Derniers sujets
» [Article] Ruptures : pourquoi on reste avec eux ?
par Nurja Aujourd'hui à 8:29

» [Article] Une justice qui protege les violents
par Nurja Aujourd'hui à 8:01

» Les femmes autochtones du Quebec brisent le silence...
par Araignée Aujourd'hui à 2:40

» BA(F)FE - Base de données féministes
par Black Swan Aujourd'hui à 1:54

» Peggy Sastre
par Claire G. Hier à 21:05

» inquiètantes théories sur l'égoïsme d' Ayn Rand
par michekhen Hier à 12:59

» Chansons féministes
par Iridacea Hier à 12:24

» Le voile
par Iridacea Lun 21 Aoû 2017 - 0:50

» [Article] Les hommes hétérosexuels sont-ils aussi victimes de violence conjugale ?
par Araignée Dim 20 Aoû 2017 - 17:14

» Une nouvelle arrivée
par Aëlloon Sam 19 Aoû 2017 - 22:23

» Nouvelle parmi vous
par Aëlloon Sam 19 Aoû 2017 - 22:17

» Ressources
par Dihya Mar 15 Aoû 2017 - 9:28

» Salut!
par Dihya Mar 15 Aoû 2017 - 9:14

» [Article] 220 femmes tuées par leur conjoint, ignorées par la société
par Aëlloon Sam 5 Aoû 2017 - 22:30

» C'est quoi "être une femme" ?
par Reiko Sam 5 Aoû 2017 - 20:32

» Vos techniques anti-manspreading ?
par Aëlloon Sam 5 Aoû 2017 - 16:27

» Le féminisme blanc existe-t-il ?
par Dihya Ven 4 Aoû 2017 - 18:01

» Ma therapie
par Plusmavictime Mar 1 Aoû 2017 - 21:53

» Salon du livre lesbien et débat HERstory le 1er juillet 2017
par Alpheratz Mar 1 Aoû 2017 - 12:09

» INFORMATION RÉGION - IPASS CONTRACEPTION
par Dihya Lun 31 Juil 2017 - 8:04

» Présentation
par Iridacea Lun 31 Juil 2017 - 1:03

» [Article] Que font les jeunes féministes de l’héritage des générations antérieures ?
par Dihya Dim 30 Juil 2017 - 20:02

» [Article] Sexe entre potes hétéros sur le forum JVC
par Dihya Dim 30 Juil 2017 - 19:05

» Intro de Klazoo
par Aëlloon Sam 29 Juil 2017 - 3:04

» Présentation Noki
par Aëlloon Sam 29 Juil 2017 - 2:54

» Présentation de Willl
par Iridacea Ven 28 Juil 2017 - 22:46

» Témoignages sur le manspreading
par Administratrice Ven 28 Juil 2017 - 18:41

» Je me présente
par Titi63 Jeu 13 Juil 2017 - 21:56

» kotava
par Iridacea Jeu 13 Juil 2017 - 10:27

» Youtube
par Klazoo Lexis Mar 11 Juil 2017 - 8:35

» Le gene SRY
par Klazoo Lexis Mar 11 Juil 2017 - 6:57

» Bastien Vivès "Une soeur", votre avis ?
par Klazoo Lexis Mar 11 Juil 2017 - 6:19


Théories pro-pédophilie

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Théories pro-pédophilie

Message par Invité le Mer 3 Juil 2013 - 14:28

C'est sournois ça. Parce qu'autant je trouve aussi que beaucoup de parents se comportent en propriétaires de leurs enfants, autant j'ignorais que c'était un argument phare des pédocriminels.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Théories pro-pédophilie

Message par sandrine le Mer 3 Juil 2013 - 14:47

Serge Quadruppani (qui a renié par la suite ces propos, "à replacer dans le contexte de l'époque") disait par exemple:

En 1983, il participe avec Gilles Dauvé et une dizaine de personnes à la création de la revue La Banquise, dont il devient directeur de publication pour les derniers numéros. La même année un article intitulé « Ami(e)s pédophiles, bonjour! » paraît dans le n°2 de cette revue. Serge Quadruppani replace aujourd'hui cet article dans son contexte de l'époque et considère qu'il s'agissait d'une provocation pour moquer l'hystérie moralisatrice qui régnait en 1983 suite à une affaire de satyres. On peut lire dans l'article : « (...) combien de meurtres commis par des pédophiles auraient pu être évités, si la pédophilie, « épisode particulier des relations adultes-enfants » était moins dramatisée ? ». Le même article précisait : « Un pédagogue libéral américain n'explique-t-il pas que le principal traumatisme que subit l'enfant "victime" d'un satyre provient de ses parents qui en font tout un plat, alors que lui, s'il n'y a pas eu violence, aurait plutôt tendance à s'en foutre ? ».

http://fr.wikipedia.org/wiki/Serge_Quadruppani

Claude Guillon dans Ni vieux ni maîtres (épuisé) développe cette idée; "tes parents veulent t'empêcher de vivre ta propre vie (sexuelle en particulier), ils diront "que c'est pour ton bien" mais en réalité c'est qu'ils s'estiment propriétaires" et sont jaloux.

Dans un texte de recueil de textes paru en 1998, « Pièces à conviction : à quoi servent les « pédophiles » » Claude Guillon prend position contre l'« ordre moral ». Condamnant l'idée que la sexualité se limiterait à des relations sexuelles abouties, il dénonce qu'elle ait un traitement à part dans l'éducation des enfants, et établit un parallèle avec d'autres formes de contraintes (manger à heure fixe, aller à l'école, obéir), en indiquant que ces contraintes ou violences sont jugées formatrices. Dans le même temps, il fait l'apologie de relations érotiques qu'il oppose aux relations de pouvoir et aux violences imposées par les adultes

http://claudeguillon.internetdown.org/article.php3?id_article=31

Evidemment si c'est indispensable pour me laver de l'accusation de "sournoiserie" je peux chercher d'autres références, mais ça suffit déjà à prouver que tous les arguments pro-pédophiles jouent en gros sur les mêmes ressorts, non?

(et le plus beau c'est que ça marche!)


Dernière édition par sardine le Mer 3 Juil 2013 - 15:06, édité 1 fois
avatar
sandrine
Amazone
Amazone

Messages : 3598
Date d'inscription : 15/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théories pro-pédophilie

Message par Invité le Mer 3 Juil 2013 - 14:50

je crois que "sournois" ça s'adressait à l'argument de la possession que cherry disait ne pas connaître das le bouche des pédophiles, mais peut-être que je me gourre...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Théories pro-pédophilie

Message par sandrine le Mer 3 Juil 2013 - 14:51

Ah bon ok dans ce cas désolée... faut dire qu'on a pas mal morflé à défendre les victimes de pédophilie, ça a du me rendre un peu parano à la longue...

_________________
Le pouvoir est maudit, c'est pour cela que je suis anarchiste. (Louise Michel)
avatar
sandrine
Amazone
Amazone

Messages : 3598
Date d'inscription : 15/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théories pro-pédophilie

Message par sandrine le Mer 3 Juil 2013 - 14:57

Pour en revenir à Claude Guillon, Léo Thiers Vidal avait refusé de le recevoir à la librairie la Gryffe de Lyon, en raison de ses propos pro-pédophiles. Guillon a rédigé cette réponse:


Le débat sur « le retour de l’ordre moral » que ces notes [1] devaient introduire n’a jamais eu lieu, ses organisateurs, les animateurs d’une librairie libertaire lyonnaise (La Gryffe), ayant jugé, sur les conseils d’un sociologue et même d’un « coordonateur d’Hommes Proféministes » [sic] plus prudent d’annuler l’invitation qu’il m’avaient faite. Une fois préservée la bonne tenue des cérémonies d’anniversaire de leur établissement, ces anarchistes publièrent l’ensemble des textes et correspondance (que j’avais moi-même rendu public immédiatement), pour - écrivaient-ils sans rire - « éviter toute censure » (La Griffe, n° 10, mai 1998).


S’agissant d’ordre moral, j’indiquerai rapidement quelques-unes des pistes de réflexion et des interrogations que j’utilise dans l’élaboration d’un livre à paraître sur le rôle dévolu, dans les médias et l’imaginaire collectif, à la figure du « pédophile », et aux enseignements que nous pouvons en tirer quant à la manière dont le corps et l’érotisme sont vécus et socialisés.
Comment se fait-il que les rapports érotiques avec des « enfants [2] », comportement que l’ont dit (découvre ?) extrêmement répandu, pour ne pas dire commun, et qui semble susciter (soudain ?) une réprobation unanime, ait pu perdurer dans l’ignorance ( ?), l’indifférence ( ?) ou la complicité ( ?) générales ?
S’il s’agit de rapports sans violence physique particulière, mais plutôt d’attouchements par exemple, on entend dire couramment qu’il faut « foutre la paix aux enfants ». Plus que la représentation, évidemment fantasmatique, de l’enfance comme moment de pureté, me frappe ici l’image très négative, violente, voire criminelle de la dite « sexualité ».
Autrement dit : la « sexualité », ces gestes honteux, ce crime, cette faute ( ?) que tout le monde commet (subit ?), les enfants la découvriront « bien assez tôt ». On remarque que la « sexualité » a un statut unique du point de vue de la mentalité éducative. En effet, on dira d’autres formes de contrainte (se lever tôt, aller à l’école cinq jours sur sept, obéir au maître, se taire, etc.), y compris de contrainte physique très violente exercée sur des nourrissons (supporter la faim, ne manger qu’à des heures fixées par d’autres, « se régler »), qu’elles doivent être imposées et intégrées le plus tôt possible. Il existe bien des violences, des souffrances, identifiées comme telles, et jugées formatrices [3].
On avance souvent l’idée que l’enfant, n’ayant ni information ni représentation de la « sexualité », ne peut être que traumatisé par sa découverte. Paradoxalement, on déplore aussi, que, du fait même de son ignorance, l’enfant n’ait pu, sauf violence particulière, réaliser le caractère immoral ( ?), délictueux, traumatisant ( ?), des gestes échangés ou subis.
Le rapport « pédophilique » serait donc, pour l’enfant concerné, une initiation jugée prématurée ( ?), mal faite ( ?), brisant un tabou, un lien social ( ?). Mais dans cette hypothèse, quel peut être ce « lien », ce « secret » partagé ( ?) par les adultes, et dont les enfants doivent être écartés ? (Jusqu’à quel âge au fait ?)
Les campagnes de prévention cherchent à donner à l’enfant une image du « pédophile » ; elles donnent en creux une image de la « sexualité » comme gratification que les enfants peuvent légitimement refuser à l’adulte.
Dès lors, comment se fait-il qu’un garçon ou une fille de moins de quinze ans, auque[le] la loi ne reconnaît pas le droit de refuser quoi que ce soit d’autre de ce que les adultes entendent lui imposer, soit supposé[e] ne pouvoir accepter ou désirer le plaisir charnel ?
Difficile d’imaginer dans le discours dénonciateur de la « pédophilie », et le plus souvent ( ?) chez le « pédophile » lui-même, un rapport érotique autre que copié sur le modèle machiste-reproducteur : la pénétration (vaginale ou anale). Autrement dit, difficile d’imaginer un érotisme adapté au partenaire (en l’espèce, par hypothèse, un enfant impubère), quel que soit son âge, ses goûts, son histoire et son développement sexuel. Pourquoi un[e] amant[e] capable de tendresse et d’attention envers un[e] partenaire de trente ans, ne saurait-il/elle pas en faire montre avec un[e] partenaire de dix ans ?
Il n’est pas étonnant qu’en matière de « comportements sexuels », le pire soit réservé aux enfants, puisque l’ensemble des agissements adultes leur assigne le dernier rang dans la hiérarchie sociale, du point de vue du droit à la dignité, et le premier quant à la production de honte [4]. Les parents ont honte de leurs enfants.
Les adultes ont honte d’eux-mêmes et de ce qu’ils s’infligent dans les rapports de sexe (hommes, le plus souvent) ou y subissent (femmes, le plus souvent).
La violence, la contrainte, le viol, ne semblent pas considérés seulement, et normalement oserais-je dire, comme des caricatures de la « sexualité » (on ne dit pas « érotisme », qui suppose, culture hédoniste, jeu, etc.), mais comme une représentation fidèle de celle-ci, révélée trop tôt ( ?) aux enfants.
La prise de conscience (relative, confuse, et porteuse de régressions moralistes et théoriques) des violences (entre autres sexuelles) faites aux enfants, peut-elle ouvrir pour eux de nouveaux droits ?


_________________
Le pouvoir est maudit, c'est pour cela que je suis anarchiste. (Louise Michel)
avatar
sandrine
Amazone
Amazone

Messages : 3598
Date d'inscription : 15/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théories pro-pédophilie

Message par Invité le Mer 3 Juil 2013 - 15:00

en matière d'écrits, il y a quand même un manque de censure de justement ce genre de textes... si l'incitation à la violence est considéré juridiquement (je crois), pourquoi l'apologie de crimes interdits est-elle autorisée au nom de la liberté de pensée?
je tiens à ma liberté de pensée, mais pas au prix des enfants qu'on viole.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Théories pro-pédophilie

Message par Invité le Mer 3 Juil 2013 - 15:15

Grussie a écrit:Je pense quand même que je ne vais plus revenir sur le forum d'une part parce qu'il y a des choses qui me déplaisent intellectuellement parlant (je sais pas trop si c'est la peine que j'en parle), et d'autre part parce que ce n'est pas la première fois que je me sens aussi mal en lisant le forum, je peux être très (trop ?) touchée par ce qui s'y dit.
Si ce n'est pas trop indiscret, à quels autres moments t'es-tu sentie aussi mal ? Par exemple, est-ce que ça inclut les moments où tu lisais ce que j'avais écrit sur le fil "Châtiments corporels pour les enfants" ?

Pour ma part, la fois où je me suis senti mal, c'était sur le topic "Parler de la condition masculine" où beaucoup de membres sous-entendaient que la souffrance de ne pas avoir de petit-copain/petite-copine depuis très longtemps (voire depuis toujours) n'existait pas.

Van Poppel s'en est pris plein la tronche dans le même fil à cause de ses méthodes de drague. Plus tard, il est entré dans un conflit avec le fil sur la négrophobie et la blancophobie.

Quand cleindo était là, elle a été énervée lors du topic avec l'handicapé en fin de vie client de prostituées. Les polémiques liées à So Foot n'ont pas dû arranger l'ambiance.

Et pour toi, avant le fil anti-pédophilie, que s'est-il passé ? Et en dehors de ce qui t'a fait mal, qu'est-ce qui t'a "déplu intellectuellement parlant" ?


Dernière édition par Polyvalentour le Mer 3 Juil 2013 - 15:19, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Théories pro-pédophilie

Message par Invité le Mer 3 Juil 2013 - 15:18

en fin de vie on sait pas, il était condamné c'est tout... à 10 ans près c'est pas la même chose.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Théories pro-pédophilie

Message par Invité le Mer 3 Juil 2013 - 15:22

@timer a écrit:je crois que "sournois" ça s'adressait à l'argument de la possession que cherry disait ne pas connaître das le bouche des pédophiles, mais peut-être que je me gourre...

C'est tout à fait ça, mais bon… Je crois que je vais arrêter d'intervenir vu que ça fait deux jours qu'on interprète n'importe comment mes dires.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Théories pro-pédophilie

Message par sandrine le Mer 3 Juil 2013 - 15:24

@polyvalentour:
Pour la question à Grussie c'est différent évidemment, mais je ne pense pas que ce récit de tes problèmes de drague et celles des autres hommes du forum aient leur place sur ce topic? Pourquoi ne pas revenir sur ces souffrances dans le topic sur la condition masculine, justement?
D'autant qu'un(e) invité(e) ou nouveau-nouvelle membre qui lirait ton post manquerait de pas mal d'éléments pour se faire une opinion, et ça m'ennuierait qu'on entame une polémique sur ce fil qui me tient beaucoup à coeur...

Au fait, que penses-tu du sujet?
avatar
sandrine
Amazone
Amazone

Messages : 3598
Date d'inscription : 15/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théories pro-pédophilie

Message par Invité le Mer 3 Juil 2013 - 15:24

Cherry Song a écrit:
@timer a écrit:je crois que "sournois" ça s'adressait à l'argument de la possession que cherry disait ne pas connaître das le bouche des pédophiles, mais peut-être que je me gourre...

C'est tout à fait ça, mais bon… Je crois que je vais arrêter d'intervenir vu que ça fait deux jours qu'on interprète n'importe comment mes dires.

bah tu sais ça arrive à tous... c'est l'inconvénient d'internet sur la réalité, la communication est parfois difficile, surtout à cause du manque du ton de la voix qui dans une langue apporte souvent des précisions indispensables sur le sens de la phrase... ce serait dommage que tu partes, même IRL ça peut arriver de comprendre de travers... :s 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Théories pro-pédophilie

Message par sandrine le Mer 3 Juil 2013 - 15:26

Et puis je me suis excusée... d'autant que tes derniers posts expriment une réelle empathie pour les victimes.


Dernière édition par sardine le Mer 3 Juil 2013 - 15:39, édité 2 fois
avatar
sandrine
Amazone
Amazone

Messages : 3598
Date d'inscription : 15/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théories pro-pédophilie

Message par Invité le Mer 3 Juil 2013 - 15:32

Parce qu'avant, c'était pas le cas ? Shocked 
Désolée si c'est l'impression que j'ai donnée, franchement.


Bref.
En effet, on dira d’autres formes de contrainte (se lever tôt, aller à l’école cinq jours sur sept, obéir au maître, se taire, etc.), y compris de contrainte physique très violente exercée sur des nourrissons (supporter la faim, ne manger qu’à des heures fixées par d’autres, « se régler »), qu’elles doivent être imposées et intégrées le plus tôt possible. Il existe bien des violences, des souffrances, identifiées comme telles, et jugées formatrices.
Rien de mieux que d'ajouter une nouvelle forme de domination à toutes les autres pour assurer l'équilibre d'un enfant ! N'est-ce pas ?

Pourquoi un[e] amant[e] capable de tendresse et d’attention envers un[e] partenaire de trente ans, ne saurait-il/elle pas en faire montre avec un[e] partenaire de dix ans ?
Peut-être (d'une part) parce que la conscience de son corps est radicalement différent à 10 ans et à 30 !

Les adultes ont honte d’eux-mêmes et de ce qu’ils s’infligent dans les rapports de sexe (hommes, le plus souvent) ou y subissent (femmes, le plus souvent).
Et magiquement, ça serait différent avec des enfants ?!

La violence, la contrainte, le viol, ne semblent pas considérés seulement, et normalement oserais-je dire, comme des caricatures de la « sexualité » (on ne dit pas « érotisme », qui suppose, culture hédoniste, jeu, etc.), mais comme une représentation fidèle de celle-ci, révélée trop tôt ( ?) aux enfants.
J'ai beau lire et relire, je ne comprends pas cette partie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Théories pro-pédophilie

Message par Invité le Mer 3 Juil 2013 - 15:36

d'accord avec toi cherry

sur le passage que tu n'a pas compris :
il dit que si c'était pas des enfants on parlerait d'érotisme mais que c'est juste parce que les victimes sont mineures qu'on parle de violence, de contrainte et de viol (enfin je crois c'est pas très clair...). ben voyons...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Théories pro-pédophilie

Message par sandrine le Mer 3 Juil 2013 - 15:43

Cherry song, ce n'était pas ton but j'en suis sûre, mais j'ai ressenti tes premiers posts comme une relativisation de la pédophilie et ça m'a fait horriblement mal (j'en ai carrément chialé, heureusement que j'ai pu me confier par MP à timer puis en parler à mon copain...).

Sinon je suis d'accord avec ton analyse du texte de Guillon.

Je crois que tout son texte se veut aussi une critique de la sexualité aliénée "ordinaire", alors que lui prône une sexualité plus élaborée, où la pénétration n'est pas obligatoire. Il trouve que la dénonciation de la pédophilie n'inclut pas assez cette critique (les anti pédophiles trouveraient seulement que "c'est trop tôt pour découvrir cette forme de sexualité, pas du tout critiquable en soi".

Je suis désolée que Numa et Grussie se soient également sentis blessés, mais c'était trop important pour moi d'exprimer mon refus de ces "argumentations" de pédophiles.
D'ailleurs je voudrais souligner aussi que je trouve très différent le cas d'un homme qui tombe amoureux d'une fille en particulier, fille qui se trouve être très jeune, et celui d'un homme qui justifie son attirance pour les très jeunes gens en général.
Mais on l'a dit aussi: faire du cas par cas, ça signifie tendre la perche aux pédophiles, qui décrèteront toujours que "dans leur cas" l'enfant, l'ado, était complètement consentant et ne risquait aucun traumatisme...

_________________
Le pouvoir est maudit, c'est pour cela que je suis anarchiste. (Louise Michel)
avatar
sandrine
Amazone
Amazone

Messages : 3598
Date d'inscription : 15/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théories pro-pédophilie

Message par Invité le Mer 3 Juil 2013 - 17:05

HS souffrance sur le forum:

sardine a écrit:mais je ne pense pas que ce récit de tes problèmes de drague et celles des autres hommes du forum aient leur place sur ce topic?
A propos de la souffrance que peuvent provoquer certains échanges du forum, je voulais juste témoigner à quel moment j'ai souffert, et dire à quels moments je pense que d'autres personnes du forum ont souffert aussi.
Après, si j'ai signalé quelques sujets où les échanges de ce forum ont provoqué des souffrances, c'était juste pour illustrer, pas pour débattre de nouveau ces sujets.

(En plus, techniquement, je n'ai pas encore de problèmes de drague. Je suis bloqué au stade "où se trouve celle avec qui j'aurais envie de partager ma vie ?".)

sardine a écrit:Pourquoi ne pas revenir sur ces souffrances dans le topic sur la condition masculine, justement?
Parce que je n'ai pas envie d'en parler maintenant.
sardine a écrit:Au fait, que penses-tu du sujet?
Comparée avec les autres interventions du forum, la mienne sur ce sujet a été très très discrète :
Polyvalentour a écrit:Pour ma part, je suis d'accord pour fixer une limite d'âge, bien que je ne sache pas encore exactement laquelle.
Plus la limite fixée est bas, plus il y a de risques que les abus passent entre les mailles de la justice. Je pense donc qu'il faut fixer légalement un âge de maturité sexuelle. Par contre, je ne sais pas où fixer cette limite. Peut-être 14, 15 ou 16 ans.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Théories pro-pédophilie

Message par Invité le Mer 3 Juil 2013 - 17:19

sardine a écrit:Cherry song, ce n'était pas ton but j'en suis sûre, mais j'ai ressenti tes premiers posts comme une relativisation de la pédophilie et ça m'a fait horriblement mal (j'en ai carrément chialé, heureusement que j'ai pu me confier par MP à timer puis en parler à mon copain...).
OK… Désolée. Embarassed 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Théories pro-pédophilie

Message par sandrine le Mer 3 Juil 2013 - 18:47

Je suis soulagée qu'on ait levé les malentendus, parce que je t'apprécie beaucoup!

_________________
Le pouvoir est maudit, c'est pour cela que je suis anarchiste. (Louise Michel)
avatar
sandrine
Amazone
Amazone

Messages : 3598
Date d'inscription : 15/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théories pro-pédophilie

Message par ko le Mer 3 Juil 2013 - 18:55

Merci sardine pour tous les extraits des justifications pro pédophile, c'est très parlant.
Araignée, j'ai du mal à comprendre ton dernier paragraphe.

ko
Amazone
Amazone

Messages : 2503
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théories pro-pédophilie

Message par sandrine le Mer 3 Juil 2013 - 19:21

«Un paradis en montagne.» Aurélie, Lilas, Margot, Laurette (1) avaient 9 ans, 10 ans, 12 ans. Quand elles avaient atteint l'âge de 15 ans, Patrick Font leur faisait parfois l'amour. A cet âge, le code pénal admet le consentement du mineur. Il n'y a donc plus de viol. Plus de cour d'assises. Les jeunes filles étaient amoureuses de lui. Et lui les aimait.

L'AFFAIRE PATRICK FONT (du duo d'humoristes Font et Val, très apprécié dans le milieu libertaire).




En 1996, Patrick Font est accusé d’attouchement sur mineur dans un cadre institutionnel, commis sur des jeunes filles élèves dans son école. Poursuivi par les familles de douze enfants, onze filles et un garçon2,3, il reconnaît la plupart des attouchements avec les adolescentes et les rapports sexuels avec les filles âgées de plus de quinze ans, déclarant à l'audience « Je me suis trouvé de plus en plus en contact avec les jeunes filles. Je me suis laissé emporter par le torrent »4. Les psychiatres le décrivent comme un « pédophile type, obnubilé par les enfants »2. Il est condamné en 1998 à six ans de prison pour « viols, attentats à la pudeur par personne ayant autorité »5 et est libéré au bout de quatre ans.

«Certains soirs, une jeune fille me demandait: est-ce que je peux dormir avec toi? D'autres soirs, c'est moi qui allait m'allonger auprès d'une autre. Avant de se coucher, c'était: «Qui fait des massages à qui? Qui vient dormir avec qui? Je suis allé dormir à côté de tout le monde, c'était tout le monde avec tout le monde.»

Au moment du procès Font fait à peu près profil bas. 

Mais il persistera à minimiser les faits (avec toujours cette "différence essentielle"; IL N'A PAS COMMIS DE VIOLENCES!

Extraits du récit du procès:

http://www.liberation.fr/societe/0101241391-le-proces-de-patrick-font-accuse-de-pedophilie-j-aurais-du-m-ecarter-m-eloigner-m-en-aller


"Personne n'a parlé de violences"

"'Atteintes sexuelles sur mineurs de quinze ans', dit le mandat d'arrêt. Ce qui me rassure, c'est qu'à aucun endroit le terme 'violence' ne soit imprimé. Je vais me raccrocher à ça tant que je vivrai. Personne, à mon endroit n'a parlé de violences", écrit Patrick Font.
"Reste cependant qu'une telle accusation est difficilement assimilable par les gens qui me connaissent bien, et avec qui je travaille depuis longtemps", regrette-t-il. "Je jure sur ma tête que personne ne savait ça.", affirme Patrick Font qui a repris depuis sa libération ses spectacles dans une salle parisienne.
Il dénonce ensuite la campagne de dénigrement dont il a fait l'objet, grossissant, selon lui, les accusations pour lesquelles il a été reconnu coupable. "Certains journalistes et autres imaginatifs ravis de l'aubaine vont parler de réseau, de complicité, voire de sectes. On soupçonnera mes collègues-comédiens (…), on s'acharnera sur les deux institutrices de mon école (…). Tirs groupés à la mitrailleuse lourde, il est plus facile de s'indigner que de comprendre. Plus facile de poser le pied sur la tête du nageur que de lui tendre la main."
Patrick Font affirme également que "des auditeurs de France-Inter excédés par cinq années de liberté d'expression se sont frotté les mains jusqu'au sang". Il entend parler dans ses chroniques des seuls qui l'ont soutenu.

"Celui qui a fait ce qu'on aurait aimé faire"

"Je ne citerai que les prénoms, pour éviter aux frangins quelques regards obliques ou réflexions désobligeantes du style : 'Tu fréquentes ce type-là ?'", regrette Patrick Font avant de s'en prendre à ceux qui l'ont condamné. "Car, ne croyez surtout pas que la condamnation s'assouplisse à dater du jour où le détenu sort de prison. Je croise et croiserai toujours des regards hostiles, injectés de haine, mais ne baisse et ne baisserai jamais les yeux parce que ces juges amateurs ne savent et ne sauront jamais rien de ce qui s'est passé", poursuit-il.
"Ecrire ou dire ce qui s'est passé allècherait trop de voyeurs, ceux qui prennent plaisir à me condamner à perpète. C'est ainsi : on fusille souvent celui qui a fait ce qu'on aurait aimé faire."
Interpellé en 1996 suite aux plaintes de sept parents d'élèves des cours d'initiation théâtrale donnés par l'animateur aux Villards-sur-Thônes (Haute-Savoie), Patrick Font avait été reconnu coupable en 1998 de "viols, attentats à la pudeur par personne ayant autorité".

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20030224.OBS7282/patrick-font-chroniquesa-detention-pour-viol.html

avatar
sandrine
Amazone
Amazone

Messages : 3598
Date d'inscription : 15/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théories pro-pédophilie

Message par Invité le Jeu 12 Sep 2013 - 15:41

Je déterre ce sujet car j'ai découvert un truc qui m'a trop choquée !

En fait je faisais un peu des recherches sur le mouvement queer, qu'au final je connais très mal, et notamment sur les penseu-r-se-s de ce mouvement.

Je lisais des trucs sur l'une d'elle, très connue : Gayle Rubin (défenseuse de la prostitution, ça je savais)


Et en fait, j'ai lu qu'elle défendait les pédophiles...

Au début, je me suis dis que c'était peut-être des "mauvaises langues" qui extrapolent ses propos... Ben en fait, non... C'est un faible bien établi

http://www.discoverthenetworks.org/individualProfile.asp?indid=2237
http://www.theroadtoemmaus.org/RdLb/22SxSo/PnSx/Pedoph.htm

“The recent career of boy-love in the public mind should serve as an alert that the self-interests of the feminist and gay movements are linked to simple justice for stigmatized sexual minorities. ... We must not reject all sexual contact between adults and young people as inherently oppressive.”
Boy lovers are so stigmatized that it is difficult to find defenders for their civil liberties, let alone erotic orientation. Consequently, the police have feasted on them. Local police, the FBI and watchdog postal inspectors have joined to build a huge apparatus whose sole aim is to wipe out the community of men who love underaged youth.
Intolerance of pedophilia has more in common with ideologies of racism than with true ethics.
UC-Santa Cruz Professor Gayle Rubin calls the government’s crackdown on child molesters “a savage and undeserved witch hunt.”
Pedophiles don’t harm children in most cases, the Indiana University professor argued, but the “hysteria” caused by police, parents, and others in authority does.

Invité
Banni·e

Messages : 7572
Date d'inscription : 04/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théories pro-pédophilie

Message par ko le Jeu 12 Sep 2013 - 17:04

Ce serait pê mieux en français notemment ce bout là que je comprends pas: "The recent career of boy-love in the public"...
Sinon, ce sont des citations de Gayle Rubin directement? Parce que vu comme ça, j'en ai pas l'impression, en fait.

ko
Amazone
Amazone

Messages : 2503
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théories pro-pédophilie

Message par Invité le Jeu 12 Sep 2013 - 17:19

Désolée, je suis allée vite.

Ce sont bien des citations de Rubin


J'ai pas le temps de traduire là... mais en effet la phrase "The recent career of boy-love in the public" est difficile... Je la comprends comme "la façon dont la perception des lover-boys a évolué récemment"

Première citation : lesbian feminist, in Leaping Lesbian, February, 1978. ( http://nambla.org/rubin.html )
Deuxième et troisème citations : The Lesbian and Gay Studies Reader, 2003
( http://www.discoverthenetworks.org/individualProfile.asp?indid=2237 et http://www.newgon.com/prd/lib/Gayle1993.html )

Par contre, c'est vrai que je trouve pas vraiment de source pour la dernière citation... donc à prendre avec plus de pincettes.

EDIT : en effet, je me suis trompée, la dernière citation n'est pas d'elle.

EDIT 2 : une autre, cependant


"Youth Liberation has argued for some time that young people should have the right to have sex as well as not to have it, and with whom they choose. The statutory structure of the sex laws has been identified as oppressive and insulting to young people. A range of sexual activities are legally defined as molestation, regardless of the quality of the relationship or the amount of consent involved . . .
http://www.ipce.info/library/miscellaneous/famous-quotes-boylove

Invité
Banni·e

Messages : 7572
Date d'inscription : 04/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théories pro-pédophilie

Message par Invité le Ven 13 Sep 2013 - 10:25

J'ai traduit.

La façon dont la perception des lover-boys a évolué récemment devrait attirer l'attention sur le fait que les intérêts propres des mouvements féministes et gay sont liés à la justice (simple ?) pour les minorités sexuelles stigmatisées... Nous ne devons pas rejeter tous les rapports sexuels entre les adultes et les jeunes, en les considérant comme intrinsèquement oppressifs.
La libération sexuelle a fait valoir un certain temps que les jeunes devraient avoir le droit d'avoir des rapports sexuels ou de ne pas en avoir, et avec qui ils veulent. La structure statutaire des lois sur la sexualité a été identifié comme étant oppressive et insultante envers les jeunes. Une gamme d'activités sexuelles sont légalement définies comme étant une agression, quelle que soit la qualité de la relation ou la quantité de consentement impliqué. ...
Leaping Lesbian 1978
http://blankrefer.com/?http://nambla.org/rubin.html (site pro-pédophile Sad )


Il est facile de percevoir quelqu'un comme Livingston comme étant une victime des guerres contre la pornographie juvénile. C'est plus difficile pour la plupart des gens de ressentir de la sympathie pour les vrais boy-lovers. Comme les communistes et les homosexuels des années 1950, les boy-lovers sont tellement stigmatisées qu'il est difficile de trouver des personnes pour défendre leurs libertés civiles, sans parler de leur orientation érotique. Par conséquent, les policiers se sont régalés avec eux. La police locale, le FBI, et ces chiens de garde d'inspecteurs postaux se sont unis pour construire un appareil énorme, dont le seul but est d'anéantir la communauté des hommes qui aiment les mineurs. Dans une vingtaine d'années, quand une partie de la fumée se sera dissipée, il sera beaucoup plus facile de montrer que ces hommes ont été victimes d'une chasse aux sorcières sauvage, qu'ils ne méritaient pas. Beaucoup de gens vont être gênés par leur collaboration avec cette persécution, mais il sera trop tard pour faire beaucoup de bien à ces hommes qui auront passé leur vie en prison.
The Lesbian and Gay Studies Reader, 2003
http://www.newgon.com/prd/lib/Gayle1993.html

L'homosexualité promiscuitaire, le sadomasochisme, le transsexualisme et les rapports inter-générationnels sont toujours vus comme des indicibles horreurs, ne pouvant impliquer de l'affection, de l'amour, des choix libres, de la gentillesses, ou de la transcendance. Ce genre de moralité sexuelle a plus à voir avec le racisme qu'avec une véritable éthique.
Thinking Sex, 1984
http://ucblibraries.colorado.edu/circulation/ereserves/pdfs/courses/FALL/SOCY%201001,%20RASKA/ON%20COURSE%20NOW/THINKING%20SEX.pdf
(voir p. 101-102)

EDIT : je note dans Wikipédia :
Ses nombreuses recherches dans les domaines de l'anthropologie, du féminisme, du sadomasochisme, de la prostitution, de la pédophilie, de la pornographie et de la littérature lesbienne en ont fait l'une des théoriciennes majeures du féminisme et de la sexualité.
Et en anglais.
In her 1984 essay "Thinking Sex", Rubin interrogated the value system that social groups — whether left- or right-wing, feminist or patriarchal — attribute to sexuality which defines some behaviours as good/natural and others (such as pedophilia) as bad/unnatural.
Je regarde aussi la 4ème de couverture de son livre "Marché au sexe", écrit avec Judith Butler
Aucun amateur de cuisine épicée ne se verra privé de liberté ou victime d'ostracisme pour avoir satisfait ses papilles gustatives. En revanche, on peut être jeté en prison pour trop aimer les chaussures en cuir. De même, l'homosexualité, le sida, la pornographie, le transsexualisme, et aujourd'hui la pédophilie, donnent-ils lieu à ce que Gayle Rubin appelle une " panique sexuelle ". Chaque panique désigne une minorité sexuelle, généralement inoffensive, comme population-cible. Au terme du processus, celle-ci se trouve décimée, et la société tout entière, juridiquement et socialement, réorganisée.
http://www.goodreads.com/book/show/1531310.Marche_Au_Sexe

Pour moi ça ne fait pas de doute là (en effet, j'ai un petit doute pour mes premières citations, parce que je les ai trouvées seulement sur un site pro-pédophile, la NAMBLA... visiblement c'est pas facile d'avoir accès à "Leaping Lesbian" )

Invité
Banni·e

Messages : 7572
Date d'inscription : 04/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théories pro-pédophilie

Message par ko le Ven 13 Sep 2013 - 11:25

Oo
Quand même...
Avec des féministes comme cela, plus besoin de masculinistes...

ko
Amazone
Amazone

Messages : 2503
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théories pro-pédophilie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum