Derniers sujets
» Nouvelle parmi vous
par MegP Aujourd'hui à 7:01

» [Article] Les hommes hétérosexuels sont-ils aussi victimes de violence conjugale ?
par MegP Aujourd'hui à 6:59

» Le voile
par Dihya Hier à 9:44

» Ressources
par Dihya Hier à 9:28

» Salut!
par Dihya Hier à 9:14

» Une nouvelle arrivée
par Dihya Lun 7 Aoû 2017 - 19:27

» [Article] 220 femmes tuées par leur conjoint, ignorées par la société
par Aëlloon Sam 5 Aoû 2017 - 22:30

» C'est quoi "être une femme" ?
par Reiko Sam 5 Aoû 2017 - 20:32

» Peggy Sastre
par Iridacea Sam 5 Aoû 2017 - 18:56

» Vos techniques anti-manspreading ?
par Aëlloon Sam 5 Aoû 2017 - 16:27

» Le féminisme blanc existe-t-il ?
par Dihya Ven 4 Aoû 2017 - 18:01

» Ma therapie
par Plusmavictime Mar 1 Aoû 2017 - 21:53

» Salon du livre lesbien et débat HERstory le 1er juillet 2017
par Alpheratz Mar 1 Aoû 2017 - 12:09

» INFORMATION RÉGION - IPASS CONTRACEPTION
par Dihya Lun 31 Juil 2017 - 8:04

» Présentation
par Iridacea Lun 31 Juil 2017 - 1:03

» [Article] Que font les jeunes féministes de l’héritage des générations antérieures ?
par Dihya Dim 30 Juil 2017 - 20:02

» [Article] Sexe entre potes hétéros sur le forum JVC
par Dihya Dim 30 Juil 2017 - 19:05

» Intro de Klazoo
par Aëlloon Sam 29 Juil 2017 - 3:04

» Présentation Noki
par Aëlloon Sam 29 Juil 2017 - 2:54

» Présentation de Willl
par Iridacea Ven 28 Juil 2017 - 22:46

» Témoignages sur le manspreading
par Administratrice Ven 28 Juil 2017 - 18:41

» Je me présente
par Titi63 Jeu 13 Juil 2017 - 21:56

» kotava
par Iridacea Jeu 13 Juil 2017 - 10:27

» Youtube
par Klazoo Lexis Mar 11 Juil 2017 - 8:35

» Le gene SRY
par Klazoo Lexis Mar 11 Juil 2017 - 6:57

» Bastien Vivès "Une soeur", votre avis ?
par Klazoo Lexis Mar 11 Juil 2017 - 6:19

» Photo de nus artistiques
par Klazoo Lexis Mar 11 Juil 2017 - 5:26

» Se faire des ami.e.s ?
par michekhen Mar 11 Juil 2017 - 0:05

» Questionnaire sur le français inclusif
par Alpheratz Lun 10 Juil 2017 - 0:10

» "non-binaire" c'est quoi ?
par Iridacea Ven 7 Juil 2017 - 14:35

» Mwà
par Iridacea Jeu 29 Juin 2017 - 14:00

» Bonjour tout le monde !
par Alpheratz Mar 27 Juin 2017 - 16:29


Gandhalf - Gandalf

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Gandhalf - Gandalf

Message par Adline le Sam 21 Avr 2012 - 23:17

Si Révolte a été viré, je trouve moi aussi ce bannissement excesif et scandaleux.
Il n'a écrit aucune insulte et n'a pas été plus agressif que nos propres membres, bien au contraire.

Plus il y a d'avis différents sur un forum plus le débat est riche.

Laissez les avis opposés au nôtre s'exprimer, cela nous permettra aux moins d'affuter notre argumentation.
avatar
Adline
Poilu⋅e
Poilu⋅e

Messages : 78
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gandhalf - Gandalf

Message par Pitou le Sam 21 Avr 2012 - 23:24

@Nurja a écrit:J'ignore si le bannissement de Révolte est excessif. Par contre, je n'ai pas trouvé son argumentation solide (et c'est un euphémisme)


C'est ton avis, moi je dis qu'on l'a baillonné avant qu'il ait eu le temps de les exposer.

Pitou
Poilu⋅e
Poilu⋅e

Messages : 86
Date d'inscription : 03/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gandhalf - Gandalf

Message par Adline le Sam 21 Avr 2012 - 23:52

+1 Pitou

Je réponds malgré tout à l'argumentation de Révolte.

  • Pour ce qui est du "communautarisme victimaire qu'elles auto-alimentent en fantasmant une haine des hommes contre les femmes et par une histoire qu'elles se racontent à leurs manières", je suis d'accord que c'est là une des dérives parfois constaté au sein du courant féministe. D'où l'importance primordiale de se confronter à d'autres avis et surtout de toujours d'ouvrir le mouvement aux hommes. Cependant je ne crois pas qu'on est ce problème sur ce forum, entre autre puiqu'on y trouve des membres masculins.

"Car le féminisme se fonde sur un mensonge historique "la femme derrière son évier" et l'homme dominateur, comme si c'etait si simple." Ceci n'est pas un mensonge ; ce sont là les rôles véridiques assignés aux hommes et femmes depuis des siècles. Ces rôles avaient sûrement au départ une raison d'être ("Nos grands parents, ont séparé les sexes en rôle pour des raisons pragmatiques.") et permettait de "maintenir debout nos sociétés et de ne pas exposer les femmes aux périls pouvant entraîner blessure, fatigue et mort." Mais aujourd'hui la société a changé, comme tu le dis toi-même :
"Si la société a mis les femmes au travail, au grand bonheur du capital, c'est parce que nos moyens de production ont subit les mutations nécessaire à cela. La société s'est toujours organisée par obligation." La société change : ces rôles n'ont plus lieu d'être aujourd'hui. "Les femmes ayant la tâche ardue de porter des enfants, les hommes se devaient de subvenir à leurs besoins. Il y'a là, tout un côté moral." -> seulement aujourd'hui les femmes travaillent aussi (la faute à l'histoire : guerre...), elles n'ont donc plus besoin que les hommes subviennet à leurs besoins ni ne les protègent. Les rôles évoluent.


  • "je parle à beaucoup de femmes, et je me rencontre de plus en plus que le féminisme aujourd'hui est rejeté par une majorité de le gente féminine" -> je crois que tu te trompes sur ce point. Le terme "féminisme" a aujourd'hui une connotation très négative, la faute aux extrémistes féministes et aux caricatures de l'opposition, ce qui fait que la plupart des femmes rejettent tous liens avec ce terme. Mais si on exclue ce mot et que l'on questionne sur les idées appartenant au mouvement, on se rend compte que la plupart des femmes sont d'accord. "Souhaitez vous qu'il y ait autant de femmes que d'hommes à l'aasemblée nationale ? Souhaitez vous que votre fille ait les mêmes chances que votre fils sur le marché du travail ? Souhaitez vous que les femmes aient les mêmes droits que les hommes ? Souhaitez vous qu'il y ait moins de viols et d'homicides conjugaux ?" "Oui, bien sûr que oui", vous répondrons la plupart des femmes et bien des hommes.

"Croire que l'individu est au dessus de tout et peut se déterminer en faisant abstraction complète de sa nature, de son fonctionnement hormonal etc, si ce n'est pas l'idéologie libérale par excellence, je mange mon ordi." Je ne crois pas un seul instant que l'individu puisse se déterminer en faisant abstraction de sa nature. Simplement aujourd'hui nous nous rendons compte que nous pouvons faire certaines choses, notre nature ne nous gênant en rien, mais que seul les règles et traditions patriarcals nous en empêchent.

[/list] "On est tous et toutes, dans des schémas de pensée, des petites cases, et tout le vice du système est de faire croire que l'on est libre, affranchit de toutes entraves, en appelant les gauchistes au renfort pour endormir a coup de massues idéologique.
Pour résumer, je suis anti-femministe car anti-système."
Personne n'est libre. Nous sommes déterminés et manipulés. La seule chose qui nous reste à faire c'est de nous battre contre ce que nous voyons comme nous oppressant. Et étrangement c'est toujours le système, puisque celui-ci est à la fois libéral, manipulateur et sexiste.
avatar
Adline
Poilu⋅e
Poilu⋅e

Messages : 78
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gandhalf - Gandalf

Message par Invité le Dim 22 Avr 2012 - 10:48

@Pitou a écrit:Pour une fois qu'il y avait un point de vu subversif et contestataire on s'empresse de s'en débarrasser. Une occasion manquée d'échnager et de faire évoluer tous les points de vu.
Euh sérieusement, je suis peut-être un gros pessimiste blasé, mais quand j'ai vu comment ça commençait, je n'attendais vraiment rien de bon des conversations avec lui. Comme dit Nurja, ce point de vue « subversif » se trouve à foison un peu partout dans notre société, je vois pas l'intérêt d'en avoir un exemplaire de plus ici, si on veut vraiment discuter avec des gens comme ça, c'est pas les occasions qui manquent. À l'inverse, les espaces féministes où on peut se sentir un peu en sécurité pour débattre sereinement et de façon constructive ne sont pas légion, autant les préserver.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gandhalf - Gandalf

Message par Invité le Dim 22 Avr 2012 - 11:28

Personnellement j'ai trouvé les premiers messages de Révolte excessivement méprisants dans le topic "Virilité".

La courtoisie est inscrite dans la charte.

Ca me fait vraiment bondir de lire
Il n'a écrit aucune insulte et n'a pas été plus agressif que nos propres membres, bien au contraire.

Euh... comment dire ? Je suis vraiment contente de voir qu'ici les échanges sont plutôt très respectueux. Il n'y a pas de "cassage" ou de "mépris" contrairement à ce qu'on peut trouver sur nombre d'autres forums. Et je trouve que le ton des messages de Révolte est très différent de ceux de la plupart des membres.

Si Révolte a été viré, je trouve moi aussi ce bannissement excessif et scandaleux.
Il n'a écrit aucune insulte et n'a pas été plus agressif que nos propres membres, bien au contraire.

Plus il y a d'avis différents sur un forum plus le débat est riche.

Laissez les avis opposés au nôtre s'exprimer, cela nous permettra aux moins d'affuter notre argumentation.
Je trouve ça vraiment injuste que vous disiez ça : j'ai laissé Rouge s'exprimer car elle était polie et courtoise.
J'ai laissé Tiny Love s'exprimer jusqu'à ce qu'il insulte Déconstruire.
Je n'ai pas laissé Révolte s'exprimer, oui, car dès son deuxième message il a indiqué qu'on lui donnait l'impression d'une bande de débiles. Comment des échanges peuvent-ils avoir lieu sereinement dans ces conditions ? D'expérience, je sais que dans ces cas là, c'est perdu d'avance.

J'avoue que j'ai pas mal hésité à le bannir, mais qu'il fallait que je prenne une décision rapidement, à mon avis : soit je le bannissais immédiatement soit j'attendais une nouvelle marque de mépris de sa part.

En ce moment je suis un peu seule dans l'équipe de modération (ce qui n'est pas une critique envers les autres modératrices) et jusqu'à présent, sur ce forum, j'ai eu beaucoup de mal à "recruter" des modérateurs/trices.

Donc, oui, ces derniers temps j'ai pris beaucoup de décisions seule... peut-être pas forcément les bonnes. Mais sachez que ce n'est pas toujours évident de se décider sans d'autres avis que le sien. Voilà

Bref, tout ça pour dire que j'ai besoin de nouveaux modérateurs et que je vais faire une annonce à ce sujet. Wink

Invité
Banni·e

Messages : 7572
Date d'inscription : 04/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gandhalf - Gandalf

Message par Lucha le Dim 22 Avr 2012 - 12:00

Numa a écrit:
Euh sérieusement, je suis peut-être un gros pessimiste blasé, mais quand j'ai vu comment ça commençait, je n'attendais vraiment rien de bon des conversations avec lui. Comme dit Nurja, ce point de vue « subversif » se trouve à foison un peu partout dans notre société, je vois pas l'intérêt d'en avoir un exemplaire de plus ici, si on veut vraiment discuter avec des gens comme ça, c'est pas les occasions qui manquent. À l'inverse, les espaces féministes où on peut se sentir un peu en sécurité pour débattre sereinement et de façon constructive ne sont pas légion, autant les préserver.

Je n'aurais pas dit mieux!

Lucha
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse

Messages : 815
Date d'inscription : 18/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gandhalf - Gandalf

Message par Leonn le Dim 22 Avr 2012 - 14:45

@Révolte a écrit:Car le féminisme se fonde sur un mensonge historique "la femme derrière son évier" et l'homme dominateur, comme si c'etait si simple.

Tu parle des discriminations sur les tâches ménagères mais la domination de l'homme sur la femme ce n'est pas uniquement ça c'est toute la société qui l'impose et même en dehors du foyer conjugale.

@Révolte a écrit:Nos grands parents, ont séparé les sexes en rôle pour des raisons pragmatiques. La femme avait en charge le foyer et le lien social (Santé, iniative de village en tout genre etc). Ce rôle loin d'être indigne permettait de maintenir debout nos sociétés et de ne pas exposer les femmes aux périls pouvant entraîner blessure, fatigue et mort.
Les femmes ayant la tâche ardue de porter des enfants, les hommes se devaient de subvenir à leurs besoins. Il y'a là, tout un côté moral.
K.Marx explique très bien que l'infrastructure (moyen de production) conditionne les superstructures (Etat, religion etc). Si la société a mis les femmes au travail, au grand bonheur du capital, c'est parce que nos moyens de production ont subit les mutations nécessaire à cela. La société s'est toujours organisée par obligation.

La division de la société en genre est bien plus vielle que la division de la société en classe c'est pourquoi la division de la société en genre est un problème indépendant des classes sociales (et sans doute le seul).
Je trouve que tu déforme les propos de Marx car ce n'est pas le fond de sa réflexion. Il dit que le capital est obligé un moment d'exploiter aussi les femmes car il emploi de plus en plus de force de travail jusqu'à la prochaine crise ou là les femmes sont les premières touchées par le chômage (ce que Marx appel la surpopulation relative ou l'armée industriel de réserve). Mais il dit aussi que c'est une chance pour le prolétariat que les femmes le deviennent aussi car plus il y aura de prolétaires plus il sera facile de faire la révolution. D'ailleurs on voit que après la révolution russe de 17 Trotsky regrette amèrement de ne pas avoir plus laissé la place aux femmes, il regrette aussi d'avoir fait en partie perdurer les dominations bourgeoises même quand les classes sociales ont été supprimé.

@Révolte a écrit:Deuxièmement, je parle à beaucoup de femmes, et je me rencontre de plus en plus que le féminisme aujourd'hui est rejeté par une majorité de le gente féminine, qui ont bien compris que la domination était riche/pauvre et non homme/femme.

La domination est riche/pauvre bien sur mais elle est aussi homme/femme, le cas de la révolution russe de 17 est un très bon exemple. Même débarrassé des classes sociales la domination homme/femme existais toujours. Tu dit aussi que la majorité de la "gente féminine" (d'ailleurs gente est très orienté, on ne dit pas gente masculine car gente signifie en latin noble, gracieux, va faire un tour sur le sujet sur la féminité et la virilité) rejette le féminisme et ça je suis complètement d'accord mais exactement de la même façon les pauvres luttent aussi contre leur propres intérêt, la dessus la luttes des classes et la lutte des genres ont un point commun très marqué.

@Révolte a écrit:Mais une bonne partie d'entre elles, se plaignent aussi de l'homme "nouveau", l'homme moderne, ayant perdu toute les valeurs masculines traditionnelles pour aboutir au merdeux mal élevé, consommateur par excellence.

C'est quoi les valeur "masculines traditionnelles"?

@Révolte a écrit:Pour résumer je suis anti-feminisme, car la majorité des femmes comme des hommes le rejettent ayant compris toute la perversité du capital à avoir adopter et adapté tout un mouvement qui au départ, était légitime.

Donc selon toi le capital à adopter et adapté le féminisme? Pourtant on remet régulièrement le droit à l'IVG sur le tapis qui n'est d'ailleurs pas accepté dans certains pays des plus capitalistes. Et depuis quand le capital cherche-t-il à rassembler les gens? Ce qu'il cherche à faire avant tout c'est à diviser, si il peut continuer à diviser les femmes avec les hommes il ne va pas se gêner, comme il divise les salariés de différentes nation.

@Révolte a écrit:On est tous et toutes, dans des schémas de pensée, des petites cases, et tout le vice du système est de faire croire que l'on est libre, affranchit de toutes entraves, en appelant les gauchistes au renfort pour endormir a coup de massues idéologique.
Pour résumer, je suis anti-femministe car anti-système.

Ce que tu dit n'est en soit pas du tout logique puisque la société, le système dans le quel tu vit est un système patriarcale, si tu est anti-système tu devrais anti-système patriarcale et réclamer l'égalité entre les sexes donc être féministe. En étant anti-féministe tu rentre dans le jeu du capital qui souhaite toujours diviser encore plus la société en créant des ennemis en l’occurrence ici l'homme et la femme.
Pour résumer, je suis révolutionnaire, anti-système de fait donc féministe.
avatar
Leonn
Poilu⋅e
Poilu⋅e

Messages : 132
Date d'inscription : 03/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gandhalf - Gandalf

Message par Adline le Dim 22 Avr 2012 - 15:00

Excuse moi Antisexisme, je ne voulais pas critiquer ton travail Embarassed J'ai bien conscience qu'être modératrice doit être une sacré responsabilité accompagnée de décisions souvent difficile à prendre. Surtout si tu es seule. Désolé, pour ce qui est d'être modératrice, je ne peux pas t'aider...jsuis une débutante ^^
avatar
Adline
Poilu⋅e
Poilu⋅e

Messages : 78
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gandhalf - Gandalf

Message par Trompes De Fallope le Dim 22 Avr 2012 - 15:51

@Leonn a écrit: D'ailleurs on voit que après la révolution russe de 17 Trotsky regrette amèrement de ne pas avoir plus laissé la place aux femmes, il regrette aussi d'avoir fait en partie perdurer les dominations bourgeoises même quand les classes sociales ont été supprimé.


ça m'intéresse, peux-tu donner les sources ?
avatar
Trompes De Fallope
Hystérique
Hystérique

Messages : 500
Date d'inscription : 11/03/2012

http://sitasdestrompesdefallope.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gandhalf - Gandalf

Message par Invité le Dim 22 Avr 2012 - 20:01

@Adline a écrit:Excuse moi Antisexisme, je ne voulais pas critiquer ton travail Embarassed J'ai bien conscience qu'être modératrice doit être une sacré responsabilité accompagnée de décisions souvent difficile à prendre. Surtout si tu es seule. Désolé, pour ce qui est d'être modératrice, je ne peux pas t'aider...jsuis une débutante ^^
Y'a pas de soucis Adline Wink

Invité
Banni·e

Messages : 7572
Date d'inscription : 04/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gandhalf - Gandalf

Message par Leonn le Lun 23 Avr 2012 - 0:16

@Trompes De Fallope a écrit:
@Leonn a écrit: D'ailleurs on voit que après la révolution russe de 17 Trotsky regrette amèrement de ne pas avoir plus laissé la place aux femmes, il regrette aussi d'avoir fait en partie perdurer les dominations bourgeoises même quand les classes sociales ont été supprimé.


ça m'intéresse, peux-tu donner les sources ?

Il en parle dans "Les questions du mode de vie" 1923, "Construire le socialisme implique émanciper les femmes et protéger les mères " 1925, "Lettre à un rassemblement de femmes travailleuses à Moscou" 1923, "La révolution trahie" 1936 chapitre 7 dont voici un extrait :
"La révolution d'Octobre a tenu honnêtement parole en ce qui concerne la femme. Le nouveau pouvoir ne s'est pas contenté de donner à la femme les mêmes droits juridiques et politiques qu'à l'homme, il a fait — et c'est beaucoup plus — tout ce qu'il pouvait et en tout cas infiniment plus que tout autre régime pour lui ouvrir réellement l'accès à tous les domaines économiques et culturels. Mais, pas plus que le "tout-puissant" Parlement britannique, la plus puissante révolution ne peut faire de la femme un être identique à l'homme ou, pour mieux dire, partager également entre elle et son compagnon les charges de la grossesse, de l'enfantement, de l'allaitement et de l'éducation des enfants. La révolution a tenté héroïquement de détruire l'ancien "foyer familial" croupissant, institution archaïque, routinière, étouffante, dans laquelle la femme des classes laborieuses est vouée aux travaux forcés, de l'enfance jusqu'à la mort. A la famille, considérée comme une petite entreprise fermée, devait se substituer, dans l'esprit des révolutionnaires, un système achevé de services sociaux: maternités, crèches, jardins d'enfants, restaurants, blanchisseries, dispensaires, hôpitaux, sanatoriums, organisations sportives, cinémas, théâtres, etc. L'absorption complète des fonctions économiques de la famille par la société socialiste, liant toute une génération par la solidarité et l'assistance mutuelle, devait apporter à la femme, et dès lors au couple, une véritable émancipation du joug séculaire. Tant que cette oeuvre n'aura pas été accomplie, quarante millions de familles soviétiques demeureront, dans leur grande majorité, en proie aux moeurs médiévales, à l'asservissement et à l'hystérie de la femme, aux humiliations quotidiennes de l'enfant, aux superstitions de l'une et de l'autre.
[...]On n'avait pas réussi à prendre d'assaut l'ancienne famille. Ce n'était pas faute de bonne volonté. Ce n'était pas non plus qu'elle eût une si ferme assise dans les coeurs. Au contraire, après une courte période de défiance envers l'Etat, ses crèches, ses jardins d'enfants, ses divers établissements, les ouvrières et après elles les paysannes les plus avancées apprécièrent les immenses avantages de l'éducation collective et de la socialisation de l'économie familiale. Par malheur, la société se révéla trop pauvre et trop peu civilisée. Les ressources réelles de l'Etat ne correspondaient pas aux plans et aux intentions du parti communiste. La famille ne peut pas être abolie: il faut la remplacer. L'émancipation véritable de la femme est impossible sur le terrain de la "misère socialisée". L'expérience confirma bientôt cette dure vérité formulée par Marx quatre-vingt ans auparavant. [...]La vraie famille socialiste, délivrée par la société des lourdes et humiliantes charges quotidiennes, n'aura besoin d'aucune réglementation et la seule idée des lois sur le divorce et l'avortement ne lui paraîtra pas meilleure que le souvenir des maisons de tolérance ou des sacrifices humains. La législation d'Octobre avait fait vers elle un pas hardi. L'état arriéré du pays aux points de vue économique et culturel a provoqué une cruelle réaction. La législation thermidorienne recule vers les modèles bourgeois, non sans couvrir sa retraite de phrases menteuses sur la sainteté de la "nouvelle" famille. L'inconsistance socialiste se dissimule ici encore sous une respectabilité hypocrite. "

J'arrête la car je pourrait copier l'intégralité du texte mais autant aller le lire ici : http://www.marxists.org/francais/trotsky/livres/revtrahie/frodcp.htm
C'est pas forcément le bouquin que j'aurais recommandé pour quelqu'un qui n'a jamais lu de bouquin de théorique marxisme (si éventuellement c'est ton cas, je ne sait pas ce que tu a lu) car certain passage sont un peu complexe mais rien d'insurmontable.

C'est surtout à partir de 1923 qu'il en parle (la fin du communisme en Russie) alors qu'avant il ne parlais pas du tout de la cause des femmes.
avatar
Leonn
Poilu⋅e
Poilu⋅e

Messages : 132
Date d'inscription : 03/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gandhalf - Gandalf

Message par Trompes De Fallope le Lun 23 Avr 2012 - 10:20

Merci pour la référence (et ça devrait aller pour l'accessibilité, je ne pense pas que ce soit plus dur que La Révolution permanente Wink )
avatar
Trompes De Fallope
Hystérique
Hystérique

Messages : 500
Date d'inscription : 11/03/2012

http://sitasdestrompesdefallope.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gandhalf - Gandalf

Message par Leonn le Lun 23 Avr 2012 - 18:55

@Trompes De Fallope a écrit:Merci pour la référence (et ça devrait aller pour l'accessibilité, je ne pense pas que ce soit plus dur que La Révolution permanente Wink )

Effectivement. Mais pour "La révolution trahi" il vaut mieux avoir une bonne connaissance de la révolution Russe avant de se lancer dans cette passionnante lecture Very Happy
avatar
Leonn
Poilu⋅e
Poilu⋅e

Messages : 132
Date d'inscription : 03/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gandhalf - Gandalf

Message par pierregr le Mar 8 Mai 2012 - 8:07

Le féminisme est antisystème par définition puisqu’il veut saper le patriarcat qui a préexisté au marxisme. C’est pour ça qu’il dérange : il remet en cause les fondations même de tout ce que nous pensons, disons.
Un anarchiste n’est pour moi rien moins qu’un contestataire dérangé par l’autorité mais qui bien souvent, entretient les schémas patriarcaux.
Les régimes communistes n’ont pas montré de bienveillance à l’égard des femmes et c’est normal. Ils ne remettent pas en cause le patriarcat. C’est lui le problème, pas la « lutte des classes ».
Les valeurs féministes sont à l’opposé du libéralisme et du capitalisme. Ceux-ci sont basés sur une concurrence non pas saine mais qui vise à prendre la place de l’autre. En effet, la plupart des « marchés » ont une taille finie, il y a x % de clients qu’il faut se partager. Dès qu’un nouveau vendeur apparaît, il doit prendre des parts de marché et pour ça, il n’y a pas 36 méthodes, il faut être agressif envers les autres, bien souvent les dénigrer, se mettre en avant. C’est exactement ce que fait le patriarcat depuis des millénaires. Le capitalisme n’est qu’un avatar du patriarcat. Si on supprime le capitalisme sans supprimer le patriarcat, on n’est pas rendu.
avatar
pierregr
Amazone
Amazone

Messages : 3993
Date d'inscription : 05/09/2011

http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gandhalf - Gandalf

Message par Invité le Mar 8 Mai 2012 - 9:17

@pierregr a écrit:Un anarchiste n’est pour moi rien moins qu’un contestataire dérangé par l’autorité mais qui bien souvent, entretient les schémas patriarcaux.
En même temps le patriarcat et la place de l'autorité dans la structure de la société sont vachement liés, ne serait-ce que parce que l'autorité, le pouvoir et ce qui leur est associé sont des valeurs « masculines » ou parce que le schéma familial classique représente en miniature une société avec un État autoritaire, avec le père dans le rôle de l'autorité, ce qui fait que les autorités paternelles et étatiques se renforcent mutuellement. (Truc que notre maître d'école nous avait expliqué en histoire à propos du code Napoléon comme si c'était une bonne chose : je me demande s'il avait conscience de l'effet que ça produirait sur un futur sympathisant anar.) Puis en principe le but ultime de l'anarchisme est quand même de construire une société sans domination, d'aucune sorte.

Bref, on va pas refaire le fil sur communisme et féminisme, je vais pas nier qu'il y a sans doute des anarchistes pas féministes et qui oublient de remettre en question les schémas patriarcaux, mais je pense fortement que l'anarchisme « bien compris » entraîne forcément la volonté de détruire le patriarcat, de la même façon que, comme tu l'explique, l'anti-capitalisme cohérent nécessite aussi la fin du patriarcat.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gandhalf - Gandalf

Message par Rav le Sam 26 Mai 2012 - 19:27

Je ne vois pas l'intérêt de commenter un sujet une fois que le membre concerné ne peut plus répondre.
Peut-être un choix de tranquillité?

Le capitalisme est un système en permanente mutation. L'anarchisme bien compris, veut qu'on ne cède pas à la naïveté de croire telle idéologie comme révolutionnaire alors qu'elle est colporté par tout les médias.
La société traditionnelle était un frein au capital qui souhaite placer la marchandisation au centre de nos vies et comme seule référence.
Un exemple simple, dans un modèle familiale traditionnelle et solide. Le dimanche était consacré à la pêche en famille.
Un individu divorcé, seul, et semi dépressif passe son dimanche au Carrefour à acheter le dernier jeu en ligne pour "recréer" un lien social.
Est-ce pour autant qu'il faut supprimer le divorce? Je ne le crois pas.
Est-ce pour autant qu'il faut jouer l'autruche sur un constat? Je ne le crois pas non plus.

"Seule la vérité est révolutionnaire" William Shakespeare.


Rav
Banni·e

Messages : 17
Date d'inscription : 26/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Gandhalf

Message par Gandhalf le Sam 6 Avr 2013 - 18:36

Bonjour,
Je n'ai jamais été très fort pour les présentations. J'ai 25 ans et je suis Aide soignant en psychiatrie.
Politiquement, je suis un révolutionnaire sans illusions.
Fervant défenseurs des droits des femmes et plus loin des droits des pauvres, je suis un admirateur sans bornes de Louise Michèle ( C'est mon amazone :calin: )
Si vous avez des questions, n'hésitez pas !

Gandhalf
Banni·e

Messages : 14
Date d'inscription : 06/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gandhalf - Gandalf

Message par lazaregus le Sam 6 Avr 2013 - 18:40

et de Napoléon, donc.

lazaregus
Poilu⋅e
Poilu⋅e

Messages : 29
Date d'inscription : 29/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gandhalf - Gandalf

Message par Jezebel le Sam 6 Avr 2013 - 18:40

Tu entends quoi par défenseur du droit des femmes? Quel droits, par exemple?
Louise Michel, c'est pas très compatible avec Napoléon, ça non?

Sinon, merci de t'être présenté.
avatar
Jezebel
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n

Messages : 2185
Date d'inscription : 18/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gandhalf - Gandalf

Message par Gandhalf le Sam 6 Avr 2013 - 18:51

Tu entends quoi par défenseur du droit des femmes? Quel droits, par exemple?
Le droit à avoir sa sexualité, à pouvoir avorter, avoir accès à la contraception, au travail, à avoir le droit d'élever sa famille. Le droit de tout être humain de pouvoir mener sa vie comme il l'entend.

Louise Michel, c'est pas très compatible avec Napoléon, ça non?
Aimer l'une oblige à détester l'autre?
Je ne suis pas royaliste et j'aime bien François 1er...
Napoleon avait son époque, ses difficultés, il a fait de grandes choses et d'autres moins bonnes. Mais il représente une part de la France, il avait un amour du peuple et il est enfin ce qui est sorti de mieux de la Révolution Française.
C'est très facile de cracher sur tout les grands hommes de France, c'est très à la mode.
Mais bon, n'étant pas capable de faire un centième de ce qu'il a réussi. Je ne peux que l'admirer.

Gandhalf
Banni·e

Messages : 14
Date d'inscription : 06/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gandhalf - Gandalf

Message par lazaregus le Sam 6 Avr 2013 - 18:57

Au secours.

lazaregus
Poilu⋅e
Poilu⋅e

Messages : 29
Date d'inscription : 29/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gandhalf - Gandalf

Message par Gandhalf le Sam 6 Avr 2013 - 18:59

Je viens t'aider Razz

Gandhalf
Banni·e

Messages : 14
Date d'inscription : 06/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gandhalf - Gandalf

Message par Gandhalf le Sam 6 Avr 2013 - 19:07

Le vert veut dire que je suis en ligne? :comp:

Gandhalf
Banni·e

Messages : 14
Date d'inscription : 06/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gandhalf - Gandalf

Message par lazaregus le Sam 6 Avr 2013 - 19:11

Contagieux peut-être

lazaregus
Poilu⋅e
Poilu⋅e

Messages : 29
Date d'inscription : 29/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gandhalf - Gandalf

Message par Kalista le Dim 7 Avr 2013 - 15:38

Salut !

Moi, je suis incapable de faire un centième de ce qu'a fait Polanski. Mais je ne lui voue aucune admiration.
Dans un autre registre je j'admire pas Ribery bien que je soie incapable de shooter sans me vautrer lamentablement.
Je ne trouve donc pas ton argument très convainquant.

_________________
Kalista
Journal en noir et blanc
avatar
Kalista
Grand⋅e Prêtre⋅sse
Grand⋅e Prêtre⋅sse

Messages : 1208
Date d'inscription : 10/08/2011

http://journalennoiretblanc.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gandhalf - Gandalf

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum