Derniers sujets
Scum manifesto, Valerie Solanas11.10.18 17:28XB Rose-NoireArticle de France 24 qui relate la participation de la direction à un bizutage05.10.18 23:12Claire G.élections et féminisme25.09.18 17:00michekhen(Suisse) Des quotas et un manifeste féministe "Egalité maintenant !"11.09.18 21:10VénusQue savez-vous du concept de "déconstruction" ? 07.09.18 3:38Black SwanLa loi contre les violences sexistes et sexuelles en France se renforce... Mais ne protège toujours pas trop les enfants30.08.18 15:58VénusLe 8e Congrès international de recherches féministes dans la francophonie en août 201830.08.18 0:28VénusFéminisme culturel vs. féminisme radical27.08.18 10:44VénusA votre avis, comment créer une action effective ? 20.08.18 21:57michekhenLes éditions zones offrent leurs livres en libre accès !13.08.18 13:12VénusLa ceinture de sécurité, pensée pour et par des hommes ?29.07.18 17:31erulelyaSites de rencontres extraconjugaux, club libertins.....Avis?21.07.18 17:46AraignéeFéminisme et antiféminisme29.06.18 15:58Claire G.Vidéos et films féministes18.06.18 10:441977Publication par la blogueuse Antisexisme13.06.18 16:54Claire G.Luce en lutte : rendre la langue française non sexiste13.06.18 11:52LuceTribune sur la soit-disant "liberté d'importuner"11.06.18 23:56NokinheiL’idéologie de la tolérance a pris le contrôle du féminisme et menace de détruire le mouvement07.06.18 0:23AëlloonUn bon collectif queer et matérialiste à me conseiller? 04.05.18 21:40ReikoSexe sans consentement 04.05.18 11:40michekhenSituations de consentement ambigu23.03.18 18:20AraignéeC'est quoi "être une femme" ?17.03.18 9:01Coquelic0tAvortement, les croisés contre-attaquent09.03.18 18:17Claire G.Article sur le mythe de l'instinct maternel (Sarah Blaffer Hrdy)09.03.18 0:09michekhen[Radio] Emissions féministes (ou sujets qui nous concernent)07.03.18 23:38AëlloonMontrer une véritable détermination politique à éradiquer les violences faites aux femmes22.02.18 21:54AëlloonThe man-woman wars récits colorés17.02.18 6:23ReikoCrédit Mutuel Egalité Homme/Femme 201730.01.18 16:38Claire G.La santé pour les filles non-conformes18.01.18 5:04ReikoChercheures sur le lien entre hashtag/digital activism et féminisme05.01.18 3:49Black Swan
anipassion.com
Partagez
Aller en bas
Déconstruire

—
Messages : 293
Date d'inscription : 05/11/2011
http://survivrealaprostitution.blogspot.com/

La presse masculine utiliserait le même langage que les délinquants sexuels

le 15.12.11 14:39
C'est le titre de cet article :
http://cordis.europa.eu/fetch?CALLER=FR_NEWS&ACTION=D&SESSION=&RCN=34127&utm

C'est moi qui mets en gras.

[Date: 2011-12-13]

La presse masculine, visant principalement les jeunes hommes hétérosexuels, est depuis longtemps sujette à controverse; leur représentation des femmes soulève souvent des inquiétudes dans de nombreux domaines.

Récemment, des chercheurs du Royaume-Uni ont mené une étude qui a renforcé ces inquiétudes, montrant que le langage utilisé par ces magazines présente des caractéristiques semblables au langage utilisé par les délinquants sexuels et contribue donc à l'objectification des femmes.

De nombreuses recherches ont été réalisées pour étudier l'effet de ces magazines sur les enfants, et la plupart des magasins les placent hors de portée des enfants; cependant, très peu d'attention a été portée sur la manière dont ces magazines affectent le public visé ainsi que les femmes, le principal sujet de ces magazines. L'auteur principal, le Dr Miranda Horvath de la Middlesex University explique: «Un débat sur la réglementation des magazines de presse masculine a été établi quant à leur impact sur les enfants, mais on ignore leur influence sur les jeunes hommes qu'ils ciblent ainsi que sur les femmes que ces jeunes hommes fréquentent au quotidien.»

L'équipe, composée de chercheurs de la Middlesex University et de l'université de Surrey, a présenté à ses sujets d'étude des descriptions de femmes tirées des magazines de presse masculine les plus lus au Royaume-Uni ainsi que des commentaires sur les femmes émis par des agresseurs sexuels. La plupart des sujets participant à l'étude ne pouvait pas distinguer les citations provenant des magazines et les citations des agresseurs sexuels.

Encore plus inquiétant, les résultats montrent que le sexisme et l'objectification des femmes deviennent normaux s'ils paraissent dans des magazines à grand tirage.

Publiés dans la revue British Journal of Psychology, les résultats montrent que parmi les hommes participant à l'étude, un échantillon de 96 hommes âgés de 18 à 46 ans s'identifiait davantage aux commentaires des agresseurs sexuels.

Les chercheurs ont également demandé à un groupe distinct de femmes et d'hommes âgés de 19 à 30 ans de classifier ces commentaires en fonction de leur nature à dénigrer, et de tenter d'identifier leur source. Tant les femmes que les hommes considéraient que les commentaires des magazines de presse masculine étaient péjoratifs, mais ont tous eu du mal à déterminer la source des commentaires.


Selon le Dr Horvath: «Nous étions surpris de constater que les participants s'identifiaient davantage aux commentaires des agresseurs sexuels, et il est très inquiétant de constater que les stratégies de légitimation des délinquants sexuels en faveur des femmes sont familières aux jeunes hommes. Ces magazines soutiennent la légitimation d'attitudes et de comportements sexistes et doivent être plus prudents quant à leur présentation des femmes, tant en images qu'en paroles. Ils donnent l'impression que le sexisme est un comportement acceptable et normal, alors qu'il devrait être rejeté et remis en question. Les agresseurs sexuels tentent de justifier leurs actes, et avancent généralement que ce sont les femmes qui leur font des avances ou qu'elles sont consentantes même lorsqu'elles disent non. Il est assez troublant de constater que les commentaires utilisés dans la presse masculine sont susceptibles de provenir de la bouche d'un agresseur sexuel.»

Un autre auteur de l'étude, le Dr Peter Hegarty de l'université de Surrey, commente:
«Le fait que ces magazines normalisent l'objectification sexuelle des femmes est un phénomène réellement inquiétant. Il n'est pas question de jouer les rabat-joies ou les prudes qui pensent que l'on devrait interdire toute information sexuelle ou magazine pour les jeunes, mais ces adolescents et jeunes hommes sont-ils suffisamment préparés à vivre des relations amoureuses et sexuelles saines s'ils considèrent comme normales des opinions étrangement proches de celles d'agresseurs sexuels?»

L'étude met en avant l'importance d'éduquer les jeunes sur les relations sexuelles pour qu'ils n'aient pas à s'appuyer sur des images manipulées à caractère sexuel présentées dans des magazines de la presse masculine. L'étude est un véritable avertissement pour que le secteur agisse de manière responsable et change de comportement.

Anna van Heeswijk, responsable d'OBJECT, une association des droits de l'homme qui s'oppose à l'objectification de la femme, explique que dans le climat actuel où la presse est suivie de près au Royaume-Uni, ces remises en question sont bel et bien appropriées. Selon elle, «si nous voulons mettre une fin à la discrimination et à la violence envers les femmes et les jeunes filles, nous devons nous attaquer à ce genre de comportements et attitudes, et par conséquent, nous attaquer aux publications qui les véhiculent. L'enquête publique présidée par le Juge Levenson examine la culture, les pratiques et l'éthique de la presse britannique. Ces résultats perturbants montrent sans équivoque que la représentation de la femme doit également être révisée. C'est le moment d'agir.»

Pour de plus amples informations, consulter:

British Psychological Society (BPS):
http://www.bps.org.uk/

Catégorie: Divers
Source des informations: British Psychological Society (BPS)
Référence du Document: Horvath, M. A. H., et al. (2011) '"Lights on at the end of the party": Are lads' mags mainstreaming dangerous sexism?'. British Journal of Psychology. DOI:10.1111/j.2044-8295.2011.02086.x
Codes de Classification de l'Index des Sujets: Coordination, coopération; Education, formation; Recherche scientifique; Aspects sociaux

RCN: 34127
avatar
pierregr

—
Messages : 3993
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: La presse masculine utiliserait le même langage que les délinquants sexuels

le 15.12.11 15:07
Merci pour cet article édifiant. Et dire que sur le blog de hommelibre, on n’arrête pas de me dire que c’est faux, les féministes inventent, ce sont les femmes qui dominent le monde. Suspect
avatar
Poussin Machin
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1366
Date d'inscription : 05/08/2011
http://poussinmachin.blogspot.com

Re: La presse masculine utiliserait le même langage que les délinquants sexuels

le 17.12.11 10:54
C'est quand même assez terrible ! Après je ne lis pas de presse dite masculine, donc je ne sais pas trop, mais de ce que j'en avais déjà entendu dire, ça ne m'étonne qu'à moitié.

Je me permets de partager.
Lucha
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 815
Date d'inscription : 18/12/2011

Re: La presse masculine utiliserait le même langage que les délinquants sexuels

le 23.12.11 12:57
Ça ne m'étonne pas du tout. Les hommes en général sont loin d'avoir une attitude respectueuse et égalitaire envers les femmes. D'autre part, les magazines "féminins" enseignent aux femmes comment se soumettre, comme s'effacer devant les désirs des hommes et tirer un trait sur leur bonheur et leur bien-être personnel. Tout va bien, donc...

Merci pour cet article édifiant. Et dire que sur le blog de hommelibre, on n’arrête pas de me dire que c’est faux, les féministes inventent, ce sont les femmes qui dominent le monde. Suspect

Cette rengaine est classique. J'entends régulièrement des hommes dire ça. Mais, bizarrement, lorsque je leur demande de me montrer concrètement où sont ces fameuses femmes qui dominent le monde, ils ne savent plus quoi dire. Par contre, je ne me prive pas de leur citer tous les hommes qui dirigent le monde, car, quoi qu'on en dise, ce sont les hommes qui dirigent le monde. Avec les résultats que l'on connaît...
avatar
pierregr

—
Messages : 3993
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: La presse masculine utiliserait le même langage que les délinquants sexuels

le 23.12.11 13:31
Les patrons du CAC 40, ce sont des femmes déguisées en hommes, en fait. Il y a un « complot féministe » qui dirige le monde. alien
avatar
Fricasse

—
Messages : 219
Date d'inscription : 29/03/2012

Re: La presse masculine utiliserait le même langage que les délinquants sexuels

le 29.03.12 23:05
En fait les illuminatis sont des femme alien

hem

Enfin moi j'ai deja lu ce genre de revues (oui je sais, c'est pas terrible, mais j'etais curieuse de savoir ce qu'elles contenaient)
Et c'est assez edifiant... 90 % des pages sont consacré a des photos de femme nues dans des positions suggestive, entièrement (ou presque) rasé et bien aux norme qu'il faut (mince a gros sein) les 10% restant sont consacré a des articles sur le foot, les voiture ou les gros bateaux.... C'est consternant!

Mais en lisant ces revues (playboy pour preciser) j'ai remarqué que les femmes n'etaient pas les seule finalement a souffrir de ces clichés! En effet si on y réfléchis, c'est pas très cool pour les hommes qui ne s’intéressent pas spécialement au sport ou au bateau et voiture de luxe!
En fait ils sont confronté au meme probleme que nous a ce niveau la. perso quand je lis le magasine "Elle" (mon copain lit cette revue regulierement) je suis loin d'etre representé par les sujets abordés (regime, mode, sexo etc)

_________________
Suspect
avatar
Roxappho

—
Messages : 429
Date d'inscription : 23/02/2012
http://penthesilee.wordpress.com/liste-des-articles/

Re: La presse masculine utiliserait le même langage que les délinquants sexuels

le 29.03.12 23:49
Antisexisme a écrit:Ah oui, j'ai lu plusieurs articles à propos de cette étude édifiante...
C'est impressionnant !

Mais, heureusement, je ne pense pas que ces magazines soient beaucoup lus. Enfin, j'espère...
Ca montre surtout que la clientèle pour ce genre de magazines pense comme ça, ce n'est pas à généraliser trop vite.

Mes parents tenant un bar/restau/PMU/tabac/presse(/dépôt de pain le dimanche), j'ai déjà remarqué le cirque de certains clients pour une certaine "presse masculine". Il faut les voir aller à la partie bar et jeter un oeil pour voir si ce n'est pas une femme qui tient la caisse et faire des aller-retour jusqu'à ce que ce soit bon.
Connaissant relativement les personnes, il y a quand même sérieusement à envisager qu'il y ait à la base une certaine frustration et que les conclusions de l'article soient justes, mais le chaland est déjà avec certaines dispositions.

C'est comme ça m'a toujours amusé de voir que certains se sentaient obligés de se justifier qu'ils avaient une amie qui vient ce week-end pour acheter de la "presse féminine".

_________________
Plus là...

Définitivement !
avatar
Zuul

—
Messages : 233
Date d'inscription : 08/05/2015

Re: La presse masculine utiliserait le même langage que les délinquants sexuels

le 07.07.16 14:58
Sur le site du Figaro je trouve un article sur la réforme du droit Allemand sur le viol. Il y a une expression qui est une reprise de vocabulaire d'agresseur sexuel.

Le « pelotage » en « groupe » est désormais une infraction spécifique
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/07/07/97001-20160707FILWWW00015-l-allemagne-bouleverse-sa-definition-du-viol.php

Pareil chez L'expresse : http://www.lexpress.fr/actualites/1/styles/non-c-est-non-l-allemagne-bouleverse-sa-definition-du-viol_1810130.html

Pareil chez le nouvel obs : http://tempsreel.nouvelobs.com/en-direct/a-chaud/24946-allemagne-allemagne-bouleverser-definition-alors-secoue.html

Pareil chez le monde : http://www.lemonde.fr/europe/article/2016/07/07/l-allemagne-bouleverse-sa-definition-legale-du-viol_4965165_3214.html

Et tous ces articles semblent avoir copié collé la dépéche AFP : http://fr.euronews.com/depeches/3216983-non-cest-non-lallemagne-bouleverse-sa-definition-du-viol

Comme par hasard sur les Nouvelles News pas de "pelotage" dans l'article : http://www.lesnouvellesnews.fr/non-cest-non-allemagne-redefinit-agressions-sexuelles

"Pelotage" c'est de l'euphémisation qui ne nomme pas la violences. Il aurais fallu dire "Attouchements" ou/et "agressions sexuelle".
Contenu sponsorisé

Re: La presse masculine utiliserait le même langage que les délinquants sexuels

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum