Derniers sujets
Scum manifesto, Valerie Solanas11.10.18 17:28XB Rose-NoireArticle de France 24 qui relate la participation de la direction à un bizutage05.10.18 23:12Claire G.élections et féminisme25.09.18 17:00michekhen(Suisse) Des quotas et un manifeste féministe "Egalité maintenant !"11.09.18 21:10VénusQue savez-vous du concept de "déconstruction" ? 07.09.18 3:38Black SwanLa loi contre les violences sexistes et sexuelles en France se renforce... Mais ne protège toujours pas trop les enfants30.08.18 15:58VénusLe 8e Congrès international de recherches féministes dans la francophonie en août 201830.08.18 0:28VénusFéminisme culturel vs. féminisme radical27.08.18 10:44VénusA votre avis, comment créer une action effective ? 20.08.18 21:57michekhenLes éditions zones offrent leurs livres en libre accès !13.08.18 13:12VénusLa ceinture de sécurité, pensée pour et par des hommes ?29.07.18 17:31erulelyaSites de rencontres extraconjugaux, club libertins.....Avis?21.07.18 17:46AraignéeFéminisme et antiféminisme29.06.18 15:58Claire G.Vidéos et films féministes18.06.18 10:441977Publication par la blogueuse Antisexisme13.06.18 16:54Claire G.Luce en lutte : rendre la langue française non sexiste13.06.18 11:52LuceTribune sur la soit-disant "liberté d'importuner"11.06.18 23:56NokinheiL’idéologie de la tolérance a pris le contrôle du féminisme et menace de détruire le mouvement07.06.18 0:23AëlloonUn bon collectif queer et matérialiste à me conseiller? 04.05.18 21:40ReikoSexe sans consentement 04.05.18 11:40michekhenSituations de consentement ambigu23.03.18 18:20AraignéeC'est quoi "être une femme" ?17.03.18 9:01Coquelic0tAvortement, les croisés contre-attaquent09.03.18 18:17Claire G.Article sur le mythe de l'instinct maternel (Sarah Blaffer Hrdy)09.03.18 0:09michekhen[Radio] Emissions féministes (ou sujets qui nous concernent)07.03.18 23:38AëlloonMontrer une véritable détermination politique à éradiquer les violences faites aux femmes22.02.18 21:54AëlloonThe man-woman wars récits colorés17.02.18 6:23ReikoCrédit Mutuel Egalité Homme/Femme 201730.01.18 16:38Claire G.La santé pour les filles non-conformes18.01.18 5:04ReikoChercheures sur le lien entre hashtag/digital activism et féminisme05.01.18 3:49Black Swan

Partagez
Aller en bas
avatar
Brad Burroughs

—
Messages : 151
Date d'inscription : 07/05/2013

Re: Poils et hygiène

le 07.05.13 23:18
Concernant les poils, plutôt que les femmes se les laissent pousser, ne vaudrait-il pas mieux que les hommes se débarrassent des leurs (au lieu de les afficher comme signe de supériorité) ?

C'est vrai, quoi : des jambes épilées, c'est doux, quel que soit le genre de leur propriétaire.

avatar
Invité
Invité

Re: Poils et hygiène

le 07.05.13 23:24
@Brad Burroughs a écrit:Concernant les poils, plutôt que les femmes se les laissent pousser, ne vaudrait-il pas mieux que les hommes se débarrassent des leurs (au lieu de les afficher comme signe de supériorité) ?
Non. Ce serait l'égalité tirée par le bas.
avatar
Brad Burroughs

—
Messages : 151
Date d'inscription : 07/05/2013

Re: Poils et hygiène

le 07.05.13 23:28
Pourquoi vers le bas ?
Une femme ne pourra jamais avoir de barbe.
Et puis, les poils, ça pue. Et sous les bras, c'est hideux, pas hygiénique. Je suis un homme, et je me rase de très près, sous les bras aussi. Je déteste les poils, c'est animal, et c'est sale.

Sur Paris, c'est la mode de se laisser pousser la barde, d'avoir le cheveux hirsute (je les ai eu très longs aussi), histoire de faire "genre". Je passe pour un ovni quand je croise mes voisins, ils comprennent pas comment un homme peut vivre sans montrer ses poils...

Je lutte contre cette idée du poil. Il faut s'en débarrasser !

Mort aux poils !
avatar
Cylia
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1045
Date d'inscription : 06/04/2013

Re: Poils et hygiène

le 07.05.13 23:33
@Araignée a écrit:Moi je mange du "t'as oublié tes chaussures" à longueur de journées, je compatis...
T'as oublié tes chaussures (et toi t'as oublié ton cerveau?), t'as vu ton pantalon est troué (oué c'est pas ma faute, je suis tombée tout à l'heure et ça s'est déchiré, pas de bol hein?), ouah t'as des poils! (ouah toi aussi, c'est fou dis donc!) et le must je crois, c'est quand j'avais les cheveux teints de couleurs atypiques, alors là on pourrait donner des prix nobels de la remarque le plus stupide je crois... Laughing

Une femme ne pourra jamais avoir de barbe.
Et puis, les poils, ça pue. Et sous les bras, c'est hideux, pas hygiénique. Je suis un homme, et je me rase de très près, sous les bras aussi. Je déteste les poils, c'est animal, et c'est sale.
Shocked
Une femme peut avoir de la barbe...
avatar
Brad Burroughs

—
Messages : 151
Date d'inscription : 07/05/2013

Re: Poils et hygiène

le 07.05.13 23:35
Oui, ok.

J'ai vu des oiseaux sans plumes, aussi, une fois.
avatar
Cylia
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1045
Date d'inscription : 06/04/2013

Re: Poils et hygiène

le 07.05.13 23:44
J'aurais presque pu trouver ça drôle, l'ironie étant quand même de tenir ces propos dans ce topic et pas un autre.
Mais en fait non, ça ne l'est pas.
avatar
Invité
Invité

Re: Poils et hygiène

le 07.05.13 23:45
@Brad Burroughs a écrit:Pourquoi vers le bas ?
Une femme ne pourra jamais avoir de barbe.
Couper des poils fait perdre du temps. Arracher des poils fait perdre du temps et fait souffrir. Il faut donc ne le faire que quand il y a un véritable intérêt.

Je rase ma barbe quand elle commence à me gratter. Je coupe la frange de devant de mes cheveux quand elle commence à me cacher la vue. M'épiler les jambes n'a aucun intérêt.

D'un autre côté, on peut couper ou arracher des poils pour des raisons esthétiques. Par exemple, à l'époque où ma barbe ne me grattait pas, je la rasais environ une fois par mois, car quand elle devenait longue, je la trouvais moche.
Le problème, c'est que ce goût esthétique pour l'absence de barbe de un mois n'était pas naturel mais artificiel : il a été introduit en moi par la société.

De même, le désir des femmes de s'épiler les jambes est artificiel. Il y a un siècle, la norme des jambes glabres n'existait pas. Tout ce que la norme des jambes glabres apporte aux femmes, c'est le désir inutile de s'épiler les jambes, et donc de perdre du temps, de souffrir et de faire des dépenses inutiles.

EDIT : Si la norme des jambes glabres empoisonne aussi l'esprit des hommes, alors ce sera l'égalité tirée par le bas. D'ailleurs, avec toutes ces fichues publicités dans lesquelles les hommes n'ont des poils que sur la tête, cela risque de ne pas tarder.

@Brad Burroughs a écrit:Et puis, les poils, ça pue. Et sous les bras, c'est hideux, pas hygiénique. Je suis un homme, et je me rase de très près, sous les bras aussi.
Certains ont des aisselles qui sentent plus fort avec poils, d'autres sans poils. Ça dépend des personnes.

@Brad Burroughs a écrit:Je déteste les poils, c'est animal, et c'est sale.
Te rases-tu la tête ?


Dernière édition par Polyvalentour le 07.05.13 23:51, édité 1 fois
avatar
Cylia
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1045
Date d'inscription : 06/04/2013

Re: Poils et hygiène

le 07.05.13 23:49
Il y a un siècle, les femmes devaient porter des robes très longues qui cachaient leurs jambes. C'était par soucis de pseudo pudeur je suppose, mais je me demande si ça n'avait pas un lien avec les poils, un désir de les cacher, il ne fallait pas les voir?
La notion de femmes sans poils existe depuis très longtemps je crois, du coup je me demande si ça n'a pas un lien.
avatar
Araignée
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 4555
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Poils et hygiène

le 08.05.13 0:00
@Brad Burroughs a écrit:Pourquoi vers le bas ?
Une femme ne pourra jamais avoir de barbe.
Et puis, les poils, ça pue. Et sous les bras, c'est hideux, pas hygiénique. Je suis un homme, et je me rase de très près, sous les bras aussi. Je déteste les poils, c'est animal, et c'est sale.

Sur Paris, c'est la mode de se laisser pousser la barde, d'avoir le cheveux hirsute (je les ai eu très longs aussi), histoire de faire "genre". Je passe pour un ovni quand je croise mes voisins, ils comprennent pas comment un homme peut vivre sans montrer ses poils...

Je lutte contre cette idée du poil. Il faut s'en débarrasser !

Mort aux poils !
Libre à toi de t'épiler intégralement, ce sont tes poils et t'en fais ce que tu veux. Mais laisse les gens faire ce qu'ils veulent des leurs, sans juger. Non les poils ne sont pas anti-hygiéniques, ça se lave les poils, pour info. C'est hideux, c'est ton avis, les goûts et les couleurs, c'est personnel. Quand au fait que ce soit animal, jusqu'à preuve du contraire, nous ne sommes pas des plantes... (pis les grenouilles et les vipères, ce sont pas des animaux, z'ont pas de poils ?!)

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
Brad Burroughs

—
Messages : 151
Date d'inscription : 07/05/2013

Re: Poils et hygiène

le 08.05.13 0:06
Polyvalentour a écrit:Couper des poils fait perdre du temps. Arracher des poils fait perdre du temps et fait souffrir. Il faut donc ne le faire que quand il y a un véritable intérêt.
Se raser, par exemple, c'est du temps. C'est vrai. Et je dois dire qu'il m'arrive de considérer le rasage quotidien (du visage) comme fastidieux. ok.

Seulement, se raser, ce n'est pas seulement "couper du poil". Que fait-on lorsqu'on se rase ? On prend un moment, on prend du temps pour s'occuper de soi. C'est aussi une forme d'hygiène mentale, une sorte de "nettoyage", qui permet de commencer une nouvelle journée comme un homme neuf. Et un homme dans son sens le plus large : "Je me rase, donc je marque mon humanité par rapport à l'animal". Les gestes peuvent être accomplis de façon superficielle et anodine (la société de consommation nous incite fortement à aller dans ce sens de la naissance à la mort), ou il est possible de faire les choses en y mettant une certaine intention.

Alors les choses et les actes prennent du SENS.

C'est mon avis sur la question.

Un rituel, par définition, EST artificiel. Que ce soit se raser les jambes, ne pas mettre ses coudes sur la table, se serrer la main pour dire bonjour, etc. Sauf que les femmes subissent la domination des hommes : étant "à leur service", elles se doivent d'être les plus douces possibles (le splus soumises, les plus maquillées, etc). En ce sens, l'épilation des hommes constituerait donc une avancée, puisqu'elle serait pour tout le monde. Mais si une femme un jour (ou peut-être une nuit) me demandais de me raser les jambes, je le ferais avec plaisir. D'autant que ça peut aussi se faire à deux...




Je porte les cheveux excessivement courts et pour plusieurs raisons :
- pas besoin de les coiffer le matin
- ça me va mieux
- je ne supporte plus les cheveux dans la figure ni dans le cou
- c'est beaucoup plus agréable sensuel, au toucher...
- mon coiffeur est pas cher, très sympa et m'offre le café chaque fois... ^^

Voilà, tu sais à peu près tout sur moi désormais ! ; )







avatar
Brad Burroughs

—
Messages : 151
Date d'inscription : 07/05/2013

Re: Poils et hygiène

le 08.05.13 0:08
@Araignée a écrit:Libre à toi de t'épiler intégralement, ce sont tes poils et t'en fais ce que tu veux. Mais laisse les gens faire ce qu'ils veulent des leurs, sans juger. Non les poils ne sont pas anti-hygiéniques, ça se lave les poils, pour info. C'est hideux, c'est ton avis, les goûts et les couleurs, c'est personnel. Quand au fait que ce soit animal, jusqu'à preuve du contraire, nous ne sommes pas des plantes... (pis les grenouilles et les vipères, ce sont pas des animaux, z'ont pas de poils ?!)
oui, ce n'est que mon avis totalement subjectif. Je l'exprime ici. Quoi de plus normal ?

Ma conviction (c'est la mienne, je la livre ici) est qu'un homme n'est pas seulement un animal : il est surtout et avant tout un être humain. ce n'est pas tout à fait la même chose, ni autant réducteur. J'assume ma part d'animalité, mais je revendique plus que tout mon humanité.
avatar
Araignée
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 4555
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Poils et hygiène

le 08.05.13 0:14
@Brad Burroughs a écrit:Et un homme dans son sens le plus large : "Je me rase, donc je marque mon humanité par rapport à l'animal".
C'est bizarre cette conception péjorative de l'animal. Vraiment, nous ne sommes pas des plantes.
Pis je voudrais pas dire, mais les animaux passent aussi du temps à leur toilette quotidienne. Et j'avais une rate (ma Géo chérie), qui tous les jours, humidifiait sa patte avec sa salive, puis se coiffait la tête, elle se faisait une raie sur le côté, véridique !
Sinon, évidemment, que tu es libre de donner ton avis totalement subjectif. Ce qui me gêne, c'est de dire que tout le monde devrait se raser et s'épiler, hommes comme femmes. Alors que tout le monde devrait avoir le choix de le faire ou non, hommes comme femmes, sans que cela soit jugé par autrui, quelques soient les choix.

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
Brad Burroughs

—
Messages : 151
Date d'inscription : 07/05/2013

Re: Poils et hygiène

le 08.05.13 0:15
Oui, tu as complètement raison : le mieux, c'est que chacun fasse comme il l'entend, bien sûr !

Sympa, ton rat... Very Happy
avatar
Invité
Invité

Re: Poils et hygiène

le 08.05.13 0:34
@Brad Burroughs a écrit:Se raser, par exemple, c'est du temps. C'est vrai. Et je dois dire qu'il m'arrive de considérer le rasage quotidien (du visage) comme fastidieux. ok.

Seulement, se raser, ce n'est pas seulement "couper du poil". Que fait-on lorsqu'on se rase ? On prend un moment, on prend du temps pour s'occuper de soi. C'est aussi une forme d'hygiène mentale, une sorte de "nettoyage", qui permet de commencer une nouvelle journée comme un homme neuf. Et un homme dans son sens le plus large : "Je me rase, donc je marque mon humanité par rapport à l'animal".
Je vois. Tu accompagnes à cet acte un sentiment de fierté. Mais le rasage est-il vraiment nécessaire pour éprouver ce sentiment ? Ne vaut-il pas mieux remplacer le rasage par une pause assis 3 minutes, les yeux fermés, en pensant à quelque chose qui te rend fier ?
avatar
cleindo
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 2931
Date d'inscription : 20/01/2012

Re: Poils et hygiène

le 08.05.13 0:45
Ca m'étonne cette envie par dessus tout de se démarquer des autres animaux ( c'est très religieux ce truc)
Et mon humanité (au sens où il me semble que tu l'entends) ne se situe pas dans mon apparence , ou disons que c'est de loin pas aussi pertinent que d'autres plans. Y a des monstres super proprets ...
Quoi qu'il en soit, ce ne sont pas les poils le pb, mais l'injonction à en faire telle ou telle chose (les enlever ou les garder)
avatar
Nurja
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 9212
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: Poils et hygiène

le 08.05.13 8:26
100% d'accord avec araignée et cleindo.
Laissons le choix à chacun.e, les poils, ce n'est pas qqch de sale et si chacun peut donner son avis, partir dans des jugements tels que "c'est hideux, c'est sale"... c'est très bof. Surtout vu le topic choisi pour le faire.
Si tu veux parler poils, il y a déjà plein de choses qui ont été échangées ici.

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
pierregr

—
Messages : 3993
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: Poils et hygiène

le 08.05.13 9:26
@Brad Burroughs a écrit:Concernant les poils, plutôt que les femmes se les laissent pousser, ne vaudrait-il pas mieux que les hommes se débarrassent des leurs (au lieu de les afficher comme signe de supériorité) ?

Non. C'est un propos qu'on lit souvent sur les forums épilation de la part de femmes mais la base est mauvaise : comme elles souffrent d'avoir à s'épiler (physiquement et moralement), elles se disent que tout compte fait, ce serait bien que les hommes souffrent aussi. Nivellement par le bas. Et si on laissait aux femmes le droit de garder leurs poils sans être stigmatisées ?

C'est vrai, quoi : des jambes épilées, c'est doux, quel que soit le genre de leur propriétaire.

C'est faux. Ou plutôt, c'est subjectif. Mes jambes poilues sont très douces et j'aime bien quand ma partenaire les caresse. Elle ne s'enlève aucun poil et toutes les parties de son corps qui sont poilues sont extrêmement douces mais évidemment, il faut laisser pousser les poils à leur longueur maximum. Si on suit ton raisonnement jusqu'au bout, tu te rases aussi le crâne car il est sûrement plus doux que tes cheveux non ?

Et puis, les poils, ça pue. Et sous les bras, c'est hideux, pas hygiénique. Je suis un homme, et je me rase de très près, sous les bras aussi. Je déteste les poils, c'est animal, et c'est sale. Je lutte contre cette idée du poil. Il faut s'en débarrasser ! Mort aux poils !

Et puis, les poils sur la tête, ça pue, c'est hideux, pas hygiénique. Je suis un homme, et je me rase le crâne. Je déteste les poils sur la tête, c'est animal, et c'est sale.
Je lutte contre cette idée du poil sur la tête. Il faut s'en débarrasser ! Mort aux poils sur la tête

Plus sérieusement, si les poils étaient un problème d'hygiène, les médecins prescriraient leur enlèvement. Or, ils ne le font pas, sauf peut-être les dermatos qui font le traitement laser Evil or Very Mad

Que fait-on lorsqu'on se rase ? On prend un moment, on prend du temps pour s'occuper de soi.

Parole sortie tout droit du discours de l'industrie cosmétique. Je connais bcp de femmes qui ont d'énormes problèmes de peau après un rasage/une épilation. Donc pour elles, "prendre soin de soi", c'est justement ne pas s'enlever les poils. Et bcp de femmes se rasent uniquement quand elles mettent des tenues dévoilant jambes et/ou aisselles, donc elles ne le font pas pour elles mais pour éviter de prêter le flanc à des remarques.

C'est aussi une forme d'hygiène mentale, une sorte de "nettoyage", qui permet de commencer une nouvelle journée comme un homme neuf

Comme hygiène mentale, je te conseille 10 mn de méditation chaque matin, ça te sera bcp plus profitable que de t'arracher les poils

Et un homme dans son sens le plus large : "Je me rase, donc je marque mon humanité par rapport à l'animal

le paléoanthropologue Pascal Picq disait ceci au début d'un docu consacré aux poils en 2011.

Il y a une croyance bien entretenue qui dit que l'homme est un animal qui a perdu ses poils. Or, pas du tout, nous avons une autre pilosité qui est, il est vrai, assez différente que celles des espèces les plus proches de nous, notamment comme les chimpanzés et les autres singes.

Donc, "l'animalité" des poils humains est une légende. Le discours poils = animaux est vieux de 2500 ans, quand on ne connaissait pas l'utilité physiologique des poils (dissipation de la température, vecteurs de sensations, protection des organes génitaux des femmes, etc.)

Je respecte ton point de vue mais épargne-nous la litanie commerciale sur la "douceur" de la peau rasée (qui est très éphémère, à peine qq heures, contrairement aux poils qu'on laisse pousser au maximum et qui sont toujours doux), sur l'hygiène, etc. Si tu t'étais contenté de dire "je préfère sans poils", je n'aurais rien eu à redire. Mais là, tu es parti dans un délire pilophobe que je ne pensais pas lire sur un forum féministe.
Je te conseille de jeter un oeil à mon site sur l'historique du glabre pour les femmes et aussi, sur ce que cache la notion de glabre comme norme pour les femmes, je pense que ça te fera voir la pilosité autrement, sans pour ça que tes préférences changent.

@Cylia, les femmes ont toujours dû couvrir leur corps et par la même occasion, les poils étaient invisibles. En effet, c'est depuis que les corps des femmes se sont dévoilés (début 20 ème siècle en Occident) qu'il a fallu les obliger à enlever leurs poils, tu trouveras sur mon site l'historique des pubs étasuniennes ordonnant violemment aux femmes d'enlever ces poils "disgracieux", pour le plus grand profit de l'industrie cosmétique. Et Hollywood qui a interdit aux réalisateurs de montrer des poils aux jambes/aisselles sur le corps des femmes seulement.

Peut-être faut-il continuer cette discussion dans le fil sur la pilosité ?
avatar
Brad Burroughs

—
Messages : 151
Date d'inscription : 07/05/2013

Re: Poils et hygiène

le 08.05.13 10:42
Polyvalentour a écrit:Je vois. Tu accompagnes à cet acte un sentiment de fierté.
Heu... non, pas du tout. Shocked

@Nurja a écrit: les poils, ce n'est pas qqch de sale et si chacun peut donner son avis, partir dans des jugements tels que "c'est hideux, c'est sale"... c'est très bof.
"C'est très bof" est également un jugement.
avatar
Invité
Invité

Re: Poils et hygiène

le 08.05.13 10:54
@Brad Burroughs a écrit:
Polyvalentour a écrit:Je vois. Tu accompagnes à cet acte un sentiment de fierté.
Heu... non, pas du tout. Shocked
En fait, j'avais pensé que ce que tu appelais "hygiène mentale" provenait d'un sentiment agréable. Et quand j'ai lu "Je me rase, donc je marque mon humanité par rapport à l'animal", je me suis dis que ce sentiment agréable était la fierté de ne pas être un animal.

Puisque j'ai mal interprété, de quelle "hygiène mentale" s'agit-il ? Chez toi, quel est l'intérêt du rasage au niveau mental ?
avatar
mhysterie
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1564
Date d'inscription : 08/08/2011

Re: Poils et hygiène

le 08.05.13 10:55
Le problème n'est pas d'avoir des jugements ici, mais d'avoir des jugements prescriptifs qui relaient la pensée majoritaire favorisant la culpabilité et la restriction de libertés.
avatar
Brad Burroughs

—
Messages : 151
Date d'inscription : 07/05/2013

Re: Poils et hygiène

le 08.05.13 11:03
@Nurja a écrit:Oui, j'émets le jugement que juger de manière péremptoire ce n'est pas correct.
Le fait que le poils soit sale ou pas n'est pas un jugement, c'est un fait.

En fait, mon jugement est péremptoire, mais pas le tiens ?
Les uns estimant la propreté du poil et d'autres non, ce ne peut être un "fait" : seulement un jugement. L'exprimer en toute liberté n'a rien d'incorrect, comme le fait de ne pas être d'accord avec moi.

Bon, je vais pas non plus m'étendre sur ce sujet... :dents
avatar
l'elfe
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 1731
Date d'inscription : 10/12/2012
http://lesquestionscomposent.fr

Re: Poils et hygiène

le 08.05.13 11:03
Je trouve ça totalement ridicule d'affirmer que le dégoût des poils est "purement personnel". Il ne l'est pas. Ce n'est pas un dégoût individuel mais social.

http://lesquestionscomposent.fr/injonctionspoilau/

_________________
Question Les Questions Composent Question
avatar
Nurja
Ancien⋅ne
Ancien⋅ne
Messages : 9212
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: Poils et hygiène

le 08.05.13 11:07
Avoir du poil ou pas n'est ni propre ni sale.
Ce n'est pas le fait qu'on soit poilu ou qu'on ait enlevé ses poils qui fait qu'on a plus ou moins besoin de se laver.

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
Brad Burroughs

—
Messages : 151
Date d'inscription : 07/05/2013

Re: Poils et hygiène

le 08.05.13 11:09
@l'elfe a écrit:Je trouve ça totalement ridicule d'affirmer que le dégoût des poils est "purement personnel". Il ne l'est pas. Ce n'est pas un dégoût individuel mais social.

http://lesquestionscomposent.fr/injonctionspoilau/

Il se trouve que j'ai porté les cheveux très longs pendant longtemps. Il s'agit seulement de goûts personnels. Quand à la norme sociale, je ch... dessus. Donc... Wink
A partir de quand choisit-on de penser ce que l'on pense plutôt que de recracher la norme ? ça c'est une bonne question !

Dans tout mon quartier, on se laisser pousser la barbe et les cheveux. C'est ça, la norme. Etre "clean" rasé de près et les cheveux courts, quand je rentre dans un troquet, je suis toujours perçu comme "le type différent" (alors que je m'en fiche pas mal - je n'affirme pas mon individualité ni mon identité à travers des artifices).




Dernière édition par Brad Burroughs le 08.05.13 11:11, édité 2 fois
avatar
Brad Burroughs

—
Messages : 151
Date d'inscription : 07/05/2013

Re: Poils et hygiène

le 08.05.13 11:10
@Nurja a écrit:Avoir du poil ou pas n'est ni propre ni sale.
Ce n'est pas le fait qu'on soit poilu ou qu'on ait enlevé ses poils qui fait qu'on a plus ou moins besoin de se laver.

Et bien je trouve ça dégueu.
Contenu sponsorisé

Re: Poils et hygiène

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum