Derniers sujets
Comment réagir face à l'antiféminisme ?Hier à 19:54IridaceaSéjour en FranceDim 15 Oct 2017 - 13:10IridaceaBonsoirSam 14 Oct 2017 - 17:18Tortuechanson : VII capturées de bonne heureSam 14 Oct 2017 - 17:12ObraBonjour à tout-e-s!!Jeu 12 Oct 2017 - 15:27AraignéeBonsoir tout le monde !Jeu 12 Oct 2017 - 15:03michekhenAppel à témoignages : une étude sociologique sur la bisexualité Mar 10 Oct 2017 - 18:25Ceridwen0813Témoignage des hommes féministes ou proMer 4 Oct 2017 - 20:46Lycane[Podcast] Les couilles sur la tableMer 4 Oct 2017 - 18:36LindaPBonjour!Mar 3 Oct 2017 - 21:46LycaneBonsoir à toutes !!Lun 2 Oct 2017 - 18:32GracycrazyBien le bonjour !Ven 29 Sep 2017 - 9:16ValTocTocLe Dom Juan et la salope : pourquoi cette différence de traitement ? (Je sais pas si on l'on déjà posé celle là °^°)Ven 29 Sep 2017 - 7:17DihyaNouveau débat public sur la PMAVen 29 Sep 2017 - 7:15DihyaVidéos et films féministesVen 29 Sep 2017 - 7:01DihyaC'est quoi le Masculinisme?Ven 29 Sep 2017 - 6:48Dihyaliens pour accueil ne fonctionne pas? Dim 24 Sep 2017 - 17:04michekhenThe man-woman warsVen 22 Sep 2017 - 7:05ReikoHoi tout le monde! >u</Jeu 21 Sep 2017 - 19:01Appoline[Article] Grossesse : au moins 7 bonnes raisons (scientifiquement prouvées) de ne pas s'inquiéterJeu 21 Sep 2017 - 16:24IridaceaBonjourJeu 21 Sep 2017 - 11:52TortueBla.Dim 17 Sep 2017 - 17:53AëlloonChansons féministesDim 17 Sep 2017 - 6:54AëlloonSauvons la Bibliothèque Marguerite Durand ! Ven 15 Sep 2017 - 19:53DihyaImpact des violences sexuelles sur la santé des femmesVen 15 Sep 2017 - 19:39DihyaBonsoirJeu 14 Sep 2017 - 17:11IridaceaSurvivante vs. victime (agression sexuelle)Mar 12 Sep 2017 - 10:451977"non-binaire" c'est quoi ?Dim 10 Sep 2017 - 15:04TortueC'est quoi "être une femme" ?Ven 8 Sep 2017 - 12:28mïelitie[Ressources] La transphobieVen 8 Sep 2017 - 10:32HopeyPrésentation Sychriscar :)Ven 8 Sep 2017 - 3:09AraignéePeggy SastreVen 8 Sep 2017 - 1:11Araignée

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

La stratégie de l’agresseur

le Mar 9 Avr 2013 - 9:39
Une de nos membres ( :dents ) a posté sur ce blog cet article que je trouve très intéressant :
http://parlerpourexister.wordpress.com/2013/04/08/la-strategie-de-lagresseur

Je dois dire qu'il me parle énormément vu un événement récent qui s'est produit. (celleux qui ont accès à la sex-tion verront sans doute de quoi je parle...)

Ce passage, notamment :
C’est cet égoïsme-là, la prise en compte de son seul désir, sans prendre en considération la personne en face, qui l’a poussé au viol. Je ne parle pas ici de pulsions sexuelles (qui n’existent pas), juste d’une image de la sexualité tellement centrée sur son désir et incluant la libre disposition du corps des femmes qu’elle est violente en soi. La sexualité de cet individu est violente. J’étais là, c’était pas de bol pour moi. Y aurait-il eu une autre fille, une fille désirant cette relation, il n’y aurait peut-être pas eu de viol mais sa sexualité à lui resterait tout aussi violente.

Et celui-là :
l’homme avait-il demandé, insisté, laissé entendre que la fille devait lui faire une fellation ? Mais même sans cela, dans ces trois cas, j’y vois deux choses. La première est la pression sociale que subissent les femmes pour être sexuellement disponibles : « je dois faire ça », « on attend ça de moi », « sans ça, je suis anormale/coincée/autre ».

En fait, j'ai l'impression qu'un certain nombre d'hommes sont conditionnés à ne penser qu'à leur propre plaisir, à être super égoïstes, au point de complètement s'en foutre de ce que peut ressentir leur partenaire.
Récemment j'ai discuté avec deux clients du "Dallas", bordel catalan alimenté par le trafic de femmes. On a eu beau leur expliquer en long, en large, et en travers que non, les filles n'étaient pas là parce qu'elles le voulaient bien : rien à foutre. Leur plaisir passe avant tout. Ces filles ne sont rien, n'ont aucune valeur.
Idem pour les gens qui mangent des animaux et à qui on explique certaines choses, et qui ne ressentent même pas un début de culpabilité : leur plaisir sera toujours supérieur à toute autre considération. Les animaux ne valent rien.

La personne qui m'a agressée récemment m'a dit qu'elle n'avait aucune volonté sadique... Je veux bien le croire. C'est son égoïsme, son enfoutisme par rapport à moi, qui a provoqué le mal. Idem pour les clients du "Dallas" : je ne suis pas certaine qu'ils tiennent absolument à faire du mal à ces filles.

Pire : ils espèrent sans doute qu'elles aiment ça ! Beaucoup de clients l'espèrent et s'énervent quand une prostituée ne fait pas semblant d'être super contente. Et mon agresseur m'a dit avoir été vexé... Vexé de quoi au juste ? Il m'a pas dit mais je crois qu'il a été vexé... parce que j'ai pas aimé son agression !! Surprised

Tiens d'ailleurs quand Alain Soral ou des pick-up artists nous disent que les femmes aiment avoir mal, aiment être agressés, je crois qu'ils le pensent vraiment... Shocked


Et j'ai l'impression que la plupart des gens qui font du mal ne le font pas par sadisme mais juste par égoïsme et négligence.
Bref....

Parallèlement à ça, combien de filles m'ont raconté s'être exécute après qu'un mec leur ait donné un ordre sexuel ? Nous, les femmes, on est tellement conditionnées à faire plaisir ..à ne pas savoir dire non.

Dans ce cadre là, difficile d'avoir une (hétéro)sexualité égalitaire...
Vivement qu'il y ait des cours d'éducation sexuelle à l'école... ca permettrait sans doute de réduire ce dressage à l'égoïsme chez les hommes, et ce dressage à faire plaisir chez les femmes.
avatar
Nurja
Déesse/Dieu Suprême
Déesse/Dieu Suprême
Messages : 9215
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: La stratégie de l’agresseur

le Mar 9 Avr 2013 - 9:43
Ca me parle (malheureusement) tellement. pale

Je me suis déjà dit si souvent "il suffirait que j'en ai envie pour que ce ne soit pas un viol" vomi

C'est fou que ce ne soit pas "il suffirait qu'il s'arrête et accepte mon non pour qu'il n'y ait pas viol" :facepalm2:


Dernière édition par Nurja le Mar 9 Avr 2013 - 9:48, édité 1 fois

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
pierregr
Amazone
Amazone
Messages : 3990
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: La stratégie de l’agresseur

le Mar 9 Avr 2013 - 9:47
C'est la thèse de Zemmour : les femmes aiment être dominées et rechercheraient les hommes violents. :arg:
Rapport au cerveau reptilien, la prédation, toussa.
D'ailleurs, elles écrivent aux serial killers en prison, Mussolini, Hitler recevaient des milliers de lettres d'admiratrices
avatar
Kalista
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1208
Date d'inscription : 10/08/2011
http://journalennoiretblanc.blogspot.com/

Re: La stratégie de l’agresseur

le Mar 9 Avr 2013 - 11:05
Antisexisme a écrit:Pire : ils espèrent sans doute qu'elles aiment ça ! Beaucoup de clients l'espèrent et s'énervent quand une prostituée ne fait pas semblant d'être super contente.
Il y a tellement de clients que je ne pense pas qu'on puisse tous les mettre dans le même sac. Je ne suis pas client, je ne suis pas prostituée, je peux juste essayer de percevoir des schémas de pensée possibles à partir de discussions avec des hommes dominateurs et des lectures des témoignages. Je mets en spoiler au cas où ça heurterait des sensibilités.
Spoiler:
Il est possible que certains demandent à la prostituée de faire semblant d'aimer ça en toute connaissance de cause. Ils savent qu'elle ne jouit pas mais veulent qu'elle fasse semblant d'aimer parce que c'est plus agréable pour eux.
Ca peut aussi être une forme extrême de domination : je te domine tellement que tu est obligée de faire taire ta souffrance et ton dégoût et de sourire malgré tout, je domine jusqu'à tes réactions.
Et puis il y en a peut-être qui croient rendre un service à la fille en lui donnant de l'argent pour faire un truc qu'elle devrait apprécier : c'est des salopes, elles aiment donc le sexe (ou au moins trouvent que c'est pas trop pénible). Et puis le sexe pour une femme, c'est le plaisir de faire plaisir à un homme, ce boulot c'est forcément que du bonheur. Si on croit à ces conneries, forcément la fille a intérêt de montrer qu'elle aime ça, sinon elle est ingrate ou folle.


Antisexisme a écrit:Et mon agresseur m'a dit avoir été vexé... Vexé de quoi au juste ? Il m'a pas dit mais je crois qu'il a été vexé... parce que j'ai pas aimé son agression !! Surprised
Attention ironie trash. Embarassed
Spoiler:
Ben oui, vilaine, même si tu n'es pas capable d'apprécier à sa juste valeur son membre viril, tu aurais pu faire semblant d'aimer ça pour que LUI puisse jouir. Son plaisir compte plus que tout, non ? Tu étais à son service, puisque tu t'étais déclarée disponible sexuellement. Manquerait plus que tu attendes qu'il fasse un effort pour te faire plaisir !

Nurja a écrit:Ca me parle (malheureusement) tellement. pale

Je me suis déjà dit si souvent "il suffirait que j'en ai envie pour que ce ne soit pas un viol" vomi

C'est fou que ce ne soit pas "il suffirait qu'il s'arrête et accepte mon non pour qu'il n'y ait pas viol" :facepalm2:
Moi je suis restée bloquée sur pourquoi les autres femmes arrivent à aimer ça et pas moi ? Qu'est-ce qui cloche chez moi ? pendant des années. Mais il ne me serait pas venu à l'esprit que le "ça" c'était pas du sexe consenti.

_________________
Kalista
Journal en noir et blanc
avatar
Elfvy
Hystérique
Hystérique
Messages : 721
Date d'inscription : 25/03/2012
http://parlerpourexister.wordpress.com/

Re: La stratégie de l’agresseur

le Mar 9 Avr 2013 - 12:54
Embarassed merci d'en parler ici

tout à l'heure, en marchant, je me rendais compte que j'avais eu de nombreux échos sur "il voulait, moi pas", voir "il insistait alors que j'en avais pas envie" de la part de filles de mon âge avec peu ou pas d'expériences sexuelles. ça confirme assez bien l'égocentrisme qu'on apprend aux hommes et le fait qu'ils nous croient à leur disposition.
Mais, dans les exemples que j'ai eu en tête, il ne s'était rien passé. Les filles avaient conscience de leurs droits, de leur corps et qu'elles n'avaient pas à faire ce qu'on attendait d'elle. Et ça m'a quand même fait beaucoup de bien de réaliser ça.
J'ai l'impression d'être bizarre à flipper à chaque fois d'entendre un truc pareil parce que je me dis que la fille a cédé ou qu'elle est mal ou quoique ce soit.
Je me demande à quel moment dans l'éducation-socialisation, certaines comprennent qu'elles doivent être disponibles et d'autres non.
Je sais pas si c'est bête comme question. En fait, cette assurance qu'ont d'autres femmes m'étonne vraiment

_________________
Si tu es neutre dans une situation d'injustice, tu as choisi le camp de l'oppresseur. - Desmond Tutu
avatar
Nurja
Déesse/Dieu Suprême
Déesse/Dieu Suprême
Messages : 9215
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: La stratégie de l’agresseur

le Mar 9 Avr 2013 - 13:03
J'imagine qu'après un certain nombre de réflexions telles que "mais pourquoi tu es venue si tu veux pas baiser" "pourquoi tu as dansé si..." "pourquoi tu m'as parlé..." "pourquoi tu as accepté un verre..." "pourquoi tu as accepté de me voir..." (venant de différents hommes) on finit par imaginer qu'on devrait être disponible pour le cul si on a envie de passer du temps avec un homme.

Ce n'est guère mieux quand quelqu'un te dit que non, il ne veut pas te voir parce qu'il ne te désire pas (alors qu'il a manifestement du plaisir à discuter avec toi)...

Comment faire comprendre que les rapports entre personnes ne sont pas obligatoirement sexuels?

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: La stratégie de l’agresseur

le Mar 9 Avr 2013 - 13:10
Kalista a écrit:Attention ironie trash.


Je crois que moi aussi j'ai un peu grandi aussi avec le mythe de "l'allumeuse", cette infâme créature qui manipule les hommes, les chauffe, etc.. pour ensuite les humilier en se refusant !

Je pense aussi qu'on m'a appris à être "gentille", "serviable", "polie" de manière générale, mas seulement dans le cadre de la sexualité... Mais bon, forcément ça ressort dans ce contexte-là. Suspect
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros
Messages : 4528
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: La stratégie de l’agresseur

le Mar 9 Avr 2013 - 15:31
Kalista a écrit:Et puis le sexe pour une femme, c'est le plaisir de faire plaisir à un homme, ce boulot c'est forcément que du bonheur. Si on croit à ces conneries, forcément la fille a intérêt de montrer qu'elle aime ça, sinon elle est ingrate ou folle.
Et si elle montre qu'elle aime ça, elle est ingrate de demander de l'argent (double bind).

(Enfin moi, ça m'est jamais arrivé, je passais toute mon énergie à ne pas montrer que j'avais mal, du coup on m'a par contre très souvent reproché de ne pas prendre mon pied, ou de ne pas faire semblant de le prendre.)
avatar
Cylia
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1045
Date d'inscription : 06/04/2013

Re: La stratégie de l’agresseur

le Mar 9 Avr 2013 - 18:05
Ca me parle énormément aussi... No

Antisexisme a écrit:Pire : ils espèrent sans doute qu'elles aiment ça ! Beaucoup de clients l'espèrent et s'énervent quand une prostituée ne fait pas semblant d'être super contente. Et mon agresseur m'a dit avoir été vexé... Vexé de quoi au juste ? Il m'a pas dit mais je crois qu'il a été vexé... parce que j'ai pas aimé son agression !!

Tiens d'ailleurs quand Alain Soral ou des pick-up artists nous disent que les femmes aiment avoir mal, aiment être agressés, je crois qu'ils le pensent vraiment...


Et j'ai l'impression que la plupart des gens qui font du mal ne le font pas par sadisme mais juste par égoïsme et négligence.
Pareil, j'ai l'impression que quand des hommes soutiennent que les femmes aiment ça, ils sont vraiment convaincu que c'est le cas. :s
Je pense aussi que certaines personnes qui font du mal le font par négligence. Cela dit j'ai eu les deux cas dans ma vie, le sadique profond, et le négligeant égoïste. Les deux existent...

Parallèlement à ça, combien de filles m'ont raconté s'être exécute après qu'un mec leur ait donné un ordre sexuel ? Nous, les femmes, on est tellement conditionnées à faire plaisir ..à ne pas savoir dire non.
Ca me peine tellement de le constater à chaque fois... pale

kalista a écrit:Moi je suis restée bloquée sur pourquoi les autres femmes arrivent à aimer ça et pas moi ? Qu'est-ce qui cloche chez moi ? pendant des années. Mais il ne me serait pas venu à l'esprit que le "ça" c'était pas du sexe consenti.
Je suis restée bloquée sur la même réflexion que toi pendant longtemps et ça ne m'étais pas venu à l'esprit que c'était pas du sexe consenti non plus. pale ça fait si peu de temps que je fais la part des choses, je trouve ça flippant moi-même.

Nurja a écrit:J'imagine qu'après un certain nombre de réflexions telles que "mais pourquoi tu es venue si tu veux pas baiser" "pourquoi tu as dansé si..." "pourquoi tu m'as parlé..." "pourquoi tu as accepté un verre..." "pourquoi tu as accepté de me voir..." (venant de différents hommes) on finit par imaginer qu'on devrait être disponible pour le cul si on a envie de passer du temps avec un homme.

Ce n'est guère mieux quand quelqu'un te dit que non, il ne veut pas te voir parce qu'il ne te désire pas (alors qu'il a manifestement du plaisir à discuter avec toi)...

Comment faire comprendre que les rapports entre personnes ne sont pas obligatoirement sexuels?
Comment dire... Merci? Je n'aurais pas su mieux dire.
C'est pour ça aussi qu'on entend souvent dire "l'amitié homme/femme, ça existe pas!", phrase contre laquelle j'avais tendance à m'insurger automatiquement, pour moi c'est tout à fait possible. Seulement voilà, on peut s’apercevoir que dans beaucoup de cas les rapport sont construits autour de ça... (je ne compte plus le nombre de fois ou des mecs ont fait ami-ami avec moi dans un seul et unique but et d'autre pas du tout d'ailleurs ^^) puis après on à droit au discourt du nice guy qui arrive sur le tapis. Y'a aussi le coup du "friend zonage" perso quand je deviens pote avec un gars ça a rien à voir avec le sexe. Puis on parle même pas d'amitié-amoureuse, on envisage pas que c'est une attirance amoureuse et pas seulement sexuelle. T'as l'impression que si tu te rapproche d'un mec amicalement parce qu'il te plais, c'est direct pour le cul en écartant toute notion d'amour possible. (enfin c'est ce que le discours me renvoi...) On doit toujours être disponible...
"mais pourquoi tu es venue si tu veux pas baiser" "pourquoi tu as dansé si..." "pourquoi tu m'as parlé..." "pourquoi tu as accepté un verre..."
Ca me percute parce que je me rends compte à quel point j'évite ces situations, en fait
avatar
Kalista
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1208
Date d'inscription : 10/08/2011
http://journalennoiretblanc.blogspot.com/

Re: La stratégie de l’agresseur

le Mar 9 Avr 2013 - 19:44
Cylia a écrit:
"mais pourquoi tu es venue si tu veux pas baiser" "pourquoi tu as dansé si..." "pourquoi tu m'as parlé..." "pourquoi tu as accepté un verre..."
Ca me percute parce que je me rends compte à quel point j'évite ces situations, en fait
Ce genre de situation est interprété comme une invitation. Il y a des règles tacites auxquelles on échappe difficilement.
J'ai un collègue que j'adore comme un frère. Il ne me considère pas comme une femme à séduire puisque je suis mariée et maman (sans commentaire). Les choses sont claires. On s'amuse souvent à plaisanter sur ce que diraient les autres des fois : on va boire des coups ensemble, il me raccompagne... C'est tellement débile de ne pas pouvoir être complètement à l'aise quand tout est clair...

_________________
Kalista
Journal en noir et blanc
avatar
Nurja
Déesse/Dieu Suprême
Déesse/Dieu Suprême
Messages : 9215
Date d'inscription : 12/04/2012

Re: La stratégie de l’agresseur

le Mar 9 Avr 2013 - 20:09
Il y a aussi un certain nombre de situations que j'évite.
Ou d'autres que j'accepte en reclarifiant très fort les choses. Mais merde, boire un verre, c'est boire un verre (et non accepter autre chose).

_________________
I'm a radical feminist, not the fun kind. Andrea Dworkin
avatar
Cylia
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Messages : 1045
Date d'inscription : 06/04/2013

Re: La stratégie de l’agresseur

le Mar 9 Avr 2013 - 20:45
Il y a des situations que j'évite en partie parce que c'est pas des trucs que j'aime faire (je suis pas fan de la danse et je n'aime pas vraiment l'alcool) et d'autre que j'évite clairement parce que ça pourrait ne pas être clair dans la tête de mon interlocuteur (après je suis plutôt du genre à accorder le bénéfice du doute) mais comme tu dis boire un verre, c'est boire un verre, et j'aimerai pouvoir entrer dans l'appart d'un mec sans qu'il y est une mauvaise interprétation. :s
Après la communication est importante aussi, on peut reclarifier la situation, mais parfois on se fait envoyer sur les roses parce qu'on précise qu'on est pas là pour ça :s (enfin cela dit ça à au moins le mérite d'être clair et d'éviter de se retrouver dans une situation qui pourrait mal tourner)
Un peu dans le même principe que la drague de rue, quand le mec te dit à quel point tu es "bonne" et qu'une fois que tu lui fais comprendre que t'es pas intéressée il retourne sa veste et d'un seul coup tu es "sale pute moche"

Après si ça fait partie d'une stratégie d'agression (dans le cas ou c'est un prédateur) il va trouver milles et une façons de te convaincre, même te faire croire que ok, tout est clair, mais avoir quand même des intentions. :s Et là ça devient beaucoup plus difficile parce que pour toi, comme tu as précisé que t'es pas là pour ça, tu peux te dire qu'il a compris et que tu ne cours pas de risque...
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros
Messages : 4528
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: La stratégie de l’agresseur

le Mar 9 Avr 2013 - 21:11
Nurja a écrit:J'imagine qu'après un certain nombre de réflexions telles que "mais pourquoi tu es venue si tu veux pas baiser" "pourquoi tu as dansé si..." "pourquoi tu m'as parlé..." "pourquoi tu as accepté un verre..." "pourquoi tu as accepté de me voir..." (venant de différents hommes) on finit par imaginer qu'on devrait être disponible pour le cul si on a envie de passer du temps avec un homme.
Voire "pourquoi tu m'as souri..."

Moi aussi ça m'énerve au plus haut point cette conception des rapports entre hommes et femmes qui ne seraient jamais que des rapprochements sexuels, d'autant plus que j'aime bien sourire aux gens dans la rue, engager des discutions, des rencontres...

L'autre jour, au bar, un gars m'a offert un verre. J'ai accepté, avec quand même un peu la crainte qu'il s'imagine des choses ou se mette à me draguer. J'ai bu mon verre, il est resté plus loin avec l'ami avec lequel il parlait. Et au bout d'un moment, il est venu me voir un peu gêné, pour me présenter ses excuses et me dire qu'il espérait que je lui en voulais pas de m'avoir offert un verre sans engager une conversation ou une drague, que c'était juste pour le plaisir d'offrir un verre (du coup je l'ai rassuré avec un grand sourire, que bien au contraire, j'étais bien contente d'avoir bu un verre sans avoir à me faire draguer). Comme quoi, l'idée qu'offrir un verre à une fille sous-entend qu'on cherche à la draguer est tellement ancrée qu'offrir un verre sans arrière-pensée semble incongru et gênant aussi pour certains hommes...
FaTi
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 15
Date d'inscription : 11/04/2013

Re: La stratégie de l’agresseur

le Jeu 11 Avr 2013 - 14:51
Même si le sujet est un peu vieux, je réagis car je réalise que ce que vous dites est tellement vrai! J'ai eu des relations sexuelles avec trois hommes dans ma vie (dont deux longues relations). Et je me souviens l'avoir fait pour la première fois sans en avoir envie mais en me disant que si je faisais trop attendre, ils allaient perdre patience et s'en aller... Avec le recul c'est bien triste! Les désirs hommes/femmes sont différents, il faut donc certes faire des compromis... Mais j'ai comme l'impression que c'est toujours à la fille d'en faire! Sad
avatar
pierregr
Amazone
Amazone
Messages : 3990
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: La stratégie de l’agresseur

le Jeu 11 Avr 2013 - 14:52
Un sujet "vieux" de 2 jours ? On déterre parfois des topics d'il y a un an et demie I love you
FaTi
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 15
Date d'inscription : 11/04/2013

Re: La stratégie de l’agresseur

le Jeu 11 Avr 2013 - 14:54
Ha je n'avais regardé que la date du premier message! :p
avatar
Arrakis
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 1806
Date d'inscription : 29/02/2012

Re: La stratégie de l’agresseur

le Jeu 11 Avr 2013 - 17:01
Les désirs hommes/femmes sont différents
Je ne pense pas (même si le conditionnement social n'est pas le même) ; l'idée que les hommes et les femmes ont naturellement des désirs différents est souvent utilisé pour justifier les relations non désirées (pudiquement baptisées "concessions").
Simplement, les désirs des individus ne sont pas forcément les mêmes à tel ou tel moment (qu'il s'agisse de faire une soirée jeux de société ou du sexe torride). Et effectivement, il y a une pression sociale qui encourage les femmes à accepter des relations sexuelles non voulues, au mépris de leurs propres désirs (et qui encourage les hommes à ne pas admettre qu'ils n'ont pas toujours envie de relations sexuelles, mais c'est une autre histoire).

_________________
gnome-troll-ver des sables - Classe : Hermaphrodite mystique
Dextérité : 1, Perception des trucs utiles : 2, Perception des trucs inutiles : 22
FaTi
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 15
Date d'inscription : 11/04/2013

Re: La stratégie de l’agresseur

le Jeu 11 Avr 2013 - 17:12
Disons que s'ils ne sont pas différents, du moins ils s'expriment différemment et à des moment différents. Je ne sais pas si cela relève de l'inné ou de l'acquis, mais je n'exclus pas (même en tant que féministe!) des fonctionnements hormonaux qui font que des différences existent. Par contre, ce qui est complétement du domaine de l'acquis (du conditionnement social), c'est le fait que ce soient majoritairement les femmes qui cèdent.
avatar
mhysterie
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 1564
Date d'inscription : 08/08/2011

Re: La stratégie de l’agresseur

le Jeu 11 Avr 2013 - 17:46
Ouais, mais le truc c'est qu'il y a aussi des "fonctionnements hormonaux" différents intra-sexe…
Et puis, de toutes façons, Catherine Vidal a dit :
Pourquoi l'être humain échappe à la loi des hormones

Les progrès récents des neurosciences permettent de mieux comprendre pourquoi l'être humain échappe à la loi des hormones. L'Homo sapiens possède un cerveau unique en son genre lié au développement exceptionnel du cortex cérébral, siège des fonctions cognitives les plus élaborées : langage, raisonnement, conscience, imagination. La région pré-frontale du cortex supervise tous les comportements, y compris les comportements instinctifs fondamentaux comme la faim, la soif, la reproduction. Les hormones peuvent y participer mais elles sont loin de jouer un rôle prépondérant (Wolpe, 2004). En effet, pour agir les hormones sexuelles doivent se fixer sur les neurones grâce à des "récepteurs" spécifiques. Ces récepteurs sont nombreux dans certaines régions limitées du cerveau (l'hypothalamus) qui sont impliquées dans le contrôle des fonctions de reproduction. Par contre, ils sont beaucoup plus rares dans le cortex préfrontal. Comparativement, on trouve davantage de récepteurs hormonaux dans le cortex des animaux, y compris des singes, dont les comportements dépendent étroitement des hormones sexuelles (Keverne, 1996).
A l'évidence, prétendre que c'est la testostérone qui fait les hommes compétitifs et agressifs tandis que les oestrogènes rendent les femmes émotives et sociables, relève d'une vision simpliste, bien loin de la réalité biologique. Si dans un groupe social, hommes et femmes tendent à adopter des comportements stéréotypés, la raison tient d'abord à une empreinte culturelle rendue possible grâce aux propriétés de plasticité du cerveau humain. Dans leur histoire, les sociétés forgent des modèles et des normes associées au féminin et au masculin (Perrot 2002, Héritier 2002). Dès le plus jeune âge, chacun va inconsciemment être imprégné par un schéma identitaire auquel il doit se conformer pour être accepté et reconnu par le groupe social (Vidal, 2007). Ces attitudes sont tellement intériorisées que nous reproduisons les stéréotypes sans nous en rendre compte. Par exemple, les garçons ne doivent pas pleurer, parce qu'un homme c'est fort et bagarreur, alors que pour les petites filles il est acceptable d'exprimer sa sensibilité, sa coquetterie etc....
http://eduscol.education.fr/cid47784/le-cerveau-a-t-il-un-sexe%A0.html#humain
Mais tout ça relève d'un autre sujet…
FaTi
Poilu⋅e
Poilu⋅e
Messages : 15
Date d'inscription : 11/04/2013

Re: La stratégie de l’agresseur

le Jeu 11 Avr 2013 - 17:59
Très intéressant! "La plasticité du cerveau humain" expliquerait bien des choses, et notamment pourquoi des mecs persuadés de ne pas être des machos en conservent néanmoins certains aspects du comportement malgré eux... Et de même chez les femmes: on a beau se dire féministe, on reproduit quand même sans s'en rendre compte les codes de la société patriarcale.
Contenu sponsorisé

Re: La stratégie de l’agresseur

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum