Derniers sujets
» Fille / Homme
par Iridacea Aujourd'hui à 10:09

» Une fille au pays des garçons menus, ma bande-dessinée
par Dihya Hier à 19:48

» Questionnaire sur le français inclusif
par Diatribe Hier à 18:13

» La porno féministe
par Tortue Mer 24 Mai 2017 - 1:20

» "non-binaire" c'est quoi ?
par Alpheratz Mer 24 Mai 2017 - 0:11

» Revenu de base
par Tortue Lun 22 Mai 2017 - 16:22

» [Étude] Etat des lieux des connaissances, représentations et pratiques sexuelles des jeunes adolescents
par Iridacea Lun 22 Mai 2017 - 10:13

» L’horreur de la chasse aux sorcières demeure omniprésente dans la culture moderne.
par kekemore Dim 21 Mai 2017 - 20:38

» que pensez-vous de Steven Pinker
par Iridacea Sam 20 Mai 2017 - 12:01

» Bastien Vivès "Une soeur", votre avis ?
par Nurja Ven 19 Mai 2017 - 19:07

» Youtube
par Aëlloon Ven 19 Mai 2017 - 0:57

» Vidéos et films féministes
par Aëlloon Jeu 18 Mai 2017 - 0:49

» Game Of Fraude, la vidéo qui ne ment pas...
par kekemore Mer 17 Mai 2017 - 22:24

» Inclusion de la question animale dans les revendications féministes
par Dihya Mer 17 Mai 2017 - 9:29

» Pour dissuader ses parents de voter fn, une lycéenne de 17 ans présente un exposé de 28 pages
par Aëlloon Lun 15 Mai 2017 - 3:51

» Des petites touches féministes dans la vie de tous les jours
par Aëlloon Lun 15 Mai 2017 - 0:52

» [Article] L’esclavage atlantique et son abolition : plus qu’un simple enjeu de mémoire, un enjeu contemporain de luttes
par Aëlloon Lun 15 Mai 2017 - 0:33

» Présentation: Radically Lena - RadFem
par Claire G. Dim 14 Mai 2017 - 23:39

» Présentation - Fabien
par Aëlloon Dim 14 Mai 2017 - 23:06

» Court-métrage sur l'égalité femmes-hommes dans l'espace numérique.
par BenSet Dim 14 Mai 2017 - 13:55

» Parent par défaut, ou la charge mentale des mères
par Aëlloon Ven 12 Mai 2017 - 22:04

» Demande de documentation sur les stratégies militantes non-safe reposant sur des analogies entre oppressions
par Aëlloon Ven 5 Mai 2017 - 23:53

» La santé pour les garçons féminins
par Reiko Ven 5 Mai 2017 - 17:05

» Bonjour à tous
par onyx Jeu 4 Mai 2017 - 23:34

» [Article] La Russie vote la dépénalisation des violences domestiques
par Araignée Mer 3 Mai 2017 - 18:35

» [Article] La non-mixité de dominants, c'est caca
par Aëlloon Mer 3 Mai 2017 - 2:21

» Chansons féministes
par Iridacea Mar 2 Mai 2017 - 23:51

» Les petites phrases sexistes cultes (suite)
par Iridacea Mar 2 Mai 2017 - 15:38

» [Article] SexNegative ?
par Aëlloon Lun 1 Mai 2017 - 0:12

» Présentation de Skander
par onyx Ven 28 Avr 2017 - 18:10

» [Podcast] Où sont les Mascus ? Dans la Forêt !!
par onyx Jeu 27 Avr 2017 - 23:07

» La prostitution masculine est-elle différente ?
par shun Mer 26 Avr 2017 - 15:18


Proudhon is not dead : le masculinisme dans le monde libertaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Proudhon is not dead : le masculinisme dans le monde libertaire

Message par Lubna le Lun 18 Mar 2013 - 22:33

avatar
Lubna
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 359
Date d'inscription : 04/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Proudhon is not dead : le masculinisme dans le monde libertaire

Message par annebonny le Lun 18 Mar 2013 - 23:57

Malheureusement la FA est connue pour son problème avec le féminisme et la non mixité c'est une des raison pour laquelle des groupes l'ont quitté il y a 10 ans de ça pour reformer d'autres groupes libertaires comme la coordination des groupes anarchistes.
Mais il existe d'autres groupes politiques à l’extrême gauche ( je parle pas de la gauche et encore moins de la droite) où il y a un discours feministes qui est porté publiquement, mais la réalité des réunions et autres choses en interne est vite oublié.
C'est la raison pour laquelle nous devons nous battre encore et toujours.

_________________
"viens on pend le racisme, viens on pend le sexisme, viens on pend tous les vecteurs et les attributs du fascisme" ( Calavera )
avatar
annebonny
Poilu⋅e
Poilu⋅e

Messages : 35
Date d'inscription : 18/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Proudhon is not dead : le masculinisme dans le monde libertaire

Message par l'elfe le Lun 18 Mar 2013 - 23:59

J'suis juste desespérée quoi.
c'est ça l'anarchisme? Je savais que la FA était contre l'antispécisme, mais bon comme c'est une idée relativement récente, c'est déjà à chier mais on peut comprendre. Mais masculiniste, quoi… Je peux pas avaler ça.

_________________
Question Les Questions Composent Question
avatar
l'elfe
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n

Messages : 1739
Date d'inscription : 10/12/2012

http://lesquestionscomposent.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Proudhon is not dead : le masculinisme dans le monde libertaire

Message par annebonny le Mar 19 Mar 2013 - 0:05

Après non c'est pas ça l'anarchisme, la FA c'est pas tout les anarchistes , heureusement !
Les textes qu'on qualifierait de 'fondateur' de l'anarchisme sont pas très porté sur la question du feminisme , mais depuis y a eu des sacrés progrès par des filles seules comme le groupe de bordeaux ovaire et contre tout ( http://www.atheneelibertaire.net/index.php/oct) ou des groupes mixtes clairement antisexiste et feministe et puis après y a des individus anar autonomes aussi .

_________________
"viens on pend le racisme, viens on pend le sexisme, viens on pend tous les vecteurs et les attributs du fascisme" ( Calavera )
avatar
annebonny
Poilu⋅e
Poilu⋅e

Messages : 35
Date d'inscription : 18/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Proudhon is not dead : le masculinisme dans le monde libertaire

Message par l'elfe le Mar 19 Mar 2013 - 0:15

Oui mais bon, proudhon y avait un contexte historique, quoi. Depuis on a évolué (enfin j'espère). Que les anarchistes du 19ème siècle étaient sexistes, je peux comprendre (d'ailleurs il y a eu des antisexistes même à cette époque). Mais que des personnes aujourd'hui se disent anarchistes et soient masculinistes, non vraiment je comprend pas. J'ai déjà constaté que certains milieux soi-disant anarchistes sont carrément dominés par les hommes et déjà ça je le comprend pas, comment peut-on s'arrêter à vouloir abolir les privilèges dont on ne dispose pas, tout en essayant de conserver les siens? Mais le pire c'est que certains vont même jusqu'à défendre farouchement leurs privilèges, ça me dépasse.

_________________
Question Les Questions Composent Question
avatar
l'elfe
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n

Messages : 1739
Date d'inscription : 10/12/2012

http://lesquestionscomposent.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Proudhon is not dead : le masculinisme dans le monde libertaire

Message par annebonny le Mar 19 Mar 2013 - 0:26

La dessus ont est bien d'accord , mais ça pose un pb plus large pourquoi dans les cerles politiques ( quels qu'ils soient) il y a aussi peu de femmes ( de sexe et ou de genre) au mieux il me semble que c'est 1/3 2/3 chez les anars comme ailleurs.

_________________
"viens on pend le racisme, viens on pend le sexisme, viens on pend tous les vecteurs et les attributs du fascisme" ( Calavera )
avatar
annebonny
Poilu⋅e
Poilu⋅e

Messages : 35
Date d'inscription : 18/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Proudhon is not dead : le masculinisme dans le monde libertaire

Message par Grunt le Mar 19 Mar 2013 - 1:25

@l'elfe a écrit: je le comprend pas, comment peut-on s'arrêter à vouloir abolir les privilèges dont on ne dispose pas, tout en essayant de conserver les siens? Mais le pire c'est que certains vont même jusqu'à défendre farouchement leurs privilèges, ça me dépasse.
Ce n'est pas la simple définition de l'égoïsme, ça ?
avatar
Grunt
Banni·e

Messages : 2074
Date d'inscription : 27/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Proudhon is not dead : le masculinisme dans le monde libertaire

Message par Lubna le Mar 19 Mar 2013 - 9:06

@l'elfe a écrit:Oui mais bon, proudhon y avait un contexte historique, quoi. Depuis on a évolué (enfin j'espère). Que les anarchistes du 19ème siècle étaient sexistes, je peux comprendre (d'ailleurs il y a eu des antisexistes même à cette époque). Mais que des personnes aujourd'hui se disent anarchistes et soient masculinistes, non vraiment je comprend pas. J'ai déjà constaté que certains milieux soi-disant anarchistes sont carrément dominés par les hommes et déjà ça je le comprend pas, comment peut-on s'arrêter à vouloir abolir les privilèges dont on ne dispose pas, tout en essayant de conserver les siens? Mais le pire c'est que certains vont même jusqu'à défendre farouchement leurs privilèges, ça me dépasse.

La solidarité masculine transcende les clivages politiques.




Dernière édition par Lubna le Mar 19 Mar 2013 - 9:20, édité 1 fois
avatar
Lubna
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 359
Date d'inscription : 04/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Proudhon is not dead : le masculinisme dans le monde libertaire

Message par l'elfe le Mar 19 Mar 2013 - 9:19

Lubna: Ben comme quoi oui, je le constate :s

Grunt: L'égoïsme… Oui c'est vrai mais l'égoïsme c'est quelque chose qui m'a toujours semblé, certes répandu chez les gens, mais pas figé, inamovible. Quand on réfléchit à un monde meilleur et plus égalitaire, quand on dénonce des formes d'oppression dans la société et qu'on veut les abolir, ça devrait quand même bousculer un peu son égoïsme, ouvrir un peu l'esprit. Qu'il y ait aussi peu de femmes dans les milieux anarchistes que n'importe quel milieu politique, c'est un truc à me faire carrément douter de l'anarchisme.

_________________
Question Les Questions Composent Question
avatar
l'elfe
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n

Messages : 1739
Date d'inscription : 10/12/2012

http://lesquestionscomposent.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Proudhon is not dead : le masculinisme dans le monde libertaire

Message par Lubna le Mar 19 Mar 2013 - 9:20

Je lisais un ouvrage de Leo Thiers Vidal " Rupture anarchiste et trahison pro-feministe". Tout est dans le titre
. Je vous le conseille c est plutôt intéressant.
avatar
Lubna
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e

Messages : 359
Date d'inscription : 04/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Proudhon is not dead : le masculinisme dans le monde libertaire

Message par Grunt le Mar 19 Mar 2013 - 12:17

@l'elfe a écrit: Qu'il y ait aussi peu de femmes dans les milieux anarchistes que n'importe quel milieu politique, c'est un truc à me faire carrément douter de l'anarchisme.
Ça peut avoir des causes en amont, aussi : toute activité un peu "hors norme" (et militer pour l'anarchie en est une) est déconseillée aux femmes. On ne leur apprend pas du tout à se positionner en décalage par rapport à leur entourage.
avatar
Grunt
Banni·e

Messages : 2074
Date d'inscription : 27/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Proudhon is not dead : le masculinisme dans le monde libertaire

Message par ko le Mar 19 Mar 2013 - 12:29

On ne leur apprend pas du tout à se positionner en décalage par rapport à leur entourage.
J'aime pas trop comment tu formules cela, mais on va dire que le cliché de l'anarchiste est effectivement un homme qui gueule fort, coupe la parole et qui se bagarre contre les fachistes (et faut dire que de là ou je le vois, il y en a qui malheureusement ont 20/20 à ces trois points, sans aucune critique de l'imagerie viriliste qu'ils véhiculent). Or l'identification à des personnages, à un style d'habillement joue pas mal pour beaucoup de personnes dans leur engagement politique.
Comme décrit dans le livre de Vidal, peu d'anarchistes font quelque chose pour changer cela. Et les anarchistEs qui tentent de faire autre chose que des fonctions subalternes sont remises à leur place (cf article sur la gryffe très intéressant à ce sujet).
Je crois donc que les femmes sont tout à fait capables d'apprendre toutes seules à penser en décalage à leur entourage, mais que les conditions matérielles font aussi qu'elles ont moins la possibilité de se faire entendre et de l'afficher.

ko
Amazone
Amazone

Messages : 2503
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Proudhon is not dead : le masculinisme dans le monde libertaire

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum