Derniers sujets
» [Article] Ruptures : pourquoi on reste avec eux ?
par Nurja Aujourd'hui à 8:29

» [Article] Une justice qui protege les violents
par Nurja Aujourd'hui à 8:01

» Les femmes autochtones du Quebec brisent le silence...
par Araignée Aujourd'hui à 2:40

» BA(F)FE - Base de données féministes
par Black Swan Aujourd'hui à 1:54

» Peggy Sastre
par Claire G. Hier à 21:05

» inquiètantes théories sur l'égoïsme d' Ayn Rand
par michekhen Hier à 12:59

» Chansons féministes
par Iridacea Hier à 12:24

» Le voile
par Iridacea Lun 21 Aoû 2017 - 0:50

» [Article] Les hommes hétérosexuels sont-ils aussi victimes de violence conjugale ?
par Araignée Dim 20 Aoû 2017 - 17:14

» Une nouvelle arrivée
par Aëlloon Sam 19 Aoû 2017 - 22:23

» Nouvelle parmi vous
par Aëlloon Sam 19 Aoû 2017 - 22:17

» Ressources
par Dihya Mar 15 Aoû 2017 - 9:28

» Salut!
par Dihya Mar 15 Aoû 2017 - 9:14

» [Article] 220 femmes tuées par leur conjoint, ignorées par la société
par Aëlloon Sam 5 Aoû 2017 - 22:30

» C'est quoi "être une femme" ?
par Reiko Sam 5 Aoû 2017 - 20:32

» Vos techniques anti-manspreading ?
par Aëlloon Sam 5 Aoû 2017 - 16:27

» Le féminisme blanc existe-t-il ?
par Dihya Ven 4 Aoû 2017 - 18:01

» Ma therapie
par Plusmavictime Mar 1 Aoû 2017 - 21:53

» Salon du livre lesbien et débat HERstory le 1er juillet 2017
par Alpheratz Mar 1 Aoû 2017 - 12:09

» INFORMATION RÉGION - IPASS CONTRACEPTION
par Dihya Lun 31 Juil 2017 - 8:04

» Présentation
par Iridacea Lun 31 Juil 2017 - 1:03

» [Article] Que font les jeunes féministes de l’héritage des générations antérieures ?
par Dihya Dim 30 Juil 2017 - 20:02

» [Article] Sexe entre potes hétéros sur le forum JVC
par Dihya Dim 30 Juil 2017 - 19:05

» Intro de Klazoo
par Aëlloon Sam 29 Juil 2017 - 3:04

» Présentation Noki
par Aëlloon Sam 29 Juil 2017 - 2:54

» Présentation de Willl
par Iridacea Ven 28 Juil 2017 - 22:46

» Témoignages sur le manspreading
par Administratrice Ven 28 Juil 2017 - 18:41

» Je me présente
par Titi63 Jeu 13 Juil 2017 - 21:56

» kotava
par Iridacea Jeu 13 Juil 2017 - 10:27

» Youtube
par Klazoo Lexis Mar 11 Juil 2017 - 8:35

» Le gene SRY
par Klazoo Lexis Mar 11 Juil 2017 - 6:57

» Bastien Vivès "Une soeur", votre avis ?
par Klazoo Lexis Mar 11 Juil 2017 - 6:19


Elles couchent pour ne pas avoir à dire « non »

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Elles couchent pour ne pas avoir à dire « non »

Message par Grunt le Sam 4 Mai 2013 - 13:59

@colcat a écrit:Je suis assez d'accord et ça fait écho à ce que j'ai vécu. Je pouvais aussi jouer les allumeuses parce que j'avais besoin d'être rassurée sur ma capacité à séduire un mec ; parce que une fille qui n'a pas de mec, c'est bien qu'elle a un problème! Et en même temps quand j'arrivais à mes fins, je voyais que j'avais été capable de séduire un mec, gros flippe parce que je ne voulais pas forcément passer à l'étape suivante.
En général, les filles ont l'avantage dans ce genre de situations (je veux dire par là qu'elles ont moins de mal à séduire). Et je trouve ça dommage comme comportement, parce que la confiance que tu construis ainsi se fait aux dépends de celle du mec (qui, de son côté, pense plaire puis se retrouve dans une situation où ce n'est apparemment pas le cas).
avatar
Grunt
Banni·e

Messages : 2074
Date d'inscription : 27/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elles couchent pour ne pas avoir à dire « non »

Message par mhysterie le Sam 4 Mai 2013 - 15:00

J'avoue que quand j'ai lu le message d'Araucaria, j'ai pensé un peu comme Parleur* : je ne vois pas bien en quoi retarder la sexualité évite les problèmes (ça ne fait que les retarder, quoi…). Et franchement, ce n'est pas à coup d'interdiction que j'aurais pu éviter d'avoir une sexualité, ado. Si à X ans, on est curieux de ce qu'est la sexualité, on va aller la chercher, parfois d'autant plus si c'est réservé aux adultes ou interdit par les parents. C'est le truc dont tout le monde parle. Bref, faut vraiment en discuter avec ses gosses ou leur laisser plein d'info, les sensibiliser. Et si on peut pas le faire en tant que parents, il faut par contre, savoir dans quels lieux, les ado peuvent discuter de ces questions de façon safe. Dans l'exemple, d'Araucaria, franchement, j'aurais incité le couple à aller voir une conseillère conjugale du planning familial pour qu'ils puissent évoquer des questions de sexualité (les premières fois, toussa, toussa) avec quelqu'un…

Donc, le problème n'est pas d'autoriser "son" ado à dormir dans le même lit que l'amoureux⋅se mais tout ce qu'il y a autour : discussions avec lui et son amoureux⋅se, ouvrages qu'on peut lui transmettre (à ce propos, il y a le livre "SEXUALITÉ, LE LIVRE ÉCRIT PAR DES FILLES POUR DES FILLES" qui est vraiment bien et si je l'avais eu entre les mains bien plus jeune, ça m'aurait un peu aidée !)

http://www.editionsmilan.com/index.php/Livres-Jeunesse/DOCUMENTAIRES/Docus-ados/DOCUMENTAIRES-ADOS/Sexualite-le-livre-ecrit-par-des-filles-pour-des-filles
avatar
mhysterie
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n

Messages : 1586
Date d'inscription : 08/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elles couchent pour ne pas avoir à dire « non »

Message par sandrine le Sam 4 Mai 2013 - 15:53

@grunt: Il m'est arrivé (ado) de vouloir tester mon pouvoir de séduction: mais c'était plutôt à défaut de pouvoir séduire avec ce que j'étais réellement. C'est pas évident de trouver un mec qui s'intéresse à autre chose qu'à ton cul, mais même si tu n'es pas un top model, si tu envoies le message que tu serais éventuellement prête à coucher... Là les mecs "s'intéressent" à toi Sad .
Je ne trouvais pas que c'était un avantage d'attirer les mecs de cette manière, ce n'était même pas flatteur puisque n'importe quelle fille donnant l'impression d'être prête à coucher aurait eu le même "succès" (ma mère me répétait: "Ah les mecs, pourvu qu'il y ait un trou et que ça pue..." - exagéré, mais à peine!)
avatar
sandrine
Amazone
Amazone

Messages : 3598
Date d'inscription : 15/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elles couchent pour ne pas avoir à dire « non »

Message par Grunt le Sam 4 Mai 2013 - 18:49

Nan mais attends, je repense à un truc :

J'ai en tête un truc. Une amie à 13 ans, avait un copain de 18 ans (bon là déjà problème) ensuite ses parents acceptent qu'elle l'invite chez lui (discutable mais compréhensible). Cerise sur le gâteau ils dorment dans le même lit (gros gros WTF là). Résultat, la nuit il se branlait à côté d'elle en lui touchant l'entrejambe, pas qu'une fois, elle a jamais rien dit, elle est encore traumatisée.
S'il avait 18 ans révolus, il a commis un délit. Et les parents de ton amie aussi (ils sont complices).

Entre les gens qui croient qu'il est interdit de coucher avec des ados de 17 ans 1/2, et ceux qui ne se rendent pas compte qu'une telle situation est totalement illégale, c'est fou la méconnaissance de la loi. Neutral
avatar
Grunt
Banni·e

Messages : 2074
Date d'inscription : 27/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elles couchent pour ne pas avoir à dire « non »

Message par Nurja le Sam 4 Mai 2013 - 21:55

@Grunt a écrit:Mais y'a des attitudes (se mettre à poil dans le lit d'un mec et être surprise qu'il tente sa chance) vraiment.. délirantes.
Tu sais, il m'est arrivé une fois de dire OK à un homme pour dormir avec lui (nous étions allés danser ensemble avant, amicalement pour moi). j'étais en pyjama pilou. Apparemment, c'était le fin du fin de l'excitant puisqu'il a vécu cela comme une invitation et que j'ai eu beau dire non, il a préféré ne pas comprendre.

Je ne me mettrais sans doute pas nue dans un lit avec qq'un avec qui je ne veux pas qu'il se passe "des choses", mais je trouve dommage de même devoir refuser de partager mon lit, ma chaleur humaine.

_________________
Le plus souvent, j'interviens à titre personnel.
Parfois, j'aide à la modération.
avatar
Nurja
Modératrice
Modératrice

Messages : 9524
Date d'inscription : 12/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elles couchent pour ne pas avoir à dire « non »

Message par Araignée le Sam 4 Mai 2013 - 23:21

Parleur* a écrit:Et si la maturite n'arrivait pas aussi avec ses (mauvaises) experiences ?

Hgmpg ! J'ai avalé mon thé de travers, là. M'en serais bien passé, de cette "maturité". (Pis ma maturité sexuelle, géniale ! Vaginisme, peur des hommes, phallophobie et prostitution, trop la classe...) Quand à savoir dire non, je commence à peine à le (ré)apprendre, avec l'aide d'un bon psy, et j'ai 26 ans...

Ceci dit, je crois aussi que réprimer la sexualité des ado n'est absolument pas la bonne solution, et encore moins leur refuser l'accès aux informations. Comme Antisexisme, je pense que la clef réside dans l'éducation sexuelle.

Bon après, laisser une gamine de 13 ans dormir avec son petit copain de 18 ans, ça me choque aussi. (Et comme dit Grunt, ça tombe sous le coup de la loi.) Si à 18 ans "tu" te mets en couple avec une fille de 13 ans, libre à toi, mais à condition que votre relation soit celle de gosses de 13 ans (sexualité limitée aux bisous sur la bouche).
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros

Messages : 4521
Date d'inscription : 02/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elles couchent pour ne pas avoir à dire « non »

Message par Invité le Dim 5 Mai 2013 - 3:00

...


Dernière édition par Parleur* le Mer 31 Juil 2013 - 13:37, édité 3 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elles couchent pour ne pas avoir à dire « non »

Message par Grunt le Dim 5 Mai 2013 - 4:05

@Nurja a écrit:
@Grunt a écrit:Mais y'a des attitudes (se mettre à poil dans le lit d'un mec et être surprise qu'il tente sa chance) vraiment.. délirantes.
Tu sais, il m'est arrivé une fois de dire OK à un homme pour dormir avec lui (nous étions allés danser ensemble avant, amicalement pour moi). j'étais en pyjama pilou. Apparemment, c'était le fin du fin de l'excitant puisqu'il a vécu cela comme une invitation et que j'ai eu beau dire non, il a préféré ne pas comprendre.

Je ne me mettrais sans doute pas nue dans un lit avec qq'un avec qui je ne veux pas qu'il se passe "des choses", mais je trouve dommage de même devoir refuser de partager mon lit, ma chaleur humaine.
En l'état actuel.. je dirais, des conventions sociales, ça me semble nécessaire de préciser explicitement et avant, en invitant quelqu'un-e dans ton lit, que ce n'est pas dans le but de coucher ensemble (je ne dis pas que tu ne l'as pas fait).

C'est peut-être regrettable de devoir préciser une telle chose mais ça me paraît assez nécessaire. Disons que ça dissipe tout doute sur l'irrespect et l'agressivité de quelqu'un-e qui accepte l'invitation dans ces conditions et dépasse cette limite préalable.
avatar
Grunt
Banni·e

Messages : 2074
Date d'inscription : 27/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elles couchent pour ne pas avoir à dire « non »

Message par Araignée le Dim 5 Mai 2013 - 4:24

Pendant longtemps, j'avais beaucoup de mal à dormir seule (cauchemars et terreurs nocturnes, je dormais repliée sur moi-même), du coup, il m'arrivait très fréquemment de dormir avec des amis, et c'étaient très souvent des hommes (pour la simple raison que l'immense majorité de mes amis sont des hommes), parce qu'être dans leurs bras me rassurait dans mon sommeil. Bon, après, ils me connaissaient, savaient que la sexualité et moi ça faisait deux, qu'on n'était vraiment qu'amis, tout ça. C'était pas dit explicitement mais on se connaissait assez pour que ce soit clair.
J'avais un pote, qui une fois, dans son sommeil et alors qu'on dormait dans le même lit, s'est mis à se masturber. Je me suis réveillée en hurlant et suis allée finir ma nuit ailleurs, et le lendemain, je lui en ai parlé, et il était super archi méga désolé et gêné... d'autant plus qu'il avait lui aussi de grosses difficultés sexuelles, des peurs, et qu'il comprenait très bien, dans ses tripes, mes propres peurs (il avait été violé par son père toute son enfance...).

Bon après, j'ai jamais dormi à poils avec quelqu'un (par contre, j'ai déjà pris des bains avec mon meilleur ami).

Après j'ai eu mon chien, qui dormait tout le temps avec moi. Quand il avait deux ou trois mois, j'avais l'impression de le protéger et de lui transmettre ma chaleur, mais quand il est devenu adulte et pesant le même poids que moi, j'ai enfin pu cesser de dormir en position fœtale ou de toujours rechercher quelqu'un voulant bien dormir avec moi...

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros

Messages : 4521
Date d'inscription : 02/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elles couchent pour ne pas avoir à dire « non »

Message par Nurja le Dim 5 Mai 2013 - 21:08

@Grunt a écrit:En l'état actuel.. je dirais, des conventions sociales, ça me semble nécessaire de préciser explicitement et avant, en invitant quelqu'un-e dans ton lit, que ce n'est pas dans le but de coucher ensemble (je ne dis pas que tu ne l'as pas fait).
C'est peut-être regrettable de devoir préciser une telle chose mais ça me paraît assez nécessaire. Disons que ça dissipe tout doute sur l'irrespect et l'agressivité de quelqu'un-e qui accepte l'invitation dans ces conditions et dépasse cette limite préalable.
Ce n'est malheureusement pas toujours suffisant Sad Y compris avec qq'un qu'on pensait bien connaitre. Alors, je me dis que c'est juste qqch de "pas possible". Et j'en suis tellement triste.

_________________
Le plus souvent, j'interviens à titre personnel.
Parfois, j'aide à la modération.
avatar
Nurja
Modératrice
Modératrice

Messages : 9524
Date d'inscription : 12/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elles couchent pour ne pas avoir à dire « non »

Message par Grunt le Lun 6 Mai 2013 - 3:49

Je trouve ça très triste aussi. Sad
avatar
Grunt
Banni·e

Messages : 2074
Date d'inscription : 27/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elles couchent pour ne pas avoir à dire « non »

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum