Derniers sujets
Nouveau débat public sur la PMAAujourd'hui à 9:25erulelyaHoi tout le monde! >u</Hier à 22:47AraignéeLe Dom Juan et la salope : pourquoi cette différence de traitement ? (Je sais pas si on l'on déjà posé celle là °^°)Hier à 22:10AppolineBla.Dim 17 Sep 2017 - 17:53AëlloonChansons féministesDim 17 Sep 2017 - 6:54AëlloonVidéos et films féministesSam 16 Sep 2017 - 17:45DihyaSauvons la Bibliothèque Marguerite Durand ! Ven 15 Sep 2017 - 19:53DihyaImpact des violences sexuelles sur la santé des femmesVen 15 Sep 2017 - 19:39Dihyaliens pour accueil ne fonctionne pas? Jeu 14 Sep 2017 - 21:19erulelyaBonsoirJeu 14 Sep 2017 - 17:11IridaceaSurvivante vs. victime (agression sexuelle)Mar 12 Sep 2017 - 10:451977"non-binaire" c'est quoi ?Dim 10 Sep 2017 - 15:04TortueC'est quoi "être une femme" ?Ven 8 Sep 2017 - 12:28mïelitie[Ressources] La transphobieVen 8 Sep 2017 - 10:32HopeyPrésentation Sychriscar :)Ven 8 Sep 2017 - 3:09AraignéePeggy SastreVen 8 Sep 2017 - 1:11Araignée[HS] Homosexualité chez les enfants d'un couple homosexuelJeu 7 Sep 2017 - 23:58AraignéeLa transmisogynie, qu'est ce que c'est?Mer 6 Sep 2017 - 0:19michekhenRugbyGirlDim 3 Sep 2017 - 0:49Administratricebonjour!Sam 2 Sep 2017 - 19:59AraignéeThe man-woman warsSam 2 Sep 2017 - 6:26ReikoPrésentationVen 1 Sep 2017 - 10:42FurèneLa santé pour les garçons fémininsMer 30 Aoû 2017 - 19:11Reiko[Article] Ruptures : pourquoi on reste avec eux ?Mer 30 Aoû 2017 - 16:14erulelyaSalon du livre lesbien et débat HERstory le 1er juillet 2017Mar 29 Aoû 2017 - 19:57Iridacea[Article] Les hommes hétérosexuels sont-ils aussi victimes de violence conjugale ?Mar 29 Aoû 2017 - 12:20chester DenisL'homosexualité au Japon Mar 29 Aoû 2017 - 6:00Reikocomment se proteger de la repression policiere/judiciere ?Lun 28 Aoû 2017 - 13:31TortueNouvelle venueSam 26 Aoû 2017 - 22:40AraignéeUn féminisme capitaliste ?Sam 26 Aoû 2017 - 1:58Black SwanTaylor Swift remporte son procès contre un DJ pour agression sexuelleSam 26 Aoû 2017 - 1:57Black SwanEtre militant LGBT au MaghrebVen 25 Aoû 2017 - 0:46Dihya

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Lila78
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 807
Date d'inscription : 05/03/2012
http://lilablogue.over-blog.com/

Re: Âgisme.

le Ven 5 Juil 2013 - 21:38
Bah ici quand je le tiens par les mains, il se met à avancer, et il continue au maximum, même si je n'accompagne pas le mouvement, du coup il se cambre complètement et finit par tomber et se mettre à hurler. Puis recommence.

(bon, sur ce j'arrête le HS)
avatar
sandrine
Amazone
Amazone
Messages : 3597
Date d'inscription : 15/09/2012

Re: Âgisme.

le Ven 5 Juil 2013 - 21:47
C'est pas HS du tout à mon avis... ton expérience semble démontrer qu'il y a des gosses qui réclament de l'aide pour devenir autonomes. Dans ce cas je ne vois pas au nom de quoi la refuser? Les adultes aussi peuvent avoir besoin, demander de l'aide, y a pas de honte à ça!
Ce qui pose problème à mon avis, c'est de prendre les devants, et surtout de se raconter que l'enfant ne marche que grâce à notre aide.
D'ailleurs je trouve encore plus tordu de prétendre que c'est grâce aux parents que les enfants s'émancipent. Les parents peuvent aider d'accord mais la volonté d'émancipation vient des émancipé(e)s eux elles mêmes!

_________________
Le pouvoir est maudit, c'est pour cela que je suis anarchiste. (Louise Michel)
avatar
Invité
Invité

Re: Âgisme.

le Ven 5 Juil 2013 - 22:35
sardine a écrit:Ah oui c'est vrai, je me rappelle ça! Les miens adoraient qu'on les aide à tenir debout (en les tenant par les mains). Quand ils sont tout bibounes ils brament jusqu'à ce qu'on les tienne dans les bras, mais en position verticale.
Mais ça n'avait rien à voir avec la marche. Sur ce point ils n'avaient aucune demande, ils ont marché (à quatre pattes, puis debout) juste quand ils ont eu envie.

peut-être que c'est dû au fait qu'on est bipède désormais et que du coup l'oreille interne est plus adaptée à la posture debout (d'ailleurs c'est bizarre une fois à l'âge adulte qu'est-ce que ça crève de se mettre à quatre pattes, surtout parce qu'il faut tenir la tête, et franchement on manque de muscles, regardez le cou d'un cheval...)
avatar
Nurja
Déesse/Dieu Suprême
Déesse/Dieu Suprême
Messages : 9215
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: Âgisme.

le Ven 5 Juil 2013 - 23:36
Lila78 a écrit:(ah, et sinon j'aimerais bien que mon fils marche vite, parce que là, à force qu'il réclame de marcher, je commence à vraiment me péter le dos :dents  )
Tu sais, tu n'es pas obligée de l'aider, il y arrivera de lui-même (même si je sais que c'est difficile de résister à leurs demandes) :calin: 

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
Invité
Invité

Re: Âgisme.

le Sam 6 Juil 2013 - 0:35
...


Dernière édition par Parleur* le Mar 30 Juil 2013 - 14:04, édité 1 fois
Lila78
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 807
Date d'inscription : 05/03/2012
http://lilablogue.over-blog.com/

Re: Âgisme.

le Sam 6 Juil 2013 - 12:13
sardine a écrit:C'est pas HS du tout à mon avis... ton expérience semble démontrer qu'il y a des gosses qui réclament de l'aide pour devenir autonomes. Dans ce cas je ne vois pas au nom de quoi la refuser? Les adultes aussi peuvent avoir besoin, demander de l'aide, y a pas de honte à ça!
Ce qui pose problème à mon avis, c'est de prendre les devants, et surtout de se raconter que l'enfant ne marche que grâce à notre aide.
D'ailleurs je trouve encore plus tordu de prétendre que c'est grâce aux parents que les enfants s'émancipent. Les parents peuvent aider d'accord mais la volonté d'émancipation vient des émancipé(e)s eux elles mêmes!
Le risque, je pense, est qu'il devienne dépendant de l'aide et que par confort, il ne cherche plus à faire seul.Pour mon fils, par exemple, il réclamait qu'on l'aide à s'asseoir (attrapait nos mains puis tirait dessus pour s'asseoir) et du coup au bout d'un moment il ne cherchait plus du tout à s'asseoir seul, il se contentait de tendre les mains et de pleurnicher pour qu'on l'aide. Finalement, c'était plutôt contre productif :s 
Je suis d'accord avec toi sur l'idée qu'il ne faut pas prendre les devants, même si en pratique je trouve ça difficile de trouver le bon équilibre.
Là où je suis entièrement d'accord avec toi, c'est que c'est complètement stupide d'essayer d'apprendre à marcher à un enfant ou de se dire que c'est grace à soi qu'il marche. Personnellement, je suis vraiment dans l'idée que je l'aide à faire ce qu'il veut en lui fournissant un appui et pas que je lui apprends quoi que ce soit.

@ Parleur :
De ce que j'ai lu et entendu, ce qui est mauvais pour le dos et la posture, c'est de les aider à marcher en tenant leurs mains au dessus de leur tête (le bébé est "suspendu" aux mains de ses parents). Je prends soin qu'il soit toujours en appui sur mes mains, donc je place mes mains nettement en dessous de ses épaules.
D'après les principes de motricité libre, ce n'est pas terrible non plus, parce que pour trouver son équilibre et marcher seul, l'enfant doit écarter les bras et non les placer vers l'avant.
Mais je pense que de toute façon il y a une première étape où l'enfant apprend à se déplacer avec un appui "en avant" puisqu'il se tient d'abord debout en appui sur les choses, que ce soient des meubles ou les mains des parents je pense que ça ne change pas grand chose. Mais si quelqu'un a davantage d'infos sur le sujet, je suis preneuse.

@ Nurja : cette phrase était quand même en bonne partie une plaisanterie, je sais très bien qu'il y arrivera de lui même, et je ne me sens pas obligée de l'aider (sauf cas particulier) mais en même temps, je vois qu'il adore ça et qu'il est tout heureux quand je le fais et même si parfois je lui explique que non, je ne le ferai pas parce qu'il va apprendre à le faire seul, des fois j'ai juste envie de lui faire plaisir
avatar
sandrine
Amazone
Amazone
Messages : 3597
Date d'inscription : 15/09/2012

Re: Âgisme.

le Sam 6 Juil 2013 - 17:58
Je crois que tu l'as bien souligné... dans ce domaine aussi, les parents même très bien intentionnés doivent sans cesse jouer les équilibristes!
A part ça tu as du t'en rendre compte, tout le monde a son mot à dire sur les façons de faire des autres avec leurs enfants, et ces "critiques" sont loin d'être toujours fondées!
Alors quand on répond "Eh bien fais comme tu veux, moi je vois les choses différemment" la tentation est grande d'essayer "d'objectiver" les conseils non sollicités; "Si tu l'aides à marcher il aurait le dos tordu" (ou il aura le dos tordu si tu l'aides pas à marcher, selon ce qu'on veut démontrer! :dents)
Ouh la la j'en ai entendu des "avertissements" fantaisistes! Exemple: je les ai allaités longtemps: "Il va devenir pédé" (authentique et fréquent - car dans l'esprit de ces gens gay = "trop attaché à sa mère!"! Shocked ). Et dès la maternité: "Faut pas le prendre trop dans les bras ça donne des mauvaises habitudes"

_________________
Le pouvoir est maudit, c'est pour cela que je suis anarchiste. (Louise Michel)
avatar
Invité
Invité

Re: Âgisme.

le Mer 12 Fév 2014 - 0:03
Trouvé cette image que je trouve tellement juste :

avatar
La Chatte
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 826
Date d'inscription : 15/01/2014

Re: Âgisme.

le Mer 12 Fév 2014 - 0:21
sandrine a écrit:Et dès la maternité: "Faut pas le prendre trop dans les bras ça donne des mauvaises habitudes"

J'ai une amie dont le fils a aujourd'hui un an qui était super remontée contre celles qui lui disaient ça. Ces mêmes personnes la critiquaient également car elle ne laissait jamais pleurer son bébé, alors que "il faisait un caprice" (autre argument débile : ça lui fait les poumons. Ben oui c'est bien connu, on a besoin de crier pour se muscler les poumons dis donc…). Elle leur répondait systématiquement qu'un bébé n'a que les pleurs pour s'exprimer et que non, un nourrisson ne fait PAS de caprice, il signifie simplement qu'il a faim/mal ou a besoin de quelque chose, car il ne peut pas s'y prendre autrement. Le coup du caprice, c'est de l'"adultomorphisme" pour moi.
avatar
Drärk
Amazone
Amazone
Messages : 3828
Date d'inscription : 01/02/2014

Re: Âgisme.

le Mer 12 Fév 2014 - 9:17
A vous lire, si un jour je vire ma cuti de CF et que j'adopte un enfant, ou un bébé, je vais en chier parce que je déteste qu'on me donne des conseils à la con. J'vois pas pourquoi une femme ne peut pas manger des Cheetos ou boire de l'alcool pendant sa grossesse, de toute façon les cantines scolaires, Mcdo et les politiques agricoles européennes se de chargent de tout  :dents  Suffit de voir les pubs sur la viande et les produits laitiers mouhahahaha  Twisted Evil 
Les femmes aujourd'hui ne sont pas des femmes, ce sont des mères, dès qu'elles sont enceintes, elles n'ont que des devoirs et plus de droits. Faut voir comment les anti-ivg se moussent dès qu'on leur donne la parole et puis la maternité est encensée dès le plus jeune âge chez les fillettes, à grand coups de catalogue Jouet Club et compagnie...

J'ai commencé à lire le topic et question mensonge, j'en ai eu des pas mal non plus. Prendre les enfants pour des cons, les femmes pour des objets, les vieux pour les deux, c'est assez typique de notre culture hélas...
Je suis d'accord avec le fait qu'un enfant n'est pas idiot. Lui expliquer les choses c'est faisable, et si on est un peu gêné, autant le dire "Je ne sais pas trop comment formuler mes mots mais je vais essayer", tant qu'on balance pas les mauvaises nouvelles comme on met les pieds dans le plat c'est bon quoi ^^

Après je me demande si c'est pas un service que je rends à mes non-enfants : je veux pas de télé, je ne veux pas leur faire croire qu'un barbu inconnu s'introduira chez par effraction une fois par an (non mais ça va pas bien de raconter des conneries pareilles à des enfants !) et leur faire du chantage affectif sur les cadeaux (Pourtant il paraît que donner c'est donner et reprendre c'est voler hein). Je les vaccinerai que si on me prouve par A+B que l'adjuvant utilisé n'est pas de l'aluminium ou autre neurotoxique du genre. Enfin bref, nos mômes, mon mec et moi, on les garde au chaud, moi dans mes ovaires, lui dans ses testicules et eux là où ils sont actuellement (où je sais pas, mais j'espère que c'est mieux qu'ici).

H.S. opinion contre le châtiment corporel, si vous lisez vous êtes prévenus.:
En tant qu'enfant maltraitée pendant pas mal d'années, je suis absolument contre les châtiments physiques et la violence verbale, ainsi que les climats incestuels. Qu'une claque nous échappe parce que Junior nous a énervé avec une grosse connerie et qu'on a été élevé dans la violence banalisée à visée éducative, je le comprends, je suis pas une sainte après tout, ça peut nous échapper. D'ailleurs c'est pour ça que Dieu le bon sens, a inventé les excuses et la capacité à tirer des enseignements de nos erreurs. Mais de là à alimenter le système en déclarant qu'une claque n'a jamais tué personne, que c'est comme ça et pas autrement que ça doit se passer, c'est que la société a du travail devant elle. Vous imaginez si on appliquait ce système de pensée au racisme et a l'esclavagisme ? Ou... au sexisme ?  :dents 

On m'a déjà dit que je pensais ainsi parce que ma mère m'a frappé et que mon avis n'était pas objectif. Je me demande bien en quoi c'est objectif de filer une raclée à son gamin parce qu'il a fait une connerie, alors qu'on le fera pas avec son patron hein. Partir du principe qu'un enfant peut être châtié physiquement parce qu'il est un enfant et qu'on a vécu la même chose, j'appelle ça de l'âgisme juvénile (et tant pis si ça n'existe pas). Et s'il n'y avait que ça encore, mais les parents sont parfois doués pour humilier leurs gosses en public, je sais pas comment on s'y prend. Un gêne qui se met à coder la connerie dès qu'on a un gamin à charge ou bien ?

Pour se rendre compte de la moralité d'un individu, il suffit d'observer comment il traite les êtres considérés comme lui étant inférieur. J'ai appris ce concept dans Harry Potter, comme quoi, c'est à la portée de tout le monde. Les êtres considérés comme inférieurs chez nous sont :
- Les femmes,
- Les enfants,
- Les minorités ethniques, religieuses, sexuelles...
- Les animaux.
- Les personnes souffrant d'un handicap, quel qu'il soit.
Si frapper une femme parce qu'elle casse une assiette semble choquant et répréhensible, alors pourquoi ça ne l'est pas s'il s'agit d'un enfant ?

Si je choque des personnes qui pensent que le châtiment corporel n'est pas une mauvaise chose, je m'excuse, par diplomatie.

Je parle des parents, mais je précise : je parle du parent basique, crétin, dont l'éducation fut un fiasco total et qui doit trainer pas mal de casseroles derrière lui. Je ne vise personne sur le forum. Et puis je trouve ça surtout triste pour eux.

Faire de votre enfant un dépressif chronique en 10 leçon ! Attention, strictement autobiographique.:
Testé et approuvé par ma mère. Sans rancune, elle a été bercée trop près du mur elle aussi.

1 - Faites-lui peur la nuit en imitant le bruit d'un fantôme, surtout si elle a 4 ans. Elle fera des tas de cauchemars où des monstres la mangeront et ne pourra pas se confier à vous : vous êtes débarrassée de la corvée du co-dodo post-cauchemard.
2 - Enfermez-là dans sa chambre à clé, dans le couloir d'accès au toilettes et à la cava, c'est drôle vu qu'elle est trop petite pour atteindre l'interrupteur. Elle développera une peur maladive du noir et de l'enfermement.
3 - Dites-lui que l'aspirateur est un loup qui va vous manger. Vous ne l'aurez pas dans les jambes quand vous le passerez.
4 - Dites-lui que l'orage c'est quand Dieu est en colère. Étant donné qu'elle a peur de l'orage à en avoir mal au ventre (à se rouler par terre de douleur), elle saura que c'est divin et qu'elle le mérite.
5 - Dites-lui qu'elle est une salope bonne à se faire défoncer le c**... à 9 ans ! Comme ça elle apprendra dès le plus jeune âge qu'elle est une femme et une salope. Pratique pour la culture du viol : elle n'osera jamais se plaindre, de toute façon, ce sera de sa faute.
6 - Frappez-là dès que vos anti-dépresseurs ne vous suffisent plus et que votre monologue au miroir de la salle-de-bain vous énerve (car vous êtes en désaccord avec... qui donc d'ailleurs ?). Vous arriverez à déverser en elle suffisamment de haine pour qu'elle ait l'impression d'être un danger public chaque jour de sa vie et qu'elle ait peur de tuer/torturer sans raison. Et puis, une claque n'a jamais tué personne, ah, ah, ah !
7 - Dites-lui que son père la déteste et que c'est pour ça qu'elle ne va plus en vacances chez lui. De toute façon vous pouvez pas le blairer, et comme c'est un connard (véridique) elle l'aimera encore plus et déguerpira dès qu'elle pourra (pour se prendre une dose de manipulateur en puissance).
8 - Obligez-là à faire le ménage, même s'il est l'heure de dormir depuis : Une esclave gratuite, et si vous apprenez que c'est parce qu'elle est une fille, avec un peu de chance, elle le croira toute sa vie.
9 - Dites-lui qu'elle n'est bonne à rien, refusez de l'aider pour l'école : Un échec scolaire dans la famille. Elle n'osera jamais avouer qu'elle est terrorisée d'aller à l'école où on la frappe et insulte et qu'elle n'arrive plus à étudier puisqu'elle est conne. Ruinez-donc sa vie, comme ça elle deviendra une looser comme vous. Avec un peu de chance, elle songera au suicide, ça vous débarrasserait une bonne fois pour toute.
10 - Mettez-là à la porte, la seule fois de sa vie où elle vous demande de l'héberger pour travailler pour ses études. Vous verrez, l'angoisse sur son visage sera jouissive.

Conclusion : Notez qu'en 1986, vous aviez le droit d'avorter, votre comportement n'est donc pas une excuse.

Et mon père est pas mal dans le genre  :dents

_________________
Il faut beaucoup aimer les hommes. Beaucoup, beaucoup. Beaucoup les aimer pour les aimer. Sans cela ce n'est pas possible, on ne peut pas les supporter.
M.D.

Si j'écris un propos qui vou-e-s heurte, n'hésitez pas à me mp, je sais que je peux me tromper.


Pas de Justice, pas de Paix.
avatar
La Chatte
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 826
Date d'inscription : 15/01/2014

Re: Âgisme.

le Mer 12 Fév 2014 - 9:45
Drärk :  Crying or Very sad et  :calin: 

Sur les châtiments corporels je te rejoins totalement, même si je ne peux pas être certaine que si j'ai un gamin un jour, une claque sur les fesses ne m'échappera pas un jour d’exaspération.
ko
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 2499
Date d'inscription : 31/10/2011

Re: Âgisme.

le Mer 12 Fév 2014 - 10:35
Drark  pale :calin: 
avatar
Drärk
Amazone
Amazone
Messages : 3828
Date d'inscription : 01/02/2014

Re: Âgisme.

le Mer 12 Fév 2014 - 11:18
Moi aussi j'vous fais des :calin: du coup ^^

Il m'est arrivé de mettre une grosse gifle à une frangine car je voulais l'aider pour ses devoir et elle, énervée et perturbée (divorce des parents) elle m'a balancé sa trousse à la tronche. Ma main est partie direct et je m'en suis voulu pendant des années car en tant qu'aînée et plus forte physiquement, j'aurais dû me retenir.

J'aimerais que les gens, pas que les enfants, apprennent à communiquer sans violence, à ne plus avoir peur de l'autorité et de la hiérarchie. Il m'est arrivé d'avoir peur d'être frappée parce qu'une personne hurlait. L'avantage, ce sont les réflexes du coup, j'arrivais carrément à sentir que j'allais y passer, une sorte d'empathie.

Dans notre société, on est capable d'avancées sociales exceptionnelles, mais la violence banalisée reste un problème de fond. C'est pas parce qu'on est contre le châtiment corporel qu'on est laxiste, qu'on passe tout à des enfants, qu'on a aucune autorité dans la vie. C'est plutôt le contraire. Arriver à éduquer des enfants sans leur inculquer la peur de l'adulte, j'appelle cela un exploit pour eux et une revanche pour nous.

Un jour j'ai vu une amie coller une claque sur la cuisse de son petit garçon pendant qu'elle le changeait, parce qu'il était pas content qu'on l'embête avec sa couche pleine et du coup il pleurait.
« Comme ça, tu as une bonne raison de pleurer ». J'étais tellement sur le cul que j'ai même pas pu réagir, elle si douce et gentille. Elle avait intégré un geste d'une violence inouïe.
Mon père avait l'habitude de balancer « Pleure, tu pisseras moins cette nuit », il l'a pas inventée celle-là, elle lui a été transmise. Quand il m'en filait une, si je pleurais, il me punissait dans les toilettes car il ne supportait pas d'entendre des pleurs, il a fait pareil avec mes autres frangins. Ma mère, je brosse un portrait sordide d'elle dans mon précédent commentaire, mais au fond j'ai de la peine pour elle, car elle est victime et bourreau à la fois. Moi au moins, j'ai la force de lutter contre cet héritage.

_________________
Il faut beaucoup aimer les hommes. Beaucoup, beaucoup. Beaucoup les aimer pour les aimer. Sans cela ce n'est pas possible, on ne peut pas les supporter.
M.D.

Si j'écris un propos qui vou-e-s heurte, n'hésitez pas à me mp, je sais que je peux me tromper.


Pas de Justice, pas de Paix.
avatar
1977
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1395
Date d'inscription : 03/11/2012

Re: Âgisme.

le Mer 12 Fév 2014 - 11:38
Des pensées pour toi Drärk  :calin:
avatar
once
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1044
Date d'inscription : 11/07/2013

Re: Âgisme.

le Mer 12 Fév 2014 - 12:41
Dans notre société, on est capable d'avancées sociales exceptionnelles, mais la violence banalisée reste un problème de fond. C'est pas parce qu'on est contre le châtiment corporel qu'on est laxiste, qu'on passe tout à des enfants, qu'on a aucune autorité dans la vie. C'est plutôt le contraire. Arriver à éduquer des enfants sans leur inculquer la peur de l'adulte, j'appelle cela un exploit pour eux et une revanche pour nous.
Je plussoie complètement !

 :calin: Drärk.  pale Sad Sad 

_________________
Les larmes que nous ravalons finissent toujours par emplir nos poumons et nous empêcher de respirer.
--------
Explication des « 'n » que vous avez peut-être aperçu dans mes messages :
http://feminisme.fr-bb.com/t2058-idee-d-une-autre-methode-pour-ecrire-en-feministe#59941
avatar
Drärk
Amazone
Amazone
Messages : 3828
Date d'inscription : 01/02/2014

Re: Âgisme.

le Mer 12 Fév 2014 - 12:45
Merci pour tous vos câlins, ça fait chaud au cœur ^^ Si j'ai décidé de parler de mes expériences infantiles, à la base ce n'est pas pour récolter des câlins  Laughing, mais parce que théoriser dans des livres n'est pas suffisant. Peut-être que si la société acceptait sa propre souffrance, elle pourrait s'en défaire et ne plus entretenir la violence. Ouais, y a des jours où je suis vachement optimiste Very Happy

_________________
Il faut beaucoup aimer les hommes. Beaucoup, beaucoup. Beaucoup les aimer pour les aimer. Sans cela ce n'est pas possible, on ne peut pas les supporter.
M.D.

Si j'écris un propos qui vou-e-s heurte, n'hésitez pas à me mp, je sais que je peux me tromper.


Pas de Justice, pas de Paix.
avatar
Invité
Invité

Re: Âgisme.

le Mer 12 Fév 2014 - 13:19
Drärk a écrit:Arriver à éduquer des enfants sans leur inculquer la peur de l'adulte, j'appelle cela un exploit pour eux et une revanche pour nous.
Très bien dit ! Et je rajoute un :calin: à ta collection 
avatar
Invité
Invité

Re: Âgisme.

le Mer 12 Fév 2014 - 13:38
:calin: Drärk. Je n'ai rien à ajouter à ce qui a été dit (j'espère juste que ça ne va pas relancer le pseudo-débat sur les châtiments corporels…).
avatar
Drärk
Amazone
Amazone
Messages : 3828
Date d'inscription : 01/02/2014

Re: Âgisme.

le Mer 12 Fév 2014 - 13:50
Cherry Song : C'est difficile de décider de vivre sans violence, surtout quand on a été éduqué avec et pour l'accepter et la trouver normal. En fait la violence c'est comme le sexisme, c'est "ordinaire" et je décide de vivre sans les deux ^^
J'espère aussi que ça ne va pas relancer un débat douloureux et stérile (dans le sens où si on est pas prêt à en parler, c'est stérile).

_________________
Il faut beaucoup aimer les hommes. Beaucoup, beaucoup. Beaucoup les aimer pour les aimer. Sans cela ce n'est pas possible, on ne peut pas les supporter.
M.D.

Si j'écris un propos qui vou-e-s heurte, n'hésitez pas à me mp, je sais que je peux me tromper.


Pas de Justice, pas de Paix.
avatar
GloriAnar
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 357
Date d'inscription : 28/08/2013

Re: Âgisme.

le Mer 12 Fév 2014 - 15:02
Drärk  :calin: Je suis super choquée par ton témoignage, tu as toute ma compassion  :calin: 

Sinon pour reprendre sur le père Noël, mon frère me racontait hier qu'un de ses amis avait un délire : si un jour il avait un enfant, il s'amuserait à lui raconter plein de conneries, du genre la terre est plate etc (il ne disait pas ça sérieusement hein) juste pour qu'il soit confus. J'ai commencé par rigoler puis j'ai dit : "Mais en fait...c'est déjà ce qui se fait non? On lui fait croire au père Noël, que Dieu le surveille et le juge (voire qu'il ira souffrir en enfer pour l'éternité s'il fait des bêtises...pas du tout traumatisant quand t'es enfant), que les femmes sont inférieures etc".
Je trouve ça révélateur que son copain ait pensé à ça comme à un truc ridicule, une blague, alors que ça existe vraiment et que ça ne soulève (en général) aucun débat.
avatar
Invité
Invité

Re: Âgisme.

le Mer 12 Fév 2014 - 15:48
Drärk a écrit:
Si je choque des personnes qui pensent que le châtiment corporel n'est pas une mauvaise chose, je m'excuse, par diplomatie.
J'ai ri en lisant ceci car, sur ce forum, ce sont plutôt les pro-châtiment corporel qui ont presque besoin de s'excuser pour avoir le droit de développer des arguments dans ce sens. :dents
De mon côté, maintenant, il y a des tas de cas où je suis contre toute punition alors que la société considère que, dans ces cas, il doit y avoir punition. Cependant, il existe encore des cas assez rares où je pense actuellement qu'un léger châtiment corporel n'est pas une mauvaise solution.

Drärk a écrit:
Faire de votre enfant un dépressif chronique en 10 leçon ! Attention, strictement autobiographique.:
Testé et approuvé par ma mère. Sans rancune, elle a été bercée trop près du mur elle aussi.

1 - Faites-lui peur la nuit en imitant le bruit d'un fantôme, surtout si elle a 4 ans. Elle fera des tas de cauchemars où des monstres la mangeront et ne pourra pas se confier à vous : vous êtes débarrassée de la corvée du co-dodo post-cauchemard.
2 - Enfermez-là dans sa chambre à clé, dans le couloir d'accès au toilettes et à la cava, c'est drôle vu qu'elle est trop petite pour atteindre l'interrupteur. Elle développera une peur maladive du noir et de l'enfermement.
3 - Dites-lui que l'aspirateur est un loup qui va vous manger. Vous ne l'aurez pas dans les jambes quand vous le passerez.
4 - Dites-lui que l'orage c'est quand Dieu est en colère. Étant donné qu'elle a peur de l'orage à en avoir mal au ventre (à se rouler par terre de douleur), elle saura que c'est divin et qu'elle le mérite.
5 - Dites-lui qu'elle est une salope bonne à se faire défoncer le c**... à 9 ans ! Comme ça elle apprendra dès le plus jeune âge qu'elle est une femme et une salope. Pratique pour la culture du viol : elle n'osera jamais se plaindre, de toute façon, ce sera de sa faute.
6 - Frappez-là dès que vos anti-dépresseurs ne vous suffisent plus et que votre monologue au miroir de la salle-de-bain vous énerve (car vous êtes en désaccord avec... qui donc d'ailleurs ?). Vous arriverez à déverser en elle suffisamment de haine pour qu'elle ait l'impression d'être un danger public chaque jour de sa vie et qu'elle ait peur de tuer/torturer sans raison. Et puis, une claque n'a jamais tué personne, ah, ah, ah !
7 - Dites-lui que son père la déteste et que c'est pour ça qu'elle ne va plus en vacances chez lui. De toute façon vous pouvez pas le blairer, et comme c'est un connard (véridique) elle l'aimera encore plus et déguerpira dès qu'elle pourra (pour se prendre une dose de manipulateur en puissance).
8 - Obligez-là à faire le ménage, même s'il est l'heure de dormir depuis : Une esclave gratuite, et si vous apprenez que c'est parce qu'elle est une fille, avec un peu de chance, elle le croira toute sa vie.
9 - Dites-lui qu'elle n'est bonne à rien, refusez de l'aider pour l'école : Un échec scolaire dans la famille. Elle n'osera jamais avouer qu'elle est terrorisée d'aller à l'école où on la frappe et insulte et qu'elle n'arrive plus à étudier puisqu'elle est conne. Ruinez-donc sa vie, comme ça elle deviendra une looser comme vous. Avec un peu de chance, elle songera au suicide, ça vous débarrasserait une bonne fois pour toute.
10 - Mettez-là à la porte, la seule fois de sa vie où elle vous demande de l'héberger pour travailler pour ses études. Vous verrez, l'angoisse sur son visage sera jouissive.

Conclusion : Notez qu'en 1986, vous aviez le droit d'avorter, votre comportement n'est donc pas une excuse.

Et mon père est pas mal dans le genre  :dents
C'est terrible. Sad Sad Sad
(Là, en lisant ceci, j'ai vite changé d'humeur.)

Cherry Song a écrit:j'espère juste que ça ne va pas relancer le pseudo-débat sur les châtiments corporels
Aucune chance. Nurja bloquerait directement le fil. De toute façon, tout a déjà été dit.


Dernière édition par Polyvalentour le Mer 12 Fév 2014 - 16:18, édité 1 fois (Raison : Erreur de citation : le 3e message cité est celui de Cherry Song, pas celui de Drärk)
Lila78
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 807
Date d'inscription : 05/03/2012
http://lilablogue.over-blog.com/

Re: Âgisme.

le Mer 12 Fév 2014 - 15:58
GloriAnar a écrit:
Sinon pour reprendre sur le père Noël, mon frère me racontait hier qu'un de ses amis avait un délire : si un jour il avait un enfant, il s'amuserait à lui raconter plein de conneries, du genre la terre est plate etc (il ne disait pas ça sérieusement hein) juste pour qu'il soit confus. J'ai commencé par rigoler puis j'ai dit : "Mais en fait...c'est déjà ce qui se fait non? On lui fait croire au père Noël, que Dieu le surveille et le juge (voire qu'il ira souffrir en enfer pour l'éternité s'il fait des bêtises...pas du tout traumatisant quand t'es enfant), que les femmes sont inférieures etc".
Je trouve ça révélateur que son copain ait pensé à ça comme à un truc ridicule, une blague, alors que ça existe vraiment et que ça ne soulève (en général) aucun débat.
En fait il me semble que ça dépend vraiment de comment on raconte les choses.
Personnellement, je ne trouve pas problématique de raconter des histoires aux enfants, que ce soit celle du père Noël, celle du lutin malin (beaucoup racontée dans la famille de mon amoureux), celle de "baskets qui courent vite" ou celle d'une amitié entre un enfant et un dragon. Quand on raconte à un enfant une histoire d'amitié avec une licorne, il peut y croire dur comme fer, ça ne veut pas dire qu'on lui fait croire. On raconte une histoire, c'est tout. Et les enfants adorent les mettre en scène. Dans la famille de mon amoureux, ils racontent aux enfants plein d'histoires présentées comme réelles, et bien dans cette famille, les adultes ont une vraie capacité à s'émerveiller et une vraie fantaisie. Je trouve que c'est vraiment une chance.
Je trouve ça problématique seulement quand c'est prétexte à moquerie, à menace ou à chantage ("sois sage sinon le père Noël ne t'apportera pas de cadeau" "quoi, tu as cru à ce que je t'ai raconté, tu es stupide"). Mais on peut aussi parler du père Noël sans faire de chantage !
avatar
once
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1044
Date d'inscription : 11/07/2013

Re: Âgisme.

le Mer 12 Fév 2014 - 16:04
Aucune chance. Nurja bloquerait directement le fil. De toute façon, tout a déjà été dit.
La troisième phrase était suffisante, je pense. Evil or Very Mad

J'ai ri en lisant ceci car, sur ce forum, ce sont plutôt les pro-châtiment corporel qui ont presque besoin de s'excuser pour avoir le droit de développer des arguments dans ce sens.
Intéressante formulation.
En tout cas je ne vois pas ce qu'il y aurait de non évident à ce qu'une argumentation en faveur d'une forme de violence quelconque soit non automatiquement acceptable à être exprimer.

Dans la famille de mon amoureux, ils racontent aux enfants plein d'histoires présentées comme réelles, et bien dans cette famille, les adultes ont une vraie capacité à s'émerveiller et une vraie fantaisie. Je trouve que c'est vraiment une chance.
Je trouve ça problématique seulement quand c'est prétexte à moquerie, à menace ou à chantage ("sois sage sinon le père Noël ne t'apportera pas de cadeau" "quoi, tu as cru à ce que je t'ai raconté, tu es stupide"). Mais on peut aussi parler du père Noël sans faire de chantage !
Je suis assez de l'avis de Lila78 ; les mensonges malhonnêtes ou intéressés, effectivement je trouve ça inacceptable ; mais la magie de l'enfance, je trouve triste que d'ailleurs de nos jours elle disparaisse de plus en plus -- ou alors comme le disait GloriAnar, que cela soit remplacé par clichés et fausses croyances, discriminatoires notamment, qui par contre pourront le suivre toute sa vie.
J'ai la nostalgie, sans finalement l'avoir vécu, ni même sans savoir si ça existait vraiment autrefois, des veillées au coin du feu, ou des conteuses'n racontaient des légendes vivantes et merveilleuses, bien loin de nos bockbusters pathétiques de ridicule -- bon les contes d'antan ont cependant bien sûr eux aussi des choses à se faire reprocher, sexisme et autre discriminations en tête.

_________________
Les larmes que nous ravalons finissent toujours par emplir nos poumons et nous empêcher de respirer.
--------
Explication des « 'n » que vous avez peut-être aperçu dans mes messages :
http://feminisme.fr-bb.com/t2058-idee-d-une-autre-methode-pour-ecrire-en-feministe#59941
avatar
GloriAnar
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 357
Date d'inscription : 28/08/2013

Re: Âgisme.

le Mer 12 Fév 2014 - 16:09
Lila78 : je pense que je comprends ce que tu veux dire, mais je vois pas pourquoi on pourrait pas raconter ces histoires tout en précisant que ce n'est pas réel. Plusieurs personnes parlaient de "casser la magie" sur le fil "demander avant d'embrasser", et au final je trouve que c'est la même chose ici : pourquoi "la magie" serait-elle "cassée" si l'enfant ne croit pas/plus au père Noël/dragons etc?
Comme tu le dis, les adultes peuvent aussi s'émerveiller de tout ça sans y croire! Je n'ai jamais cru aux dragons et pourtant je fantasme toujours à fond là-dessus!
Je trouve ça problématique de présenter quelque chose comme réel juste pour l'imagination de l'enfant. Quand un enfant s'amuse avec sa poupée qui se transforme soudain en chauve-souris, l'enfant sait que ce n'est pas réel, ça ne l'empêche pas de s'amuser! Je trouve que c'est beaucoup plus amusant de "faire semblant" justement ^^

Pour la petite anecdote perso, quand j'étais petite mon frère et moi avons vite cessé de croire au père Noël, au lapin de Pâques etc, et on s'amusait beaucoup plus quand on surprenait mon père à cacher les chocolats dans le jardin, ou quand ma mère nous disait que "Euh papa va faire les courses, il revient après"...à 22h la veille de Noël Very Happy

Edit : Once a posté avant moi, je ne modifie pas mon message même si le fait qu'il ait parlé de "magie" m'amuse beaucoup ^^ (pas d'offense, je ne dis pas ça contre toi ^^). D'ailleurs qu'est-ce que tu veux dire par "magie de l'enfance"?
avatar
Omniia
Modératrice
Modératrice
Messages : 2918
Date d'inscription : 20/10/2012

Re: Âgisme.

le Mer 12 Fév 2014 - 16:13
once a écrit:
Aucune chance. Nurja bloquerait directement le fil. De toute façon, tout a déjà été dit.
La troisième phrase était suffisante, je pense. Evil or Very Mad
Effectivement  Rolling Eyes 
D'une part c'est faux (la plupart des décisions qu'on prend sont collectives, donc si le fil était bloqué ce n'est pas Nurja qui bloquerait le fil, mais nous tou-te-s). D'autre part, quel est le but de cette phrase à part de faire passer l'une des modos pour une méchante qui empêche les gens de parler ?
 
Merci Polyvalentour... Evil or Very Mad

_________________
Je ne suis pas souvent là.
Contenu sponsorisé

Re: Âgisme.

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum