Derniers sujets
chanson : VII capturées de bonne heureMer 18 Oct 2017 - 18:47AraignéeBonjourMar 17 Oct 2017 - 22:10IridaceaComment réagir face à l'antiféminisme ?Mar 17 Oct 2017 - 13:20NokinheiSéjour en FranceDim 15 Oct 2017 - 13:10IridaceaBonsoirSam 14 Oct 2017 - 17:18TortueBonjour à tout-e-s!!Jeu 12 Oct 2017 - 15:27AraignéeBonsoir tout le monde !Jeu 12 Oct 2017 - 15:03michekhenAppel à témoignages : une étude sociologique sur la bisexualité Mar 10 Oct 2017 - 18:25Ceridwen0813Témoignage des hommes féministes ou proMer 4 Oct 2017 - 20:46Lycane[Podcast] Les couilles sur la tableMer 4 Oct 2017 - 18:36LindaPBonjour!Mar 3 Oct 2017 - 21:46LycaneBonsoir à toutes !!Lun 2 Oct 2017 - 18:32GracycrazyBien le bonjour !Ven 29 Sep 2017 - 9:16ValTocTocLe Dom Juan et la salope : pourquoi cette différence de traitement ? (Je sais pas si on l'on déjà posé celle là °^°)Ven 29 Sep 2017 - 7:17DihyaNouveau débat public sur la PMAVen 29 Sep 2017 - 7:15DihyaVidéos et films féministesVen 29 Sep 2017 - 7:01DihyaC'est quoi le Masculinisme?Ven 29 Sep 2017 - 6:48Dihyaliens pour accueil ne fonctionne pas? Dim 24 Sep 2017 - 17:04michekhenThe man-woman warsVen 22 Sep 2017 - 7:05ReikoHoi tout le monde! >u</Jeu 21 Sep 2017 - 19:01Appoline[Article] Grossesse : au moins 7 bonnes raisons (scientifiquement prouvées) de ne pas s'inquiéterJeu 21 Sep 2017 - 16:24IridaceaBonjourJeu 21 Sep 2017 - 11:52TortueBla.Dim 17 Sep 2017 - 17:53AëlloonChansons féministesDim 17 Sep 2017 - 6:54AëlloonSauvons la Bibliothèque Marguerite Durand ! Ven 15 Sep 2017 - 19:53DihyaImpact des violences sexuelles sur la santé des femmesVen 15 Sep 2017 - 19:39DihyaBonsoirJeu 14 Sep 2017 - 17:11IridaceaSurvivante vs. victime (agression sexuelle)Mar 12 Sep 2017 - 10:451977"non-binaire" c'est quoi ?Dim 10 Sep 2017 - 15:04TortueC'est quoi "être une femme" ?Ven 8 Sep 2017 - 12:28mïelitie[Ressources] La transphobieVen 8 Sep 2017 - 10:32HopeyPrésentation Sychriscar :)Ven 8 Sep 2017 - 3:09Araignée

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Invité
Invité

Anorexie, oppression de la grosseur : un problème de poids ?

le Lun 25 Fév 2013 - 16:35
Edit de M_hysterie : Division du topic sur la modération (concernant le racisme, notamment). Déviation vers l'anorexie qui mérite bien un sujet à part entière ! j'ai nommé le topic "Anorexie, oppression de la grosseur : un problème de poids ?" car j'ai l'impression que ce sont des thématiques qui ont une origine commune, et elle concerne dans les deux cas directement l'apparence et le poids

l'elfe a écrit:Quant à l'injonction à être "bonasse", je pense que tu n'es pas bien placé pour en parler car tu n'as aucune idée de la souffrance insidieuse qu'elle représente. C'est une violence terrible, elle est pas visible comme des coups, mais elle est ravageuse, destructrice. Ca n'a rien à avoir avec se lever le matin et se dire "holala j'ai un bouton sur le pif". C'est une violence qui tue. Des femmes en meurent. D'anorexie par exemple, et en masse. C'est à dire qu'elles se tuent elles-mêmes pour correspondre à une vision complètement fantasmée de la femme. Je trouve que tu prends ça carrément à la légère en comparant ce type de souffrance avec celles des femmes vivant en banlieue, supposée "bien pire". Elle sont différentes et on ne peut pas comparer des souffrances entre elles de toutes façons, c'est absurde.

Ah oui juste une chose : une connaissance ayant traversé un épisode anorexique s'inscrit en faux à propos de l'association "anorexie = injonction à la bonnasserie". Elle ne lisait pas les magazines de mode, n'avait jamais vu de photos de mannequins. C'est plutôt lié avec des problèmes tels que la dépression, le rapport à la sexualité et bien entendu avec la nourriture (et ce qu'elle symbolise).
avatar
cleindo
Amazone
Amazone
Messages : 2931
Date d'inscription : 20/01/2012

Re: Anorexie, oppression de la grosseur : un problème de poids ?

le Lun 25 Fév 2013 - 16:43
(de toutes manières mettre sur le même plan l'anorexie et le fait de se faire cramer-vitrioler-taper, je trouve pas ça super pertinent)
avatar
mhysterie
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 1564
Date d'inscription : 08/08/2011

Anorexie, oppression de la grosseur, poids

le Lun 25 Fév 2013 - 16:49
Pardon, mais elle vit où ta pote Van Poppel si elle n'a jamais vu de photos de mannequin ? Même en restant enfermée devant des jeux vidéo, on est obligée de voir à quoi ressemble "la femme parfaite". Bref !

L'injonction de la bonnasserie n'est pas que dans les pubs ou les magasines ou toute image. Elle est surtout surtout dans tous les discours. Il suffit d'être en contact avec des gens pour le subir, continuellement.

Et sinon, sa dépression vient de nul part ? Elle tombe du ciel ?
Perso, ma tendance dépressive est liée à tout un tas de facteurs mais je pense qu'un truc assez fort, c'est le sentiment de ne pas être valable sur tous les plans par mon entourage. Alors, oui, mon père me voulait parfaite mais pas que lui…toute la société me dit de me soucier de mon apparence (actuellement, je ne supporte aucune remarque à ce propos), et de mes performances, partout.

Et sinon, sur le thème de l'anorexie et de l'injonction à la beauté et donc au contrôle absolu de son corps, je te signale l'existence d'un chouette bouquin de Mona Chollet (Beauté Fatale). Il est dispo sur internet et il y a un chapitre sur l'anorexie.
On a parlé du bouquin ici : http://feminisme.fr-bb.com/t407-livre-beaute-fatale-et-autres-textes
Chapitre sur l'anorexie : UNE FEMME DISPARAÎT. L’OBSESSION DE LA MINCEUR, UN « DÉSORDRE CULTUREL »
http://www.editions-zones.fr/spip.php?page=lyberplayer&id_article=149#chap04

Je conçois que l'anorexie n'est pas liée qu'à l'injonction à la beauté mais ce n'est pas débile de dire que c'est un facteur important.
avatar
Invité
Invité

Re: Anorexie, oppression de la grosseur : un problème de poids ?

le Lun 25 Fév 2013 - 17:20
Ben concernant l'amie en question, son anorexie ne correspondait pas à une démarche de "bonnassification", bien au contraire, correspondre à des normes de beauté ne l'intéressait pas du tout. Elle évoluait plutôt dans une logique de maîtrise absolue de soi, avec notamment tout un système de hiérarchie des aliments en fonction de leur impureté supposée ; la restriction calorique était à ce titre un moyen et non une fin. L'objectif était d'ailleurs tellement peu d'être "femme" que l'aménhorrée déclenchée par son anorexie matérialisait la prise de contrôle absolue sur laquelle elle fantasmait. Vu son histoire personnelle, j'aurais tendance à penser - HYPOTHESE PERSO - qu'il y avait aussi un refus de vieillir pour éviter de se confronter à une hérédité défavorable.
avatar
Jezebel
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 2185
Date d'inscription : 18/07/2012

Re: Anorexie, oppression de la grosseur : un problème de poids ?

le Lun 25 Fév 2013 - 17:30
De mon expérience, mon épisode anorexique, même si déclenché par un régime, s'est vite révélé être une tentative de contrôle sur ma personne, pour faire face à des choses que je ne maitrisais pas.
Le but au bout d'un moment, ça n'est pas d'être mince c'est de se rassurer en se disant que là on a controllé, maitrisé, etc. Ca donne lieu à une euphorie qui d'ailleurs entretient le phénomène.
Je pense que chez certaines personnes au terrain fertile, les pressions exercées sur la société pour maitriser son corps donne lieu à des anorexies mais il y a quelque chose de plus profond derrière dans la plupart des cas (ça n'est pas pour rien que ça appartient aux maladies mentales, d'ailleurs), les injonctions sont juste des catalyseurs.
Juste relier un cas d'anorexie à une tentative de maigrir est bien trop simple, pour moi.
Dans mon cas et celui de la colloc' avec qui je me trouvais à ce moment là, on était toutes les 2 dans une phase de perfectionisme aigû, conjoint au fait d'être des hyper-achievers. Ce qui nous a précipité là dedans, retropectivement, ce sont plus nos études que le désir d'être mince (même si c'est partie de là pour nous 2).
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: Anorexie, oppression de la grosseur : un problème de poids ?

le Lun 25 Fév 2013 - 17:33
Une fille qui était dans ma promo avait aussi l'air anorexique... Elle vomissait après les repas, et elle mangeait presque rien aux repas. En plus de cela, elle faisait tout le temps du sport (j'ai rien contre le sport, mais voilà, dans ce contexte je pense que c'était dans le but de maigrir). Elle, je suis sûre que c'était une question de "bonnassitude", pour reprendre le terme employé par je-sais-plus-qui. Elle évoquait tout le temps les mannequins, semblait se comparer tout le temps aux autres filles, disait tout le temps qu'elle était moche, etc etc.

Ceci dit, je veux bien croire qu'il y avait aussi autre chose derrière tout ça, et pas seulement les photos de mannequin.

Par ailleurs, je n'ai pas envie de généraliser, et je pense qu'il peut y avoir plusieurs facteurs à l'anorexie. J'ai déjà entendu des histoires du type de celle de Van Poppel et je le crois parfaitement quand il dit que toutes les anorexiques ne désirent pas ressembler aux mannequins des magazines de mode.

Y'a aussi Simone Weil qui était anorexique... Difficile pour moi de croire qu'elle recherchait un idéal de beauté.


Dernière édition par Antisexisme le Lun 25 Fév 2013 - 18:47, édité 2 fois
avatar
Invité
Invité

Re: Anorexie, oppression de la grosseur : un problème de poids ?

le Lun 25 Fév 2013 - 17:47
Mais même si c'est une dépression qui est derrière tout ça, la plupart des anorexiques sont des femmes; ça a donc à voir avec les pressions sociales, même si c'est plus profond que juste "avoir envie" de ressembler aux filles des magazines (je mets "avoir envie" entre guillemets parce qu'il y a une telle pression pour leur ressembler que ça me paraît méprisant de parler d'une envie, ça fait limite caprice alors qu'on y est tellement poussées...)
anarchie
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 311
Date d'inscription : 21/12/2012

Re: Anorexie, oppression de la grosseur : un problème de poids ?

le Lun 25 Fév 2013 - 18:21
Mouais, tes parents te forcent à bouffer, ton frère te traite de grosse.
J'ai bien envie de faire le parallèle avec grosse, engrossée, c'est tellement évident!
Les rondeurs de la femme sont stigmatisées,si elle tombe enceinte, c'est de sa faute, c'est qu'elle voulait un gosse, et même quand elle est pas enceinte d'ailleurs avec la science malsaine!(GPA)
Trop gros, trop maigre, jamais comme il faut. Parce que passé un certain âge si tu restes mince, t'es franchement mal vue. Puis on te traite de toxicomane... pute...

avatar
l'elfe
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 1731
Date d'inscription : 10/12/2012
http://lesquestionscomposent.fr

Re: Anorexie, oppression de la grosseur : un problème de poids ?

le Lun 25 Fév 2013 - 18:39
Encore une fois Van Poppel je constate que tu ne parviens pas à comprendre que les gens sont influencés par des contextes sociaux et qu'on peut estimer l'impact de tendances sociales sur une population en étudiant les statistiques et pas en examinant deux ou trois cas individuels (ou même 4, 5 ou 30…)

Je veux dire "je connais quelqu'un qui" ça ne veut RIEN dire. Moi aussi je connais quelqu'un qui. Je connais des tas de gens qui. On pourra citer tous les cas individuels qu'on voudra. Maintenant comme par hasard l'anorexie touche principalement les femmes. 90% des anorexiques sont des femmes, ça veut bien dire quelque chose.
Et oui cleindo je compare l'anorexie aux autres violences que subissent les femmes parce que c'est une violence qui TUE. C'est pas un "petit caprice pour ressembler à la star du magazine". C'est une violence structurelle, une violence de masse. C'est une maladie mentale qui touche les femmes parce qu'il existe un système social qui pousse à une minceur extrême (et qui va bien plus loin que l'injonction à la beauté). Et c'est une maladie dont on meure.

Non, on n'est pas anorexique parce qu'on "veut être bonnasse". on devient anorexique dans un système social complexe qui cumule plusieurs facteurs: injonction à plaire, injonction à être le plus mince possible, injonction à se contrôler, à contrôler et transformer son image, à maîtriser son corps, à contrôler ses besoins et ses pulsions (la faim).
Il n'y a pas besoin de lire des magazines féminins pour être anorexique. Il suffit de vivre dans cette société, ce qui veut dire être influencée par ses valeurs, ses priorités.

De plus, cette maladie est mal diagnostiquée car jusqu'à un certain seuil on considère ce comportement de contrôle de son corps comme tout à fait normal et souhaitable. Ainsi les adolescentes sont encouragées dans cette voie jusqu'au moment (pas facile à détecter) où elles se mettent carrément en danger. Ce n'est pas parce qu'on ne met pas sa vie en danger que c'est pas une obsession et un comportement pathologique.

Quand je lis des trucs comme ça:
http://forum.aufeminin.com/forum/sante5/__f1702_sante5-Menu-d-anorexique.html
Ou commence l'anorexie?

Dans cet article par exemple:
http://www.scienceshumaines.com/l-anorexie-un-fait-social_fr_3841.html
il est expliqué qu'il y a plusieurs phases dans le comportement anorexique et que l'étiquette d'anorexie n'arrive qu'à la 3ème phase (celle qui précède l'hospitalisation). Les phases précédentes ne sont pas considérées comme une maladie et d'ailleurs si on décrété qu'elles sont des maladies alors plus de 9 femmes sur 10 seraient "malades".

_________________
Question Les Questions Composent Question
avatar
Invité
Invité

Re: Anorexie, oppression de la grosseur : un problème de poids ?

le Lun 25 Fév 2013 - 19:07
Encore une fois L'Elfe tu fais preuve de condescendance et d'agressivité (y a ptet un truc à déconstruire chez toi aussi avant de t'en prendre à la Société ? désolé de te le dire mais avec ce ton-là tu es moyennement crédible en égalitaire, sans compter ton appel à la censure de ce matin pour des propos qui te défrisaient, ça fait peu libertaire tout ça) pour, en définitive, singulièrement étoffer ton propos initial au point d'en changer le sens. Tu parles de toutes les formes que revêtent l'oppression envers les femmes ; tout à l'heure, j'évoquais un seul de ses aspects, l'injonction à plaire, puis tu m'as répondu que cet unique facteur déclenchait l'anorexie. Je l'ai pas inventé, tu abordais spécifiquement cet aspect-là, et pas le reste.
avatar
mhysterie
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 1564
Date d'inscription : 08/08/2011

Re: Anorexie, oppression de la grosseur : un problème de poids ?

le Lun 25 Fév 2013 - 19:15
Ce n'est pas parce qu'elle n'avait pas développé auparavant que son propos change complètement de sens. Il est juste plus précis actuellement. Je ne vois pas de contradiction, personnellement.
anarchie
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 311
Date d'inscription : 21/12/2012

Re: Anorexie, oppression de la grosseur : un problème de poids ?

le Lun 25 Fév 2013 - 19:15
Les jeunes filles et jeunes femmes rondes sont très stigmatisées. Mais je crois que c'est parce qu'elles en ont marre d'être les victimes, elles en ont marre qu'on les montrent du doigts, alors elles font des régimes.
Mais l'anorexie vient bien d'un mal être profond, et vient directement d'abus sexuels, de ce que m'a dit un gynéco, être très mince et anorexique, c'est pas pareil. L'anorexie c'est un refus de se nourrir, c'est assimilable à une tentative de suicide.

avatar
Jezebel
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 2185
Date d'inscription : 18/07/2012

Re: Anorexie, oppression de la grosseur : un problème de poids ?

le Lun 25 Fév 2013 - 19:17
Non, on n'est pas anorexique parce qu'on "veut être bonnasse". on devient anorexique dans un système social complexe qui cumule plusieurs facteurs: injonction à plaire, injonction à être le plus mince possible, injonction à se contrôler, à contrôler et transformer son image, à maîtriser son corps, à contrôler ses besoins et ses pulsions (la faim).

Je peux me tromper, mais je ne suis pas sûre que ça soit lié à ça non plus. Encore une fois, je pense que ce sont des éléments déclancheurs non négligeables mais le terrain mental est là à la base.
J'y réfléchissais sur le chemin en revenant des courses (en voilà un détail qu'il est important Very Happy) et pour rebondir sur ce que disent Grussie et l'elfe quant la prévalence de l'anorexie chez les femmes je me demandais si ça n'était pas la manière que les femmes avaient trouvé pour s'auto-détruire, se retourner directement contre elles-mêmes, vu le peu de latitude et de pouvoir qu'elles ont toujours eu.
Les hommes ont des conduites auto-destructrices qui diffèrent il me semble (prise de risque, suicide, etc) mais eux ont toujours été encouragé à être actif et peuvent "s'exprimer" de cette manière.
Aussi, quand tu ne peux rien faire, le refus de s'alimenter est souvent le dernier recours (ex les grèves de la faim), un acte de rebellion.

De mon point de vue, je pense que c'est effectivement une problématique féminine (bon, c'est redondant de dire ça, c'est évident) mais plus lié au manque de pouvoir des femmes, au manque de recours que réellement les injonctions sociétales à la minceur et au paraitre (vu que l'anorexie a existé de tout temps finalement).
D'ailleurs, j'y pense, ça serait intéressant de voir quelle est la proportion d'anorexique parmis les trans MtoW (vu que beaucoup d'entre elles ont été d'abord socialisées en tant qu'hommes).
anarchie
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 311
Date d'inscription : 21/12/2012

Re: Anorexie, oppression de la grosseur : un problème de poids ?

le Lun 25 Fév 2013 - 19:30
J'aurais plus pensé qu'elles voulaient mettre fin aux sévices.

Les gens m'ont dite anorexique alors que je prenais de la drogue, ça me coupait la faim, et j'évitais les repas, les conflits avec mes parents, ou plus simplement, juste pour éviter de voir mon père, (le repas devant être prit en famille, selon le dictat de la maison) Mais j'ai jamais été anorexique, j'ai jamais été hospitalisée pour ça.
avatar
l'elfe
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 1731
Date d'inscription : 10/12/2012
http://lesquestionscomposent.fr

Re: Anorexie, oppression de la grosseur : un problème de poids ?

le Lun 25 Fév 2013 - 19:49
Jezebel a écrit:
Non, on n'est pas anorexique parce qu'on "veut être bonnasse". on devient anorexique dans un système social complexe qui cumule plusieurs facteurs: injonction à plaire, injonction à être le plus mince possible, injonction à se contrôler, à contrôler et transformer son image, à maîtriser son corps, à contrôler ses besoins et ses pulsions (la faim).

Je peux me tromper, mais je ne suis pas sûre que ça soit lié à ça non plus. Encore une fois, je pense que ce sont des éléments déclancheurs non négligeables mais le terrain mental est là à la base.
J'y réfléchissais sur le chemin en revenant des courses (en voilà un détail qu'il est important Very Happy) et pour rebondir sur ce que disent Grussie et l'elfe quant la prévalence de l'anorexie chez les femmes je me demandais si ça n'était pas la manière que les femmes avaient trouvé pour s'auto-détruire, se retourner directement contre elles-mêmes, vu le peu de latitude et de pouvoir qu'elles ont toujours eu.
Les hommes ont des conduites auto-destructrices qui diffèrent il me semble (prise de risque, suicide, etc) mais eux ont toujours été encouragé à être actif et peuvent "s'exprimer" de cette manière.
Aussi, quand tu ne peux rien faire, le refus de s'alimenter est souvent le dernier recours (ex les grèves de la faim), un acte de rebellion.

De mon point de vue, je pense que c'est effectivement une problématique féminine (bon, c'est redondant de dire ça, c'est évident) mais plus lié au manque de pouvoir des femmes, au manque de recours que réellement les injonctions sociétales à la minceur et au paraitre (vu que l'anorexie a existé de tout temps finalement).
D'ailleurs, j'y pense, ça serait intéressant de voir quelle est la proportion d'anorexique parmis les trans MtoW (vu que beaucoup d'entre elles ont été d'abord socialisées en tant qu'hommes).

C'est pas faux, mais il me semble pas m'aventurer trop en affirmant que la conduite auto-destructrice qu'est l'anorexie ce n'est pas n'importe quelle conduite auto-destructrice puisque c'en est une qui touche beaucoup à l'image de soi. Elle est pas seulement passive, elle a aussi un rapport à la représentation de soi, et au contrôle de son corps.
Et donc on peut y voir pas seulement un manque de pouvoir mais aussi le résultat d'une disposition sociale à essayer de plaire, de convenir, d'être physiquement conforme… Ou peut-être aussi de rejeter certaines manifestations physiques de la féminité.

Dans les injonctions à la beauté des femmes il y a une forme de haine et de rejet du corps des femmes, de leurs corps réels, "organiques": bourrelets, cellulite, poils… C'est comme un combat perpétuel contre son corps. Ca pourrait peut-être devenir une espèce de haine de soi qui pousserait presque à vouloir disparaître… Bien sur là je n'explique pas tout parce qu'il y a bien sur des facteurs individuels qui varient selon chaque personne.

L'image de la fille photoshoppée dans les magazines c'est un bon exemple de ce genre d'injonctions, c'est même un exemple caricatural, mais l'existence de telles images est de toutes façons le produit d'un contexte social, et c'est ce contexte qui rend des femmes anorexiques, et non pas telle ou telle manifestation de ce contexte.

je sais pas si je suis très claire désolée… :s

_________________
Question Les Questions Composent Question
avatar
pierregr
Amazone
Amazone
Messages : 3990
Date d'inscription : 05/09/2011
http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/

Re: Anorexie, oppression de la grosseur : un problème de poids ?

le Lun 25 Fév 2013 - 20:00
Sur mon site, je reprends une phrase du site "Regard conscient" et qui s'applique à bcp d'aspects du corps des femmes

Comme la culture de ces sociétés [occidentales] ne permet pas de leur faire porter le voile, qu'elles ont acquis le droit de vote, de s'investir dans la sphère publique, de diriger et d'avoir une sexualité libre et épanouie, contenons donc leur émancipation et le grandissement de leur influence en les faisant se détester elles-mêmes, via, entre autres, la détestation de leur propre corps.
Invité
Banni·e
Messages : 7505
Date d'inscription : 04/08/2011

Re: Anorexie, oppression de la grosseur : un problème de poids ?

le Lun 25 Fév 2013 - 20:17
Je trouve que l'article que tu as mis, l'elfe, très intéressant.

Je me demande s'il existe pas encore des étapes avant le régime. J'avais lu (il y a longtemps :s donc me demandez pas ma source) que les femmes avaient une activité neuronale plus élevée que celle des hommes, quand elles mangeaient. L'hypothèse avancée par les auteurs de l'étude était que, ben en gros, les femmes stressaient plus quand elles mangeaient et se focalisaient plus sur le contenu de leur assiette.

Je pense aussi que beaucoup beaucoup de femmes, sans nécessairement faire de régime, stressent à mort après avoir "succombé à la tentation". Je pense aussi que la plupart des jeunes femmes font attention à ne pas manger trop sucré/trop gras, et alors, doivent résister au désir de prendre une part de gâteau comme dessert. Je pense que les mecs - en tout cas jeunes - se prennent mois la tête, et beaucoup n'hésiteront pas à faire des repas hamburger-pizza-frites-glace Surprised

Ceci dit, y'a sans doute pas que ça dans l'anorexie. J'ai l'impression que ce qui ressort de la discussion (et de l'article), c'est qu'il y a peut-être plusieurs facteurs :
- norme de minceur
- auto-destruction
- volonté de ne plus être de la matière
- volonté de perfection
- refus de la féminité
- ...

Après, j'ai un peu du mal à articuler tous ces aspects :s
avatar
Jezebel
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 2185
Date d'inscription : 18/07/2012

Re: Anorexie, oppression de la grosseur : un problème de poids ?

le Lun 25 Fév 2013 - 20:34
Antisexisme a écrit:

Ceci dit, y'a sans doute pas que ça dans l'anorexie. J'ai l'impression que ce qui ressort de la discussion (et de l'article), c'est qu'il y a peut-être plusieurs facteurs :
- norme de minceur
- auto-destruction
- volonté de ne plus être de la matière
- volonté de perfection
- refus de la féminité
- ...

Je crois qu'on pourrait rajouter "controlite" aigûe
avatar
akkana
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 344
Date d'inscription : 29/08/2012

Re: Anorexie, oppression de la grosseur : un problème de poids ?

le Lun 25 Fév 2013 - 21:49
Il y a aussi des cas d'anorexie chez des adolescentes, qui sont liés aux changements de la puberté, plus précisément au refus de ces changements corporels. Le corps tel qu'on le connait se transforme, ça peut être difficile à accepter. Puis il peut y avoir a aussi un refus de "grandir", ou de devenir "femme".
avatar
l'elfe
Walkyrie⋅n
Walkyrie⋅n
Messages : 1731
Date d'inscription : 10/12/2012
http://lesquestionscomposent.fr

Re: Anorexie, oppression de la grosseur : un problème de poids ?

le Lun 25 Fév 2013 - 22:03
Tout ça est un peu lié je pense.

_________________
Question Les Questions Composent Question
avatar
akkana
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 344
Date d'inscription : 29/08/2012

Re: Anorexie, oppression de la grosseur : un problème de poids ?

le Lun 25 Fév 2013 - 22:15
Oui tout à fait
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros
Messages : 4532
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Anorexie, oppression de la grosseur : un problème de poids ?

le Lun 25 Fév 2013 - 22:23
Anarchie n'a pas non plus tort quand elle parle des abus sexuels qui peuvent être une cause de l'anorexie.
Par contre, l'anorexie n'est pas vraiment une maladie mentale, mais un symptôme, et comme tous les symptômes, il peut avoir plusieurs causes différentes selon les individus (et plusieurs causes chez un même individu aussi). C'est d'ailleurs un symptôme courant de la névrose hystérique (qui touche elle aussi en majorité des femmes).

_________________
"Il n'y a pas de création sans transgression des normes" (Roland Gori)
Araucaria
Insatisfait⋅e
Insatisfait⋅e
Messages : 213
Date d'inscription : 20/02/2013

Re: Anorexie, oppression de la grosseur : un problème de poids ?

le Lun 25 Fév 2013 - 22:25
N'y a-t-il pas trop souvent amalgame entre complexe et anorexie. L'anorexie est extrêmement dangereuse et a des raisons profondes parfois sans rapport avec une volonté de se conforter à un modèle. Contrairement au complexe ou le regard de l'autre est prépondérant.
Le même amalgame qu'on fait entre déprime et dépression.
Je chipote un peu sur les mots, mais "anorexie", comme "dépression", sont je trouve des mots très puissants, voire violent.
avatar
Invité
Invité

Re: Anorexie, oppression de la grosseur : un problème de poids ?

le Lun 25 Fév 2013 - 22:28
De tout ceci, je retiens principalement que l'anorexie relève essentiellement d'injonctions genrées (donc oppression sexiste), mais pas forcément liées avec la norme esthétique (bonnassitude).
avatar
Araignée
Héroïne/Héros
Héroïne/Héros
Messages : 4532
Date d'inscription : 02/09/2012

Re: Anorexie, oppression de la grosseur : un problème de poids ?

le Lun 25 Fév 2013 - 22:30
Non Araucaria, je ne trouve pas que tu chipotes, je suis d'accord.
Contenu sponsorisé

Re: Anorexie, oppression de la grosseur : un problème de poids ?

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum