Derniers sujets
» C'est quoi "être une femme" ?
par Iridacea Aujourd'hui à 17:09

» Fille / Homme
par Nurja Aujourd'hui à 16:18

» Présentation: Radically Lena - RadFem
par Radically Lena Aujourd'hui à 13:05

» Questionnaire sur le français inclusif
par michekhen Aujourd'hui à 11:52

» Une fille au pays des garçons menus, ma bande-dessinée
par Dihya Hier à 19:48

» La porno féministe
par Tortue Mer 24 Mai 2017 - 1:20

» "non-binaire" c'est quoi ?
par Alpheratz Mer 24 Mai 2017 - 0:11

» Revenu de base
par Tortue Lun 22 Mai 2017 - 16:22

» [Étude] Etat des lieux des connaissances, représentations et pratiques sexuelles des jeunes adolescents
par Iridacea Lun 22 Mai 2017 - 10:13

» L’horreur de la chasse aux sorcières demeure omniprésente dans la culture moderne.
par kekemore Dim 21 Mai 2017 - 20:38

» que pensez-vous de Steven Pinker
par Iridacea Sam 20 Mai 2017 - 12:01

» Bastien Vivès "Une soeur", votre avis ?
par Nurja Ven 19 Mai 2017 - 19:07

» Youtube
par Aëlloon Ven 19 Mai 2017 - 0:57

» Vidéos et films féministes
par Aëlloon Jeu 18 Mai 2017 - 0:49

» Game Of Fraude, la vidéo qui ne ment pas...
par kekemore Mer 17 Mai 2017 - 22:24

» Inclusion de la question animale dans les revendications féministes
par Dihya Mer 17 Mai 2017 - 9:29

» Pour dissuader ses parents de voter fn, une lycéenne de 17 ans présente un exposé de 28 pages
par Aëlloon Lun 15 Mai 2017 - 3:51

» Des petites touches féministes dans la vie de tous les jours
par Aëlloon Lun 15 Mai 2017 - 0:52

» [Article] L’esclavage atlantique et son abolition : plus qu’un simple enjeu de mémoire, un enjeu contemporain de luttes
par Aëlloon Lun 15 Mai 2017 - 0:33

» Présentation - Fabien
par Aëlloon Dim 14 Mai 2017 - 23:06

» Court-métrage sur l'égalité femmes-hommes dans l'espace numérique.
par BenSet Dim 14 Mai 2017 - 13:55

» Parent par défaut, ou la charge mentale des mères
par Aëlloon Ven 12 Mai 2017 - 22:04

» Demande de documentation sur les stratégies militantes non-safe reposant sur des analogies entre oppressions
par Aëlloon Ven 5 Mai 2017 - 23:53

» La santé pour les garçons féminins
par Reiko Ven 5 Mai 2017 - 17:05

» Bonjour à tous
par onyx Jeu 4 Mai 2017 - 23:34

» [Article] La Russie vote la dépénalisation des violences domestiques
par Araignée Mer 3 Mai 2017 - 18:35

» [Article] La non-mixité de dominants, c'est caca
par Aëlloon Mer 3 Mai 2017 - 2:21

» Chansons féministes
par Iridacea Mar 2 Mai 2017 - 23:51

» Les petites phrases sexistes cultes (suite)
par Iridacea Mar 2 Mai 2017 - 15:38

» [Article] SexNegative ?
par Aëlloon Lun 1 Mai 2017 - 0:12

» Présentation de Skander
par onyx Ven 28 Avr 2017 - 18:10

» [Podcast] Où sont les Mascus ? Dans la Forêt !!
par onyx Jeu 27 Avr 2017 - 23:07


Le port de talons au travail

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le port de talons au travail

Message par ko le Mar 18 Juin 2013 - 18:08

Je ne suis malheureusement pas sûre que les médias français crieraient au scandale en apprenant cela... Limite si y'en a pas qui crieraient alerte à Théo riedugendeur qui veut tous nous rendre pareil...

ko
Amazone
Amazone

Messages : 2503
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le port de talons au travail

Message par sandrine le Mar 18 Juin 2013 - 18:12

wé tu as sans doute raison... Mais il y a peut-être des recours du genre "inspection du travail", "prud'hommes"? Il faudrait savoir si ce n'est pas une limite fixée par le code du travail ("tenue indécente obligatoire"?)

_________________
Le pouvoir est maudit, c'est pour cela que je suis anarchiste. (Louise Michel)
avatar
sandrine
Amazone
Amazone

Messages : 3598
Date d'inscription : 15/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le port de talons au travail

Message par Invité le Mar 18 Juin 2013 - 18:16

sardine a écrit:A ce sujet je trouve la "solution" proposée par le patron particulièrement "foutage de gueule":



Parce qu’elles protestaient contre leur nouvel uniforme, trop sexy à leur goût, des hôtesses de la société de train Virgin se sont vues offrir des bons de réduction, dans le but d’acheter de nouveaux sous-vêtements.


tain ça devrait être dans le livre guiness des records, section sexisme d'abruti... enfin bon vu le nom de la boîte... quelqu'un sait pourquoi y'a une  entreprise (plusieurs? la téléphonie c'est la même?) qui s'appellent "vierge"?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le port de talons au travail

Message par emmanuelle34 le Jeu 18 Déc 2014 - 17:06

Bonjour,
Ce sujet est-il toujours d'actualité? Quand je vois la date de juin dans vos messages, j'espère que c'est 2014 car je suis en passe d'avoir un cas similaire au boulot, et j'aimerais pouvoir en discuter, même si pour moi c'est carrément la 4ème dimension de devoir discuter d'un truc pareil à notre époque...

emmanuelle34
Poilu⋅e
Poilu⋅e

Messages : 6
Date d'inscription : 18/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le port de talons au travail

Message par Nurja le Jeu 18 Déc 2014 - 17:12

Oui, ce sujet est toujours d'actualité. Avant d'en discuter, prends le temps de lire les échanges qui ont déjà eu lieu pour éviter les redites.

Et si tu pouvais te présenter dans la section ad hoc, ce serait chouette.

merci

_________________
Le plus souvent, j'interviens à titre personnel.
Parfois, j'aide à la modération.
avatar
Nurja
Modératrice
Modératrice

Messages : 9449
Date d'inscription : 12/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le port de talons au travail

Message par O-liv le Sam 20 Déc 2014 - 12:31

Salut Emmanuelle! C'est moi qui ai lancé ce sujet, et malheureusement oui, il est toujours d'actualité... Je suis toujours employée au même endroit, qui me prend toujours la tête sur les talons, même s'ils sont maintenant d'avantage passé au maquillage. En effet, je ne me maquille que peu (de l'anti-cerne et du fond de teint), estimant qu'une femme n'a pas besoin de porter un masque de produits chimiques sur le visage pour être physiquement acceptable. Après plus de 6 ans dans mon entreprise, ceci est soudainement devenu un problème pour eux, et ils me font maintenant la guerre pour que je porte du mascara, eyeliner, phare à paupières, phare à joues et rouge à lèvre. Un "minimum", je cite, d'après eux. Encore une belle preuve de sexisme et de vision de la femme aujourd'hui. Le pire dans tout ça? Aucun homme ne m'a jamais fait ce type de réflection au travail, cela vient toujours des femmes, qui font perdurer cette vision abaissante de notre sexe.

En tout cas n'hésite pas à partager ici ton problème, au minimum je comprendrais ce que tu vis!

O-liv
Poilu⋅e
Poilu⋅e

Messages : 17
Date d'inscription : 13/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le port de talons au travail

Message par emmanuelle34 le Sam 20 Déc 2014 - 20:46

Bonjour!

Je suis affligée par ce que tu viens d'ajouter à la discussion. Le maquillage maintenant! Mais mon dépit est inversement proportionnel à l'admiration que j'ai pour toi. Quel courage de tenir tête ainsi à ta hiérarchie, et travaillant dans le même milieu, je sais de quoi je parle.
Voici plus de détails concernant ma situation: il se trouve en fait que jusqu'à présent, et ce depuis quelques années, les talons n'étaient plus obligatoires à mon boulot! Waou! Que ce soit avec une jupe ou un pantalon! A l'intérieur ou l'extérieur de l'avion.
Petite précision ici pour celles et ceux qui ne sont pas dans l'aérien: dans certaines compagnies (ou toutes? je ne sais pas. C'est comment chez toi O-liv?), les chaussures plates sont obligatoires en vol, car si on devait évacuer par les toboggans, les talons pourraient endommager voire percer les toboggans.
Nos pieds ont donc été sauvés non pas par un ou une antisexiste mais par quelqu'un qui se préoccupait de la sécurité des passagers.

Aujourd'hui, à la faveur d'un changement dans la hiérarchie, il serait question de devoir porter des talons jusqu'à l'entrée dans l'avion, et dès la sortie, donc.
Bon il se peut que j'ai mal compris, j'attends d'avoir plus d'infos avant de tirer la sonnette d'alarme.

Sinon ma position sur le sujet c'est: les chaussures à talons ne sont pas de vraies chaussures, ce sont des artifices, qui entravent la marche et abîment l'anatomie.
C'est un peu comme si mon chef me demandait de porter des lentilles bleues pour être plus jolie ou plus élégante: on me demande de changer mon anatomie et c'est néfaste.

En revanche, j'ai bien peur que lui expliquer cela risque d'être comme expliquer à ma grand-mère que oui oui, on peut coucher avant le mariage. Je sais que j'ai raison, elle est persuadée du contraire, et je n'arriverai jamais à la convaincre.

Pour ce qui est du maquillage, j'avais un jour essayé d'aborder le sujet de manière ''désinvolte'' avec un élu CE homme, en disant qu'on ne pouvait pas demander aux femmes de modifier leur visage ainsi, avec des produits toxiques (et surtout sans demander la même chose aux hommes, eux aussi ils ont mauvaise mine quand ils ont la gueule de bois Laughing ), réponse: si t'es pas contente t'as qu'à changer de boulot.

Et aussi maintenant que j'y pense j'ai entendu parler d'une compagnie où le vernis rouge était obligatoires, et où les hôtesses sont arrivées une par une avec des certificats médicaux, et ils ont arrêté. Mais ce que j'ai envie de dire, c'est que c'est dingue qu'on doive en arriver au certificat médical.
Est-ce que nos grand-mères ont apporté un certificat médical pour pouvoir porter des pantalons??

Des pantalons sont fournis par ma compagnie. Je ne comprends pas qu'on ait envie de faire ce métier en jupe vu les situations grotesques dans lesquelles on peut se retrouver.
J'ai souvent l'habitude de dire (enfin surtout de ME dire, car je vous laisse imaginer que je n'ai pas beaucoup de supporters, que ce soit des hommes ou des femmes Smile ) qu'on est les seules manutentionnaires au monde à bosser en jupe et sans chaussures de sécurité.

Voilà Voilà,

la suite au prochain épisode

emmanuelle34
Poilu⋅e
Poilu⋅e

Messages : 6
Date d'inscription : 18/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le port de talons au travail

Message par emmanuelle34 le Sam 20 Déc 2014 - 22:01

Je n'arrive pas à éditer mon message donc je précise que le minimum de maquillage exigé chez nous est blush + rouge à lèvres, ce qui prouve que quelqu'un, un jour, a gagné du terrain, mais pas complètement.
Je précise aussi qu'au début de ma carrière, je me maquillais comme un camion volé et portais des talons et que c'est l'arrivée du nouveau règlement qui a provoqué une prise de conscience chez moi, ainsi que l'âge, je dois dire, puisque je ne porte plus de talons dans ma vie privée, je trouve ça absurde.

Et pour finir, mon admiration est proportionelle à mon dépit et non inversement proportionnelle, enfin je crois, j'ai du mal avec les maths là...

emmanuelle34
Poilu⋅e
Poilu⋅e

Messages : 6
Date d'inscription : 18/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le port de talons au travail

Message par Drärk le Sam 20 Déc 2014 - 22:04

La loi ne peut pas t'obliger à porter du maquillage et des talons. En revanche si on te dit que le règlement intérieur de ton lieu de travail est obligatoire, tu peux le dénoncer.

Mais je sais que ce n'est pas facile, j'ai vécu des choses pas terribles au travail et n'ai jamais osé le dénoncer par peur de représailles, ou qu'on me traite de menteuse. Pour se rebiffer, faut être bien dans ses baskets et avoir du soutien.

Pour éditer : Tu as une icône disponible en haut de ton message déjà posté, sur la droite.

_________________
Il faut beaucoup aimer les hommes. Beaucoup, beaucoup. Beaucoup les aimer pour les aimer. Sans cela ce n'est pas possible, on ne peut pas les supporter.
M.D.

Si j'écris un propos qui vou-e-s heurte, n'hésitez pas à me mp, je sais que je peux me tromper.


Pas de Justice, pas de Paix.
avatar
Drärk
Amazone
Amazone

Messages : 3882
Date d'inscription : 01/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le port de talons au travail

Message par Tecma le Dim 21 Déc 2014 - 11:33

Drark a écrit:La loi ne peut pas t'obliger à porter du maquillage et des talons. En revanche si on te dit que le règlement intérieur de ton lieu de travail est obligatoire, tu peux le dénoncer.

Malheureusement pas forcément: en droit français oui, cependant l'aérien est un secteur très particulier. les compagnies aériennes essayent très svt (et y parviennent) de faire en sorte que les contrats de travail et dc les lois qui s'y appliquent ne soient pas les lois françaises. en conséquence de quoi les lois françaises ne s'appliquent pas (sauf lois dites d'ordre public mais elles ne sont pas légion)

Du coup, si ce que tu dis es vrai en france pour un contrat sous droit français, ne sera pas systématiquement vrai.
Ap je ne sais pas si Emmanuelle34 travaille chez Air france, mais si c'est le cas alr oui probablement que le droit français est applicable.
si c'est une compagnie type easyjet ou autre c'est tt de suite moins probable....

Tecma
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 214
Date d'inscription : 15/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le port de talons au travail

Message par O-liv le Lun 22 Déc 2014 - 12:56

Je remarque que nous sommes plusieurs à rencontrer ce problème dans l'aérien. Serait-ce un milieu plus sexiste que les autres? Ca ne me semble pas impossible.

J'aimerais en savoir plus sur le fait que la loi ne peut imposer talons ou maquillage, parce que je bosse au sol, dans une entreprise française, et donc je pourrais utiliser cette loi dans le sein de mon entreprise. Personnellement le fait que je leur tienne tête m'a déjà causé beaucoup de tord, bloquant toute évolution, donc autant aller jusqu'au bout, cela pourra servir à mes collègues, même si la plupart semblent être prises dans ce lavage de cerveau de "oui j'ai mal, mais c'est plus beau une femme en talons". Et elles font des blagues sur l'état de leurs pieds quand elles seront vieilles,... Cela me désespère de voir que les femmes se laissent faire ainsi. Je suis bien contente de voir ici des femmes qui se battent pour leurs droits et pour se faire respecter et revaloriser l'image de la femme au lieu d'accepter de se faire rabaisser ainsi constamment.

O-liv
Poilu⋅e
Poilu⋅e

Messages : 17
Date d'inscription : 13/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le port de talons au travail

Message par Tecma le Lun 22 Déc 2014 - 14:22

La tenue vestimentaire du salarié doit être compatible avec ses fonctions et ses conditions de travail.

Ainsi une tenue vestimentaire peut être interdite/imposée.

Cependant cette mesure doit se justifier par la nature des fonctions que les salariés occupent. De plus, elle doit être proportionnée au but recherché.

Le port d’un uniforme de travail ne peut être imposé qu’à des fins commerciales ou de sécurité: l'obligation de porter des talons entre la dedans et dc doit obéir à ces conditions.

Ainsi, il est possible d' interdire à un salarié en contact avec la clientèle de venir travailler en survêtement ou en bermuda.

Le salarié qui ne respecte pas la tenue imposée peut être sanctionné.

Rapidement voici l'état du droit du travail là dessus en france. Ap pour l'hypothèse particulière des talons j'ignore si il y a effectivement eu des décisions de justice de prises (auquel cas il faut s'y reporter pour en connaitre les lignes directrices) ou si c'est un champ qui n' a pas encore fait l'objet de contentieux.

Maintenant mon avis, (qui vaut ce qu'il vaut, je ne suis pas juriste depuis très lgtp encore) est que, malheureusement, oui le port de talon est considéré comme une tenue de travail éventuelle (au même titre que les chaussure de ville pour les hommes).
cependant, cette tenue ne peut être imposée de façon "justifiée" et "proportionnée" (je ne reprends que les termes de la loi et non mon avis perso) que pour les métiers en contact avec la clientèle (dc hotesse de l'air...).

Ainsi, en tant que juriste je ne peux que vous conseiller de faire attention quand vous vous opposez à vos employeurs.

En effet, un tel refus de port de talons peut entrainer une sanction disciplinaire: probablement dans un premier temps un "rappel à l'ordre". si récidive un "avertissement". (termes juridiques).

Attention: si en soit, un tel refus de port ne peut pas justifier un licenciement pour faute. il faut savoir qu'il ait admis que la succession de 3 avertissements (voir 2 devant certaines cours) pour le même motif, suffit à justifier un tel licenciement quelque soit le motif en question.

Attention 2: un licenciement pour faute limite (voir peut supprimer) les droits au chomage.

dc, en tant que juriste je vous conseille de faire attention ds vos refus, même si en tant que personne je ne peux que vous soutenir...

Voilà, on a beau avoir un liste de droits fondamentaux qui ne cessent de s'allonger depuis 225 ans, on en est encore à là en droit du travail...


Tecma
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 214
Date d'inscription : 15/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le port de talons au travail

Message par O-liv le Lun 22 Déc 2014 - 14:39

C'est bien ce que je déplore, que la loi ne soit pas de notre côté, et qu'il soit légalement possible d'obliger encore les gens à faire des choses potentiellement nocives pour leur santé, comme porter des talons.

Dans mon cas précis j'ai un certificat médical pour me protéger, mais malgré ça je suis régulièrement victime de commentaires désagréables, de questions comme "ça va durer encore longtemps ton problème de santé là?" ou encore, et je cite tel quel venant de mon supérieur direct: "faut arrêter de se foutre de la gueule du monde, porter des talons n'a jamais fait de mal à personne", et ce malgré un certificat médical validé par la médecine du travail.

Si tu es juriste, ton savoir m'intéresse également au sujet du maquillage. Dans mon entreprise nous avons tous du signer il y a deux ans environ je crois une charte de l'uniforme (qui stipulait entre autre port de talons obligatoire, sauf restriction médicale), mais également que "le maquillage doit rester discret". Pour ma part je mets du fond de teint pour unifier ma peau, et de l'anti-cerne. Je considère que cela répond donc aux demandes de la charte. Ils ne sont pas de mon avis, et j'ai entendu que la charte avait été modifiée pour stipuler qu'il faut porter du rouge à lèvre, phare à joues et à paupières, eyeliner et mascara (un "minimum" d'après eux). Je me demande s'ils ont le droit de modifier la charte que nous avons tous signé, et si oui, si on est en droit de refuser ces changements?

O-liv
Poilu⋅e
Poilu⋅e

Messages : 17
Date d'inscription : 13/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le port de talons au travail

Message par Tecma le Lun 22 Déc 2014 - 15:21

@O-liv a écrit:Je me demande s'ils ont le droit de modifier la charte que nous avons tous signé, et si oui, si on est en droit de refuser ces changements?

là tu atteind les limites d'internet. sans voir le document précis je ne peux répondre:
- si cette "charte" est un "élément contractuel" cad intégrée à vos contrats de travail, non ils ne peuvent pas la changer comme ça, sauf si son intégration aux contrats à été réalisé par un simple renvoi sans en mentionner le contenu ou visé la charte précisément (titre et date notamment).
- si cette charte est un accord collectif (cad signée par les syndicats en plus de vous): non ils ne peuvent pas la modifier.
- si cette charte fait partie du réglement intérieure ou est une directive interne alors oui ils ont le droit.
le seul moyen d'attaquer si c'est le cas est de revenir sur le raisonnement écrit ds mon précédent message.
mais là encore, je doute que des décisions de justice se soient portées sur la question du maquillage et de son obligation. ici aussi je pense que c'est un terrain très glissant. car comme tu as du le voir, derrière les mots "proportionnée" et "justifiée par la nature des fonctions" on peut mettre tt et n'importe quoi, du coup ça dépend du regard des juges (et de la capacité de persuasion des avocats).
le bon point c'est que grosso modo est les juges ont une tendance à ne pas aimer les limitations aux libertés individuelles (dont celle de se maquiller ou non) dc on peut penser que si la question se pose (ou s'est déjà posé, je ne sais pas, de tête la tt de suite je suis incapable de te le dire), les juges pencheront plus du coté de la salarié.

Mais là c'est de la casuistique, dc rien n'est sur...

si j epeux te donner un conseil: rapproche toi des délégués syndicaux, ils/elles peuvent intervenir ds une certaine mesure en t'évitant toi de te mettre en av.
par contre évite les délégués du personnel, élus au CE et CHSCT, en soi j'ai rien contre eux, mais étant donné qu'ils ne sont pas forcément syndiqués ils n'ont pas la "relative" protection que peut leur accorder un syndicat et dc bcp plus sujet à d'éventuelles pressions de l'employeur (je ne parle pas forcément du méchant employeur, ms le simple statut de salarié entraine une certaine subordination, or si les délégués syndicaux peuvent s'en détacher par le soutien de leur syndicat dont la centrale n'est pas intégrée à l'entreprise, ce n'est pas le cas pour les élus du personnel (DP, CE et CHSCT). ap certains svt les syndiqués et les élus st les même du coup la question en se pose pas ms c'est encore autre chose).

Tecma
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 214
Date d'inscription : 15/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le port de talons au travail

Message par Invité le Lun 22 Déc 2014 - 16:45

O-liv : pour les talons tu peux aller voir ton médecin et la médecine du travail. Je ne sais pas si dans ton travail il est inclus le port de charges (valises, sacs etc ...), mais ton médecin peut reconnaitre l'incompatibilité médicale du port de talon avec ton activité professionnelle principale.

Ton employeur ne pourra pas aller contre un constat médical.

Ensuite le règlement intérieur d'une entreprise doit être légal, dans la hiérarchie des normes il est en dessous des lois et règlements pris à un niveau étatique. Le droit de la santé prime sur un règlement intérieur, donc si il y a un constat général sur la santé des femmes dans ton entreprise (par exemple problème de dos, de pieds etc ...) du à l'utilisation d'un matériel professionnel non indispensable à la bonne marche du service (les talons), alors l'obligation de les porter pourra être revue comme non obligatoire (mais pour ça faudrait soit que l'employeur soit moins con et change son règlement, soit que ça aille devant les tribunaux, et pour ça il faudra plusieurs femmes concernées).

Je pense qu'à ton niveau individuel, il faut passer par ton toubib et la médecine du travail, ils pourront te conseiller des chaussures adaptées selon ton type d'activité, et même t'orienter vers un orthopédiste qui travaillera ta semelle pour que tu puisses avoir une utilisation professionnelle de tes chaussures (sans talon !!). Tu pourra être déclarée apte sous réserve d'utilisation de chaussure de travail adaptées (qui seront indiquées dans le certificat médical).

Et avec ça tu auras des billes pour aller voir un syndicat, ils prendront ton dossier.

Pour le maquillage, tu peux aussi passer par le toubib, + dermato pour démontrer l'impossibilité médicale d'en porter + sexisme pour aller devant les syndicats.

Par contre c'est long, et c'est chiant, et tu vas te faire emmerder comme pas possible. En tout cas, choisis bien ton syndicat, n'hésite pas à te renseigner longuement avant, parce que les syndicats ... c'est pas toujours la panacée quand t'es dans la merde (même si tu es dans ton droit).

En tout cas tiens nous au courant (enfin toutes les 2 en fait, tenez nous au courant, des réactions autour de vous que ce soit dans votre univers professionnel ou personnel). Et dans tous les cas on vous soutient !! Si vous avez des suites juridiques, on est preneur-ses nous aussi on essaye de se tenir informé, et de savoir quelles solutions existent (quitte à les inventer).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le port de talons au travail

Message par Tecma le Lun 22 Déc 2014 - 17:35

@shun a écrit:Ensuite le règlement intérieur d'une entreprise doit être légal, dans la hiérarchie des normes il est en dessous des lois et règlements pris à un niveau étatique. Le droit de la santé prime sur un règlement intérieur, donc si il y a un constat général sur la santé des femmes dans ton entreprise (par exemple problème de dos, de pieds etc ...) du à l'utilisation d'un matériel professionnel non indispensable à la bonne marche du service (les talons), alors l'obligation de les porter pourra être revue comme non obligatoire (mais pour ça faudrait soit que l'employeur soit moins con et change son règlement, soit que ça aille devant les tribunaux, et pour ça il faudra plusieurs femmes concernées).

tu fais référence ici au droit à la santé?
c'est une bonne idée. Mais attention, il n'est pas absolu (ds le sens non-conciliable), j'ai déjà vu des arrêts ou le droit à la santé se cassait les dents sur un règlement intérieur.
En effet la hiérarchie des normes est un concept à mon sens fondamentale ds une démocratie, cependant de plus en plus le travail de Kelsen sur ce sujet est remis en cause: on ne parle plus d'un système hiérarchique ms de principe hiérarchique (dc à géométrie variable, surtt en droit du travail: la loi devient de plus en plus supplétive et non impérative) de ce fait, je ne miserai pas trop dessus ou du moins pas uniquement. mais pourquoi pas le tenter!

par contre je maintiens: prenez contact avec les syndicats! On les critique bcp, et svt avec raison, mais ils ont un mérite premier et revendiqué c'est qu'ils peuvent prendre les coups à votre place.

Tecma
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 214
Date d'inscription : 15/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le port de talons au travail

Message par Ucralo le Lun 22 Déc 2014 - 18:31

@O-liv a écrit:je cite tel quel venant de mon supérieur direct: "faut arrêter de se foutre de la gueule du monde, porter des talons n'a jamais fait de mal à personne", et ce malgré un certificat médical validé par la médecine du travail.
J'aurais bien aimé lui dire "faut arrêter de se foutre de la gueule du monde, ne pas porter de talons n'a jamais fait de mal à personne".

Je te souhaite bonne chance pour la suite.

Ucralo
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 351
Date d'inscription : 19/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le port de talons au travail

Message par O-liv le Mer 24 Déc 2014 - 14:12

Alors dans mon cas précis, je suis déjà passée par la médecine du travail ainsi que mon médecin traitant, qui tous deux ont interdit le port des talons pour moi, ce qui n'empêche pas les remarques régulières, proches du harcèlement. Par ailleurs mon vrai combat serait que chacune puisse choisir d'en porter ou non, sans savoir à justifier de problèmes de santé.

Pour ce qui est des syndicats dans mon entreprise, comme dans beaucoup je pense, ils sont quasi inexistants car ils ne font rien, ils ne sont pas professionnels et sont souvent du côté de la hiérarchie, par interêt personnel.

Le problème au travail est qu'on peut être dans nos droits, mais être victimes indirectement de pression et/ou de sanctions "discrètes". Ca a été mon cas: pas d'évolution malgré mes capacités supérieures à celles d'autres personnes qui elles ont évoluées, successions de tâches les moins plaisantes qui me sont confiées de manières bien trop récurantes pour être aléatoires,... Ce genre de petite pression difficile à prouver mais dont on connaît très bien la cause.

Bref, pour ma part après des années à leur tenir tête, je jette l'éponge, je vais bientôt me réorienter vers un autre métier où tout ceci n'a aucune importance. Comme on m'a dit à plusieurs reprises: "si tu ne veux pas porter de talons ou te maquiller, change de métier". Je ne peux que songer à chaque fois que si j'étais un homme, je n'aurais aucun de ces problèmes. C'est là que notre cause féministe a encore bien du travail.

O-liv
Poilu⋅e
Poilu⋅e

Messages : 17
Date d'inscription : 13/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le port de talons au travail

Message par Ucralo le Mer 24 Déc 2014 - 14:45

@O-liv a écrit:Je ne peux que songer à chaque fois que si j'étais un homme, je n'aurais aucun de ces problèmes.
Il n'y a pas des moments où ils exigent aux hommes d'avoir un costume même quand il fait chaud ?

Ucralo
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 351
Date d'inscription : 19/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le port de talons au travail

Message par O-liv le Mer 24 Déc 2014 - 14:49

Si bien sûr, mais tout comme nous! Le port d'un uniforme ne me pose pas de problème, c'est normal quand on travail dans l'aérien, je le savais très bien en prenant ce travail. Homme comme femme, nous avons un uniforme à respecter. Idem pour les cheveux, qu'on s'attende à ce qu'on ait les cheveux bien coiffés, pas de problème, c'est la même chose pour les homme comme pour les femmes.
Par contre le maquillage et les talons sont des problèmes que celles les femmes ont.

O-liv
Poilu⋅e
Poilu⋅e

Messages : 17
Date d'inscription : 13/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le port de talons au travail

Message par emmanuelle34 le Dim 4 Jan 2015 - 14:42

Suite à ces interventions qui apportent un éclairage sur le plan légal, je me pose une question par rapport à la situation particulière de ma boîte:
(c’est avéré, les talons vont RE-devenir obligatoires pour le personnel navigant féminin)
Qu'est-ce qui rend un élément d'uniforme obligatoire? Si mon boss veut me faire porter un serre-tête à oreilles de chat, il l'écrit où et comment? Et moi je conteste quoi et comment?

Car en l'état actuel des choses, il n'y a rien d'écrit nulle part.
Juste qu'on vient de commander des pompes pour tout le personnel de façon à uniformiser la tenue (nous ne pourrons plus porter des chaussures personnelles), et que la dotation des femmes comprend 2 paires dont 1 à talons hauts à porter à certains moments précis.

Je m'explique: la boîte est ''jeune'', et il n'y a jamais eu de charte/règlement ou quoi que ce soit concernant le port de l'uniforme. Il y a une dotation comportant un certain nombre de pièces, sauf les chaussures, et on les porte, c'est tout.
Les chaussures à talons hauts, et bien il faut bien dire que finalement c'est par complaisance qu'on les porte, parce que c'est ''ce qui se fait'', et qu'il ne viendrait jamais à l'idée de qui que ce soit de remettre ça en question et de ne pas le faire.
(Se pointer sans talons dans une compagnie aérienne reviendrait quasiment à se pointer avec un serre-tête à oreilles de chat, si vous voulez visualiser un peu le scandale).

ENSUITE: une aubaine est arrivée: le rachat par une compagnie étrangère, qui par commodité nous a donné exactement le même uniforme, et avec, ses ''standards du porteur de l'uniforme'' traduit littéralement, un guide ultra précis.
Et là bingo, les chaussures plates sont acceptées, on est quelques unes à s'engouffrer dans la brèche et la hiérarchie n'a jamais contesté (il a juste fallu leur enfiler des lunettes et leur mettre le guide sous les yeux pour qu'ils comprennent).

Ce qui me fait venir à la deuxième chose que je voulais aborder: pourquoi ne pas envisager une discussion calme avec mes boss pour leur expliquer qu'on devrait pouvoir avoir le choix de ne pas porter de talons hauts? Et comment bien m'y prendre?
Là je fais appel aux compétences en argumentation des mêmes personnes qui ont apporté plein d'éléments légaux plus haut dans la discussion.
En effet, je ne pense pas qu'ils vont être relous, si je produis un certificat médical, je ne pense pas subir de pressions comme Oli-v, c'est juste qu'ils sont bloqués dans une vision passéiste du truc et qu'ils n'y ont sans doute jamais réfléchi.

Pourquoi ne pas essayer de les prendre dans le sens du poil, et profiter de la situation particulière qui s'est produite dans ma boîte (talons plats acceptés pendant plusieurs années), pour faire avancer les choses?


J'essaie de me faire l'avocat du diable pour mieux lui répondre mais j'ai un peu de mal à trouver des arguments qui tiennent la route en faveur des chaussures à talons hauts (qui soient proportionnés et justifiés, comme dit par Tecma)
-d'abord, il faudrait considérer que ce sont de vraies chaussures destinées à la marche, et non un artifice, une décoration, destinée aux danseuses/mannequins/comédiennes

(et c'est bien la conclusion qu'ont tirée les anglais cf post de Sandrine en première page)

Sans compter qu'encore une fois, on est bien complaisantes, on arrive à porter et à marcher avec des talons hauts uniquement parce qu'on l'a déjà fait dans notre vie privée. Ça pourrait ne pas être le cas. Si demain on file une paire de talons à un homme, en tous points à sa taille, il n'y arrivera pas.

-ensuite j'ai pensé à l'affaire du bermuda: sur le plan de l'égalité de traitement, je ne comprends pas pourquoi il a perdu, le gars. La seule chose que je peux imaginer, c'est que même si on considère que si une femme peut porter une jupe, un homme devrait pouvoir porter un bermuda, on ne pas s'attendre à ce que la clientèle que l'on fréquente ait un mode de pensée aussi avancé, et donc on passe pour un con, et mauvaise image auprès de la clientèle et bla bla bla...

Bon ben pour les talons ça marche pas.
La preuve en est avec la compagnie française réputée pour son élégance (et TRÈS enviée/copiée par la plupart des compagnies aériennes), où les navigantes peuvent être à plat si elles le veulent : Air France.

-Autres arguments: ''j'ai besoin que mon employée soit plus grande''. Ça passe pas.
''ça affine la jambe et remonte le mollet''. Ça passe pas. Surtout avec un pantalon.
''C'est plus élégant, ça change la démarche''. Ça pèse quand même pas lourd dans la balance, au regard de la douleur engendrée, et des situations périlleuses rencontrées: descentes d'escaliers avec les valises, pluie et verglas, station debout prolongée et nécessitée de se déplacer rapidement pour Oli-v.

-Et puis franchement, au niveau de l'égalité de traitement entre salariés, je vois pas du tout comment ça peut passer.
Comment justifie-t-on qu'une partie seulement des salariés doive:
   -souffrir des pieds (souffrance qui est immédiate à l'enfilage de la chaussure, et qui s'accroit quand les orteils vont s'écraser au fond pendant la marche)
    -être entravée dans sa marche à cause d'une surface réduite de l'appui du pied
    -se grandir

Shun a abordé le volet du droit à la santé, mais il faudrait avoir plein de salariées de 50 ans qui souffrent des conséquences et qui le fassent constater. Ce ne sera jamais le cas, on aura pour la plupart d'entre nous arrêté le métier quand des symptômes physiques constatables se manifesteront.
   
-Si le métier était toujours resté sexiste, il n’y aurait pas de stewards, ‘’parce que c’est pour les filles’’ et mon boss ne serait pas là où il est, alors quand on y pense, il est bien gonflé de vouloir maintenant nous appliquer un truc sexiste (d’autant plus qu’il appartient lui aussi à une minorité opprimée, puisqu’il assume totalement son homosexualité, alors merde à la fin, il pourrait bien comprendre)


Maintenant, vu que la plupart de mes collègues ''kiffent'' de porter des talons, je m'interroge sur l'utilité d'une action????
Je pourrais rester pépère avec mon certificat médical, si ce n'est, comme je le disais plus haut, qu'il y a cette opportunité dans ma boîte de s'engouffrer dans une brèche et de faire avancer les choses, et cela pourrait, qui sait, un jour bénéficier à des personnes comme Oli-v?

Voilà désolée pour le pavé, mais je m'en vais, comme conseillé par Tecma, consulter mon syndicat!

emmanuelle34
Poilu⋅e
Poilu⋅e

Messages : 6
Date d'inscription : 18/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le port de talons au travail

Message par Claire G. le Dim 4 Jan 2015 - 22:39

sur le plan syndical et droit du travail en france, j'ai trouvé ça : http://www.cgtcanon.com/guide%20pratique/contraintes_vestimentaires.htm

Il me semble que ton employeur use de l'argument du contact avec la clientèle ad nauseam et considère donc que les talons hauts sont liés à une tenue correcte correspondant au standing de son entreprise.

Au niveau du cas particulier de ton entreprise, il me semble que le dernier paragraphe peut éventuellement offrir un angle d'attaque possible (mais j'avoue ne rien y connaitre en conventions collectives concernant le personnel navigant des compagnies aériennes, il me semble judicieux en effet de contacter ton syndicat).




_________________
i am who i am because you are who you are.
avatar
Claire G.
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse

Messages : 1015
Date d'inscription : 20/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le port de talons au travail

Message par emmanuelle34 le Lun 5 Jan 2015 - 5:11

Et bien nous y voilà, il n'y a pas de convention collective pour les navigants...mais merci pour l'article, je comprends mieux l'affaire du bermuda Smile et il me rend plutôt optimiste

emmanuelle34
Poilu⋅e
Poilu⋅e

Messages : 6
Date d'inscription : 18/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le port de talons au travail

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum