to whom they are attached, and the more it is seen as acceptable to stare, make comments and to de-humanise their owner. It wasn't until I was in my 20s that I finally started coming round to the idea that my breasts were my own, not just unwanted appendages attached to my body. Until then I hadn't seen them as a part of me at all. I had thought of them almost as a deformity. They didn't seem like mine. I fantasised that one day I would wake up and they would be gone, and I'd go back to being treated as a human being.
Sometimes I feel as if I have the words ARROGANT SLUT tattooed across my forehead. Given what men seem to think about my sexual availability and the judgements that women seem to make about my 'morals' and self-image, it really does seem that having big breasts is equivalent to this.

We don't need implants and breast reductions. What we need is to cure our society's complete obsession with breasts. We need somehow to do away with the idea that breast size is directly proportional to sexual attractiveness, and that a sexually attractive woman is somehow deserving of harassment and contempt. Surely breasts aren't the only beautiful thing about an attractive woman? As a heterosexual female I appreciate that it's difficult for me to comment meaningfully on what makes a woman sexually attractive, but really, it's the equivalent of a man's attractiveness being judged solely by the size of the bulge in his pants, which is surely not an attitude that anybody with any aesthetic taste or basic respect for their fellow humans would take.

Sinon, c’est effectivement dégueulasse de pointer du doigt les femmes qui cèdent à la pression.
avatar
pierregr
Amazone
Amazone

Messages : 3993
Date d'inscription : 05/09/2011

http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: PIP : au UK on fustige les femmes "vaniteuses" portant des prothèses PIP et qui doivent à présent se les faire retirer

Message par Invité le Ven 13 Jan 2012 - 14:52

It's as if women's breasts are public property the bigger they are, the less they belong to the person to whom they are attached, and the more it is seen as acceptable to stare, make comments and to de-humanise their owner.

A ce propos, j'avais une amie qui avait une grosse poitrine.

Et c'est vrai, qu'il y avait quelque chose qui me dépassait : chaque fois qu'elle sortait dans la rue, elle était constamment, constamment harcelée. C'était carrément effrayant. Elle me disait souvent "J'ai l'impression d'être rien d'autre qu'une poupée gonflable".

D'ailleurs elle avait vécu un attouchement sexuel de la part d'un ami (enfin, qui n'étais plus un ami après évidemment) pendant son sommeil, ce qui l'avait beaucoup choquée
(et maintenant que j'y repense, d'après ce qu'elle m'avait raconté, le gars n'avait absolument pas nié devant la police : il avait admis qu'il l'avait tripotée pendant son sommeil - et donc quand elle était incapable de consentir - : c'était donc bien une agression sexuelle. Mais aucune enquête, aucune mise en examen. Juste une confrontation et un petit sermon de la police, à la fois pour la victime et pour le coupable Rolling Eyes ).

Elle avait aussi vécu un autre attouchement sexuel, dans un parc, en plein jour, devant moi !! Shocked alors que l'agresseur ne s'était pas du tout attaquée à moi (qui a une poitrine minuscule).
(d'ailleurs, à ce propos, après elle m'a fait un peu la gueule parce que je ne l'avais pas assez défendue... Je lui disais "Cours, ne reste pas là, viens !" mais elle a persisté, restant sur place, et continuant à hurler sur le gars "espèce de connard, pour qui tu te prends ?! ". Au final, sa stratégie a plutôt bien fonctionné, l'espèce d'abruti a eu peur et il est parti (puis elle est revenu avec un énorme bâton à la main avant de repartir sous ses cris de colère. J'ai un peu culpabilisé parce que je me suis sentie lâche Embarassed )

Bref, cette fille avait vraiment la poisse au niveau agressions et harcèlement sexuels. Et je ne voyais pas vraiment d'explication.
Et pour info, elle était dotée d'un physique tout à fait normal. Elle ne ressemblait pas à un mannequin (parce que sais qu'il y a certaines personnes qui croient que victimes de violence sexuelle = forcément canon. Non)

J'ai souvent pensé que c'était juste... à cause de sa poitrine volumineuse. Et le témoignage que tu viens de partager va dans ce sens. Neutral

Invité
Banni·e

Messages : 7572
Date d'inscription : 04/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: PIP : au UK on fustige les femmes "vaniteuses" portant des prothèses PIP et qui doivent à présent se les faire retirer

Message par Invité le Ven 13 Jan 2012 - 15:48

Antisexisme a écrit:D'ailleurs elle avait vécu un attouchement sexuel de la part d'un ami (enfin, qui n'étais plus un ami après évidemment) pendant son sommeil, ce qui l'avait beaucoup choquée
(et maintenant que j'y repense, d'après ce qu'elle m'avait raconté, le gars n'avait absolument pas nié devant la police : il avait admis qu'il l'avait tripotée pendant son sommeil - et donc quand elle était incapable de consentir - : c'était donc bien une agression sexuelle. Mais aucune enquête, aucune mise en examen. Juste une confrontation et un petit sermon de la police, à la fois pour la victime et pour le coupable Rolling Eyes ).
Bah oui mais là faut dire qu'elle l'avait bien cherché quand même : elle dormait ! Un vraie provocation, un comportement indigne d'une jeune fille de bonne famille.

Non mais sérieux, faudrait vraiment investir massivement dans la formation des flics à ce sujet, c'est indigne d'un pays soit-disant évolué, ce genre de choses.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: PIP : au UK on fustige les femmes "vaniteuses" portant des prothèses PIP et qui doivent à présent se les faire retirer

Message par Lucha le Ven 13 Jan 2012 - 20:25

Concernant les prothèse, j'aurais plutôt pensé que le coupable c'est le fabricant.. Suis trop naïve moi.

Pour l'histoire des gros seins, je confirme. Mon ex avait une grosse poitrine (mais vraiment grosse) et se faisait littéralement assaillir par tous les mecs de son entourage. Elle en avait marre. Je suis contente finalement d'avoir une petite poitrine. Mais l'idéal - la normalité plutôt - serait que chaque femme soit libre et à l'aise d'être ce qu'elle est, physiquement, psychologiquement, etc. C'est pas demain la veille... No

Lucha
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse

Messages : 815
Date d'inscription : 18/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: PIP : au UK on fustige les femmes "vaniteuses" portant des prothèses PIP et qui doivent à présent se les faire retirer

Message par pierregr le Sam 14 Jan 2012 - 7:26

@Lucha a écrit:Concernant les prothèse, j'aurais plutôt pensé que le coupable c'est le fabricant.. Suis trop naïve moi.

Le fabricant assume complètement la supercherie (le liquide qu’il mettait à la place du produit aux normes lui coûtait 5€/litre au lieu de 35€) mais dans une audition à la police en octobre, il a déclaré à propos des femmes qui portaient plainte "Il s'agit de personnes fragiles ou de personnes qui font ça pour le fric".

Ça lui va bien de dire une chose pareille, lui qui agissait uniquement pour se remplir les poches.
avatar
pierregr
Amazone
Amazone

Messages : 3993
Date d'inscription : 05/09/2011

http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: PIP : au UK on fustige les femmes "vaniteuses" portant des prothèses PIP et qui doivent à présent se les faire retirer

Message par Poussin Machin le Lun 16 Jan 2012 - 11:35

Pour moi il y a deux coupables : le fabricant et la société.
Si la société ne donnait pas une image de la Femme belle comme femme avec une bonne paire de seins (pas forcément gros, mais B c'est limite, alors A... l'horreur !!), il n'y aurait pas de fabricants à vouloir profiter de cette norme pour se faire plein de bénef sur le dos de victimes de la société, et qui deviennent alors aussi leurs victimes.

La première réaction que j'ai eu, c'était quelque chose du genre : "en même temps elles n'avaient pas qu'à se faire refaire les seins". C'est un peu trop facile. Pourquoi le font-elles ? A cause de qui ? D'où le fait que pour moi il y ait deux coupables.
avatar
Poussin Machin
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse

Messages : 1368
Date d'inscription : 05/08/2011

http://poussinmachin.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: PIP : au UK on fustige les femmes "vaniteuses" portant des prothèses PIP et qui doivent à présent se les faire retirer

Message par pierregr le Lun 16 Jan 2012 - 13:56

Comme le disait qqne sur FB : Ceux qui ont pris du Médiator n'ont pas été accablés de reproches pour avoir pris un médoc pour un usage qui n'était pas celui d'origine !
avatar
pierregr
Amazone
Amazone

Messages : 3993
Date d'inscription : 05/09/2011

http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: PIP : au UK on fustige les femmes "vaniteuses" portant des prothèses PIP et qui doivent à présent se les faire retirer

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum