Derniers sujets
Nouveau débat public sur la PMAAujourd'hui à 9:25erulelyaHoi tout le monde! >u</Hier à 22:47AraignéeLe Dom Juan et la salope : pourquoi cette différence de traitement ? (Je sais pas si on l'on déjà posé celle là °^°)Hier à 22:10AppolineBla.Dim 17 Sep 2017 - 17:53AëlloonChansons féministesDim 17 Sep 2017 - 6:54AëlloonVidéos et films féministesSam 16 Sep 2017 - 17:45DihyaSauvons la Bibliothèque Marguerite Durand ! Ven 15 Sep 2017 - 19:53DihyaImpact des violences sexuelles sur la santé des femmesVen 15 Sep 2017 - 19:39Dihyaliens pour accueil ne fonctionne pas? Jeu 14 Sep 2017 - 21:19erulelyaBonsoirJeu 14 Sep 2017 - 17:11IridaceaSurvivante vs. victime (agression sexuelle)Mar 12 Sep 2017 - 10:451977"non-binaire" c'est quoi ?Dim 10 Sep 2017 - 15:04TortueC'est quoi "être une femme" ?Ven 8 Sep 2017 - 12:28mïelitie[Ressources] La transphobieVen 8 Sep 2017 - 10:32HopeyPrésentation Sychriscar :)Ven 8 Sep 2017 - 3:09AraignéePeggy SastreVen 8 Sep 2017 - 1:11Araignée[HS] Homosexualité chez les enfants d'un couple homosexuelJeu 7 Sep 2017 - 23:58AraignéeLa transmisogynie, qu'est ce que c'est?Mer 6 Sep 2017 - 0:19michekhenRugbyGirlDim 3 Sep 2017 - 0:49Administratricebonjour!Sam 2 Sep 2017 - 19:59AraignéeThe man-woman warsSam 2 Sep 2017 - 6:26ReikoPrésentationVen 1 Sep 2017 - 10:42FurèneLa santé pour les garçons fémininsMer 30 Aoû 2017 - 19:11Reiko[Article] Ruptures : pourquoi on reste avec eux ?Mer 30 Aoû 2017 - 16:14erulelyaSalon du livre lesbien et débat HERstory le 1er juillet 2017Mar 29 Aoû 2017 - 19:57Iridacea[Article] Les hommes hétérosexuels sont-ils aussi victimes de violence conjugale ?Mar 29 Aoû 2017 - 12:20chester DenisL'homosexualité au Japon Mar 29 Aoû 2017 - 6:00Reikocomment se proteger de la repression policiere/judiciere ?Lun 28 Aoû 2017 - 13:31TortueNouvelle venueSam 26 Aoû 2017 - 22:40AraignéeUn féminisme capitaliste ?Sam 26 Aoû 2017 - 1:58Black SwanTaylor Swift remporte son procès contre un DJ pour agression sexuelleSam 26 Aoû 2017 - 1:57Black SwanEtre militant LGBT au MaghrebVen 25 Aoû 2017 - 0:46Dihya

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Boris Cyrulnik : un autre neurosexiste de premier plan

le Mar 9 Juil 2013 - 10:01
Bon, je connaissais pas (étant donné que j'écoute peu la radio et regarde peu la télé) mais visiblement, voici un neurosexiste de premier plan : Boris Cyrulnik

Un pote à Marcel Rufo, en plus... Suspect 

Quelques liens :
Boris Cyrulnik : stop ou encore ? (1ère partie) : décryptage d'une de ses chroniques de radio ("Histoire d'Homme", France Info)

Boris Cyrulnik : stop ou encore ? (2ème partie) : et là, un article qui montre comment ses compétences scientifiques sont surestimés, voire inventés. C'est assez incroyable, surtout qu'en plus, il le dit assez clairement. Bref, il se fait passer pour un scientifique, mais en plus il se paye le luxe de dire clairement qu'il est un menteur Shocked 

Ici aussi
http://www.lepoint.fr/societe/boris-cyrulnik-face-au-suicide-des-enfants-29-09-2011-1378795_23.php
(bon, c'est un peu old, mais quand même)

Garçon ou fille, observez-vous des différences ?
L'ontogenèse sexuelle commence au stade embryonnaire. La testostérone des embryons est un puissant déterminant biologique qui crée les organes des filles ou ceux des garçons. Puis la culture, qui commence dès la naissance, entoure différemment un bébé fille et un bébé garçon.

Les partisans de la théorie du genre considèrent qu'on éduque distinctement les filles des garçons pour perpétuer la domination masculine. Les croyez-vous ?
Je ne crois pas du tout à la suprématie des garçons, bien au contraire. Vers 17 mois, les filles disposent de cinquante mots, de règles de grammaire et d'un début de double réarticulation, par exemple être capable de dire "réembarquons", au lieu de "on va encore une fois dans cette barque". Avec quatre phonèmes, les filles expriment un discours. Les garçons obtiennent cette performance six mois plus tard ! 75 % des garçons commettent de petites transgressions (chiper un biscuit, pincer un bras, etc.), contre 25 % des filles. Alors ces filles, plus dociles, parlant aisément, sont bien mieux entourées. Il est plus aisé d'élever une fille qu'un garçon. D'ailleurs, en consultation de pédopsychiatrie, il n'y a que des petits garçons, dont le développement est bien plus difficile. Certains scientifiques expliquent ce décalage par la biologie. La combinaison de chromosomes XX serait plus stable, parce qu'une altération sur un X pourra être compensée par l'autre X. La combinaison XY serait, elle, en difficulté évolutive. Ajoutons à cela le rôle majeur de la testostérone, l'hormone de la hardiesse et du mouvement, et non de l'agressivité, comme on le croit souvent. À l'école, les garçons ont envie de grimper aux murs, ils bougent, ils souffrent d'être immobilisés. Or notre société ne valorise plus la force et le courage physique, mais l'excellence des résultats scolaires. Elle valorise la docilité des filles.

Pourquoi n'avoir rien dit dans cette querelle autour de la théorie du genre ?
Je pense que le "genre" est une idéologie. Cette haine de la différence est celle des pervers, qui ne la supportent pas. Freud disait que le pervers est celui qu'indisposait l'absence de pénis chez sa mère. On y est.

Pourtant, ces théories font observer que les filles, meilleures à l'école, sont beaucoup moins nombreuses dans les études prestigieuses ?
C'est vrai, mais il n'est pas dit que cela dure. Aux États-Unis et au Canada, les filles ont envahi les grandes écoles. Et on est obligé d'aider les garçons à y parvenir. Notre système scolaire gagnerait à arrêter la culture du sprint. Prenons modèle sur l'Europe du Nord, qui a supprimé les notations jusqu'à l'âge de 12 ans, réduit drastiquement le nombre d'heures de cours, qui caracole en tête des classements, et dont le taux de suicide chez les enfants et les adolescents a diminué de 40 %.
Et ici : http://uneheuredepeine.blogspot.fr/2011/10/boris-par-pitie-reste-en-dehors-de-tout.html


Dernière édition par Antisexisme le Mar 9 Juil 2013 - 10:09, édité 2 fois
avatar
mhysterie
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 1564
Date d'inscription : 08/08/2011

Re: Boris Cyrulnik : un autre neurosexiste de premier plan

le Mar 9 Juil 2013 - 10:09
Ah ouais, ça envoie du lourd ! (remarque pertinente du jour…)
Nos désirs font désordre
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 261
Date d'inscription : 02/04/2013

Re: Boris Cyrulnik : un autre neurosexiste de premier plan

le Mar 9 Juil 2013 - 10:15
Shocked Ben voui alors comment je m'explique le fait que j'ai su grimper aux murs avant de savoir marcher ?
Je dois avoir perdu un X en route, c'est la solution. Ou un pénis, peut-être. Mais oui c'est ça, bon sang mais c'est bien sûûûr !

_________________
NDFD
avatar
pierregr
Amazone
Amazone
Messages : 3990
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: Boris Cyrulnik : un autre neurosexiste de premier plan

le Mar 9 Juil 2013 - 10:17
Moi je le connais depuis longtemps, son travail sur la résilience est assez extraordinaire mais là, il est dans le délire total, on dirait le Freud réac ressuscité No
avatar
Invité
Invité

Re: Boris Cyrulnik : un autre neurosexiste de premier plan

le Mar 9 Juil 2013 - 10:21
...


Dernière édition par Parleur* le Mar 30 Juil 2013 - 23:15, édité 1 fois
avatar
mhysterie
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 1564
Date d'inscription : 08/08/2011

Re: Boris Cyrulnik : un autre neurosexiste de premier plan

le Mar 9 Juil 2013 - 10:38
Morceaux choisis de l'article de Une heure de peine :
Denis Colombi a écrit:Il existe un grand nombre de façon pour deux individus donnés d'être différents, et leur sexe n'en est qu'une toute petite partie.
D.C. a écrit:Boris Cyrulnik exploite le fait que l'on parle de "théories" du genre pour les délégitimer en les faisant passer pour une "idéologie". Mais si l'on parle de théorie du genre, c'est de la même façon que l'on parle de théorie de l'évolution. L'évolution est un fait, et il existe différentes théories pour l'expliquer

D.C. a écrit:Il utilise une rhétorique qui est celle des néoréactionnaires :
- affaiblir une théorie scientifique par une mésinterprétation du mot "théorie" tout en surfant sur les valeurs les plus consensuelles (la différence, que l'on ramène discrètement à la seule différence de sexe...).
- La pathologisation de l'adversaire - "les théoriciens du genre sont juste des pervers" - appuyée sur une interprétation approximative de Freud achève le tableau : faute d'argument, on raconte n'importe quoi qui plaise aux médias...
Plaaash
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 25
Date d'inscription : 04/07/2013

Re: Boris Cyrulnik : un autre neurosexiste de premier plan

le Mar 9 Juil 2013 - 10:43
pierregr a écrit:Moi je le connais depuis longtemps, son travail sur la résilience est assez extraordinaire mais là, il est dans le délire total, on dirait le Freud réac ressuscité No

Apparemment, même son travail sur la résilience n'est que pur pipotage. Il n'a fait que reprendre le travail d'un de ses prédécesseurs et s'est proclamé comme inventeur du concept, et ce, sans publier aucun article (véritablement) scientifique sur le sujet. Les liens postés plus haut t'en diront plus (Allodoxia I love you).
avatar
pierregr
Amazone
Amazone
Messages : 3990
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: Boris Cyrulnik : un autre neurosexiste de premier plan

le Mar 9 Juil 2013 - 10:47
Ah ok, encore un mythe qui s'effondre (après Daniel Mermet sur France-Inter : http://www.acrimed.org/article4107.html )
avatar
Invité
Invité

Re: Boris Cyrulnik : un autre neurosexiste de premier plan

le Mar 9 Juil 2013 - 11:06
...
Contenu sponsorisé

Re: Boris Cyrulnik : un autre neurosexiste de premier plan

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum